Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Décadence de l’Occident

Par qui et pour qui ?

Des trois empires que furent chacun à leur manière, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, aucun ne peut plus prétendre à ce qu’ils étaient ou à ce que certains croient qu’ils sont encore, rabâchant ici les « droits de l’homme »… bafoués sans cesse par ceux-là mêmes qui s’en gargarisent ; ou là « Les Lumières » … éteintes depuis longtemps, à moins de continuer à prendre des vessies pour des lanternes !

 

Désormais, ces trois puissances n’échappent pas à cette leçon que l’histoire nous enseigne : quelle que soit leur durée, leur étendue et leur vitalité, les empires finissent par vaciller puis s’effondrer, aussi forts soient-ils, au profit d’un autre. Mais, il faut croire que nous sommes dirigés par des incultes qui, ne connaissant pas l’histoire, se pensent tellement supérieurs qu’ils imaginent pouvoir en défier les lois.

À observer les déséquilibres dans le monde, il est clair que les paradigmes sont en train de changer et les Occidentaux, principalement les États-Unis et l’Europe, ne sont probablement qu’au début de crises qui vont se multiplier, avec une augmentation de mouvements sociaux, voire de révoltes, au risque qu’elles ne basculent peut-être en véritables guerres civiles.

Dans une Union européenne mal bricolée, quelques pays ont déjà connu de fortes secousses comme la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Italie… et malgré les « aides » octroyées par les instances de l’UE, et des statistiques trafiquées, leurs populations souffrent des choix odieux et cyniques de leurs leaders politiques plus préoccupés de la préservation de leurs privilèges et par leur obstination aveugle de domination atlantiste dans le monde, que du bien-être de leurs citoyens.

En France, la dérive de l’État clairement entamée lors de la présidence de N. Sarkozy, et poursuivie sous F. Hollande, s’est transformée en véritable dégringolade depuis le début du quinquennat de l’immature et inexpérimenté E. Macron, flanqué d’une équipe ministérielle des plus incompétentes et des plus anti-sociales qui soient. Au point que les finances du pays sont exsangues et que celui-ci est « en théorie », en cessation de paiement. Ce qui pourrait conduire les agences de notation financières à dégrader la France qui pour assurer son fonctionnement se verrait alors obligée d’emprunter à des taux plus élevés que ses voisins, favorisant ainsi la poursuite, le décrochage, voire l’accélération de sa chute par rapport aux autres. C’est ce qui s’appelle « un cercle vicieux » dont on connaît le début, sans jamais voir la fin.

Les choix politiques tant intérieurs qu’extérieurs se révèlent désastreux, et l’État perd chaque jour de sa crédibilité aux yeux de ses citoyens comme à ceux de ses pairs.

Comment cela se peut-il ?

Ce genre de situation n’arrive pas soudainement, et n’est que le résultat de choix désastreux de la part des responsables qui sont à la manœuvre.

– Quand des gouvernements successifs mènent une désindustrialisation depuis des décennies, sans y préparer le milieu du travail, ni l’avoir accompagné sérieusement dans sa mutation, il ne faut pas s’étonner que cela précipite des centaines de milliers de travailleurs au chômage.

– Quand des gouvernements pensent pouvoir assurer l’avenir du pays en dilapidant ses fleurons technologiques et particulièrement son indépendance énergétique à la sphère privée, comment assurer sa souveraineté ?

– Quand des gouvernements mésestiment et méprisent leur jeunesse au point de la priver des aides indispensables afin que même les plus démunis puissent poursuivre leurs études, ils oblitèrent le futur du pays.

– Quand, depuis des dizaines d’années, des gouvernements passent leur temps à masquer les vrais problèmes par le contrôle des médias, laissant libre cours aux polémiques sur un bout de tissu qui serait le nœud du problème de la nation, non seulement ils dissimulent leurs échecs, mais de plus ils exacerbent les tensions au sein de la population et dressent les citoyens les uns contre les autres, au lieu de leur apprendre les principes d’une citoyenneté partagée à travers un civisme de solidarité.

– Quand des gouvernements connaissent un taux de suicides en hausse constante sans que cela ne soulève la moindre interrogation sérieuse de la part de ses responsables, c’en dit long sur la désinvolture qui anime ces derniers.

– Quand des gouvernements assistent à l’inflation de la pauvreté sans remettre leurs choix de société en cause, c’est dire l’arrogance qui prévaut au sein de cette coterie.

– Quand un gouvernement se permet de donner des leçons de morale à ses voisins, tels la Syrie et/ou l’Iran – Paris « rappelle son attachement au respect de la liberté d’expression et du droit à manifester pacifiquement » – mais n’applique pas lui-même ces règles envers sa propre population, et persiste dans des pratiques policières dignes de méthodes nazies, sa diplomatie qui ne brasse que du vent n’est plus écoutée ni entendue.

– Quand des gouvernements s’échinent à traquer les petits délinquants à la fraude sociale mais laissent filer les milliards des riches dans des paradis fiscaux, ils se rendent directement complices de l’appauvrissement de la nation et marquent clairement leurs choix de privilégier les fortunés au détriment des plus précaires.

– Quand des gouvernements font le choix de poursuivre leurs abjects réflexes coloniaux en continuant à faire la guerre à plusieurs pays de la planète pour aller les piller de leurs richesses, cela coûte cher, très cher même au vu des armements de plus en plus sophistiqués dont il faut doter les armées pour faire face à une résistance qui ne se laisse plus spolier aussi docilement qu’avant.

– Quand les gouvernements sont contraints de prendre des mesures d’urgence – et donc mal pensées, mal organisées, et mal reçues par les intéressés – tant la fracture sociale s’amplifie et menace de toutes parts, c’est dire l’impéritie qui les traverse de haut en bas.

– Et enfin, dans une liste qui pourrait être interminable, quand la fracture entre la caste dominante se fait de plus en plus sévère et profonde avec l’écrasante majorité des autres, ces quelques nantis devraient commencer à s’inquiéter de la manière dont ils pourront continuer à vivre tranquillement au cœur d’une colère massive qui un jour risque de les rattraper et ne plus pouvoir être contrôlée…

Dès lors, pendant combien de temps ces gouvernements actuels pensent-ils pouvoir encore continuer à rogner, voler leur population des acquis gagnés au prix de luttes sociales parfois très dures, menées depuis plusieurs générations, pour satisfaire leurs appétits et leur fonctionnement si inégalitaire ?!

« Les révolutions ? Parlons-en !
Je veux parler des révolutions qu’on peut encore montrer
Parce qu’elles vous servent,
Parce qu’elles vous ont toujours servis,
Ces révolutions de "l’histoire",
Parce que les "histoires" ça vous amuse, avant de vous intéresser,
Et quand ça vous intéresse, il est trop tard, on vous dit
qu’il s’en prépare une autre.
(…)
Depuis deux cent ans, vous prenez des billets pour les révolutions.
Vous seriez même tentés d’y apporter votre petit panier,
Pour n’en pas perdre une miette, n’est-ce-pas ?
Et les "vauriens" qui vous amusent, ces "vauriens" qui vous
dérangent aussi, on les enveloppe dans un fait divers
pendant que vous enveloppez les "vôtres" dans un drapeau ».

Léo Ferré (Il n’y a plus rien – Extrait)

Sauf les larbins de service et les idiots utiles – souvent les mêmes d’ailleurs – tout le monde a compris que l’organisation d’une société et de manière plus large du monde désormais "globalisé’" est une question de rapport de forces. La perte d’influence de ces trois nations prises comme exemples, et à travers elles de l’Occident, indique la voie sans issue dans laquelle ces responsables politiques nous mènent. Si nous ne voulons pas nous laisser entraîner dans cette débâcle annoncée, dont les lendemains risquent d’être pires que tout ce que l’on peut imaginer, il est plus que temps de passer à la vitesse supérieure pour les faire « DÉGAGER » et les juger pour tout le mal et le malheur qu’ils auront causé aux centaines de millions de citoyens dont ils avaient la charge !

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2327587
    Le 22 novembre à 17:05 par Marde
    Décadence de l’Occident

    Merci pour l’article.
    Merci d’avoir cité « Il n’y a plus rien de Léo. »

     

    Répondre à ce message

  • #2327595
    Le 22 novembre à 17:19 par 6
    Décadence de l’Occident

    Nul besoin de paniquer ! La décadence est un processus naturel duquel émergera un autre monde, ni plus beau ni plus laid que le précédent...
    Des ruines de ce monde-ci poussera la fleur d’un autre monde avec ses normes et ses lois. Pas de quoi fouetter un chat...nier cette évidence et vouloir la combattre, même la retarder, est perte de temps. Nous ne sommes pas mieux que les Anciens ; il n’y a aucune raison de chercher à préserver ce qui , de toute façon, est appelé à périr.

     

    Répondre à ce message

    • #2327691
      Le 22 novembre à 19:32 par Alan
      Décadence de l’Occident

      "pas de quoi fouetter un chat" , dites-vous, concernant le changement de monde.

      expression très ignoble et froide, bien moderne pour le coup, car vous oubliez les SOUFFRANCES ET DESTRUCTIONS ENORMES que la décadence et le changement de civilisation va générer.
      Figurez-vous que c’est pour ça que Soral et d’autres luttent d’arrache-pied contre la décadence, afin d’éviter des souffrances massives, la destruction, la mort, et le gâchis des constructions passées. Ils ne luttent pas pour faire belle, mais pour limiter les souffrances, donc, oui, il y a de quoi fouetter un chat, monsieur le je-m’en-foutiste moderne.

      Ensuite, l’article d’ER est très juste, à mon sens, mais n’a pas répondu à la question initiale :
      "PAR QUI" la décadence arrive ?

      Elle arrive PAR LE MATERIALISME ATHEE, ça ne vient pas au hasard ou parce qu’il y a des cons riches au pouvoir !
      Il faut aller à la cause initiale : pourquoi il y a des dirigeants riches qui ne pensent qu’aux plaisirs matériels ?
      parce que les peuples eux-mêmes sont devenus comme ça, peuples d’où sortent ces élites, d’ailleurs.
      Et pourquoi le peuple devient complètement con et obtient des élites aussi connes que lui ?

      A CAUSE du matérialisme athée !
      Il faut aller au bout, messieurs, car après les constatations matérielles, il y a la cause spirituelle, qui, en l’occurrence, est une absence énorme de spiritualité.
      Quand on ne va pas vers le haut, on va vers le bas.

      Pour ça que les religieux anciens mettaient dans un même panier sexe et fric, c’est la même énergie, qui va au même endroit, quand on en abuse : on devient hyper égoiste et ultra con, et hyper destructeur en tous sujets.

      Ceci pour répondre à un post au-dessus qui disait que l’Histoire est obligatoirement décadente au bout d’un moment, ce que répètent des philosophes matérialistes bidons à la Onfray et tous nos vingtième-siéclards pseudo grands philosophes de pacotille.
      Les grands Eveillés et Incarnations, Bouddha, Jésus et cie, n’ont jamais été bêtement fatalistes, ils disent bien : "si vous allez vers le haut, globalement, il n’y aura aucune chute".

      Ainsi, les gens qui se battent contre la déchéance ont tout à fait raison de le faire.
      Ceci montre à quel point nos intellos sont déconnectés de la réalité pratique.

       
    • #2327832
      Le 23 novembre à 00:27 par 6
      Décadence de l’Occident

      Alan...
      Vous n’empêcherez pas que le progrès technique finisse par coloniser nos vies et nos âmes.
      Qui serait contre un peu de bien-être, même au prix ( différé, souvent) d’un peu de corruption ? Qui refuserait les bienfaits de l’anesthésie buccale ou de la machine à laver ? Alors au bout de X générations, la machine finit par devenir notre horizon indépassable et les hommes- tous les hommes- finissent par se lever le matin pour aller bosser pour que vivent les machines ! Les Anciens n’étaient pas meilleurs que nous, simplement moins soumis à la tentation...

       
    • #2328081
      Le 23 novembre à 13:33 par paramesh
      Décadence de l’Occident

      Alain, c’est tout simplement la vie, la mort d’une civilisation fait pas mal de dégats mais c’est dans l’ordre des choses, (tout comme la mort d’un individu). Soral ne fait que conceptualiser ce que nous dévoile cet ordre des choses, l’ancien monde est condamné (et il en démonte parfaitement tous les mécanismes auto destructeurs), soyons juste prêts pour le suivant. tu peux toujours serrer tes petits poings et taper contre ce mur mais tu n’arriveras à rien si ce n’est te faire du mal.
      le but premier d’une religion est justement d’arriver à te faire accepter cet incontournable ordre des choses

       
    • #2328312
      Le 23 novembre à 18:06 par nathan rien
      Décadence de l’Occident

      La décadence est un processus naturel duquel émergera un autre monde, ni plus beau ni plus laid que le précédent



      @6 : Non ce n’est pas un processus naturel ! En fait, Alan a raison de pointer ton « je-m’en-foutisme », que tu voudrais subtilement faire paraître comme réfléchi, en étant provocateur avec un « pas de quoi fouetter un chat ». Alan est d’ailleurs un peu tombé dans le piège car on peut comprendre que ce « je-m’en-foutisme » apparent puisse agacer quand des problématiques fondamentales nous tiennent vraiment à coeur. Mais reconnaît que le tien ne faisait que discrètement continuer de chercher les réponses qui te tourmentent malgré toi ? Mais ici, il n’y a pas de honte à admettre que l’on souffre comme tout le monde de cette situation et que les réponses jusqu’ici proposées ne nous satisfont pas ou nous font personnellement trop de mal pour les accepter à cet instant.

      Je disais donc que ce n’est pas un processus naturel car le monde qui émergera est déjà en train d’émerger à travers des figures comme Dieudonné, Soral, et de nombreux autres résistants. Et si dans le nouveau monde dont tu parles il y a quelque chose de bon, ce ne sera pas "par magie" ou "naturellement" mais grâce au fait que des personnes comme eux "ont fait le boulot". Rien de naturel donc, ou du moins dans le sens où tu l’entendais dans ton commentaire. En réalité, s’il y avait plus de personnes comme eux, on pourrait effectivement passer à autre choses en ayant atteint un nouveau stade. Il faut bien que tu te rendes-comptes que les pauvres plaisirs que tu apprécies goulument aujourd’hui et qui t’apparaissent comme "naturel", "normal", se présentent à toi parce que quelques anciens ont effectivement beaucoup souffert pour que ce qui te paraît désormais "sans vraiment d’importance" - mais qui, en réalité, a véritablement du sens - ne te saute pas trop brutalement à la gueule dans toute la vérité de ses tristes effets. Mais rien de magique là-dedans. Simplement de la "bonne volonté-générale" dirait peut-être Rousseau qui ne parvient pas à s’accomplir pour enfin - je dis bien enfin - pouvoir passer à autre chose... Mais des hommes comme Jésus, Boudha ou même Rousseau mesuraient surtout avec beaucoup d’humilité et de compassion toute la difficulté que pouvait continuer à représenter la tâche la plus simple à accomplir pour un homme quand il s’évertuait à rester con.

       
    • #2328460
      Le 23 novembre à 23:20 par Mimicracra
      Décadence de l’Occident

      Alors pour aller au bout des choses Alan le noeud du problème c’est l’argent, la monnaie, le flouze... Enfin plutôt qu’il y ait inégalités : un peu de riches, beaucoup de pauvres. Et bien-sûr ceux qui tiennent à ce système tel que décrit dans ce très bon article ne sont pas pauvres. Donc une minorité profite du système tel qu’il existe.... Ben dans le nouveau monde, puisque celui-ci est en perdition, ce serait bien que l’argent, monnaie d’échange, n’existe plus... Qu’on trouve un autre système plus humain pour pouvoir se loger, se nourrir... Enfin les trucs basiques pour vivre quoi !!!

       
    • #2328577
      Le 24 novembre à 08:49 par Ducius
      Décadence de l’Occident

      Certe, chute de civilisation....

      La revolution dite française à 228ans...

      Si on prend le changement qui l’a entraîné c’est en gros moins de 300ans...

      Personne ne peut admettre j’espère que la séquence d’avant et d’après la révolution soit une suite.

      Ainsi,

      C’est très court comme naissance et chute pour une civilisation au regard de l’histoire...

      Conclusion personnelle : les maux de la révolution dite française sont manifestes et délétères depuis donc son origine...

       
    • #2329800
      Le 26 novembre à 09:59 par Paul
      Décadence de l’Occident

      D’accord avec vous. Nous ne sommes pas mieux que les anciens. En fait humainement socialement politiquement l’homme n’a fait aucun progrès. Nous vivons dans des cycles. Chaque haut devient un bas. Et vice et versa.

       
  • #2327625
    Le 22 novembre à 17:56 par Louis
    Décadence de l’Occident

    Supprimez les pensions de retraite, les Blancs se remettront à faire des enfants pour qu’ils les assistent quand ils seront vieux, comme au bon vieux temps, et on n’aura plus besoin d’allogènes sans éducation . Il y a deux choses qu’il faut supprimer : les pensions de retraite et le smic, cette dernière suppression pour supprimer le chômage . Je vais en parler à Zemmour (!) il sera de mon avis .

     

    Répondre à ce message

    • #2328366
      Le 23 novembre à 19:13 par Anarchie
      Décadence de l’Occident

      Totalement d’accord avec ça, mais je ne me cantonerais pas à deux choses seulement.
      Toutes les taxes soit disant destinées à nous sécuriser. Les taxes sur le travail. La secu, la caf, la retraite. Mais aussi le code civil, le code pénal, qu’on pourrait remplacer par trois ou quatre pages de règles de bon sens. Supprimer les parlementeurs. Supprimer la propriété Aïe, qu’est ce que j’ai pas dit là... on pourrait remplacer ça par une notion d’usufruit avec la responsabilité du bien mis à dispo par la communauté (voire mieux, la nature) supprimer l’héritage qui ne fait que maintenir des inégalités de castes... indexer le moyen d’échange sur une heure de vie, quelle que soit l’activité et supprimer l’usure. Supprimer les obligations de soin.
      Bon, je sens que je suis pas prêt de faire des adeptes, même ici. Alors on pourrait supprimer ceux qui sont pas de mon avis mais ils sont pas d’accord... Je retourne me coucher

       
  • #2327633
    Le 22 novembre à 18:09 par Odyle
    Décadence de l’Occident

    La décadence commence souvent par l’altération du capital santé. J’ai eu la chance de visionner quelques videos sur la médecine asiatique, notamment l’homéopathie, beaucoup utilisée en Asie.
    Travail remarquable de réinformation sur la santé et l’origine du cancer. Je pense que des 7 videos le Japon et l’Inde restent accessibles. Les videos peuvent être achetées !
    Sur YouTube : Eastern Medicine : Journey Through ASIA - Episode 1 | Japan – Land of the Rising Sun

     

    Répondre à ce message

  • #2327640
    Le 22 novembre à 18:14 par listener
    Décadence de l’Occident

    Il y a aussi un empire qu’on pense tout à fait disparu mais qui est particulièrement intéressant à explorer car c’est peut être ce qui nous attend : c’est le modèle l’Empire Ottoman, état oriental absolu en forme de poulpe et qui se profile presque officiellement à l’horizon pour l’Europe : c’est l’Empire Ottoman !

    Religion musulmane pour le peuple, soufisme, sociétés secrètes et califat pour le haut, avec moeurs orientales pas tellement pittoresques, des vieux sages" barbichus partout, des "docteurs de la foi" plus ou moins hébraïque pour faire intellectuel. .

    C’est la fameuse "mosaïque culturelle" . Les "arabesques" à donner le tournis. Plus d’unité de coutumes et de croyances sinon le sabre et le turban, des "communautés" séparées mais dominées par les musulmans avec pour les autres prosélytisme interdit. Eux, ce serait beau voir qu’il se laissent dominer..

    Mais aussi cela va avec les bachi-bouzouks, les paniers de têtes coupées, le pal pour les pas contents, un petit génocide de temps en temps, sans parler des femmes qu’on décapite tous les soirs.

    N’abandonnons pas nos chères nations bien unitaires et aux douces coutumes ;

     

    Répondre à ce message

  • #2327663
    Le 22 novembre à 18:46 par Adeon
    Décadence de l’Occident

    Tout ça est peut-être normal après tout. Le gros poisson mange le petit poisson. L’homme s’entre dévore comme font toutes les autres espèces...

    Les concepts de justice d’égalité de bien et de mal n’étant qu’un rêve partagé par certains.

    La loi de la jungle, on en est jamais sorti vraiment, et en ces temps on s’y enfonce de plus en plus...

     

    Répondre à ce message

    • #2327810
      Le 22 novembre à 23:06 par Darmine
      Décadence de l’Occident

      Cousteau ne serait pas d’accord avec vous. Assez insignifiants lorsque solitaires, les pirhanas, réunis en bande, peuvent causer pas mal de dégâts...

       
    • #2328463
      Le 23 novembre à 23:30 par Mimicracra
      Décadence de l’Occident

      Le rêve d’un monde meilleur, plus juste, égalitaire ... C’est ça qui nous fait tenir et nous donne envie de nous battre contre l’injustice justement... Même si ça reste à l’état de rêve ... Â quoi bon vivre sinon ? Pour se faire bouffer par un prédateur ?

       
  • #2327705
    Le 22 novembre à 19:47 par moguin
    Décadence de l’Occident

    Gandhi nous as dit " quand une civilisation se vautre dans l`abondance ,alors son declin commence " .Puis je suggerer que c’est justement l’etat actuel de l’occident principalement.

     

    Répondre à ce message

  • #2327861
    Le 23 novembre à 03:20 par anonyme
    Décadence de l’Occident

    La mauvaise-bonne nouvelle est que [presque] tous les États et toutes les nations du monde sont maintenant en décadence. La civilisation humaine tout entière est en décadence.

    Par exemple la chine, et autres pays asiatiques, ont beaucoup de dollars mais c’est un enfer ! Une dystopie totale et finale ! L’Islam civilisateur est en décadence. C’est l’Islam politicien, mensonger, meurtrier, des services de renseignement et des complots, qui progresse. L’Amerique latine est en décadence. l’Afrique n’en parlons pas...

     

    Répondre à ce message

  • #2327902
    Le 23 novembre à 08:09 par TB
    Décadence de l’Occident

    Bjr,

    Concernant l’Empire britannique, j’ai comme un doute sur l’idée qu’il ait tant que cela perdu de sa puissance. Je pense au contraire qu’il est en train de reprendre la main à bien des égards et dans bien des domaines, même s’il ne peut naturellement plus prétendre à un Imperium planétaire (notamment face à la Russie et la Chine).

     

    Répondre à ce message

  • #2327938
    Le 23 novembre à 09:33 par Syzygy
    Décadence de l’Occident

    J’espère que que tous les commentateurs ont a l’esprit que les marionnettes Macron & Merkel, notamment appliquent les directives de Bruxelles qui nomment les GOPEs et sont écrites par les fameux Commissaires nommés en coterie.
    Donc, pour "vivre notre vie" il faut sortir de l’UE. Comme les Brits s’y emploient.
    On voit bien que les banksters ne lâcheront pas le morceau sur une demande polie ou juridique de la part des naïfs, il faudra aller chercher la Liberté en les neutralisant. Oui, ça risque de saigner fortement. Les judéo-bolchéviques ont maintenu leur empire pendant 70 ans... Voulez-vous la même chose pour vos enfants et petits-enfants ?
    Alors, on se déplace ou on méprise ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents