Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les présidents d’Université appellent leurs étudiants à voter Macron

Bienvenue en Corée de l’Ouest

Je suis heureux, j’ai trouvé LE grand gagnant de la campagne de propagande de cette présidentielle ! – qui vire de nouveau au flash totalitaire…

Jugez-vous-même : de très nombreux Présidents d’Université ont carrément écrit dans le cadre de leurs fonctions à tous leurs étudiants pour leur enjoindre de ne pas voter Le Pen, voire carrément de voter Macron !

 

J’en ai trouvé quelques uns, mais comme c’est vraiment important, j’ai besoin de vous.

J’ai donc décidé de créer le prix J« EAN MOULINET », pour tous ces résistants européistes, mi-Jean Moulin, mi-Jean Monnet.

Car outre la destruction de la déontologie la plus élémentaire en Démocratie, le plus intéressant est leur argumentaire (Merci de bien vouloir éloigner François Asselineau de ce billet…).

Je vous propose donc de m’aider à recenser en commentaire (en postant un lien) ou par le formulaire contact (si vous l’avez reçu vous-même) les Interventions de Présidents que j’aurais loupées, et que vous pourriez avoir vues ou trouvées sur Internet.

 

Je compte sur vous – c’est historique

Tout est parti de la Conférence des Présidents d’Université qui a rédigé ce communiqué de presse (les sources sont sauvegardées sur archive.is) :

 

 

Bon, ne parlons pas de racisme ethnique ou religieux, parlons de la « sortie de l’UE » – « inacceptable » !

Et la « police des idées » : c’est mal, hein ? VIVE LA TOLÉRANCE !

Car si demain le Président de l’Université de Marignane écrivait aux étudiants pour les appeler à voter Le Pen, la CPU ne dirait rien j’imagine…

Ceci a donc logiquement libéré la parole (bel exemple d’ailleurs) et la plupart se sont engouffrés dans la brèche morale. J’en suis à

- Universités de Alsace, Angers, Bordeaux, Bourgogne, Bretagne Loire, Bretagne Sud, Cergy, Lille, Nanterre, Paris I Sorbonne, Paris V Descartes, Picardie, Poitiers ;
- ESSEC, ENS, ENSAM, INSA, Polytechnique.

Commençons donc par le tour de France des « huiteuristes du 7 mai » par Poitiers, avec le Président Yves Jean :

 

 

À Cergy-Pontoise, le Président François Germinet :

 

 

À coté, à l’ESSEC :

 

 

Voir les autres injonctions macro-universitaires sur les-crises.fr

Comprendre l’escroquerie de la « pensée » antifasciste, avec Kontre Kulture

 

Les sponsors idéologiques de la maison Rothschild-Macron, sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • ca nous prendrait qqun de creatif pour trouver comment faire payer tous ces traitres

     

    Répondre à ce message

    • #1720056

      -1/ Sur le terrain du droit  : Utiliser les infrastructures et les moyens du secteur public pour soutenir un candidat à la présidentielle constitue outre une faute disciplinaire pour son auteur fonctionnaire, un délit pour le justiciable, une cause de nullité des élections.

      -2/Sur le terrain politique : c’est une injonction totalitaire du régime qui a pris ce risque pour en conjurer un autre, celui de l’insurrection. La motivation "alimentaire" de l’initiative est flagrant mais non moins évident le fait que si les élites ont peur c’est parce qu’elles savent que le point de rupture avec la nation est IMMINENT.

      -3/ Je résume : le 7 nous votons, le 8 mai la guerre civile commence

       
  • Pour mieux comprendre le positionnement de ces responsables d’universités, il faut savoir qu’une proportion non-négligeable d’étudiants vient de l’étranger, notamment d’Afrique et du Maghreb.
    Or les crédits accordés aux universités sont directement liés au nombre d’inscriptions, ce qui tombe sous le sens.
    La mauvaise compréhension en politique des présidents d’université leur fait croire que la victoire du FN équivaudra à la fermeture des frontières et à la disparition de ces filières d’étudiants étrangers.
    A cela s’ajoute la difficulté réelle (pour eux) d’attirer des étudiants pas trop mauvais dans les différentes disciplines, étudiants dont la nationalité importe peu finalement.
    La difficulté de recrutement des étudiants nationaux français s’explique aussi à son tour par la mauvaise image de l’Université en terme de formation pro et d’accès à l’emploi ("1ère productrice/usine de chômeurs") et dont elle est responsable.

     

    Répondre à ce message

  • Les étudiants devrons répondre, très justement, au devoir de mémoire s’ils veulent gravirent des échelons et ouvertures des portes (sionistes) gouvernementale.
    Là est la question : Que vont-ils faire ? Dire oui massivement aux voeux de leurs recteurs ou non et, leur avenir sera menacée. Ils sont vraiment dans le pétrin démocratique occidental sioniste.

     

    Répondre à ce message

  • Ces consignes de vote venant de l’appareil éducatif sont simplement un des symptômes qui caractérisent la stratégie visant à fabriquer de l’imbécilité dans nos écoles. La raison, qui est à l’opposé de l’imbécilité, ne saurait permettre à de telles consignes d’être entendues. La réalité, malheureusement, c’est que cette stratégie s’avère de plus en plus efficace.

     

    Répondre à ce message

  • L’association des anciens élèves de l’école où j’ai obtenu mon diplôme d’ingé (l’INSA de Lyon, nommons-la, y’a pas de raison...quand on se prostitue ainsi il faut assumer derrière) m’a aussi envoyé un mail aujourd’hui pour appeler à voter Macron, conclusion "logique" d’un gros ramassis d’amalgames et de contre-vérités de toutes sortes (le sempiternel "repli sur soi" - oubliant qu’elle a été au Tchad et en Russie - qu’ils disaient évidemment incompatible avec l’esprit de partage de la science et de la recherche, etc.)...

    Je me suis tâté pour leur envoyer un mail leur disant d’aller se faire foutre, que je me cogne de leurs opinions politiques, et que la place du vote est dans l’isoloir. Mais je me suis dit finalement que ces cons (auxquels je n’ai jamais trouvé la moindre utilité par ailleurs) ne méritaient pas que je perde mon temps.

    J’ai donc viré ce mail de merde de ma boîte mail sans plus attendre, mais tout de même assez choqué de ce partisanisme de la part d’une école d’ingé, de laquelle on attendrait de la neutralité sur le plan politique...QUAND MEME !

     

    Répondre à ce message

    • #1720058

      - Ils ont peur
      - Ils ont tous peur
      - Ils ont tous raison
      - Ils nous méprisent
      - Nous les haissons
      - Ils voudraient nous empêcher de le leur dire.
      - Ils ont tort
      - Nous leur dirons donc par le canon ce qu’ils veulent nous empêcher de dire par le vote.
      - Vieille Histoire française

      Donc jusqu’au 7 mai, tout va bien.
      Dès le 8 mai nous continuerons nos pourparlers diplomatiques par la guerre civile.
      La dissidence qui est toute la France va s’organiser en résistance armée contre l’Anti France : c’est inévitable.

      Cette résistance va être celle de type Gandhi : grève, quarantaine, résistance passive, sabotages, procès, "bonnets rouges à plein temps".

      Pas du tout la guerre Cristeros ou Pancho Villa

      Pas dans un premier temps, en tout cas.
      (Nous ne sommes ni formés ni armés)

      Mais très rapidement bien sûr (...)

      Qu’ils aillent faire leur devoir de trahison en votant.
      Nous ferons le nôtre de patriote en combattant.

       
    • Eh bien, il ne fallait pas virer cet email de votre boîte. Il n’est pas trop tard de réécrire quelques phrases évidentes de protestation. Vous voulez qu’on fasse le texte pour vous ? Ceci n’aura aucune influence sur vos notes passées.

       
  • Rien de nouveau sous le soleil de Satan... les clercs ont toujours trahi la France a travers son histoire et ce sont des hommes et femmes inconnus qui, suivi par le peuple, ont sauve le pays lorsque tout semblait perdu.

     

    Répondre à ce message

  • Alors, vous la donniez perdante après le débat ? Le Système se chie dessus pourtant.

    Un juriste pourrait nous dire si les universités sont légitimes à s’arroger ce droit de propagande ? Cela me parait outrepasser très largement leurs prérogatives.

    Il va falloir leur apprendre à rester à leur petite place.

    On arrive à répertorier tous ces pourris ? Faites des listes.

    J’aimerais bien leur écrire un email collectif pour les vomir.

     

    Répondre à ce message

  • Que peut-on attendre d’autre d’une nomenklatura ? Ce sont tous des vendus au mondialisme.

     

    Répondre à ce message

  • Vous vous attendiez à quoi ? Les universités sont noyautées par les franc-maçons et les sionistes depuis toujours ! Des bobos "supérieurs" qui haïssent le peuple, mais pas son travail !!!

     

    Répondre à ce message

    • Jean-Michel Blanquer de l’ESSEC voir mon précédent commentaire concernant le nid de la GLDF installé à l’ESSEC : http://www.egaliteetreconciliation....

      Ils sont désormais dans la lumière : « Le réseau de... François Baroin »
      http://lexpansion.lexpress.fr/actua...

      « ...Car ce "franc-maçon sans tablier", comme dit Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire, avec lequel il a partagé les bancs de l’école primaire, est foncièrement un fils de la terre. "Ses relations, François les cultive surtout dans un esprit Copains d’avant", résume Christophe Barbier, le patron de la rédaction de L’Express, qui l’a connu à Europe 1. »

       
  • A lire pour comprendre le phénomène Macron et le danger pour la démocratie.
    http://www.voltairenet.org/article1...

    Comment se fait-il que des président d’universités poussent leurs étudiants à voter pour un psychopathe qui nous entraine dans la guerre...Sont-ils tous fous ??
    Maintenant nous pouvons comprendre comment les Allemands ont été conditionnés pour suivre Hitler.
    C’est criminel.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents