Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Epstein et les Sabbatéens

Ce point d’histoire du judaïsme peu connu – les sabbatéens – a peut-être un rapport avec les crimes d’Esptein et son réseau mondial, mais c’est difficilement vérifiable. Pour la dame qui parle dans cette vidéo, il y a beaucoup de points communs entre cette déviation du judaïsme (ou son noyautage) et les événements actuels qui touchent l’élite pédocriminelle.

 

Doreen Dotan rassemble tous ces éléments, tous les points concordants, et en fait une petite théorie personnelle. C’est une façon de voir les choses, il y en a de plus rationnelles, ou de moins eschatologiques. Seulement, l’histoire nous apprend que l’eschatologie, en quelque sorte, est une métapolitique. Et en ce sens, ce qu’elle dit, même si elle fait tout ça pour sauver le judaïsme, menacé selon elle, résonne étrangement aujourd’hui au milieu des preuves qui s’accumulent contre l’hyperclasse.

 

 

Dans cette vidéo sur les « sectes cryptoreligieuses satellites du pouvoir royal », Pierre Hillard détaille les différentes variétés de judaïsme, dont le frankisme, que la vieille dame évoque également.

 

 

Sabbatéens et frankistes

La revue Che Vuoi ? du cercle freudien dit ceci :

De quelle nature était le culte des sabbateens ? Extérieurement, ils islamisaient. Dans leurs foyers, ils continuaient à judaïser. Extérieurement, ils étaient turcs, dans leurs lieux de culte clandestin ils usaient entre eux de leurs patronymes juifs-espagnols, suivaient leur propre rituel hébraïque qui, avec le temps, s’était enrichi de nombreux hymnes en ladino dédiés au Messie Sabetaï, récitaient les Incommendanças (les 18 commandements édictés par le Messie Sabetaï), maudissaient les renégats (les juifs qui avaient refusé d’entrer dans le « mystère du turban ») et faisaient reposer toute leur doctrine sur le principe kabbalistique qui postule que le fils de David (re)viendrait annoncer la fin des Temps, quand le Bien Absolu ou le Mal Absolu régnerait sur terre. Absolument pessimistes — réalistes — c’est le pari du Mal qu’ils soutenaient, en inversant — dans l’ordre du négatif — toutes les solennités juives. Les deuils rituels se transformaient en fêtes pleines d’allégresse et les Jours Redoutables en énormes orgies alimentaires et sexuelles.

Cette secte (ou tout au moins une des quatre sectes qui composaient le mouvement sabbatéen — la Dunmeh) participa au mouvement révolutionnaire des Jeunes Turcs, fut « rapatriée » en Turquie au moment des échanges de populations qui suivirent la dernière guerre gréco-turque… et finit de s’éteindre au même titre que les autres groupes de sabbatéens dispersés à travers l’ancien Empire turc, après trois siècles d’obstination à vivre dans la double appartenance instituée. Instituée, car rien n’interdisait aux membres de cette secte de larguer ce judaïsme secret, ou d’abandonner l’Islam public, ou tout simplement de se déclarer ouvertement adepte du Messie Sabetaï. En fait, la pierre angulaire sur laquelle reposait l’édifice sectaire, se représenterait par la coïncidence de l’ouvert-fermé, dehors-dedans, caché-public, et c’est l’ensemble [clandestinité] qui structurait les pratiques et les croyances de cette secte.

Un autre avatar est-européen, celui-ci plus tardif (fin XVIIe début XVIIIe siècle) fut le frankisme (ou zoharisme, ou sabbataïsme d’Europe) dont l’aspect provocateur tient à la conversion volontaire (à la suite de Jacob Frank, sabbatéen est-européen) de quelques milliers de juifs à la croyance en une divinité trinitaire, au triomphe facile que les frankistes offrent au persécuteur de toujours l’Église catholique, aux controverses « scandaleuses » qui opposaient frankistes et juifs orthodoxes, et qui se concluaient invariablement par un autodafé en grande pompe du Talmud. Ici le catholicisme était ostensiblement professé et le judaïsme secret encore plus passionnément inversé. Gershon Sholem dit que le frankisme a offert paradoxalement les cadres du mouvement des Lumières en Europe Centrale. Mais il rapporte aussi ce testament très curieux qu’un juif new-yorkais, Gottlieb Wiehle, a laissé derrière lui. Dans ce texte (1881) adressé à ses fils, cet homme se déclare frankiste et il rapporte que, sous la pression du milieu juif de Prague (sa ville natale), il avait continué à professer ouvertement le judaïsme. Mais il professait le sabbatéïsme frankiste en secret (c’est-à-dire l’ensemble catholicisme-judaïsme clandestin). Las de cette multiple clandestinité, il quitte Prague pour New York où il continue néanmoins à vivre dans cette triple fidélité passionnée, désespérée et aristocratique.

Pour en revenir à notre sujet, les dérives du judaïsme trouveraient donc leur source ou leurs sources dans des faux prophètes – comme Jacob Frank ou Sabbataï Tsevi –, ce qui absout le judaïsme de ses crimes (comme toute religion, hein, on préfère ajouter) et le purifie en tant que branche noble. En fait et le frankisme et le sabbatéisme sont des cultes secrets qui dérivent du judaïsme ou qui s’appuient dessus pour recruter des fidèles. Cela rappelle la naissance de la franc-maçonnerie ultrasecrète des Illuminés de Bavière.

 

 

Pour clore cette petite embardée dans l’histoire mouvementée du judaïsme et ses ramifications avec les élites actuelles (qui ne sont pas exclusivement juives, loin de là), il est bon de signaler que tout ne va pas dans le même sens. Par exemple, le documentaire d’Élise Lucet sur les réseaux pédophiles français, qui tourne en boucle sur le Net depuis près de 20 ans (ce qui explique sa qualité technique médiocre), donne lieu à d’étranges apparentements. Des internautes ont retrouvé l’interview de l’avocate d’un père autrefois accusé d’inceste et de pédophilie sur ses deux enfants, Monique Smadja-Epstein, croyant avoir affaire à une personnalité du clan Esptein ! Alors que c’est juste une homonymie.

 

 

Le sujet était donc « Viols d’enfants : la fin du silence ? » Et Me Smadja-Epstein apparaissait dedans en tant que défenseur du père. Il est à noter que cette enquête sur une affaire potentielle de « réseau pédophile à caractère sectaire » a été classée sans suite. Diffusé en 2000 sur France 3, le doc avait fait du bruit, du bruit en bas et du silence en haut. Ce qui ne prouve rien, évidemment.

Retour sur l’affaire dans l’affaire :

« En août 1994, de retour d’un week-end chez leur père, le petit P., 5 ans, et sa sœur M., 8 ans, présentent un comportement étrange qui, pour tout observateur un peu averti en psychologie, ne laisse pas de doute sur ce qu’ils viennent de subir. Le garçonnet involue et se met à ramper comme un bébé. Sa sœur court s’enfermer dans la salle de bain et passe des heures à se laver et se relaver... Suivront cauchemars, crises de larmes et autres troubles. La fillette refuse dès lors catégoriquement de retourner chez son père. Son frère, trop jeune, n’a pas encore cette force. Mais chaque fois qu’il rentre de ces "week-ends diaboliques", comme les appelle un de leurs bourreaux, son corps est couvert de bleus. Peu à peu, les enfants parviennent à parler. Leurs témoignages font froid dans le dos, à défaut d’émouvoir la justice qui, comme on verra, n’en a cure. Un reportage a été consacré à l’affaire sur France 3, en vain pour l’instant, "Viols d’enfants : la fin du silence ?" (Envoyé spécial, mars 1999), que l’on peut revoir ici :

 

 

Les enfants décrivent des viols collectifs, des simulations de mutilation et d’exécution (sur eux-mêmes) et des meurtres effectifs (sur de petits maghrébins), des mains coupées dans des bocaux, des têtes décapitées plantées sur des piques servant de torchères, et tout un cérémonial costumé mélangeant ésotérisme, soucoupisme et inversion des symboles chrétiens, autrement dit satanisme... qui n’est pas sans rappeler le salmigondis de doctrines des francs-maçons. Le père, un ostéopathe parisien, et son avocate, Me Monique Smadja-Epstein, que je préfère ne pas qualifier, prétendent que tout ça c’est la lecture de Tintin ! On entend tout de même le parâtre avouer à mots à peine couverts : "Je pense avoir une personnalité complexe..., fascinée par le sordide..., par la puissance de ça... Je deviens échauffé quand je parle de ça... Ce qu’il est possible de faire avec un enfant, j’en sais quelque chose." Et plus loin : "L’inceste est une pulsion qui remue chacun de nous-mêmes". (sic) »

On voit que dans ces affaires, on se perd dans les ramifications historiques, religieuses et factuelles. Mais il y a de troublantes ressemblances dans la structure même de ces affaires, où l’élite vient au secours de l’élite pour donner l’impression que rien de grave ne se passe là-haut. C’est le b.a.-ba du discours du Diable.

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2273365
    Le 7 septembre à 20:40 par Arya de Shastra
    Epstein et les Sabbatéens

    Tout se résume dans le remplacement du vrai par le faux , celui de la morale par la perversion , celui du libre arbitre par l’esclavage . D’où que viennent les tendances et les idéologies malsaines , elles se regroupent dans l’esprit démoniaque et s’opposent a la conscience divine . On voit donc s’affronter les forces du mal dominantes aujourd’hui, et depuis un bail , aux forces du bien suprême. L’une condamne les âmes a l’ignorance de leur intérêt véritable et a la perdition, et l’autre libère l’être en lui donnant accès a sa dimension éternelle de nature divine . Malheureusement la grande majorité des humains sont déjà entachés par le poison du mal . Matérialisme, science, plaisir des sens, avidité, immoralité, individualisme,cruauté etc , et de plus religions dévoyées. Le sage a bien raison de clamer que depuis le début de l’âge de Kali , il y a 5000 ans , le monde est peuplé d’animaux a face humaine .
    Pour définir cette nature démoniaque le Seigneur Suprême a dit " Jouir des sens jusqu’au dernier instant tel est croit-il impératif majeur pour l’homme . " Au plus haut niveau de la jouissance il y a le pouvoir et le sexe , les deux étant intrinsèquement liés , hors c’est Dieu le jouisseur suprême, et c’est donc l’envie que l’on trouve dans le cœur des véritables démoniaques, et c’est pourquoi ils en arrivent dans leur folie a se prendre pour Dieu . Ils entrainent les masses dans le blasphème et la perversité et ça marche . Il est béni celui qui se tient a l’écart de l’influence démoniaque et consacre son temps a mediter, prier et louer Dieu .Il est le plus intelligent des hommes et n’a qu’un désir aimer et servir le Seigneur de tout son cœur . " Le devoir suprême pour l’homme est celui qui consiste a servir Dieu avec amour et devotion et pour combler l’âme ce service doit être immotivé et ininterrompu." C’est le but de la religion, autre chose c’est au mieux une moralité et des actions purificatrices destinées a contrebalancer les effets des actions pécheresses, ce qui n’est pas si mal mais reste insuffisant pour atteindre a l’amour pur pour Dieu .

     

    Répondre à ce message

  • #2273428
    Le 7 septembre à 22:33 par 6lv1
    Epstein et les Sabbatéens

    Un autre nom des forces du mal...
    En 10000 ans il en aura porté plein, des noms, le mal...sûrement pour ne pas trop penser au fait que depuis le début de son règne, c’est toujours la même clique de tarés qui comblent tous ses désirs et elle est de plus en plus dégénérée et consanguine, la clique...
    le sionisme est le dernier avatar de kali (le démon, pas le chanteur qui nous manque à tous), celui qui déclenchera l’apocalypse, paskilékon et pas trés concentré comme garçon, par ses agissements grossiers et de plus en plus erratiques il viendra que plus personne n’ignorera plus sa folie et ne marchera dans ses combines et ses sectateurs se verront privés de toute crédibilité, puis de toute visibilité, puis de tout...alors le brouillage idéologique qui maintient l’humanité à un rang guère plus élevé que celui d’animal idiot sera définitivement neutralisé et on pourra commencer à faire des crêpes...
    En attendant, ben... on a anouna(qui ?).

     

    Répondre à ce message

  • #2273439
    Le 7 septembre à 22:57 par Testou
    Epstein et les Sabbatéens

    Quand je lis ceci :

    « Les enfants décrivent des viols collectifs, des simulations de mutilation et d’exécution (sur eux-mêmes) et des meurtres effectifs (sur de petits maghrébins), des mains coupées dans des bocaux, des têtes décapitées plantées sur des piques servant de torchères, et tout un cérémonial costumé mélangeant ésotérisme, soucoupisme et inversion des symboles chrétiens, autrement dit satanisme... »

    je me dis que vraiment, ces enfants maghrébins ont été des martyrs, nous pouvons voir plein d’affaires sur le net (YouTube, wantedpedo etc...) mais à chaque fois les victimes sont biens Européens. Donc même si leurs sort est funeste, leurs proches de battent ou de sont battues. Les arabes ils faisaient quoi ? Ils fermaient leurs gueules pardi !
    Donc les petits arabes... bah... c’est pas grave... ? J’implore Dieu pour toutes les victimes, avec des invocations supplémentaires pour ceux dont personne ne s’est souvenu !
    Viens leurs en aide mon dieu, venge les dans cette vie et dans l’au delà !

     

    Répondre à ce message

  • #2273556
    Le 8 septembre à 10:15 par GJ
    Epstein et les Sabbatéens

    Gengis KHAN était issu de ce peuple turco-mongol... et plus tard ses descendants (les Mongols) ont été recrutés par Staline pour ses secondes lignes, celles qui ont dévasté l’Allemagne de l’Est et détruit tant de vies innocentes de manière atroce.

    Les Khazars étaient également un peuple semi-nomade turc d’Asie centrale qui faisaient régner la terreur où ils se rendaient, vivant essentiellement de leurs pillages, avant d’être rejoints par des marchands juifs et de remonter vers le nord de l’Europe (Roumanie, Hongrie, Pologne).

     

    Répondre à ce message

  • #2273722
    Le 8 septembre à 16:28 par Rogiero_In
    Epstein et les Sabbatéens

    Concernant la prestation de Doreen Dotan, de la mesure et de la prudence s’imposent...
    https://www.youtube.com/watch?v=yEs...

     

    Répondre à ce message

    • #2274003
      Le 8 septembre à 22:33 par ALINE
      Epstein et les Sabbatéens

      Absolument. Technique classique de balancer du vrai pour y mêler du faux et du non-dit.

       
  • #2273747
    Le 8 septembre à 17:19 par lameute
    Epstein et les Sabbatéens

    Si j’ai suivi la vidéo,la famille Schusterman,généreux donateur pour Israël, qui a fait fortune dans le pétrole,a créé une fondation pour les enfants où certains ont été abusés.Cette famille de milliardaire s’est alliée par le mariage à la compagnie Dow qui a fait fortune grâce aux produits chimiques,dont l’agent orange,et autres poisons...Tous donc amis de Leslie Wexner,fondateur de Victoria’s Secret et bienfaiteur milliardaire d’Israël,proche d’Epstein et de Soros... Et le temple sur l’île d’Epstein serait une réplique d’un mausolée turc aujourd’hui servant de loge franc-maçonne turque ! Et tous unis autour de l’inversion des valeurs dans un but de destruction à leur profit ?! Quel cloaque ! Un cloaque en or massif mais un cloaque quand même... Mais pourquoi ? Pour le Mal ? Je ne comprends pas.

     

    Répondre à ce message

  • #2273880
    Le 8 septembre à 20:22 par lamino
    Epstein et les Sabbatéens

    Il faut voir les autres vidéos de Doreen Dotan pour comprendre qui elle est. Surtout celle sur les persécutions de Chrétiens. Je ne vais pas bloquer sur son histoire de Sabbatéen, bien reprise par d’autres, pour absoudre ce qui émane seulement de la méchanceté pure. Ce n’est qu’une diversion supplémentaire.

     

    Répondre à ce message

  • #2274294
    Le 9 septembre à 13:56 par pomme pomme
    Epstein et les Sabbatéens

    J’aurais bien aimé voir ou entendre cette dame s’émouvoir lorsque ses "frères" s’en prenaient aux enfants palestiniens ...

    "Mais nan , nous on est gentil, ce sont les sabbatéens qui sont méchants ...

    "Nan je n’ai pas voté pour la reconduction du mandat de nathanmiaou" ... Mdr

    "Moi je n’ai trouvé aucune preuve mais vous je suis certaine que vous allez en trouver ...
    Alors cherchez s’il-vous-plaît ... Allez on ne traine pas ... On s’occupe !"

    On rêve !!!
    Pfff .. NEXT ...

    Cette femme "vit" en Israël ?
    Elle a un accent américain absolument parfait ... Lol ...
    Pourquoi ?
    "l’Américain" est la langue officielle en Israël ?

     

    Répondre à ce message

  • #2274407
    Le 9 septembre à 16:31 par Sofia
    Epstein et les Sabbatéens

    La rémission par le péché ,le mal c’est le bien et vice et versa ,le beau c’est laid ,le laid c’e’st beau ,le vrai c’est le faux ,le faux c’est le vrai etc..
    ère messianique à plein régime !
    La photo dégage quelque chose de vraiment inquiétant , quelque chose de maléfique ..comme si il y avait un complot qui mijotait ..Et ces regards ,,le personnage du milieu a quelque chose de démoniaque en lui. ,il a l’air d’être le rabbin ,la personne qu’on écoute scrupuleusement ,il parle et les autres l’écoutent ,l’accoutrement en dit long aussi , l’habit traditionnel " sémite" de l’homme au centre ,les deux autres des habits occidentalisés ,du peuple ( veste ,couvre -chef ..
    Celui qui est vraiment effrayant et incarne l’autorité c’est bien le rabbin ..

     

    Répondre à ce message

  • #2276608
    Le 12 septembre à 21:46 par pif
    Epstein et les Sabbatéens

    "Juive israëlienne sur Epstein" : La dame affirme à 5m40s que le mot "saboteur" ne vient pas du français "sabot" mais de l’hébreu "sabatim / Sabbatéen", ce qui n’a pas été traduit en sous-titres.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents