Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Défilé à Pyongyang : sans missiles balistiques mais avec Gérard Depardieu

La Corée du Nord organisait ce dimanche 9 septembre un défilé militaire de grande envergure pour célébrer son 70e anniversaire, mais n’a pas dévoilé ses missiles balistiques de portée intermédiaire et longue. L’acteur français Gérard Depardieu a assisté la fête, comme en témoignent des images prises par des journalistes sur place.

 

La Corée du Nord siffle ce dimanche 9 septembre ses 70 bougies. À l’occasion de l’anniversaire de la création du pays, un spectaculaire défilé militaire a été tenu à Pyongyang.

Des milliers de soldats, de l’artillerie et des chars ont participé au défilé, qui a été marqué néanmoins par l’absence de missiles balistiques intercontinentaux : de nombreux médias soulignent que les Hwasong-14 et 15, missiles capables d’atteindre le territoire continental des États-Unis et dont le lancement ont valu à Pyongyang de multiples sanctions internationales, n’ont pas pris part aux festivités.

Le monstre sacré du cinéma français Gérard Depardieu était également de la fête, assis en dessous de la tribune principale.

 

 

En fait, pour la Corée du Nord, faire un peu trop étalage de leurs forces aurait pu mettre en danger les efforts diplomatiques en cours, suite au sommet historique entre le président américain Donald Trump et Kim Jong-un en juin dernier à Singapour et les rencontres de ce dernier avec le président sud-coréen Moon Jae-in.

 

 

Après 21 coups de canon, des dizaines d’unités d’infanterie ont défilé Place Kim Il-sung, certaines équipées de lunettes de vision nocturne ou de lance-grenades RPG, sous le regard de Kim Jong-un, petit-fils du fondateur de la Corée du Nord.

 

 

Des transports de troupes blindés, des lance-roquettes multiples et des chars, survolés par des biplans formant le chiffre « 70 », des chasseurs expulsant des fumées rouges, blanches et bleues aux couleurs du drapeau nord-coréen, sont passés devant et au dessus de la tour du Juche, monument à la gloire de l’idéologie politique de Kim Il-sung.

 

 

Puis, sont venus les missiles, point d’orgue traditionnel des défilés. Mais seuls ont été montrés le missile de croisière anti-navire Kumsong-3et le Pongae-5, un engin sol-air.

Pour rappel, la République populaire démocratique de Corée, nom officiel du pays, a été proclamée le 9 septembre 1948.

Voir aussi, sur E&R :

Voir et revoir Alain Soral en Corée, sur E&R :

Sortir de la propagande occidentale avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.