Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Disponibilité de l’argent liquide : la Banque de France joue de moins en moins son rôle

La Banque de France poursuit sa politique visant à supprimer progressivement nombre de ses caisses utilisées comme « courroies de transmission » dans le pays, écrit le quotidien Les Échos. En 20 ans, ce chiffre a baissé de 200 à 37. Quelles en sont les conséquences ?

 

Pour faire des économies et s’adapter à la situation, alors que les paiements en espèces tendent à se raréfier, remplacées par la carte bancaire et les smartphones, la Banque de France ne cesse de « se débarrasser » de ses caisses qui servent de relais entre l’établissement central et les régions, rapportent Les Échos.

L’institution financière a calculé que les paiements en billets pourraient baisser de plus de 20 % d’ici à 2025, ce qui la pousse à réagir.

 

Suppression d’une dizaine de caisses

Selon les informations du quotidien français, la Banque de France pourrait fermer encore plus d’une dizaine de caisses suivant un nouveau plan « à horizon 2023 » qui serait présenté aux élus en mai.

« Le réseau des caisses de la Banque de France continuera à s’adapter dans la mesure où l’utilisation des espèces baisse. Mais nous le ferons en respectant l’impératif de continuité territoriale et en restant au centre du circuit du fiduciaire », a confirmé Erick Lacourrège, directeur général des services à l’économie et du réseau de la Banque de France.

 

Trois piliers

Comme le rappellent Les Échos, il y a trois acteurs principaux qui assurent la circulation et la disponibilité de l’argent liquide. Ce sont la Banque de France et son réseau de caisses, les convoyeurs de fonds qui s’occupent du transfert des billets et les banques qui les rendent disponibles au public par le biais des distributeurs et de leurs réseaux d’agences.

« La gestion du cash a toujours reposé sur trois piliers. Si l’un de ces trois piliers ne joue plus son rôle, la situation se complique et l’édifice est menacé », alerte un banquier.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2387536

    les paiements en espèces tendent à se raréfier



    La faute à qui ? Il y a de moins en moins de D.A.B., il est donc normal que les gens utilisent de moins en moins le liquide !
    Je ne crois pas vraiment à la disparition totale du cash pour une raison simple (comment un politique pourrait faire ses escroqueries sans mallettes de billets).
    En revanche, la raréfaction extrême de l’argent physique pour le populo, est une possibilité bien plus grande : s’il n’y a plus qu’un DAB par département, dans le centre-ville de l’agglomération la plus proche, ouvert de 6h à 6h30 le lundi ... là, vous aurez supprimé le cash sans le supprimer.

    Tout ça, juste pour pouvoir taxer l’argent de poche que mamie donnera à son petit-fils à son anniversaire ou la transaction faite avec votre voisin à qui vous avez vendu ou loué votre tondeuse à gazon.

    Et pire encore : on va pouvoir créer du PIB sur les transactions illégales (achat de drogue, prostitution...) et grâce aux données bancaires, vous menacer dans le cadre d’un état policier si tentez de vous soulever alors que vous aurez eu le malheur de fumer un pétard dans votre jeunesse.

    C’est en ça que la société sans cash est une société bien plus totalitaire que ne l’a été l’Union Soviétique.

     

    Répondre à ce message

    • En URSS, les DAB étaient aussi rares que les passeports ! Par contre, il y a avait des tickets : ticket de pain, ticket de vodka, ticket de légumes, ticket de nouilles coquillette... un sandwich c’était deux tickets de pain avec un ticket de jambon (très rare) au milieu.

       
  • Il nous reste peu de temps avant d’être définitivement enchainé par la finance.

     

    Répondre à ce message

    • #2387645
      Le 13 février à 15:53 par un papa français anonyme et en colère
      Disponibilité de l’argent liquide : la Banque de France joue de moins en (...)

      @Raynix
      Surtout que d’autres projets de loi passent en catimini
      La loi Lagleize ,dissociation du foncier du bâti la proposition de loi adoptée en 1ere



      https://www.youtube.com/watch?v=Xjf...
      https://www.youtube.com/watch?v=CIb...


       
    • #2388389
      Le 14 février à 14:08 par La fabrique du consentement
      Disponibilité de l’argent liquide : la Banque de France joue de moins en (...)

      Le projet, des hommes kleenex
      Sans attache, sans histoire, sans racine, sans famille ,sans culture commune
      Un monde de salariés esclaves, non propriétaires
      Un monde de migrants
      Tu veux manger tu payes, tu veux boire ,tu payes, tu respires tu payes, tu veux baisser tu payes, tu veux un toit pour dormir tu payes, tu es malade, tu veux te soigner, tu payes et pour payer il te faut avoir de l’argent, et pour avoir de l’argent ,il te faut travailler, donc si tu veux du travail ,tu vas là où on veut bien t’en donner, là où le système a besoin de toi
      Un monde de moutons , intersexué, transgenre, consommateur compulsif
      Qui consomme tout sexe, bouffe, sentiment...
      Servitude volontaire
      Une violence acceptée, morale, sociale, physique et psychique
      NWO

       
  • Une seule attitude à cet égard : faire circuler les espèces le plus souvent possible. Mieux vaut tirer du liquide aux distributeurs automatiques et effectuer ses achats avec cet argent, surtout vers des petits commerces ou des artisans, par exemple. Sinon ils prendront le prétexte que la masse monétaire diminue, et petit à petit ils supprimeront le cash. Pour cela comme pour pleins d’autres choses nous devons résister et triompher car nous sommes plus nombreux.

     

    Répondre à ce message

    • Tu as raison ! Il faut le faire ! Je m’y mets.

       
    • #2387609

      C’est exactement ça, et c’est ce que je fais depuis des années !
      Mais il faut dire que nos compatriotes sont fascinés par la cacarte sans contact, des jeunes des vieux, de plus en plus de "conditionnés" dans ma petite sous-préfecture ( 4000 habitants ), payent leur baguette avec la cacarte !
      Mais nous on a quand même 5 DAB, et ils sont utilisés, car il y a encore des gens qui utilisent le cash ( j’en suis), souvent des gens d’âge moyen, certaines personnes âgées, et les ados qui viennent acheter leur OCB et leur paquet de Camel à presque 10 balles......je ne vous fais pas de dessin !

      Mais la fascination du sans-contact fascine les foules décérébrées !

      Je vous renvoie vers le film de la série Terminator, intitulé "Genysis", où il est dit dans le premier tiers du film, que les gens courent vers leur perte, et volontairement....et où on voit des troupeaux de gens marcher, le nez rivé à leur smartphone !

      Je pense qu’E&R devrait faire de la pédagogie là-dessus, et expliquer clairement aux gens que la disparition du cash, c’est le nouvel esclavage...E&R a de l’audience, et très fraquenté....

       
    • y’a très très... longtemps que je fais ça

       
    • Cvest ce que je fais depuis des années, je paie tout en espèces, même électricité et eau !

      Et j’exige en temps que travailleuse indépendante d’être payé en espèces par mes clients locaux. S’ils ne veulent pas, je ne leur donne pas d’autres options au risque qu’ils aillent voir ailleurs.

      Mais je suis bonne dans ce que je fais et que mes nouveaux sont en général envoyé par d’anciens clients, ils acceptent assez facilement mes conditions de paiement.

      Et évidemment je ne dépose jamais de cash à la banque ! C’est comme si je demandais à un voleur de prendre soin de mon sac a main.

       
    • Tout à fait d’accord avec vous mais quand je vois le nombre croissant de personnes achetant leur baguette avec leur carte sans contact, je me dis que ce n’est pas gagné !

       
  • Est-ce lié à l’emballement de la planche à billets ? Un problème de limitation des numéros de série ? La Banque de France se refuserait-elle à utiliser des XXXXXX en lieu et place des numéros traditionnels ou caresserait-elle l’espoir d’un retour aux Francs ?

     

    Répondre à ce message

  • Le cancer des taux négatifs poussent les gens à retirer leur pognon des banques et à le conserver chez soi...Ne conserver que l’essentiel en banque et garder le reste devers soi....la pire crainte du système bancaire d’où cette volonté d’éradiquer le cash !

     

    Répondre à ce message

  • la banque de France n’est plus la propriété de la France depuis 1973 . elle est dans les mains d’une célèbre famille d’usuriers.

     

    Répondre à ce message

    • Vous vous trompez. La banque de France a toujours été une banque privée depuis sa naissance.
      Imposée à Napoléon sans grande lutte.
      Et je vous laisse deviner quel étaient les initiateurs de ce projet avec un nom d’enseigne qui faisait illusion*.

      * petite indication : Afflelou s’appelle en réalité Afflalou et a créé le terme « d’acousticien » pour également faire illusion avec le diplôme d’audioprothésiste la vérité... ayayaye

       
    • Depuis 1973 ?
      La Banque "de France" a toujours été privée (comme la FED, etc.) et qui sont ses propriétaires ?
      Henri Guillemin Napoléon et la création de la Banque de France

       
    • Malheureusement se dire que c’était mieux avant est faux. Battre monnaie a toujours été un privilege detenu par quelques familles.
      Durant l’ancien régime il y avait même la ferme générale, qui était une institution privée chargée de collecter l’impôt...Et qui était à juste titre incroyablement impopulaire...
      Cela ne veut pas dire qu’il ne fait rien faire.
      La destruction de la ferme générale est l’un des exemples positifs de la révolution française qui montre que le changement est possible. Même s’il s’est fait au prix de la mort d’un certain Lavoisier, entre autre...

       
  • #2387924

    Il n’y a pas trois piliers mais quatre. Ils ont oublié les clients. De nombreux clients délaissent les chèques et les espèces en faisant de plus en plus usage de la carte bancaire et succombent en plus au paiement sans contact. Si ce pilier clients ne joue plus son rôle, la situation se complique et l’édifice est menacé.
    Le système est une menace pour notre liberté. Mais les crétins sont aussi une menace pour notre liberté.

     

    Répondre à ce message

  • Les banquiers ne sont pas là pour garder notre argent en sécurité , mais pour s’en servir .Et ils nous le rendent que lorsqu’ils l’ont décidé, mais plus souvent ils ne nous le rendent pas puisqu’ils ont joué au casino avec .C’est pour cela qui nous demande "pourquoi faire" parce qu’ils ne l’ont plus .Et quand ils en ont plus, ils font marcher l’imprimante, et lorsque l’imprimante ne fonctionnera plus, ils prendront nos économies .C’est pour cela que l’argent virtuel est l’avenir, il suffira qu’ils appuient sur un bouton pour faire disparaitre notre fric .Ça facilite le travail et en plus ça rapporte .

     

    Répondre à ce message

  • Je mets mon billet que nous allons assister à la disparition de l’argent liquide dès cette année.

     

    Répondre à ce message

  • « La banque de France », une appellation tout de même incroyable quand on sait ce que sont les banques, et quels sont ceux qui ont les clés des coffres !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents