Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emmanuel Todd : "Il ne s’est rien passé en Syrie ; l’Occident est perdu"

Une analyse top niveau d’Emmanuel Todd sur la situation en Syrie et dans l’empire après les bombardements de la coalition occidentale sur Damas.

 

« On avait simplement la possibilité d’une guerre majeure et d’une sorte de showdown, c’est-à-dire la révélation de la fin d’une partie de poker, puisqu’en fait on ne sait pas ce dont les Russes sont capables. Les S400 sont peut-être capables de détruire en l’air tout ce qui vole et ça aurait été en dix minutes la fin de l’imperium américain. Ou ça aurait été l’échec du S400 et c’était de nouveau les États-Unis déchaînés.

Or là, on a tiré des pétards, on a négocié avec les Russes. Il y avait une dynamique anti-russe qui montait et puis finalement, les Américains, les Britanniques et les Français ont tapé là où les Russes les autorisaient. Donc on est revenu dans le rien. Au stade actuel de l’information, je suis plutôt rassuré. »

La Russie est une puissance d’équilibre face aux États-Unis sur le plan militaire

« Je parle d’un point de vue a priori très favorable au monde anglo-américain. Je suis français, mais comme la France est prisonnière d’un euro qu’elle ne contrôle pas et que son action ne compte plus beaucoup, ça n’a pas tellement d’importance. Alors, ce qui me préoccupe actuellement, quand on lit la presse occidentale, pour moi, c’est que c’est une presse folle. C’est-à-dire que la vision du monde dans laquelle on entretient les citoyens du monde occidental, la vision d’une Russie hyper-puissante, menaçante, tentaculaire, totalitaire, etc., est en fait une vision hallucinatoire.

La Russie a un régime que j’appelle démocratie autoritaire. Poutine est élu. Il y a un certain type de contrôle des organes de presse, mais les Russes sont informés. Tout le monde est d’accord sur le fait que les Russes sont favorables à la politique de Poutine. [...] Et, ça c’est vrai, ce pays est revenu à parité sur le plan des technologies militaires. Il ne fait aucun doute qu’ils ont fait une remontée technologique. Et de fait, la Russie se trouve être la seule force au monde qui puisse faire face, être une puissance d’équilibre face aux États-Unis sur le plan militaire. »

[...]

La fébrilité absolument incroyable des grandes démocraties occidentales

« Et puis nous, on fait comme si on était normaux. Mais la vérité, c’est que le monde le plus occidental, les trois démocraties occidentales originelles – la France, l’Angleterre et les États-Unis, c’est-à-dire les nations qui ont construit la démocratie – peuvent être considérées comme dans un état de fébrilité absolument incroyable. C’est un monde en crise. […] La vérité, c’est que dans ces trois démocraties, on est dans une situation d’instabilité et de schizophrénie.

[…] Je lis les textes de Poutine, ou de Lavrov, ou qu’il s’agisse des contacts que j’ai pu avoir encore récemment à l’ambassade de Russie, le niveau intellectuel des diplomates russes et des dirigeants russes est très supérieur à celui des Occidentaux. Vous ne pouvez pas comprendre la situation si vous ne voyez pas cette asymétrie. C’est-à-dire, une interview de Lavrov ou une discussion avec Orlov, ambassadeur russe à Paris, c’est des gens qui sont très supérieurs aux gens du quai d’Orsay. Ils ont une vision de l’histoire, une vision du monde, une vision de la Russie, une vision de l’équilibre des puissances, une vision du contrôle de soi, ce qu’ils appellent professionnalisme.

[…] Si vous arrêtez de lire Le Monde et de croire ce qu’il y a dedans, vous vous dîtes : “ben écoutez, où est la rationalité, ou est l’intelligence, où est le contrôle de soi ?” C’est ça qui est important. »

Lire l’article entier sur yetiblog.org

Loin des jugements de valeur imposés par l’oligarchie,
la pensée complexe sur la géopolitique contemporaine
est à découvrir sur Kontre Kulture

 

Emmanuel Todd, sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1945057

    entre autres

    .. , on a tiré des pétards, on a négocié avec les Russes. Il y avait une dynamique anti-russe qui montait et puis finalement, les Américains, les Britanniques et les Français ont tapé là où les Russes les autorisaient.
    admettons ! quoi que la dynamique anti russe a été le fait des dirigeants et de ses "toutous", pas du fait des nations , il ne faut pas l’oublier ni l’occulter

    Donc on est revenu dans le rien. Au stade actuel de l’information, je suis plutôt rassuré.
    qui y a t-il de si rassurant ? mr todd qui y a t il de rassurant au regard des événements qui viennent de se dérouler en syrie ?

    voici un lien d’un article intéressant : https://www.polemia.com/frappes-syr...

     

    Répondre à ce message

  • De quel droit et sur quelles preuves se base-t-il pour traiter le président élu démocratiquement et aujourd’hui plus que jamais adulé par le peuple syrien, de dictateur sanguinaire ? Netanyahou et tous ses predecesseurs , qui massacre tous les jours , et celà depuis des décennies, un peuple désarmé ont infiniment plus de sang et de crimes terroristes sur les mains que tous les soit-disant dictateurs anti-sionistes et anti-colonialistes dont les pays ont été détruit et piller par les occidentaux sous ce fallacieux prétexte ! Pour le reste il se met simplement à reconnaître , timidement ,ce que Mr Alain Soral écrit et dit depuis des années sur les médias aux ordres, le patriotisme de Poutine , les pouvoirs occultes (mais facilement identifiable pour un chercheur qui cherche ..) les politiques corrompus jusqu’à la moelle, les officines communautaires qui mènent tout cela à la baguette etc..etc . Mr. Tood semble tomber du placard au moment même où Mr. Onfray lui y grimpe pour sauver sa gamelle ! Sa chance à lui est de faire partie de la communauté , ce qui lui évitera d’être descendu en flammes trop vite ! Quand à la lucidité , l’intelligence, l’honnêteté et le professionnalisme de Mrs. Poutine Lavrov et de leurs collaborateurs , nous nous en étions appercue depuis bien longtemps, mais certainement pas en suivant les médias officiels ! Venez plus souvent sur ER , RT , Sputnik et autres médias hors système sous contrôle de l’axe du "bien" , vous verrez ce n’est pas "mal" !!

     

    Répondre à ce message

  • Dans les réactions à l’exposé d’Emmanuel TODD, je sens souvent une certaine hostilité sectaire. Par les temps qui courent nous ne pouvons nous permettre ce luxe.

    Il a un énorme mérite énoncer que les choix populaires doivent être respectés même s’ils déplaisent ; cf sa défense de Victor ORBAN.

     

    Répondre à ce message

  • #1945237

    A force d’éplucher les détails, on passe à côté de l’essentiel :

    Croyez que la guerre commence.
    Ne croyez pas qu’elle est finie.
    Pourquoi le serait-elle puisqu’elle n’a jamais cessé ?

    D’ailleurs, si ceux qui ont TOUJOURS menti vous jurent que cette guerre à one shot est finie, pourquoi les croirait-on ?

    Un nouveau prétexte chassera l’ancien :

    Le M.O. doit être terre US/ Israélienne
    Pour que l’UE continue d’être fournie en gaz et pétrole payables en $
    Et non en pétrole et gaz russes payables en roubles.
    Ou pire, en pétrole et gaz du M.O. payable en tout sauf en dollars.

    Aussi longtemps que les russes ne seront pas rentrés à Moscou, ça ne cessera JAMAIS.

    Même dans ce cas, ça continuera car ça a commencé bien avant qu’ils rentrent en scène.

    L’Amérique veut que le monde lui appartienne car sinon elle meurt.
    Elle a l’Europe.
    Elle contrôle l’Afrique
    Le Pacifique et le Japon lui appartiennent
    L’Amérique du Sud c’est chez elle
    Elle est sur toutes les mers.

    Sa suprématie est disputée :

    - en ASEAN par la Chine
    - au M.O. par la Russie.

    Or, la valeur stratégique des ananas et de la cannelle de Malaisie sont moindres que celle du gaz et du pétrole du M.O. (même si la Malaisie a du pétrole qu’elle vend d’ailleurs en $ pour pas se faire taper).

    Donc, la guerre de Syrie CONTINUE.
    C’est la guerre contre l’EI qui est finie : eux sont tous morts.

     

    Répondre à ce message

    • C’est exactement l’inverse, c’est l’Europe et ses nations historiques qui ont in té gra le ment produit les USA. Colonisation,financement, industrialisation etc les USA sont le chien de garde et la locomotive de la mondialisation initiée par et pour l’Europe, c’est son modèle qui détruit toutes les autres cultures du monde.

      La guerre contre l’EI ne fait que commencer, en Afrique, Orient et Asie.

      Tout ça n’est que la continuité de l’Histoire européenne, son heure gmt, pas américaine ou israélienne.

      Mais rassure-toi, Francois Desvignes, tu n’es pas le seul à n’y voir que du feu, contre toute raison et logique, devant l’évidence, personne ne le comprends et c’est bien fait pour.

      Europe :

      - prosélytisme des 3 monothéismes
      - scientisme
      - universalisme
      - colonisation/mission globale
      - idéologies politiques (communisme, libéralisme, nationalisme etc)
      - révolutions
      - industrialisation
      - guerres mondiales
      - mondialisation
      - conquête spatiale

      ...

      Je vois pas ce qu’il faut de plus pour VOIR !

       
    • #1945998

      @ED

      Pas du tout : ce ne sont pas les NATIONS européennes qui ont voulu, fomenté organisé et entrepris la destruction du genre humain.

      Vous ne pouvez pas dire cela.

      Les nations européennes, dont les russes, combattent depuis au moins 5 siècles cette entreprise, et avec elle la nation américaine.

      Ceux qui nous gouvernent ne sont plus de notre parti ; ils le furent ; puis de moins en moins ; et aujourd’hui plus du tout.

      Nos dieux sont plus que différents, inverses....

      Non seulement notre trône n’est plus le nôtre ; mais notre Autel également : non content d’avoir investi le pouvoir temporel, ils ont circonvenu le pouvoir spirituel.

      Rome n’est plus dans Rome.

      Ils sont chez eux à l’O.N.U et au Vatican, et nous en avons été exclus.

      Il fallait paradoxalement qu’il en fut ainsi ; qu’ils aient tout et nous rien ; que la nation européenne qui a porté la croix aux extrémités du monde , revive le calvaire de son Dieu.

      Que sur notre ruine, nous soyons David et eux Goliath, nous dans les pas du Christ et eux dans ceux du Sanhédrin pour qu’au jour prochain d’Armageddon, nous ressuscitions par notre Victoire définitive.

      Ca c’est la Vérité.
      Et en voici son couronnement :

      Gesta Dei per Francos

       
    • Les nations historiquement chrétiennes se seraient opposées à la colonisation impérialiste et aux missions civilisatrices depuis le XVe... QUI ? QUAND ? OÙ ?? Le Christ seul crucifié par les romains en Judée il y a 2000ans ?

      François, les USA c’est le prototype supranational, européen et chrétien, POUR la mondialisation , rien d’autre.

      Tu confonds Mythologie et Histoire, État et Peuple, Bien et Mal, ce serait risible si ce n’était pas aussi grave, pathétique et généralisé.

       
    • #1947174

      @ED

      Non : les nations chrétiennes ne sont pas le prototype de la mondialisation mais les ennemis historiques de la mondialisation.

      La mondialisation c’est le nouveau nom de la république universelle (du Frère :. Voltaire.)

      La République universelle " c’est un seul sceptre et un seul Autel", sous l’égide des Elus contre les anciens Sceptres et les anciens Autels, au premier rang desquels :

      - la Monarchie de droit divin française
      - la Religion catholique

      Ce que vous nommez "Empire", c’est la République universelle, et sa fille la République française, authentiquement impérialiste (et non impériale), génocidiare sous prétexte des droits de l’Homme et déicide et christicide sous prétexte de Raison.

      C’est le Sanhédrin

      Qui est en face et contre la Croix.

      Les nations chrétiennes sont du coté de la Croix.
      Les Etats et les gouvernants de ces nations sont du côté du Sanhédrin, de la République universelle, du N.O.M.

      la colonisation française d’avant 1789 n’a fait aucun mort
      Celle de la République en a fait beaucoup.
      Ce n’est pas un hasard : la colonisation chrétienne d’avant 89 et celle de la République postérieure n’ont pas les mêmes dieux et donc les mêmes ambitions ni les mêmes méthodes.

      Comparez l’action Russe en Syrie et l’action US en Irak.
      Tous deux "libérateurs".
      Ce n’est pas pareil : c’est inverse.

      Des Etats chrétiens avec une nation chrétienne, il n’en reste plus guère : la Russie donc..
      Et puis c’est tout.

      Et ainsi l’Etat et l’establishment français sont contre la Russie
      Alors que la nation française est russophile.

      Mais Qui est la France ?
      L’État et 3000 de ses pensionnés ?
      Ou la Nation ?

       
  • Todd ne va pas au bout, son constat global est juste, mais son étonnement quant à cette Russophobie qu’il juge pathologique d’un point de vue psychiatrique, est un échappatoire.
    Si sa raison est bafouée par cette posture occidentale qu’il juge donc stupide, en tant que chercheur, il doit en chercher la cause logique et non se contenter de rester dans l’anathème.

    Qui a intérêt à ce que Assad saute ?
    Qui a intérêt à ce que les US restent dans le jeu Syrien et plus globalement au PO et au MO ?
    Pourquoi Macron n’a pas défendu les intérêts nationaux en participant à cette intervention tri partite ?

    Je veux bien que le niveau culturel à l’Est soit supérieur à celui des occidentaux, il n’en demeure pas moins que ces derniers possèdent des cerveaux quant à maitriser parfaitement les rapports de force et suivant une logique d’intérêts.

    Todd a t-il peur de ne plus passer dans les mainstreams au point de castrer son analyse ?
    A-t-il peur d’être traité de raciste, de populiste ou d’antisémite ?

    Dommage, Todd fait donc le jeu des marionnettistes en se parjurant dans le silence, coupable, forcément.

     

    Répondre à ce message

    • L’intérêt de la France, c’est aussi d’avoir un pipeline reliant l’Europe au Golfe Persique, et qui ne soit pas sous le contrôle de Poutine.
      Sinon, le jour où l’Occident perdra le contrôle des océans, on sera très, très, mal.

      Rien que ces quatre dernière années, la Chine a mis à l’eau l’équivalent de la marine militaire française...

       
    • JP, je suis très circonspect sur la géostratégie uniquement liée aux énergies fossiles, modulo la route du nord, sinon comment expliquer le climato-catastrophisme actuel et sous l’impulsion du GIEC quant à influer sur les grandes puissances au niveau de leur transition énergétique ?
      Je ne crois pas que le pétrole ou le gaz soient l’objet principal des rapports de force futurs, je crois plus au terrestre et à l’espace, dans un positionnement stratégique, respectivement géographique et satellitaire (puissance numérique et télécoms).

      Bien évidemment, l’appropriation ou la conservation des eaux territoriales demeure stratégique, c’était déjà le cas auparavant et cela le demeurera dans une logique de projection sur des théâtres d’opérations extérieures, mais le monde change et je pense que ces changements expliquent certains raidissements, notamment ceux des pays pétroliers à commencer par l’Arabie Saoudite qui comprend bien que le désengagement programmé US répond à un double impératif, le basculement occidental vers les énergies renouvelables et la montée de la Chine comme concurrent politique, militaire et économique.

      Comme leur société n’a pas évolué comme pour le Qatar, sans même aborder le gouffre culturel avec l’Iran, la crainte de déclassement est grande, d’où cet intérêt commun avec Israël quant à combatte le Chiisme et par ricochet, Poutine et Assad.
      Et pour le faire, ils doivent trouver des leviers politiques quant à contraindre les Anglos-US et les français, entendu que la France est désormais et à la fois, l’obligé financier de ces pays et l’obligé moral d’Israël et en terme de politique extérieure.

       
    • Sauf que la Chine est sous contrôle euro total, cosco, maersk, IDE, import/export, spatial etc...

       
  • A propos, le gaz de l’affaire Skripal était du BZ fabriqué et utilisé par l’OTAN ! Faites le savoir autour de vous ...

     

    Répondre à ce message

  • "Il ne s’est rien passé en Syrie ; l’Occident est perdu"...
    Voilà qui est interressant. Peut-être ces missiles ne sont-ils tout simplement pas ’’tombés’’ là où ils ont explosés et destinés à faire des dégâts ailleurs que là où ils ont explosés (... !?) S’il n’y a pas plus de deux faces sur une médaille, un cube en à six...(Faut-il faire un dessin ?) Autre considération ; d’un QI à 170, la première chose qu’il faut se demander c’est s’il sert le beau, le vrai et le juste (faut-il faire un autre dessin ?) Un billard a 4 bandes qui, avec les billes elles-mêmes, servent à dévier des trajectoires. Demandez vous si des dominants en difficulté sont prêts à tout pour perdurer.

     

    Répondre à ce message

  • El Assad est devenu un dictateur sanguinaire pour des raisons de pipe-lines et de grand Israël pétrolosniffeur dans le Golan entre autres.
    Alors à part le Poutinisme révolutionnaire, ce qu’on peut dire sur ce merdier...

     

    Répondre à ce message

    • Trollage ou plus classiquement asinus ad lyram. Le président Bachar Al-Assad est le président élu a plus de 60% par son peuple depuis les années 2000. Le Golan est en territoire syrien et Israhell viole les lois internationales depuis sa création injuste et tue des innocents par haine et pour voler leurs terres.

       
  • #1945758

    "une interview de Lavrov ou une discussion avec Orlov, ambassadeur russe à Paris, c’est des gens qui sont très supérieurs aux gens du quai d’Orsay"
    On a vraiment cette impression quand on compare les interventions de Lavrov avec le petit clown triste sans envergure de Le Drian.

     

    Répondre à ce message

  • « C’est-à-dire, une interview de Lavrov ou une discussion avec Orlov, ambassadeur russe à Paris, c’est des gens qui sont très supérieurs aux gens du quai d’Orsay. Ils ont une vision de l’histoire, une vision du monde, une vision de la Russie, une vision de l’équilibre des puissances, une vision du contrôle de soi, ce qu’ils appellent professionnalisme. »
    Ni plus ni moins que l’héritage de ... Talleyrand !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents