Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dix pensées que les hommes doivent connaître

L’École Major vous présente dix pensées que les hommes doivent connaître.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

94 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1978525

    Les "hommes" n’ont surtout pas besoin que des militants de gauche ou de droite leur disent quoi penser.
    Leur propre bon sens leur suffit.


  • #1978532

    C est drole que toutes ces idées louées ici sont à la base du liberalisme, qui lui meme detruit la masculinité en tant que valeur. Sacrée ironie du sort et piege du bourrin de droite... il est aussi facile de chanter la guerre quand on ne l a jamais connue soit meme.

     

    • #1978681

      C’est exactement ce que je pense. Ça ressemble sacrément à des valeurs individualistes donc libérales. Non pas qu’elles soient mauvaises mais c’est une erreur d’en faire une ligne de conduite inflexible. C’est le combat de l’égo contre le reste.


    • #1978850
      le 03/06/2018 par Patriote syndiqué
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      @Garçon 55

      Vous m’enlevez les mots de la bouche.


    • #1979341
      le 04/06/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Non, c’est faux.

      Le libéralisme est avant tout une orientation du droit qui tente d’émanciper le peuple de l’état.
      C’est l’état, qui en aliénant le peuple, participe grandement de la dévirilisation. Il s’interpose partout, entre tout, entre tous.

      Vous confondez avec le "libéralisme économique" qui n’est pas du libéralisme, mais qui en a pris le nom. Il est libéral pour une minorité, mais restrictif pour la majorité. C’est la force de l’état mis au service des forces d’argent, contre le peuple.

      Le libéralisme économique qui découlerait du libéralisme issu du droit, tel que M.Gave le souhaite, n’a rien à voir avec cette façon de faire. Il permet la réussite des plus méritants et libère les énergies créatrices.


    • #1979402
      le 04/06/2018 par Bernard Lapotre
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      @Alderic
      Il n’y a pas 36 libéralismes, il n’y a qu’un seul libéralisme, un relief avec ses facettes économiques, politiques, philosophiques...
      Et la volonté de l’émancipation de l’État n’est pas l’apanage du libéralisme ; d’ailleurs la plupart de ceux-là sont bien contents d’appeler la police - c’est-à-dire la puissance publique - lorsqu’ils sont attaqués, ou les pompiers quand leur maison brûle...

      Faire confiance à l’initiative individuelle, voilà ce qu’ils répètent partout, ce qu’ils vont partout répétant comme ces vieux réveils à ressort dont l’uniforme déclic suffisait généralement à nous plonger dans une insomnie fatigante et définitive,
      A cela je ne peux répondre qu’une seule chose, et cette chose ressort d’une expérience à la fois navrante et répétitive,
      C’est que l’individu, je veux parler de l’individu humain, est très généralement un petit animal à la fois cruel et misérable,
      Et qu’il serait bien vain de lui faire confiance à moins qu’il ne se voie repoussé, enclos et maintenu dans les principes rigoureux d’une morale inattaquable,
      Ce qui n’est pas le cas.
      Dans une idéologie libérale, s’entend.


    • #1980264

      @ Bernard Lapotre

      Et les nuances, êtes-vous capables, sinon de les percevoir, au moins de les imaginer ?

      Nous avions régler le problème de la police avec notre droit coutumier il y a très très longtemps. Elle était faite par les citoyens eux-mêmes ( cf : haro ...) , comme les pompiers, hein, faut le savoir.

      Avec votre système de police, vous payez les gardes du corps de vos tyrans. C’est malin ... Très malin.

      Et oui, en Normandie, mais comme dans tout le territoire Celte, nous étions communiste, car nous étions des vrais européens ; notre droit et nos institutions étaient plus proches du réel, plus réalistes, plus libérales, tout en étant communistes. Joli paradoxe n’est-ce pas ? Nos institutions étaient flexibles, elles évoluaient en fonction des conditions du milieu ( état de paix, état de guerre, famine, etc ...)

      Il faut avoir été contraint d’écrire des lois, contraint de s’assurer de leur efficacité, ainsi que de leur respect, pour savoir ceci : les meilleures lois sont celles qui ne sont pas écrites. Et dans cet esprit, le meilleur des états, c’est celui qui n’existe pas. Pour rendre cela possible, il faut un projet commun et de la liberté pour mener à bien le projet, afin que chacun participe suivant ses moyens.

      L’état, c’est comme la la charité : tous deux reposent sur l’escroquerie intellectuelle qui consiste à créer les conditions de leur nécessité.

      Donc arrêtez SVP avec vos redites vieillottes et moisies.

      Entre un état obèse comme le notre et un état réduit à sa stricte nécessité, il y a un gouffre financier et déshumanisant dans lequel nous nous trouvons. Donc bon ...

      L’état détruit les liens sociaux pour s’y substituer. Quand la police, les pompiers et les services d’urgences, ou de nécessités, sont réalisés localement, tu connais tes voisins, tu connais ton quartier, tu es plus en sécurité que si t’attends "papa état" pour te border.

      Mais continuez donc de défendre l’instrument d’asservissement et de décadence suprême, après tout, si ça vous chante. Ce truc ne va pas tarder à s’écrouler sous le poids de ses contradictions et de ses trahisons innombrables envers le peuple et la nation.


    • #1980326
      le 06/06/2018 par Bernard Lapotre
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      @Japhet
      On verra lequel de nous deux est le plus dans la touchette intellectuelle le jour où votre maison sera en feu.
      La belle entente solidaire entre voisins, on a vu ce que ça a donné l’automne dernier aux Antilles, où les habitants sans eau, sans toit ni électricité auraient bien voulu d’un petit piston de "papa état" plutôt que des agissements des "penseurs comme paladins".


    • #1980387

      @ Bernard Lapotre

      Avec de la malhonnêteté intellectuelle, on peut se persuader de tout, se mentir, et même s’aveugler. On peut arriver aux mêmes résultats avec de la bêtise.

      Justement, dans votre argument, à la suite de l’ouragan aux Antilles, il était ou l’état ? Hein ?

      Son représentant fut le premier à se tirer en avion, en laissant les habitants en plan, se débrouiller seuls avec les bandes de pillards, sans eau, ni électricité. lol

      Avec des habitants entraînés, participant à leur police, et leurs services d’urgence, cela ne se serait probablement pas passé de cette manière.

      L’état, il n’est jamais là quand on a besoin de lui, sauf dans 5% des cas, pour justifier son existence.

      Est-ce judicieux d’avoir pris un argument qui dément vos propos ?


    • #1984847
      le 13/06/2018 par Bernard Lapotre
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Un argument, c’est mieux que des insultes suivies d’affirmations creuses et péremptoires ("si c’était pas comme ça, ça aurait pas été comme ça").
      Bordel aux Antilles Françaises, nickel aux Antilles Néerlandaises.
      Il y a des États qui marchent plus que d’autres. Macron contribue à l’effacement de la puissance publique, tout en maintenant une pression fiscale qui conduit les gens à désirer cet effacement, puisque l’État leur coûte cher et leur sert de moins en moins...


  • #1978563
    le 03/06/2018 par Faya cherche la virilité
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Seul problème à mon sens : "L’Homme est un loup pour l’Homme" et l’accepter sans problème.
    Dans ce cas là le Christianisme ne nous sert à rien, le but des religions types Christianisme et Islam est justement de briser cela et d’amener à une société d’agneaux en paix sous la tutelle d’un berger (le Prêtre, sensé éclairer le chemin et éduquer les âmes au message du Christ).
    Accepter la rivalité entre hommes à tous égards, c’est prôner, à terme, le libéralisme total, c’est à dire la loi de la jungle. Dans pareil circonstances, je ne vois pas donc pas l’intérêt de s’orienter vers les religions pacifiques et prônant l’ordre de la justice, puisque l’ordre qui sera appliqué sera celui de la justice darwinienne (le fort a raison et le faible a tort).
    Bref, le message est louable mais j’ai de plus en plus l’impression que la Virilité devient synonyme de bêtise sur-virile. Dans le sens où tout ce que dit la vidéo est pratiquement une pompe des valeurs-clichés de la virilité. En gros faut être fort, déterminé et être méritant, ce qui n’est bien sûr pas faux en soi.
    Mais l’Honneur, c’est pas sensé être la valeur ultime de l’Homme. Or on n’en parle pas dans la vidéo (ou alors j’ai raté une phrase). L’Honneur et l’Humilité c’est ce qui fait un Homme à mon sens, en opposition à un Humain (descendant du singe). L’Humain peut être fort, intelligent, méritant mais il ne sera jamais honorable ou humble car ce ne sont pas des valeurs qui importent dans un monde où l’Homme est un loup pour l’Homme.
    Donc la question c’est est-ce que le but de l’Humain est d’être un Homme ou juste un Humain supérieure à la norme ?
    Je pose la question car sincèrement, la plupart des gens qui disent avancer les valeurs virils me sortent souvent les caractéristiques physiologiques et mentales du Gorille (c’est vrai, fort, impulsif, déterminé et "charbonneur").

     

    • #1978708

      le christianisme est en fait à la base une religion plutot féminine, bien que corrigée par Paul


    • #1978754

      @ daniel

      Pourriez-vous svp développer un peu votre propos pour l’inculte curieux que je suis.


    • #1978840
      le 03/06/2018 par STEF de MARS
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Cher Faya cherche la virilité,

      Je pense que tu dois être beaucoup plus jeune que moi, aussi permets-moi de te dire qu’avec tout ce que j’ai vécu ici-bas, et compris de ce monde-là, c’est bien cette phrase qui me revient sans cesse : L’homme est un loup pour l’homme.
      Je comprends que tu ne puisses l’accepter sans problème, et que tu y vois une contradiction avec la Religion. Que ce soit le Christianisme ou l’Islam, pour ne citer que ces deux, n’attends rien de ces attrape-nigauds. Certes, parmi le flot d’inepties proférées par ces idéologies dogmatiques, le Christ aurait quand même dit des choses intéressantes, comme par exemple : Aimez-vous les uns les autres, mais bon, ça n’est pas contradictoire avec L’homme est un loup pour l’homme.
      Combattre un ennemi, ça n’est pas le haïr.
      On peut tuer par obligation, mais avec infiniment de respect.
      Nul besoin de haine pour accomplir son devoir, aussi violent soit-il.
      Tu opposes, à tort, Honneur et Humilité à Virilité, Force et Mérite.
      Honneur ne veut pas dire Condescendance, Humilité ne veut pas dire Faiblesse.
      C’est justement parce que l’Homme éclairé sait que l’homme est un loup pour l’homme qu’il va protéger le plus faible et combattre l’injustice.
      Pour être un vrai Homme, éloigne-toi des religions, ces sinistres pièges-à-cons qui n’ont pour but que d’établir, comme tu le dis, une société d’agneaux en paix sous la tutelle d’un berger, ce qui revient à dire une société de moutons dirigés par des loups.
      Il ne faut pas être dupe, la vie est un combat où, comme tu sembles le déplorer, le fort a raison et le faible a tort.
      Sachant cela, soit donc fort, et ne te laisse pas affaiblir par toutes les foutaises religieuses.
      Pour moi, le fameux poème "Si" , de Rudyard Kipling, est mille fois plus élevé que n’importe quel texte soit-disant sacré.


    • #1978973

      @STEF de MARS
      Les relgions ont tué, des gens s’allument par virilité et le prennent pour raison de massacrer au nom d’un courage. Des gens sans religions ont aussi tué au nom de se mettre à l’abri d’un ennemi. Dernièrement tsahal plus viril et moral y a pas, a tué des gens désarmés pour protéger ses frontières.
      Non, tuer est codé dans les religions bien plus que dans les autres philosophies. Tuer pour affirmer sa personne en tant qu’homme, ça se nomme un assassinat.


    • #1979825
      le 05/06/2018 par Igor Meiev
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      La virilité n’est pas dans la violence, elle est dans la résistance à la violence, par la maîtrise de soi. Céder au coup de sang, cela est facile.

      C’est l’attitude qui consiste à savoir "tendre l’autre joue" qui est virile, c’est à dire savoir conserver ses principes en dépit de l’adversité, et en réaction ne pas se laisser submerger par la haine et la rancoeur. Cela n’interdit pas de se défendre physiquement.

      Je note un certain mépris et un mépris certain pour la religion ; ce qui se cache derrière c’est l’accusation que celle-ci amène à rester prostré en position de victime, à seulement désarmer sans permission de défense. C’est on ne peut plus faux. Je conseillerai d’abord d’essayer d’y comprendre quelque chose en prenant en compte les nuances avant de juger.

      Comme je l’ai dit il s’agit de se garder de toute haine, car aucune n’est profitable : en l’occurrence la défense est permise et est même un devoir de respect envers soi-même ou son prochain lorsqu’elle n’amène à avoir les commissures baveuses et le coeur plein de rancoeur. La violence qui n’est pas permise est celle de Caïn, soit l’homicide. Le soldat qui, par exemple, part au front et tue par devoir sans esprit de vengeance, en gardant du respect pour l’ennemi en gardant à l’esprit que ce sont des Hommes comme lui et est tout prêt à faire oeuvre de pitié, celui-là n’est pas concerné car il obéit et sa violence est contenue. Face à la Justice ce sont ceux qui lui ont donné ses ordres qui auront à répondre du sang versé.

      Pareil en cas d’agression : on se défend et c’est l’intention qui compte, soit ce qui se trouve dans le coeur au moment où l’on se défend : simple volonté de se sortir d’un mauvais pas, ou alors profiter d’une occasion de satisfaire sa violence en faisant du zèle... En vérité, si on a suffisamment de Foi, la violence physique n’est pas nécessaire, car Dieu pourvoit, il protège alors. Il trouve toujours un moyen, par exemple en donnant un poids décisif aux paroles de l’agressé qui désarment la volonté de l’agresseur. Dieu protège toujours ceux qui l’aiment vraiment, et il n’abandonne jamais. Le point décisif c’est de le croire, car le croire, le croire vraiment, c’est lui faire confiance ; qui doute n’aime pas car présuppose qu’il peut manquer à son devoir et abandonner. L’incrédulité... voilà ce qu’il faut dépasser.

      Quant aux autres, les petits cracheurs de glaviots incrédules, eux et leur violence se débrouilleront seuls puisqu’ils le désirent ainsi.

      Gloire à Dieu.


    • #1979897
      le 05/06/2018 par STEF de MARS
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      "Tendre l’autre joue."

      Voilà l’exemple type d’instruction débile que propage la religion à tous les cons qui se veulent croyants, à tous les faibles qui se trouvent une bonne excuse de lâche pour ne pas combattre.
      Si la France n’avait tendu l’autre joue, elle ne serait pas devenue un pays de tapettes.
      Et quand je dis "pays", je suis encore trop gentil.


    • #1979916

      @Steph de mars



      Voilà l’exemple type d’instruction débile que propage la religion à tous les cons qui se veulent croyants, à tous les faibles qui se trouvent une bonne excuse de lâche pour ne pas combattre. Si la France n’avait tendu l’autre joue, elle ne serait pas devenue un pays de tapettes. Et quand je dis "pays", je suis encore trop gentil.




      La glorieuse et chrétienne Histoire de France te donne tort à 100 %. C’est le christianisme qui a bâti la France, qui n’est devenu un pays de tapettes que lorsqu’elle s’en est éloignée et qui cesserait de l’être si elle retournait à la religion catholique traditionnelle.

      PS : Les athées sont aussi des croyants ! Ils croient en l’inexistence de Dieu et en la déification de la Nature. Ce sont même les plus cons des croyants car ils croient qu’un mélange de terre et d’eau suffit à construire spontanément des êtres vivants ! lol


    • #1980235
      le 06/06/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      @ Titus

      Vous faites erreur. Ce sont les Francs qui ont fait la France. Rien à voir avec le christianisme.
      Il faut rendre à César ... hein, faut le savoir.

      Et les types n’ont fait que reprendre la main sur le territoire de leurs ancêtres qui était envahi. Environ 100 000 gaillards qui n’avaient rien du chrétien, mais tout du païen. Je sais, ça ne cadre pas avec le mythe ... Mais c’est comme ça.


    • #1980384
      le 06/06/2018 par Igor meiev
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Voilà l’exemple type d’instruction débile que propage la religion à tous les cons qui se veulent croyants




      Je ne vois pas en quoi savoir rester ferme sur ses principes en dépit de la violence adverse est débile. Cela veut dire "vous aurez beau frapper je ne changerai pas", position d’inflexibilité et de courage face à la menace. Cela n’interdit pas de se défendre. Votre interprétation est erronée, mais apparemment vous souhaitez la conserver bien que fausse, car elle vous permet de tendre un doigt accusateur vis à vis de la religion.


    • #1980469
      le 06/06/2018 par STEF de MARS
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      "Vous aurez beau frapper je ne changerai pas", "Cela n’interdit pas de se défendre".

      C’est complètement contradictoire.
      Soit tu tends l’autre joue, soit tu renvoies les coups, y’a pas de compromis.
      Soit tu es un lâche qui se réfugie derrière la religion, soit tu es un homme qui accomplit son devoir.
      Mon doigt accusateur pointé vers les religions, je le maintiens tendu, ferme et implacable.
      Les religions sont les pires maladies mentales, parce qu’elles sont hélas transmissibles.


    • #1980498

      @Aldéric

      Les Francs ont fait la France à partir du moment où ils ont abandonné leurs croyances païennes primitives pour embrasser le christianisme. La France naît avec le baptême de Clovis par l’évêque Saint Rémi en 498 après Jésus Christ !


    • #1980934
      le 07/06/2018 par Igor meiev
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      "Vous aurez beau frapper je ne changerai pas", "Cela n’interdit pas de se défendre".

      C’est complètement contradictoire.
      Soit tu tends l’autre joue, soit tu renvoies les coups, y’a pas de compromis.




      Ce n’est pas contradictoire. Lorsqu’on est sûr de sa force il n’y a pas d’empressement à rendre les coups. La personne forte prévient, "tend l’autre joue", puis riposte si en face on reste sourd. Si le croyant estime en toute bonne foi qu’aucun dialogue n’est possible dès le départ, libre à lui d’agir sans zèle. C’est la bonne volonté qui compte. Vous avez un présupposé faux qui dit "la religion désarme", soit, à la vérité rien ne sert d’argumenter puisque votre certitude est ancrée mais si je le fais c’est pour d’autres.


    • #1982300

      @STEF de MARS
      Coluche paix à son âme disait : Quand plus rien ne monte, c’est la morale qui monte.


  • #1978567

    Voilà une article à mettre en lien avec celui sur l’adolescent qui souffre d’avoir passé une nuit au comico.


  • #1978571

    - Marion Maréchal(-Le Pen), 29 ans, a quitté le FN, est passée dans le privé et a créé son "école".
    - Julien Rochedy, 30 ans, a quitté le FN, est passé dans le privé et a créé son "école".


  • #1978575

    première pensée "Hobbes" le penseur du libéralisme (l’homme est un loup pour l’homme). je n’irai pas plus loin. vision tronquée de l’histoire des civilisations exclusivement attachée à promouvoir le barbare et le métèque. anthropologiquement Déjà c’est une erreur, la guerre n’est vieille que de dix mille ans, l’homme a donc vécu socialement bien plus longtemps sans conflits sérieux. c’est la sédentarisation et l’apparition de la propriété privée qui font de l’homme un loup pour l’homme.
    Enfin, si vous aviez pratiqué la vie traditionnelle dans un petit village bien loin de la modernité, ce n’est pas des loups que vous auriez rencontré mais au contraire de la fraternité et de l’entraide (sans que tout soit parfait, bien sûr).
    la vraie virilité se situe ailleurs (le soldat n’est qu’un spécialiste, un parasite, une classe sociale)

     

    • #1978712

      Dire que la guerre vient avec l’agriculture ou la sédentarisation est une vision purement sociologique, c’est vite faire abstraction de la seule grille de lecture pertinente pour comprendre nos comportements : le biologique.
      L’homme, n’en déplaise à ceux qui pensent que nous sommes différents des autres mâles, est un animal comme un autre, les pulsions guerrières qui l’habitent sont l’héritage de la sélection sexuelle à la reproduction qui s’exerce sur tous les mâles.
      Les chasseurs cueilleurs, bien avant la sédentarisation et l’agriculture se foutaient sur la gueule, les néandertaliens aussi, les lions, les tigres, les cerfs ou les béliers aussi. Nous avons, simplement nous autres hommes, appris à faire de cette violence quelque chose de plus sophistiquer mais elle a en réalité à l’origine la même fonction que chez les animaux.
      L’agriculture et la sédentarité ont, il est vrai, permis un accroissement de populations et une plus grande organisation sociale qui ont fait de la guerre pré-néolithique de faible intensité quelque chose de beaucoup plus sophistiquée et industrielle.
      Dans une société pré-agricole et pré-industrielle, on retrouvera toujours des conflits entre hommes, des meurtres, des vendettas mais à une échelle moindre (moins sophistiquée).

      L’évolution civilisationnelle de l’homme n’est en réalité que l’aboutissement de sa nature propre, autrement dit, si aujourd’hui nous faisons la guerre, sommes égoistes, envieux, matérialistes... C’est simplement parce que nous l’étions à l’origine.
      Le reconnaître est l’impératif pour arriver à surmonter cet état de fait.


    • #1978847

      Pas de guerre avant - 10 000 ans ?

      Faudrait résoudre la disparition totale de l’homme de néandertal il y a 35 000 ans avant de pouvoir l’affirmer non ?


    • #1979103

      Faudrait résoudre la disparition totale de l’homme de néandertal il y a 35 000 ans avant de pouvoir l’affirmer non ?




      la disparition de neandertal n’est pas due à la guerre, car aucunes traces archéologiques ou paleantologiques.
      la guerre laisse des traces (armes cadavres, sépultures).
      si on situe l’invention de la guerre en Afrique du nord sur le bord d’une rivière (un bon endroit pour chasser) c’est que ce sont les plus anciennes traces de conflit armé découvertes à ce jour. tout simplement.(j’ai oublié le nom de l’endroit mais tu peux retrouver çà très facilement sur le net)
      Avant on trouve certes des traces de mort violente mais individuelles (crimes ou accidents)
      Sur le sujet :
      http://www.nadoulek.net/Nomades-et-...
      il y a plus pointu, la société contre l’état de Pierre Clastres qui parle aussi de l’invention de la guerre comme marqueur d’appartenance à un groupe qui possède déjà un territoire (donc société déjà presque sédentarisée).
      Quant aux animaux, certains singes se battent parfois en groupe mais ne se font pas la guerre (il n’y a pas de ritualisation des rixes mais simplement une rixe qui dégénère)


    • #1979212
      le 04/06/2018 par Alderic-dit-e-microbe
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Inuit sait de quoi il parle, il est allé en reportage auprès des chasseurs cueilleurs dans le néolithique. lol

      La pensée simpliste ou simplificatrice caractérise vos propos inuit.

      A aucun moment, il ne vous viendrait à l’esprit que ce sont des réactions qui font suites à des ressentis ? Et que ces ressentis ont leur source dans les actions provenant d’autrui ou dans l’environnement et ses modifications ? Non ? On arrête là la réflexion à "on était comme ça avant et on l’est encore maintenant", allez hop, circulez !
      La promiscuité, la réduction des espaces de liberté et des défouloirs, le poids des contraintes permanent, la concurrence sur les territoires de chasses et de cueillettes, la politique politicienne en conflit avec nos intérêts, etc ... Non ... Ça n’existe pas.
      Et bien, on n’est pas rendu Juju.

      Neandertal est très probablement mort par infection et pandémie provoquées par les gros lourds qui sont arrivées pour coloniser leur territoire et qui venaient des terres chaudes et humides, donc propices au développement bactérien.

      Quand bien même les deux races vivaient en bonne entente, les bactéries résidentes ne l’entendent pas de cette oreille et se livrent à une guerre acharnée, sans limite, pour conserver leur niche écologique et leur territoire, tandis que les autres tentent de s’y installer. Ça se concrétise dans l’organisme comme ça se concrétise en Syrie après des années de bombardements. Des cratères et des trous partout chez celui qui était le plus sain, car les défenses immunitaires étaient les moins habituées et sensibilisées dans la lutte contre les nouvelles bactéries colonisatrice.

      Il s’est passé la même chose chez les indiens d’Amérique du sud ( qui étaient imberbes, c’est important de le noter ) avec la colonisation espagnole.


    • #1979372
      le 04/06/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      " Quant aux animaux, certains singes se battent parfois en groupe mais ne se font pas la guerre (il n’y a pas de ritualisation des rixes mais simplement une rixe qui dégénère) "

      Ça c’est faux. Il y a des clans de chimpanzés qui organisent des guerres contre d’autres clans qui viennent trop prêt de leur territoire.

      Ils font une descente à plusieurs, et ils collent une branlée à tout ce qui traîne, à coup de bâton, de poings, de crocs, etc... C’est hyper violent.


    • #1979469

      @ alderic.
      ne soyez pas si catégorique et vérifiez bien vos sources car ce sujet est on ne peu plus sensible idéologiquement (genre réchauffement climatique ou évolutionisme).
      d’abord très peu de singes se battent en groupe, même les macaques et les babouins qui sont pourtant particulièrement agressifs ne le font pas. quant à la soi disant guerre des chimpinzées, lisez le compte rendu scientifique des observations sans vous contenter des conclusions, vous verrez que c’est beaucoup moins évident : la guerre est avant tout une ritualisation de la violence. or dans les faits ces singes ne partent pas armés de leur territoire pour chercher l’ennemi. cela se passe sur le lieu de rencontre (on a même des vidéos de ces combats). la guerre est un fait culturel avec descauses et des conséquences culturelles, rien à voir avec des animaux (même les fourmis où là on pourrait parler au moins analogiquement de guerre puisqu’il y a un but : l’esclavage, rien de çà chez les singes : où ce n’est que castagne pour la castagne)


    • #1980686

      @ paramesh
      " la guerre est avant tout une ritualisation de la violence. or dans les faits ces singes ne partent pas armés de leur territoire pour chercher l’ennemi."

      Superbe. Et donc, selon votre définition, il n’y a pas de guerre économique, pas de guerre des monnaies, pas de guerre commercial, pas de guerre démographique, pas de guerre psychologique, pas de guerre des idées, pas de guerre civile, pas de guerre de classes, pas de guerre des sexes, etc ... Un poing n’est pas une arme, un son n’est pas une arme, un récit n’est pas une arme, une vidéo, une image ne sont pas des armes, un concept ou une idée n’est pas une arme, etc ... Il est joli votre monde. C’est où ?

      La guerre est une situation conflictuelle qui n’a rien à voir avec la ritualisation ou la culture, et vouloir en réduire la définition au seul fait d’etre armé, revient à nier 99,99% des guerres qui se déroulent depuis l’aube de la création. Il est impossible de définir ce qu’est une arme, car tout est une arme.

      Les singes ont-ils, oui ou non, massacré d’autres singes ? Oui. Bon, si vous voulez jouer avec la sémantique, grand bien vous fasse, hein. Nous verrons si vous en ferez de même en situation, hein ...

      Et vouloir réduire la guerre aux conflits avec un but, c’est aussi exclusif, car vous devez en connaitre les buts . Or, quand on n’est pas trop con, on ne livre pas ses véritables objectifs de guerre, hein, faut le savoir.

      Dans le cas des singes, leur but est de s’emparer du territoire d’un autre clan ou de défendre le leur, comme dans la majorité des cas.

      Pour quelqu’un qui commence par exiger des autres de ne pas être catégorique, à quoi rime donc votre catégorisation si particulière et si exclusive de la guerre, et qui résulte en l’occulation de 99% des situations de guerre ?

      Ou voulez-vous en venir avec ce déni ? Quels intérêts défendez-vous ? Pas la vérité ...à l’évidence.
      Le diable aime laisser à penser qu’il n’existe pas, tout comme les conflits qui sont soumis à votre définition restrictive.


  • #1978583

    interessant.
    Il me semble que nous arrivons tout doucement au bout d’un cycle avec l’apparition d’une reaction pertinente et efficace à tout ce que nous avons subi ces 20-30 dernieres annees.Fini les hommes qui se vendent ou se couchent pour l’argent et les credits des banquiers, bientot le retour des hommes incorruptibles ?

     

    • #1979582

      @calal.............heureusement, vous avez mis le point d’interrogation...sinon j’aurais " pleuré " de rire de peur d’être obligé d’en pleurer pour de bon !


  • #1978585
    le 03/06/2018 par Yahvé César
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    On est sur de la philosophie Nietzschéenne pure, dans ce que Nietzsche appelle le Surhomme, dans la continuité de son autre livre, l’Antéchrist, et donc, à l’opposé des valeurs Chrétiennes et Musulmanes, qui sont justement là pour tempérer la nature sauvage de l’homme, et de la femme. Eh oui, car vous allez la connaitre la véritable nature de la femme, maintenant qu’elles sont libérées, vous les appellerez Sorcières, ou esprit de Jézabel, et alors vous verrez la froideur, le vide, et le côté justement arbitraire de la vie à laquelle, si on ne rajoute pas une louche d’humanisme (bien compris) à l’opposé des valeurs soutenues dans ce documentaire, c’est l’enfer. Et croyez moi, vous n’êtes pas prêts... Les hommes son adossés à l’environnement, qui marque une limite dans leur volonté de puissance. Pas les femmes. Les femmes n’ont aucune limite. Vous allez comprendre pourquoi il est écrit qu’à la fin des temps, le monde sera dirigé par les femmes. Ce qui accompli l’homme selon moi, qui suis un homme, c’est les morts symboliques successives auxquelles il se confronte, et qui lui sont toujours amenées par les femmes qui le rejettent jusqu’à celle qui verra en lui, l’ Homme. Nul besoin selon moi de s’entraîner. Aimez les femmes, acceptez qu’elle vous rejettent, leurs violences froides, et progressez sur vous-même. Soyez le guerrier de votre propre guerre intérieure, et soyez l’homme qui frappe à la porte de l’existence, le pistolet chargé de 6 balles longuement aiguisé avec vos dents acérées par la rage et parfois même la haine, et refusez pourtant toujours de décharger votre barillet. Si vous êtes désarmés, ou que vous êtes sur le point de succomber à la tentation de le décharger, retournez le contre vous, et tuez l’homme que vous êtes pour faire naître l’inverse du Surhomme : le Prophète. Accédez à l’équilibre et devenez ce que Dieu à toujours voulu que vous soyez au lieu de devenir ce que Satan a toujours voulu que vous soyez.

    Je ne comprends pas pourquoi relayer cet extrait, car dans la continuité de la Philosophie Nietzschéenne on trouve le Satanisme au sens contemporain du terme (Exaltation du Moi), créé par A.S Lavey, qui s’est largement inspiré des valeurs promues dans la philosophie de Nietzsche, et qui sont relayées ici dans cet extrait.

     

    • #1978683

      @ Yahvé César

      Peut-être que les gens d’ici ne sont pas ce que vous croyez qu’ils sont.

      Sympa votre pseudo.


    • #1979230
      le 04/06/2018 par Borntogrowl
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      D’autant plus que Nietzsche ose parler de puissance alors que le Christ a conquis la quasi-totalité du monde, si on tient compte du fait que les Musulmans ont ce dernier pour messie. La puissance est bien du côté du Christ et non de Nietzsche.


    • #1979386
      le 04/06/2018 par Yahvé César
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Le Christ est l’Alpha et l’Omega de toutes les religions monothéistes, ainsi que de toutes les spiritualités. Il est le Symbole initial et final, mais aussi le Chemin. Sans qu’ils le sachent, il est pourtant le point de convergences du Judaïsme qui pousse le "Mal" dans l’homme jusqu’à son paroxysme via les Lumières du progrès, afin de faire venir le Messie. Et il est celui qui viendra justement délivrer le monde du "Mal" pour les Musulmans, face au Dajjal... Les uns voulant faire "avancer" le monde et les autres voulant le "retenir" dans sa forme initiale, sachant qu’il est sphérique et que la fin et le commencement se confondent... Et que les deux mouvements sont initiés par la Volonté, alors qu’il s’agirait de la remettre entre les main de Dieu "Que votre Volonté soit faite" ce qui est le sens du mot Amen, mais bon... Seuls les Chrétiens sont croyants en cela que leur credo est et reste : AMEN. Autrement dit, que ce que Dieu veuille, et non pas nous en tant qu’humain, soit. Y compris si cela semble "mauvais". "Dieu prend les sages dans leur ruses"

      Mais cela fait des millénaires que les deux entités se font la guerre en enchérissant toujours plus avec leur ego collectifs, tandis que nous, Chrétiens, laissons les choses se dérouler... Ils se battent, alors même que le résultat des uns mène au résultat des autres, vue que le Réel est ambivalent...

      Tout le monde sera un jour Chrétien. Et si j’y inclus les spiritualités c’est tout simplement car il est le symbole de la croix tiré sur nos Moi, nos Egos, au profit du Soi, via une transcendance verticale qui permet l’équilibre horizontal, au niveau du cœur, juste au dessus du milieu de l’axe vertical... Il est la réponse à toutes les guerres. Intérieure comme extérieure. Il est la seule solution, la Vérité dans sa complexité totale dont chacun détient une fraction en soi... Nécessairement complétée par la réalité des autres qu’il s’agirait d’ACCEPTER et non pas de rejeter en projetant ce qui nous déplaît de nous sur les autres...


  • #1978587

    Un homme est un être humain de sexe masculin et d’âge adulte.
    Toute autre définition relève d’un opportunisme culturel. On voit ici qu’il est fait table rase du substrat civilisationnel, remplacé par la dérive de l’individualisme, l’égalitarisme, liants du démocratisme. Les images se mélangent, entre le guerrier solitaire et la meute de loup, les croisés en guerre et l’amour et la paix du Christ. Comprendre que l’homme est dangereux et qu’il faut bien l’ONU et l’Otan pour vous en protéger. On voit l’idée dogmatique de construction d’identité alliée à la force et la guerre : c’est Israhell. " Remplacer le bonheur par réussite ", c’est ce que promet Wall Street. " La gentillesse ne dure jamais " nous dit aussi le Nouvel Ordre Mondial, quand il parle de pacifier le monde par " la guerre mondiale contre la terreur ". La " bonne " violence justifiée du civilisé, en somme.

    " Ce n’est pas, cependant, juste le combat de l’Amérique. Et ce qui est en jeu n’est pas seulement la liberté de l’Amérique. C’est le combat mondial. C’est le combat de la civilisation. C’est le combat de tous ceux qui croient au progrès et au pluralisme, à la tolérance et à la liberté."
    ( En parlant d’Al Qaeda, mais on peut remplacer par USA ) " Nous ne sommes pas trompés par leurs prétentions à la piété. Nous connaissons leur genre. Ils sont les héritiers de toutes les idéologies meurtrières du 20ème siècle. En sacrifiant la vie humaine pour servir leurs visions radicales - en abandonnant toute valeur sauf la volonté de puissance, ils suivent la voie du fascisme, du nazisme et du totalitarisme. Et ils suivront ce chemin jusqu’au bout, à l’endroit où il se termine : dans la tombe non marquée de l’histoire des mensonges mis au rebut."
    G. W. Bush, discours au Congres 21/09/2001


  • #1978589

    Je trouve très intéressant le parcours intellectuel de Julien Rochedy. Ses analyses sont souvent pertinentes et sa démarche alléchante.


  • #1978594

    La musique derrière est "empruntée" à Neil Young.


  • #1978595

    Rochedy, sur le sujet de la virilité, c’est Papacito sans la vulgarité, en bref, moins de punchline mais plus de réflexion et de pragmatisme.


  • #1978612

    Sympathiques citations ! Au passage, la musique est issue du film "vampires" de John Carpenter avec James Wood, si vous voulez de la virilité je vous le conseille aussi.

     

  • #1978618

    Rien que le fait qu’il faille rappeler ces lieux communs est un constat d’échec.


  • #1978625

    Sur une musique du film Vampires de John Carpenter :
    https://www.youtube.com/watch?v=PMa...

    Au sujet des flaques, des faibles, des lâches, on en a un très bon exemple avec Renaud Camus qui a tenu un entretien édifiant à Daniel Conversano que E&R devrait relayer comme exemple de lâcheté, de couardise, de bêtise et de malhonnêteté.

    Dans cet entretien Renaud Camus, nous explique exactement comme Vincent Reynouard que c’est le traumatisme de seconde guerre mondiale, du racisme et de la Shoah qui a poussé à l’antiracisme, à l’immigration, au cosmopolitisme, au communautarisme et au grand remplacement.
    A partir de là, on serait en droit de s’interroger sur la seconde guerre mondiale, d’en réviser les dogmes et d’en démystifier la propagande, ce que ne semble pas vouloir Renaud Camus puisqu’il accrédite l’idée de Shoah.
    Mais le plus aberrent survient lorsque Daniel Conversano lui demande s’il a déjà voté en faveur de Jean-Marie Le Pen.
    Et la réponse de Camus ne se fait pas attendre : "oui, Jean-Marie Le Pen a eu raison, oui, il avait une stature présidentielle, mais non je n’ai jamais voté pour lui et ne le ferais jamais. Les accusations portées contre lui font qu’on ne peut pas se rallier à lui, ni voter pour lui". Et Camus d’ajouter que ceux qui l’accuse, lui Renaud Camus, de racisme, commettent un contre-sens, sont des menteurs et le salissent.
    Ah bon ? Et Jean-Marie ?
    https://www.youtube.com/watch?v=FXn...

    Finalement, Renaud Camus est bien ce que Henry de Lesquin appelle un candaule.


  • #1978631

    20 sur 20. Ça va à contrecourant, c’est sûr. Après, on verra ce que ça donne en fouillant dans leur site internet ("www.ecolemajor.com") ou aussi dans le réel, par exemple en les rencontrant, en assistant à leur "session alpha" (qu’est-ce au juste ?). Il faut faire attention car le système produit des faux contrecourants... justement pour nous faire retomber dans le courant. Donc, "Major" est une belle découverte, mais il faudra veiller au grain, histoire de ne pas être tombés dans une nouvelle voie de garage.

    Cela dit, a attiré mon attention, à la fin de la vidéo, cette petite collection de "points à aborder", dont le premier : "comprendre la volonté de puissance". Après les citations de Nietzsche au cour de la vidéo, commencer le "programme" par "comprendre la volonté de puissance" est bien sûr intéressant, toujours faut-il l’avoir bien compris ce concept nietzschéen. J’ai lu toute l’oeuvre de Nietzsche, oui toute, au moins l’oeuvre qu’il publia de son vivant, et je pense en savoir quelque chose.

    Un dernier mot, qui me semble important : il a été question dans la vidéo de la société de l’avenir et de l’importance du retour de l’homme viril pour cette société de l’avenir. C’est une pensée clairement politique, mais en politique, les pectoraux et les biceps ne suffisent pas pour garantir la conquête du pouvoir et l’établissement d’une politique juste, noble, élevée et durable. Si on commence maintenant a "former des équipes" à la Papacito, et que finalement tout cela évolue vers un état de guerre civile où la violence ne sert pas à nous sortir de l’imposture dans laquelle nous sommes... ben... ça ne vaut pas la peine. La politique exige de la virilité, oui, mais elle relève avant tout de prudence, de doigté et de subtilité. Il ne faut surtout pas confondre nos actions à venir avec des pectoraux saillants et des bagarres de rue. Cela ne servirait qu’à nous asservir davantage. À titre d’exemple : Esteban Morillo est en prison et ne risque pas d’en sortir demain la veille.

     

    • #1980059

      Bon, j’ai pris le temps d’aller visiter ce site, "ecolemajor"... et il se trouve que c’est de la formation payante ! de la formation à 97 euros pour devenir un homme (c’est pas une blague !). M’enfin, payer de l’argent pour qu’on m’apprenne ce que des générations se sont appris les unes les autres de père en fils... non merci. Si pour empêcher la fin de ma civilisation il faut que j’achète de la formation, c’est-à-dire, il faut que je fie ces valeurs millénaires à une vulgaire transaction de marchandise... eh ben autant que ma civilisation en finisse d’une bonne fois pour toutes : elle aura été, elle aura existé, elle aura fait son temps... mais elle aura connu la fin dans un minimum de dignité, pas en faisant le ridicule en essayant de se rattraper avec la méthode virile assimile.

      Autre chose : n’aller pas trop sur ce site "ecolemajor"... il a tellement mouliné avant de finir d’apparaître à l’écran que je soupçonne qu’à l’ouverture de la première page il est accompagné d’une installation de logiciels espions. Je le dis juste comme une précaution.


  • #1978637

    Le désordre n’est pas une qualité. Range tes livres et évite de rester le fils de tes lectures.

     

    • #1978671

      @Olive
      "[...] et évite de rester le fils de tes lectures."
      Voilà, c’est tout à fait l’impression que ça donne, merci d’avoir trouvé la bonne formule.
      On dirait le genre de truc qu’on pourrait lire dans GQ ou autre, une suite d’idées reçues condensées pour se donner un style à la salle de gym.
      La virilité barbue "made in Hollywood", quoi.


    • #1979347
      le 04/06/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Le "désordre " est un jugement de valeur, une opinion. Et comme toutes opinions, ça se discute.

      Un désordre naturel, c’est un oxymore. La nature ne produit pas de désordre, elle produit de l’ordre et se rééquilibre, ré-ordonne, lorsque c’est requis.

      C’est l’homme qui produit du désordre au sein de la nature. La pensée du nabot Descartes a bien aidé en cela, et l’esprit "Fronçais" avec ses jardins carrés, ses arbres en triangles, sa folie des vignes et des bateaux de commerce, ça n’a pas aidé non plus.


  • #1978650
    le 03/06/2018 par graziano67
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Macron doit être content. Pensons printemps !


  • #1978662

    Julien Roshedy discute et argumente avec les systèmes de pensée de l’ancien monde. Les catégories sociales et politiques sur lesquelles il s’appuie reposent sur le monde d’avant, celui d’un progrès technique lent et régulier et d’un monde qui tournait au rythme des quatre saisons. Mais il oublie l’essentiel : C’est le progrès technique qui détermine et fonde notre façon de penser ( autrement dit, la praxis ) et rien d’autre, et sûrement pas nos sentiments ou nos pensées ; celles -ci ne pèsent rien face au réel..
    La domestication du feu, l’invention de l’arc et de la roue...ont favorisé la naissance de La civilisation et son essor, et non l’inverse. Il en sera de même demain : les nano technologies, l’intelligence artificielle et le transhumanisme détermineront nos systèmes de pensée et notre imaginaire. Dans un monde où l’information circule à la vitesse de l’eclair et où les innovations techniques succèdent les unes aux autres, où le nouveau monde détruit l’ancien, on ne peut plus raisonnablement parler de pensée autonome et pertinente. L’homme moderne ne fait plus que s’adapter au jour le jour aux innovations technologiques ...

     

    • #1978913
      le 04/06/2018 par Réflexion
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Commentaire très pertinent, monsieur.


    • #1978939

      J’écoutais tout en étant en train de me demander ce que pourrait bien faire notre lascar au sein des pionniers de la légion étrangère à ahanner ces citations agrémentées de « ses » explications. Et déjà je sentais poindre la baffe de la réalité du terrain, à l’instant de mettre en place quelques tactiques ou stratégies à la cognée...
      Et vous voilà : enfin quelqu’un de lucide.


  • #1978668
    le 03/06/2018 par dormez-vous ?
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    le cheveu est ample, la toison bien fournie et bien taillée, le sourcil impeccablement dessiné, la diction éloquente et claire ne trébuche pas. Aucun doute, nous sommes bien en présence de l’homme viril. Bientôt sans doute, une ligne d’after shave et de produits pour l’homme (draps de bain, eau de toilette, etc).
    Il convient de se diversifier et de ne pas rester sur la politique : boîtes de nuit, label musical, chanson enregistrée en duo avec un chanteur ou une chanteuse en vogue, un restaurant à Paris pourquoi pas, des livres bien sûr... L’homme n’est pas du genre à laisser en friche les avantages nombreux que la nature, et une bonne naissance faut-il le préciser, lui ont octroyés.


  • #1978846
    le 03/06/2018 par STEF de MARS
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Si je peux résumer : "Ne sois pas un pédé, mon fils."


  • #1978892
    le 04/06/2018 par Bernard Lapotre
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Ni droitard, ni gauchiste, 1/3

    Ce genre de contenu aurait pu, il y a quelques années, passer pour subversif. Ce n’est plus le cas ; comme dirait Pierre-Yves Rougeyron, le politiquement incorrect est aujourd’hui devenu un sous-gauchisme.
    En tant qu’antilibéral à tendance marxiste, je me dois de porter la contradiction à ce petit prêt-à-penser droitiste en le reprenant point par point.

    1) "L’homme est un loup pour l’homme" : ce n’est pas une règle générale et intemporelle mais (du moins chez Hobbes, penseur libéral et anti-catholique carabiné) la formule désignant l’État de Nature, c’est-à-dire l’état d’avant la civilisation et son contrat social. Certes, l’homme n’est pas un saint, mais les lois de la société sont là pour le cadrer... toujours très dur à intégrer chez les gens pour qui "socialiste" est une insulte...

    2) "C’est comme paladins que nous nous montrions philosophes" : la philosophie du barbare : baston !!! Ça parle d’ordre naturel, comme si l’État de Nature était la règle à épouser, comme s’il n’existait pas de désordre naturel à dépasser, comme si aucune entropie n’était canalisée par l’établissement de la société civile.
    "Dans la vie, il faut se battre pour y arriver", c’est ça ? Eh bien, battez-vous, mes petits. Et je vous interdit de pleurer... Ce n’est pas parce que l’égalitarisme gauchiste conduit à des choses délirantes que le surhomme nietzschéen lui est préférable.

    3) "Je dois demander à Dieu non un poids moins lourd à porter, mais des épaules plus larges" : dans la continuité du précédent, en pire. On croirait un spot du MEDEF, enjoignant les chômeurs à créer leur start-up plutôt que de solliciter les acquis sociaux. Sérieusement, comment peut-on dire que l’homme est toujours responsable de ce qui lui arrive ? N’est-ce pas là la meilleure manière de créer des dépressifs, des "flaques" et des "ratés", qui ont intériorisé leurs échecs, réels ou relatifs ? N’est-ce pas nier les déterminismes sociaux, génétiques, géographiques, ethniques, culturels ?

    Pour moi, ce passage prouve une chose, c’est que les droitards sont autant liés à Macron sur la question sociale que les gauchistes le sont sur la question sociétale. Il n’y a donc rien à attendre d’eux de ce côté là.
    Ce qui n’est pas surprenant, puisque le Marion-Maréchalisme (ou Ménardisme, ou De-Lesquenisme, comme vous voulez), c’est le Macronisme "sans les z’arabes".


  • #1978893
    le 04/06/2018 par Bernard Lapotre
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Ni droitard, ni gauchiste, 2/3

    4) "La liberté dans l’homme est la santé de l’âme" : oui, tout le monde aime bien la liberté, mais peut-on vraiment concevoir un monde d’auto-entrepreneurs à motos qui vivent loin des villes ?... ah ben oui, des chasseurs à l’État de Nature, on y revient toujours, au jardin d’Eden de l’antisocial. Parce qu’aucune société ne peut tenir sans salariés (s’il y a entreprise, il y a patrons et salariés, les uns n’étant rien sans les autres), sans éboueurs, sans chauffeurs, sans fonctionnaires, sans professeurs... Seule une petite démocratie bien connue du Proche-Orient peut se targuer d’abriter une majorité de professions libérales, déléguant toutes les tâches ingrates à ceux qu’elle considère comme le peuple non élu « de flaques, de faibles et de tarentules ». La liberté individualiste en soi n’est ni possible ni souhaitable (ni pérenne ? les forces humaines qui résistent au temps ne sont pas les individus, aussi forts soient-ils, mais les dynasties et les réseaux, c’est-à-dire des constructions collectives), d’autant que tout le monde n’est pas fait pour cela.
    Le point commun entre le droitards et les gauchistes, c’est de tenir des discours, on le voit, taillés sur du concept pur, éloignés des compromis qu’exigent la Réalité. Pour l’heure, ce sont des absurdités de gauche qui apparaissent au grand jour, mais l’idéalisme de droite conduirait selon moi à autant d’impasses et de contradictions.

    5) "Mêmes choses sont le penser et l’être" : une série d’injonctions morales dénuées de toute base morale sérieuse (Nietzsche est l’anti-morale par excellence). Sur quelle transcendance reposent les valeurs défendues dans ce passage, au nom de quoi devrions-nous ne pas mentir, ne pas tricher, ne pas voler ? En quoi le crime ne serait-il pas une preuve de force sur la faiblesse et la lâcheté ? En effet, peut-on vraiment vaincre et réussir "comme un paladin" sans jamais faire le Mal ?... On ne peut pas résumer en quelques phrases une question philosophique aussi vaste sans enfoncer de portes ouvertes ou verser dans les lieux communs...


  • #1978894
    le 04/06/2018 par Bernard Lapotre
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Ni droitard, ni gauchiste, 3/3

    6) "La vie est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui ressentent" : l’homme devrait donc dominer le réel et faire table rase des sentiments ? C’est confondre la cause et la conséquence. C’est parce que l’homme est physiologiquement prédisposé à maîtriser son environnement, à se rendre comme maître et possesseur de la Nature (Descartes, qui ne voyait pas en la Nature l’ordre régalien indépassable à épouser sans broncher), qu’il est davantage orienté vers le jugement rationnel (cf. Delavier) ; l’injonction à la froideur n’a donc pas lieu d’être, puisqu’il s’agit d’un trait acquis... on croirait presque un mode d’emploi pour se sentir viril ! Par ailleurs, les sentiments en soi ne sont pas essentiellement mauvais (le génie des grands artistes repose sur une perception du monde originale et pas forcément rationnelle).

    7) "Ce que je sais, c’est que je ne sais rien" : d’accord et pas d’accord.
    D’accord parce que dans le fond, on ne peut qu’approuver, et que c’est ce principe qui me pousse à la critique de ce petit prêt-à-penser.
    Mais pourquoi détourner ce principe large en donnant du crédit à la concurrence néo-libérale ?
    Pourquoi mettre dans la tête des gens qu’il est normal, nécessaire et souhaitable de changer de métier tous les 5 ans, de devoir apprendre de nouvelles techniques sans cesse renouvelées (qui éloignent l’homme de principes universels qu’un enseignement non technicien pourrait lui révéler), d’accepter la société ouverte et le changement perpétuel, dans une agitation aussi vaine qu’inutile ?...

    8) "Ce n’est pas en acceptant les bons offices d’autrui que nous nous faisons des amis, mais en offrant les nôtres" : c’est globalement vrai, même si adopter ce genre de point de vue conduit, une fois encore, à un cynisme parfaitement compatible avec la société néo-libérale, où l’on cultive des relations intéressées au travail et sur les sites internet pour célibataires exigeants...
    9) "Es-tu l’homme qui a le droit de désirer femme et enfants ?" : RAS.

    10) "Si je parviens à faire de moi un homme, je saurai que je réussirai tout le reste" : avec Clint Eastwood en fond d’écran, le self-made-man de l’American way of life... le message est clair : soyez des cowboys ! Une incarnation de la virilité, certes, mais la virilité n’est pas la masculinité, les mots ont un sens. Cf. la virilité selon PY Rougeyron.

     

    • #1978983
      le 04/06/2018 par Borntogrowl
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      Dans le fond t’as pas mal raison mais je pense qu’il faut y voir ici surtout une contre-réaction à la pleurniche inhérente à la société progressiste, qui devient de plus en plus pénible à supporter.


    • #1979264

      Bonne idée de proposer cette conférence de PY Rougeyron qui remettra sans doute quelques pendules à l’heure !


  • #1978908
    le 04/06/2018 par Brebis_garée
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    La base c’est d’avoir du sacré dans sa vie. Sans sacralité vous ne serez jamais un homme. Au mieux un animal pensant.


  • #1978952

    Un bel inventaire à la Prévert , chacun peut faire le sien , je rejoint ceux qui ont noter chez celui ci l’adaptation au monde libéral et concurrentiel qui devient le notre, compétition , tuer son ennemie avant qu’il ne te tue , le parfait petit djiadiste plutot que le Grand qui lutte contre lui même , il nous évite quand même les références bibliques du Dieu à dit et c’est louable de sa part si je devait le noter je dirais que 5/10 maximes que je ferais mienne , les 5 autres j’aurais été les chercher chez Séneque , Marc Aurel , Diogène et Cioran .
    Après tout je ne cherche pas de modèle de près à penser , je ne cherche pas le confort de celui qui pense comme moi mais je suis attentif à celui qui va à l’encontre de ma nature profonde.


  • #1978991
    le 04/06/2018 par Ifuckcharlie
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Contrôler ? C’est l’erreur fondamentale , c’est l’essence du matérialisme , une pure illusion . Tout concept basé sur l’expérience et l’interaction avec les éléments du champ d’action , même accompagné d’une vaste connaissance scientifique, qui ne prend pas en compte l’élément principal qui domine et a pour le coup le contrôle total de Sa création , Dieu , ne peut que laisser en suspension au milieu des ténèbres . L’ignorance de sa vraie nature et de celle de Dieu , du lien éternel qui nous unit a Lui , le fait de s’identifier a ce qui n’est qu’un produit de la nature matérielle , éphémère et illusoire , de se penser jouisseur de droit , la volonté de dominer et de contrôler la nature etc , rien ne peut freiner des lors l’ardeur de l’insatiable concupiscence , de l’avidité et de la colère, la vie humaine devient un enfer et un parfait suicide spirituel . Les sots pensent être Dieu , les sages voient que tout et tous Lui appartiennent " Ce qui est lumière pour l’ignorant est ténèbres pour le sage éclairé et ce qui est lumière pour le sage est ténèbres pour l’ignorant " L’énergie matérielle est insurmontable seul celui qui s’abandonne a Dieu peut en franchir aisément les limites .


  • #1979001
    le 04/06/2018 par Saint François de Sales
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Pathétique vision du monde nietzschéenne. Et il se réclame du génie français ? Qu’il commence par ouvrir les Evangiles, par remplacer des heures de gonflette par des heures de méditation, de prière, et de présence à l’église, et il sera déjà un peu plus un Homme, et un peu moins une bête.
    Vidéo absolument typique de cette "nouvelle droite" des réseaux sociaux : des gamins post 68ards qui confondent tout, qui ne sont pas capables du moindre sacrifice mais pensent incarner les valeurs de leurs ancêtres.
    Vous déifiez l’homme, vous êtes des monstres de l’intelligence, tout reste à faire pour vous.
    Vous empruntez tout au gauchisme : votre préciosité, le média internet, les techniques de communication (un top 10 qui attire le clic, comme si 10 minutes de vidéo sur le net pouvait faire de qui que ce soit un homme), la vision naturaliste.
    Des vrais hommes de droite, j’en vois chaque dimanche à ma chapelle : ce sont des hommes qui ont su sacrifier leur ego, leur orgueil, leurs concupiscence, qui ont su mourir à eux-même pour commencer à vivre pour Dieu : pour leurs enfants, pour leur foyer, pour leur communauté, leur paroisse, leur église, leur Dieu, leur Foi, ces gens se sont sacrifiés quotidiennement quitte à subir les opprobres du monde, les moqueries des gens comme vous qui déifient l’homme, dans votre quête du "mâle alpha", sorte de surhomme pétri d’orgueil pour qui la morale devient l’assouvissement des instincts les plus primaires et bestiaux.
    On juge le courage d’un homme à sa capacité à être resté à sa place, c’est à dire poussière qui redeviendra poussière, pécheur qui doit faire pénitence chaque jour et qui finira jugé, et ce pendant toute sa vie. Le courage, ce n’est pas bander les muscles à 30 ans quand tout va bien, en pensant qu’avec une bonne dose de "logos" et de biceps on saura faire respecter sa vision "virile" du monde.
    Liberté, virilité, force, courage, toutes ces notions, vous les avez perverties, vous n’avez plus l’Intelligence pour les comprendre dans la vérité.
    Saint Joseph, par cette sollicitude pleine d’amour avec laquelle vous vous êtes occupé de Marie et de Jésus, daignez veiller sur nous et sur notre pays presque entièrement effondré.

     

    • #1979043

      Assez d’accord. Pathetique cette video.

      Une barbe et un peu de gonflette ne font pas un homme.

      L’homme c’est celui qui dompte le dragon.....et le dragon est en nous ! Avoir une barbe ca n’aide pas vraiment !


    • #1979616

      @Saint François de Sales........merci de rappeler le message de Charité !...Que la Sainte Vierge Marie nous protège de son Amour infini, et que Le Saint Esprit continue à nous prodiguer ses Dons...Amen .


    • #1979834
      le 05/06/2018 par Viktor Von Berg
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      "@St François de Sales
      Je suis entièrement d’accord avec vous. Mais je voudrais tempérer le propos et donner mon point de vue de "vioque de 67 ans".
      Tous ces pré-quarantenaires qui déboulent dans nos milieux et découvrent les dégâts qu’ont fait les mannes de 68, réagissent somme toute de façon saine en célébrant "LA" virilité.
      Mais ils le font comme des hommes dans la pleine force de l’âge et de leurs moyens, avec fougue, assurance, sous couvert d’une certaine sagesse, ne se rendant pas compte qu’ils ont des jugements à l’emporte-pièce.
      Je n’approuve pas toutes les interprétations de leur dix pensées et entre autres celle sur l’amitié, considérant qu’un homme qui n’a pas d’amis est un homme qui n’a rien à donner.
      Toute ma vie j’ai été très généreux avec mes amis, dévoué, trop dévoué, complaisant, trop compréhensif et aujourd’hui je n’ai pratiquement plus d’amis car mes idées et ma religion ne leur convenaient pas.
      Alors laissons mûrir ces petits jeunes en quête de leur "moi" et surtout de femelles qui tiennent la route. Souhaitons-leur de vieillir pour qu’ils découvrent un jour le vrai sens de la Vie et qu’ils puissent dire, parce qu’ils l’auront vraiment vécu : "Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien." !

      Viktor Von Berg


  • #1979002

    Beaucoup de vérités, à méditer ou à
    approfondir, se méfier quand même des proverbes ou citations de philo hors contexte, les pensées de ces auteurs sont très complexes parfois contradictoires tout autant que leur propre parcours d’ailleurs, d’autre part certains propos sont très contestables, on a l’impression qu’un homme devrait se transformer en Terminator, l’invention de la bombe atomique n’est pas le fruit d’un excès de sentimentalisme, beaucoup d’amalgames avec certaines vérités en partant du principe qu’on ne peut pas être en désaccord par définition, avec les citations de grands philosophes très éloignés de notre époque, je pense que la problématique aujourd’hui est beaucoup plus complexe.

    d’autres choses sont très contestables


  • #1979007

    Comprenez bien que la place dominante de l’homme dans la societe (et donc tout les avantages et inconvenients qui en decoulent ainsi que les comportements qui vont bien avec) n’a jamais tenu, in fine, qu’a sa simple force physique.

    Quand on voit ce qui nous arrive avec la robotisation et l’IA, on comprend pourquoi ca na va plus du tout et que l’homme disparait...

    Je donne un exemple pour que vous voyez bien le probleme. Encore en 2018 beaucoup d’emplois sont plus ou moins inaccessibles aux femmes simplement car ils demandent une certaine force physique. Pas besoin d’etre bucheron, en fait a partir du moment ou il y a de la manutention, forcement ca ne le fait pas. Par exemple pour faire livreur, meme si c’est possible pour une femme, il faudra qu’elle fournisse plus d efforts et sur le long terme il y aura plus d’arrets de travail, troubles musculo-squelettiques et autres...

    Voila, je suis desole de vous annoncer ca mais j’ai raison et vous le savez, d’ailleurs c’est meme pour ca que nombre d’entre vous sont hostile au progres technique car vous avez deja compris intuitivement...


  • #1979016

    Les idées générales supposent que les hommes soient des clones .


  • #1979032

    Bonjour, je n’ai pas lu tous les commentaires et peut-être le mien fera t’il double emploi avec ce que quelqu’un aura déjà dit...
    Mais personnellement, plus que ces 10 pensées, mon "credo" à moi se rapporterait plutôt à R.Kipling, concernant l’aboutissement de l’homme.

    SI… TU SERAS UN HOMME, MON FILS

    Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;

    Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
    Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;

    Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d’un mot ;

    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
    Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

    Si tu sais méditer, observer et connaitre,
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maitre,
    Penser sans n’être qu’un penseur ;

    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
    Sans être moral ni pédant ;

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,

    Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
    Tu seras un homme, mon fils.

    Amitié à tous/toutes.

     

    • #1979254

      C’est effectivement l’un des plus jolis poèmes exaltant la quête de soi au sein des vicissitudes que propose aussi la vie, mais dans le même temps, l’ami « Frangin » et prix Nobel de littérature, élevait lui, son fils, à coups de lattes : on est loin du chemin initiatique offert au jeune Mowgli.
      C’est à l’aune de la congruence que se juge tout concept philosophique : du double point de vue de la pensée menée au regard l’action. Pour l’exemple, nul n’est Diogène (et donc ne devrait faire montre de cynisme) qui ne vit dans un pithos.

      Amitié à vous également.


  • #1979167

    Corneille qui parle de socialisme, ne serait ce pas un anachronisme ?


  • #1979250

    Ou comment, sous couvert de révolte viriliste, reprendre tous les poncifs du système (’’L’homme est un loup pour l’homme’’ dès l’introduction, défense de la propriété privée, de la division du travail, de la concurrence, etc), dans le but de devenir des mâles (ici, en synthèse, un auto-entrepreneur bodybuildé).
    Bref, les droitards fascinés par leur entrejambe (’’valeurs des forts’’, ’’volonté de puissance’’ et tout l’hilarant bazar final) ne sont jamais que l’image inversée des neuneus gauchistos-cosmopolite : hop, poubelle de l’Histoire.


  • #1979267

    Malgré quelques paroles de bon sens, je reste comme beaucoup ici sceptique, très sceptique. Déjà l’auteur de cette video semble confondre virilité et masculinité, ce qui n’est pas la même chose (la conférence de PYR au cercle Aristote est éclairante à ce sujet). Ensuite, même si je comprends bien que ceci est une réaction à la production de métrosexuels, ca donne la sentiment bizarre qu’il faut faire de nous des brutes avec des muscles et éventuellement doté d’un cerveau.... Enfin il y a des "penseurs" à jeter à la poubelle, comme Nietzsche !


  • #1979308

    piffffff... c’est tout simplement du "Zarathoustra" (Nietzsche) !


  • #1979329
    le 04/06/2018 par Atos, Portos, et Aramis
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Tu sens bien le mec qui s’est fait rentré dedans par des méchants étrangers a plusieurs reprises quand il était petit.

     

    • #1979339

      On voit bien, avec ce commentaire, vers qui, de la victime ou des bourreaux, vont ta compassion et ta solidarité - tribale sans doute. Si un petit se fait racketter par une bande de racailles (les racailles attaquent toujours en surnombre et toujours des plus petits qu’eux, comme des lâches), on sent bien qu’il ne pourra pas compter sur toi pour prendre sa défense.


    • #1979419

      @Titus

      Moi qui me suis fait "rentrer dedans petit" par des racailles, et à plusieurs reprises, je vous remercie

      Je pense que l’on en parle pas assez de gens comme nous d’ailleurs, qui ont découvert la cruauté du monde et la fin de l’enfance avec eux...


    • #1979441
      le 05/06/2018 par Atos, Portos et Aramis
      Dix pensées que les hommes doivent connaître

      tu t’es fait racketté étant jeune ? Si oui je compatis sincèrement.

      Mais cela dit ce n’est pas avec les "cours a distance" de ce rochedy que tu vas d’un seul coup de créer une carapace "d’Homme".


    • #1979548

      @Atos, Portos et Aramis

      Bonjours, je me suis fais agressé tout au long de mon adolescence et dès le colège, bien qu’en province, car fils de bourge(Certainement, je les attirais) , plusieurs fois par ans. Jusqu’a ne plu pouvoir marcher dans la rue sans me retourner .
      J’ ai beaucoup écouté cette vidéo, et je le ferais encore ... Peut être, mais j’ ai retenu une chose qui me déplait,

      "L’Homme est un loup pour l’homme alors considère le comme un ennemie pour ne pas être déçus. "
      On est pas dans "Aime ton prochain comme toi même et tend la joue gauche etc."

      Donc, je ne suis pas raciste, car je comprend les raisons sociales. Mais la violence n’ a jamais rien de positif. Et je tente depuis de calmer ma "haine". J’ y parviens un peu, car sans cela ma vie serait détruite.

      Alors le lèche botting de Racaille Non merci . Que ce soit au premier second ou troisième degrès


    • #1979565

      @Atos, Portos et Aramis

      Cela dit merci de la compassion, cela m’ a amené cette réflexion juste.
      Et quelques mauvais souvenirs mais nécessaires sur "mes heures les plus sombres" (A moi et d’autres)

      Bonne journée à vous


    • #1979572

      @Atos, portos et Aramis

      Être un homme, c’est être dur et juste. C’est ne pas avoir peur de frapper et de faire mal si cela est nécessaire. C’est un apprentissage de toute une vie et ce qui est proposé par Julien Rochedy va dans le bon sens et peut certainement contribuer à la prise de conscience qui est à la base de l’action.


  • #1979364

    Roshedy pour moi c’est comme Léa Salamé *, j’attends le jour où il nous sortira son Raphael Glücksman du placard

    *ou dernièrement encore le raptor dissident


  • #1979463

    La pensée gauloise : un esprit sage dans un corps sage.


  • #1979598

    @greh........ton histoire est triste et édifiante à la fois !...laisse-moi te dire que si tu avais eu à tes côtés un pote en question ( je parle d’un soutien autant moral que physique ), les choses eurent pu se passer différemment...la lâcheté a comme caractéristique d’être souvent extrême et sans concession ( intensité, nombre..), tandis que le courage est souvent plus relatif mais avec lui il suffit de pas grand chose pour transformer une expérience traumatisante en chemin libérateur pour sa propre vie...et celle d’autrui !...bonne journée .


  • #1979734
    le 05/06/2018 par JOHNNY HALLYDAY avait des idées
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    IL est bien gentil sieur roshdy, mais etre un homme n’est pas que guerre et combat de tout les jours :
    en banlieue oui, l’attitude du mec de banlieue est toujours dans l’agréssivité et c’est pathétique : je suis un homme, j’aime les femmes et je n’ai jamais été soumi par qui que ce soit : et ce n’est pas pour cela que je roule des mécaniques quand je marche dans les rues prêt a me défendre d’un ennemi :
    par contre, en banlieue (ou j’habite) je ne suis pas toujours moi meme : car l’agréssivité et la connerie est légion et me fait adopté une attitude prêt a répondre au premier connard qui me brouterait les couilles : heureusement, cela n’est jamais arrivé.
    certaines définition sont juste : comme la sagesse,l’estime de sois,le respect de ses proches,l’amour propre,et la fierté d’etre un homme qui aime la femme et en cela, e suis extrêmement d’accord avec julien Roschdy sur le fait de vouloir une femme parce que nus sommes des hommes et non des pd : propos trop dis dans la bouche de nombreux connard :
    non ! une femmese mérite et tu lui dois l’amour et le respect quand celle-ci le mérite.
    ETRE UN HOMME , cela s’apprend au fil des années : et souvent les connards qi n’arretes pas de dire "j’suis un bonhomme" sont des abrutis fini qui ne savent ce qu’est "etre un homme digne de ce nom.


  • #1980200
    le 06/06/2018 par Jean-Louis
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Youtube ça peut abrutir.


  • #1980263

    Le prêt à penser pour supporter les symptômes de la décadence orchestrée.

    C’est de la dispense de soin qui laisse intact le mal, au lieu du remède qui conduit à la guérison.

    La guérison exige de supprimer le mal à la source, pas de s’en accommoder en tortillant de l’esprit. Aussi, je dis : psittacisme et cuistrerie, dérivation et diversion, horizontalisation et participation au conflit stérile.

    C’est signé . . . et c’est orchestré par les mêmes.


  • #1981180
    le 07/06/2018 par Tyler Durden
    Dix pensées que les hommes doivent connaître

    Pour ses vidéos je lui conseille de mettre le morceau ultime pour booster la testostérone : Going Out West de Tom Waits ou la reprise un peu mieux de Dr. Feelgood.


Commentaires suivants