Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Édouard Philippe calme le CRIF : "Nous sommes très loin d’en avoir fini avec l’antisémitisme"

Le nombre d’actes antisémites en France a augmenté de 69 % sur les neuf premiers mois de l’année, a révélé le Premier ministre Édouard Philippe dans un message posté sur Facebook. Imprécises, ces statistiques ne mesurent toutefois pas exactement l’étendue du phénomène, mais indiquent des tendances.

 

« Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce qu’il est juif résonne comme un nouveau bris de cristal », affirme le chef du gouvernement français, faisant référence à la funeste nuit de Cristal et à ses exactions nazies contre les juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938, il y a exactement 80 ans. « Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin d’en avoir fini avec l’antisémitisme », écrit Édouard Philippe, évoquant les chiffres « implacables » des actes antisémites en France sur la partie écoulée de 2018. « Alors qu’il était en baisse depuis deux ans, le nombre de ces actes a augmenté de plus de 69 % au cours des 9 premiers mois de l’année 2018 », poursuit-il.

Après des chiffres élevés en 2015, les actes antisémites avaient nettement reculé en 2016 (-58 %). La décrue s’était poursuivie en 2017 (-7 %), avec 311 actes répertoriés. Après l’attentat antisémite de Pittsburgh, aux États-Unis, fin octobre, Édouard Philippe avait redit sa détermination à « ne rien laisser passer » en matière d’antisémitisme en France. Citant le rescapé des camps nazis Elie Wiesel pour avertir du « danger » de « l’indifférence », le Premier ministre assure que « le gouvernement a précisément choisi de ne pas rester indifférent », en rappelant des décisions prises ces derniers mois.

Le gouvernement prépare notamment pour 2019 une modification de la loi afin de renforcer la lutte contre la cyberhaine, en mettant la pression sur les opérateurs du Net. « Dès la mi-novembre », une équipe nationale sera mobilisable « en permanence » au ministère de l’Éducation nationale pour intervenir dans les établissements scolaires en appui de tout enseignant confronté à l’antisémitisme, précise-t-il. Le récent plan du Premier ministre contre le racisme et l’antisémitisme prévoit l’expérimentation d’« un réseau d’enquêteurs et de magistrats spécifiquement formés à la lutte contre les actes haineux », qui pourrait être étendu au niveau national, ainsi qu’un dispositif de pré-plainte en ligne afin de favoriser les signalements.

Les chiffres dont on dispose sont fournis par des associations cultuelles – comme le Service de protection de la communauté juive, dépendant du CRIF – puis recoupés par les services du ministère de l’Intérieur. « C’est très consensuel, cela permet de déceler une tendance (à la hausse ou à la baisse), mais cela n’a aucune valeur statistique, et ne décrit même pas la réalité », déclarait François Pupponi, député et ancien maire de Sarcelles, sur Europe 1 en février dernier.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Le gouvernement sous pression, voir sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2078413

    Encore des sondages sur les agressions des Juifs ! C’est lassant.
    S’ils étaient agressés physiquement ou harcelés, ça ferait la une des journaux et des J.T., alors séchez vos larmes Edouard.
    Le pourcentage des "autres" agressions est de combien ? Et on en parle quand ?
    Edouard a déjà oublié l’agression de son neveu en Israël ?
    Non, il a pardonné, bien obligé.

     

    Répondre à ce message

  • Malheureusement n importe quel parti politique est soumis au judéotalmudisme qui gangrène tout l état français com au USA et dans le reste de l Europe , alors que ce soit Édouard, Macron , Sarkozy, Hollande ou demain les filles Lepen tous ont fait techouva !! La France n est plus maître chez elle depuis bien longtemps maintenant tous ca c bien triste pour la France qui est a la merci de la lèpre judaïste qui occupe et quadrille tout le pays a travers ses milliers d associations et officines avec com fond de commerce la pleurniche éternelle sans compter les groupes de pression com le CRIF et LICA qui sont l’ avant garde du national zionizme ignoble !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2078446

    « Cling-gling » (bruit de la caisse enregistreuse)

     

    Répondre à ce message

  • #2078463

    On voit de mieux en mieux qui dirige en France.

     

    Répondre à ce message

  • Avant d’en finir avec l’antisémitisme il convient de disséquer ce néologisme pour en comprendre le sens et l’intention.La construction étymologique du mot "antisémite", qui n’a été utilisé que vis-à-vis des Juifs, est impropre car l’adjectif sémite désigne en réalité les peuples parlant les langues sémitiques originaires du Moyen-Orient et du nord-est de l’Afrique, et non une ethnie particulière ; cette référence aux sémites est donc choisie dans un but bien précis : semer la confusion dans les esprits. Tenter d’amalgamer le judaisme avec le sionisme, idéologie conçue par Theodore Hertzl contemporain du journaliste Wilhelm Marr qui inventa le mot "antisémite" en 1879, en arguant dans un pamphlet anti-juif qu’il ne s’agit pas d’une hostilité confessionnelle (contre la religion judaïque), mais socio-politique et économique...toute la manoeuvre est désormais bien rodée et sévit aujourd’hui comme un rouleau compresseur dès la moindre critique du Sionisme : politique colonialiste visant à l’instauration du "Grand Israel" ayant pour capital du gouvernement mondial :Jerusalem.. projet relayé par une poignée d’agents israéliens facilement reconnaissables dans tous les grands médias agrées, conseillers occultes ou officiels, a vestons réversibles invariablement décorés de la Légion d’Honneur par tous les présidents de la République Française quelque soit la pseudo alternance Droite-Gauche.Ces agents qui avaient été courageusement désignés " Sayanims" par le désormais tiède Jacob Cohen sont présents dans tous les réseaux d’influence et ce qu’appellent ouvertement Raymond Barre et Elisabeth Levy : le Lobby Juif... désormais reconnu parce que validé par une juive. Raymonsd Barre pourra t- il désormais être lavé de tout soupçon ? rien de moins dans ce climat de terreur que nous subissons nous, non juifs revendiqués et chrétiens de surcroit..

     

    Répondre à ce message

  • Shoah matin midi et soir

     

    Répondre à ce message

  • Est-ce que les agressions bidons, du fait même des éléments de la communauté juive,sont comptabilisés ? Les regards perçus subjectivement par des juifs aussi ?
    et les bousculades dans les transports bondés ?
    Bref,juge et partie le BNVCA a tout intérêt à en surajouter afin de victimiser une communauté qui a tant souffert.
    Au fait,mon intervention sera t-elle comptabilisée ?

     

    Répondre à ce message

  • Et les agressions sur les goys c’est pour bientôt ???

     

    Répondre à ce message

  • #2078736

    L’antisémitisme, bientôt nouvel impôt.
    Les pauvres d’abord, comme d’habitude.

     

    Répondre à ce message

  • Par contre les Français en ont assez de cette propagande d’antisémite .Cette idée récurrente et permanente, comme une épidémie que l’on voudrait propager, espérant que toute la population puisse l’attraper pour pouvoir pleurnicher davantage .Non Mr Édouard Philippe, les Français ne sont pas des antisémites, ni des racistes, car ils ont d’autres problèmes bien plus récurrents que vous leur faite subir vous et vos acolytes .Voilà le vrai problème en France qui ne vous préoccupe apparemment pas .Sachez que la majorité des Français en ont rien à foutre du Crif, mais se demandent plutôt comment ils vont finir la fin du mois, et quel avenir pour leurs enfants.
    Si c’est l’antisémitisme qui vous tracasse, alors vous n’avez rien compris de votre fonction, et vous ne servez à rien .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents