Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre

 

 

Les Patriotes, c’est le nouveau mouvement de Florian Philippot, à ne pas confondre avec le film sur le Mossad d’Éric Rochant, sorti en 1994 et devenu un classique du genre « espion ». Il faudra attendre Munich de Steven Spielberg en 2005 pour voir un autre film (à moitié) réaliste sur le service de renseignement israélien.

 

Munich, qui racontze l’histoire du commando israélien choisi par Golda Meir pour éliminer les responsables de Septembre Noir, le groupe de 8 Palestiniens qui assassina 11 membres de l’équipe olympique israélienne pendant les JO allemands en 1972. Avec un gros oubli de la part de Steevy, qui a tout fait pour humaniser à mort le commando de tueurs, en montrant leurs doutes, donc leur conscience « humaniste » : l’élimination par erreur du frère du fondateur des Gipsy Kings en Norvège… Sur les 15 membres de ce commando de vengeance (opération Colère de Dieu), 6 seront arrêtés (pas longtemps) et 9 pourront s’enfuir. Les méthodes israéliennes furent alors portées à la connaissance du monde. Ce pays qui avait officiellement banni la peine de mort s’octroyait le droit de l’infliger à qui bon lui semblait.

 

 

Le sionisme veut-il la peau du FN ?

Marine Le Pen sera désormais, d’ici à la fin de l’année, sommée de choisir entre Les Patriotes – le nom qu’elle défendait au second tour face aux Mondialistes du team Macron – et la tendance libérale-sioniste de Collard (et Zemmour) qui se rapproche de la droite classique... précisément celle qui a résisté aux sirènes de LREM. Les choses se recomposent, voyez-vous, les frontières se déplacent, les lignes bougent. Les observateurs de la chose politique ont du grain à moudre, depuis que l’oligarchie a balancé la boule Macron dans les quilles des Partis. Tout a explosé ! Il y a une expression américaine qui dit en substance de jeter le truc contre le mur et regarder ce qui reste. Ce qui a tenu et ce qui a craqué. Il y a longtemps que l’oligarchie cherche à briser le FN, en jouant de l’opposition entre sa tendance gauchiste et sa tendance droitiste.

Déjà que le peuple est électoralement et à dessein coupé en deux selon une ligne de fracture gauche/droite artificielle, avec Mélenchon et Marine, alors si maintenant le FN se scinde à son tour… Tout ce pataquès au moment où de plus en plus de Français ont montré qu’ils ne se soumettaient plus à la terreur « antifasciste ». Même Didier Super, qui s’était désolidarisé de Soral et Dieudonné (il commençait à vendre des disques et à intéresser le show-biz) se fout de la gueule des imbéciles qui n’ont que le mot « extrême droite » à la bouche :

 

 

On sent que les 11 millions de voix pour Marine au second tour font leur effet, n’est-ce pas. Ce poids grandissant change la donne, le barycentre de la vie politique se déplace vers le souverainisme...

« La génération qui vient a déjà mis un bulletin FN dans l’urne, elle est complètement décomplexée […]. Dans les dix ans qui viennent, les cartes seront totalement rebattues. » (Marion Maréchal-Le Pen dans Valeurs Actuelles ce 18 mai 2017)

Aujourd’hui, se dire « du FN » déclenche encore des réflexes appris, à l’école ou dans les médias, mais cet automatisme de pensée et de parole commence à s’effriter sous l’effet du réel. 30 ans de propagande antifasciste sont arrivés à terme, quoi qu’on en dise. Oh, elle continue, cette propagande, mais à la manière d’un poulet sans tête. Aujourd’hui c’est sa variante « LGBT » qui tient la corde. La preuve en images (de service public) :

 

 

Mais que cache Patrick Timsit pour donner autant de gages au catéchisme dominant, lui qui sur scène prouve qu’on peut rire de tout ? Un rapport avec sa vanne sur les handicapés mentaux qui lui avait valu une vigoureuse contre-attaque des associations concernées ? Non, ce délit humoristique datant de 1995 a été réparé et pardonné. En passant, il serait médiatiquement et juridiquement intéressant de faire la même vanne sur les handicapés mentaux juifs, mais ce problème (de droit) est hors sujet ce jeudi 18 mai. Pourquoi alors Timsit cherche-t-il à se construire une image de tolérance, d’humanisme, de bonté ? C’est tout l’inverse du personnage cynique qui transparaît sur scène. Quelque chose cloche.

De manière plus générale – et là on sort du cas Timsit – les hommes politiques ou les personnalités de premier plan couvrent un délit ou un crime « moral » par une action inverse. En psychanalyse on appelle ça le phénomène de compensation. Ainsi, un (mauvais) chanteur friand de très jeunes filles peut-il participer à une campagne de lutte contre le viol ou les violences faites aux femmes. Un animateur télé mouillé dans des faits pédocriminels peut tranquillement faire une émission dégoulinante d’« empathie » sur les enfants.

C’est possible, car il s’agit d’un « jeu » au fond de l’âme entre le Bien et le Mal. Dans le même ordre d’idée, des millionnaires de la SACEM (cet organisme nébuleux qui prend aux petits sociétaires pour donner aux gros) s’engagent pour les crève-la-faim pendant la période de Noël. En demandant aux Français de payer, évidemment : ce ne sont pas ces millionnaires qui payent. Et quoi encore !

Voir aussi :

27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
14
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
16
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
24 mai
Un jour en France : mercredi 24 mai 2017
Godard par Hazanavicius, Rodin par Doillon, le fils Garrel et la fille Higelin
25

Pour une réconciliation nationale droite gauche,
mais droite des valeurs gauche du travail,
lire sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1730108
    le 18/05/2017 par Durandin
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Il faut espérer qu’au FN on serre les rangs pour aller aux législatives . Malheureusement Collard est un électron libre et il est encore capable, pour faire parler de lui, de semer la pagaille . Quant à Philippot il aurait pu attendre que les législatives soient passées pour lancer son mouvement "les Patriotes" - nom que devait sans doute porter le nouveau FN mariniste : lui aurait il sciemment coupé l’herbe sous le pied ?


  • #1730109
    le 18/05/2017 par Elpicador
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    « La génération qui vient a déjà mis un bulletin FN dans l’urne, elle est complètement décomplexée […]. Dans les dix ans qui viennent, les cartes seront totalement rebattues.

    Mais dans dix ans ils seront dix Millions de plus en face , sans compté le reste plus les imprévue et je vous parle pas de la "Pretium Doloris" qui nous attend...

     

    • #1730208
      le 19/05/2017 par adile111
      Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

      Je dirais plutôt dix millions de moins.... au regard d’une guerre inévitable et sans précédent qui est au programme des sataniques qui tiennent les ficelles... et les boutons !
      Quant à ceux qui s’imaginent que le monde va changer sans passer par cette ultime épreuve n’ont vraiment rien compris à l’histoire du monde.


  • #1730146
    le 18/05/2017 par tisario
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Dans la vidéo "Munich, la bande annonce", à 1.06 minute, ils parlent d’un coffre qui n’existe pas.
    A tout hasard, ne serait ce pas le coffre de Macron ?


  • #1730147
    le 18/05/2017 par réGénération
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Ce phénomène de la compensation çà voudrait dire par exemple que le Syndicat de la Magistrature s’appliquerait à rendre la justice, alors que par ailleurs ses membres mèneraient une vie privée totalement... dans l’illégalité ?!


  • #1730149
    le 18/05/2017 par jveuxchialerp*****
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Pour le jolie témoignage, ils ne pouvaient pas mettre du violon ? Plus de piano larmoyant, qu’on coupe les paroles à la moitié pour ne mettre plus qu’une symphonie qui nous donne envie à tous de se pendre à la fin ? J’ai envie de pleurer p***** !!!
    Sérieux, ils ont réussi à nous vendre macron, donc c’est open-bar maintenant et là je les trouve bien trop timide !
    (avec tout le respect pour ce jeune homme instrumentalisé)


  • #1730160
    le 18/05/2017 par bisous
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Bon, tout ça, tout ça on connait... ça va faire des lustres que les minorités pleurent sur mon écran, au point que j’arrive plus à le nettoyer. Le soir je vois des mamies qui fouillent les poubelles, je vois des hommes qui avaient une famille, des enfants, qui sont là sur un banc allongés dans leurs habits déguenillés imbibés de crasse. Le soir je vois des paysans, seuls, grimper dans le fenil pour y pendre la corde qui va les délivrer du crédit qui bricole et des huissiers. Le soir je vois des femmes désespérées devant la gamelle de nouilles sans beurre et les enfants qui trouvent que la vie est moche quand même...

    Alors, Timsit avec sa myxomatose ... Avant que le lobby ne les expose à la vindicte et ne les engage dans un mariage impopulaire , les homosexuels vivaient... Le lobby jette de l’huile dans le brasier de la discorde, c’est dans sa nature.

     

  • #1730169
    le 18/05/2017 par Pandemonium999
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Munich est un 11 septembre avant l’heure.

    Un évènement qui permet aux sionistes de rétablir une position de victime
    auprès de la communauté internationale,
    image qui était ternie suite à l’humiliation qu’ils avaient infligés au Général de Gaulle après l’affaire des vedettes de Cherbourg, dû à l’embargo après la guerre des 6 jours .

    Il permet en outre, en surfant sur cette émotion de préparer la guerre de Kippour et de s’octroyer un permis de tuer n’importe qui, n’importe où,
    notamment des Palestiniens.

    Combien d’athlètes Israéliens furent tués = 11

    9 des 11 présumés membres du commando Septembre(9) Noir furent assassinés par le Maussade.

    Étonnant non ?

    D’ailleurs regardez le film Munich de Spielberg et arrêtez-vous à 2 h 36 mn 11 sec.


  • #1730171
    le 18/05/2017 par Szczebrzerzyszczykowski
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    Pas complètement d’accord sur le film Munich : je trouve que les "cibles" palestiniennes sont presque plus "humanisées" (le type à Paris avec sa fille, le gars à Rome qui parle poésie et fait ses courses), alors que Israël est une espèce de machine froide qui se sert de ses agents en les considérant presque comme "jetables" et cette pression yahviste-vengeresse les pousse pratiquement dans la folie (le personnage principal, Avner, me paraît totalement laminé et détruit de l’intérieur au bout du processus, de justesse il réussi à couper le lien avec la maison-mère en envoyant sa famille à New York, où il les rejoint, mais il est trop tard, il a été trop abimé). Il y a une espèce de schizophrénie "ulcanesque" (complexe de supériorité et d’infériorité en même temps, je ne sais pas trop comment définir ça) qui flotte autour du "commando" israélien (notamment le personnage joué par Daniel Craig).

    Le moment fort du film, auquel je repense souvent, est la conversation nocturne entre Avner et un Palestinien (ce dernier croit qu’Avner est un Basque ETA ou quelque chose comme ça) dans une planque à Athènes. Je ne peux pas croire que Spielberg a écrit ça sans faire exprès, en tout cas la position du Palestinien est si limpide, si forte, si cohérente que je m’était dit : comment est-il possible de donner tort à ces gens-là ? Avner flingue ce type peu après (je crois) mais humainement c’est difficile de ne pas se sentir plus proche du gars de l’OLP que du vengeur tribal.

    Quoi qu’il en soit, peut-être l’ai-je regardé de manière un peu biaisée, mais le film m’apparaît moins manichéen qu’on a dit.

     

    • #1730216
      le 19/05/2017 par Alinéa bis
      Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

      Si mes souvenirs du film sont bons, on voit quand même les agents israéliens épargner la vie d’une enfant par humanité justement, ce qui n’est pas des gars de l’OLP moins regardant sur leurs victimes. En terme d’image, ça fait une sacrée différence.


  • #1730284
    le 19/05/2017 par cassoulé
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    les enjeux sont trop importants, l’empire ne peut pas laisser arriver un président "pro-russe" et donc "anti-UE". j’ai doublement de la peine quand je vous entend espérer le pen en 2022... celui qui nous sortira de la soumission a l’empire, si il n’est pas envoyer par dieu, c’est un militaire qui arrive au pouvoir avec un réseau solide dans le renseignement, qui purge tous les agents étrangers en quelques jours.
    et même comme ça, ils mettrons la France a feu et a sang si il n’arrive pas a lui faire quitter le pouvoir.
    Asselineau (a moins qu’il tisse un super réseau d’agents doubles...) n’a pas les épaules je suis d’accord, mais le pen ???


  • #1730500
    le 20/05/2017 par houlà
    Un jour en France : jeudi 18 mai 2017

    "Il y a longtemps que l’oligarchie cherche à briser le FN"

    il me semble que E&R parle de choses qu’il ne comprend pas. Pour connaitre le FN de l’intérieur il faut savoir que le FN se brise tout seul comme un grand, sans aucun besoin "oligarchique". Philippot et Collard sont tous deux les vecteurs de cette situation, avec comme principale fautive MLP. Tant que le FN ne sera pas débarrassé des clans Le Pen/Philippot et de leurs sbires (les Montel et autres), ce parti n’aura aucun intérêt si ce n’est défendre les siens (Patrifiotes SARL quoi).