Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

Le journaliste et écrivain national-sioniste Éric Zemmour est interrogé le mercredi 14 novembre 2018 par les quelques étudiants de l’école de (futurs) cadres fondée par Marion Maréchal, la femme politique nationale-sioniste soutenue par le conseiller national-sioniste Steve Bannon.

« Venons-en à votre chapitre sur Saint Louis, le roi très chrétien. Vous lui donnez le titre de roi juif, pourquoi ? »

Ce que Zemmour ne peut pas dire, Soral le dit,
lire sur Kontre Kulture

 

Zemmour, l’ISSEP et le national-sionisme, sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2083434

    Pas sûr du tout que le fameux Saint Louis ait décrété que le peuple français dont il était devenu le roi était destiné à être le "peuple élu"... sur ce point précis Zemmour interprète librement comme l’on dit d’un film qu’il interprète "librement" une histoire vraie.
    En revanche, qu’il ait eut le projet de faire de la France un royaume modèle, rayonnant et puissant, ça c’est certain. La notion de "peuple élu" est bien plus ancien que le surgissement d’un groupe de juifs expulsés d’Egypte. Il n’est compréhensible que si on le replace à l’époque antique où LES dieux régnaient et réglaient la vie des hommes. Le messianisme juif, qui a inspiré vraisemblablement les interprétations zemmouriennes, n’est qu’une imitation d’une idéologie beaucoup plus ancienne que l’histoire juive.
    Les livres de l’historien juif Schlomo Sand permettent de saisir les nombreuses appropriations et inventions que les correcteurs scribes juifs ont faites dans leur réécriture avec l’objectif d’inventer une histoire singulière pour tous les descendants juifs. C’est ce messianisme qui anime certains idéologues juifs actuels et qui, inclu dans d’autres projets d’hégémonie pratiques et utiles, accouche d’une pathologie assez délirante que l’on voit chaque jour se déployer dans le monde occidental.

     

    Répondre à ce message

  • #2083449
    Le 18 novembre à 01:27 par Francois Desvignes
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    A ceux qui croient que Zemmour est national-sioniste :

    Le préjugé idéologique était la maladie infantile du chien de Pavlov.

    Pour Zemmour, qui est un bonapartiste :

    La France est au dessus d’Israël et de sa race
    Et Israël et sa race, au dessus de lui-même.

    Il est donc, mais dans ce sens seulement, national-sioniste.

    Pourtant et surtout, paille et poutre, le complexe de Zemmour est identique à celui de TOUS les Républicains de nationalité française :

    - Ils aiment sincèrement la France
    - Mais ont été élevés dans des idéologies francicides (judaisme, république)
    - parentes entre elles (le judaisme messianique mère de la république universelle française mère idéologique du mondialisme)
    - qui leur font lire l’Histoire de France à l’envers par leur prétendue Raison (en fait leur idéologie) plutôt qu’à l’endroit par la vérité de la Foi (qu’ils n’ont pas/plus).

    Il y a ainsi, toutes idéologies confondues, que deux types de Français :

    - Les Royalistes pour qui Dieu est maitre de l’Histoire aussi appelés École Providentialiste ( l’ Histoire de France est l’Histoire des volontés de Dieu).

    - Les Républicains lato sensu pour qui l’Homme est maitre de l’Histoire aussi appelés École humaniste (L’Histoire de France n’ est faite que par des hommes pour des hommes et Dieu n’a strictement rien à voir là-dedans).

    Pour un Royaliste donc, un soralien est typiquement zermmourien et réciproquement.
    Et pour Louis IX, authentiquement royaliste, Philippe le Bel est typiquement soralien les jours pairs et zemmourien les jours impairs.

    Démonstration :

    Un royaliste, sait que Louis IX est GENEALOGIQUEMENT de descendance davidique comme tous les rois de France comme l’a démontré le Marquis de la Franquerie.

    Mais pour Philippe le Bel, donc "un républicain", Zemmour, un soralien, Louis IX ne ne peut être roi juif QUE par mimétisme .

    Autre exemple :

    Pour un humaniste, un républicain, un bonapartiste, les idolâtres de la Raison contre la Foi, la France tire sa puissance de ses canons et perd donc logiquement sa puissance au fil de ses défaites, guerre de sept ans, Waterloo, Sedan, juin 40, Dien Bien Phu.

    Mais pour un Royaliste, la France tire sa Gloire qui est au dessus de sa Puissance de (la Justice) Sa Loi. Et Sa Loi n’est autre que la Pax Christi. C’est parce qu’Elle Juste d’une justice christique qu’elle fut est et sera a proportion Glorieuse et puissante.

    Aussi, pour un Royaliste la France est éternelle
    Et pour un humaniste mortelle.

     

    Répondre à ce message

    • #2083523
      Le 18 novembre à 08:57 par Mojo Risin
      Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

      Et à ce moment Louis XVI outré par la démonstration se lève et quitte la salle du sermon, entouré de ses courtisans.

       
    • #2083598
      Le 18 novembre à 12:21 par Francois Desvignes
      Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

      @Mojo

      Le chien de Pavlov ne s’est jamais tout à fait remis des séquelles de sa maladie d’enfance :

      - les courtisans n’ont pas eu à se lever car ils étaient au buffet en train de se goinfrer
      - et Louis XVI est resté assis et sur le cul d’apprendre qu’il était comme descendant direct de Clovis, de même généalogie que le Christ, son Roi, et lui son lieu tenant.

      Le Ciel nous sépare.

       
    • #2083692

      Ancien et Nouveau Testaments, Ancien et Nouvel Ordres, c’est kif-kif in fine, et à chaque nouveau souverain le peuple tout entier consent à l’amnésie, de l’obscure béotien à l’illuminé érudit, c’est écrit et de pire empire.

       
  • #2083506
    Le 18 novembre à 07:36 par Damien
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    1870, les français ne sont plus habitués à se battre sur leur sol ??? Je ne peut lui enlever une grande érudition ni l’amour du pays à sa maniére, mais là c’est du nul. A l’époque ,comme aujourd’hui, une élite de gestionnaires incompétent et calculateur (faire tombe napoléon III) à saigné le peuple français (bataille de gravelote 27 000 morts en seulement 1 jours et demi)

     

    Répondre à ce message

  • #2083534
    Le 18 novembre à 09:16 par alain
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    si Youssef Hindi est invité comme conférencier à l’ ISSEP, on saura dire oui ou non , si cette école est un institut du national sionisme

     

    Répondre à ce message

  • #2083562

    Et personne pour demander a M Zemmour si saint Louis s est auto impose le port de la rouelle ?

     

    Répondre à ce message

  • #2083571
    Le 18 novembre à 11:37 par Rekedi
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    ISSEP anagramme de... PISSE.
    On tourne autour, mais c’est très exactement ça.

     

    Répondre à ce message

  • #2083592
    Le 18 novembre à 12:05 par julot
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    Zemmour dans toute sa splendeur, revisitant encore une fois l’histoire de France afin de valider l’angle politique identitaire et conservateur (servant le messianisme d’israël) qu’une bonne partie de la droite semble accueillir avec enthousiasme.
    L’islam pose un problème pour la France car sa structure politique n’est pas transposable en France et c’est là qu’intervient la providentiel communauté de lumière qui veut tirer profit des antagonismes qui fracture la France et par extension la civilisation dite Occidentale (hélléno-Chrétienne) avec la civilisation dite Orientale (Islamique).
    Après s’être occupé de détruire les fondements même que nous avons hérité du règne de St Louis et qui ont permis à ce pays de durer ainsi que d’être (de par sa position géographique) un point d’équilibre en méditerranée et donc avec notre voisin musulman, voilà qu’ils réveillent nos vieux démons pour que survive et aboutisse le projet Israël.
    St Louis était réputé dans toute l’Europe, de sorte que les différentes monarchies ont souvent sollicité son arbitrage. Il a contribué à étendre par la conversion le christianisme afin de protéger le royaume des invasions venues de l’Est au lieu d’utiliser la force armée (un fin diplomate). Ses motivations n’ont pas été d’ordre messianique comme le souligne Zeymmour mais plutôt politique (principe de différentiation entre Jérusalem céleste et terrestre laissant la place au libre arbitre). Son attitude à propos des juifs repose essentiellement sur la nature inassimilable du judaïsme talmudique (état dans l’état) bien qu’obéissant en partie à l’ancien testament (dilemme chrétien), ce qui l’a opposé à la position plus radicale de Rome sur cette question (considérant les juifs comme peuple déicide).
    Certains détails m’échappe encore mais une chose est sûre le messianisme a muté (dans la forme, pas le fond) à travers les siècles profitant de l’incapacité des hommes à comprendre que les principes contenus dans le judaïsme portent les germes de la division et du totalitarisme, que le christianisme pour l’Occident et l’Islam pour l’Orient ont tenté d’endiguer à leurs manières sans jamais résoudre le problème de paternité revendiqué par une élite juive résolue à survivre en tant que culture quitte à embarquer le monde entier dans le chaos propice à l’avènement de leur messie.
    Le peuple juif s’entête dans son réflexe communautaire à corrompre la mémoire collective sans comprendre que cela les conduira à notre perte à tous ;

     

    Répondre à ce message

    • #2083766
      Le 18 novembre à 16:36 par Francois Desvignes
      Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

      Certains détails m’échappe encore mais une chose est sûre le messianisme a muté (dans la forme, pas le fond) à travers les siècles profitant de l’incapacité des hommes à comprendre que les principes contenus dans le judaïsme portent les germes de la division et du totalitarisme, que le christianisme pour l’Occident et l’Islam pour l’Orient ont tenté d’endiguer à leurs manières sans jamais résoudre le problème de paternité revendiqué par une élite juive résolue à survivre en tant que culture quitte à embarquer le monde entier dans le chaos propice à l’avènement de leur messie. "



      Franchement, vous êtes sérieux, là ?

      Pourtant :

      - le Messianisme n’a pas "muté" à travers les siècles, il s’est accompli sur le Golgotha : Dieu Eternel est invariable, il ne "mute "pas . Seule Marianne, (cette pute) change de tenue et de discours au gré de ses partenaires.

      - Le judaisme n’a JAMAIS porté les germes de la division et du totalitarisme car le Talmudisme n’EST PAS le judaisme : il est le descendant des Pharisiens et du Sanhédrin dont "le père est Satan" (Rom ??). C’est un antijudaisme. Le Judaisme accompli, c’est le Christianisme.Et seulement lui.

      - Le christianisme en Occident, l’Islam en Orient : l’islam n’EST PAS une religion
      . C’est une secte proto satanique. Seule la religion qui réalise des miracles est une religion. Seul le Catholicisme peut présenter 300 corps imputrescibles depuis l’Ascension. L’islam sans miracle est donc une secte.

      - D’autre part, avant l’islam en Orient, il y avait le Christianisme en Orient. Donc, le Christianisme en Occident et en Orient, au Septentrion et au Midi, jusqu’aux extrémités de la terre, jusqu’à la consommation des Siècles. Et l’Humanité derrière la Croix, le Croissant en enfer.

      - Enfin, concernant le messianisme pharisianique (improprement nommé "juif" ie les juifs improprement désignés comme abrahamiques, les SEULS fils d’Abraham étant les catholiques), donc concernant leur contre messianisme (leur Messie est un anti christ) , cet anti Christ venant avant la Parousie du vrai Christ, nous l’appelons Anté-christ.

      C’est le seul point d’accord entre les catholiques et les talmudistes , juifs apostates de Dieu et d’Abraham.

      Abraham qui veut dire "père des croyants" donc des catholiques.

      Et seulement eux, si le Dieu trinitaire est UN.

      Ces quelques détails vous avaient sans doute échappé.

       
    • #2085590

      Francois Desvignes,

      Vous dites :

      "Le christianisme en Occident, l’Islam en Orient : l’islam n’EST PAS une religion
      . C’est une secte proto satanique. Seule la religion qui réalise des miracles est une religion. Seul le Catholicisme peut présenter 300 corps imputrescibles depuis l’Ascension. L’islam sans miracle est donc une secte"

      Il vous plait bien trop souvent de critiquer l’Islam que vous semblez en réalité bien peu connaitre.
      Respecter la foi de son prochain fait parti de la pudeur et je ne crois pas que les Musulmans fréquentant ce site de réconciliation nationale tiennent des propos aussi virulents que les vôtres à l’encontre de la foi catholique...

      M’enfin, le retour de celui que l’on nomme l’Esprit et la Parole de Dieu semble si proche...Nul besoin alors de trop tergiverser en ces temps de troubles...

       
  • #2083782
    Le 18 novembre à 17:18 par petit_poney
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    Prochains livres de Zemmour :
    “Alfred De Musset, ce judéolâtre”
    “Arthur Schopenhauer ou l’Ancien Testament sublimé”
    “Louis-Ferdinand Céline, le Maïmonide du XXème siècle”
    “Bernard-Henri Lévy ou l’antisémite au service de la conquête islamique”

     

    Répondre à ce message

  • #2084062
    Le 19 novembre à 06:10 par Alphonse
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    Ca fait un peu pitié tout ça, le gros logo style maison blanche, les petits honorés de s’adresser à cette sommité vue à la télé.
    Zemmour l’ "historien" "ostracisé".

     

    Répondre à ce message

  • #2084305
    Le 19 novembre à 16:03 par Paul82
    Éric Zemmour interrogé par les "étudiants" de l’ISSEP

    Passons sur les approximations, du genre "les rois de France n’étaient que des roitelets [avant Charles VII], ce qui est faux, mais passons. Monsieur Zemmour est bien gentil (sans mauvais jeu de mot) avec ses explications, mais quid de la traduction du Talmud au XIIe siècle ? Pourquoi saint Louis et les clercs se sont énervés (et il y a de quoi !) quand ils ont découvert ce qui est écrit dans ce livre ?

    Quant à de Gaulle, c’est comme avec Napoléon : une aventure certes belle mais sans lendemain. Ceux qui ont lu sa biographie par J Bainville comprendront.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents