Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Devant Cymes, Ardisson traite les fans de Soral et Dieudonné de "connards"

Est-ce à cause de son lien avec Jeremstar que Thierry Ardisson lance un shoah-buzz en urgence absolue ? On peut imaginer que les prétendus liens de l’ex-chroniqueur de Salut les Terriens avec la planète pédophile n’arrangent pas les affaires du producteur animateur.

 

En invitant Michel Cymes, le médecin antinazi de France 5, Ardisson s’offre une protection « image » de choix : Cymes possède toutes les garanties d’un commissaire politique en vue.

Il relaye la politique du vaccin obligatoire d’Agnès Buzyn – dont le couple pourrait faire l’objet d’un beau délit d’initiés mais heureusement on est en France –, il dispose d’une fenêtre de tir sur la première radio de France (RTL) ainsi que sur le service public (France 5) – bonjour le mélange des genres –, il sort un livre sur la Shoah (des malades), il parle de sexualité à tout bout de champ jusqu’à tomber dans la caricature, voire le harcèlement verbal, il sort un magazine destiné aux générations inquiétées par leur santé (Docteur Good !), bref, que de la bonne grosse bien-pensance reliée aux pouvoirs visible et invisible.

En insultant le public de Soral et Dieudonné, qui n’ont d’ailleurs pas forcément le même public mais qui sont frères de persécution, Ardisson tente de nettoyer son image de l’accusation infamante d’embaucheur de rabatteur de mineurs pour prédateurs pédophiles.

Hélas, insulter Soral et Dieudonné n’est plus la panacée pour tous les problèmes des faiseurs d’opinion. On peut être cocaïnomane, alcoolique, pédophile, voleur, menteur ou violeur (on parle en général, pas d’Ardisson en particulier), on le restera toujours, même si on traite le penseur et l’humoriste numéros uns de la dissidence de tous les noms.

Il restera de cette opération foireuse les larmes de crocodile de Thierry qui, s’il est désormais aussi producteur de cinéma, ne sera jamais acteur. Quelque chose nous dit que son visage détruit par la douleur shoah-empathique va être samplé à toutes les sauces...

Ardisson est un has-been doublé d’une balance, tout ça pour conserver ses marges dans une télé qui s’effondre inexorablement sous le poids de sa propagande. En 1942, comme il dénonce les résistants d’aujourd’hui, il aurait probablement dénoncé des juifs ou des communistes. Vous allez voir qu’en 1943, s’il est toujours là, il va retourner sa veste... une seconde fois !

Et si jamais Ardisson invite Cymes dans son manoir de Normandie, il faudra qu’il fasse le ménage dans sa bibliothèque, lui qui se targuait de posséder la crème des ouvrages « interdits »... Aujourd’hui, ces mêmes livres feraient désordre avec ses déclarations télé.

 

Bonus : Alain Soral à propos de Thierry Ardisson (2012)

 

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Michel Cymes était invité dans Salut les Terriens le 27 janvier dernier pour présenter son documentaire Hippocrate en Enfer, un documentaire diffusé le 30 janvier prochain sur France 2 qui revient sur les expériences réalisées par les médecins nazis dans les camps de concentration. En évoquant le documentaire, Thierry Ardisson n’a pas hésité à s’en prendre à Dieudonné et à Alain Soral.

 

À la fin du générique du documentaire, l’homme en noir a balancé :

« Voilà, je souhaite à Dieudonné, et à Alain Soral et à tous les connards qui les regardent sur Internet, de voir ce documentaire. Ca va vous mettre d’aplomb mes enfants. »

[...]

« Je l’ai viré de mon plateau »

Dans une interview accordée au Monde en 2014, Thierry Ardisson confiait, pourquoi, de manière exceptionnelle, il avait décidé de ne plus inviter les deux hommes :

« J’ai toujours invité tout le monde. Je n’ai jamais fait de prêchi-prêcha, je considère que le téléspectateur est adulte et que c’est à lui de se faire son opinion. Mais en 2004, quand Dieudonné est devenu obsessionnellement antisémite, je l’ai viré de mon plateau. Je lui ai dit que je ne l’inviterai plus, comme Alain Soral. Je ne pense pas qu’il faille rajouter de l’huile sur le feu, le feu brûle déjà très bien tout seul. »

 

Lire l’article entier sur closermag.fr

 

La séquence de pleurniche en entier avec Thierry qui tente de pleurer à 16’34, mais sans larmes, juste avec la grimace :

Pour comprendre le rapport entre Hitler et la télé française,
lire sur Kontre Kulture

 

Ardisson, la soumise de BHL, sur E&R :

 






Alerter

114 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents