Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Espagne : visé par une enquête pour corruption, l’ancien roi Juan Carlos quitte le pays

Les justices suisse et espagnole enquêtent notamment sur une centaine de millions de dollars qui auraient été secrètement versés à Juan Carlos Ier par l’Arabie saoudite.

 

 

(...)

Juan Carlos Ier avait abdiqué en juin 2014 en faveur de son fils Felipe, alors que la fin de son règne avait été ternie par différents scandales, et en particulier des soupçons sur sa fortune opaque et ses relations étroites avec la famille royale saoudienne. L’enquête avait échu au parquet du haut tribunal puisque « une des personnes impliquées dans les faits visés par l’enquête était alors le roi, l’actuel souverain émérite Juan Carlos de Bourbon », avait indiqué en juin la Cour suprême.

« Cette enquête vise précisément à établir ou écarter la pertinence (d’une poursuite) pénale des faits survenus après le mois de juin 2014, date à laquelle le roi émérite a cessé d’être protégé par l’inviolabilité », a ajouté le parquet dans un communiqué.

 

Révélations de la presse

Le dossier avait été ouvert en septembre 2018 à la suite de la publication d’enregistrements de l’ancienne maîtresse de Juan Carlos, Corinna Zu Sayn-Wittgenstein, qui affirmait que le souverain avait encaissé une commission pour la concession d’un contrat de 6,7 milliards d’euros pour la construction d’une train à grande vitesse entre La Mecque et Médine à un consortium d’entreprises espagnoles. « Il s’agirait d’un éventuel délit de corruption dans les transactions commerciales internationales », avait alors signalé le parquet.

Le quotidien suisse Tribune de Genève a affirmé début mars que Juan Carlos avait reçu, en 2008, 100 millions de dollars du roi Abdallah d’Arabie saoudite, sur un compte en Suisse d’une fondation panaméenne. Le même mois, le quotidien The Daily Telegraph rapportait que Felipe VI était également bénéficiaire de cette fondation. Après la publication de ces articles, Felipe VI a retiré à son père une dotation annuelle du Palais royal évaluée à plus de 194 000 euros par an. Puis il a annoncé qu’il renonçait à l’héritage de son père « afin de préserver l’exemplarité de la Couronne ».

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

À propos de l’Espagne, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Grand Con d’Espagne, qui a renié Franco, celui auquel il doit tout, est donc aussi un voyou .


  • Règle numéro un pour un souverain : ne jamais abdiquer ! Sinon on finit comme Napoléon 1er... ou Juan Carlos.

     

    • Un roi de France en tous les cas ne peut abdiquer puisque la couronne de France n’est pas à sa disposition. Elle ne lui appartient pas. Il est dépositaire de la couronne et la reçoit. Le "Parlement" a d’ailleurs son mot à dire (les "parlements" n’existent plus hélas et c’est la raison pour laquelle les lois fondamentales du royaume sont choses mortes et qu’un roi ne peut plus en France être réinstauré). La couronne était "successible". On ne peut être roi que par succession. Et une fois reconnu roi, on ne peut évidemment abdiquer comme un vulgaire Louis Philippe.. Rex in aeternum... d’autant plus que le roi est aussi prêtre (et guérisseur à l’occasion).


  • Les Bourbon d’Espagne se flattent de descendre de Louis XIV, seulement la reine Marie Louise était la maîtresse de Godoy et ils descendent plus probablement d’un bâtard de Godoy qui était un très bel homme, contrairement au hideux Charles IV (voir les portraits des deux hommes par Goya) .


  • Ils sont BEAUX les monarques héréditaires ! Même s’ ils naissent avec des qualités ils les perdent fatalement car ils ne foutent rien .


  • Merde ce sont de gros FDP de mafieux tous nos gouvernants finalement....

    Quelle surprise !!!


  • Une pierre dans le jardin des royalistes : non, rétablir un monarque à la tête du pays ne le rendrait pas, magiquement, indépendant de la mentalité sans-couille de notre époque et n’en ferait pas un ennemi de la Banque.

    Encore une fois, regardons là où ça marche, regardons vers la Russie d’un Poutine qui a prouvé en Syrie qu’il n’était pas affilié au N.O.M.
    (On attend d’ailleurs toujours les preuves d’une occupation de la Syrie par les forces Russes ... mais elles n’arrivent jamais)

    Avant de recevoir du peuple, via référendum (raison pour laquelle les Français actuels, avec leur mentalité de veaux, ne sont pas encore prêt à avoir un Poutine ou un nouveau De Gaulle à leur tête) un mandat quasi-royal, il a dû déjà gravir les échelons de l’état communiste (devenir membre important du KGB), suivre le jeu démocratique (président de la Russie pendant un certain temps) afin de pouvoir s’installer pas seulement au pouvoir mais surtout dans le cœur des Russes comme un leader légitime (vous me sortez un descendant de Louis XVI du jour au lendemain en disant qu’il est roi légitime : il n’aura pas plus de légitimité qu’un Macron, hélas) et c’est une fois au pouvoir, toujours avec une bonne part de l’état-profond derrière lui, qu’il a commencé sa "dérive populiste" qui l’a amené à devenir aujourd’hui un nouveau Tsar.

    La légitimité, ça ne s’ hérite pas, ça se gagne.

    Voilà, alors que les royalistes et les néo-bonapartistes s’affrontent dans les forums, à part amuser le système vous ne faites rien d’utile. Vouer la gueuse aux gémonies c’est bien, mais ce n’est pas suffisant ; au bout d’un moment, il faut savoir jouer avec les cartes que l’on reçoit.

    Napoléon est devenu l’Empereur, aux pouvoir et aux fonctions plus que monarchiques, d’une république révolutionnaire. Il s’est fait couronner par le pape alors qu’il dirigeait une armée qui a fusillé des curés et qu’il s’est lui-même converti à l’Islam lorsqu’il était en Égypte.
    Poutine est le Tsar d’une république Russe d’économie officiellement libérale et d’ascendance communiste et pourtant, techniquement, il a bien plus de moyens et de pouvoirs que n’a pu en avoir Nicolas II.
    François 1er, lui-même, écrivait qu’il était le Roi de la République de France (un peu comme Laurent de Médicis était le "roi" (officieux) de la République de Florence).

    Entre ceux qui pinaillent sur les mots pendant 10 ans et ceux qui agissent et travaillent ... ce ne sont pas les premiers qui font l’Histoire, mais bien les seconds.

     

    • Bayin...
      Les rois ne sont pas moins corruptibles que les présidents républicains ; Poutine a certainement une caisse noire ( et c’est bien normal au vu de ses responsabilités ). L’apanage des hommes de pouvoir, c’est l’argent et/ou les femmes ! Les pays latins ont une vision du pouvoir radicalement différent de celles protestante et luthérienne ...Vois la carrière d’un Chirac qui a tapé dans la caisse et vécu aux frais de la princesse : les Français ne lui en ont pas voulu .
      Quant à la Russie de Poutine, elle contrôle effectivement la Syrie puisqu’elle imprime ses billets de banque, contrôle son espace aérien et donne le La de sa politique étrangère . Alors, on peut appeler ça « présence », invitation, camping, squat.., ou occupation, tout simplement.


    • @u roitel ... @ le prince

      Quant à la Russie de Poutine, elle contrôle effectivement la Syrie puisqu’elle imprime ses billets de banque

      1) Ce genre d’affirmation est en grande partie fausse.
      2) Est-ce que ces billets sont des roubles ? Non. C’est la monnaie de la Syrie...preuve que ce pays est indépendant.

      contrôle son espace aérien

      Faux ! L’aviation syrienne existe toujours et n’a pas été remplacée par l’aviation Russe. Donc la Syrie est toujours libre et indépendante.

      et donne le La de sa politique étrangère.

      Ok, je veux preuve écrite, sourcée et fiable de ce que tu avances. Tu véhicules des informations qui sont fausses et qui participent à un story-telling impérialo-compatible. Je veux des preuves de ce que tu avances, petit pince.
      On peut appeler ça « opinion », avis, observation.., ou mensonge, tout simplement...si tu n’appuies pas tes affirmations sur quelque chose de sourcé, fiable et démontré, tu participes à une entreprise de fake news.

      Donc, en l’absence de preuves de ta part, on peut le dire : la Syrie est indépendante , libre et n’est pas occupée par la Russie.

      Échec et Mat !


    • @u roitel ... @ le prince

      Quant à la Russie de Poutine, elle contrôle effectivement la Syrie puisqu’elle imprime ses billets de banque

      Est-ce que ces billets sont des roubles ? Non. C’est la monnaie de la Syrie...preuve que ce pays est indépendant.

      contrôle son espace aérien

      Faux ! L’aviation syrienne existe toujours et n’a pas été remplacée par l’aviation Russe. Donc la Syrie est toujours libre et indépendante.

      et donne le La de sa politique étrangère.

      Ok, je veux des preuves écrites, sourcées et fiables de ce que tu avances, car, en leur absence, on ne peut dire qu’une seule chose de façon affirmative : la Syrie est indépendante, libre et n’est pas occupée par la Russie.


    • Pouvez-vous m’expliquer quel sens à le mot corruption en monarchie ???
      Le Roi c’est l’Etat !!


    • @ Tetar 1er

      Pouvez-vous m’expliquer quel sens à le mot corruption en monarchie ???
      Le Roi c’est l’Etat !!

      Macron a autant, sinon même plus, de pouvoirs qu’aucun monarque avant lui dans toute l’histoire de France ... et pourtant, il travaille pour la banque et pour l’union européenne. C’est un (petit) monarque présidentielle qui travaille pour l’étranger et met en danger son peuple (il n’a jamais fermé les frontières pendant l’épidémie) ; il est donc la preuve vivante que l’on peut être monarque et corrompu ... mais ça ne veut pas dire que le principe de monarchie soit à jeter aux orties.


    • Et c’est quoi la vision protestante du pourvoir ???


    • Bayin
      Macron est un salarié, il n’est pas l’Etat. Un monarque élu pour 5 ans, je ne sais pas ce que c’est. Ce n’est pas la monarchie, donc aucun rapport avec la choucroute.

      Donc encore une fois, dire qu’un Roi est corrompu, c’est comme dire qu’un chef de famille l’est. Si le chef de famille se plante dans le choix du plombier, parce que ce dernier lui a fait un cadeau, et ben c’est toujours lui qui paiera les réparations qui en découlerons. Il ne sera pas planqué dans un ryad au Maroc 5 ans après.

      Parler de corruption pour un Roi (qui gouvernerait...), vu le sens bien précis qu’a ce mot dans la Loi et en politique, est absurde. Par contre, celle-ci peut avoir un sens aux étages inférieurs.


    • @Bayinnaung

      "qu’il s’est lui-même converti à l’Islam lorsqu’il était en Égypte. "

      Mais c’est faux de dire ca ! Bonaparte ne s’est JAMAIS converti à l’islam. Il a eu certes des paroles douces, uniquement par pragmatisme, quand il s’est retrouvé coincé en Egypte après Aboukir... Quant aux curés fusillés, vous faites référence à quoi exactement ? C’est quand même le consul qui a mis un terme aux guerres de Vendée.

      Et non je ne suis pas bonapartiste.

      Mais il y a un point où je vous rejoins parfaitement : les royalistes (ils ne sont pas les seuls je sais) ont tendance à mélanger la politique et l’anthropologie.


  • C’est le Benali espagnol


  • C’est bien la preuve qu’une monarchie "constitutionnelle" est une absurdité. Un roi soumis à des petits juges ! Alors ce sont les juges les rois. Et bientôt la guillotine .

    Si la monarchie espagnole était de droit divin, c’est à dire avec un roi et rien au dessus, le roi ferait un bras d’honneur et dirait la chose suivante :"j’ai remplis mon coffre à coup de commission d’arabes ? Et alors ? Le trésor de la couronne et une des garanties financières de l’Etat. La fortune de l’Etat est la mienne et réciproquement. J’achète une rivière de diamant à la reine ? Et alors ?"

    (évidemment, si c’est pour une maîtresse, c’est une autre affaire. Mais imagine-t-on un roi ne pas avoir une vie sexuelle active et avoir des petites femmes douées pour la conversation ? On préfère Louis XV à Louis XVI)


  • C’est la belle vie pour toutes ses Altesses corrompues... Le fric, le fric, toujours le fric et le sexe par dessus le marché...


  • Le roi Juan Carlos 1er a trahis Franco et les Espagnols. Il a collaboré avec Henry Kinsinger, les USA et l’ETA pour assassiner le successeur de Franco L’amiral Carrero Blanco (homme d’honneur, grand catholique et anti sioniste).

    Il a fait échoué le coup d’état Franquiste du 13 Février qui aurait pu sauver l’Espagne de la misère qu’elle est aujourd’hui et il a ouvert l’Espagne à la prédation banquière international.

    Les Bourons ont toujours trahis l’Espagne c’est de père en fils....rien à voir avec La reine Isabel la catholique, Felipe II et Carlos V qui eux oui étaient de vrais rois.

     

    • Aucune dictature ne peut durer éternellement, c’est la raison pour laquelle Franco a préparé sa succession avec Juan Carlos, qui a eu pour mission de passer pour un traître à Franco alors qu’il ne faisait que continuer la même politique pro-impérialisme américain, mais de façon "démocratique". Carrero Blanco fut assassiné par Franco car il était un véritable nationaliste anti-américain. L’unique raison de l’apparition de Franco était d’éviter que l’Espagne ne tombe dans le véritable socialisme. L’espagne à cette période était tiraillée entre libéralisme pro-usa (Franco), le nationalisme de droite (Carrero Blanco), le socialisme véritable (los anarquistas) et les communistes staliniens, los rojos. Franco a été financé par les Usa pour en finir avec les anarquistas, puis avec los rojos. Une fois ces dangers passés, il fallait empecher tout sursaut nationaliste de droite (héritage spirituel des rois catholique) et donc tuer Carrero Blanco (avec faux drapeau) puis installet une fausse démocratie car une dictature ne peut pas tenir sur le long terme. Les espagnols se font couillonner depuis la mort d’Isabel la catholique.
      Tout ça, je le tiens d’un anarchiste espagnol qui a été torturé par Franco.


    • Mouais le socialisme qu’il soir réel ou faux je me remercie dieu d’avoir fait éviter ça aux espagnols.....


    • Bah Luthor, les espagnols vivent en ce moment en plein dans le faux socialisme, comme la France. Ils sont même légèrement en avance puisqu’ils viennent de voter le revenu universel ! Le vrai socialisme ne donnerait pas de revenu universel aux feignants.


  • C’est bien tardif, alors que chaque année il renflouait les caisses du Real (normal vu le nom du club).


  • si même lui qui était si apprécié par son peuple est dans la magouille , je vous ne vous parle pas des autres


  • Les masques dans la rue en Espagne ! Et ils ont l’air de trouver ça normal !
    C’est vraiment du délire...

     

    • Je suis en ce moment en Espagne et c’est malheureusement obligatoire partout. Même sur la plage !!!

      A l’aéroport, contrôle d’identité avec le masque sur la gueule. Plus personne n’a donc de cerveau ?

      J’ai l’impression de vivre dans un mélange d’Idiocratie et de Demolition Man. Les gens sont complètement stupides, effrayés par leur ombre et outrés pour un rien (essayez seulement de prononcer le mot PD en public).


  • Ces gens-là ne sont pas au pouvoir pour servir le peuple mais bien pour se gaver .À son âge, a-t-il besoin de 100 millions de dollars ? combien faits-il de repas par jour ? Il devrait faire attention à son cholestérol cet homme .
    Il n’y a que le pouvoir et le pognon qui les intéresse dans la vie .L’humain c’est facultatif .

     

  • Celui la même qui ordonnait à chavez de fermer sa gueule..... vieux con.....


  • S’il a réussi à obtenir un contrat de construction de TGV en Arabie saoudite pour un consortium espagnol, grâce à ses bonnes relations avec le roi d’Arabie, alors il méritait de recevoir une commission.

    Ce sont les Américains qui ont insisté hypocritement, pour que les entreprises ne puissent plus payer de commissions aux gens qui usent de leur influence pour obtenir des marchés. Mais c’était hypocrite parce que les Américains n’ont jamais eu l’intention de se priver de cette possibilité pour leurs grandes entreprises à eux. Il voulaient simplement l’interdire aux autres pour avoir un avantage compéititif.

    Je regrette ce scandale qui est dû au fait que la Suisse n’est même plus foutue capable de garantir le secret de ce genre de choses, et une petite journaliste de Genève peut ainsi faire tanguer un pays entier comme l’Espagne par ses révélations. C’est le monde à l’envers.

    Si on pense aux affaires du temps de Mitterrand et Chirac, et encore pire Sarkozy, ça fait doucement sourire.

    Ceci ne veut pas dire que j’approuve en tout l’action de Juan Carlos ni de son fils, mais il faut arrêter avec l’hypocrisie.

     

  • L’ancien roi n’avait officiellement plus aucun pouvoir. Donc qu’a-t-il vendu du patrimoine espagnol ?

    S’il avait été avocat d’affaires américains, on aurait célébré le self-made-man d’ascendance biiip qui a su gérer une affaire délicate pour le gouvernement. Mais il ne l’était pas.

    Je ne dis pas que c’était bien , mais pareil pour tous : pourquoi 2 lois , 2 jugements ?
    En fait , c’était mal.


  • Et dire que c est cet energumen qui voulait faire taire H Chavez en le traitant de dictateur populiste ...


  • Ces malversations lient Juan Carlos à Franco et donc aux exactions portées par l’ancien régime espagnol totalitaire. Donc un fruit pourri en Espagne depuis bien longtemps !
    Un fruit qui a plu à la Suisse mais aussi à ces grands dignitaires français qui serrent bien volontiers et bien vite des mains peu recommandables ensuite et avant déjà.
    Pour ce qui est de cette dérive espagnole accompagnée par cette espèce de fuite ou d’exil, un autre lieu mais pas les mêmes liens directs avec les gros sous et les banques peut être suissesses aussi.
    Un isolement donc pour cet individu bouffi et boursouflé qui va finir très mal sa pseudo carrière démocratique ailleurs car la démocratie c’est tout le temps.
    Depuis quand et avec qui ces premières malversations ?


  • Ce Juan Carlos était un suppôt du mondialisme ( cartel bancaire kabbaliste qui tient le monde comme l ’expliquait Rotschild ) ; une monarchie anti -catholique est forcément au service du plan mondialiste biblique et traître à sa nation et à son peuple : il reste un simple Poeple qui jouit , s ’enrichit et courtise les Maîtres du monde . Louis vingt est candidat à cette promotion lequel bosse dans la Finance .Le Comte de Paris (orléaniste ) a une bien autre tenue .

     

  • Il faut bien qu’il y ait quelqu’un au dessus des lois. Sinon, les pieds plats et les greffiers régneraient sur le monde. Pas la solution.


  • Vive le roi !


  • Étrange démission du pape, puis de l’empereur du Japon, puis reine des Pays bas, aujourd’hui le roi d’Espagne. Vivement le reste. Tous corrompus pour cacher la réalité car toutes les têtes “corona” ne sont vraiment pas des exemples pour leur sujets. Seul Dieu est Roi !


  • Quand le roi est obligé de fuir son pays à qui donne-t-on des passeports gratuit sous prétexte qu’ils étaient là il y a 500 ans ?
    Ceci est une inquisition inversée !


  • On peut légitimement accabler la corruption elle même, peut être et comme d’habitude s’interroger sur ces révélations, le coup porté à la nation dans un contexte de défiance bien lourd. On peut y voir -entre autre- l’indépendance de la justice espagnole ou l’entreprise "mondialiste" de saccage des valeurs, des nations, des identités et des symboles. Avec de telles cibles on est bien dans le "lawfare".
    Heureusement qu’il y a cette Mme Wittgenstein pour dénoncer cette injustice, même si je ne comprends pas bien si l’enregistrement fût à son insu, puisqu’elle semble par ailleurs nourrir le dossier.

     

    • Un vrai roi ne peut être corrompu puisque tout lui appartient ou tout peut à tout le moins lui appartenir ! Il est le seigneur éminent de toutes choses en son Royaume, diantre ! Il peut s’emparer de tous les biens de ses sujets libres et serfs qui le remercieront (ils y ont intérêt pour échapper à la "male mort" !) de les dépouiller pour leur permettre de devenir de vrais chrétiens. Que les commissions reçues des "estrangers" tombent dans la bourse royale et servent autant aux menus plaisirs du prince qu’à garantir l’Etat. Ce qu’on raconte donc sur le roi d’Espagne est enfantin.

      Pendons les juges pour crime de lèse majesté après leur avoir fait bouffer leurs codes et leurs "constitutions" d’inspiration évidemment satanique...


  • "Les lois sont comme les toiles d’araignées les taons malfaisants passent à travers, les petits moucherons se font prendre" Montesquieu

    Le pouvoir corrompt absolument !
    "Un peuple qui élit des corrompus,des renégats,des imposteurs,des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! il est complice" George Orwell


  • Je comprends pas en quoi c’est de la corruption... si l’arabie saoudite avait payé le roi pour pouvoir faire le tgv entre madrid et barcelone, à la rigueur. Mais là il ne s’agit en rien de détourner des biens publics ou de tirer profit d’un poste au détriment de la nation (puisqu’ils obtiennent un marché..).
    De plus l’argent de la couronne ne sert qu’à la couronne ? Ça ne prend pas en compte tout un tas de frais diplomatiques et patrimoniaux (contrairement à un élu républiquain qui ne toucherait que pour sa pomme) ?

    Mélanger démocratie et république n’a de toute façon aucun sens, les statuts ne sont pas les mêmes...


  • Le "Roi", sans réel pouvoir, visé par une enquête, pour corruption, et qui quitte son pays.
    Si Clovis Ier, Charlemagne et Saint-Louis voyaient ça...

     

    • Juan Carlos a plutôt choisi Louis XVI comme modéle (son ancêtre Bourbon). Il déserte .


    • @ Jean :
      Juan Carlos a pour ancêtre Louis XIV, pas Louis XVI ! (qui a eu 4 enfants mais aucune descendance masculine).
      Le roi Juan Carlos descend du 2e petit-fils du Roi-soleil, Philippe Duc d’Anjou, choisi comme roi par les Cortès espagnols en 1700, suite à l’extinction des Habsbourgs avec la mort de Charles II.

      Ce qui me désole, c’est que Juan Carlos termine si mal un parcours si bien commencé : désigné héritier par Franco, il réagit très bien au coup d’état militaire de 1982, alors que sa fuite ressemble un peu trop au départ de son grand-père le roi Alphonse XIII en 1931...


  • Depuis le 7 juillet 2019, jour de l’arrestation d’Epstein, le marais est agité, il balance ses remugles quand il ne peut faire autrement.

    Intuitivement, je pense que cette affaire de fric en cache de bien plus pourries.
    Son ex maîtresse Corinna Larsen, celle par qui le scandale est arrivé, connaît tout le gotha mondial : les Clinton et leur fondation Clinton Global Initiative, la famille d’Angleterre, celle de Monaco...

    A suivre.


  • Le Roi Juan Carlos reçoit un cadeau somptueux des Saoudiens qui sont riches et en général hyper-radins. Les Espagnols devraient être fiers de l’habileté du Roi et le féliciter. Eh bien non...
    De petits juges aigris de ne pas avoir été en position de faire la même chose, enquêtent... Résultat : le Roi s’en va avec son cadeau et c’est très bien.
    Solutions : toujours déduire le coût des enquêtes inutiles du salaire des juges inutiles. Mieux payer le Roi.


  • Avis aux royalistes....un roi reste un homme dont le cœur est tout aussi aisément corruptible qu’un roturier...

    La noblesse d’âme d’un être se reconnaît par la couronne d’une aura rayonnante et non via quelques pierres...

     

    • Vous connaissez un Roi de France qui a été corrompu ?


    • Avis aux W : vous êtes en fond de classe, et vous ne servez quasiment à rien dans notre langue.
      Qui plus est quand vous prenez la parole, vous avez l’air d’un âne. Pouvez-vous réfléchir avant d’écrire et nous expliquer ce qui vous pose soucis, concrètement ?
      J’ai d’autres scoop pour vous indigner : un Roi, en monarchie, ça n’est pas salarié, et ça ne vend pas non plus des concombres sur le marché. Devinez comment ça vit ? Ça reçoit plein d’argent via toutes sortes d’impots : détournement de bien public ! Vite, un article ! Et des commentaires de W ! Le cas de la monarchie est réglé !


  • Et dire qu’il y a toujours des gens qui croient que la monarchie est LA solution aux problèmes !
    Mieux vaut les laisser rêver ...

     

  • C’est bien un Bourbon , ya pas de doute.
    Si le goitre ne suffisait pas à en avoir la certitude,
    Son attrait les putes de luxe...
    .... son courage qui comme ses ancêtres monarques
    en France comme en Espagne en font des coutumiers de la fuite
    ... tout confirme qu’il est bien du sang royale de cette dynastie de la honte.
    .
    Reste qu’il a su encaisser la rude éducation militaire de Franco
    et convaincre les franquistes (qui étaient avant tout des arrivistes ultra-corrompus)
    que sans la tyrannie militaire et sans maintenir le pays dans la misère,
    ils auraient au final encore plus de pouvoir et encore plus d’argent à récolter...

     

    • Comme espagnol, j’avoue ne pas comprendre votre message...
      Si bien Franco n’est pas ma tasse de thé, vous avez dû oublier que l’Espagne qu’il laisse à sa mort n’a absolument rien à voir à celle qu’il retrouve lorsque son régime commence en 1937. C’est lui qui a créé la classe moyenne en Espagne, qui a développé la Sécurité Sociale, qui a construit des logements sociaux (grâce aux Ministres de Phalange) et j’en passe. D’un pays éminemment agricole, l’Espagne est devenue en 1975 la 9ème puissance industrielle de l’époque. Il n’y avait pas d’impôts directs et la taille de l’Administration Publique était raisonnable. Bien entendu, tout cela est terminé avec l’arrivée de la démocratie et notre adhésion à l’UE.

      Les espagnols ont connu des années de misère après la guerre, surtout à cause de l’assomption d’une économie dévasté dans la zone rouge et de l’isolement international. Après, grâce aux « technocrates » et à l’ouverture internationale, la situation économique a changé. Le franquisme était un régime particulier qui a traversé plusieurs périodes (totalitaire, autoritaire, technocratique, etc) et qui était fait de familles politiques diverses.

      Une chose est sûre : ce n’était pas une espèce de dictature nord-africaine. Y avait-y-il de la corruption ? Évidemment, mais pas plus qu’ailleurs. L’augmentation du niveau de corruption on le doit plutôt à l’étape démocratique.


  • Toute ces élites pourris sont des pédo-satanistes et ils sont tous liés à on sait qui !

     

    • Finalement assez risible et pitoyable tout cela...Ah, oui, le Bourbon Henri IV (aux mœurs sybarites) vivait officiellement, à St Germain avec la reine, ses enfants légitimes et ses nombreux bâtards... mais c’était un roi intelligent, pacifique, pas porté sur l’hygiène corporelle mais très bon épistolier : un roi incarné, intelligent, fin diplomate, certes moins chaste que son fils (Louis XIII), mais moins orgueilleux et plus proche de son peuple que son petit-fils (Louis XIV)....Je préfère de très loin la France d’Henri IV à la Genève totalitaire du pisse-froid Calvin !!!
      Quant- à son descendant dévoyé, le Jean-Charles d’Espagne no comment... Triste tout-de même au pays de Thérèse d’Avila, du Greco et de Jean de la Croix...


  • Une vrai monarchie catholique est de droit divin, sinon elle est tout aussi inutile qu’une république. Etre le monarque (constitutionnel) d’une démocratie moderne c’est une absurdité. C’est sympa pour le décor et pour le fric récupéré, c’est tout... Une coquille vide. Pas étonnant si toutes ces fausses monarchies sont impliquées dans des affaires d’argents et sont des collabos de l’UE puisque leur but n’est plus de guider et de se préoccuper du peuple et des âmes de celui-ci, mais seulement de ce maintenir pour engranger du pognon. Et ça passe par une soumission à l’UE et à ses idéologies tordues.


Commentaires suivants