Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Médecins sans frontières au cœur d’un nouveau scandale sexuel en Afrique

Plusieurs ex-employées de l’ONG assurent que certains travailleurs humanitaires ont eu recours à de jeunes prostituées durant leurs missions en Afrique ou monnayé des médicaments en échange de relations sexuelles.

 

L’affaire rappelle celle de l’ONG britannique Oxfam, dont certains employés sont accusés d’avoir commis des abus sexuels en Haïti, après le séisme dévastateur de 2010. La BBC publie ce jeudi une série de témoignages d’ex-employées de l’association Médecins sans frontières. Selon leurs dires, des membres du « staff » de MSF – hors personnel médical – auraient eu recours à des prostituées lors de diverses missions en Afrique. Un comportement « répandu », selon ces témoignages anonymes. En 2017, l’ONG s’était déjà séparée de vingt-quatre personnes, suspectées de harcèlement ou d’abus sexuels.

 

« Jeunes prostituées »

Une ancienne membre du bureau de Londres assure par exemple avoir vu un humanitaire de haut rang ramener des filles dans les locaux de l’organisation, au Kenya. « Elles étaient très jeunes et on les soupçonnait d’être des prostituées », raconte-t-elle, précisant qu’il était « implicite » qu’elles étaient là pour le sexe. L’ex-employée ajoute qu’il était parfois compliqué de dénoncer ces comportements, car les travailleurs humanitaires concernés étaient souvent « assez âgés ».

[...]

Toujours sous couvert d’anonymat, une autre ex-humanitaire, qui travaillait auprès des malades du sida en Afrique centrale, confirme que ces actes étaient « répandus ».

« Il y avait ce collègue plus âgé, qui a installé une femme dans la base. Il était clair que c’était une prostituée mais il l’appelait sa “petite amie”. Elle passait nuit après nuit avec lui », se souvient-elle. Et d’ajouter : « Il avait une cinquantaine d’années, et elle était beaucoup, beaucoup plus jeune. Et c’était flagrant, si flagrant ».

[...]

Contactée par Le Figaro, l’ONG Médecins sans frontières a réagi à ces révélations :

« Nous ne sommes pas immunisés contre les abus et nous prenons toutes les allégations au sérieux ». Pour l’heure, MSF dit n’avoir « rien pu confirmer parce qu’il n’y a pas de preuves ». « Ce sont des accusations sans fondement. En particulier sur l’échange médicaments contre du sexe », ajoute-t-on

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Ces très humanitaires ONG...
À lire sur Kontre Kulture

 

MSF, Oxfam et compagnie, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Parfois , les mots me manquent pour dire à quel point l’humanité me dégoûte profondément. Même des personnes en qui l’on met notre entière confiance et que l’on croit saines humainement comme spirituellement parlant se révèlent être en fait de véritables crapules.
    J’ai la terrible impression que personne ne peut résister au fait de profiter de son prochain (homme comme femme) dès lors qu’il a en sa possession un peu d’argent et de pouvoir. Qui est encore doté d’une morale hélleno-chrétienne qui le pousse à résister aux tentations terrestres et à mettre en avant ses capacités humaines et intellectuelles au profit de ses ses bas-instincts ? Que l’être humain soit fait pour le plaisir , je n’en doute pas un seul instant , mais ce plaisir doit faire contrepoids sur l’échelle du travail et du sacrifice et non être le moteur principal d’une vie. La seule façon de tenir la masse en laisse afin qu’elle ne parte pas à la dérive reste une bonne dictature des familles, puisque le libre-arbitre n’a pas l’air de fonctionner et que l’humain lambda choisira toujours le côté obscur à la lumière...

     

    Répondre à ce message

    • Je dirai les choses autrement...
      Vous dites que l’humain cherchera toujours le plaisir en premier lieu, soit. Mais pourquoi aller contre cette nature ? Il y a ce que j’appelle le plaisir focal et le plaisir global. Le plaisir focal est une perception agréable mais localisée, et sourde à d’autres capteurs sensoriels qui pourtant nous mettent en garde contre cette focalisation qui créé inévitablement des déséquilibres. Par exemple : je mange un gâteau, cela me fait plaisir, mais seulement du point de vue des papilles gustatives, car mes cellules du foie, de l’intestin, de l’estomac, elles, souffrent réellement. Sans parler des cellules tendineuses, ligamentaires attaquées par les sucres. Si l’on est dans le plaisir global, on tendra vers une perception plus totale des voluptés.
      De la même manière, lorsqu’un homme prend du plaisir à dominer et à asservir les autres, il n’écoute qu’une partie de son plaisir car une autre partie souffre... Il n’y a qu’à voir combien leurs visages sont tristes, éteints, émaciés par toutes ces vicissitudes. Il n’émane d’eux aucune joie véritable et profonde. Alors qu’elle déborde chez ceux qui sont bons et généreux.
      Chercher le plaisir... Pourquoi pas, mais alors celui plus global qui nous vivifie !
      Épicure disait que le but de toute vie était la recherche accumulative de plaisirs... On sait comment l’ont compris les épicuriens... Alors que lui même vivait dans le dénuement et la simplicité la plus totale. A méditer !!

       
    • Ne confondons pas plaisir et bonheur.

      L’homme est fait pour le bonheur (et en dernière analyse, le bonheur total et permanent ne se trouve qu’en Dieu), mais s’imagine souvent pouvoir trouver ce bonheur dans les plaisirs sensibles (sexe en tête) qui non seulement ne durent jamais bien longtemps mais dans certains cas sont même immoraux.

      Il y a à distinguer bien moral, bien sensible et bien utile.
      Ils ne se recoupent pas nécessairement. A l’homme d’utiliser son intelligence et d’incliner sa volonté vers le bien moral, en sachant faire fi du sensible et de l’utile lorsqu’ils contreviennent au véritable bien, seul garant du bonheur véritable et durable.

       
  • Les ONG sont des entreprises de néo-colonialisme, cela on le sait.

    Concernant les histoires sexuelles, il faut avoir vécu en Afrique pour en parler, pour savoir que les activités culturelles sont plus que réduites, que les tentations sexuelles et alcooliques sont dans beaucoup d´endroits la seule offre et occupation, qui ne vient pas forcément du blanc étranger. Quand on se donne souvent pour rien... Le blanc qui passe plus de quelques années lá-bas devient presque inéluctablement une épave, ce n´est pas un scoop.

    Plus généralement, c´est le mélange des populations et la métissolatrie gauchiste qui est en cause. La plupart des blancs -non ONG- qui vont lá-bas fondent une famille avec des résultats désastreux

    Pour les ONG la plupart sont des jeunes qui cherchent un boulot, un peu l´aventure, qui ne comprennent rien au système qu´ils servent. Comme le drapeau UNICEF est synonyme de bon dieu, il y a forcément des abus, rendus possibles par l´anarchie régnant dans ces pays.
    D´une manière générale, l´homme blanc n´a rien à faire en Afrique.

     

    Répondre à ce message

    • D’accord avec vous sauf sur un détail qui s’appelle l’unicef, dont le nom rappelle un peu la marque de vêtements Benetton.

      L’ unicef n’est qu’une "pancarte" pour attirer les naïfs de toutes couleurs, et vouloir la comparer au Bon Dieu, c’est insulter la Sainte Trinité.

       
  • Bon nombre d’expatriés font la même chose depuis des lustres dans certains pays...Maison de fonction fournie avec personnel de maison qui accessoirement peut rester la nuit vous tenir compagnie. Rien de bien nouveau...

     

    Répondre à ce message

    • #1990409

      @Chuchemimb
      Et donc, cela dédouane ces gentils médecins ?
      Je connais un essayiste écrivain pédophile, est-ce que cela invalide les fines analyses du boss Soral ?
      Il y a à l’extrême gauche des casseurs , est-ce que cela invalide L.Cerise ?
      Ou mieux nos politiques sont des traîtres, est-ce que ça veut dire que Alain Escada est lui aussi un traitre ?
      Les profs d’histoire trotskistes de l’éducation nationale racontent de la merde, est-ce que ça fait de C.Colombi une trotskiste ?
      Comparaison n’est pas raison

       
    • Détendez vous Jacques...La misère humaine ne m’émeut plus depuis longtemps, ce n’est qu’un constat froid d’un monde pourri. Et geindre ne le changera pas...

       
  • Vous remarquerez que ce sont des gonzesses qui "balancent", aucune de ces "saintes" n’ayant jamais au grand jamais eu la tentation de forniquer avec un de ces subsahariens bien membré qui leur passent entre les pattes...

     

    Répondre à ce message

    • A qui peut bien servir ce mouvement CONCERTE et mondial de délation, toutes ces femmes qui balancent les mecs sous prétexte de harcèlement viols etc ? Aux grands PROXENETES, tous sionistes comme les grands trafiquants de drogue, car les mecs se sentant menacés par les femmes vont de plus en plus avoir recours aux prostituées - qui donnent 90% de leurs gains à leurs maquereaux . Le résultat de cette campagne mondiale : il y aura de plus en plus de "clients" et donc de plus de putes, avec elles pas de problèmes de dénonciation - pour le moment . Et puis... "ce sont les femmes que l’on paie qui coûtent le moins cher"...

       
  • C’est Kouchner qui a fondé MSF en 1971 : que pouvait-il sortir de propre d’une organisation fondée par ce sioniste pourri ? Organisation "caritative" - avec le pognon des généreux pigeons-donateurs .

     

    Répondre à ce message

  • "travailleurs humanitaires"
    Ma femme a bossé dans une ONG et ces gens ne travaillent pas, ce sont des touristes.
    Les ONG ne servent à peu près à rien dans l’aide au développement. La majorité du transfert des ressources se fait via le transfert de fonds de travailleurs immigrés en Europe vers leurs familles restées au pays.

     

    Répondre à ce message

  • Cette clique de bobos immigrationnises préfère aller soigner la misère exotique alors que désormais en France il manque 10000 médecins dans les départements ruraux...
    Tous les ans je reçois une plaquette allucinante de MSF pour inciter au don, avec carte, livret, goodies... Limite s’il n’y a pas un petit africain lépreux dans l’enveloppe pour me culpabiliser de ne pas donner ! Je dirai au moins 15€ de propagande pour m’inciter à soutenir cette bande de sorossiens... Eh bien j’anonymise le courrier de retour, et je leur écris que tant qu’ils favoriseront l’invasion et le tiers monde en France ils n’auront RIEN de RIEN. Braumann et sa bande peuvent aller se brosser ailleurs !

     

    Répondre à ce message

  • Pour moi, MSF c’est une bande de nigauds, qui vont soigner (en principe) les Africains, dans leurs pays, tandis que des médecins africains plus fourbes, viennent se former et prendre la place des Blancs qui sont là-bas.

    C’est ce que je répète chaque fois, à ceux qui récoltent des fonds, à l’entrée des magasins.

     

    Répondre à ce message

  • #1990960
    Le 23 juin à 13:33 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Médecins sans frontières au cœur d’un nouveau scandale sexuel en (...)

    "compliqué de dénoncer ces comportements, car les travailleurs humanitaires concernés étaient souvent « assez âgés »."

    - Ce qui signifie qu’ils ne font pas ça depuis 5 mn, que c’est structurel, que ça correspond à une conception du monde précise.
    C’est un comportement de prédation qu’ils ont probablement toujours eu.

     

    Répondre à ce message

  • #BalancetonONG
    Va y avoir du boulot !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents