Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Des producteurs et acteurs d’Hollywood dénoncent des discriminations qui visent les Blancs dans l’industrie

Très bonne nouvelle ! Le cinéma américain, jusqu’ici trop fort pour nous et les réalisateurs bien-pensants issus de la Femis, est en train de se casser la gueule sous le poids de ses nouveaux préjugés féministes et antiracistes.

Il s’agit là d’une chance historique pour la France de reprendre la main et de rééquilibrer la balance commerciale cinocharde qui penchait trop du côté américain.

Certes, notre cinéma, dans la main de producteurs ultracommunautaires cons comme la mort, est devenu depuis longtemps une montagne de merde, mais sait-on jamais, un réveil national, social, tout ça...

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Paralysée pendant les quatre derniers mois en raison du coronavirus, Hollywood va peu à peu reprendre vie, mais les choses ne seront pas comme avant. Secouée par le mouvement MeToo et l’affaire Weinstein, l’industrie cinématographique va se montrer particulièrement prudente après la vague Black Lives Matter qui a déferlé en Occident. Des professionnels du milieu ont décrit au Daily Mail une ambiance déjà toxique et un « racisme inversé » dès les entretiens d’embauche.

 

Selon eux, un « homme blanc d’âge moyen dans le show business » peut déjà considérer que sa carrière est « pratiquement terminée ».

« Nous n’embauchons que des personnes de couleur, des femmes ou des LGBT pour écrire, jouer le rôle principal, produire, faire fonctionner les caméras, travailler dans les services d’artisanat. Si vous êtes Blanc, vous ne pouvez pas vous exprimer parce que vous serez instantanément qualifié de "raciste" ou condamné pour "privilège blanc" », ont-ils confié.

Un acteur blanc d’une cinquantaine d’années, fort d’une expérience de vingt ans principalement à la télévision, a raconté sa récente audition. Le directeur de casting lui a assuré qu’il était « parfait pour le rôle » mais qu’il avait reçu l’ordre d’engager « une personne de couleur ».

« Je comprends qu’Hollywood a encore un long chemin à parcourir avant que les personnes de couleur soient correctement représentées à l’écran, mais comment suis-je censé payer mon hypothèque, mettre de la nourriture sur la table ? Tout le monde est terrifié. Et vous ne pouvez rien dire parce qu’alors vous vous exposez à la crucifixion publique », a-t-il déploré.

Autre exemple, celui d’une cadre blanche renommée qui a été envoyée pour superviser une production composée exclusivement de Noirs, une équipe jeune, brillante, mais inexpérimentée. Ceux-ci lui ont bien fait comprendre qu’elle n’aurait pas son nom au générique. « Les gens ne veulent pas l’admettre, mais le racisme inversé est bel et bien présent », a confié une source proche du projet.

Hollywood avait déjà été entachée par son manque de diversité lors de la distribution des récompenses. Lors de la dernière cérémonie des Oscars, les prix d’interprétation avaient été remis à Brad Pitt, Joaquin Phoenix, Renée Zellweger et Laura Dern, tous Blancs.

Le mouvement Black Lives Matter est ensuite venu accentuer ce sentiment, explique le Daily Mail, citant l’écrivain du New York Times Reggie Ugwu :

« L’industrie est en proie à une crise d’identité extrêmement publique, dans laquelle l’image multiculturelle et fraîche à laquelle elle aspire est sapée par des preuves observables ».

Les studios Disney, Warner Bros, CBS et Netflix d’ores et déjà ont assuré qu’ils allaient dépenser des millions pour promouvoir la diversité et l’inclusion, a rappelé le quotidien, des intentions sans doute honnêtes, mais qui pourraient avoir l’effet inverse.

Whitesploitation !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Attitude qui fait ressortir toute l’hypocrisie et la soumission dont cette faune est capable. Tant que l’antiracisme en faveur des non-Blancs les nourrit, ils le brandissent tel un étendard. Mais dès les premiers retours de flamme, ils changent de camp, because la gamelle. Foutus salopards écervelés !

     

  • Toute cette industrie du divertissement est devenue un grosse merde.
    Pas question de soutenir ça. Je réserve mon pognon pour un usage qui me sera directement bénéfique.

     

  • "Des producteurs et acteurs d’Hollywood dénoncent des discriminations qui visent les Blancs dans l’industrie"

    Je croyais lire un article "white militant" un peu revigorant mais tout ça fait un peu pleurniche soumise et consensus bien pensant.


  • Tout cela va précipiter l’effondrement de pas mal d’industrie, question de temps...
    pour la raison très simple qui échappe totalement aux "Traoré & Co" : toutes les inventions industrielles, technologiques, scientifiques viennent des blancs européens. Mettre direction, gestion et majorité entre les mains des non blancs entraînera la chute pour cause d’incompétence. On ne s’empare pas impunément des inventions d’autrui.
    Seuls les Chinois savent piquer la technologie des autres et poursuivre les innovations, souvent grâce à leur caractéristique d’être des travailleurs obsessionnels. Ce n’est pas celle de la communauté noire ou maghrébine. Ces derniers sont presque partout exclusivement consommateurs des inventions des blancs.
    Ce n’est pas une remarque raciste mais simplement un constat culturel. Qui a inventé cinéma, aviation, industrie lourde, technologie sophistiquée, automobiles, électricité etc... ???

     

    • Oui petit à petit ils s’auto-s’abordent dans tous les domaines mais malheureusement ça prend beaucoup de temps, surtout qu’ils ont toujours une longueur d’avance sur les concurrents Chinois ou Russes.
      Et sur les domaines clé comme la finance ou la haute technologie ca reste encore assez "mâle blanc" pour être efficace, faut pas déconner...
      Bon ça me fait marrer qu’ils soient pris dans leurs propres contradictions, mais l’ambiance commence à puer de plus en plus en Occident et on se languit que ça change.


    • La civilisation blanche à bénéficié d apports d autres civilisations pour être ce qu elle est est aujourd’hui, je dis ça comme vous, sans aucun racisme. N empêche, comme toutes les autres avant elle, l éternité ne lui est pas promise. Qu en savez vous de ce que l Afrique sera ou ne sera pas dans 300ans ?


    • Le plus gros problème de discriminer les blancs, c’est que c’est antisémite.
      Ca risque de pas durer longtemps de la part des financeurs de l’industrie...


    • Sev ; exact, et il faut voir les pays où l’occidental n’est plus ( Afrique, Algérie, etc..) pour s’ne convaincre. Ca tombe en panne, on ne sait pas réparer ou on ne répare pas car il faut bosser, c’est souvent ça, et on voit le délabrement.

      Surnom : " La civilisation blanche à bénéficié d apports d autres civilisations pour être ce qu elle est est aujourd’hui, " ah oui ? lesquels ?


  • Quel délire ! Manquerait plus qu’un ALM (Asiatique Lives Matters) ou un PRLM (Peaux Rouges Lives Matters) pour mettre un peu plus le bordel !

     

  • Vous dites dans votre article " notre cinéma .... est devenu une montagne de merde , Comme c’est bien dit ! C’est lucide , et c’est la triste réalité ! On peut citer d’autres " montagnes de merde " ; la chanson, la musique, la télé, l’enseignement ... en un mot tout ce qui touche à la culture , aux traditions et à l’art Français doit être salopé , détruit , ... tout doit disparaître !! c’est planifié et c’est le programme de ces enc.... de mondialistes dont le mot d’ordre est " détruisons nationalistes et traditionalistes qui nuisent à notre " fonds de commerce " et le pire , c’est que çà marche comme sur des roulettes ! , leur " fonds de commerce " puant et répugnant est en plein essor et les larbins de ces fumiers font très bien leur " travail " ! Vivement la " purge ,le "grand ménage " , on peut toujours rêver !!!


  • 13% de Noirs aux USA.

    Dans les films et séries ou dans l’audiovisuel, on en voit généralement plus que ça, proportionnellement à ce qu’ils sont en réalité.

    Ils sont même surexposés, je dirais. Idem chez nous.

    Tu donnes la main, on te ronge le bras jusqu’au cou. Classique...

    Et il faut aussi rappeler que les Blancs sont minoritaires dans le monde. La minorité, c’est nous !


  • Cela ne rééquilibrera rien du tout. Ce n’est pas demain la veille que le cinéma français retrouvera son éclat passé ! A vrai dire les USA sont largement mieux en mesure de se réveiller bien plus tôt que les Français de ce cauchemar LGBT, antiraciste ! Pour le rappel c’est aux Etats-Unis qu’est apparu Trump, pas en France ! Cela est lourd de signification sur le plan anthropologique : aux USA il reste encore une très grosse minorité voire une petite majorité de gens encore imprégnées de valeurs viriles, conservateurs, qui n’ont pas honte d’être Blancs, de se dire chrétiens, d’être ouvriers, cow-boys...des gens ayant une forte conscience identitaires et qui sont fiers d’être se qu’ils sont. En France ce segment de la population est largement minoritaire. L’écrasante majorité des Français sont des babtous fragiles, des mecs gentils qui ont peur d’être considérés comme racistes, qui sont anti-armes, qui n’ont pas de conscience identitaire et de sentiment d’appartenance à un tout organique socio-culturel dont ils sont fiers d’appartenir...faut-il aussi rappeler que la France est le pays où tous les chefs de partis politiques patriotes sont homosexuels ou bisexuels ? Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce pays !
    La seule exception sont peut être les Corses qui n’ont pas honte d’être des ploucs, éleveurs de chèvres...avec une forte conscience identitaire, fiers comme Artaban, solidaires...

    La France ne se redressera qu’après un effondrement total, et ensuite il faudra plusieurs génération pour reconstruire ce peuple français qui été démoli.

     

  • Rien que le terme de "racisme inversé" est un non sens.


  • On pourrait pas faire pas mieux pour détruire toute une industrie. Bravo les champions, boycot netflix et cinéma.
    Remplacez nous et vous allez vivre dans des pays du tiers monde.
    Il faut vraiment une solution de replie pour les blancs car faut être honnête nous assistons à une guerre ouverte contre l’homme blanc et son génocide. Cela n’a pas l’air de déranger beaucoup de monde.
    Il est urgent de trouver un endroit encore préservé du tiers monde et y s’y regrouper, un peu comme les juifs avec Israël.
    Je conseille de pratiquer la technique de la terre brûlée, laissé les entres eux se démerder tout seul. Evitez tous contact, boycot social. Il est primordial de plus etre en contact avec ces personnes, les isoler au maximum, les laisser entre eux et qu’on revive, s’entraide qu’entre nous. Faut se serrer les coudes, la guerre est déclarée.

     

    • très bon sujet pour un livre. un peu comme la “révolte d’atlas” (atlas shrugged) d’ayn rand, l’histoire d’une amérique dans laquelle la population “productive “ décide de se mettre en grève pour protester contre la prise du pouvoir par une classe d’apparatchiks “parasites “, ce qui entraîne le pays dans une crise grave, au point que les parasites seront amenés à supplier les productifs de reprendre le contrôle du pays


    • Leur laisser le pays ? Plus de 2000 ans d’Histoire et de patrimoine. On va transformer Nos châteaux en logements sociaux, et tout sera comme ça. Déjà que l’abruti d’Apathie avait dit que s’il était président, il ferait rasé Versailles ! Vous imaginez ce que deviendraient nos monuments, nos églises, etc... Et toutes nos structures pour faire fonctionner un pays ( électricité, route, eau, agriculture, etc, etc.... ) tout ça sera à l’abandon et on deviendra un pays pire que le tiers monde. Regardez ce qu’est devenue l’Algérie depuis son indépendance. Ensuite, au début ça ira, car les acquis sociaux fonctionnement un temps, mais après ça ne marchera plus, car les recettes pour alimenter ces avantages auront disparu faute de travailleurs, et le pays deviendra un pays de trafiquants dirigés par des mafieux, comme au Mexique. Donc, non, il ne faut rien laisser, et surtout ne pas partir, il faut juste virer ceux qui n’ont rien à faire ici et ceux qui y sont en légaux, le moindre truc contre la France : à éjecter, comme le font certains pays d’ailleurs.


  • Ils s’étonnent moins quand 99% d’une communauté et un très grand nombre d’acteurs sont de la même communauté. Quand personne ne veut produire "La Passion" de Mel Gibson.
    Ils ne s’étonnent pas non plus que les milliards de dollars investis dans le cinéma ne servent qu’à produire des mauvais films, des fils de propagande, des films communautaires, des films révisionnistes.


  • On a eu les exemples récents avec Ghostbusters 2016, Birds of Preys ou Charlie Angels.

    Trois projets hyper progressistes et trois flops critiques et financiers monumentaux.

    Le lobby Camerounais qui dirige Hollywood ne va pas accepter longtemps de jeter son argent dans les toilettes.

     

  • Je ne peux pas m’empêcher de penser que les bailleurs de fonds de hyper discrimination positive de l’homme noir (avec systématiquement le dénigrement de l’homme blanc hétéro) dans TOUT le paysage culturel occidental aura peut-être pour conséquence l’autopersuasion de cet homme blanc qu’il n’est qu’un mâle bêta systémique ou plus probable sa révolte à terme plus ou moins violente et/ou politisée. Tout le monde sait bien que le cosmopolitisme des années folles a précédé le national-socialisme, avec la crise de 1929 entre les 2 ...Les gens derrière cette politique culturelle ne sont que des apprentis sorciers, des fomenteurs de guerre civile plus qu’autre chose.

     

    • "Les gens derrière cette politique culturelle ne sont que des apprentis sorciers, des fomenteurs de guerre civile plus qu’autre chose. " Apprentis ? Sûrement pas, des pros rôdés depuis des années en vue de la guerre civile qu’ils organisent et qui est prévue de longue date. Il faut juste espérer que personne ne tombe dans le piège, mais manque de bol, ce sera les bas de plafonds dans tous les camps qui la déclencheront quand le mot d’ordre sera lancé.


  • A l’exception des films réalisés par Clint Eastwood ces dernières années, où quelques outsiders tels que "A King’s speech", il n’y a absolument rien qui ne vaille qu’on s’abîme la rétine sur grand écran. Tant et si bien que depuis un an, je me crée une petite cinémathèque de films avec de vrais acteurs/actrices, du talent, de la simplicité mais de l’art, du vrai, des jeux d’acteurs.
    Entre "la bonne année" ou "garde à vue" et une sous merde hollywoodienne, mon choix est fait

     

  • #2503420

    je n’y crois pas 1 seule seconde, parce que le principal objectif, essentiel, fondamental d’Hollywood, c’est de faire du pognon

    et les blackos, c’est rigolo 5 minutes, mais...
    surtout aux US, où il demeure ce racisme larvé

     

  • Moi je ferais bien un film sur la conjuration des imbéciles


  • C’est tout simplement pour trouver un nouveau réservoir d’enfants, de bébés, d’ados, pour les pedocriminels satanique qui dirigent tout. Ça bouge tellement chez les blancs ! Ce n’est pas économique, c’est sexuel. C’est de l’information pour la zemmourisation du monde.


  • Reste plus qu’à réserver des bus aux noirs et la boucle sera bouclée.


  • Guerre de tous contre tous, chacun y va de sa pleurniche
    Moi je suis agriculteur ,depuis peu d’années
    On est une minorité, qui ne cesse de s’éteindre (2 suicides par jours, sans compter les ATD, faillite, arrêt volontaire, précarité, mise en demeure ...)
    Tenue par les primes, les aides, la PAC !!
    Je me plains pas, je constate, lutte, m’adapte, interagi, avec d’autres agriculteur
    Soral à raison lire L’Entraide Pierre Alexeïevitch Kropotkine mais aussi
    L’ÉGLISE & L’AGRICULTURE du Révérend père Denis FAHEY


  • les gens sont tellement bêtes, que les personnes qui gobent les faux combats antiracistes comme la volonté de ne placer que des personnes lgbt ou blaque dans les productions Hollywood ou bien des acteurs / actrices, ne se disent pas "de quelle couleur sont ces personnes qui font ce choix ?" Ils ne sont certainement pas noir mais bien blanc. Et je suis certain que si l’on pousse la réflexion ces mêmes personnes qui décident de qui doit être représenté à Hollywood sont issues d’une certaine communauté ultra raciste et qui à travers les temps n’ont cessé de monter les autres peuples l’un contre l’autre afin d’en profiter.
    On est bien face au mal incarné de l’être humain.

     

  • Ça fait bien 7ans que je vais plus au cinéma et en lisant cela, ça me conforte dans mon choix.


  • Ce qui se traduit par : Hollywood va se lancer dans le porno


  • Voilà ce qui se passe quand on agit sur le paraitre (la représentation) plutôt que sur l’ascenseur social.

    La liberté artistique s’en trouve extrêmement réduite. Un réalisateur blanc hétérosexuel peut-il légitimement faire un film sur des femmes, des noirs, des asiatiques, des homosexuels etc sans qu’on lui renvoie en plein visage son identité comme une espèce de preuve de son incapacité à pouvoir se mettre à la place d’autrui ou à pouvoir défendre artistiquement un point de vue sur autrui ?

    Faut-il être une femme pour parler des femmes ? être homosexuel pour parler des homosexuels ? être noir pour parler des noirs ?

    La création artistique ne répond plus au témoignage d’une époque ou à une sensibilité individuelle, mais plutôt à un cahier des charges progressiste même s’il est incohérent.


  • C’est simple, Hollywood va se mettre à produire exclusivement de la soupe Netflix.

    Pour ceux qui n’ont jamais vu les productions daubesques de Netflix, c’est une sorte de ciné jdanovien ultra-lourd où le programme idéologique exsude de tous les pores de la pellicules, avec des gentils noirs, lgbt, trans, handicapés, femmes, et des méchants hommes blancs qui parlent comme une caricature redneck/loup de wall street pro-Trump. Bref, c’est la recette pour finir en colocation dans les chiottes du ratage avec le ciné’ français.


  • En règle générale, je ne regarde pas les films et séries US des 25 dernières années, mais quand celà m’arrive , à chaque fois je suis stupéfait par les roles attribués aux noirs qui sont le plus souvent chefs dans la police, procureurs, avocats, producteurs, directeur de boite, de service ....C’est risible , surtout quand on sait que dans la vraie vie , ils sont vigiles , caissières à WALLMART, ou taulards .La France, cette copieuse , prend la mème dérive , et celà commence par la pub ....ou les catalogues , sur lesquels les vetements et matériels de sport, loisir ,sont présentés par des noirs, tandis que les outils et vetements de travail sont présentés par des blancs....reflet de la réalité du terrain !

     

  • Mouais... rien que la source, “Daily Mail” dit déjà ce qu’on doit en penser... habitué à leurs articles qui vont toujours à rebrousse-poil pour créer des pelemuqieus polémiques et donc vendre... c’est leur don de commerce. Tout le monde réclame plus de diversité au cinéma ? Nous le Daily Mail on va vous expliquer pour quoi il en faut pas plus...
    alors je ne suis ni pro Black Live Matter, ni pro “le-racisme-Blanc-n’existe-Pas” mais Hollywood reste animé par une seule et une seule chose : l’argent.
    - deja c’est quoi ce pleureur qui vient témoigner qu’on l’a recale parce qu’ils cherchaient un acteur noir ?? J’ai l’impression de lire un test à la noix digne de SOS Racisme...Et si le rôle collait tout simplement mieux à ce choix de casting ? Ou même le ou les acteurs noirs ont mieux passé le casting que lui ? Ou alors il estime qu’il doit forcément recevoir le rôle parce que blanc ?
    - une production “noire” qui exclut la productrice blanche ... bon pour nos lecteurs français ça paraît étrange mais aux USA où tout est communautarisé je en suis qu’à moitié surpris.. pour question de marketing (communautaire donc), il est en général décidé que les films à dominance ‘noire’ (Black Panther), féminine -voire féministe (wonderwoman), asiatique (Crazy Rich Asians) soient réalisés et entre les mains D’une équipe réal. issus de ladite minorité / communauté.. j’approuve ? Ça dépend. Le problème est lorsqu’on aborde un sujet artistique propre à une communauté/minorité il ya la chape de plomb du stéréotype qui plane encore plus aux États Unis qu’ailleurs (les cas exceptionnels peuvent être le fils inspirés de faits réels et ou historiques, biographie, etc). Perso je suis de ceux qui préféreny regarder un film asiatique (ou thème asiatique) fait par des asiatiques, un film afro américain fait par des Afros américains , un film arabe fait par des arabes et un film blanc par des blancs (exception fait pour des réalisations à caractères historiques, ou je présume, on se colle aux faits). Une fiction sur un bataille impériale en Chine réalisé par Quentin Tarantino ou un film algérien par Spike Lee ne m’intéressent pas.


  • Franchement. Tu me refais Die Hard 3 version inclusive, je fuis. En plus ce film avait vraiment traité de façon très intelligente la problématique du racisme, en mettant un beauf blanc et un pet-sec moir à l’affiche, qui n’arrêtaient pas de se balancer des préjugés à la tromche pour finir meilleurs poteaux (bon, ok, contre des méchants allemano-austro-hongrois). Putain comme c’était sympa la sous-culture ricaine quand les complexés de la sexualité et des couleurs n’avaient pas envahi tous les échelons.


  • La toute première victime de Hillywood est le cinéma italien qui constituait une véritable industrie avec ciné citta notamment.


  • Le monde de l’art possède une qualité unique au monde, celle de se renouveler instantanément si elle le désire. Et avec le Covid-19, il me semble que le cinéma a certainement du bénéficier d’une audience renouvelée et donc de faire de nouveaux bénéfices fort appréciable, ce qui donc en toute logique devrait aider à relancer de nouvelles productions à la fois à la télévision comme au cinéma. En France... J’ai voulu acheter des films ces derniers temps sur Internet... Pour le même prix, je m’achète 2-3 dvd de films américains. En France comme en Suisse et peut-être aussi dans toute l’Europe, je me demande si c’est pas la tête qui est un peu trop gonflée. Tu vois, juste un John Wayne, et j’ai passé 1h30 super !

     

    • À l’époque de John Wayne t’avais un cinéma national qui se défendais très bien... Attention à comparer à époque équivalente... J’irais même plus loin si c’est de spectacles sont il s’agit faudrait aussi prendre en compte les sommes faramineuses consenties ? Les « petits » films à « petits » moyens sont souvent de meilleures qualité en France. Je parle évidemment des films de studios... Le cinéma indépendant américain était très bon mais il a disparus... La Renaissance d’un cinéma indépendant américain devrait par contre être très bonne par rapport à la nécessité de compétition entre Netflix, Amazon, Disney d’offrir une variété qui ai du sens en investissant dans des productions localisées... Hors de la Mecque du cinéma à Los Angeles.


  • Pareil à Bollywood bordel ! Trop d’Indiens !
    Engagez-leurs des colorisés et plus vite que cela !

    Pareil, dans les films de Raymond Chow : plein le cul de ne voir que des asiatiques taillés au cordeau ; nous voulons de gros Martiens, tout vert.

    Sinon, pour envoyer se faire endoffer les gonzes de la vingt-cinquième image revendiquant au sein d’un film généraliste, il n’y a qu’à se borner aux statistiques et adopter les quotas : eux ont le droit de les faire les statistiques

    Parce qu’il faut bien se rendre à l’évidence : si tu fais un film sur les Samouraïs, il serait complètement saugrenu d’aller caster dans un pays d’Afrique ou chez les bonnes femmes pour faire plaisir aux cliques de la bien-pensance... Ce serait comme si le péon des hauts plateaux des Andes se sentait la velléité de jouer un soldat russe... et devienne exigeant.

    Par contre, certains, lorsque tu leur laisses entendre que les ancêtres des Français sont les Gaulois, ils ne veulent rien entendre quand au « rôle » à jouer.

    De plus et de par le monde, l’on devrait obliger chaque acteur au moment de son premier contrat à mettre un genou en terre en remerciant les frères Lumières : non mais !


  • Non, ça n’est pas une bonne nouvelle, car il ne faut pas jeter le bb avec l’eau du bain, il yu a du très bon ciné américain. Ensuite dire " Il s’agit là d’une chance historique pour la France de reprendre la main et de rééquilibrer la balance commerciale cinocharde qui penchait trop du côté américain." est une plaisanterie, vu comme c’est parti, on va avoir exactement la même chose ici et en pire.


  • Le problème est que l’accusation d’appropriation culturelle est venue empêcher tout blanc de faire un film sur des causes ou des évènements liés aux noirs. Du coup, forcément, il y a moins d’acteurs noirs. Meme Green Book a été critiqué, alors que l’acteur a obtenu un oscar


  • « Nous n’embauchons que des personnes de couleur, des femmes ou des LGBT pour écrire, jouer le rôle principal, produire, faire fonctionner les caméras, travailler dans les services d’artisanat. Si vous êtes Blanc, vous ne pouvez pas vous exprimer parce que vous serez instantanément qualifié de "raciste" ou condamné pour "privilège blanc" », ont-ils confié.

    Autant dire qu’ils veulent engager personne, à se rythme Hollywood est bon pour la faillite. Enfin c’est tant mieux, cela laissera l’occasion aux russes de prendre le relais car il existe de très belle production sous-côtés malheureusement.


  • « Nous n’embauchons que des personnes de couleur, des femmes ou des LGBT pour écrire, jouer le rôle principal, produire, faire fonctionner les caméras, travailler dans les services d’artisanat »

    Ah ça... Si quelqu’un, ici, arrive à dégoter une série française ou US récente qui n’ait pas son couple de pédés, je lui file 10 euros...


  • Eddy Murphy des films des années 80 doit bien rigoler de toutes ces conneries !



  • Un acteur blanc d’une cinquantaine d’années, fort d’une expérience de vingt ans principalement à la télévision, a raconté sa récente audition. Le directeur de casting lui a assuré qu’il était « parfait pour le rôle » mais qu’il avait reçu l’ordre d’engager « une personne de couleur ».




    La question est de savoir si les audiences de ce cinéma ou celles de Netflix sont majoritairement blanches dans ce monde globalisé ? Pas étonnant que les diffuseurs demandent à ce qu’il y ai un peu de diversité sur les écrans dans ce cas ? Le changement serait défavorable aux acteurs blancs ?

    Quant à l’exemple de « Django Unchained » c’est pas forcément bien trouvé car l’Archetype du grand méchant, c’est bien un noire dans le personnage incarné par Samuel Jackson ? Les autres baddies ont encore l’excuse d’un environnement peu propice à réfléchir à la question de la race ?

    Quentin Tarantino en réalité en tant que réalisateur blanc privilègie les héros blanc (ce qui est compressible)... Ce qui est surprenant c’est qu’on lui attribue d’autres motivations...

    Mais encore faut il regarder ses films ? Bon y’a peut être un truc avec les femmes héros comme Kill Bill mais ça c’est une autre histoire... Et là encore quelle fin lui réserve t’il ?


  • Le melting pot est une abomination.
    Ceux qui défendent une société multiculturelle en France défendent ce système américain, qui est basé sur l’imposture de l’égalité, et seront responsables idéologiquement des massacres qui se profilent.


  • Puisque c’est comme ça je m’en vais visionner la deuxième partie du " Triomphe de la Volonté ", un petit film sans prétention qui bizarrement n’a toujours pas été colorisé !


Commentaires suivants