Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Raphaël Liogier, mâle bêta : "Tant d’hommes sont sexistes sans même s’en rendre compte"

« À l’origine du mal, il y a l’idée du “mâle”. Il est quand même incroyable que depuis plusieurs dizaines de milliers d’années – déjà à l’époque du prénéandertalien il y a 750 000 ans –, les hommes aient organisé le retrait et la soumission des femmes à la fois physiquement et moralement ! Françoise Héritier avait déjà théorisé cette “valence différentielle” des sexes. On a ostracisé les femmes et, au néolithique, il y a près de 30 000 ans, on s’est carrément mis à les traiter en objets, en choses à disposition des hommes dont ces derniers tirent prestige et pouvoir. »

JPEG - 83.5 ko
Raphaël se refuse à démonter les femmes (parce qu’après il faut les remonter)

 

Ce que Raphaêl Liogier oublie dans son entretien au Temps, c’est que l’homme est programmé pour regarder le cul des femmes [1], et que tout découle de cet impératif catégorique. La culture, c’est justement de ne pas lui mettre tout de suite la main au cul (à la femme, pas à la culture), mais de l’approcher avec suffisamment de sournoiserie (ben ouais quoi) pour ensuite, une fois apprivoisée, lui mettre la main au cul au pieu en toute impunité.

 

 

Cela s’appelle la drague pour ceux qui manquent de vocabulaire, ou l’éternel jeu de séduction hommes/femmes pour ceux qui en ont, et les femmes en raffolent, quand c’est bien fait, évidemment. Pas question de cautionner le taré crado qui pelote les gonzesses dans le bus ou se frotte contre elles dans le métro, même si elles sont habillées provo. Les nanas vulgaires n’étant d’ailleurs pas forcément les meilleures en amour, au lit ou dans la vie...

Nous qui sommes civilisés (partiellement) refusons l’amalgame entre le dragueur qui aime les femmes et le malade sexuel qui dérive vers le viol !

« Je crois que les hommes ont peur que les femmes se mesurent à eux. Françoise Héritier, là encore, parlait déjà de cette fascination masculine pour le pouvoir reproductif des femmes. J’essaie de montrer dans mon livre qu’à cela s’ajoute la volonté de contrôle de la jouissance des femmes en leur imposant la pudeur, le retrait, voire le silence. Cette dévalorisation systématique des femmes m’a mené à penser que le complexe de castration est en réalité masculin, contrairement à ce qu’a affirmé Freud : ce sont les hommes qui craignent d’être impuissants (d’où le sens d’abord sexuel de l’impuissance) face aux femmes, et c’est pour ça qu’ils cherchent à les empêcher de participer à la compétition sociale. Comme l’écrit Simone de Beauvoir : “Nul n’est plus arrogant à l’égard des femmes, agressif et dédaigneux, qu’un homme inquiet de sa virilité”. »

Pour Liogier, les hommes auraient peur des femmes. Là on est d’accord avec lui : Caroline Fourest nous fait peur, la folle de Tolbiac nous fait peur, Madonna nous fait peur...

 

JPEG - 59.5 ko
Caro ne comprenait pas pourquoi Tariq avait une telle pudeur sur ses sentiments : n’avait-elle pas crié son amour pour l’homme qu’elle chérissait ? Pourquoi ne disait-il rien ? Que pensait-il ? L’aimait-il vraiment ? Parfois, elle avait envie de le gifler.

« J’ai réalisé que l’immense majorité de ces femmes ne cherchaient ni un règlement de comptes, ni un puritanisme excessif, ni un tribunal populaire pour faire tomber X ou Y, mais juste à remettre en cause la base de l’inégalité : le regard masculin sur le corps des femmes, qui en fait un objet et non un sujet. »

Pas faux sur les règlements de comptes sauf pour les actrices démonétisées d’Hollywood, ce qui ne retire rien à la malfaisance (mâle-faisance aurait écrit Lacan avant de sauter une de ses patientes cherchant l’Orgasme que sa lâcheté de bourgeoise lui cache) d’un Weinstein. Le porc sexiste a été attaqué mais pas le vilain sioniste, c’est heureux. Cela explique les tortillages du cul des deux côtés de l’Atlantique quand on touche à un mogul de ce calibre.

 

 

Liogier s’en prend même aux faux féministes, ces hommes qui n’en font pas assez dans le genre :

« Parce qu’il est très difficile de prendre conscience du fait qu’on participe tous, en tant que partie prenante de la société, à la perpétuation de ces stéréotypes et de ces inégalités ! Les pires, ce sont les hommes qui sont convaincus d’être féministes, progressistes, et qui ne réalisent même pas ou n’admettent même pas qu’ils portent un regard sexiste sur le corps des femmes. Ils constituent le cœur du problème, “l’armée générale” qui permet à cette culture misogyne de se perpétuer de siècle en siècle. On en connaît tous ! Ce sont ceux qui se disent féministes mais vont aller se vanter auprès de leurs amis d’avoir “démonté” leurs conquêtes au lit, qui vont faire la blague lourde, qui vont faire preuve de jalousie rétrospective en essayant de savoir avec combien d’autres hommes a couché leur copine avant eux, qui vont regarder une jupe et penser, sans le dire, “quelle salope” – ou le fameux “elle s’est fait agresser, d’accord, mais elle était habillée comment ?”. C’est ce que j’appelle “le paradigme Bertrand Cantat” : ceux qui se disent et se croient progressistes mais qui dans l’intimité ne sont pas capables d’introspection – et on sait où ça peut mener. Or, il y a un moment où il faut être sérieux : soit on est pour l’égalité et on sort de ce regard-là sur le corps des femmes, soit on ne l’est pas. »

OK, OK compris, on va arrêter de mater le cul des femmes. On va essayer d’aller contre nos instincts les plus vils. En attendant, puisque Liogier se pose en anti-Cantat, ce dernier, qui a vu ses deux concerts annulés à l’Olympia, vient d’annoncer qu’il allait faire un Zénith le 7 juin. Et pourquoi pas le 8 mars ? Si on suit la logique du Liogier, on est tous des Cantat en puissance.

 

JPEG - 80.4 ko
La femme de droite n’a pas évolué, par exemple

 

Punaise, à cause de deux mecs qui ont déconné à mort avec leurs gonzesses, Cantat et Ramadan, qu’est-ce qu’on se mange sur la gueule ! Nous voilà ravalés au rang de prénéandertaliens ! On n’a pas évolué d’un iota depuis 750 000 ans ! Mais ça, c’est un peu à cause du cul des femmes : pourquoi est-ce qu’elles ont un cul toujours aussi attirant, ces salopes ? Elles auraient pu en 750 000 ans évoluer en perdant leur cul et leurs nichons, mais non ! Salopes !

Pour clore cet hommage au féminisme sur une note détendue, voici une interview de Liogier sur Nova, avec l’introduction innocente de l’animateur, « merci de venir passer l’Heure de Pointe avec nous » :

 

Notes

[1] Que les femmes mettent étrangement en valeur...

À voir ou à revoir, sur E&R :

Dernières batailles du front de la guerre des sexes, sur E&R :

 

Vive la complexité des rapports H/F !
Lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Raphaël se refuse à démonter les femmes (parce qu’après il faut les remonter)
    MDRRRRRRRRRRRRR


  • si dans nos societes on "planque" les femmes c’est pas parce qu’on a peur d’elles,de leur pouvoir de seduction toussa ou pour les "brimer". C’est parce que sinon, l’homme et la femme etant des animaux de meute, il y aurait sans cesse des rivalites entre males pour piquer la femme "fertile". D’ou une baisse de la productivite : je ne bosse pas a fond parce que si je suis trop fatigue je n’arriverai pas a proteger ma compagne et ou mes biens. Bien sur ma compagne pourrait se defendre toute seule d’apres les feministes... pour ca d’ailleurs que toutes les nanas cherchent un mec plus grand qu’elle...


  • La masturbation intellectuelle comme palliatif à l’expression viril !
    Homme = femme => homme est une femme comme les autres .
    Le monde selon les féministes, petite histoire absurde :
    Les femmes exigent que les hommes fassent pipi assis, pour ne pas uriner sur la lunette des toilettes.
    Dans le même temps on invente un petit accessoire (ce n’est pas une blague) pour les femmes puissent faire pipi debout .
    Résultat logique de l’opération, dans quelque temps les hommes feront pipi assis et les femmes feront pipi debout !

     

    • "l’homme est une femme comme les autres"
      Je pense que la formule qui represente le plus une verite c’est plutot : "la femme de plus de 35 ans est un homme comme un autre". Ce n’est qu’entre 16 et 35 ans qu’une femme a une plus value par sa fertilite par rapport a un homme.Passe cette periode de fertilite, elle n’est plus qu’un producteur comme un autre, un esclave surnumeraire et qu’on peut remplacer facilement alors que les hommes ont ce statut toute leur vie.


  • La femme de droite qui présente la météo au Brésil, est un prétexte concernant la présentation de la météo, mais plus de la présentation de son anatomie, c’est plus une provocation .Combien de personnes s’intéressent à ce qu’elle raconte ? Il y a certainement peu de monde qui doit rater la "météo", pardon, la présentatrice .Quand c’est agréable à regarder on est sexiste, bon, eh bien je suis sexiste .
    Mais quand c’est Catherine Laborde , je suis plus concentré sur la météo .On est moins sexiste en France .Doit y avoir une raison

     

  • R. Ligier : Sociologue, philosophe, pour le revenu universel, sans enfants signalés, women friendly - peut-être n’aime-t-il pas le cul des femmes ?...


  • Comment savait-on ce qu’il se passait il y a 750’000 ans ? On arrive même pas à reconstituer une scène de crime ayant eu lieu quelques mois avant.

    ça et le reste c’est du grand n’importe quoi pour faire régner la division entre les hommes et les femmes.


  • Il y aurait beaucoup de choses à dire sur ce discours délirant (notamment le passage où il parle d’un prétendu complot masculin pour soumettre les femmes depuis 30000 ans, ce qui met de côté toute compréhension évolutionniste), mais j’aimerais réagir sur un point précis : le problème de ces "white knights" émasculés, c’est avant tout qu’ils ne connaissent pas les femmes et qu’ils sont eux-mêmes soumis au stéréotype de la femme angélique, pure, innocente. S’ils avaient côtoyé une seule fois un groupe de copines entre elles, ils sauraient qu’elles sont les premières à faire exactement ce que ce type reproche à la gent masculine : regard graveleux sur les corps masculins, blagues de cul, énumération des conquêtes, etc.

    Au fond, les plus misogynes sont les gens comme lui, qui croient que la femme n’est qu’une pauvre victime soumise et innocente depuis toujours, alors qu’elle est en réalité bien plus forte, maline et influente que ça. Ces féministes sont paradoxalement de grands enfants qui en sont restés à la culture Disney qui dépeint les femmes comme des princesses passives.

     

  • L’avis de ce personnage ridicule quand on lit ses "études" ne vaut pas plus que celui de n’importe qui, il n’est même pas psychiatre. Alors le comparer à Freud, qui a ses tares aussi, lui un simple sociologue, qui n’a déjà rien compris aux religions sur lesquelles il a publié, est une insulte gratuite. Je le dis et le répèterais jusqu’à ce que vous compreniez que les sciences humaines n’ont absolument aucune valeur !


  • Remonter si loin fallait oser, surtout en balançant tout ça avec trois ossements et deux pierres taillées comme preuve...mais on a l’habitude depuis la superbe théorie de la sous alimentation volontaire des femmes par les hommes depuis la nuit des temps...


  • Carabistouilles !!
    C’est uniquement l’agriculture (càd , selon les "spécialistes", il y a entre 10 000 et 15 000... ou 20 000ans... ou 30 000, ils savent pas trop bien en fait mdr) , la concentration de la population, et donc du pouvoir de la force par la force, des techniques et des ressources, qui a déséquilibré les rapports sexués et sociaux au sein d’un même groupe, puis engendré la guerre et sa mythologie (Mars*), la vrai, pas celle du "feu" (*propagande de merde).

     

    • L’agriculture a peut-être déséquilibré les rapports sociaux d’une manière générale mais certainement pas les rapports homme/femme. Regardez les antilopes mâles, les hippopotames mâles ou les lions ce qu’ils se mettent sur la tronche pour s’accoupler avec la femelle. En réalité, il existe la même finalité chez les humains, à savoir une pression sexuelle forte sur le sexe masculin, seulement chez nous, elle est beaucoup plus subtile et les codes sociaux fondés sur la morale et la préservation du groupe régulent (ou essayent) les pulsions "immorales".
      La jeune femme canon célibataire , très souvent, se permet d’ignorer les hommes "alphas",lorsqu’elle se met en couple avec un homme plus ou moins "béta", elle aura pulsionnellement des envies de rechercher un homme plus "alpha". Sans même s’en rendre compte (c’est inscrit dans ses gènes) elle fera jouer la pression sélective sexuelle sur les hommes.
      Pour ceux qui pensent que les humains échappent, contrairement aux antilopes, aux lions ou aux loups à cette logique, pourquoi pensez vous que les hommes ont plus : de muscles à fibre rapide qui servent à être explosif, l’amygdale centre de l’action agressive et de la pulsion sexuelle deux fois plus développée, et une meilleure vision en mouvement que les femmes ?


    • Je ne parle pas de la différence de force ou d’aptitudes naturelles entre hommes et femmes, je parle de déséquilibre systémique dans les rapports sociaux et familiaux à partir du moment où l’ "extériorité" domine l’"intériorité" avec l’agriculture et la guerre.
      On comparera les animaux sauvages et les humains d’élevage lorsque ces derniers seront capables de vivre intelligemment, en harmonie, avec le milieu naturel.


  • La femme a toujours ete , des le debut, un etre naturellement, biologiquement , sexuellement (en dehors de l imperatif de reproduction) attirant et donc de convoitise. Qui dit convoitise dit volonté d accaparation et donc de soumission. Instaurer de nouvelles codifications des rapports hommes / femmes c est imposer des barrieres durement franchissables qui risquent de detourner les "grimpeurs" de leur but. Le machisme, le sexisme (...)peuvent etre tres positifs mais tout ce qui vient aujourd hui du male est dénigré et condamné. D abord par l´élite dominante qui n´a pas pris le pouvoir grace a une certaine virilité ( inéxistante chez elle) mais bien grace a la fourberie , la manipulation...Ainsi les hommes de l élite ont besoin d´un homme moyen a leur image , c est a dire physiquement petit, chetif , fragile, ...D ou leurs investissements sans commune mesure dans le féminisme destructeur du male ..Mais la nature reprend toujours le dessus tot ou tard. Lorsque le loup qui sommeil en l homme en aura marre de toutes ces théories du gender, du mensonge de l homme vil et rapace, de sa castration systematique ..., il se reveillera et ca sera la boucherie , l animalité dans toute sa splendeure et tous les petits Minc, Sarko, Trudeau , Hollande , les animateurs de Canal + (si chers a A.S), les bobos, ...se feront déchiqueter par la meute. Le pire c est que les femmes spectatrice du carnage trouveront juissance ! Bon ok j exagere un peu mais c est bien de se lacher ...


  • J’ai bloqué dès l’intro : "déjà à l’époque du prénéandertalien, il y a 750 000 ans... bla,bla,bla". On a des témoignages des mœurs de l’époque ? C’est surtout Darwin qui nous a récemment (1809-1882) mis dans le crâne que nous étions des "primates évolués" et sa théorie est sujette à controverse.

    Je pense que les rapports "Homme-Femme" (hétérosexuels) ne sont pas basés sur le sexe mais sur la reproduction. On ne regarde pas une jeune et jolie fille parce qu’on veut la baiser mais parce que instinctivement on sait qu’avec un cul pareil et des seins pareils, qu’elle est en bonne santé physique et donc sera la meilleure pour assurer une descendance. Les Femmes aiment le beau gosse viril, musclé et friqué pour la même raison : il fera un bon géniteur, il saura défendre femme et enfants et financièrement il sera capable d’assurer une sécurité sur le long terme (faire un gosse, tu signes pour 20 ans minimum).
    L’envie sexuelle n’est qu’une étape (incontournable) de la reproduction (s’y attarder est plaisant :) et je pense que ça va même encore plus loin car nous possédons des sentiments (amour, haine, jalousie ...) qui sont la traduction de notre état d’esprit. A quoi servent les sentiments si l’on est là que pour le sexe ou la reproduction ? Je pense que l’on est tous sur Terre pour se transcender et que l’on a besoin de l’autre pour y arriver. Le ratio "Homme-Femme" est à 50-50, ce n’est pas un hasard (et au passage cela veut aussi dire : responsabilité de ce monde/merdier à 50-50). Les Hommes et les Femmes sont complémentaires, sexuellement ET psychiquement, le dialogue physique (via le sexe) et le dialogue "d’esprit" (via la parole) sont donc tous les deux très importants pour réussir cette union, le Malin et ses sbires (détraqués sexuels ET psychiques), nous incitant à stagner sur la case "sexe" pour nous empêcher une transcendance complète.

    PS : Je pense que l’homosexualité est une épreuve psychique de Dieu (bon courage à eux, surtout aux athées)

     

    • Pas la peine de tourner autour du pot pour savoir le pourquoi du comment,du qui du quoi , de mentaliser tout ça , au final , ça se termine toujours avec la bite dans la chatte ! Depuis la nuit des temps ... C’est la nature


    • #1959064
      le 05/05/2018 par Les Voix Du Seigneurs ne sont pas impénétrables.
      Raphaël Liogier, mâle bêta : "Tant d’hommes sont sexistes sans même s’en rendre (...)

      PS : Je pense que l’homosexualité est une épreuve psychique de Dieu (bon courage à eux, surtout aux athées)



      Tu devrais développer ce sujet "profond", le coté taquin de ton Dieu envers sa chère créature, si divinement malmenée... (bon courage à toi pour t’appuyer sur une logique sérieuse...)

      Mon point de vue est limpide :

      - Si l’homosexualité est une soi-disant épreuve psychique de Dieu(!), il faut conclure que ce dieu (ton dieu) est un psychopathe d’avant-garde.

      Heureusement qu’il y a des explications plus réalistes pour comprendre et combattre ce fléau des temps modernes - époque charnière d’une civilisation judéo-centrique en phase terminale, ou divinement apocalyptique pour les esprits les plus amadoués par ce même dieu d’égaiement...)


    • Le commentaire avait bien commencé, l’homme et la femme ne sont pas attirés l’un par l’autre , ils y sont contraints par leur biologie, personne ne contrôle ses émotions, elles émergent naturellement du corps de façon presque automatique. L’état d’esprit, la psychologie, le tempérament, les émotions, les sentiments sont avant tout des inductions et des indicateurs de l’état interne de santé du corps.

      La seule chose à comprendre dans tout cela est la "volonté de vie" chère à Schopenhauer et Nietzsche, volonté qui est totalement indépendante de ce qu’on nomme le "moi", on subit donc cette volonté de vie en s’accouplant, en travaillant, en mangeant etc...


    • @ Les Voix Du Seigneurs ne sont pas impénétrables.

      C’est ce que je pense pour l’instant car je ne vois pas d’autre explication (je reconnais néanmoins que je ne maîtrise pas bien ce sujet). D’un point de vue légal (1992 ?) l’homosexualité n’est plus considéré comme une pathologie psychiatrique. Si ce n’est ni une "maladie", ni "d’ordre Divin", c’est quoi ? Juste "naturel" ? Pour moi, ça reste contre-nature, l’homosexualité a toujours existé mais de manière marginale. Une planète peuplée que d’homos n’irait pas loin sauf s’ils passent un pacte avec le Diable (les revendications LGBT actuelles sont pour moi plus que "suspectes").
      Je trouve surprenant que le mot "épreuve" vous amène directement à "psychopathe". Des épreuves, tout le monde en reçoit (ainsi que des opportunités). Je ne pense pas que l’on soit sur Terre juste pour se la couler douce mais bien pour se transcender et cela passe par l’union d’un Homme et d’une Femme donc je réitère ce que j’ai dit, "bon courage à eux surtout aux athées (et c’est un ancien athée qui parle)


    • @ Cap Falcon

      Merci pour votre commentaire, "La volonté de vie", c’est une belle formule. Elle nous ramène à notre existence et aux enfants : pourquoi on vit ? (les enfants adorent poser des questions en "pourquoi" :)


  • ’’il y a près de 30 000 ans, on s’est carrément mis à les traiter en objets, ’’
    750000 ans...30000 ans ce type a la science infuse et est également capable de voyager dans le temps. Quelques centaines de milliers d’années ne lui sont rien et il se projète allègrement dans les temps les plus reculés...Il ne lui viendrait pas un seul instant à l’idée de faire une analyse fondamentale objective. Oui, c’est cela, en fait, c’est juste un pauvre con formaté/lobotomisé/pavlovisé/conditionné/crétinisé.


  • Je suis impressionné qu’en 20 minutes d’entretien à Rario Nova, Raphaël Liogier est capable d’une énorme impasse de sur la caractéristique fondamentale de la femme qui ébranle toute sa thèse : la maternité.

    Ce qui implique le devoir de responsabilité de l’homme dans la défense de sa famille, de sa tribu, et par extension de sa nation après le concept de Cité Idéale par les philosophes grecs, qui ne manquent pas de donner un rôle important à la femme.
    On comprend donc les inquiétudes actuelles des hommes comme des femmes sur le flot de migrants.

    L’homme a la capacité de pallier à ce manque de maternité par sa capacité créatrice. Ça donne (entre autres parmi de trop nombreux exemples) la Chapelle Sixtine de Michel Ange, dont le célibat endurci de l’artiste, comme celui de De Vinci d’ailleurs, est légendaire !

    Ce qui déstabilise l’homme, c’est justement l’évolution mentale plus que corporelle de la femme (et encore pas toutes) qui va vers le déni de ce caractère maternel revendiqué par Simone De Beauvoir, mais aussi les progrès de la reproduction technique qui déshumanise, dénaturalise et marchandise la création première de l’humain au delà de toute considération religieuse.

    On ne va pas parler de la baisse du pouvoir des familles, ni même de leur rôle important dans la lutte sociale...

    Et on pourrait encore développer !

    Encore un bouquin qui va finir au pilon.
    Quel gâchis de temps que d’aller servir la soupe à l’oligarchie.

     

  • Mais euh... il aurait pas un lien de parenté avec Palmade lui ? Non... ah bon.

    Quand je vois que même les anti-civ, les primitivistes et autres altérmondialistes bio, sont viscéralement, féministes, antivirilistes et véganistes, pro internet et pma... je me dis qu’en effet, le plastique c’est fantastique ... et même un peu hallucinogène visiblement ! :-D


  • Mort de rire, il nous parle de pré Neandertal, alors que le dimorphisme de l’homme de Neandertal n’était pas accusé, ce qui fait que madame était aussi moche et forte que monsieur Neandertal.

    Et puis dans la nature également, les chats persécute les femelle, les singes les guenons, les taureaux les vaches et ainsi de suite, il n’y a que chez les araignées ou la femelle est plus grosse que le mâle.

    Et si la graisse ne se loge pas dans les mêmes endroits chez la femme que chez l’homme, c’est aussi de sa faute, c’est de sa faute les gros culs et les culottes de cheval.

    Il n’y a pas à dire ce début de siècle produit des pointures de plus en plus grandes, vivement qu(il rencontre un Jeff Koon !!


  • Pourquoi absolument chercher des modèles de société ? Perso, j’applique ma propre vision en fonction du spécimen rencontré. Pour moi,"la femme" n’existe pas, il y a "des femmes". Et elles sont loin de toutes désirer la même chose. Entre la poissonnière vulgaire et l’intellectuelle réservée, ce n’est pas le même traitement. Il y a toute une myriade de comportements différents auxquels il faut pouvoir s’adapter. On ne parle pas à une fille sensible et distinguée comme on parle à une perverse narcissique, par exemple.
    Si les femmes étaient nos égaux, elles devraient accepter le niveau de compétition que l’on s’impose entre nous et par conséquent accepter la soumission qu’impose aussi la défaite, sans la considérer ou la faire passer pour une injustice due au genre. Elles devraient aussi accepter de se faire "commence à me parler poliment" quand elles ouvrent un peu trop leur bouche, ce qui est encore loin d’être le cas. La plupart des poissonnières s’autorisent à parler comme aucun homme ne parlerait à un autre sans être sûr de s’en manger une.
    Moi je veux bien que la femme soit traitée comme un homme mais ça va aussi être la fin d’une tonne de privilèges, finie la serviabilité exacerbée. Dans ce monde où toutes les "valeurs" se confondent, j’adopte ma propre logique et ça marche à merveille. C’est en suivant les "directives" sociétales qu’on y perd son latin, qu’on ne sait plus comment il faut agir avec "la" femme. Faut viser juste, c’est tout. On approche pas une féministe comme on approche une délurée. Et on ne se marie pas avec une femme vénale quand on cherche un appui. Faut bien jauger, bien analyser, prendre son temps, observer les comportements, les réactions, les aspirations. J’ai vu trop d’hommes se faire dézinguer et ruiner leur vie par "la" femme, à qui "on doit tout et qui mérite d’être traitée comme un égal, etc." C’est une joie d’être traité de misogyne par une malhonnête, car oui, je n’aime pas "les" femmes, j’aime "des" femmes.


  • Ah, Liogier, le Monsieur gouvernement mondial...

    Heureusement, ce genre d’individus inintéressants ne font que 900 vues en 2 mois de présence de la vidéo sur le Youtube de France Culture ! C’est rassurant !


  • Petite rectification, faire remonter neandertal à 750000ans c’est aller très loin, c’est environs 450000 déjà pas mal, de plus il y a des doutes, sapiens et neandertal sont proche, est ce vraiment une branche séparée ? Pas probant.
    C’est sur que l’amour courtois à l’époque des cavernes...

     

  • Nous sommes avant tout des animaux et nous sommes invinciblement attirés par le cul des filles comme le clebs l’est par celui des chiennes . Notre instinct est seulement contrôlé par la raison, il le faut bien...

     

    • ...c’est donc ce qui fait que nous sommes des humains, et non des "animaux".

      Par contre nos ennemis nous considèrent comme des animaux effectivement, voire des insectes. C’est donc prendre naïvement leur parti. Le retour utopique au bestial, au tribal, au paganisme, au polythéisme etc.

      Tout ce qui est chrétien doit dégager, donc on vous dit que vous êtes un singe, un addict du cul, que vous devez vous comporter comme un animal avec votre proche (compétition...) etc. (c’est la considération pour l’homme montrée dans cet extrait du film "La guerre du feu".)

      Nous sommes là pour veiller sur les animaux (et toute la Création, dont nos proches évidemment), pas pour se comporter comme eux - le croire c’est vraiment être un peu perdu...

      Je ne suis pas un singe, je ne suis pas un rat ! Merci ! :)

      Et je ne tiens pas à manger des insectes au dîner ! (comme les singes)


  • Néolithique... Le mec en parle comme s’il y avait vécu... Il balance des assertions ridicules : les hommes qui ont peur que les femmes se mesurent à eux ; les hommes qui ont soumis les femmes physiquement (les femmes moins fortes physiquement c’est juste normal, c’est génétique).

    Encore un abruti qui essaie de jouer au révolutionnaire !


  • Sur un sujet où la biologie a son mot à dire il suffit d’observer la nature et notamment les parades de séduction des oiseaux mâles pour obtenir les faveur d’une femelle..
    Je ne pense pas que le piaf XY perçoive sa conquête comme un vulgaire ver de terre ou un quelconque épi de blé, qu’il faille à tout prix dominer pour avoir le sentiment d’exister..
    Non, cette attirance naturelle pour le cul (ou autre) des femmes nous renvoie à notre condition primale, qu’une hypertrophie du cortex cérébral ne peut neutraliser complètement. Et c’est tant mieux !!!


  • Et si Liogier (et la Schiappa pendant qu’on y est) commençait par demander aux femmes

    qui l’entourent lequel elles trouvent le plus hormonalement attirant entre Lino Ventura et Laurent Ruquier...

    Qu’il leur demande aussi de choisir entre Jean Gabin qui leur change un pneu crevé ou Cyril Lignac aux fourneau en tablier blanc.

    Le reste ne serait-il que du baratin de sociologue ?


  • Ca ne vaut même pas la peine d’être débattu tellement c’est affabuleux, stupide et perfide.

    Ignorer les fourbes et les idiots en les tenant à distance reste une bonne tactique. Ne pas nourrir le troll reste la meilleure chose à faire.


  • Toutes les femmes (photo) savent que c’est leur cul qui nous intéresse en priorité, c’est notre instinct de reproduction (et le sien) qui parle - et c’est la survie de notre belle espèce qui est en jeu .


  • J’espère que lorsqu’il parle du " male blanc" , ce n’est pas à lui qu’il pense ...et qu’il ne se prend pas pour le mètre étalon de la chose .De toute façon , c’est de la sociologie à deux balles, aucun intérèt !


  • Comme l’a dit @Scania : "Et si on demandait l’avis des femmes ?"
    Ca tombe bien j’en suis une.
    C’est exactement le genre de discours qui nous fait éclater de rire.
    C’est un fake avec des mots de sociologue ambitieux. Le féminisme lesbien est à la mode, il surfe sur la vague. Pour servir la cause, Simone de Beauvoir est sortie de son tiroir, il faut bien aérer les amours contingentes de tous les sexes.

    Raphaël Liogier devrait peut-être faire évaluer son taux de testostérone ? Suivre une psychanalise pour réintégrer sa virilité ? Surtout laisser les hommes, les vrais, ceux qui ne s’excusent pas d’être virils, qui ne violent pas néanmoins, vivre ce qu’ils sont dans toute leur splendeur.

    S’il est sincère, il est castré. Il ignore ce qu’est un mâle, c’est un gros bêta. Au passage, excellent titre !

     

  • Pour "rebondir" sur le sujet :

    https://pbs.twimg.com/media/Db0P4NX...

    Elles en disent assez long sur leurs hommes, même de dos !


  • j’ai participé à un chantier archéologique il y a des années. L’archéologue nous emmenait avec son tracteur, jusqu’au site. Il y avait une vingtaine de garçons dans la remorque et une fille. Et quand on est passé dans les cailloux, le corps de la fille s’est mis en mouvement. La fibre involontaire. Ce n’est pas de sa faute, mais tous les garçons ont été touchés, certains riaient, d’autres détournaient la tête. La fille était mal. Elle ne voulait provoquer personne, juste participer à une fouille.


  • Que ce soit clair, l’homme regarde les seins comme la femme regarde les avant-bras, l’homme regarde les fesses comme la femme regarde la situation, ce sont des critères de sélection ; le rapport poitrine/taille est synonyme physiologique de bon déroulement de la mise bas / allaitement.
    Le rapport avant-bras / situation est synonyme de non relâchement de ses priorités et status sociaux.

    Rien de neuf sous le soleil.


  • Meme pas envie d’écouter un gars qui n’en n’a pas assez(étant à la base un mâle) pour s’autoriser à la traiter en femelle(ce qu’elle est aussi) tout en la considérant comme un être à chérir et une alliée.Aucune incompatibilité dans l’histoire

    Oui,l’instinct ça se modère,ça se cultive.Et c’est aussi grâce aux femmes qu’un homme se fait et se veut viril.
    Mes hommages,Mesdames


  • La scène de la "Guerre du feu" me fait étrangement penser à un certain Dominique. La horde à fini par le choper.... et puis la photo des météos respectives a quelque chose de déprimant.

    Sinon, il est toujours très utile de constater que ce sont des gens asexués qui parlent de sexualité, des gens sans enfants qui parlent de la famille, des détraqués sociaux qui dictent aux autres comment bien se conduire, il n’ont de valeur qu’au yeux de ceux qui les écoutent, et qui finalement, leur ressemblent un peu.


  • Et oui mais le problème c’est que brandir des images vulgaires et pousser des grognements bestiaux ça ne convainc pas vraiment non plus même si ça fait rire...


  • Peut-être un pote a Marsault ....qui assume mal ses samedi soir dans le Marais


  • - Mâle Alpha
    - Mâle Bêta
    - Mâle Charliiie

    Le podium est au complet :)


  • Il veut encore gagner le prix Lyssenko... Petit malin !


  • Un homme qui ne pense qu’avec sa queue est un homme qui ne ressent en réalité pas grand-chose... Il est d’ailleurs prisonnier de sa queue et de sa tête, parce qu’il ne sent pas l’entièreté de son corps. Alors il compense... Les hommes se battent en réalité uniquement pour se sentir, pour sentir leur corps, c’est la même chose pour la bandaison. Alors pour envisager des hommes véritablement en paix, il faudrait sérieusement revoir notre point de vue sur la question des fonctionnements humains et ce ne sont pas les masques qui vont nous y aider...

     

    • Nos corps sont lourds suite au péché originel, or la grâce de parvenir à vivre en paix avec nous mêmes et les autres a été donné par Jésus en voyant la lourdeur physique et spirituelle des hommes....et femmes.Adam a le premier réfléchi en suivant Ève alors qu’il y avait tout à disposition.notre paix vient de notre humilité face aux épreuves qui nous viennent, celle de la tentation de la concupiscence étant la plus compliqué à rivaliser avec.


  • Elle me fait bien rigoler celle-là : la jalousie rétrospective des hommes qui veulent savoir avec combien de mecs leur copine a couché avant eux. Alors que même si ils ne veulent pas savoir, leur copine leur racontera par combien de salauds elle s’est faite avoir. De plus, les femmes aiment savoir avec combien de femmes leur mec a couché car plus le chiffre est élevé plus leur copain est un vrai mec à leurs yeux. En effet, le meilleur moyen pour un homme de rester puceau à vie est de faire savoir aux femmes qu’il l’est toujours.


  • Il n’y a plus de femme, que des trans, et les gens rigolent


  • Je suis matcho, misogyne et surtout fier de démonter ma conquête au lit parce que je sais qu’elles aiment ça et qu’elles sont faites pour ça et que c’est pour cela qu’elles ont été créés, recevoir le sperme en excitant l’homme lors d’un coït. S’en réduire à une tout autre analyse relève de la pathologie mentale. Les femmes détestent qu’un homme tourne autour du pot. Entre copines elles ne parlent que de sexe et de leurs conquêtes. Il faudrait que ces pédérastes soumis à leurs poufiasses (sûrement par un gode ceinture) se réveillent. La nature leur a donnée une bite et des couilles mais cela n’en fait pas des hommes

     

    • Pathétique message...

      35 ans, plus de 50 conquêtes car peu de relations amoureuses (malheureusement) et effectivement dragueur assez intensif entre 27 et 33.
      Le challenge de 2 "abordages" par jour pendant un mois est un exercice qui forge un homme, par contre parler de sa femme comme ça en public et en être fier ahah putain tu dois être tout jeune ou le genre de mecs qui n’a eu que qqs nanas de son entourage comme le calepin moyen.Bref tu peux être vulgaire mais t ’es juste un candaule, un peu comme les frustrés qui roulent grosse voiture.

      Si je suis d’accord sur le "pas tourner autour du pot" moi j’aime baiser des nanas mais j’aime aussi qu’elles me baisent, j’aime aussi faire l’amour. Mais bon le sexe au bout d’un moment, non la vraie addiction, le vrai frisson que tu dois pas connaître MONSIEUR LE GROS VIRIL,
      c’est la drague la séduction, ce moment où tuvas voir celle qui te plait dans la rue ou au supermarché avec courtoisie mais franchement.


  • S’ils commencent à mettre des présentatrices comme au Brésil en France, je regarderai de nouveau ma télé.


  • L’approche sournoise décrite dans le paragraphe introducteur en gras me fait penser au comportement de César, mon énorme coq brahma, avec son entourage féminin à plumes. Vlà que je fais un détour innocent et PAF !


  • De Beauvoir : “Nul n’est plus arrogant à l’égard des femmes, agressif et dédaigneux, qu’un homme inquiet de sa virilité.”
    Ça me fait bien rire : la phrase de Simone que Liogier cite est juste, mais il ne voit pas que c’est à lui-même qu’elle s’applique !


  • Tant de femmes sont castratrices sans même s’en rendre compte... parce que frustrées, aigries ou dégenrées.


  • Raphael Liogier est un 1er prix au concours de la bien-pensance et des clichés foireux ;
    On devrait créer une catégorie aux quenelles d’or rien que pour lui....


  • "ces femmes ne cherchaient ni un règlement de comptes, ni un puritanisme excessif, ni un tribunal populaire pour faire tomber X ou Y, mais juste à remettre en cause la base de l’inégalité : le regard masculin sur le corps des femmes, qui en fait un objet et non un sujet. »"
    Bof, toujours le meme delire centré !
    Le probleme c’est que lorsque Bergé profite de ses jeunes hommes cela ne rentre pas dans cette pseudo categorie de femmes victimes du mâle.
    On s’en fout alors de ces jeunes hommes exploité sexuellement ?

    Faudrait penser à elargir la categorie. Quand le dominant est homo il prend l’homme pour objet.


  • La "fausse" affaire Weinstein (d’ailleurs a-t-il été inquiété depuis ???) de couverture planétaire (tiens tiens ..) n’a servi qu’a creuser le fossé toujours plus grand entre le mâle "pervers et violent" et la gentille fifille "innocente et naïve", mais souvent adaptée aux codes de la société de la marchandisation, vestimentaires, comportementaux etc ... Contradiction donc.

    Qu’ils aillent tous se faire ***** avec leurs analyses débiles, restons sur Terre, un homme comme une femme d’ailleurs est naturellement attiré par le physique mais nous oublions que ce physique est aussi chimique, hormonal, spirituel, etc ... Animal aussi ...

    Trop compliqué pour tous ces crétins qui surfent sur la vague actuelle reflétant un mal être de nos sociétés occidentales plus que tout autre chose. Société de tarés.
    Une femme aime se sentir protégée, rassurée, et tout le toutim, pas besoin de faire de dessins ... Les gens équilibrés savent ce que ça veut dire, de manière aussi simple je dirai qu’une respiration inconsciente ou un battement de cil .. On appelle ça la nature.
    Toutes ces névroses sociétales m’inquiètent au plus haut point, je me bat contre tout ça parce que c’est dans mon ADN.
    Chacun fait ce qu’il veut, mais qu’on arrête de faire culpabiliser les hommes, de les montrer du doigt, soyons intelligents, ceux qui font ça dans l’ombre ont des plans maléfiques qui n’ont rien à voir avec le sujet prétendument mis en avant, à savoir la défense du droit des femmes .... Manœuvre sournoise. Qui en rappelle tant d’autres ...
    Cette division est orchestrée. Au dessus c’est le soleil. Effrayant.


  • Tout ceci participe à un plan global de réduction de la population mondiale déjà bien entamé via l’IVG, la pilule qui flingue les nanas, les capotes sinon tu vas choper le SIDA, espèce de ’truc" mi-virus/mi-on-ne-sait quoi que personne n’est réellement capable de définir ...
    Et puisque ça ne suffit pas, mettons un terme à la famille, à la relation entre les hommes et les femmes naturelle et saine, tant qu’on y est !!
    C’est mieux d’être un trans, un pd ou une lesbienne, bah voui vous comprenez ...

     

  • Un homme qui sent sa femme soumise, offerte, coquine, féminine, etc bandera bien mieux, éjaculera bien plus, avec du sperme de meilleur qualité. Il prendra plaisir à batir un nid douillet pour sa femme et sa progéniture, comme le font les animaux.
    Nous sommes des animaux.
    Tout comme la femme le sentira bien en forme, bien en érection, prêt à tout faire pour la satisfaire, l’envelopper dans ses bras forts, et rassurants, etc ...
    Et oui les féministes désolé pour vous ... Surtout que dans l’intimité vous êtes souvent les pires salopes qui soient. Y a ce qu’on affiche et y a ce qu’on est réellement quand on se fait titiller ... :)
    Cette relation c’est la complémentarité parfaite, sexuelle ici, de ces deux êtres que certains veulent détruire. Ce miracle de la vie, cette beauté à l"état pur, que certains veulent détruire.
    Ils peuvent raconter ce qu’ils veulent, écrire autant de bouquins qu’ils veulent (par ici le bifton) ça n’enlèvera en rien ce moment de jouissance, entre un homme et une femme, que rien ne peut remplacer, pas même une montagne d’or.
    Ce miracle donnant la Vie et donc obéissant à des codes bien plus complexes que ce que ces pseudos intellectuels croient pouvoir décrypter.


  • Liogier, l’homme qui défend à la fois le salafisme et le féminisme


  • La météo sur le Brésil est plus intéressante que celle sur la France ...

    Blague à part, cette affirmation "l’homme est programmé pour regarder le cul des femmes" est assez juste, enfin c’est mon avis : j’ai remarqué que dans une foule compacte (quai de gare, manif, supermarché ...) on remarquais toujours le visage d’une femme (jeune, vieille, jolie ou moche), notre cerveau humain primitif d’homme doit y être pour quelque chose ...


Commentaires suivants