Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

Le ton monte entre la Turquie et les États-Unis

Le ton monte entre la Turquie et les États-Unis, après les tentatives d’assassinat du président Recep Tayyip Erdoğan, dont celle ayant conduit à la tentative de coup d’État de juillet 2016.

 

La Turquie détient un pasteur évangélique US, Andrew Brunson, établi depuis 23 ans sur son sol. Elle l’accuse de collusion avec le PKK (Kurdes) et le FETÖ (Fethullah Gülen). En réalité, le président Erdoğan a plusieurs fois évoqué l’offre faite à Washington : « Un pasteur contre un pasteur », c’est-à-dire la libération du premier contre l’extradition de Gülen.

S’adressant à un congrès de chefs d’entreprise, le 16 avril, le président Erdoğan a révélé que la Turquie tente actuellement de substituer l’or au dollar dans ses contrats internationaux ; une mesure qui pour le moment n’a pas été commentée par Washington.

Enfin, l’achat par Ankara de systèmes de défense anti-aériens S-400 à Moscou met en cause l’Alliance atlantique.

- Le 18 avril, l’assistant du secrétaire d’État pour l’Eurasie, A. Wess Mitchell, annonçait à la Commission des Affaires étrangères de la Chambre, que cette affaire était susceptible de provoquer des sanctions du Trésor contre la Turquie. Il évoquait aussi les conséquences de telles sanctions sur la construction des F-35, dont certaines pièces viennent de Turquie.

- Le 19 avril, la porte-parole du Pentagone, Dana White, soulignait que les S-400 sont incompatibles avec le système de l’OTAN. Ils ne pourraient donc pas être utilisés efficacement par l’armée turque [à moins qu’elle ne quitte l’OTAN. NdlR.].

Voir aussi, sur E&R :

Le retour de la Guerre froide ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1950380

    Erdogan sera des nôtres quand il dénoncera l’alliance militaire israélo-turque . Pas demain la veille .

     

    • #1950525
      le 23/04/2018 par Mehmet
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Des nôtres ? Mais tu représente qui ? Erdogan lui représente les intérêts de son peuple. Ou bien doit il avant tout défendre les intérêts des quelques lecteurs d ER ?


    • #1950567
      le 23/04/2018 par Kémalophile
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Erdogan, des nôtres ? Vous rigolez ! Qu’il reste dans son coin et qu’il gère de manière souveraine son Pays, sans nous emmerder. On a déjà sa représentation immigrée chez nous, et pour apatride qu’elle soit (de fait), disons qu’on donne assez. Chacun son Pays, ce serait parfait d’ailleurs.


  • #1950390
    le 23/04/2018 par Syzygy
    Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

    Les intérêts de la Turquie sont de faire passer sur leur territoire, la Route de la Soie, le gazoduc russe South Stream (en construction) & celui en provenance de l’Iran (via la Syrie). A l’inverse des intérêts atlantistes, exactement ! Le divorce est inévitable.


  • #1950396
    le 23/04/2018 par Le king
    Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

    Pour sortir de l’OTAN, il suffit de le faire par écrit, et la décision prend effet dans l’année , d’après Asselineau...

     

    • #1950503

      @Le King, si c’était si simple que résilier son forfait de portable De Gaulle n’aurait pas été chassé du pouvoir en 1968 (soit 2 ans après avoir quitté le commandement armée de l’Otan).
      Rester dans l’Otan sans collaborer c’est ce que peut faire de mieux Erdogan pour le moment, jusqu’à l’émancipation militaire (livraison et partage des technologies Russes S-400 prévus à partir de Septembre 2019) puis l’émancipation énergetique (centrale nucléaire d’Akkuyu / gazoduc Turkstream en collaboration avec la Russie). L’Otan ne peut pas mettre a la porte un pays donc ses "alliés" Atlantistes ne peuvent l’attaquer frontalement dans une guerre chaude tant qu’elle fait partie de l’Otan même si ce n’est plus que sur le papier... A terme nul doute que la Turquie va quitter l’Otan mais le faire avant de pouvoir se défendre face à un "Printemps Turc" serait suicidaire, l’anticipation des élections rentre dans cette dynamique d’asseoir son pouvoir et d’avoir les coudées franches face à la tempête de démocratie de nos "alliés" et "amis" Atlantistes. Et, pour ceux qui le rappellent sans cesse, les accords militaires avec Israel ont été rompus unilatéralement par la Turquie après l’attaque de la flotille Mavi Marmara et l’assassinat de 10 de nos concitoyens...


    • #1950532
      le 23/04/2018 par anonyme
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Cher uzfr, de Gaulle n’a pas été chassé du pouvoir.
      De Gaulle a testé l’opinion par un référendum qui ne l’obligeait que par noblesse d’âme.

      Thémistoclès


    • #1950545

      Sortir n’est pas un problème, quand bien même cela serait rendu impossible par leurs traités, cela n’est qu’un bout de papier in fine. Nous ne sommes dans l’UE, l’euro et l’OTAN que parce que nos dirigeants le veulent bien, et que nous laissons faire. Changeons de dirigeants, et sortir ne sera pas compliqué.

      Si l’oligarchie refuse notre retrait de ces organisations, elles pourront se mettre leurs traités où chacun sait, car un traité formalise un accord politique, s’il n’y a plus d’accord, le traité devient caduque.


    • #1950575
      le 23/04/2018 par Kémalophile
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Le fait que la Turquie soit alliée (OTAN) pose plus de problèmes qu’on ne croit. Les Turcs ont les « codes », le « chiffre » (pour être inter opérables) et par exemple les plans des systèmes de surveillance sous-marine des océans et mers du globe et aussi nombre de données techniques sur l’armement... Bref, les Turcs en savent autant que nous et (quasi) que les USA.
      Compliqué quoi...


  • #1950401
    le 23/04/2018 par Saladin
    Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

    A moins qu’il (Erdogan) ne les utilise contre l’OTAN.


  • #1950417
    le 23/04/2018 par anonyme
    Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

    ’’Dana White, soulignait que les S-400 sont incompatibles avec le système de l’OTAN.’’...
    Le problème c’est qu’on finit par se demander avec qui/quoi l’OTAN est encore compatible, sauf à opter pour une soumission totale envers ceux qui l’instrumentalise, soumission rétribuée avec une monnaie de singe (’’c’est notre monnaie, mais c’est votre problème’’...) imprimée sur le mode hystérique par le pays le plus endetté et le plus agressif de la planète. Au yeux du sadique, seul le masochiste trouve grâce...


  • #1950456

    Certains pays de l’otan disposent de systèmes de dca de l’époque soviétique, exemple, Lituanie :
    http://www.litak-tak.eu/en/products...
    Le Danemark a lancé son satellite de surveillance par un lanceur chinois :
    http://www.lexpressiondz.com/linfor...


  • #1950499
    le 23/04/2018 par The Médiavengers
    Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

    On a surtout l’impression que la Turquie est prête à manger à tous les râteliers quand ça l’arrange.

     

    • #1950531
      le 23/04/2018 par Mehmet
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Ou bien stratégiquement, cela s’appel De la diplomatie de haute qualité. Ça rappel Degaulle qui jonglais entre les deux blocs pour privilégier l’interet Supérieur de la nation.


    • #1950731
      le 23/04/2018 par VIVACHAVEZ
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Mehmet, vous serez gentil d’écrire un peu mieux le français et surtout d’éviter la comparaison entre le général et votre girouette. Merci d’avance.


    • #1950778
      le 23/04/2018 par Ooie773iio
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      je vais mettre les critiques négatives :

      Il est surtout en contentieux avec tous ses voisins et aussi avec les communautés au sein de l’anatolie.

      C’est un néo-ottoman, ce qui est incompatible avec 30 millions de kurdes qui vivent en Turquie et les millions de chrétiens qui y vivent aussi, tous se sentent sous occupation sans compter que tous les pays voisins le haïssent car l’ottoman a laissé un souvenir horrible d’horreur et de barbarie.

      Ce projet turquie a été lancée le siècle passée et on en voit les limites avec l’implosion communautaire qui se traduit par des conflits armés qui s’intensifient.

      C’est un régime qui s’exprime de manière ultra-violente et c’est à mon sens un aveu de faiblesse majeure.

      Navré pour les turcophiles mais je suis objectif, le bilan sur 6 siècles est catastrophique. Bon nombres disent qu’il a redressé l’économie, je vais vous répondre que c’est en partie vrai.

      Son économie se base sur le tourisme low cost en louant des plages grecques sous occupation militaire depuis le siècle passé.

      Il a également eu des usines des USA dont la société Levis Strauss par exemple, qui avant était en Europe.

      Il y a des tas d’exemples où il n’a rien développé de lui-même, c’est juste l’oligarchie qui a profité d’un pays low cost et de la délocalisation de masse comme avec la Chine. La Turquie était un labo pour la délocalisation massive des oligarques avant d’aller à l’extrême orient.

      De plus, il a une monnaie dévaluée. Ce n’est qu’un sursis car si un jour une monnaie mondiale apparait, tout le monde est cuit. Et de toute manière, il ne peut pas concurrencer la Chine, c’est impossible.

      Je ne vois pas l’homme de la providence mais plutôt qu’un homme qui tente de faire survivre une communauté du mondialisme au péril d’enclencher des guerres avec tous ses voisins.

      Mais en même temps c’est ce mondialisme qui a nourrit ce pays depuis 20 ans, sans ça, il serait encore comme dans les années 90 dans le Moyen Âge. C’était une période où l’on pendait les gens encore sur la place publique chers amis. Et une fille que j’ai connue à fuit ce pays avec sa famille car elle a été traumatisée de voir des hommes pendus à 2min à pied de chez elle. Il suffit de voir les décapitations qui ont eu lieu l’année passée suite au pustch.

      Il faut être franc, la Turquie est en période de déstabilisation et se prend des vagues de migrants intenses comme d’autres pays. C’est très compliqué comme situation.

      Et comme le dit la Loi Murphy, ça ne peut qu’aller mal.

       

      • #1951741

        "C’est un néo-ottoman, ce qui est incompatible avec 30 millions de kurdes qui vivent en Turquie"

        Et ces Kurdes vivaient où à l’époque ottomane ? Le problème kurde ne s’est posé dans toute son acuité qu’après l’Empire ottoman, quand la division du corps social sur une base purement religieuse (la Porte ne faisait aucune distinction entre Turcs et Kurdes) a été remplacée par un nationalisme fondé sur l’appartenance raciale et linguistique.


    • #1950927
      le 24/04/2018 par jalon
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Si sortir de l’OTAN et du Dollars, c’est bouffer à tous les rateliers, alors la France devrait prendre exemple sur la Turquie.
      L’économie de la France est également très liée au tourisme. Les infrastructures de la France sont aussi à l’abandon depuis longtemps. J’éviterai de trop critiquer la Turquie car notre situation en France n’est guère mieux et nous n’avons pas encore subi ce qu’elle a subi :
      - Tentative de putsch
      - Tentative de sécession (Kurdes)
      - MILLIONS de migrants
      Avec des évenements pareils, la France aussi risque de retourner au Moyen-Âge. Les Turcs se bougent vraiment pour leur souveraineté et nous ?


    • #1951130

      @ooiee
      Waouh il faut nous donner vos sources, quelles chaînes vous regardez car même dans les commentaires des "médias libres" de Drahi, Bolloré et j’en passe je n’ai jamais rien lu d’aussi affligeant que votre commentaire :"décapitation" "ultra violence" "moyen âge"...
      Les Turcs n’ont acculturé aucun des peuples qu’ils ont soumis au cours de leur histoire, ni imposé leur langue, ni changé leur nom ou leur prénom contrairement aux Français, Anglais, Portugais et Espagnols...Et on imprime la monnaie d’aucun de ces pays (suivez mon regard...)
      Lisez Géraud Poumarède "pour en finir avec la croisade" ou aller faire un tour en Turquie, instruisez vius faites quelque chose...

       

      • #1951742

        "Les Turcs n’ont acculturé aucun des peuples qu’ils ont soumis au cours de leur histoire, ni imposé leur langue"

        Toutes les analyses génétiques qui ont été menées en Turquie indiquent le contraire, vu qu’on considère à moins de 15 % l’apport véritablement turc parmi la population du pays.


    • #1951520
      le 24/04/2018 par Blablablablobloblo
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      @vivachavez : effectivement comparer un Général qui s est planqué en Grande Bretagne pendant la guerre à un dirigeant qui a fait de son pays un des plus influents alors que les conditions ne s y prêtaient pas, tout ca en evitant des tentatives de putsch, d assassinat, en jonglant entre les différents intérêts afin d assurer l essentiel (ce que les malhonnêtes appelent retourner sa veste) et faire avancer son pays ....n est pas juste...la comparaison n a pas lieu d être...l avenir nous montrera qu Erdogan n est pas le traître, la girouette ou l imbécile comme vous avez l air de le prétendre ....il vous est difficile de l admettre comme à pas mal de gens par ici...je n entend jamais personne demander des comptes à Poutine par exemple sur ce qu on fait ses prédécesseurs ni même douter de lui tant qu il n aura pas aboli ses relations avec Israël mais a Erdogan si.....il faudrait commencer à regarder la vérité en face !


    • #1951813

      @ AF Je vais le redire avec des mots plus à votre portée : partout ou les Français, Portugais, Anglais et Espagnols ont colonisés ils ont imposé leur langue / religion (sauf Maghreb), noms / prénoms aux peuples soumis.
      Les Turcs l’ont-ils fait ? Question réthorique...ooops un mot compliqué réthorique désolé AF...
      Vous êtes probablement le seul à n’avoir rien compris à mon commentaire mais merci tout de même de votre contribution. Bonne journée

       

      • #1952492

        Il appert en effet de votre message que le mot rhétorique est trop compliqué pour que vous puissiez l’orthographier correctement.

        Puisque l’inversion accusatoire n’est, semble-t-il, pas un monopole de la communauté de lumière, je vais devoir expliciter mon message, auquel vous n’avez rien compris.

        Les Turcs ont essaimé depuis l’Asie centrale vers divers pays dont la Turquie actuelle. Aujourd’hui, la majorité des habitants desdits pays parlent différentes langues turques. Des études ont été réalisées pour estimer quelle est la part de sang turc parmi ces populations. Les résultats ne sont pas précis pour tout un tas de raisons (échantillon limité, connaissances lacunaires sur les mélanges génétiques aux périodes anciennes, etc.) mais ils permettent d’avoir un ordre de grandeur. Pour ne citer qu’une seule étude, publiée par Ceren Caner Berkman, Havva Dinc, Ceran Sekeryapan, et Inci Togan dans l’American Journal of Physical Anthropology en 2007, la part de sang turc parmi la population turcophone serait de 13% en Turquie (contre 33% par exemple en Azerbaïdjan). Cela veut dire que parmi les turcophones de Turquie, environ 87% descendent de populations non turques qui ont été turquisées et islamisées.

        C’est la confirmation par la génétique de la thèse qu’a brillamment défendue le grand turcologue américain Heath Lowry dans son ouvrage Early Ottoman Period, dans lequel il argue que l’apport génétique de populations turques a été mineur dans la péninsule anatolienne.

        Donc la réponse à votre question, qui se voulait rhétorique, est oui.


    • #1952793

      @AF
      Je n’accuse en rien, je ne rapporte que des faits, prenez une carte du monde et des pays envahis par les Espagnols, Portugais, Anglais, Français et Turcs (faites le vraiment). Tous ont imposé leur langue / leur religion (hors Maghreb) / ont changé leurs noms / prénoms à l’exception des Turcs. Quelques exemples, à son apogée l’empire Ottoman faisait 18 millions de kilomètres carrés, aujourd’hui ne parlent Turc que les peuples Turciques dont les Turcs de Turquie jusqu’à la région du Sinkiang en Chine d’où nous sommes originaires. Si les Turcs avaient agit comme les Français, Anglais, Portugais et Espagnols le Turc serait l’une des langues officielles des pays qu’ils ont foulé du pied. Est-ce le cas ? Question réthorique encore...Les exemples les plus frappants : 500 ans en Serbie, 300 ans en Algérie (ou les Français sont venus après notre départ, je dis bien départ, en 1829)...En 132 ans le Français avait été imposé comme partout ou il est passé, son empreinte sur le monde ne disparaitra qu’avec l’humanité, elle est indélébile.
      L’Algérie n’est qu’un exemple parmi des dizaines d’autres...
      Maintenant, puisque je vous confirme que je n’accuse pas et que vous ne le faites d’ailleurs pas non plus, le constat c’est que nous ne parlons pas de la même chose. Votre commentaire ne porte que sur la "génétique" ce qui n’a rien à voir avec mon propos puisque, s’il est vrai que les Turcs, à leur arrivée sur le plateau Anatolien en 1071, se sont mêlés aux autochtones (Arméniens, Grecs, Kurdes, Arabes...)les Arméniens ont perpétué l’héritage de Meshrop Mashtots en gardant langue comme religion, ce qui vrai aussi pour les Kurdes, Grecs et Arabes. Inversement, il y en a eu, entre le point de départ, le Sinkiang et le plateau Anatolien des Turcs qui ont, eux, été assimilés comme par exemple les Khazars (dont parle très bien Shlomo Sand) en se convertissant à d’autres religions et en se détournant de la langue Turque (Jean Paul Roux en parle dans son livre "l’histoire des Turcs"). On n’a pas inventé non plus d’euphémisme à l’invasion AF, les termes "colonies", "comptoirs", "mandats", "protectorats", "bienfaits de la colonisation" ne sont pas nos inventions...Je vous laisse regarder une carte du monde...bonne journée AF

       

      • #1953039

        Par ailleurs, la colonisation française n’est pas non plus monolithique. Ce n’est pas uniquement au Maghreb que l’évangélisation (qui était voulue au début, puis qui a vite été combattue par la IIIe République maçonnique elle-même) ne s’est pas faite, ou s’est faite de manière très superficielle. Les pays majoritairement musulmans d’Afrique noire le sont en grande majorité restés (Sénégal, Mali, Burkina, Tchad, Guinée, etc.). Les pays d’Indochine (Laos, Cambodge, Vietnam) sont restés très largement bouddhistes. Les animistes africains se sont en grande partie convertis au catholicisme, mais de nombreux ont conservé leur religion ancestrale. Par ailleurs, tous ces pays ont conservé leurs langues, bien que le français ait été utilisé à différents niveaux. En Afrique noire, s’il s’est imposé plus qu’ailleurs, c’est surtout en raison de la fragmentation linguistique. Il a fourni une koinè ou lingua franca à des peuples qui n’en avaient pas.

        Les colonies des Indes occidentales (Antilles et Amérique du Nord) sont un cas différent. Il s’agissait soit de colonisation de peuplement (les habitants actuels du Québec sont encore majoritairement de souche française) soit d’esclaves arrachés à leur pays d’origine, plus vulnérables à l’acculturation. En Turquie, vous ne connaissez ce phénomène qu’à travers les métisses descendant de femmes esclaves (dont certains sultans eux-mêmes), les esclaves mâles de la Porte, eunuques noirs (qara-aghalar) comme eunuques blancs (ak-aghalar), n’ayant évidemment pas donné d’enfants.

        Bref, tout cela est bien plus compliqué que votre message le laisse entendre.


    • #1950506
      le 23/04/2018 par Antinomas
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      En même temps Erdogan chercherait à rentrer dans l’UE et à sortir de l’OTAN ?
      Cela ressemble plutôt à des gesticulations hélas !

       

      • #1950574
        le 23/04/2018 par Paul82
        Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

        Erdogan n’a plus aucun intérêt à entrer dans l’UE, vu que l’armée, sanctuaire du kémalisme, a été mise au pas.


    • #1950508

      Les 2 camps se forment, et s’équipent militairement, l’escalade a déjà commencée. Ça ressemble fort à une période d’avant guerre, et nous sommes du côté de l’agresseur...

      Attali nous avait prévenus, ce sera le nouvel ordre mondial ou la guerre. Ne pouvant s’imposer sans la guerre, il ne leur reste donc que cette option... Et ce n’est pas Macron qui nous en sortira...

       

    • #1951030

      Le radeau de l’empire semble souffrir d’un certain laisser aller quant à la ligatures des rondins entre eux...ils ont jamais été d’équerre sur la finition ces mecs là : ça c’est l’arrogance ça.


    • #1951232
      le 24/04/2018 par jeandelalune
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      si l on souhaite contenir la politique menée par ces dirigeants il est nécessaire que ce pays reste dans l’otan
      au pentagone, concernant les éléments de piètres qualités , on dit ceci :
      "mieux vaut les avoir dans la tente et qu ils pissent dehors que l’inverse "
      le contentieux kurde ne se réglera qu’avec la pression de l’otan et en prenant en compte les intérêts de la russie dans cette région, qui justement , ne semble pas être en faveur d’une annexion du nord de la syrie par la turquie aux pretextes des kurdes

      en poursuivant cette politique en dehors de l’otan ce pays va au devant de graves déconvenues, car il ne lui faut jamais oublier que depuis la chute de "l’empire" otoman, il n’est que ce que d’autres veulent bien qu’il soit, ni plus ni moins

      a moins de souhaiter un affrontement direct entre la russie et la turquie, auquel cas on ne pourrait pas mieux l’orchestrer


    • #1951503

      Erdogan la girouette... Bassam Tahhan le décrit ainsi. Ce qui est bien vrai. Alors pourquoi le prendre au sérieux ici ?


    • #1951507
      le 24/04/2018 par VORONINE
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Erdogan doit certainement s’inspirer de de Gaulle : récupérer l’or, sortir de l’OTAN, virer les bases , la tentative de coup d’état, il l’a déjà eue ....Que vont ils lui faire maintenant ?


    • #1951583
      le 24/04/2018 par boule&bill
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Le ton monte entre la Turquie et les États-Unis... mais la nature de la relation (le rapport de domination) reste inchangée.

      La Turquie a toujours été le vilain petit canard ... mais un canard quand même !
      Le petit canard qui fait chier et subit aussi le groupe ; sans chercher à s’en émanciper.


    • #1951647
      le 24/04/2018 par Jean Le Chevalier
      Erdoğan prêt à sortir de l’OTAN ?

      Erdogan est l’ennemi de l’Europe, qu’il sorte de l’Otan si ça lui chante...
      Il ne cesse de menacer, de gesticuler, de fanfaronner...C’est un Mussolini en babouches, il n’impressionne personne...


Commentaires suivants