Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Raphaël Liogier, mâle bêta : "Tant d’hommes sont sexistes sans même s’en rendre compte"

« À l’origine du mal, il y a l’idée du “mâle”. Il est quand même incroyable que depuis plusieurs dizaines de milliers d’années – déjà à l’époque du prénéandertalien il y a 750 000 ans –, les hommes aient organisé le retrait et la soumission des femmes à la fois physiquement et moralement ! Françoise Héritier avait déjà théorisé cette “valence différentielle” des sexes. On a ostracisé les femmes et, au néolithique, il y a près de 30 000 ans, on s’est carrément mis à les traiter en objets, en choses à disposition des hommes dont ces derniers tirent prestige et pouvoir. »

JPEG - 83.5 ko
Raphaël se refuse à démonter les femmes (parce qu’après il faut les remonter)

 

Ce que Raphaêl Liogier oublie dans son entretien au Temps, c’est que l’homme est programmé pour regarder le cul des femmes [1], et que tout découle de cet impératif catégorique. La culture, c’est justement de ne pas lui mettre tout de suite la main au cul (à la femme, pas à la culture), mais de l’approcher avec suffisamment de sournoiserie (ben ouais quoi) pour ensuite, une fois apprivoisée, lui mettre la main au cul au pieu en toute impunité.

 

 

Cela s’appelle la drague pour ceux qui manquent de vocabulaire, ou l’éternel jeu de séduction hommes/femmes pour ceux qui en ont, et les femmes en raffolent, quand c’est bien fait, évidemment. Pas question de cautionner le taré crado qui pelote les gonzesses dans le bus ou se frotte contre elles dans le métro, même si elles sont habillées provo. Les nanas vulgaires n’étant d’ailleurs pas forcément les meilleures en amour, au lit ou dans la vie...

Nous qui sommes civilisés (partiellement) refusons l’amalgame entre le dragueur qui aime les femmes et le malade sexuel qui dérive vers le viol !

« Je crois que les hommes ont peur que les femmes se mesurent à eux. Françoise Héritier, là encore, parlait déjà de cette fascination masculine pour le pouvoir reproductif des femmes. J’essaie de montrer dans mon livre qu’à cela s’ajoute la volonté de contrôle de la jouissance des femmes en leur imposant la pudeur, le retrait, voire le silence. Cette dévalorisation systématique des femmes m’a mené à penser que le complexe de castration est en réalité masculin, contrairement à ce qu’a affirmé Freud : ce sont les hommes qui craignent d’être impuissants (d’où le sens d’abord sexuel de l’impuissance) face aux femmes, et c’est pour ça qu’ils cherchent à les empêcher de participer à la compétition sociale. Comme l’écrit Simone de Beauvoir : “Nul n’est plus arrogant à l’égard des femmes, agressif et dédaigneux, qu’un homme inquiet de sa virilité”. »

Pour Liogier, les hommes auraient peur des femmes. Là on est d’accord avec lui : Caroline Fourest nous fait peur, la folle de Tolbiac nous fait peur, Madonna nous fait peur...

 

JPEG - 59.5 ko
Caro ne comprenait pas pourquoi Tariq avait une telle pudeur sur ses sentiments : n’avait-elle pas crié son amour pour l’homme qu’elle chérissait ? Pourquoi ne disait-il rien ? Que pensait-il ? L’aimait-il vraiment ? Parfois, elle avait envie de le gifler.

« J’ai réalisé que l’immense majorité de ces femmes ne cherchaient ni un règlement de comptes, ni un puritanisme excessif, ni un tribunal populaire pour faire tomber X ou Y, mais juste à remettre en cause la base de l’inégalité : le regard masculin sur le corps des femmes, qui en fait un objet et non un sujet. »

Pas faux sur les règlements de comptes sauf pour les actrices démonétisées d’Hollywood, ce qui ne retire rien à la malfaisance (mâle-faisance aurait écrit Lacan avant de sauter une de ses patientes cherchant l’Orgasme que sa lâcheté de bourgeoise lui cache) d’un Weinstein. Le porc sexiste a été attaqué mais pas le vilain sioniste, c’est heureux. Cela explique les tortillages du cul des deux côtés de l’Atlantique quand on touche à un mogul de ce calibre.

 

 

Liogier s’en prend même aux faux féministes, ces hommes qui n’en font pas assez dans le genre :

« Parce qu’il est très difficile de prendre conscience du fait qu’on participe tous, en tant que partie prenante de la société, à la perpétuation de ces stéréotypes et de ces inégalités ! Les pires, ce sont les hommes qui sont convaincus d’être féministes, progressistes, et qui ne réalisent même pas ou n’admettent même pas qu’ils portent un regard sexiste sur le corps des femmes. Ils constituent le cœur du problème, “l’armée générale” qui permet à cette culture misogyne de se perpétuer de siècle en siècle. On en connaît tous ! Ce sont ceux qui se disent féministes mais vont aller se vanter auprès de leurs amis d’avoir “démonté” leurs conquêtes au lit, qui vont faire la blague lourde, qui vont faire preuve de jalousie rétrospective en essayant de savoir avec combien d’autres hommes a couché leur copine avant eux, qui vont regarder une jupe et penser, sans le dire, “quelle salope” – ou le fameux “elle s’est fait agresser, d’accord, mais elle était habillée comment ?”. C’est ce que j’appelle “le paradigme Bertrand Cantat” : ceux qui se disent et se croient progressistes mais qui dans l’intimité ne sont pas capables d’introspection – et on sait où ça peut mener. Or, il y a un moment où il faut être sérieux : soit on est pour l’égalité et on sort de ce regard-là sur le corps des femmes, soit on ne l’est pas. »

OK, OK compris, on va arrêter de mater le cul des femmes. On va essayer d’aller contre nos instincts les plus vils. En attendant, puisque Liogier se pose en anti-Cantat, ce dernier, qui a vu ses deux concerts annulés à l’Olympia, vient d’annoncer qu’il allait faire un Zénith le 7 juin. Et pourquoi pas le 8 mars ? Si on suit la logique du Liogier, on est tous des Cantat en puissance.

 

JPEG - 80.4 ko
La femme de droite n’a pas évolué, par exemple

 

Punaise, à cause de deux mecs qui ont déconné à mort avec leurs gonzesses, Cantat et Ramadan, qu’est-ce qu’on se mange sur la gueule ! Nous voilà ravalés au rang de prénéandertaliens ! On n’a pas évolué d’un iota depuis 750 000 ans ! Mais ça, c’est un peu à cause du cul des femmes : pourquoi est-ce qu’elles ont un cul toujours aussi attirant, ces salopes ? Elles auraient pu en 750 000 ans évoluer en perdant leur cul et leurs nichons, mais non ! Salopes !

Pour clore cet hommage au féminisme sur une note détendue, voici une interview de Liogier sur Nova, avec l’introduction innocente de l’animateur, « merci de venir passer l’Heure de Pointe avec nous » :

 

Notes

[1] Que les femmes mettent étrangement en valeur...

À voir ou à revoir, sur E&R :

Dernières batailles du front de la guerre des sexes, sur E&R :

 

Vive la complexité des rapports H/F !
Lire sur Kontre Kulture

 






Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’approche sournoise décrite dans le paragraphe introducteur en gras me fait penser au comportement de César, mon énorme coq brahma, avec son entourage féminin à plumes. Vlà que je fais un détour innocent et PAF !

     

    Répondre à ce message

  • De Beauvoir : “Nul n’est plus arrogant à l’égard des femmes, agressif et dédaigneux, qu’un homme inquiet de sa virilité.”
    Ça me fait bien rire : la phrase de Simone que Liogier cite est juste, mais il ne voit pas que c’est à lui-même qu’elle s’applique !

     

    Répondre à ce message

  • Tant de femmes sont castratrices sans même s’en rendre compte... parce que frustrées, aigries ou dégenrées.

     

    Répondre à ce message

  • Raphael Liogier est un 1er prix au concours de la bien-pensance et des clichés foireux ;
    On devrait créer une catégorie aux quenelles d’or rien que pour lui....

     

    Répondre à ce message

  • "ces femmes ne cherchaient ni un règlement de comptes, ni un puritanisme excessif, ni un tribunal populaire pour faire tomber X ou Y, mais juste à remettre en cause la base de l’inégalité : le regard masculin sur le corps des femmes, qui en fait un objet et non un sujet. »"
    Bof, toujours le meme delire centré !
    Le probleme c’est que lorsque Bergé profite de ses jeunes hommes cela ne rentre pas dans cette pseudo categorie de femmes victimes du mâle.
    On s’en fout alors de ces jeunes hommes exploité sexuellement ?

    Faudrait penser à elargir la categorie. Quand le dominant est homo il prend l’homme pour objet.

     

    Répondre à ce message

  • La "fausse" affaire Weinstein (d’ailleurs a-t-il été inquiété depuis ???) de couverture planétaire (tiens tiens ..) n’a servi qu’a creuser le fossé toujours plus grand entre le mâle "pervers et violent" et la gentille fifille "innocente et naïve", mais souvent adaptée aux codes de la société de la marchandisation, vestimentaires, comportementaux etc ... Contradiction donc.

    Qu’ils aillent tous se faire ***** avec leurs analyses débiles, restons sur Terre, un homme comme une femme d’ailleurs est naturellement attiré par le physique mais nous oublions que ce physique est aussi chimique, hormonal, spirituel, etc ... Animal aussi ...

    Trop compliqué pour tous ces crétins qui surfent sur la vague actuelle reflétant un mal être de nos sociétés occidentales plus que tout autre chose. Société de tarés.
    Une femme aime se sentir protégée, rassurée, et tout le toutim, pas besoin de faire de dessins ... Les gens équilibrés savent ce que ça veut dire, de manière aussi simple je dirai qu’une respiration inconsciente ou un battement de cil .. On appelle ça la nature.
    Toutes ces névroses sociétales m’inquiètent au plus haut point, je me bat contre tout ça parce que c’est dans mon ADN.
    Chacun fait ce qu’il veut, mais qu’on arrête de faire culpabiliser les hommes, de les montrer du doigt, soyons intelligents, ceux qui font ça dans l’ombre ont des plans maléfiques qui n’ont rien à voir avec le sujet prétendument mis en avant, à savoir la défense du droit des femmes .... Manœuvre sournoise. Qui en rappelle tant d’autres ...
    Cette division est orchestrée. Au dessus c’est le soleil. Effrayant.

     

    Répondre à ce message

  • Tout ceci participe à un plan global de réduction de la population mondiale déjà bien entamé via l’IVG, la pilule qui flingue les nanas, les capotes sinon tu vas choper le SIDA, espèce de ’truc" mi-virus/mi-on-ne-sait quoi que personne n’est réellement capable de définir ...
    Et puisque ça ne suffit pas, mettons un terme à la famille, à la relation entre les hommes et les femmes naturelle et saine, tant qu’on y est !!
    C’est mieux d’être un trans, un pd ou une lesbienne, bah voui vous comprenez ...

     

    Répondre à ce message

  • Un homme qui sent sa femme soumise, offerte, coquine, féminine, etc bandera bien mieux, éjaculera bien plus, avec du sperme de meilleur qualité. Il prendra plaisir à batir un nid douillet pour sa femme et sa progéniture, comme le font les animaux.
    Nous sommes des animaux.
    Tout comme la femme le sentira bien en forme, bien en érection, prêt à tout faire pour la satisfaire, l’envelopper dans ses bras forts, et rassurants, etc ...
    Et oui les féministes désolé pour vous ... Surtout que dans l’intimité vous êtes souvent les pires salopes qui soient. Y a ce qu’on affiche et y a ce qu’on est réellement quand on se fait titiller ... :)
    Cette relation c’est la complémentarité parfaite, sexuelle ici, de ces deux êtres que certains veulent détruire. Ce miracle de la vie, cette beauté à l"état pur, que certains veulent détruire.
    Ils peuvent raconter ce qu’ils veulent, écrire autant de bouquins qu’ils veulent (par ici le bifton) ça n’enlèvera en rien ce moment de jouissance, entre un homme et une femme, que rien ne peut remplacer, pas même une montagne d’or.
    Ce miracle donnant la Vie et donc obéissant à des codes bien plus complexes que ce que ces pseudos intellectuels croient pouvoir décrypter.

     

    Répondre à ce message

  • Liogier, l’homme qui défend à la fois le salafisme et le féminisme

     

    Répondre à ce message

  • La météo sur le Brésil est plus intéressante que celle sur la France ...

    Blague à part, cette affirmation "l’homme est programmé pour regarder le cul des femmes" est assez juste, enfin c’est mon avis : j’ai remarqué que dans une foule compacte (quai de gare, manif, supermarché ...) on remarquais toujours le visage d’une femme (jeune, vieille, jolie ou moche), notre cerveau humain primitif d’homme doit y être pour quelque chose ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents