Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard chez Sputnik : "Soral est un résistant, c’est factuel"

Au sommaire :

- Les Gilets jaunes et leur avenir
- Les Gilets jaunes et leurs revendications
- La Suisse : un modèle de démocratie ?
- Le risque d’une tyrannie de la majorité
- Élection et vote
- Les Français, des « enfants » électeurs
- Que fait Étienne Chouard concrètement ?
- Chouard est-il subversif ?
- Chouard et les rouges-bruns

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Résister avec Kontre Kulture !

 






Alerter

97 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Va falloir que Sputnik change de "journaliste" vu l’agacement, Ô combien compréhensible, de Mr Chouard !!! "Tu comprends pas ou quoi ??? Merde, Quand même !!! " ;)

     

    Répondre à ce message

  • je l’ai toujours dis et le redis encore, ce manichéisme droite/gauche est une connerie.
    pire encore, un piège à sons !

     

    Répondre à ce message

  • L’entretien de Chouard avec le journaliste rappelle l’allégorie de la caverne de Platon :
    expliquer aux prisonniers qu’il y a dehors un soleil,celui du Bien,qui donnera sens à leurs vies en les libérant du joug des geôlier,n’est tâche facile.Chouard s’en tire,globalement,bien.
    Ceci dit,procédons comme suit : on donnera quelques idées clés,telles qu’elles ressortent de l’entretien. Et après,on rappèlera quatre,ou cinq questions posées et les avis qui s’y rapportent.
    1)Pour les questions clés :
    - Élire c’est renoncer à voter et donc cela a débouché sur l’achat du politique par les riches.
    - On n’est pas citoyens mais des électeurs.
    - Dès qu’on parle du RIC,les médias des oligarques font sortir la question de la peine de mort. Le but est de présenter le peuple comme un ensemble d’individus grossiers et brutaux. Cela dit long sur le niveau moral des adversaires du peuple. Notons,et c’est fondamental, qu’il y a déjà des questions qui font déjà l’unanimité : Le frexit, la dette publique,la sortie de l’euro,de l’OTAN,la reddition des comptes.
    - Lorsque les GJ disent qu’ils refusent de faire de la politique,ils veulent dire qu’ils refusent de pratiquer la politique dans sa forme corrompue. ( À suivre )

     

    Répondre à ce message

  • Sacré Étienne, j’adore ce gars. Honnête jusqu’au bout.
    Quand je pense à Usul qui en avait fait un portrait assez intéressant et qui a rétropédaler juste après, quel con.

     

    Répondre à ce message

  • ( Suite et fin )
    2)Pour les questions et avis correspondants :
    >>Lorsque les GJ disent qu’ils refusent de faire de la politique,ils veulent dire qu’ils refusent de pratiquer la politique dans sa forme corrompue. de pratiquer la politique dans sa forme corrompue.
    >>Est-ce que les revendications des GJ ont une chance d’être
    entendues : si les manifs pacifiques de quelques centaines de milliers de citoyens,soutenues par des grèves générales.
    >>la revendication du RIC au pouvoir politique actuel n’a aucune chance d’aboutir,du moins dans l’esprit que lui veulent les GJ.Donc il faut revendiquer une constituante pour remplacer la constitution en vigueur par une nouvelle constitution,dont l’âme serait Le RIC. Une fois ce but atteint,le reste des revendications suivra plus facilement.
    >>la chambre des référendums statue sur l’éligibilité d’un projet de question à soumettre au référendum. A noter,selon le journaliste que la campagne d’information sur le sujet du référendum peut être compliquée. Chouard,pour réfuter cette prétendue difficulté,donne comme exemple l’euthanasie. Il aurait pu choisir,pour exemple pertinent,une de ces lois qui pénalisent gravement la liberté d’expression. Et souligner que si les lobbys gardent leur emprise sur le pays,le RIC, dans sa forme,comme dans sa substance,risque d’être un mort-né.
    >>Enfin,sur Soral,Chouard pouvait dire : je suis ami de Soral et alors ?
    Concluons par cette réflexion empruntée à Edmund Burke :
    Les Français ont l’oreille fine et savent distinguer le vrai du faux. On
    reconnaît les paroles dictées par la supercherie à leur accent. Leur langage les trahit. C’est le patois de la fraude,la phraséologie et le baragouin de l’hypocrisie. ( Fin )

     

    Répondre à ce message

  • L’exemple du nucléaire est très parlant : si on faisait un référendum populaire demain, 90% des gens seraient contre le nucléaire, or c’est ce qui fait que la France est encore un peu écoutée dans le monde, parce que c’est une puissance nucléaire.

     

    Répondre à ce message

    • Qu’est-ce qui te permet d’affirmer une chose pareille ? Il ne faut pas croire sur parole ce qu’en disent les médias et le instituts de sondage.
      Chaque référendum doit être précédé d’une période de plusieurs mois de débats instructifs. Lors du débat sur le référendum sur la constitution européenne avec l’émergence de Chouard, les Français ont changé d’avis et voté NON.

       
    • Chouard articule RIC et liberté des Médias.
      Les deux sont très importants.
      Et si le peuple était aussi con que vous le dites, il y aurait énormément de référendums pour valider le système actuel.
      Or il n’y en a plus depuis la claque de 2005.

       
    • Mouais... En tout cas, moi, je suis pour à défaut de mieux.
      Le nucléaire, c’est comme l’écologie, on est pour ou contre, mais il ne faut pas que cela change nos habitudes de confort...

       
    • #2115826

      "c’est ce qui fait que la France est encore un peu écoutée dans le monde, parce que c’est une puissance nucléaire."

      Egalement, c’est ce qui fait que la France craint les attentats terroristes ou des conflits avec les autres puissances militaires.

      Le nucléaire est à la fois une force mais aussi le talons d’Achille de la France.

       
  • #2115483

    Sur la notion de dictature de la démocratie chère à Francis Cousin, je trouve que Etienne Chouard, qui avait débattu avec ce dernier, y est venu petit à petit : "élire c’est renoncer à voter" est significatif de cette influence.

     

    Répondre à ce message

  • Même sur Sputnik France, nous écoutons des journalistes qui ne valent pas mieux que ceux du mainstream. Même niveau de bêtise même indigence, ils se pensent tellement supérieurs que ces gens sont pétris d’absolues niaiseries. Bref les écouter devient une torture. Ils ne savent pas écouter M. Chouard mais récitent leur merde et si ils peuvent placer le patronyme Soral dans une phrase, une émission pour faire le buzz, c’est tout ce qu’il en ressort en 1h d’émission. Je trouve qu’E. Chouard se bonifie avec le temps, il ne s’en laisse plus conter comme avant. Il faut savoir avancer sans eux de toute manière l’information circule de gré ou de force.

     

    Répondre à ce message

  • #2115583

    Soral et Chouard sont des résistants courageux ; néanmoins ils leurs restent à s’aligner sur la bonne cause :

    DE quel droit le pouvoir est il pouvoir ?.
    Acheter avec de l’argent (abstraction contre nature ) est-il légitime, JUSTE ?
    Il n’y a de maître que parce qu’il y a argent (commerce) !
    Sans commerce pas d’argent et donc pas de maître !
    " Puis, s’étant fait montrer la « monnaie du tribut », sur laquelle était l’effigie de César, il leur dit : « Rendez donc à César ce qui appartient à César (l’argent) et à Dieu ce qui appartient à Dieu (la gratuité) ».

     

    Répondre à ce message

    • Le rapport maître/esclave n’est pas uniquement lié à l’argent. Enfin, c’est vrai que le logiciel marxiste est assez réducteur sur ce sujet.
      Effectivement, quand nous serons tous des ilotes au service du peuple élu, il ne sera plus question d’argent... Le judaïsme pour les goys a de beaux jours devant lui.

       
    • La différence majeure entre l’antiquité et aujourd’hui, c’est que les grands penseurs savaient que le fric n’a absolument rien à voir là-dedans (tenants et aboutissants du pouvoir)... tu parles d’un "progrès", d’une "évolution" ! mdr

       
  • Mouai....Beaucoup d’entourloupe tout de meme. Il prend bien soin de répéter que Soral c’est l’extreme droite et lui c’est la démocratie.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents