Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En finir avec l’écriture inclusive

« Comment les promoteurs de l’écriture inclusive nous manipulent avec leurs faux arguments ? » : une vidéo de Virginia Vota.

 

 

Comprendre la société « progressiste » avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1832395
    le 03/11/2017 par Mojo Risin
    En finir avec l’écriture inclusive

    Cela fait plaisir de voir cette jeune femme, bien vivante, sur E et R, après qu’elle eut risqué gros en acceptant l’invitation de Conversano à bavarder dans son gourbi. Ici, elle sera en de meilleures main, dans un environnement plus cultivé, propice à son épanouissement. Virginie, continue ton travail, ton voltage fait sauter mes plombs.

     

    • #1832454
      le 03/11/2017 par Drago
      En finir avec l’écriture inclusive

      L’écriture c’est la parole retranscrite.
      Vous avez essayé de parler en inclusif ?
      L’écriture ne reflète donc pas la parole.


  • #1832406
    le 03/11/2017 par goy pride
    En finir avec l’écriture inclusive

    Il y a un gars qui démonte magistralement et avec humour la théorie bidon de l’écriture inclusive :

    https://youtu.be/KVajPxEYQ64


  • #1832422
    le 03/11/2017 par goy pride
    En finir avec l’écriture inclusive

    En fait c’est clair que l’objectif caché de l’écriture inclusive est la destruction de la langue française. Il y a véritablement un complot visant à détruire la nation française. La nation est attaquée sous tous les fronts : économique (vente à l’encan de tous les fleurons industriels...), physique (politique vaccinale délirante pour bien flinguer l’immunité des gosses...), intellectuel et identitaire (destruction des capacités de penser et de la spécificité culturelle française en détruisant la langue...raz de marée culturel anglo-saxon...)


  • #1832425
    le 03/11/2017 par pivert
    En finir avec l’écriture inclusive

    Virgina Vota est une femme (catholique) dans toute l’acceptation du mot. En plus elle est brillante et pleine d’énergie. Elle me parait assez indépendante et ses commentaires sont étayés par des idées claires et des lectures diversifiées et dont l’orientation montre le bon sens globalement vers le bien. En ce qui concerne l’écriture inclusive, elle dénonce les mensonges des "spécialistes".
    Je recommande sa chaîne YouTube.


  • #1832426
    le 03/11/2017 par Stavrolus
    En finir avec l’écriture inclusive

    La manipulation de la langue à des fins idéologiques est l’indice certain d’une intention totalitaire.

     

    • #1832460
      le 03/11/2017 par Drago
      En finir avec l’écriture inclusive

      A la limite, entre le masculin et le féminin, l’idéal aurait été non pas le point...
      mais le trait-d’union.
      Ah, je suis taquin aussi !


  • #1832438
    le 03/11/2017 par Yasmine
    En finir avec l’écriture inclusive

    Ciel ! Comme dans tous les pays dont la langue ne connaît pas la classification de genre, pourquoi ne comprend t-elle pas que l’écriture inclusive est la solution pour la libérer de l’esclavage masculin ?...Oh ! Pitié ! Elle donne tant l’impression de souffrir...


  • #1832483
    le 03/11/2017 par Pépé le Moko
    En finir avec l’écriture inclusive

    Pour une crise " d’ Inclusivinite " , le Docteur prescris une bonne cure de jouvence à la Fistinière ...

    Comme disait l’autre , " Rien ne résiste au travail " !!!


  • #1832503

    Merci Virginia pour cette excellente intervention.
    L’écriture inclusive provoque en outre un hiatus gravissime avec son expression orale. Comment prononcer cette phrase simple : " Les français.es sont divisé.es."
    sans tomber dans l’absurde ? Le "point milieu" doit-il se prononcer ? Si oui, comment ?
    Je souhaite bon courage aux enseignants qui devront se dépatouiller avec ce charabia. Quid de tous les autres champs culturels associés a’ l’expression orale de la langue française ? Sous couvert d’intentions égalitaires, l’introduction de l’écriture inclusive est un acte de terrorisme culturel qui en dit long sur les véritables dessins de leurs auteurtrices.


  • #1832505
    le 03/11/2017 par Vendredi de la férie
    En finir avec l’écriture inclusive

    Merci à Virginie Vota pour cette brillante analyse. L’écriture inclusive n’est rien d’autre qu’une attaque frontale contre la langue française visant à déconstruire notre langue et à semer le chaos dans les esprits.

    Personne ne sera surpris que ce soit un « chercheur » issu de la « communauté de lumière », M. Haddad, auteur d’un « Manuel d’écriture inclusive » qui soit le fer de lance de cette subversion… L’écriture inclusive n’est rien d’autre qu’un nouveau front ouvert par l’Anti-France pour attaquer l’identité et la substance françaises.


  • #1832510
    le 03/11/2017 par pistache
    En finir avec l’écriture inclusive

    Ce qui suffit à comprendre qu’il y a un gros problème c’est le simple fait qu’un tout petit groupe de personnes, n’ayant aucun mandat pour cela, semblent en mesure de réformer la langue française. Tout du moins susciter le débat, comme c’est le cas actuellement.


  • #1832632
    le 03/11/2017 par LORDBYRON
    En finir avec l’écriture inclusive

    beau travail. Ce monsieur H. est un précieux ridicule dangereux. Docteur, bac+7 ! Les bras m’en tombent. Cela dit, pour soutenir une thèse en sciences humaines, lettres, histoire, langues, sachez que si vous n’avez pas d’appuis puissants, c’est inutile, peine perdue. Les postes sont même parfois réservés par cooptation larvée. J’ai des exemples concrets. Et ces mêmes tartufes se font les chantres de l’égalité républicaine ! Merci pour l’évocation de nos grands génies littéraires, Flaubert, Racine. Il s’agit ici d’hypallages et d’accords sylleptiques. Mais là, je crois que monsieur H. est imperméable à la beauté.


  • #1832637
    le 03/11/2017 par Flytox
    En finir avec l’écriture inclusive

    Raphaël Haddad, Ancien président de l’UEJF.
    Comme par hasard.

     

    • #1832775
      le 03/11/2017 par Shungmanitu Thanka
      En finir avec l’écriture inclusive

      Eh oui, c’est Monsieur "Haddad" qui nous explique comment l’on doit écrire.
      Comme c’est Monsieur "Lévy" qui nous explique comment l’on doit penser.
      Comme c’est Monsieur "Attali" qui nous explique comment l’on doit vivre.

      La bouclette est bouclée !


  • #1832666
    le 03/11/2017 par Serein
    En finir avec l’écriture inclusive

    Oui, l’écriture inclusive est une connerie, mais je n’ai rien contre une féminisation des noms. C’est très logique.
    Quand la langue française était forte, riche, belle, où elle créait des mots, où l’anglais lui prenait tous ses mots, il existait un féminin pour plein de noms.
    Et alors qu’on parle de théorie du genre, quoi de plus déstabilisant pour un enfant d’entendre ’’un chauffeur de bus’’ puis de voir une femme au poste de conduite ?

     

    • #1832781
      le 03/11/2017 par Louis #
      En finir avec l’écriture inclusive

      Mauvais exemple.
      Il suffit d’ouvrir le Larousse pour comprendre et apprécier la richesse :
      Un chauffeur (nom masculin) est une personne



      Conducteur d’un véhicule automobile et en particulier professionnel chargé de conduire une voiture, un camion, etc.
      Familier. Personne qui, dans son propre véhicule, conduit sur sa demande quelqu’un quelque part : J’ai servi de chauffeur toute la journée !
      Brigand de bandes armées qui dévastaient les campagnes françaises, sous le Directoire, et brûlaient les pieds de leurs victimes pour leur faire avouer l’endroit où elles cachaient leur argent.



      tandis que le chauffeur (nom) a pour féminin chauffeuse et désigne :



      Ouvrier, ouvrière chargés de la conduite et de la surveillance d’un feu, d’un four ou d’une chaudière.




      On voit donc que c’est Larousse qui devrait compléter ses définitions pour éviter tout sexisme et non un illogisme de vocabulaire, parce qu’une chauffeuse n’est pas une conductrice de véhicule.


    • #1832871
      le 03/11/2017 par guili guili
      En finir avec l’écriture inclusive

      "Quand la langue française était forte, riche, belle, où elle créait des mots, où l’anglais lui prenait tous ses mots"
      Pourriez-vous préciser à quelle époque exactement vous faites référence ? Pourriez-vous donner des exemples ?
      Merci d’avance.


    • #1833693
      le 05/11/2017 par Yuiiopiuyt
      En finir avec l’écriture inclusive

      Guili guili,

      L’anglais est une langue composée à 40% de vocabulaire latin et à 60% du germain. C’est ce qui est enseigné à l’université en cours de lettres étrangères.


  • #1832704
    le 03/11/2017 par prout
    En finir avec l’écriture inclusive

    De l’espoir en barre ! Bien plus attrayante que l’américaine à lunette dans sa voiture.


  • #1832833
    le 03/11/2017 par deNNoch
    En finir avec l’écriture inclusive

    Plus de travail, plus de famille, plus de patrie.
    Plus de liberté, plus d’égalité, plus de fraternité.
    Plus rien...

    Et vive la TRANSE !


  • #1832916
    le 04/11/2017 par The Médiavengers
    En finir avec l’écriture inclusive

    Cette attaque s’inscrit dans celle de la théorie du genre. Il ne s’agit pas d’égalité (même argumentation que pour le mariage gay) mais de détruire les repères et la hiérarchie.
    Cela signifie en réalité qu’un mot n’aurait que le genre qu’on choisit de lui donner, indépendamment de toute règle générale. On est donc bien dans le libéralisme individualiste narcissique poussé à l’extrême.
    Par exemple, pourquoi dire UNE fourchette et pas UN fourchette selon son "genre" ? Aucune raison a priori. Pourquoi dire UN homme ? Le féminin n’en serait pas une femme, mais une "homesse".
    Cette méthode va très loin dans la "dinguerie" :
    - Un verre / une verresse (verrine) ?
    - Un pantalon / une pantal..esse/ -onne ?
    Je met en garde ici contre un certain relâchement vis-à-vis de l’Education nationale pour la simple raison qu’on n’y voit plus la Najatte et que le petit nouveau fait semblant de vouloir revenir aux fondamentaux. Ces gens-là sont en train de vous endormir, la preuve : ils passent déjà à l’étape suivante. L’être humain en kit, qui choisira son genre, son orthographe, sa philosophie, en attendant de choisir son physique, parce "il-elle le vaut bien".


  • #1832921
    le 04/11/2017 par cavalier bleu
    En finir avec l’écriture inclusive

    Je viens de découvrir sa chaîne grâce à cette vidéo. C’est une excellente journaliste. Les troupes se mettent en de bataille pour passer à l’offensive. Abonnez-vous. Faite tourner les vidéos, il en va de l’avenir notre pays. Virginie est excellente !


  • #1833096
    le 04/11/2017 par nada
    En finir avec l’écriture inclusive

    Merci Virginia, jeune femme instruite et sensée qui laisse espérer un futur à la France. La solution à l’asservissement de notre pays passe par le rétablissement d’une véritable élite.
    Le mot "inclusive" est déjà lourd de sottise. Ce qui est réellement "inclusif" c’est le masculin qui inclut le féminin et le neutre au pluriel (pour un groupe indéterminé où on trouve par exemple des hommes, des femmes, des animaux), et le neutre seulement au singulier.
    L’écriture "inclusive" en fait décortique, détache, rajoute des éléments jusqu’alors inclus, et alourdit la langue. Elle suppose que le lecteur est idiot, qu’il ignore, quand on dit "lecteur" qu’il s’agit dun public et non d’un bonhomme.
    Cette écriture de précieux ridicules n’est donc pas inclusive mais exclusive d’un petit groupe de gorgibus et magdelonnes, qui entendent bien se l’approprier et en faire un instrument de sélection (on est de leur bord ou non ? jusqu"à quel point manie-t-on leur cryptage ridicule ?)


  • #1833180
    le 04/11/2017 par STEF de MARS
    En finir avec l’écriture inclusive

    À Saint-Claude, dans le Jura, il y a des "sculptrices sur bois"...


  • #1833328
    le 04/11/2017 par Erdoval
    En finir avec l’écriture inclusive

    Les précieux.ses ridicules ! L’Etat le paie combien pour sortir de telles inepties ? Ceci dit si j’ai bien lu en écoutant les arguments de Virginia Vota, il me semble que l’exemple du vers de Racine tiré d’Attali tombe de lui-même car sauf erreur dans la transcription présentée l’adjectif "nouvelle" n’est accordé qu’avec le mot féminin "foi"(il n’est pas au pluriel) accord qui de la part de Racine n’aurait pas été une liberté d’auteur mais une préciosité qui lui est étrangère. A propos de foi je ne résiste pas à rappeler que la foi est un mot féminin et que le foie qui se termine avec un e est un nom masculin. J’ai bien conscience de servir un argument de poids sur un plateau à M. Haddad qui dirait qu’évidemment le E de foie est un E muet, tout comme les femmes dans cette putain de langue française qui n’ont d’autre choix que se taire et d’être bigotes (la foi bordel) ! Heureusement Haddad est arrivé pour les libérer de ces rets grammaticaux qui les ligotent ! Donc en la matière le brillant Haddad commet une faute intellectuelle et morale à l’égard de Racine ; à bout d’arguments il les invente de toute pièces. Au bout du compte cette histoire d’écriture inclusive pourrait bien n’être qu’un canular façon Botul ! Du pur ridicule !


  • #1833436
    le 04/11/2017 par Albert Shulztp
    En finir avec l’écriture inclusive

    le rabbi Berneim ("le rabbi préféré de Madoff) a enfin décider de passer son doctorat de philosophie pour calmer la polémique autour de lui.


  • #1833665
    le 05/11/2017 par Mandark
    En finir avec l’écriture inclusive

    Et le pire, c’est qu’ils vont désormais imposer l’écriture inclusive partout, dans les écoles, les documents administratifs officiels, les journaux télévisés,... Dans 30 ans ce sera la norme.
    Que faire contre ce Système surpuissant ? C’est vraiment déprimant.


  • #1833998

    Les droits de l’humain, pourquoi pas, mais alors, et les droits de l’humaine ? !

    Sérieusement, quels cons, ces pseudo-féministes !


  • #1834844
    le 07/11/2017 par espritos
    En finir avec l’écriture inclusive

    L’écriture inclusive est un cheval de Troie , et comme ce Cheval offert en guise de cadeau à leur ennemi il contenait des inclusions : des guerriers qui ont fini par éliminer les troyens , ici avec l’écriture inclusive on est dans le même contexte l’élimination des mots contenants le genre féminin et masculin .
    Si vous vous demandez pourquoi ils s’attaquent aux de la langue française , c’est parce que nous réfléchissons avec des mots si dans une discussion je vous désigne un chat vous savez de quoi il s’agit , le but est clair l’élimination pur et simple sur plusieurs générations du troupeau , vous s’avez pourquoi les médiats tout confondus vous martèlent sans cesse « la part de féminité qui est en vous » ou l’invers pour les femmes , c’est pour inclure une destruction à l’intérieur de vous pour détruire soit votre masculinité pour un homme ou la féminité pour une femme . Le but d’un homme et d’une femme c’est de fondé une famille .


Commentaires suivants