Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump engrange des succès au Congrès

Une compensation pour la politique extérieure abandonnée aux neocons ?

C’est le titre d’un article du Monde de ce vendredi 5 mai 2017. Ceux qui se souviennent de la campagne intense du journal des Marchés en faveur d’Hillary Clinton pourraient être surpris : comment se réjouir de succès de Trump alors qu’on le traînait dans la boue auparavant ?

 

C’est simple : depuis le 20 janvier, date de sa prise de fonction, Donald Trump a essayé d’imposer sa ligne à l’establishment. Dans cette entreprise, il n’a pas complètement réussi, ni échoué. Tout est en cours, et on ressent de France les ondes de choc de l’impitoyable bataille que se livrent les néoconservateurs et le nouvel arrivant. Trump a la main sur une partie de l’exécutif, mais les neocons tiennent fermement l’État profond et ce, depuis plus d’un demi-siècle, soit la mort de JFK.

Concrètement, la réforme de santé qui détricote l’Obamacare est passée à la Chambre des représentants. Sur la Syrie et l’OTAN, les options de Trump n’ont pour l’instant pas infléchi la politique d’agression tous azimuts des faucons du lobby militaro-industriel. Pour cette réforme, et pour une fois, Trump a été soutenu par « son » parti, qui n’est pas vraiment son parti, tant les Républicains historiques se sont opposés à la montée de ce trublion populiste. Il y a deux mois, l’abrogation de l’Obamacare s’était heurtée à un non de la part du Congrès.

Cependant, la grande réforme en cours du 43e président des USA, c’est la baisse massive des impôts. L’idée est de faire repartir la croissance, même si l’économie américaine montre déjà des signes de reprise, avec 422 000 emplois gagnés ce mois-ci et un chômage en dessous des 5%. Mais avec 35 à 50 millions de pauvres, le problème social est loin d’être résolu. Trump entend faire des économies sur l’aide sociale pour réinjecter l’argent public dans l’économie réelle. Pas dans la finance. C’est en quelque sorte un pari de relance keynésienne par le haut.

Le Monde pointe justement un paradoxe dans ce vote congressiste : un sondage réalisé parmi les habitants de la Rust Belt, qui réunit les vieux États industriels, donne la réforme majoritairement impopulaire, alors que ce sont justement ces électeurs qui ont voté pour Trump. Qui leur promettait le retour de l’emploi industriel sur le sol américain. Entreprise de démondialisation en cours...

Globalement, cette victoire ou cette avancée trumpienne vient compenser ses blocages ou ses échecs en matière de politique extérieure, où il a visiblement été dépassé par ses faucons sionistes. Son gendre Jared Kushner symbolise à lui tout seul le virage interventionniste et pro-israélien de la politique extérieure américaine, qui ne colle pas avec le programme et les promesses de campagne du président. On peut donc penser que l’État profond a laissé le champ libre à Trump à l’intérieur, qui a cédé presque sur l’essentiel à l’extérieur. L’OTAN n’est en effet pas dévitalisé, la flotte US met la pression sur la Chine, le respect de la souveraineté syrienne n’est plus à l’ordre du jour, et Poutine n’est plus l’alter ego du président américain.

Cependant, les Américains n’ont pas encore pulvérisé la Corée du Nord, envahi la Syrie, et bombardé les villes russes. Le bras de fer à la tête du gendarme du monde, le complexe processus de décision et les contradictions visibles de la politique mondiale du géant américain sont le signe d’une lutte sourde entre factions. Le pouvoir n’est pas acquis à Trump, mais pas totalement à l’État profond. Y aura-t-il partage des domaines sur le mode « à nous le monde, à toi l’Amérique » ? Négociation ? Pacte de non-agression au sommet ? L’avenir le dira, et peut-être le proche avenir, puisque trump va successivement aller en Arabie saoudite, en Israël et au Vatican.

Trump face à l’Empire ? Lire chez Kontre Kulture :

 

Pour voir clair dans la politique américaine, lire sur E&R :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1719741
    Le 5 mai à 19:54 par Jean
    Donald Trump engrange des succès au Congrès

    Trump n’engrange rien du tout ! Parlez-en aux vrais conservateurs de l’alt.right et vous verrez à quel point. La réforme du régime de santé Obamacare est pire qu’avant et il n’y a jamais eu autant d’immigrants depuis qu’il a été élu. Le projet de mur qui a fait sa marque est presque abandonné. Quant à sa politique extérieure, c’est exactement la même en pire que sous Bush et Obama. Il est revenu jusqu’à maintenant sur toutes ses promesses électorales ou presque. C’est vraiment dans son cas la pire escroquerie politique que le monde est connue depuis longtemps. Arrêtez je vous prie de lui donner des qualités qu’il n’a absolument pas. C’est une vraie couille molle qui n’a qu’une seule chose en tête : Make Israel Great.

     

    Répondre à ce message

    • #1719818
      Le 5 mai à 21:14 par Twinckel
      Donald Trump engrange des succès au Congrès

      Je suis désolé mais autant d’erreurs et d’approximations dans un message, c’est juste hallucinant.

      Le mur est certes en mauvaise voie mais du fait de l’opposition du Congrès, pas à cause de Trump.

      Et sur l’immigration qui "exploserait" selon vous, on observe actuellement au contraire une véritable chute des arrivées et des tentatives de passage à la frontière

      "Le dernier rapport de l’administration fédérale des douanes et des frontières (USCBP) montre que le nombre de clandestins interpellés lors de leur tentative d’entrée illégale aux Etats-Unis, a chuté de 30 % en mars par rapport à février, à 16.600, et de 64 % par rapport à mars 2016"

      http://reinformation.tv/trump-chute...

      Quant à Israël, vous pensiez sérieusement que l’arrivée de Trump allait bouleverser la donne ?

       
  • #1719807
    Le 5 mai à 20:55 par bertin
    Donald Trump engrange des succès au Congrès

    Trump,l’avenir...,

    Nous ne pouvons pas avoir confiance dans ce type .
    Il est partisan comme Hillary Clinton de l’impérialisme
    américain .
    Avec sa fille et son gendre on peut craindre le pire .
    Les échecs peuvent le rendre totalement imprévisible.

     

    Répondre à ce message

  • #1719972
    Le 6 mai à 00:19 par The Médiavengers
    Donald Trump engrange des succès au Congrès

    Trump n’est q’un symptôme. Il ne relancera rien du tout. Reprenons un peu de hauteur parce que là, on frise l’asphyxie.

     

    Répondre à ce message

    • #1720032
      Le 6 mai à 02:30 par otan, syndicat du crime
      Donald Trump engrange des succès au Congrès

      Absolument d’accord ; il est encore trop tôt pour délimiter les contours de son action, attendons.

       
    • #1720230
      Le 6 mai à 11:56 par GERARD R.
      Donald Trump engrange des succès au Congrès

      Il n’est par contre nullement trop tôt, pour s’entourer de méfiance, sur la politique du gaillard et sur ce qu’il a derrière la tête. Sans compter que rien n’indique, qu’il ne va pas gouverner par procuration, concédée à fifille et au gendre.

      En attendant, ce qui est sûr, c’est que son capital sympathie initial, s’est pour le moins émoussé...

       
  • #1720283
    Le 6 mai à 12:57 par Ali baba
    Donald Trump engrange des succès au Congrès

    Au vu des commentaires très divers , je me contenterai humblement , de laisser à ce président " le temps au temps " , et de ne pas " jeter le bébé avec l’eau du bain " ... certes de nombreuses contradictions , pressions , influences , ne facilitent pas sa feuille de route , mais je pense qu’il faille plus de quelques mois pour infléchir cet état de fait . D’autant que ce pays est miné et déterminé par les plus farouches opposants détenant les " clefs de la maison " depuis un siècle .
    Imaginez un instant les mêmes bâtons dans les roues si un président nationaliste arrivait au pouvoir en France ! - même avant d’être en passe de le devenir , voyez les gesticulations désapprobatrices violentes auxquelles nous assistons - donc à la puissance 10 outre atlantique , non ?

     

    Répondre à ce message

  • #1720652
    Le 6 mai à 19:07 par Paxiq
    Donald Trump engrange des succès au Congrès

    Où est la gauche sociale dans la destruction de l’Obamacare.
    Pourquoi s’extasier d’une mesure libérale que même Macron n’oserait pas ?

     

    Répondre à ce message