Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron fait de l’égalité hommes-femmes sa "grande cause" et renforce la répression

 

 

« C’est notre société entière qui est malade du sexisme », a déclaré le chef de l’État devant 200 responsables d’associations, d’institutions et de la classe politique pour la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

 

Le président de la République a commencé son discours en faisant observer une minute de silence en hommage aux 123 femmes qui ont été tuées en 2016 en France par leur partenaire ou ex-partenaire.

« La France ne doit plus être un de ces pays où les femmes ont peur », a dit M. Macron en détaillant ses « trois priorités » pour les cinq prochaines années : « l’éducation et le combat culturel en faveur de l’égalité », un « meilleur accompagnement des victimes » et un « renforcement de l’arsenal répressif ».

Parallèlement, des manifestations étaient prévues dans toute la France, fortement secouée depuis plusieurs semaines par l’onde de choc du scandale Weinstein, avec le hashtag #balancetonporc utilisé dans 500.000 tweets depuis mi-octobre.

Tout en appelant à ne pas tomber « dans un quotidien de la délation », ni que « chaque rapport hommes-femmes soit suspect », il veut se « battre pour l’égalité non négociable entre les deux sexes ».

[...]

Le chef de l’État a ensuite exposé un ensemble de mesures pour lutter contre ce fléau. Il a ainsi confirmé la création prochaine d’un « délit d’outrage sexiste » contre le harcèlement de rue, avec amende « dissuasive » et a plaidé pour que l’âge de consentement minimum à un acte sexuel soit fixé à 15 ans.

 

 

Il a aussi demandé « une attention particulière » pour les femmes migrantes, qui « cherchent aussi en fuyant leur pays à fuir l’excision pour elles et leurs petites filles ».

Évoquant la pornographie sur internet, accessible aux enfants, il a déclaré qu’« en 2018, nous devons repenser le cadre de notre régulation des contenus, en particulier les contenus audiovisuels en prenant en compte l’évolution du numérique » en étendant les pouvoirs du CSA au contrôle des contenus vidéos numériques.

Lire l’article entier sur lepoint.fr

 

Quelques réactions sur Twitter

 

 

 

L’université de Poitiers se distingue et suit les injonctions du président :

 

 

Un « remplacement » symbolique, selon le Père Louis :

 

La drague, une noble tradition française à ne pas saloper,
lire sur Kontre Kulture

 

La drague bientôt criminalisée à l’américaine ? Voir sur E&R :

 






Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Macron applique l’agenda mondialiste satanique à savoir la promotion du morbide et du "déviant" (lgbt etc.), la destruction de la famille traditionnelle socle de l’épanouissement, à travers une attaque inédite de la relation homme-femme naturellement admise.
    Il s’agit ni plus ni moins d’isoler les individus, de déstructurer les relations sociales, afin d’obtenir de parfaits bovins abrutis et votants éternellement pour leur bourreaux ...

     

    Répondre à ce message

  • Dans sa vie privée, comme dans ses mandats publics, Choupinet est excellent dans les trucs stériles et improductifs ...

     

    Répondre à ce message

  • Si on persiste dans ce sens là, de deux choses l’une :

    Ou les tribunaux ne pourront plus fonctionner, engloutis sous les affaires débiles aussi insignifiantes que dramatisées.

    Ou les juges seront systématiquement récusés, et à juste titre, car comment se faire juger par une femme - ou par un homme aussi - si on est soit une femme soit un homme dans cette ambiance d’hystérie et de partialité ? La suspicion de partialité sera sur eux. Ce sera la récusation universelle et légitime, les tribunaux ne pouvant pas être composés d’hermaphrodites.

    Les femmes auront tout perdu.

     

    Répondre à ce message

  • Le gouvernement Macron démoralise nos forces de l’ordre, il démoralise nos militaires. Le gouvernement Macron émascule les hommes de France avec un féminisme hystérique. Macron est en train de détruire le pays pour les intérêts du cartel bancaire. L’agenda s’accélère, le chaos est proche...

     

    Répondre à ce message

  • ce qui m’inquiète le plus est le délit d’outrage sexuel ? sera il interdit de poser les yeux que une femme dans la rue ?

    on n’est pas chez les mollahs bordel !!

    après femmes, nous ne sommes pas débiles nous autres les hommes, on sait bien que mater une femme comme un malade est le meilleur moyen de la faire fuir ...

    ça donne envie à des autistes légers comme moi de continuer à rester célibataire tout ça..

    pour la fixation du consentement minimum à 15 ans, je ne peux qu’appuyer la position de Macron, si il y a des filles de 14 ans qui ont un corps de femme, mentalement, elles sont sûrement des gamines

    (bon en même temps pour moi, une femme de moins de 25 ans c’est une gamine immature du point de vue des sentiments, pas pour rien que sous l’ancien régime, la majorité était à 25 ans)

     

    Répondre à ce message

  • Plus la crise s’aggrave et plus les idéologues du système sortiront des trucs comme ça pour démoraliser la société et faire accepter tout et n’importe quoi pour faire perdurer l’esclavage globaliste. Il s’agit bien d’un totalitarisme orwellien d’une société sur le point de s’effondrer ! Et puis dans un monde normal, tout ces gens là auraient finis avec une camisole.

     

    Répondre à ce message

  • Toutes les femmes décédées par la violence masculine ont-elles été tuées suite à un " excès " de coquetterie ?
    Il me semble qu’un peu plus de discernement s’impose dans l’exploration de ce sujet.
    Car voici qu’un État se propose de légiférer de façon à protéger la féminité dans les diverses attitudes qui la caractérisent.Soit ! L’intention,si elle est louable,me paraît être un exercice semé d’embûches.Le mieux serait sans doute alors de mener une vaste enquête auprès d’une grande quantité de femmes de tous âges,conditions socio-économiques,et que toutes dressassent le " portrait " du mâle selon leurs vœux.Il en sortirait une synthèse comme les technocrates apprécient d’en pondre puisqu’en dernier ressort ce travail leur reviendrait ;un monstre psycho-sociologique au sujet duquel combien parmi ces femmes seraient en désaccord !
    Il me semble que nos aïeux avaient fixé des règles à propos de leur approche des femmes.Il serait bon de s’y intéresser à défaut de parvenir judicieusement à l’élaboration de Lois qui seront la source d’une jurisprudence grandiose et feront la fortune d’avocats " spécialisés "...
    L’Éducation... Toujours...

     

    Répondre à ce message

  • Je lis les commentaires et je vois que personne n’a capté.
    Le point essentiel du message de Macron, ce n’est pas le sexisme ou la pornographie, c’est la "régulation d’internet" (comprenez : la CENSURE du WEB).
    Je l’écris en majuscules dans l’espoir de vous réveiller...

     

    Répondre à ce message

  • Il faut tout de même voir que cette campagne arrive dans un contexte social un peu particulier ; on peut se demander s’il ne s’agit pas d’une tentative de noyer le poisson ! Il faut déjà rappeler que ces dernières semaines et années ont vues la révélation de certaines affaires de harcèlement et de viol comme les affaires Weinstein, Polanski, Woody Allen, Dominique Strauss-Kahn etc. Or comme les noms l’indiquent toutes ces affaires ont un point commun ; elles concernaient des personnalités éminentes d’origine israélites. On pourrait donc se poser la question si ces notables ont un problème particulier de respect du droit à l’autodétermination sexuelle des femmes. Il y a même des intellectuels juifs à poser cette hypothèse. Ainsi le défenseur israélien des droits de l’homme aujourd’hui décédé, le Dr. Israel Shahak avait dans son livre "Histoire Juive, religion Juive, l’influence de 3000 ans" parlé du Talmud de Babylone, compilation de textes rabbiniques publiés entre la naissance du Christ et l’an 500 apr. JC environ. Dans le traité Berakhot du talmud chap.9 Feuillet 58 a figure un passage selon lequel un viol commis par un Juif à l’encontre d’une non-Juive n’était pas un adultère, la non-Juive pouvant être comparée à une "ânesse". Celà permettrait donc de comprendre ce comportement de notables juif. Mais comme dans notre société de l’information ces abus commencent à se remarquer la tentation est grande d’allumer un contre-feu ! En insinuant médiatiquement que ce problème d’abus masculin est un problème général de tous les hommes (et non un problème très particulier d’un certain groupe culturel et religieux) on empêche en noyant le poisson une mise en cause précise et ciblée des véritables responsables.

     

    Répondre à ce message

    • Cette réflexion va tout à fait dans le bon sens. J’ajouterais que Vincent Peillon a déjà annoncé la couleur par rapport au fait que la religion catholique a résisté à la république maçonnique et au protestantisme. (https://www.youtube.com/watch?time_...). Il apparaît donc que les franc-maçons veulent imposer la nouvelle religion de la laïcité en remplacement de la religion catholique, celle là même qui a permis à la France de rayonner sur le monde.

      Cette nouvelle religion va reposer sur les épaules des femmes par une supériorité sociale sur les hommes dont les fondements de la virilité et de la défense de sa famille sont minés jours après jours. Les dix commandements et les sacrements du baptême, du mariage et de l’extrême-onction régissaient la vie quotidienne de la meilleure façon qu’on puisse imaginer. Au travers du mariage, les femmes devaient être chéries dans le bonheur comme dans le malheur ainsi que les enfants. Ces lois étaient gravées dans le marbre et les franc macs veulent les effacer définitivement.

      Si bien que l’homme, de son statut patriarcal descend de niveau en niveau social pour bientôt se retrouver au stade du caniveau. D’ailleurs le simple fait d’aborder une femme dans la rue sera traité de la même manière qu’un intouchable frôlant un brahmane en Inde.

      Les femmes se sentant de plus en plus fortes et en même temps de plus en plus fragiles face à la virilité intacte des migrants, elles se regroupent par les artifices du LGBT et autres billevesée féministe afin de répondre au manque de sécurité. On a d’ailleurs pu constater cette absence de répondant de la gente masculine en Allemagne lors des agressions sexuelles de la part des migrants. Les hommes sont restés spectateurs du viol physique et psychique de leurs propres femmes. Du jamais vu jusqu’alors sauf dans le cas de l’esclavagisme.

      Les femmes sont propulsées au devant de la scène pour l’instant mais on devine bien derrière le calcul d’un certaine communauté qui va abaisser l’âge du consentement sexuel jusqu’à la pédophilie légalisée. Les Chrétiens d’aujourd’hui n’ont rien à gagner à se soumettre à cette nouvelle religion qui traîne dans ses valises les pires dérives humaines.

       
    • Très bonne analyse. Le raisonnement de "Houla" tient complètement la route ! Et cela sera de plus en plus difficile, d’autant qu’ils entretiennent allègrement cette guerre horizontale !
      Concrètement, ce ne sont que des effets d’annonce mais qui attisent bien la haine...
      Très cohérent. Merci

       
  • Si je résume bien : pour diminuer le nombre de 123 crimes par an envers des femmes par des hommes, il faut punir la drague de rue et contrôler internet !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents