Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Didier Bourdon : "Je ne veux surtout pas qu’Assa Traoré soit un exemple pour mes enfants"

Didier Bourdon est un père de famille comblé, qui coule des jours heureux auprès de sa femme Marie-Sandra et ses enfants Olivier, Clélia et Natacha. Seul nuage à l’horizon pour l’ancien membre des Inconnus qui vient de sortir un disque, le climat actuel en France.

 

(...)

« C’est compliqué. Mes enfants sont métis », dit-il celui qui n’est pas d’accord avec les nouvelles figures de l’antiracisme comme la militante Assa Traoré ne trouvent pas grâce à ses yeux. « Je vois Assa Traoré en couverture de certains journaux, et je ne veux surtout pas qu’elle soit un exemple pour eux, même s’il y a peu de chance que cela arrive », explique-t-il sur le ton de la rigolade.

Mais son rire sert surtout à cacher son malaise, le comédien ne comprenant pas grand-chose au nouveau visage de l’antiracisme. « Les footballeurs français de l’Euro ont envisagé de s’agenouiller à la fin du match pour lutter contre le racisme, ce que je trouvais idiot, car il n’y a rien de plus beau que de voir les joueurs s’embrasser à la fin du match entre Noirs et Blancs », avoue-t-il, ne laissant aucun doute sur ce qui pour lui relève de l’acte ayant un impact. En effet, une accolade pour Didier Bourdon, « c’est beaucoup plus fort que de s’agenouiller ».

(...)

« Pour en revenir à l’antiracisme actuel, il ne faut pas trop m’en parler, car avec les Inconnus, on avait notre quota de Noirs, il me semble ! », a-t-il conclu.

Lire l’intégralité de l’article sur programme-tv.net

 

Didier Bourdon raconte l’histoire musicale des Inconnus :

 

Le clip du morceau Pourquoi tu te mets à la chanson ? :

 

À revoir : Alain Soral sur la famille Traoré !
(juillet 2020)

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les meilleurs comiques Français et de loin furent les Inconnus qui ont tapé sur tout..humour décapant et réaliste..Didier Bourdon était de loin le meilleur ..Campan probablement le moins bon ..avec le même genre de sketch plus de trente années plus tard ce trio serait probablement interdit ou attaqué de toute part

     

    Répondre à ce message

  • Ça n’est que mon avis personnel et je ne dis pas ça pour engrainer qui que ce soit, mais je mets le métissage au même niveau que l’homosexualité : une symbolique de mort. Et dans une société dévitalisée, l’un comme l’autre trouve un terreau fertile.
    Et de même, pour l’un comme pour l’autre, je ne blâme pas les individus concernés, chacun son histoire et ses possibilités (psychologiques, sociales, géographiques, etc.). Mais en prenant du recul, le parallèle est saisissant et le résultat identique : moins d’indigènes sur leur terre ancestrale.

     

    Répondre à ce message

  • Bravo M. Bourdon. Bien dit. Et pour en rajouter : ne soyons pas CONTRE le métissage, CONTRE l’antiracisme, CONTRE ci ou ça... et pour reprendre un autre commentaire plus bas : soyons POUR le respect et l’amour de son prochain. C’est miévre mais c’est tout ce qui me rend heureux dans ce monde.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis toujours scotché par la clairvoyance et le courage des propos de Soral !

     

    Répondre à ce message

  • Entre les Traoré et les roms, il y a une petite différence. Parfois les roms sont utiles. Ils trient et récupèrent certains déchets. Plus rarement de nos jours, ils peuvent faire de la bonne musique.
    Les traorés (terme générique pour désigner les bons à rien à grande gueule qui nous infligent leur coûteux voisinage) ne travaillent pas, et coûtent en sinécures qui leur sont accordées préférentiellement. Se souvenir de l’Oréal qui affirmait préférer les chômeurs à patronyme étranger.
    Tous ces gens mènent à la ruine, de toutes façons.
    Il y a quand même une solidarité noire en Occident, contre les Blancs, verbale, criarde, pas du tout économique ni généreuse ni courageuse (dix contre un), mais réelle. On peut l’observer aisément.

     

    Répondre à ce message

  • " aux inconnus on avait notre quota de noir"...

    Dieudonné, dans ses one-man-show, est a 100 % de noir. Il n’a pas compris qu’il faut 100% d’un autre quota ? Que ça ne suffit pas.

    Ou bien, il ne peut pas dire que "ça ne suffit pas" de peur de perdre ses dernières apparitions a la télé ?

     

    Répondre à ce message

    • Çà sent l’aigritude ...

      Les inconnus ils ont fait le taf à leur époque, chacun son époque.
      Je les remercierais jamais assez de tout ce qu’ils m’ont offert gratuitement.
      C’est éternel, rien à redire de tout leurs sketchs et musiques, intemporels.
      Même quand Didier Bourdon se permet encore de faire de l’humour noir ça passe pas , la preuve avec toi .
      Imagine si il disait tout ce qu’il pensait...il aurait quoi à y gagner exactement à part faire plaisir à des gens qui l’aiment pas voir qui ne l’ont jamais aimé ?
      Il a rien à prouver, son visage à 60 ans témoigne pour lui.

       
  • C’est le problème des gènes et des religions, ils se transmettent de génération en génération, tout en échappant à l’influence des époques.

    Tôt ou tard un individu retourne à ses racines, et cela donne souvent des gens mal à l’aise sur le plan identitaire (Dieudonné, Yannick Noah...), et d’autres avec des penchants pour le suprémacisme noir ou le salafisme. Au jeu du métissage, le blanc est toujours perdant (et l’agnostique souvent).

    C’est pour cela qu’on ne peut pas légitimer l’immigration au prétexte qu’ils seraient "intégrés", car tout peut toujours basculer avec les générations suivantes (c’est d’ailleurs ce qu’il se passe).

    L’assimilation c’est la dilution de l’identité de l’étranger au sein de l’ethnie autochtone jusqu’à ce que cette identité ne soit plus que résiduelle, tant sur le plan génétique que culturel (soit logiquement à partir d’au moins 51% d’ancètres d’ethnie française). Cela implique un processus sur plusieurs générations de mariages mixtes. Voila pourquoi Eric Cantona n’est pas ni ne se sent français.

    L’assimilation des étrangers ne pouvant quasiment plus se faire, l’ethnie autochtone étant de moins en moins représentée de manière homogène, il ne faut plus y compter depuis longtemps. Ceux qui l’invoquent encore (les pires à propos du foot) au lieu d’une large réémigration sont des Candaules.

     

    Répondre à ce message

    • Des Amérindiens de la région de New York, il ne reste pas trace. Leur sang s’est dilué avec celui des basses castes, auxquelles ils ont été réduits, après l’occupation de leurs territoires par des émigrés.
      Les basses castes étant principalement de race noire, plus rarement des Irlandais ou autres Européens, le mélange des sangs a tué toute renaissance possible de l’ethnie d’origine, indétectable. Il y a d’autres problèmes issus du mélage : moindre résistance à certaines maladies, inadaptation de la mâchoire à la taille des dents, difficulté pour remédier à des maux mystérieux, etc.
      D’autres tribus amérindiennes ont mieux survécu génétiquement : les plus fières et isolées, celles qui ont fui dans des milieux inhospitaliers, et pourraient, très théoriquement, être recréées avec leurs caractéristiques physiques, par mariages contrôlés sur plusieurs générations. Certains Amérindiens tentent ou ont tenté cette solution désespérée, qui suppose une cohésion forte des membres de leur société.

       
  • Les mecs, sérieux, soyez indulgent envers Bourdon, et retenez le message de fond.

    Ah les Inconnus, la fin des 80s et début 90s, une époque qui reviendra peut-être. Espérons-le....

     

    Répondre à ce message

  • j’ai toujours trouvé obscènes ces hommes qui épousent une femme de 20 ans de moins.

     

    Répondre à ce message

    • On en reparle dans 20ans...

       
    • Pourquoi le sexe serait il obscène !?
      Une femme peut avoir des enfants sans danger jusqu’à 40, 45 ans.. pourquoi ne pourrait elle pas avoir un homme mature de 20 ans !?
      La question est de savoir pourquoi pour vous le sexe est sale !? Un homme de 20 ans profitant de la naïveté des minettes de 20 ans pour en avoir autant qu’il peut ça par contre c’est obscène... Un homme de cinquante ans prêt à assumer d’être le père d’un enfant fait avec une minette et d’etre le chef de famille, voilà la vraie nature des choses. Ce qu’il y a de plus dangereux pour une société c’est les pères n’assument pas leur responsabilité... Ce que vous décrivez c’est le cerveau atrophie d’un enfant post soixante-huitard qui vous d’un mauvais oeil un concurrent qui pourtant à toutes les raisons d’être préféré par une femme responsable...
      Je voudrais aussi dire qu’en général les femmes (tout comme les hommes) recherchent des partenaires de la même génération.. La difficulté c’est qu’il est de plus en plus difficile de faire un couple et fonder une famille.. À cause des études, les périodes de chômage, le logement, les perspectives professionnelles.. Bien que je considère qu’une minette doit être avec un minot.. ceux ci ne sont pas suffisamment matures la plupart du temps.. La conséquence c’est que beaucoup de filles ne trouveront jamais chaussure à leur pied et finiront vielles filles... Vous comprendrez que cet esprit jeunisme est tout à fait pervers... Une société épanoui c’est celle ou les hommes et les femmes fondent des familles et ont des enfants...

      Chacun ses "préjugés" mais si ils correspondent à la doxa post soixante huitarde posez vous les bonnes questions...

       
  • En tout cas s’ils ont hérité le talent de Didier et de la classe de sa femme (et vice versa) cela doit être des enfants géniaux.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents