Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Evergreen et les dérives du progressisme

Quand l’Amérique gauchiste vomit sa culpabilisation sur le monde occidental...

 

Le progressisme en marche, sur E&R :

 






Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2237258
    Le 11 juillet à 21:24 par Tatayoyo
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Quand on voit ça, on comprend mieux les tueries de masse dans les campus.
    En fait de pauvres gars (blancs) excédés par toutes ses conneries !

     

    Répondre à ce message

    • #2238769
      Le 14 juillet à 02:33 par Litho
      Evergreen et les dérives du progressisme

      Je me suis fait la même réflexion.... car j’ai eu comme des envies de dézinguer, moi aussi, tous ces connards.

       
  • #2237271
    Le 11 juillet à 21:37 par graziano67
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Un asile d’aliéné

     

    Répondre à ce message

  • #2237302
    Le 11 juillet à 22:25 par achem
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Pervers, hyper-narcissiques, inaccessibles à la honte et avides de domination : nos futures élites !

     

    Répondre à ce message

  • #2237418
    Le 12 juillet à 09:45 par De passage
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Quand on a un souci c’est qu’on est rentré dedans...

    Mais il y’en a qui aiment baisser leur froc et qui en redemande !

    C’est de l’ethnomasochisme poussé à l’extrême !

    Que toutes ces fiottes et ces emasculés de la vie assument leur rôles de sadiques et de masochistes !
    Parce que c’est ce qu’on enseigne la-bas.
    (Je vois pas de profs et d’élèves)

    Je n’ai aucune compassion pour ces gens qui s’auto-castrent !

    ***

    L’auteur s’est arrêté au premier niveau d’analyse.

    Maintenant il faut la rigueur et l’analyse d’un Ryssen pour voir d’où ça vient ? Qui permet ça ? Dans quel but ?

    Et il aura fini le job !

    (Même si ici on le sait déjà)

    Tout ce qui vient d’outre atlantique me débecte !

    On a rien a voir avec les yankees ! Qu’ils restent dans leur merde !!

     

    Répondre à ce message

  • #2237986
    Le 12 juillet à 20:53 par achem
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Même chose dans 2 autres universités ( Brown et Yale, cette dernière étant le berceau des élites américaines ) :

    https://www.youtube.com/watch?v=NRV...

    https://www.youtube.com/watch?v=4rW...

    Expérience : vous mettez tous ces gens, nos amis les victimes et persécutés professionnels, au même endroit. Entre eux. Dans une semaine, ils s’accusent les uns les autres de racisme, d’antisémitisme, d’homophobie, etc...

     

    Répondre à ce message

    • #2240091
      Le 15 juillet à 21:59 par Jean-jacky
      Evergreen et les dérives du progressisme

      J’arrive un peu tard, vous ne verrez sûrement pas mon message, mais merci beaucoup pour ces 2 vidéos.
      Elles étaient passionnantes et alimentent ma réflexion.

       
  • #2238192
    Le 13 juillet à 03:36 par Patrick Vanden Berghe L-9656 Harlange
    Evergreen et les dérives du progressisme

    J’ai déjà rencontré des situations similaires, mais là c’est le maximum exposant x !

    S’il existe par ailleurs un lieu planétaire où ce genre de harcèlement social se voit fréquemment, c’est sur des réseaux comme la face de bouc. Au point que des cas de suicide, surtout chez des jeunes adolescents, n’ont pas manqué de se produire.
    Difficile de s’y montrer catholique sans se faire traiter de pédo par une masse de fantômes, de critiquer des événements comme le récent pillage des Champs-Elysées par des supporters algériens sans ramasser des dizaines d’accusations de racisme, de critiquer l’Italie qui en a marre de l’invasion africaine sans se faire pendre comme un traître, de s’opposer aux voitures électriques qui vont finir par nous exploser une centrale nucléaire (l’objectif c’est d’en construire), et chez vous, en France, d’exprimer une opinion contraire au catéchisme Maquereaunien.

    Fort étonnamment, parce que les capitaux des globalistes s’y trouvent planqués et qu’il serait donc triste qu’une révolte s’y produise, on ne risque rien de tout ça au Luxembourg : pas de problèmes d’immigration musulmane, nos 30% de portuguais importés par feu le grand-duc Jean sont charmants, pas de tags sur les façades,pas de banlieues interdites. Les banques peuvent dormir tranquilles...

    Pour en revenir aux universités, étant moi-même universitaire, de tels lavages de cerveau collectifs ont toujours existé, mais pas à tel point. Au début des années ’70, celui qui ne portait pas sur lui son petit livre rouge (de Mao Tse Dong pour les plus jeunes), se faisait systématiquement exclure des groupes, devenus groupuscules.

    Au fond, Alain Soral, Dieudonné, les Le Pen et tous les autres qui osent encore tirer leur langue subissent, par l’entremise des médias, le même régime du pilori que celui qu’on a vu.
    Je me suis souvent demandé comment ils tiennent le coup.

    La conclusion de ce reportage m’apparaît pertinente : insidieusement, ces fascistes dépossédés qui utilisent aux USA les méthodes nazies sauce 1933, finissent par détricoter le tissu social.

    La bonne nouvelle, c’est que contrairement à ce qui se passe chez nous, les autorités américaines ont fini par comprendre et réagir.

    Bonne journée à tous les lecteurs,

    Patrick - Luxembourg

     

    Répondre à ce message

  • #2238205
    Le 13 juillet à 05:33 par Espritos
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Au nom de l’antiracisme et de la lutte social , vous avez d’un coté des bancs pour les noirs et l’autre les blancs avec pour couronner le tout la politique du pseudo genre , bref la politique de la Swastika Rose qui est encouragé par les médiats de masse . La culture de la mort .
    Luther king doit se retourner dans sa tombe en ce moment

     

    Répondre à ce message

  • #2238514
    Le 13 juillet à 16:24 par Damien
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Bonjour, j’ai été sidéré par la ressemblance symbolique des faits dans cette université et la révolution culturelle chinoise (toutes proportion gardé) : Des jeunes manipulés qui, au fond, reprochent à des vieux d’avoir fait échoué "le grand bon en avant" non pas parce qu’ils faisaient fausse route mais parce qu’ils ne sont pas assez de gauche. Voir ces pauvres bougres humilié par leur propre création et ce prof juif qui invoque la Shoah sans résultat est pathétique. Mais plutôt que de me réjouir la photo des meneurs m’a inquiété : 8 "femelles" blanche, le "négre" lgbt de service et le grand absent, le propriétaire de ce bestiaire improbable, le mao qui manipule.

     

    Répondre à ce message

  • #2238646
    Le 13 juillet à 20:36 par tchek
    Evergreen et les dérives du progressisme

    L’étoile noire du gauchisme universitaire aux Etats-Unis, c’est l’université de Berkeley (nommé d’après le philosophe George Berkeley, c’est pas un hasard).
    Je me méfie de Bret Weinstein, il fait partie de la bande a Dave Rubin, Ben Shapiro (le Zemmour américain) et Jordan Peterson, qui sont la "nouvelle droite" un peu lourdingue américaine à tendance sioniste. Derrière leur apparence de "sympathique anti-gauchiste" se cache une logique néoconservatrice à la Finkielkraut.

     

    Répondre à ce message

  • #2242449
    Le 18 juillet à 23:02 par Driis
    Evergreen et les dérives du progressisme

    Il ne faut pas se leurrer ces gens ont des problèmes mentaux, la plupart des etudiants s’en moque des blancs, Noirs, homo......Par contre ces extrémistes amènent la question des couleurs/genre/sexualité et creer un sentiments de Haine et de sectarisme. Impossible de débattre.

    Les victimes sont les non haineux, non politisés, étudiants.
    Globalement ces frustrées avec des battes de baseball n’emmerdent pas le K.K.K ou les Hells Angels, mais le blancs ou le noir qui cherche juste à étudier et qui ne semble pas d’accord avec leur ligne de pensé.
    Allemagne, Rwanda, Cambodge en générale ca finis mal.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents