Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Des hackers publient des données confidentielles sur le vaccin Pfizer-BioNTech

Des documents confidentiels concernant les médicaments et les vaccins contre le Covid-19 ont été publiés sur internet après une cyberattaque survenue en décembre 2020 contre l’Agence européenne des médicaments. Le vaccin Pfizer-BioNTech est concerné.

 

Des hackers qui avaient réussi en décembre à subtiliser des documents confidentiels relatifs notamment au vaccin Pfizer-BioNTech sur les serveurs de l’Agence européenne des médicaments (AEM) les ont publiés en ligne.

Dans un communiqué, l’AEM explique que l’enquête en cours sur cette cyberattaque « a révélé que certains des documents consultés illégalement liés aux médicaments et aux vaccins contre le Covid-19 ont été divulgués sur Internet ». « Les mesures nécessaires sont prises par les autorités chargées de l’application de la loi », ajoute le texte.

Selon l’agence Bloomberg, ce communiqué de l’AEM sur la violation est intervenue après qu’une société italienne spécialisée en cybersécurité, Yarix, a fait savoir avoir trouvé sur le dark web des documents piratés liés à l’autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech et aux processus commerciaux qui lui sont relatifs.

Le quotidien australien The Sydney Morning Herald rapporte à cet égard qu’un hacker a publié un article de blog contenant des fichiers de l’AEM, y compris des messages électroniques confidentiels liés à la production et à la commercialisation de vaccins, citant le PDG de Yarix, Mirko Gatto, dans une interview. Ce dernier à en outre expliqué que des captures d’écran et des documents contenus dans cette publication faisaient référence à un portail de communication sécurisé de l’AEM réservé au personnel autorisé.

L’AEM assure toutefois que les délais liés à l’évaluation et à l’approbation des médicaments et vaccins contre le Covid n’ont pas été affectés par ces fuites. « L’Agence et le réseau européen de réglementation des médicaments restent pleinement fonctionnels et les délais liés à l’évaluation et à l’approbation des médicaments et vaccins Covid-19 ne sont pas affectés », peut-on ainsi lire dans le communiqué.

L’AEM, basée à Amsterdam, avait annoncé le 9 décembre être victime d’une cyberattaque et l’ouverture immédiate d’une enquête « en étroite coopération avec la police ». Depuis le début de la pandémie, des pirates informatiques ont été accusés de cibler des entreprises et des instituts de recherche sur les vaccins et les médicaments contre le Covid-19.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2642201

    Pourrions-nous avoir accès à ces documents ? Que contiennent-ils ?
    Il est grand temps de les rapporter.

     

    Répondre à ce message

  • méfiance aussi car ce pourrait-être une astuce pour faussement "fuiter" des infos parfaitement neutres voire favorables et inspirer ainsi l’idée que tout est su de ce qu’il y a à savoir.

    Il faut en effet vite voir les infos...

     

    Répondre à ce message

  • #2642218
    Le 14 janvier à 21:11 par Aiguiseur de guillotines
    Des hackers publient des données confidentielles sur le vaccin (...)

    Y’a moyen de les telecharger quelque part. .. ??

     

    Répondre à ce message

  • #2642401

    Vraies données ou fausses données ? Je n’ai pas lu ces documents donc je me pose cette question... Cela serait en effet une stratégie relativement intelligente que de prétendre avoir été piraté et que documents secrets aient été divulgués, documents qui révéleraient que finalement ce vaccin n’est pas si fantaisiste, ni dangereux que cela...qu’il pourrait y avoir quelques effets secondaires mais rares et réversibles...Si j’étais à la place d’un labo c’est ce que je ferais pour mettre en confiance la plèbe crédule et répondre aux accusations des complotistes. Je ferais fuiter de faux documents "secrets" qui me feraient finalement passer pour un labo sérieux et qui induiraient les gens à penser que mon poison c’est un vrai truc qui marche plutôt bien et dont le processus de création a été fait avec professionnalisme et dans l’intérêt de l’humanité...et pour faire bonne mesure j’ajouterais quelques petits effets secondaires que je qualifierais de rares et réversibles...et voilà !

     

    Répondre à ce message

    • #2642456

      Bien vu...
      Je ne sais pas si c’est effectivement le cas (moi non-plus je ne les ai pas [encore ?] lus), mais il n’y a en fait même pas besoin d’aller "hacker Pfizer" pour voir qu’il y a des apparemment TONNES de publications sur la neurotoxicité de la fameuse "Protéine Spike" (cette protéine "inoffensive" que le vaccin de Pfizer veut nous faire produire) ; de mémoire, je me souviens avoir lu (en survolant rapidement quelques publications) qu’elle traversait la barrière hémato-encéphalique, attaquait diverses régions du cerveau et provoquait notamment la mort par apoptose (=autodestruction de la cellule) des astrocytes responsables de la neurogenèse...
      J’ai notamment posté ici un commentaire un peu plus détaillé et avec des liens vers des publications : j’espère qu’il passera, car je n’ai vu personne parler de ça sur le Net...
      (Lesdites publications parlent de l’effet dévastateur de la "Protéine spike du Covid" sur le cerveau, mais évidemment, aucune ne fait le lien avec le vaccin de Pfizer qui veut justement nous faire produire cette même protéine...)

       
  • #2642403

    Tant mieux !

    Pour le moment, ce n’est que sur le Dark Web, mais il y a bien des petits malins qui vont les mettre sur le Web sans se faire prendre, et là, on saura peut-être des choses intéressantes.

    Cette entreprise est d’une pourriture absolue !!

    Elle est à l’origine de l’enrichissement personnel - indécent/injustifié/injustifiable ! - et bien connu du Micron, et quand on entend le Dr Louis Fouché en dire tout le """bien""" qu’il en pense - sur un autre fil d’E&R - on n’a plus le moindre doute la concernant, si on en avait encore...

     

    Répondre à ce message

  • #2642431

    Louis Fouché, un remède d’utilité publique.

    https://www.youtube.com/watch?v=Fio...

     

    Répondre à ce message

  • #2642433

    Sur un autre article, lors d’une de mes réponses à un commentaire, j’étais venu à me demander (entre-autres) :

    1) "Est-ce que l’ARN messager encapsulé dans des nanoparticules lipidiques pourrait en fait traverser la barrière hémato-encéphalique et ainsi foutre le bordel dans le cerveau ?"
    2) "D’ailleurs, est-ce que l’ARN Messager peut directement interagir avec les neurones ?"
    3) "...Et en fait, il me semblait qu’il avait été dit que le COVID19 pouvait attaquer le cerveau... Est-ce que la fameuse protéine Spike que le vaccin de Pfizer veut nous faire produire y jouerait un rôle ?.."

    ...Je ne suis ni généticien ni biologiste ni neurologue ni même médecin (...) mais en survolant très rapidement quelques publications Scientifiques trouvées sur le Net, il me semblerait que la réponse à ces 3 questions soit "OUI" :

    - Pour la (1) j’avoue ne pas avoir trop cherché (mais même si j’ai tort sur ce point, attendez seulement que j’arrive au "point 3") ; mais "intuitivement", il me semblerait assez logique que des nanoparticules lipidiques puissent (facilement) traverser la barrière hémato-encéphalique...

    - Pour la (2) il semblerait que l’ARN messager soit (grosso-modo) effectivement un moyen de communication entre les neurones :

    https://lejournal.cnrs.fr/nos-blogs...

    (et éventuellement : https://www.medecinesciences.org/en... )

    - Enfin le point (3) est peut-être le plus horrifiant : il suffit juste de googler (par exemple) : protéine spike neurones
    ...Pour tomber sur PLEIN de publications selon lesquelles c’est bel et bien la fameuse Protéine Spike qui "traverse la barrière hémato-encéphalique" et "infecte les neurones dans différentes régions du cerveau et induit leur mort, notamment par un processus d’apoptose (=autodestruction programmée)"

    https://www.medecinesciences.org/fr...

    Très court extrait en guise d’exemple :



    Spike participe également à la neurovirulence du virus (...) peut également infecter les neurones dans différentes régions du cerveau et induire leur mort, notamment par un processus d’apoptose induit par spike



    Quelques autres publications :

    https://www.sciencedaily.com/releas...

    https://www.nature.com/articles/s41...

    https://www.biorxiv.org/content/10....

     

    Répondre à ce message

    • #2642625

      dans le champs des possibles, à vos 3 questions, la réponse est oui
      un arn m est le substrat permettant la synthèse d’une protéine par le biais des ribosomes

      d’ailleurs un "virus" a arn utilise la même méthode pour se répliquer
      lorsque l’on sait que 21/100 des "vaxinés" représente 17/100 des cas graves hospitalisés en israel on reste en droit de s’interroger
      mais que diable cette arn m a t il pu faire synthétiser ?

      il y a eut beaucoup trop de mensonges depuis le début pour accepter de croire que la vérité puisse arriver avec l’avènement de cette approche "thérapeutique" présentée comme étant un vaccin

      pour les crédules, un vaccin n’est que la représentation d’un acte, généralement un type assis qui présente son deltoïde a l’aiguille d’une seringue manipulée par un soignant
      çà c’est l’image, la vérité se cache dans le contenu de la fiole, et nulle part ailleurs .... !

       
    • #2642634

      Oui le vaccin ARN est destiné à réduire la population.

      Le malheur c’est que la plupart de médecins qui font partie des idiots utiles ne font pas le quart des recherches rapides que vous avez faites.

      Les autres médecins , ceux qui font partie de la famille mondialiste, sont là pour vous tuer.

       
    • #2642713

      Les réponses à vos questions se trouvent bien exposées ici, une vidéo que tout le monde devrait voir.
      et à partir de 30 minutes, il précise bien que l’ADN vaccinant pourrait s’insérer, notamment dans des oncogènes, et déclencher des cancers...

      https://criigen.org/covid-19-les-technologies-vaccinales-a-la-loupe-video/

      Suite à sa note d’expertise grand public sur les vaccins faisant appel aux biotechnologies, le Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN, propose une vidéo didactique (sous-titrée Français/Anglais/Espagnol) sur les différents types de vaccins contre la COVID-19, et en particulier ceux de dernière génération avec les risques potentiels qu’ils peuvent engendrer.

       
    • #2643274

      @anonyme



      Les réponses à vos questions se trouvent bien exposées ici (...)



      Non, la réponse aux trois "questions" que j’ai formulées se trouve (entre-autres) dans les publications que j’ai postées avec mon commentaire ;)
      ...Par contre, j’avais déjà vu cette vidéo, et elle me semble effectivement de qualité, je la recommande donc également ;)

      Je profite de ce commentaire pour étoffer davantage ce que j’avais dit : en effet, hier avant d’aller me coucher, sachant que la fameuse "Protéine Spike" (que le Vaccin Pfizer veut nous faire produire) était justement LA protéine du Covid qui s’attaque au Cerveau, j’ai cherché d’autres articles, et notamment en lisant celui-là : https://scitechdaily.com/you-do-not... (ou il est d’ailleurs bien mentionné que c’est bel et bien la Protéine en elle-même [et pas "le virus en un tout"] qui attaque le cerveau, d’ailleurs ça se produit justement lorsque la protéine en question se "détache du virus"... bref), je suis arrivé à :



      Banks and his team saw this reaction with the HIV virus and wanted to see if the same was happening with SARS CoV-2.



      ...du coup, je me suis rappelé de cette fameuse "étude indienne polémique" qui avait été publiée (puis retirée face aux pressions) au début du Covid ; où l’on suggérait que des séquences du VIH aient été artificiellement insérées dans le coronavirus... Je l’avais presque oubliée... Je suis allé voir si "par le plus grand des hasards", ces fameuses séquences du VIH ne se trouveraient pas justement dans cette fameuse "protéine Spike"...

      https://www.biorxiv.org/content/10....

      Apparemment "Bingo !", il s’agit bien de la fameuse protéine "spike"...
      Donc à moins que j’aie "tout compris à l’envers" et que ce virus ait "plein de protéines dénommées Spike (S1)", on dirait bien que :

      - La protéine que veut nous faire produire le vaccin de Pfizer : "La Protéine Spike"
      - La protéine qui détruit le cerveau (notamment par "apoptose des astrocytes") : "La Protéine Spike"
      - La protéine qui faisait l’objet de l’étude indienne et était suspectée de contenir des séquences du VIH : "La Protéine Spike"

      Ca ne commence pas à faire "un peu beaucoup de coïncidences" ?..

       
  • #2642438

    Bah je ne sais pas si c’est vrai, mais si politiquement ça tourne au vinaigre, et si des gars perdent des membres de leurs familles à cause du vaccin, les noms de ceux qui bossent pour ces labo sont sur des fichiers piratés et ils sont déjà comme des canards qui continuent à voler la tête coupée... Espérons que leur famille soit plus épargnées que celles qu’ils ont détruites pour du FRIC.

     

    Répondre à ce message

  • Et voilà...tout fout le camp...
    Quand le navire ne prend pas l’eau de partout, c’est le contenu qui part à la baille.
    Bientôt ce seront les rats qui grifferont les murs pour s’y jeter aussi pour éteindre leur feu au cul.
    Sic transit alawakbar.

    Qu’est ce qu’on s’marre.

     

    Répondre à ce message

  • Pour qu’un tel ramdam soit fait sur la divulgation d’information sur ce vaccin, il faut qu’elle contienne des informations gênantes et accusatoires. Il s’agit donc probablement de résultats d’études de pharmacovigilance ou de l’évocation des passe-droits accordés à Pfizer (une entreprise qui fut déjà lourdement condamnée) par notre conseil secret de guerre sanitaire. Benoît que je suis d’avoir cru un moment à la transparence de nôtre gouvernement. Une fois de plus, ça sent la magouille !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents