Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En finir avec l’écriture inclusive

« Comment les promoteurs de l’écriture inclusive nous manipulent avec leurs faux arguments ? » : une vidéo de Virginia Vota.

 

 

Comprendre la société « progressiste » avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1832833
    Le 3 novembre à 22:02 par deNNoch
    En finir avec l’écriture inclusive

    Plus de travail, plus de famille, plus de patrie.
    Plus de liberté, plus d’égalité, plus de fraternité.
    Plus rien...

    Et vive la TRANSE !

     

    Répondre à ce message

  • #1832916
    Le 4 novembre à 01:41 par The Médiavengers
    En finir avec l’écriture inclusive

    Cette attaque s’inscrit dans celle de la théorie du genre. Il ne s’agit pas d’égalité (même argumentation que pour le mariage gay) mais de détruire les repères et la hiérarchie.
    Cela signifie en réalité qu’un mot n’aurait que le genre qu’on choisit de lui donner, indépendamment de toute règle générale. On est donc bien dans le libéralisme individualiste narcissique poussé à l’extrême.
    Par exemple, pourquoi dire UNE fourchette et pas UN fourchette selon son "genre" ? Aucune raison a priori. Pourquoi dire UN homme ? Le féminin n’en serait pas une femme, mais une "homesse".
    Cette méthode va très loin dans la "dinguerie" :
    - Un verre / une verresse (verrine) ?
    - Un pantalon / une pantal..esse/ -onne ?
    Je met en garde ici contre un certain relâchement vis-à-vis de l’Education nationale pour la simple raison qu’on n’y voit plus la Najatte et que le petit nouveau fait semblant de vouloir revenir aux fondamentaux. Ces gens-là sont en train de vous endormir, la preuve : ils passent déjà à l’étape suivante. L’être humain en kit, qui choisira son genre, son orthographe, sa philosophie, en attendant de choisir son physique, parce "il-elle le vaut bien".

     

    Répondre à ce message

  • #1832921
    Le 4 novembre à 02:21 par cavalier bleu
    En finir avec l’écriture inclusive

    Je viens de découvrir sa chaîne grâce à cette vidéo. C’est une excellente journaliste. Les troupes se mettent en de bataille pour passer à l’offensive. Abonnez-vous. Faite tourner les vidéos, il en va de l’avenir notre pays. Virginie est excellente !

     

    Répondre à ce message

  • #1833096
    Le 4 novembre à 12:36 par nada
    En finir avec l’écriture inclusive

    Merci Virginia, jeune femme instruite et sensée qui laisse espérer un futur à la France. La solution à l’asservissement de notre pays passe par le rétablissement d’une véritable élite.
    Le mot "inclusive" est déjà lourd de sottise. Ce qui est réellement "inclusif" c’est le masculin qui inclut le féminin et le neutre au pluriel (pour un groupe indéterminé où on trouve par exemple des hommes, des femmes, des animaux), et le neutre seulement au singulier.
    L’écriture "inclusive" en fait décortique, détache, rajoute des éléments jusqu’alors inclus, et alourdit la langue. Elle suppose que le lecteur est idiot, qu’il ignore, quand on dit "lecteur" qu’il s’agit dun public et non d’un bonhomme.
    Cette écriture de précieux ridicules n’est donc pas inclusive mais exclusive d’un petit groupe de gorgibus et magdelonnes, qui entendent bien se l’approprier et en faire un instrument de sélection (on est de leur bord ou non ? jusqu"à quel point manie-t-on leur cryptage ridicule ?)

     

    Répondre à ce message

  • #1833180
    Le 4 novembre à 14:21 par STEF de MARS
    En finir avec l’écriture inclusive

    À Saint-Claude, dans le Jura, il y a des "sculptrices sur bois"...

     

    Répondre à ce message

  • #1833328
    Le 4 novembre à 18:20 par Erdoval
    En finir avec l’écriture inclusive

    Les précieux.ses ridicules ! L’Etat le paie combien pour sortir de telles inepties ? Ceci dit si j’ai bien lu en écoutant les arguments de Virginia Vota, il me semble que l’exemple du vers de Racine tiré d’Attali tombe de lui-même car sauf erreur dans la transcription présentée l’adjectif "nouvelle" n’est accordé qu’avec le mot féminin "foi"(il n’est pas au pluriel) accord qui de la part de Racine n’aurait pas été une liberté d’auteur mais une préciosité qui lui est étrangère. A propos de foi je ne résiste pas à rappeler que la foi est un mot féminin et que le foie qui se termine avec un e est un nom masculin. J’ai bien conscience de servir un argument de poids sur un plateau à M. Haddad qui dirait qu’évidemment le E de foie est un E muet, tout comme les femmes dans cette putain de langue française qui n’ont d’autre choix que se taire et d’être bigotes (la foi bordel) ! Heureusement Haddad est arrivé pour les libérer de ces rets grammaticaux qui les ligotent ! Donc en la matière le brillant Haddad commet une faute intellectuelle et morale à l’égard de Racine ; à bout d’arguments il les invente de toute pièces. Au bout du compte cette histoire d’écriture inclusive pourrait bien n’être qu’un canular façon Botul ! Du pur ridicule !

     

    Répondre à ce message

  • #1833436
    Le 4 novembre à 20:40 par Albert Shulztp
    En finir avec l’écriture inclusive

    le rabbi Berneim ("le rabbi préféré de Madoff) a enfin décider de passer son doctorat de philosophie pour calmer la polémique autour de lui.

     

    Répondre à ce message

  • #1833665
    Le 5 novembre à 08:48 par Mandark
    En finir avec l’écriture inclusive

    Et le pire, c’est qu’ils vont désormais imposer l’écriture inclusive partout, dans les écoles, les documents administratifs officiels, les journaux télévisés,... Dans 30 ans ce sera la norme.
    Que faire contre ce Système surpuissant ? C’est vraiment déprimant.

     

    Répondre à ce message

  • #1833998
    Le 5 novembre à 19:50 par Moi
    En finir avec l’écriture inclusive

    Les droits de l’humain, pourquoi pas, mais alors, et les droits de l’humaine ? !

    Sérieusement, quels cons, ces pseudo-féministes !

     

    Répondre à ce message

  • #1834844
    Le 7 novembre à 06:09 par espritos
    En finir avec l’écriture inclusive

    L’écriture inclusive est un cheval de Troie , et comme ce Cheval offert en guise de cadeau à leur ennemi il contenait des inclusions : des guerriers qui ont fini par éliminer les troyens , ici avec l’écriture inclusive on est dans le même contexte l’élimination des mots contenants le genre féminin et masculin .
    Si vous vous demandez pourquoi ils s’attaquent aux de la langue française , c’est parce que nous réfléchissons avec des mots si dans une discussion je vous désigne un chat vous savez de quoi il s’agit , le but est clair l’élimination pur et simple sur plusieurs générations du troupeau , vous s’avez pourquoi les médiats tout confondus vous martèlent sans cesse « la part de féminité qui est en vous » ou l’invers pour les femmes , c’est pour inclure une destruction à l’intérieur de vous pour détruire soit votre masculinité pour un homme ou la féminité pour une femme . Le but d’un homme et d’une femme c’est de fondé une famille .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents