Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Électro-décadence à l’Élysée : la bamboula des Macron déchire sa race (noire)

« “Tu as vu, soufflait quelqu’un, c’est Brahim Zaibat, le danseur, l’ex de Madonna ! Mais si, tu sais, il était dans la finale de The Island Celebrity !”. C’est de cette faune hétéroclite qu’est apparue, à 20h45, provoquant un mouvement de foule et une éclosion de téléphones portables dressés vers le ciel, Brigitte Macron tout sourire tandis que la musique augmentait ses boum boum. » (Le Parisien)

Petite atmosphère très Sodome & Gomorrhe lors de la Fête de la Musique à l’Élysée jeudi 21 juin 2018. « Busy P, Cézaire, Chloé, Kavinsky et Kiddy Smile. Le haut du panier de la French électro », explique Le Parisien. Nous on aurait écrit « le top du basket de la french electro » mais que voulez-vous, y a des franco-rétrogrades dans la PQR.

 

 

Alors, bande de ploucards du pays profond, ça vous la coupe hein ! L’Élysée macronique est à la page des dernières musiques et des dernières sexualités et ça, la terre entière nous l’envie. Que le petit monde rabougri des Français prisonniers de leur hétérosexualité réactionnaire et catho-coincée en prenne de la graine : nous avons avec Manu 1ère basculé dans le XXIIe siècle, celui de la trans-politique sur dance floor, avec quelques coups dans le pif, obligé.

 

(Le concert entier est ici)

 

Pour cette party (on a failli écrire « fête », WTF !), l’espace sacré de l’Élysée, on pense au gravier central de la cour, celui qui crisse sous les pas des Grands, a été légèrement violé par les 1 500 teufers chicos. Les futurs chefs d’État qui le fouleront risqueront de marcher sur un bout d’ecsta, une paille amochée ou une capote arc-en-ciel. Espérons que ces Bacchanales ne nous coûteront pas trop en sérieux sur la scène internationale, qui est un peu plus gravos que la scène électro.

Un des musiciens de grand talent (il met des disques et lève un bras comme David Guetta, lou ravi de la fiesta) a profité de l’occasion pour faire passer un message politique essentiel. On laisse la parole à L’Express :

« Le DJ Kiddy Smile est monté sur la scène avec un T-shirt provocant où était écrit "Fils d’immigré, noir et pédé", en signe de protestation contre la loi asile et immigration. Il avait averti sur Facebook que ses chansons porteraient le même message "sans que personne ne puisse les étouffer".

L’artiste militant de la cause LGBT avait aussi expliqué qu’il s’opposait à la "répression des migrants" et qu’il reverserait son cachet de 1.500 euros à une association d’aide aux migrants. »

Comme quoi on peut être super branché, pédé, noir et con à la fois.

 

 

Ce qui se trame derrière le joli drapeau arc-en-ciel,
à lire sur Kontre Kulture

 

Un président progressiste, sur E&R :

 






Alerter

256 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents