Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump a-t-il été contraint de renoncer ?

Le président Donald Trump a-t-il renoncé à changer la politique états-unienne ? S’est-il soumis à l’ex-classe dirigeante de son pays ? Au cours des deux derniers mois, son administration semble avoir recadré l’AfriCom, le CentCom et le SouthCom. Le premier commandement militaire du Pentagone aurait été autorisé à livrer bataille contre les projets chinois sur le continent africain ; le second aurait été engagé dans la voie de la division du Moyen-Orient élargi entre arabes et perses, et le troisième dans celle de la destruction des structures étatiques du Bassin des Caraïbes. Dès lors ces nouvelles missions s’accompagnent d’un retour des néo-conservateurs.

 

Depuis les élections de mi-mandat, le 6 novembre 2018, le président Trump subit une pression extrêmement forte. Les administrations fédérales ont été fermées le 22 décembre (shutdown), du fait de l’opposition parlementaire au projet de budget qui incluait le financement d’un Mur à la frontière mexicaine. La crise n’a trouvé son dénouement que 35 jours plus tard, le 25 janvier 2019. Le président Trump s’est incliné provisoirement devant les exigences du Parti démocrate. Selon S&P Global Ratings, le shutdown aurait coûté plus de 6 milliards de dollars, soit plus cher que le Mur qu’il était censé économiser [1].

Durant cette période, l’administration Trump a multiplié les signes d’abandon de sa politique étrangère et de Défense et de ralliement à l’impérialisme états-unien. Compte tenu du mode de gouvernance du promoteur immobilier, il est possible que ce revirement complet ne soit qu’apparent et destiné à être remis en question le 15 février, date de la fin de l’accord sur le budget. Quoi qu’il en soit, pour le moment, de nombreux éléments laissent à penser que Donald Trump aurait renoncé à apporter le changement qu’il avait promis.

Le 13 décembre 2018 à la Heritage Foundation, le conseiller de sécurité nationale John Bolton exposait la nouvelle stratégie US en Afrique [2] :
• (1) développer le commerce,
• (2) lutter contre le terrorisme islamique,
• (3) vérifier l’usage de l’aide états-unienne.
Rien de très nouveau, sauf que les objectifs commerciaux furent longuement exposés non plus comme une rivalité face aux anciennes puissances coloniales (France et Royaume-Uni), mais comme un violent combat contre la Chine et la Russie.

Le 20 décembre, le secrétaire à la Défense, le général James Mattis, adressait une lettre publique de démission au président Trump [3]. Contrairement à ce qu’en disait la presse, il s’accordait pour le retrait des troupes de Syrie, mais s’inquiétait du message donné aux Alliés de la Coalition anti-Daech et, partant de là, de la possible fin du leadership états-unien [4]. Considérant qu’il n’avait pas de leçon à recevoir en public, Trump révoqua immédiatement Mattis sans le laisser exercer ses responsabilités le temps de lui trouver un successeur.

Toutefois, cédant à ses critiques, le président Trump revenait en arrière et admettait que le retrait des troupes serait plus long que prévu.

Le 3 janvier 2019, à l’ouverture de la 116ème session du Congrès, le représentant démocrate Eliot Engels et le sénateur républicain Marco Rubio déposaient deux propositions de loi (H. R. 31 [5] et S. 1 [6]) dont un passage quasi-identique vise à édicter des sanctions empêchant la reconstruction de la Syrie. Par la suite, Engels (déjà auteur du Syria Accountability Act de 2003) était élu président la Commission des Affaires étrangères de la Chambre, tandis que James Rich était élu à la Commission équivalente du Sénat. Ce dernier se ralliait immédiatement à la proposition de loi contre la Syrie.

Les deux textes arguent que la République arabe syrienne, et non les jihadistes, aurait torturé les victimes photographiées dans le « rapport César », ce qui justifierait d’empêcher la reconstruction du pays. Le texte du Sénat va plus loin en soutenant l’aide militaire à Israël au moment où l’État hébreu a admis mener une intense campagne de bombardement de la Syrie.

Le 10 janvier 2019, le secrétaire d’État Mike Pompeo délivrait la nouvelle stratégie pour le Moyen-orient élargi lors d’une conférence à l’Université américaine du Caire [7]. Il s’agissait :
• (1) de lutter contre le terrorisme islamique,
• (2) de lutter contre l’Iran et ses alliés,
• (3) de se retirer militairement de la région au profit d’une « Otan » israélo-arabe.

Cependant, outre que diviser la région entre arabes et perses est encore plus dangereux que la situation actuelle, il semble improbable de créer une alliance militaire israélo-arabe, certes en s’appuyant sur des gouvernements qui collaborent déjà secrètement, mais contre l’avis des populations. Simultanément, le conseiller de sécurité nationale John Bolton mettait sur pied une internationale terroriste contre l’Iran, incluant des éléments arabes sunnites de Daech et perses chiites des Moujahidines du Peuple [8].

Le même jour, 10 janvier, le secrétaire d’État Mike Pompeo rendait publique une déclaration contre le Venezuela donnant le signal à Juan Guaido de s’autoproclamer président par intérim [9]. Il s’ensuivait la crise constitutionnelle que l’on connaît.

Alors que la presse occidentale et les Vénézuéliens interprétaient le conflit comme la mise en cause du gouvernement bolivarien, nous annoncions un peu avant les événements que le Pentagone allait appliquer au Bassin des Caraïbes la même stratégie que celle qu’il appliqua auparavant aux Grands lacs africains, puis au Moyen-Orient élargi [10]. Après de longues discussions en interne, le ministère russe des Affaires étrangères adoptait la même position [11]. Moscou déclarait notamment : « La création délibérée et manifestement bien orchestrée d’un double pouvoir et d’un centre de décision alternatif au Venezuela ouvre la voie au chaos et à l’érosion de l’État vénézuélien ».

Le 22 janvier, le Parti démocrate fait adopter par la Chambre des Représentants une loi interdisant au président Trump de se retirer de l’OTAN[12]. Le texte avait été co-rédigé par Eliot Engels.

Bien que cette loi n’ait pas été discutée durant la campagne des élections de mi-mandat, elle a été considérée par le Parti démocrate comme prioritaire par rapport à ses engagements sur l’Obamacare. Eliot Engels avait co-rédigé avec le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, une tribune libre en juillet 2018 en faveur de l’Alliance [13].

Le 26 janvier, Mike Pompeo annonçait que le néo-conservateur Elliott Abrams serait son envoyé spécial pour le Venezuela. Or Abrams était, il y a deux ans, le candidat des impérialistes au secrétariat d’État. Son nom reste associé aux pires actions secrètes des États-Unis en Amérique latine durant la Guerre froide.

Le néo-conservatisme est une forme du trotskisme, donc idéologiquement d’extrême-gauche, ralliée à l’appareil d’État US lors de l’administration Reagan. Ses partisans n’ont cessé de basculer de gauche à droite et vice-versa à chaque alternance politique. Toutefois, ils se sont opposés à l’élection de Donald Trump qu’ils rejoignent pourtant maintenant.

Il y a donc eu un recadrage de l’Africom, du CentCom et du SouthCom, les autorisant tous les trois à défendre les intérêts non plus du Peuple états-unien, mais de sociétés transnationales et d’Israël. Toujours associés à cette politique, les néo-conservateurs, tout au moins l’un des plus illustres d’entre eux, sont de retour.

Ces éléments tendent à attester que le Parti républicain et l’administration Trump changent radicalement de politique et reviennent – à l’exception du refus de laisser des organisations terroristes administrer des États – à la politique du Parti démocrate, du président Barack Obama et d’Hillary Clinton : l’impérialisme militaire au service des transnationales.

Ce renoncement semble acté par les principaux donateurs du Parti républicain. Ainsi les Frères Koch viennent d’annoncer qu’ils ne soutiendront pas la réélection de Donald Trump [14].

Thierry Meyssan

[1] « US economy lost at least $6 billion to government shutdown : S&P », Reuters, January 26, 2019.

[2] « Allocution de John R. Bolton sur la nouvelle stratégie de l’administration Trump en Afrique », par John Bolton, Réseau Voltaire, 13 décembre 2018.

[3] « Resignation letter from James Mattis », by James Mattis, Voltaire Network, 20 December 2018.

[4] « Les États-Unis refusent de se battre pour des financiers transnationaux », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 25 décembre 2018.

[5] « Caesar Syria Civilian Protection Act of 2019 », Eliot Engels, US House of Representatives, January 3, 2019.

[6] « Strengthening America’s Security in the Middle East Act of 2019 », Marco Rubio, US Senate, January 3, 2019.

[7] « Mike Pompeo’s Remarks at the American University in Cairo », by Mike Pompeo, Voltaire Network, 10 January 2019. Résumé en français, Réseau Voltaire.

[8] « L’usage du terrorisme selon John Bolton », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 22 janvier 2019.

[9] « Actions des États-Unis à l’encontre du régime vénézuélien corrompu », par Mike Pompeo, Réseau Voltaire, 10 janvier 2019.

[10] « Les États-Unis préparent une guerre entre latino-américains », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 décembre 2018.

[11] « Russian Foreign Ministry statement on the developments in Venezuela », Voltaire Network, 24 January 2019.

[12] « House aims to prevent Trump from withdrawing from NATO », Karoun Demirjian, Washington Post, January 22, 2019.

[13] « President Trump, you need NATO more than ever », Eliot L. Engel & Anders Fogh Rasmussen, CNN, July 10, 2018.

[14] « Koch network tells donors it plans to stay out of 2020 race, once again declining to back Trump », Josh Dawsey and Michelle Ye Hee Lee, The Washington Post, January 24, 2019.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2135648

    Il est possible que M Meyssan se trompe sur ce qu’est réellement M Trump. Certe, il n’est pas néoconservateur, son origine sociale et sa carrière nous le prouvent cependant il reste américain dans le sens où l’idée que 2 chefs puissent exister ne peut être un concept donc l’attitude de Trump envers la Chine.Cela se passe en Afrique mais aurait pu se passer ailleurs ; Trump sait que ce pays est le seul, s’il ne fait rien qui dans quelques années mettra à mal la supériorité américaine. Quant à l’Amerique Latine mais bien avant l’arrivée incongrue de ces parvenus de néoconservateurs, le sous continent était déjà une chasse gardée US...rappelez-vous les dictatures des années 60/70.
    M Trump n’est pas homme à baisser les bras contre la vermine style nouveau riche mondialiste mais il est encore moins homme à abandonner les valeurs qui ont fait l’Amerique WASP.


  • #2135651

    Ne pas oublier que l’Amérique est un Empire ; et que la raison d’être d’un Empire est son expansion perpétuelle et permanente ( territoriale aussi bien que culturelle et économique). Qu’elle cesse de se considérer comme tel et elle perdra aussitôt autorité et prééminence dans le monde et connaîtra alors le sort de la France et de l’Angleterre.. :

     

    • #2135663

      @u roitelet

      Faux, comme d’habitude ! La Russie, la Thaïlande, la Chine, le Canada, l’Inde, l’Australie ou la Suisse sont des pays qui ne pratiquent pas l’impérialisme et pourtant ces pays existent encore et pèsent sur la scène internationale.
      L’empire affaiblit toujours la puissance qui en est à l’origine : l’Italie n’a commencé à décoller qu’après la fin de l’empire romain.


    • #2135679

      A Bayin...

      Tu te moques de qui ? Il est, à l’heure actuelle, un Empire et un seul : celui américain ! Les autres Sont des succursales du premier . Comment mettre sur le même pied les USA et la Suisse ?
      La Chine, la Russie ont des décennies de retard sur la modernité Occidentale ; ils sont en deuxième division comparé à l’Amerique...

      L’impérialisme chinois rappelle, par ses archaïsmes, l’imperialisme Des Européens, celui du XIXeme siècle ; rien à voir avec la conquête des esprits opérée par Hollywood, par exemple...

      Qui écrit les livres scolaires et modèle les mémoires occidentales ? L’Amerique, pas la Chine !
      La Chine, au mieux, singe les Occidentaux, mais toujours avec plusieurs décennies de retard, notamment dans le marketing et l’ingenierie sociale...

      Comme souvent, tu réponds à côté et tu te laisses envahir par tes emotions au lieu de raisonner froidement et lucidement...


    • #2135776

      La France n’est pas un empire et existait bien avant son aventure impériale. Il n’est pas nécessaire d’etre un empire pour rayonner sur la scene internationale et influencer culturellement les autres.

      Le gros probleme des USA est qu’ils n’ont jamais été une nation mais directement un empire. Cela est unique en effet, mais c’est juste une question de choix et non une fatalité.


    • #2135779

      @ Le king
      @ Bayinnaung

      Je vais vous départager car vous êtes dans l’erreur tous les deux !

      Oui, la raison d’être d’un Empire est de croître.

      Faux, la Chine est un Empire qui se développe économiquement et non militairement. Les soldats de l’Empire chinois sont ses entrepreneurs partout dans le Monde : Afrique, Europe, Australie, USA.
      70 millions de Chinois sont sur la liste d’attente de l’Australie pour s’y installer. Des millions de chinois parcourent le Monde et y achètent avec l’aide de l’Etat toutes les denrées, terres agricoles et ressources premières, fleurons possibles. Maintenant ils vont coloniser la Lune. Le NOM est en place en Chine.

      Faux, la Russie est en avance dans bien des domaines sur le monde occidental : excellente médecine, numéro en matière d’éducation, paix sociale, meilleur armée du monde (ils ont défaits les USA, Daesh et l’OTAN en Syrie), des métropoles high tech (Moscou est une ville de premier plan), des ressources inépuisables.
      Le NOM est en place en Russie.

      Si la Chine, la Russie et les USA se font la guerre c’est avant tout parceque le NOM reste à mettre en place pour les pays non mondialisés : amérique latine, caraïbes, asie du SE. Cela est entrain de se faire et ils se partagent le gâteau avant de finaliser la gouvernance mondiale tricéphale.


    • #2135782

      le King, tu es comme d’habitude à côté de la plaque, en tous les cas sur la Chine, évite d’en parler, tu te ridiculises. mais on en reparlera après la crise qui arrive. et tu verras qui s’en sortira le mieux


    • #2135833
      le 30/01/2019 par Le Malicieux
      Donald Trump a-t-il été contraint de renoncer ?

      Je veux pas être méchant, mais burger King a tout faux.

      Déjà la technologie américaine... ça vaux pas grand-chose. Économiquement et structurellement, le pays est ruines, le tiers de sa population vit dans la pauvreté et les fractures sociales innombrables.

      On dirait qu’il pense que l’Amérique, c’est new York partout...


    • #2135890

      A ceux qui m’ont répondu ..,
      l’Amerique investit chaque année 400 millards de $ dans la recherche ! Soit plus que tous les autres pays réunis !
      Un pays qui investit donc 4000 millards de $ par décennie est un pays qui sera encore là et bien là dans 100 ans..,


    • #2135929

      @u roitelet

      Il se moque de qui, lui ? La succursale russe a forcé la maison-mère américaine à perdre des milliards en campagne de presse sur la Syrie ... C’est du moins les termes à employé si j’étais dans ton délire. La Russie et la Chine se sont opposées à l’ingérence américaine et elles y sont arrivées sur le théâtre syrien ... Auparavant le théâtre irakien s’est révélé suffisamment instable pour que la super-puissance américaine puisse envahir l’Iran comme c’était prévu depuis des décennies.

      La conquête impérialiste hollywoodienne, qui écrit les livres d’histoire occidentaux : c’est la conquête illusoire qui sait séduire les esprits faibles, comme toi, mais qui, lorsqu’elle est confrontée au réel (comme au Vietnam), montre qu’elle ne vaut en fait pas grand chose. Je le rappelle encore : LES USA ONT PERDU EN SYRIE !!! Que tu le veuilles ou non.



      Comme souvent, tu réponds à côté et tu te laisses envahir par tes emotions au lieu de raisonner froidement et lucidement...



      Parce que tu te crois lucides ? J’ai prouvé sur le traité d’Aix-la-chapelle en quoi tu te trompais lourdement (encore une fois) et tu n’as toujours pas eu les arguments pour répondre.



      400 millards de $ dans la recherche ! Soit plus que tous les autres pays réunis !



      Qui se sont révélés insuffisants pour investir la Syrie, le Donbass ou le Venezuela.



      Un pays qui investit donc 4000 millards de $ par décennie est un pays qui sera encore là et bien là dans 100 ans..



      L’Allemagne a investi bien plus que la Russie dans son programme militaire et pourtant...en 4 ans après déclaré la guerre à la Russie, elle a finit par ne plus exister. Et je rappelle que 80% des pertes allemandes ne furent pas provoquées par les américains mais par les russes.

      En 2006, le petit Liban a pu repousser l’invincible armée israélienne, bien mieux équipée et financée ...


    • #2135932

      @u roitelet

      "La succursale russe a forcé la maison-mère américaine à perdre des milliards en campagne de presse sur la Syrie"

      Ou plus sérieusement : la Russie et la Chine se sont opposées à l’ingérence américaine et elles y sont arrivées sur le théâtre syrien ... Auparavant le théâtre irakien s’était révélé suffisamment instable pour que la super-puissance américaine puisse envahir l’Iran comme c’était prévu depuis des décennies. Et oui, les 400 milliards de l’US Army n’ont servi à rien !

      Ils ont beau avoir Hollywood et les livres d’histoire : ils ont perdu en Syrie ! Quand tu construis un empire qui investit plus dans l’illusoire que dans le réel ... ben le réel finit par l’emporter. Et le réel aujourd’hui : c’est la Chine et la Russie ... qui viennent de l’emporter en Syrie.



      Comme souvent, tu réponds à côté et tu te laisses envahir par tes emotions au lieu de raisonner froidement et lucidement...



      C’est se laisser berner par la propagande germano-européiste que de croire qu’un pays germanique, protestant ayant besoin d’immigrés pour survivre va intégrer comme ça un pays latin, catholique qui fait encore des enfants !

      Tu oses accuser les élites françaises d’être veules et vendues à l’Allemagne alors que tu soutiens cette théorie émise directement par Berlin ? Je vois surtout que le collaborationnisme survie encore, hélas, en France.



      400 millards de $ dans la recherche ! Soit plus que tous les autres pays réunis !



      Qui se sont révélés insuffisants pour investir la Syrie, le Donbass ou le Venezuela.



      Un pays qui investit donc 4000 millards de $ par décennie est un pays qui sera encore là et bien là dans 100 ans..



      L’Allemagne a investi bien plus que la Russie dans son programme militaire et pourtant...en 4 ans après déclaré la guerre à la Russie, elle a finit par ne plus exister. Et je rappelle que 80% des pertes allemandes ne furent pas provoquées par les américains mais par les russes.

      En 2006, le petit Liban a pu repousser l’invincible armée israélienne, bien mieux équipée et financée ...


    • #2135935

      @ Le Malicieux

      La preuve, il croit encore que Trump a gagné les dernières Midterms alors qu’il n’a jamais autant été fragilisé que maintenant. La preuve, les démocrates poussent Trump au shutdown pour pouvoir le discréditer. Preuve, s’il en était encore nécessaire, que Trump est un ennemi (mesuré) du système ... mais même mesuré, le système n’en veut pas.


    • #2135938

      @ paramesh

      Le pire, c’est quand il dit que la Russie et les USA sont alliés en Syrie !

      Je lui demande depuis le début le traité ou la conférence où Poutine s’est couché devant l’AIPAC qui donnerait un peu de crédit à son propos, mais j’attends toujours.


    • #2136010

      A Le King...
      Je vais en Chine tous les mois, j’ai vécu aux States et en Europe.
      La Chine enterre tout le monde, et de loin. Son développement technique saute les étapes et sa population bien éduquée et encadrée, (dans les villes et périphéries s’entend)s, oeuvre en cohérence, l’écologie est mise en avant partout, tout est arboré, fleuri, dépollué à vitesse grand V.
      Les Chinois ont un projet clair et tous y contribuent. Les bagnoles brulées, les graphitis, les incivilités y en a pas, les rivières sont propres, pas de déchets qui trainent. Tout le monde se retrousse les manches. On y mange très bien, pas d’obèses ici. Et ils aiment profondément leur pays. Les riches ne sont pas considérés comme des profiteurs et l’ascenseur social fonctionne bien mieux que chez les occidentaux, si tenté qu’avoir un gros compte en banque est une réussite.
      Les Chinois n’utilisent quasiment plus d’argent liquide, tout se paye avec le smartphone, leurs Vélib y en a partout, sont sympas, quasi gratuits et se débloquent avec le smartphone. Mise à part les voitures de luxes, un parc qui vous ferait halluciné, les Chinois ont pour priorité l’éducation de leurs enfants pas de cultiver leur ego.


    • #2136072

      A Bayin...

      Les Allemands ont changé de stratégie : tout miser, depuis 1945, sur le commerce et sur l’alliance avec les Ricains ! Et ça marche puisque l’Europe toute entière est soumise à sa volonté...

      Quant à la Chine, elle ne s’oppose pas aux USA par principe mais pour défendre son accès aux matières premières ça et là dans le monde.( les principes démocratiques lui sont étrangers )

      ..idem pour la Russie : Poutine se sert de la diplomatie multipolaire comme d’une arme ( un grand nombre de pays non alignes lui en savent gré et lui ouvrent ainsi des marchés.)

      Ces pays ne combattent pas les USA par idéalisme mais pour s’assurer leurs propres débouchés commerciaux et une place de choix dans le nouvel ordre mondial ( une place dans la locomotive de tête plutôt que dans la bétaillère)...

      La guerre en Syrie n’est pas terminée, où donc avez-vous lu que la Syrie avait reconquis 100% de son territoire ? les Occidentaux ainsi que la Turquie sont encore sur place et Israël bombarde régulièrement le nord du pays...

      Quant à Trump, il fait la même politique que ses prédécesseurs : faire trimer le Ricain moyen pour qu’il finance le train de vie des Riches ; cela et rien d’autre ; seule la manière diffère...Trump est isolé ? Oui, sur la politique étrangère, mais il en a toujours été ainsi avec tous ses prédécesseurs.
      Du temps de Barak Obama, Les USA expulsaient 400 000 immigrés illégaux/an et les lois les plus sévères relatives a l’immigration illégale ont déjà été votées en 1996 et 2008...Trump n’a rien inventé.


    • #2136077

      A Le King,

      Vos sentiments pour les US,ne sont pas très contrôlés,
      Les faits risquent d’être cruels pour vos prévisions !


    • #2136086

      Comme angle de vue intéressant il a celui qui montre que se déroule sous nos yeux une gigantesque et inédite bataille planétaire entre deux protagonistes :multinationales contre oligarchies nationales.
      La particularité de cette bataille est que les peuples en sont totalement exclus ou tout au moins ne sont pas pris en compte dans le jeu des alliances qui se nouaient auparavant en fonction des intérêts de classe des uns et des autres.
      Les supports logistiques de ces protagonistes sont représentées par une hyperclasse mondialisée (et/ou en voie de l’être) installée dans des grandes villes qu’elles s’approprient partout où les conditions le permettent.
      Sur les champs de bataille, une jeunesse abandonnée, décervelée, conditionnée et pour une part, prête a servir de "chair â canon" comme ces djihadistes qui ont bien l’air d’en être les premiers échantillons.
      A mon avis, le plus urgent est de dire aux jeunes : voilâ ce qu’il se passe, cherchons un moyen de nous en sortir au mieux.

      Les intellectuels capables de nous décrypter le réel se comptent sur les doigts d’une seule main, et encore ... Alors, un effort s.v.p.


    • #2136088

      Le King a raison sur un point : quand il évoque les investissements dans la puissance technologique américaine.

      Ils sont numéro 1 mondial dépassant la somme de tous les autres.

      Déclarés, 2000 milliards de dollars de budget annuels votés dans l’armement. Cet argent va pour l’essentiel à la Darpa, la Nasa, à l’US Air Force, au Pentagone pour la recherche.

      C’est sans compter sur les trilliards détournés du marché mondial de la drogue (géré par la CIA), du jeu, de la prostitution, du budget de l’état même (les 2000 milliards déclarés "égarés" par Rumsfeld en 1 an, au Congrès) investis opaquement dans les 130 bases militaires secrètes sous-terre, gérées par le complexe militaro industriel ou sont effectués les projets secrets.

      L’état profond américain qui domine aussi le complexe militaro industriel a développé une avance technologique de 200 ans qui sera imposée aux peuples lors de l’achèvement du NOM dans la gouvernance mondiale. La dictature ploutocrate n’ayant aucune légitimité imposera sa puissance aux peuples par cette technologie avant tout.


    • #2136390

      @u roitelet

      1) Les allemands ont une stratégie tellement fine qu’elle les pousse à faire appel à des millions d’immigrés pour combler le manque de consommateurs vitaux pour son économie...quelle stratégie géniale qui ne fait que faire grossir l’euro-scepticisme et les populistes ! La seule chose qui force les états à obéir à l’Allemagne c’est la paranoïa anti-russe et l’occupation américaine.

      2) Où est donc le traité d’alliance entre la Chine, les USA et la Russie alors ? On l’attend toujours la preuve qui confirme ton délire. Il est bien dommage qu’un grand penseur comme Hillard ait d’aussi piètre lecteurs.

      3) Et pourtant si, la Chine et la Russie combattent l’état profond américain : pour celui-ci, le simple fait qu’une nation existe en dehors de son dollar et pire, se hisse au niveau du peuple élu du nouveau testament est un crime impardonnable. Sinon alors, pourquoi les USA soutiennent-ils les islamistes de l’ouest de la Chine ou de Tchétchénie ?
      Les USA ont dépensé des milliards en Ukraine juste pour de la com ? Allez, va jouer à call of duty et cesse de parler de politique. Tu n’y comprends rien du tout ! Bien-sûr que si la Russie et la Chine s’opposent aux USA. Les raisons idéologiques ne sont toujours que secondaires dans les relations entre pays : lutter pour survivre au système imposé par le totalitarisme libéral américain et assurer son accès aux ressources ... pour survivre, ça revient un peu au même, non ? Il faudrait que tu commences à écrire avec un peu moins de passion et plus de raison.

      4) Où as-tu lu que le gouvernement syrien avait perdu 100 % De son territoire ? Il est en mode reconquête, là.

      5) Trump fait travailler les prolo américains ... que ses prédécesseurs empêchaient de travailler avec le libre-échange et les délocalisations. Et il a ravagé moins de pays que ses prédécesseurs (à commencer par Bush Jr. et Obama).


    • #2136564

      A Bayin...

      Tu mélanges tout ! L’Etat profond américain marche main dans la main avec l’Etat profond Chinois et Russe ; ils sont ligués, au delà de leurs conflits de voisinage, contre leurs prolétariats respectifs...Lorsque la Chine ou la Russie, c’est pour arracher des parts de marché et avoir la meilleure main pour négocier, plus tard, avec untel ou untel, et pas pour défendre les droits des nations ( dont ils n’ont que faire...)

      La politique de Trump consiste, au Delà de La ré industrialisation du pays, à rendre imposables des millions d’Americains et ainsi à éviter de taxer les revenus du Capital. Lorsque le Système promeut le « patriotisme », il y a toujours anguille sous roche...

      Encore une fois, la Syrie est toujours occupée à l’heure où nous parlons. Il faut être naïf pour croire que L’Empire renonce après 8 ans de guerre...


    • #2136628

      @u roitelet

      1) Les allemands ont une stratégie tellement fine qu’elle les pousse à faire appel à des millions d’immigrés pour combler le manque de consommateurs vitaux pour son économie...quelle stratégie géniale qui ne fait que faire grossir l’euro-scepticisme et les populistes ! La seule chose qui force les états à obéir à l’Allemagne c’est la paranoïa anti-russe et l’occupation américaine.

      2) Où est donc le traité d’alliance entre la Chine, les USA et la Russie alors ? On l’attend toujours la preuve qui confirme ton délire. Il est bien dommage qu’un grand penseur comme Hillard ait d’aussi piètre lecteurs.

      3) Et pourtant si, la Chine et la Russie combattent l’état profond américain : pour celui-ci, le simple fait qu’une nation existe en dehors de son dollar et pire, se hisse au niveau du peuple élu du nouveau testament est un crime impardonnable. Sinon alors, pourquoi les USA soutiennent-ils les islamistes de l’ouest de la Chine ou de Tchétchénie ?
      Les USA ont dépensé des milliards en Ukraine juste pour de la com ? Allez, va jouer à call of duty et cesse de parler de politique. Tu n’y comprends rien du tout ! Bien-sûr que si la Russie et la Chine s’opposent aux USA. Les raisons idéologiques ne sont toujours que secondaires dans les relations entre pays : lutter pour survivre au système imposé par le totalitarisme libéral américain et assurer son accès aux ressources ... pour survivre, ça revient un peu au même, non ? Il faudrait que tu commences à écrire avec un peu moins de passion et plus de raison.

      4) Où as-tu lu que le gouvernement syrien avait perdu 100 % De son territoire ? Il est en mode reconquête, là.

      5) Trump fait travailler les prolo américains ... que ses prédécesseurs empêchaient de travailler avec le libre-échange et les délocalisations. Et il a ravagé moins de pays que ses prédécesseurs (à commencer par Bush Jr. et Obama).

      Pas étonnant que tout le monde se fiche de la dissidence : avec des théories aussi farfelues, même BFM TV paraît plus crédible.


    • #2136629

      Tu mélanges n’ont que faire...)



      Tu as une preuve de ce que tu avances, ou c’est encore une énième théorie peu crédible ?

      L’état profond chinois et l’état profond US peuvent s’entendre sur certains points, mais le principal reste la défense de

      leurs intérêts propres...ce qui fait donc d’eux des ennemis dans le cadre d’une situation où certaines ressources

      commencent à faire défaut pour pouvoir alimenter un effort de guerre économique énorme. Ce serait bien de ne pas tout

      mélanger



      La politique de Trump consiste roche...



      Problème, pour rendre les américains imposables (donc leur permettre de s’enrichir un peu... Scheisse ! quelle horreur !)

      il faut revenir sur les traités internationaux donc contrevenir aux intérêts du grand capital et du système. Ça se mord un

      peu la queue ta petite théorie de celui qui croit tout savoir parce qu’il a vu 2 vidéos sur le net.



      Encore une fois, la Syrie est toujours occupée à l’heure où nous parlons. Il faut être naïf pour croire que

      L’Empire renonce après 8 ans de guerre...



      Et pourtant ils y renoncent

      https://www.voltairenet.org/article...

      comme l’explique très bien ce Thierry Meyssan qui est sur le théâtre des opérations et a donc plus de légitimité que toi

      pour en parler.


    • #2136710

      A Bayin...

      Tu raisonnes comme un enfant, tu oublies, ou tu ne sais pas, comment fonctionne le Capitalisme : le système a ses propres lois et ses pesanteurs. Un Etat est toujours dressé contre sa propre population et une réforme n’est entérinée que si elle va dans le sens du Capital. Ainsi tu es tombé dans le panneau - mais tu n’es pas le seul - au sujet de Trump : si l’rmploi repart aux USA, si les salaires remontent, ce n’est pas sous l’effet d’une pulsion charitable du système, mais pour sauver la Dette et éviter de taxer les revenus du Capital ! A l’extérieur, le principal ennemi économique reste l’Europe de l’Ouest ( et le Japon), pas la Russie, ni la Chine...

      Représente -toi une table de jeu où les grandes nations joueraient aux cartes : chacune cherche à obtenir la meilleure main pour négocier ensuite une place de choix pour leurs élites respectives. Le reste est bavardage ...


    • #2136991

      @u roitelet

      Tes affirmations péremptoires sont fausses et basées sur du vent : le Venezuela pense à son propre peuple, par exemple, Cuba y pensait aussi ... C’est la stratégie du système de faire passer son "darwinisme social" comme une règle immuable de toute société (et il faut dire : ça marche très bien sur les esprits faibles, roitelet) alors que l’état-social existe depuis les débuts de l’humanité : à Babylone on distribuait du grain aux nécessiteux, à Rome les édiles donnaient du blé gratuitement aux veuves de guerre, etc.

      Tes données sont faussées de A à Z car tu penses encore que nous avons affaire à une société capitaliste ... Or, rien n’est plus faux : le capitalisme qui détruit son propre capital par la délocalisation n’en est pas un. Ce n’est que de "l’oligarchisme" et de la barabrie et ce n’est pas viable.

      Concernant Trump, que ce soit par amour ou pas des basses classes américaines : le fait est que pour pouvoir les imposer il faut les enrichir, donc leur donner plus de travail, donc apporter un tout petit peu à son propre peuple et donc contrevenir un peu aux oligarques ... je sais que ce genre d’idée te passe au-dessus de la tête, mais c’est la vérité.



      A l’extérieur, le principal ennemi économique reste l’Europe de l’Ouest ( et le Japon)



      Tu es bien mal informé : la Chine et l’Inde montent à toute vitesse là où l’occident n’invente plus rien, ne forme plus aucun ingénieur ou penseur digne de ce nom. Après, c’est sûr que si tu te bases sur les chiffres que l’occident fournit, je comprends pourquoi tu tombes dans le panneau.

      Dis-toi qu’à cette table de jeu où tu te représentes le monde (quelle preuve de maturité : les mondes n’est qu’un jeu vidéo pour toi, donc) il est un joueur, l’oligarchie occidentale, avec en tête l’oligarchie américaine, qui ne peut supporter qu’on la double et qui sacrifie ses propres populations pour assurer sa place comme premier de la classe. Les autres oligarchies ne sont peut-être pas tendres avec leurs propres peuples : mais elles ne sont pas assez folles pour les sacrifier bêtement sur l’autel du court-termisme ... Quand donc russes, chinois et indiens ont-ils imposé à leurs propres populations de la main-d’œuvre immigrée ? On attend tous toujours les preuves qui soutiennent tes théories


    • #2137112

      A Bayin...
      Si la Chine n’a pas encore cédé aux sirènes du culte du rendement à court terme, c’est parce qu’elle n’en a pas encore les moyens ( sa classe moyenne n’a pas encore atteint la taille critique idéale pour être tondue...) et cela vaut pour la Russie...

      Quant au Vénézuéla et à Cuba, c’est la même chose : pour être taillable et corvéable à merci, il faut un certain niveau de vie ; niveau dont sont à des années lumière les classes moyennes sud-américaines...

      Tu méconnais la nature humaine : les élites russes, chinoises, indiennes, cubaines... aimeraient, bien sûr, vivre sur le même train de vie que leurs homologues occidentales, mais le niveau de vie de leurs pays respectifs ne le leur permet pas.
      Aussi cela explique leur voracité à accaparer les terres agricoles aux quatre coins du monde et les mines de matière première , de manière à gonfler artificiellement la valeur de leurs sociétés nationales respectives !

      Comme ça, l’Occident n’inventerait plus rien ? Compare un IPhone X avec un Huawei p20 ou un Samsung s9 et reviens me voir ensuite. Les Indiens essaient depuis 25 ans au moins de construire leur premier avion de chasse . Regarde donc le résultat...Et puis, si l’Occident est aussi faisandé que tu le prétends, on se demande ce que tu attends pour gagner la Chine ou l’Inde ?


    • #2137258

      @u roitelet

      Tu ne parles là ni de nature humaine, ni de capitalisme, ni d’un quelconque modèle à suivre : ce n’est que prédation et court-termisme d’un modèle en bout de course qui ne peut survivre qu’en foutant en l’air la planète, en remplaçant sa population par des immigrés et les immigrés par des robots, et en donnant les clefs de son pouvoir à ses ennemis.

      Ce modèle peut séduire une partie des classes dirigeantes chinoises ou indiennes...celles qui ont été éduquées dans les universités occidentales et qui ont été infectées par ce virus de la barbarie mentale qui prédomine dans nos élites ... mais le pouvoir-profond de ces pays-là n’a pas tout à fait la même mentalité, ne serait-ce que parce que l’occident a juré de les démolir car seul l’occident a le droit d’exister sur terre d’après nos élites.

      Le modèle occidental n’est pas viable et ne saurait donc être répété ailleurs. Il s’agit surtout pour les autres puissances de tenir en espérant que l’occident fou ne fasse pas tout sauter quand il aura perdu complètement la main.

      Leur voracité n’est pas dû à leur volonté de vouloir ressembler aux occidentaux mais surtout à se défendre contre eux. Tu confonds tout, tu es dans le matérialisme le plus béat que tu fais passer pour du savoir : les USA ont le plus gros budget militaire de la planète...mais ils ont perdu en Irak, ils ont reculé en Syrie et au Vietnam et ça risque d’être bientôt le cas au Venezuela.

      Tu confonds les objectifs que les classes occidentales folles se fixent avec la réalité. Tu confonds leurs capacités de résilience et de récupération de leur contestation comme d’un plan murement réfléchis depuis 2000 ans ... le concept c’est bien, mais le substituer à la réalité : ça finit par faire dire n’importe quoi !

      Pour ce qui est des téléphones portables que tu connais tant, je ne suis pas assez inféodé à la société marchande comme toi pour en parler : ce que je constate juste c’est que le S-300 russe met en échec l’aviation occidentale.



      on se demande ce que tu attends pour gagner la Chine ou l’Inde ?



      Non, parce que je vie en France, pas en occident. Cet occident faisandé, comme tu dis, est l’ennemi à abattre pour quiconque a deux grammes de sagesse. Si l’Allemagne est le pays si avancé que tu prétends avec une stratégie si efficace, qu’attends-tu pour aller y vivre ?


    • #2137355

      A Bayin...

      Le but des Ricains n’est pas de s’installer en Irak, en Syrie ou en Afghanistan, mais de détruire les structures étatiques de ces pays ; ce plan est actuellement à l’oeuvre au Vénézuéla ...

      Tout ça pour te dire que nous sommes victimes d’une immense propagande. On te fait croire que l’Empire vacille, sur la Chine et la Russie vont régler nos problèmes, comme dans les films hollywoodiens lorsque la cavalerie déboule à l’ultime seconde pour sauver la situation...

      En réalité, l’élection de Trump, le Brexit sont là pour remobiliser l’Homme Blanc et maintenir élevée la production occidentale.

      Le système a compris que les peuples d’Occident avaient besoin d’espoir pour demeurer productifs et continuer à voter... le néo-nationalisme ne vise qu’à embrigader les classes moyennes, les tondre et éviter ainsi de taxer les revenus du Capital et les grandes entreprises. Je sais que la vérité est cruelle, mais tu fois admettre que les Élites, toutes les Élites, bossent pour le Capital, mêmes celles Chinoises, Indiennes, , Russes, Allemandes etc...la seule différence, c’est que chacune le fait à son niveau : la bourgeoisie cubaine ne peut, bien entendu , tondre sa classe moyenne, avec le même rendement et une propagande aussi raffinée que la bourgeoisie américaine le fait avec son propre proletariat... Qu’est ce que tu ne comprends pas là dedans ?


    • #2137754

      @u roitelet

      1) Preuve que leur stratégie court-termiste est stupide et ne rime plus à rien (puisque les russes gagnent de plus en plus en puissance au moyen-orient au détriment de l’OTAN) : les ricains ont réussit en Europe à s’installer. Ce qu’ils ont fait au moyen-orient, c’est de la terre brulée qui n’a d’efficacité qu’à court terme. Ces pays peuvent se reconstruire et avoir une politique économique correcte s’ils ne sont pas occupés par les USA ou plongés dans l’anarchie. Tu reconnais donc que la politique US est dans l’impasse.

      Au Venezuela, cette tactique est déjà un échec avec le ralliement des russes et de l’armée au gouvernement légitime.

      2) J’admets qu’on est victime d’une intense propagande : celle qui consiste à faire croire que l’empire est encore tout puissant alors qu’il s’affaiblit. La Russie ne sauvera pas le monde, mais elle se sauvera elle-même et son modèle westphallien imprime déjà un modèle à suivre au contraire de celui de l’occident qui est en situation d’échec à tous les niveaux.

      3) La défaite de Trump aux midterms et le matraquage sur le soit-disant échec du Brexit est là pour remobiliser les troupes et l’electorat bourgeois du NOM. L’homme blanc, ça n’existe pas pour eux les élites.

      4) Faire tomber les masses dans le désespoir afin de leur faire croire qu’il n’y a aucune alternative est l’exacte statégie du système pour se maintenir et continuer à tondre les gens.
      Je sais que cela remet cruellement en cause ta surestimation du système : mais c’est une vérité qu’il faut admettre.

      5) Les élites chinoises et russes se battent pour une forme de capitalisme encore un peu maîtrisée. Les élites occidentales ne se battent plus pour le vrai capitalisme depuis des années mais pour la prédation court-termiste d’une oligarchie qui ne pense pas au lendemain, qui ne sait ni construire d’usines, ni innovations, ni rien. Une élite à la ENRON.

      Qu’est ce que tu ne comprends pas là dedans ?


  • #2135979

    La clique impérialiste/mondialiste anti-Trump ont finalement gagnés... les néoconservateurs sont officiellement de retour et ont prit le contrôle de l’administration Trump.
    Les guerres qui étaient prévus en cas de victoire d’Hillary Clinton vont pouvoir se mettre En Marche.
    BHL va pouvoir se consoler après ces si dure derniers mois face aux ’’chemises jaunes’’...


  • #2136070

    Thierry Messan se trompe dans les grandes largeurs depuis le debut sur Trump et maintenant il essaie de changer de cap... j´arrete pour ma part de lire ses analyses. Il suffisait de regarder la liste de ses contributeurs lors de la campagne presidentielle. Elle dit bien plus que de longs textes verbeux.

     

    • #2136580

      ’’j´arrete pour ma part de lire ses analyses’’

      Autant dire que vous arrêtez de suivre Youssef Hindi* aussi du coup et donc autant dire que vous cessez de suivre les vraies infos de la géopolitique mondiale.

      * qui lui aussi à réellement compris Trump comme Meyssan et comment il se fait saborder son programme anti-impérialiste/anti-néocons depuis le début.


  • #2136102

    Ne serait-il pas plus sage d’attendre la seconde quinzaine de février pour verser dans le pessimisme le plus sombre. Pensez Printemps ! Les problèmes arrivent toujours bien assez vite.


  • #2136310

    @ Elle

    Ou avez-vous vu "multinationales contre oligarchies nationales" ?

    Les seconds travaillent pour les premiers, le tout aux mains de la haute finance réunie dans les 4 plus grandes banques mondiales.

    Le combat planétaire est : état profond américain (Illuminati) et ploutocrates européens, s’appuyant sur le complexe militaro industriel américain et l’OTAN pour une gouvernance mondiale sur la base de leur NOM, CONTRE tous les peuples réduits en esclavages ! Tout cela pour favoriser les transnationales et les banques dont ils détiennent 90% des capitaux et leur permettre de contrôler facilement la planète.

    Le king dit vrai sur les intérêts russe et chinois. Ils s’assurent l’accès aux ressources et tous se tirent la bourre pour avoir la plus grosse part avant l’avènement du gouvernement mondial. Tout cela est un jeux.

     

    • #2136483

      Oui, bien-sûr, ce n’est qu’un jeu : ils ont dépensé des milliards et des milliards en Ukraine et en Syrie, tout ça juste pour jouer.


    • #2136624

      A Bayin.,,
      les Ricains dépensent certes des milliards de dollars, non pour envahir la Syrie mais pour la disloquer et détruire l’Etat ; comme ils l’ont fait en Libye hier et à Haïti avant hier.., le tout pour que demain personne ne puisse se passer d’eux pour exploiter les dits pays... À ce propos, Russie, Chine et USA font cause commune : les Usa détruisent les infrastructures étatiques et la Chine exploite les matières premières...


    • #2136745

      Bonjour

      Que veux dire le terme "NOM" que vous utilisez tout le temps ?

      Merci


    • #2136812

      @u roitelet



      les Ricains dépensent certes des milliards de dollars, non pour envahir la Syrie mais pour la disloquer et détruire l’Etat ; comme ils l’ont fait en Libye hier et à Haïti avant hier.., le tout pour que demain personne ne puisse se passer d’eux pour exploiter les dits pays..



      Ça a tellement bien marché que les russes ont renforcé leur état.



      À ce propos, Russie, Chine et USA font cause commune



      Preuves, please ? Le traité d’alliance amércano-chinois, il est où ?
      Cela me rappelle les pro-états-islamiques qui disent que les USA & l’Iran sont alliés parce que les USA ont attaqué Saddam Hussein ... alors que l’on sait très bien aujourd’hui que l’invasion de l’Afghanistan & de l’Irak servait à encercler l’Iran.

      Énoncer une théorie c’est bien, mais l’appuyer sur des données précises, c’est mieux.


    • #2136817

      @culturovore



      Ils sont numéro 1 mondial dépassant la somme de tous les autres.



      Oui, ça les a tellement aidé à occuper l’Irak et l’Afghanistan, à envahir l’Iran et la Syrie...

      Déjà, j’aimerai bien avoir une preuve que ces fameuses bases souterraines existent (en dehors des théories foireuses), sinon que les riches aient de super-bunkers, je veux bien.



      L’état profond américain qui domine aussi le complexe militaro industriel a développé une avance technologique de 200 ans qui sera imposée aux peuples lors de l’achèvement du NOM dans la gouvernance mondiale



      Tu as la date, le lieu et l’heure où se fera ce NOM ? (que l’on prenne les paris).

      200 milliards, c’est beaucoup ... c’est même un peu trop pour être réaliste :

      Pourquoi les USA n’ont-ils toujours pas colonisé une nouvelle planète d’où ils pourraient installer l’élite et permettre le déclenchement d’une guerre nucléaire indolore pour l’élite ?

      Pourquoi l’alunissage d’Apollo en 1969 commence-t-il à sentir de plus en plus l’opération de com ?

      Si les américains étaient allé jusque sur la lune : pourquoi n’ont-ils pas donné aux ukrainiens et aux japonais les combinaisons spatiales qui résisteraient aux radiations des réacteurs nucléaires à nettoyer ? (Comment ? On ferait donc des réacteurs dégageant des radiations supérieures à ce que dégage le soleil ? Désolé de rire)

      Pourquoi n’ont-ils tout simplement pas installé des rampes lance-missiles sur la lune ?

      Si j’étais une puissance déclinante, pas foutu de repousser 3 paysans armés de kalachnikov rouillées dans les montagnes afghanes : je ferai croire et je répandrai la rumeur que j’ai toujours 200 ans d’avance sur tout le monde ... alors que j’ai reculé piteusement en 2012 face à l’intransigeance des russes en Syrie.
      Ils ont reculé face à un pays qui aurait 200 ans de retard sur eux ???

      L’empire américain, c’est surtout l’empire du mensonge et de l’apparence.

      Il ne t’est jamais venu à l’esprit que ces fameux 200 milliards auraient pu partir dans la poche d’un tel ou d’un tel, aurait nourri des projets foireux (le F-35) ou plus simplement seraient des chiffres bidonnés ?

      Les projets les plus ambitieux du 3ème Reich sensés renverser le cours de la guerre sont nés dans les derniers mois du conflit, alors que l’Allemagne s’écroulait de partout ...


    • #2137014

      @ cocorico

      NOM = Nouvel Ordre Mondial, New World Order = idéologie totalitaire de l’état profond américain (complexe militaro industriel et haute finance) de domination planétaire et d’asservissement des peuples et eugéniste (Agenda 21) à leur ploutocratie.

      @ Bayin

      Trop à dire pour vous répondre, il y a toute une éducation à refaire. Je vais néanmoins vous répondre sur un point, les bases secrètes, mais il faut savoir lire l’anglais : "Underground Bases & Tunnels : What Is the Government Trying to Hide ?" de Richard Sauders, co écrit avec Richard Schneider, lanceur d’alerte qui travaillait pour l’état profond américain, et assassiné par eux.

      La Russie de Poutine n’est pas celle de Gorbatchev, l’un a gagné en Syrie et l’autre a perdu en Afghanistan. Les armées ne sont pas les mêmes.

      Ensuite je ne parle pas de 200 milliards mais de 2000 milliards. Une goutte d’eau face à la réalité. Car je n’évoque pas les projets de la National Reconnaissance Office (NRO) qui a mis en orbite des stations spatiales dont personne ne parle, mais dont vous entendrez bientôt parler acr c’est par là que la Nasa va commencer à communiquer sur la vraie conquête spatiale américaine des 60 dernières années.


    • #2137051

      La Syrie était un pays sans dettes, c’est aujourd’hui un champ de ruines : opération réussie.


    • #2137214

      A culturivore...
      Avant de trop étreindre et d’être trop vite déçu , je vous conseille amicalement de vous renseigner sur la prétendue « conquête spatiale » américaine : vous ne serez pas décu du voyage !!!


    • #2137263

      @ culturo

      Mais j’ai déjà lu tout ça, si tu veux refaire mon éducation encore faudrait-il que tu fournisses des preuves concrètes : l’état-profond développe des super-bunkers, c’est un fait et c’est alarmant car ça signifie qu’ils essaient de se donner les moyens de mener une vraie guerre nucléaire. Cela ne signifie en rien qu’ils y développent un super-armement ultime sinon...on l’aurait déjà vu à l’œuvre en Syrie. Désolé, mais la réalité prime sur ton propos.



      Ensuite je ne parle pas de 200 milliards mais de 2000 milliards. Une goutte d’eau face à la réalité.



      Oui mais c’est un détail : ces 2000 milliards (s’ils sont bien réels) ne permettent toujours pas aux USA de vaincre ni la Chine, ni la Russie, ni l’Inde pourtant tellement moins riches...qu’est-ce que cela signifie-donc ? Peut-être que les USA ne sont pas la superpuissance qu’ils disent être, peut-être.

      Et on retombe sur le même problème : pourquoi ces super-sations-spatiales de la mort n’ont-elles pas été utilisées pour l’emporter en Syrie, en Irak, au Vietnam, en Corée ou en Afghanistan ? Pourquoi les russes et les chinois ne les ont-ils pas signalé si elles existent réellement ! Il ne faudrait pas sous-estimer la capacité des USA a enfumer son monde avec des informations faites pour induire en erreur les masses et faire croire à l’adversaire qu’on est plus puissant qu’on le dit. Je renverrai aux célèbres avions et chars en bois construits par les américains en Angleterre pour faire croire aux allemands que le débarquement aurait lieu dans le Pas-de-Calais.

      @anonyme



      La Syrie était un pays sans dettes, c’est aujourd’hui un champ de ruines : opération réussie.



      Problème, c’est un pays qui va se reconstruire maintenant que les USA y dégagent et ne peuvent plus y provoquer de heurts communautaire afin de prolonger le chaos et empêcher la reconstruction, comme ça a été le cas en Irak et en Afghanistan. Tant de milliards investis pour un si pitoyable échec ? Quelle dommage !


    • #2137361

      @ Bayin

      Tu demandes des preuves je te tutoie aussi puisqu’on a élevé les cochons ensemble), je te donne un livre à lire, elles sont là, lis le, renseignes toi sur Phil Schneider et après reviens me voir.

      Tu n’as toujours pas compris qu’il existe 2 Amérique ? Celle de Trump que l’on voit et celle de l’état profond ? Qui gère le complexe militaro industriel ? Trump ? L’état profond n’a pas besoin d’utiliser sa haute technologie pour détruire un pays (Lybie, Syrie, Irak, Afghanistan), elle la garde pour dominer la planète avec son gouvernement mondial une fois celui ci avenu. Je pense que tu n(as toujours pas vu qu’il existe 2 réalités : celle fabriquée dans laquelle on nous cantonne et la leur.

      L’état profond était en Afghanistan pour 3 raisons : affaiblir l’URSS, démembrer le pays, contrôler l’opium et en récolter les fruits. Ce qu’ils ont fait et font toujours.


    • #2137757

      @ culturovore

      Je les ai lu et je t’en ai expliqué en quoi elles n’étaient pas suffisantes pour être aussi définitif que toi.
      J’ai demandé des preuves FIABLES !

      Il y a 2 amériques qui s’affrontent, c’est un fait, on est bien d’accord. Mais il n’y a qu’une seule réalité...celle où la Russie a forcé le géant américain ayant soit-disant 200 d’avance sur tous à plier le genoux en Syrie. Désolé de n’avoir comme seule preuve le réel.

      L’étrat profond est en train de perdre l’Afghanistan après y avoir perdu sa crédibilité, le mythe de son invinciblilité et des milliards de dollars. Demande qui se trouvent derrière les talibans (le Pakistan) et qui se trouve derrière le Pakistan (la Chine) : les USA (tout comme l’Angleterre avant) étaient là afin de bloquer les circuits pétroliers (et la future route de la soie) et d’avoir des bases d’où menacer/attaquer tout le monde (l’Iran, soutenir les guerrillas anti-russes et anti-chinoises en Asie-centrale, se mettre l’Inde dans la poche en menaçant le Pakistan, etc. ... stratégie insuffisante puisqu’il faut aux américains multiplier les guerres comme Napoléon en son temps qui est allé de victoire en victoire jusqu’à la défaite tandis que les anglais se contentaient d’attendre que le fruit murisse et tombe ... ce que font russes et chinois : laisser l’empire occidentalo-US se fatiguer pendant que chacun développe son armement et comble le retard (preuve en est avec le S-300 face auquel les USA n’ont toujours pas de parade fiable)).