Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Deux proches de Sarkozy, soupçonnés de corruption, perdent leur immunité parlementaire

Deux proches du chef de l’opposition de droite en France Nicolas Sarkozy, soupçonnés de corruption, le député-maire Patrick Balkany et le sénateur Aymeri de Montesquiou (photo ci-contre), ont perdu mercredi leur immunité parlementaire.

La levée de l’immunité parlementaire de Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret dans la région parisienne a été décidée à l’unanimité par le bureau de l’Assemblée nationale.

M. Balkany, membre de l’UMP, principale formation de droite, dirigée par l’ex-président Nicolas Sarkozy (2007-2012), est mis en examen (inculpé) depuis octobre pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale dans une enquête visant aussi son épouse, Isabelle Balkany.

Les juges souhaitaient la levée de son immunité parlementaire afin de pouvoir exercer à son encontre une éventuelle mesure coercitive, comme une garde à vue. Elle leur permettra d’imposer un contrôle judiciaire à M. Balkany, notamment pour qu’il leur remette son passeport et ne puisse pas quitter le territoire français, selon une source proche du dossier.

Les juges soupçonnent Patrick Balkany et son épouse d’être les véritables propriétaires, à l’insu du fisc français, de deux villas où ils résident régulièrement, à Saint-Martin aux Antilles et à Marrakech.

Pour la villa de Marrakech, les enquêteurs soupçonnent le couple de s’être dissimulé derrière des sociétés off-shore et d’avoir utilisé comme prête-nom l’un de leur proches, Jean-Pierre Aubry.

Les magistrats ont aussi mis en examen Isabelle Balkany et Jean-Pierre Aubry pour blanchiment de fraude fiscale.

Balkany est également confronté à des soupçons d’emploi fictif d’un guérisseur, surnommé le mage à Levallois et d’utilisation d’un agent municipal à des fins personnelles. Il est par ailleurs soupçonné d’avoir perçu une importante commission lors d’une négociation entre le géant nucléaire français Areva et la République centrafricaine pour l’exploitation d’un gisement, selon une plainte déposée à Paris par Bangui.

Amis intimes du président de l’UMP Nicolas Sarkozy, Patrick et Isabelle Balkany règnent ensemble depuis 30 ans à Levallois-Perret. Le couple a transformé, au prix d’investissements colossaux, l’ancienne banlieue industrielle qui est devenue une ville dotée d’équipements et services haut de gamme. Une politique plébiscitée par les habitants, mais critiquée par les ennemis du couple qui l’accusent de clientélisme.

Dans un communiqué publié via le compte twitter de sa femme Isabelle, Patrick Balkany prend acte de la décision du bureau mais affirme qu’il ne démissionnera pas de ses mandats.

Dans le même temps, le bureau du Sénat a levé mercredi l’immunité d’Aymeri de Montesquiou dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de commissions perçues en marge de contrats conclus avec le Kazakhstan.

Le sénateur était auparavant le représentant de Nicolas Sarkozy en Asie centrale. Son bureau et son domicile avaient été perquisitionnés dans cette affaire liée à des contrats conclus sous la présidence de Nicolas Sarkozy pour un montant total de deux milliards d’euros, notamment pour l’achat de 45 hélicoptères fabriqués par Eurocopter (devenu Airbus Helicopters) et 295 locomotives.

« C’est moi qui ai demandé la levée de mon immunité, parce que le dossier est complètement vide », a aussitôt réagi le sénateur de droite auprès de l’AFP.

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’ancien chef de l’État et sa cour
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.