Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Excédé, le commerçant diffuse la vidéo de sa voleuse sur Facebook

Il risque une plainte de la voleuse

En avril 2016, un chirurgien dont une cliente avait volé la sacoche publie sur Facebook les images de sa voleuse. L’avocat de la victime (la voleuse, pas le chirurgien) intervient dans Les Grandes gueules de RMC :

 

 

En France, le vol est toléré, comme l’usage des drogues douces. C’est un fait. Les policiers ont trop d’affaires de ce genre pour s’en occuper. C’est ce qu’ils disent. Il n’y aurait pas assez de budget ni de personnel. Il est vrai qu’il y a 1 000 cambriolages par jour dans notre pays. Quant aux vols directs, dans la rue, on ne les compte même plus. Les plaintes ne déclenchent une enquête que quand le modus operandi est le même, c’est-à-dire qu’on a des chances de pincer un multivoleur. Cependant, la justice relâche les multirécidivistes qui commettent de « petits » délits. Le vol est donc toléré.

Nous avons expérimenté le dépôt de plainte pour vol de portable. Voici comment ça s’est passé.
Melinda, 14 ans, se fait arracher son portable dans la rue un samedi matin, dans une grande ville de France. Elle va le lendemain matin accompagnée de sa mère au commissariat le plus proche déclarer le vol. Nous sommes dimanche. L’agent de garde, derrière son comptoir, lui fait remplir une fiche et lui demande d’attendre dans une petite pièce. L’attente dure 2 heures, si bien que la mère finit par laisser sa fille pour revenir plus tard. Il y a un seul client avant Melinda. Le père prend la place de la mère pour rester avec sa fille. L’attente dure encore 3 heures l’après-midi. Le policier derrière le comptoir ne fait absolument rien, et en début d’après-midi, quatre policiers en civil discutent sur le perron du commissariat. Personne ne prendra la plainte. Il n’y aura donc pas de plainte, et pas de vol.

Tant que la France aura une justice pourrie qui blanchit les voleurs et une police de base qui ne branle rien parce qu’elle s’estime sous-payée ou sous-considérée, les choses ne pourront pas changer. La délinquance se perpétuera, augmentant le sentiment d’impunité des voleurs, et augmentant d’autant le sentiment d’insécurité des victimes. Pourquoi s’étonner alors que des non-voleurs se fassent leur propre justice ?

Ce n’est pas un plaidoyer pour l’autodéfense, mais une mise en garde des « autorités » et des délinquants qui semblent se satisfaire de cet état de fait.

Dans les années 30 sous Staline, les « asociaux » – c’est-à-dire les délinquants – étaient déportés de Moscou par wagons entiers. De la même façon, sous Hitler, on pouvait laisser un vélo dans la rue sans qu’il soit volé dans la minute. Est-ce cela que notre élite politique cherche ? Qui’on remplace l’élite démocratique et impuissante par un dictateur efficace ?
Visiblement, pas mal de Français ne seraient pas contre en finir avec tout ce merdier...

- La rédaction d’E&R -

 


 

En colère après des vols répétés dans son magasin, un commerçant rennais a diffusé sur Facebook les images d’une femme dérobant un article. Un procédé illégal qu’il assume pourtant pleinement.

 

Commerçant à Rennes, il est en colère. Lundi soir, il s’est (encore) fait voler un article dans son magasin. «  J’étais dans mon bureau, où j’ai accès aux images de la vidéosurveillance en direct. J’ai vu une dame mettre un article sous son manteau. Mais le temps que je descende, elle avait déjà quitté le magasin  », explique le patron, qui a publié, mardi midi, sur la page Facebook du magasin, la vidéo du larcin, extraite des caméras de vidéosurveillance.

Il a également déposé une pré-plainte sur Internet, demandant à être reçu par les services de police après le rush des fêtes, crucial pour son commerce. « Je porte plainte presque systématiquement. Mais ça prend du temps, et souvent ça n’aboutit à rien  », se désole-t-il.

« J’en ai mal dormi la nuit suivante, poursuit le commerçant. Je me suis levé avec l’idée de mettre la vidéo en ligne. J’ai regardé les conséquences que cela pouvait avoir au niveau de la législation. On n’a pas le droit de faire ce que je fais, mais j’assume. »

 

Illégal

Publier sur internet des enregistrements de vidéosurveillance où les protagonistes sont reconnaissables est en effet passible d’une peine allant d’un à cinq ans de prison et 300 000 € d’amende pour atteinte à la présomption d’innocence et à la vie privée.

« Nous, on n’a pas le droit de fouiller quelqu’un, on n’a pas le droit de l’empêcher de sortir. Et quand on poste sur Facebook quelqu’un qui nous vole, en plein devant la caméra, c’est la voleuse qui devient victime… », peste le commerçant.

« Sur la vitrine, il est indiqué que le magasin est sous vidéosurveillance. J’ai fait une déclaration à la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés, N.D.L.R), tout est dans les règles, mais au bout d’un moment… »

Comment en est-il arrivé à cette extrémité  ? « Le ras-le-bol, rétorque-t-il du tac au tac. On fait face à une recrudescence des vols à l’étalage. Il y a quelques jours, et malgré notre surveillance, deux jeunes ont piqué pour 270 € de marchandises d’un seul coup. » Une accumulation qui «  peut mettre l’entreprise en péril  ! »

Lire l’article entier sur ouest-france.fr

Sur la décrépitude programmée du pays, chez Kontre Kulture :

France, le pays de la délinquance impunie par la justice maçonne,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le pire c’est qu’elle risque de gagner son procès , le
    monde est devenu fou , c’est le monde à l’envers....

    Ils font tout pour encourager les malfaiteurs et voyous ,
    pas étonnant que la France dégringole à tous les niveau....


  • Quand on est avocat ou même juge le pire c’est de défendre ou de relaxer des crapules alors qu’on sait qu’ils sont coupables.


  • D’un point de vue procédure et donc ici du droit, la position de la défense est inattaquable.

    Dans l’esprit, bien entendu, c’est une toute autre histoire et rejoint le débat sur la légitime défense et sa réponse proportionnée ou pas quant au délit, ici symbolisée par la diffusion de la photo de la voleuse et grâce à la Webcam pour un but similaire et dans les deux cas, sauvegarder/récupérer son intégrité/bien par neutralisation de l’agresseur/voleur.

    Nous sommes dans un état de droit et quoi qu’on puisse en penser, la procédure exige de passer par une plainte avant même de tenter de gagner du temps.

    Pour faire vite, on nous demande d’être passif ou fataliste dans un premier temps et de s’en remettre au droit dans un deuxième temps, ce qui demande non seulement une bonne dose de sang froid mais également une certaine appétence pour le masochisme, puisque le reflexe de survie, endémique, doit céder le pas à une forme de soumission apprise.
    Ce qui est contestable sur le fond, c’est donc cette notion d’urgence qui est purement et simplement squizzée alors que dans certains cas, elle dessine parfois la frontière séparant la vie de la mort.

    C’est dans cette phase temporelle courte que la victime possède moins de droits que le présumé coupable et qui posera toujours question, sauf dans certains pays ou états comme aux US avec le deuxième amendement, ce dernier étant férocement critiqué en Europe et particulièrement en France.

     

  • L’inversion TOTALE des valeurs ! Bienvenue en France.

     

    • Là où Bourdin est vraiment bon, c’est que justement il ne laisse faire à aucun moment cette inversion, dans toutes ses phrases tu sens bien qu’il sait bien où se situe le vrai préjudice, quand il parle du trouble psychologique de la femme, tu sens qu’il appuie bien sur le côté culot et foutage de gueule complet.

      Il y a une espèce de moralité naturelle à ce que la voleuse se retrouve prise la main dans le sac, Cette intervention juridique, c’est un peu comme si on voulait retirer la moralité des fables de la fontaine. Mon client le Corbeau n’a eu à aucun moment la possibilité de donner son point de vue à son interlocuteur le Renard, il n’y a pas eu respect de sa personne, le fromage doit lui être restitué. Suite à un contretemps de la plus extrême importance, mon Client le Lapin grand favori de la course et respecté de tous, n’a pas pu se présenter à temps sur la ligne de départ, je demande à ce que la course soit annulée et rejouée.


  • Rennes ?....macaron :88%... !!!

     

  • Il fait pas bon d’être une femme en ce moment entre celle qui a commis l’accident de bus à Millas et l’autre qui a confondu la réalité et la fiction en fuyant le père noël avec sa voiture, ça fait beaucoup.

    http://www.ledauphine.com/france-mo...


  • Le droit est plus fort que la morale, c’est tout. Qui écrit le droit, qui écrit la morale ? Le législateur a remplacé Dieu ! Moi, cela me va, car je peux faire justice contre le législateur, pas contre Dieu ...


  • Les valeurs sociales ? OUPS ! il y a des règles de déontologie dans le vol, comme au foot,(c’est nouveau ça vient de sortir) .En tout cas , s’il n’y avait pas eu de caméra, et si la photo n’avait pas été diffusée on n’aurait ni trouvé la sacoche, ni la voleuse .Bravo au dentiste .Tant qu’à l’avocat, tes arguments tu peux te les mettre où je pense


  • Lorsqu’on laisse les gens utiliser Internet n’importe comment, voilà ce qui arrive !


  • #1864947

    Autrefois les ventes se faisaient au comptoir. De nos jours on expose tout à la tentation du chaland.
    Si les gens achetaient que ce pour lequel ils viennent dans la boutique, il y aurait moins de vol.
    On ne peut pas toujours avoir le beurre et l’argent du beurre.
    Cet avocat est très avisé et expose le droit. Le dentiste a évoqué 1000 euros un peu comme une caution dans l’affaire pour couvrir les dépens à tout hasard.

     

    • « Que ce pour lequel ils viennent dans la boutique », vous êtes sûr que ça se dit ?

      Ce serait pas plutôt « que ce pour quoi ils viennent dans la boutique »


    • Le grand gagnant est l’avocat car les 1000 Euros vont évidemment finir dans sa poche. C’est pourquoi il nous fait un cours de droit infantilisant et infantile mais didactique, qui ne se justifie que par l’attraction d’une carotte financière, et l’énorme publicité gratuite d’un passage chez Bourdin, dont il montrera la vidéo pendant des années à tous ses clients ("blacks" je pense).
      Le dentiste a eu bien tort de ne pas dire 3000 Euros. Il ne risquait rien et il aurait indirectement obligé la voleuse à raquer plus pour son avocat, puisqu’elle aurait été réputée plus riche.
      J’ai eu plus de 100 avocats comme "prestataires de service", dans les affaires les plus variées. Je connais la musique, comme si j’étais Mozart.


  • Normal puisque les habitants élisent des voleurs étrangers au pays et que leurs artistes préférés sont les mêmes.


  • Et ça ne va pas s’arranger dès la sortie du collège, du lycée,... les magasiniers sont sur le pied de guerre, le regard braqué sur leur écran de vidéo surveillance, la situation devient alors hyper tendue, certains jeunes n’ont pas de fric face à cet étalage de marchandises, friandises pour Noël indécent : toutes les boites de chocolats, marrons glacés et autres merdes industrielles qui favorisent l’obésité sont actuellement entre 7 et 8 euros chez Casino.
    Comment faire autrement quand on est en pleine croissance, qu’on a la dalle et pas une tune en poche ?


  • J’ai déjà attendu près de six heures pour déposer une plainte, les policiers ne cessaient de me répéter qu’il valait mieux repasser le lendemain matin ou me rendre à un autre commissariat situé en périphérie de la ville. Plus que de la fainéantise, je suis persuadé qu’il s’agit d’une méthode pour fausser les statistiques ; l’idée serait de dissuader les gens de porter plainte afin de donner l’illusion d’une stabilité, voire d’une baisse de la criminalité et de la délinquance. Les institutions sont totalement corrompues.


  • Je sais également que le vol est source de montée d’adrénaline, de transgression pour un ado…


  • D’autant que sans récépissé du dépôt de plainte dans le cas du vol du mobile - cas de Mélinda - pas de possibilité de faire valoir auprès d’une assurance, une éventuelle indemnisation.

    La plainte engage la parole du déposant. Donc pas de plainte enregistrée : IL NE S’EST RIEN PASSÉ !

    Moisissez 5 heures consécutives dans un commissariat pour aboutir à une irrecevabilité assortie d’une humiliation ! En effet, implicitement la police semble vouloir vous dire : qu’est-ce qui nous prouve que tu nous mens pas, p’tite conne  ? Avais-tu besoin de te balader avec un mobile ? Bientôt, on lui dira qu’elle a tenté le voleur avec un aussi joli mobile, et puis tu en as d’la chance parce que ton voleur n’était pas un ..... violeur donc tu t’en tires bien avec ton joli minois .... De quoi devenir parano !

    En effet, prendre acte par la procédure de la plainte, c’est accepter sans a priori la version des faits de l’usager et donc du citoyen qiuel qu’il soit ! On en est plus là, hélas depuis longtemps ! Notre pays ne devient-il pas un far-west ? Qui gouverne ? Qui décide ?

    Elle est là l’humiliation. Sans compter, le test politique de la police envers le reste de la population considérée comme des infantiles ou des retardés mentaux : on les emmerderait presque à venir réclamer, signaler ....

    Pas beau, vraiment pas beau notre fin d’époque agonisante !

    N’y aurait-il pas possibilité d’envoyer la plainte au Procureur de la République ? de signaler que le commissariat a refusé d’accepter le dépôt de plainte ?

    Et quid, de la multi vidéo-surveillance intra-muros ??? faudrait savoir à quoi elle sert ?

    Le pire, c’est que si vous sortez un flingue en pleine rue et tirez dans les guiboles du voleur, c’est vous qui irez en tôle, surtout s’il est migrant-déporté sous protection convenue.

    Évidemment, impossible de piquer un mobile à un procureur, à un commissaire, à un juge, un député ! C’est gens-là vivent en autarcie, confinés qu’ils sont, bien au chaud, à l’abri du peuple dans des alcôves avec gardes du corps, caméras, etc... On les voit jamais faire leurs courses, leurs démarches : ils ont du personnel. Le quotidien ils ne connaissent pas puisqu’ils ne le vivent pas, en ont aucune expérience.

    Au final, la gamine aura perdu 5 heures d’attente. Ils ont décidé de nous pourrir la vie.

    La folie criminogène des élites du haut de la pyramide gangrène le lumpen-prolétariat du bas de la pyramide. Elles sont complices sans même se rencontrer.


  • Ce n’est qu’une supposition mais compte tenu du profil de l’avocat choisi, et compte tenu du fait de la sur-représentation des allogènes dans la population délinquante et criminelle, il y a une forte probabilité que cette prétendue victime soit une immigrée africaine. Et alors, vous allez me dire ? Ben alors c’est juste pour dire que cette dame sait parfaitement que dans son pays elle aurait fini ce jour-là lynchée par la foule puis immolée par le feu avec un pneu autour de la tête. Elle le sait, et elle se fout de notre justice ( qui est adaptée aux personnes et aux peuples civilisés ) et elle se fout de notre gueule en tant que peuple. Je vis personnellement très mal les agissements de ces importés. Tout cela se terminera très mal pour ces populations, et malheureusement pas que pour les nuisibles parmi eux

     

  • "En France, le vol est toléré, comme l’usage des drogues douces"
    Franchement ca commence très mal comme article.
    Ca doit faire un temps que vous n’avez pas dû entendre parler de cela autour de vous, parce que autant le trafic est toléré, autant l’usage est sévèrement réprimé, de plus en plus.
    Et j’entends par sévèrement, amende plutot lourde, tribunal, délit, retrait de permis, examen médical à la clef, et casier judiciaire.
    Usage toléré, vraiment ?
    Non du tout, on criminalise l’usager au contraire, du moins le petit usager de province.

     

    • La différence c’est que pour le voleur (récidiviste) c’est l’état qui paye (prison, frais de nourriture et de logistique) et que pour une consommateur de drogue douce (et au volant) c’est le citoyen qui payera l’amende et les points en moins (quand il ne sera pas obligé de repasser carrément le permis).


    • Je ne mentionne pas la différence avec le vol, juste le fait de prétendre que l’usage est toléré. C’est plus que faux bien au contraire, en plus du fait que l’état en profite une énièmes fois pour faire les poches, c’est devenu un délit, réprimé strictement voire sévèrement. Ce n’est pas ce qui s’appelle un usage toléré, ca c’est une contre vérité.


  • Les voyous d’en bas soutenus et encouragés par les voyous d’en haut... El classico. La possibilité de diffuser les images de surveillance dans le cas d’un vol pourrait permettre de retrouver plus facilement le voleur, mais aurait aussi un effet dissuasif sur le reste de la population. Pourquoi donc s’en priver ?


  • Jakubowicz est revenu du ski ?


  • "Surtout ne pas monter un commerce, les gens qui restent au chômage ont tout compris".
    Source : Simone, SDF.


  • Eh oui, c’est comme si ton cambrioleur trébuche sur un rateau, qu’il se fait mordre par le chihuahua ou qu’il tombe dans la piscine, c’est de la faute exclusive de la victime. Et celle-ci doit tout prouver si elle veut un semblant de justice. Vous êtes en Fronce. Les victimes doivent s’excuser d’en être.
    L’État s’incline devant le bandit et invite les victimes à ne pas provoquer les méchants.. !


  • Autre témoignage dans le sens de celui de la rédaction :
    Je connais quelqu’un qui est responsable dans un supermarché, cette personne chope au moins 5 voleurs par jour (tous, sans exception, non-blancs, et non-chrétiens, c’est peut-être dur à entendre pour certains mais c’est la stricte réalité), elle appelle les flics, le commissariat est à 50 mètres du magasin, et ils ne se déplacent jamais, ils l’ont même avoué au téléphone ’’on ne se déplace plus pour ça.’’. Les voleurs sont donc relâchés du magasin, et une fois dehors, ils passent devant le commissariat et narguent les policiers...


  • #1865002

    La Justice française protège les voleurs et les squatteurs. C’est injuste et inacceptable. Qui portera ce débat à l’Assemblée Nationale pour demander une modification de la loi ?


  • Désolé, mais l’avocat a tout à fait raison. Si tout le monde se fait justice où va t-on ?

     

  • Vous me direz qd notre premier ministre "vole" les français de 350 000 €...
    https://fr.sputniknews.com/france/2...
    Pour économiser deux heures de vol et voyager plus confortablement, le Premier ministre s’est offert un voyage dans un avion privé à 350.000 euros....

     

  • Il parle de diffusion d’images de vie privé, mais que je sache, elle n’était pas chez elle sous sa douche ou dans son salon, non, elle était dans une salle d’attente, c’est un lieu publique, elle avait juste qu’à mieux se tenir, car c’est ça qu’elle reproche au dentiste, qu’il l’est pris son plus mauvais profil.


  • "Est-ce cela que notre élite politique cherche ? Qu’on remplace l’élite démocratique et impuissante par un dictateur efficace ?
    Visiblement, pas mal de Français ne seraient pas contre en finir avec tout ce merdier..."

    Content de voir que je ne suis pas le seul à le penser...

    Encore une attaque au couteau récemment à Calais par une "chance pour la France", là où j’habite. Cette situation risque de s’embraser plus vite qu’ils ne le croient si rien n’est fait pour assurer la sécurité et la justice des gens.

    Par ailleurs, je pense que si les gens pouvaient vivre sans craindre pour leur vie ou leurs biens, on observerait logiquement un regain de fertilité des populations de souche et de branche... Dans l’état actuel des choses, qui aurait envie de soumettre sa progéniture à cette médiocrité permanente ?


  • Va t’il falloir que les victimes créent : #balancetonTGI ? Il va falloir mettre un coup de pied dans la fourmilière.


  • d’accord avec l’avocat

     

    • Eh bien, je viendrai dans votre domicile, je volerai 1000 euros - argent durement gagné par vous, la camera me filme, et vous diffusez la vidéo du vol que j’ai commis.
      Par la suite je suis relâché et vous, vous êtes condamné et donc coupable. C’est "ça" votre sens de moral et de justice ? Si c’est le cas, je vous dis que vous êtes amoral et sans scrupules.

      Il y a un proverbe latin : « Quousque tandem abutere, Catilina, patientia nostra ? » ( est une expression latine tirée de la première des quatre Catilinaires de Marcus Tullius Cicéron ) Elle signifie « Jusqu’à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience ?

      Dans votre cas, j’ajouterai à ce proverbe :

      Abyssus abyssum invocat. ( L’abîme appelle l’abîme )


  • J’apporte une nuance, le vol est toléré chez les commerçants qui ne sont pas de la communauté. Si tel avait été le cas cela aurait annoncé comme un acte antisemite


  • #1865059

    "L’avocat" me fait rire.

    Pour se faire une notoriété que sa compétence ne lui aurait pas permis d’espérer, il embrouille Bourdin.

    Ne soyez pas embrouillé comme Bourdin.

    Il y a une différence entre l’atteinte à la vie privée, le droit à l’anonymat et l’appel à dénonciation.

    L’atteinte à la vie privée protège seulement ce qui dans votre vie personnelle ne peut être connu des tiers que par effraction indépendamment de la publicité qui en serait donnée : on n’a pas envoyé sur le net "mamie dans sa baignoire" "mamie aux chiottes" ou "mamie faisant crac crac".

    Le droit à l’anonymat n’est pas protégé pénalement.Son petit frère s’appelle le droit à l’image dans le droit de la presse.Ca vaut un rectangle noir sur la photo.

    L’appel à dénonciation :

    - pour l’appelant c’est un droit, c’est même un devoir civique autrement nommé "le fait d’apporter son concours à la justice". C’est son obstruction qui est un délit.(empêcher ou contrecarrer sciemment le bon déroulement de Dame Justice) . L’avocat n’en est pas loin....

    - pour la recherchée, il n’y a pas atteinte à la présomption d’innocence, car elle n’est pas recherchée pour être condamnée mais pour savoir si mamie est coupable et si oui de quoi et de combien.

    Je me porte volontaire pour témoigner à la barre qu’il y avait bien presque 2000 euros dans la sacoche, que mamie ment quand elle dit qu’il n’ y avait rien dedans quand elle est allée au commissariat ; mais qu’il y avait quand même 500 euros selon son avocat qui attendait sa cliente au bas de l’immeuble.

    Mon pauvre ami est submergé par les vols toujours selon le même mode opératoire : rentrer par ruse sous prétexte de dentition défectueuse et tout rafler de tout ce qui traine, même les chaises.C’est pour cela qu’il a installé sa vidéo et comme par hasard....c’est une noire profitant d’être noire, dans le noir, habillée de noir avec de noirs desseins, qui écume (en blanc) les salles d’attente des petits blancs,

    Nos anciennes colonies nous ont toujours coûté très cher.

    PS : "sa démonstration" sur la table des matières est celle d’un cancre qui n’aurait lu appris et compris du code pénal que ce qui n’avait besoin ni d’être su ni d’être compris.

    C’est un sophisme : le Titre 1 n’efface pas le Titre II qui n’efface pas le Titre III et ce n’est pas parce que I est plus important que II que II n’existe pas.

    J’ai bien aimé le style du costard aussi : Fernandel et Bourvil avaient le même...

     

  • " Tout le monde vole " (Céline, Voyage) . Quand je tenais la librairie au Drug West de la rue Quentin Bauchard, il y a plus de 40ans..., je dû poursuivre dans la rue un couple d’ "élus" qui venait d’emporter sans façon une quinzaine de livres ! Ils ne voulaient pas les rendre, pas gênés du tout, et je dû les menacer d’appeler la police pour qu’ils daignent me les restituer ! Les voleurs ne sont plus honteux, ils sont culottés !


  • Les premiers responsables de cet état de fait sont les députés et sénateurs corrompus qui votent ce genre de loi stupide, pour faire plaisir aux lobbies mondialistes, dans le cadre de la destruction des nations.

    En outre, il est vrai que le mauvais exemple vient aussi d’en haut, avec le nombre de politiques impliqués dans des affaires douteuses. Alors comment exiger la probité pour les sans dents d’en bas ?


  • Tiens, en voilà des "fonctionnaires" inutiles et grassement payés : justice et police !


  • une chose est sûre : elle n’avait pas mal aux dents !


  • Ah, si cela avait été le grimé Griezmann , il en eut été différemment...
    Mais dites-moi, le hastag #BalanceTonPorc ne fait-il pas fi desdites présomptions ?
    Par ici, lorsqu’une personne se fait serrer pour vol à l’étalage, les gars le/la font casquer, lui reprenne l’objet et lui crache à la gueule.
    Comme c’est le moindre mal face à l’entente générale (des commerçants non-sédentaires), les écornifleurs ne demande pas la monnaie.


  • Il y a un petit mois de ça, j’ ai remarqué qu’un mec était accroupi près de mon vélo, tout occupé à scier l’antivol devant les passants indifférents.
    J’ai pris mon élan pour lui mettre un grand coup de pompe dans la gueule puis (j’aurais peut être pas dû faire ça) alors qu’il était au sol, j’ai bloqué ses bras avec mes genoux pour lui balancer quelques bourre pifs.
    J’ai remarqué qu’un petit jeune filmait la scène avec son téléphone...
    J’ai pas de nouvelles pour l’instant, mais si ça se retrouve sur Facebook, qui passera pour un voyou ?
    En tout cas à ce jour, mon vélo va bien.
    Bonne journée à tous.

     

    • c’est là que l’on constate que les voleurs et autres délinquants se pré-positionnent déjà en tant que victime de leur victime. C’est-à-dire : " regardez, je me suis fait agresser !!! " de façon à désamorcer illico toute velléité du grugé à défendre son bien, voire plus.
      Après les " violences policières ", on aura donc les " violences des victimes ". Concept et dépôt du brevet dans la France du XIXème siècle.


    • Salut Kamarade Fanfan, tu voulais dire XXIème siècle je présume ?
      Car étant né en 1969, j’ai juste appliqué la loi de la rue des années 70/80.
      Et j’ai quand même un peu honte de devoir encore me bagarrer alors que je suis un papy (trois beaux petits enfants) même si je reste en forme pour l’instant (mais c’est pas bon de frimer, seul Dieu me préserve).
      Mais s’il s’est passé quelque chose dans le genre au XIX e, ça m’intéresse et si ce n’est qu’une faute de frappe, et ben je te remercie quand même pour ton message.
      Paix à toi.


  • Les droits des uns finissent ou ceux des autres commencent. Si ont empiète sur le droit des autres il ne faut pas s’étonner que les autres n’aient plus la même considération pour nos droit.
    Elle à volé le dentiste, le dentiste à capturé l’image de ce vol. Bon bha la nana perds ces droits. Il n’y à pas de questionnement sur la présomption d’innocence à avoir pour le coups.

    Tout le monde autour d’elle sauras qu’elle est une voleuse. Les gens en la voyant ne se diront pas "Ho, l’horrible dentiste" mais "Ho la voleuse".

    Montrer/dire la vérité ne devrait pas être condamnable.


  • "une police de base qui ne branle rien parce qu’elle s’estime sous-payée ou sous-considérée"

    On peut envisager une 3e hypothèse - et j’espère que vous la publierez, - c’est qu’une partie de cette police de base soit complice de ses maîtres, comme le sont, par exemple, les journalistes.
    Car enfin, d’après le compte-rendu que vous faites du dépôt de plainte avorté, même si le policiers avaient des instructions pour ne rien enregistrer, cela ne les empêchait pas de traiter la victime du vol avec quelques égards discrets ; donc je considère qu’en l’occurrence, ils ont fait du "zèle" pour l’humilier.


  • Puisqu’ils ont voulu le village mondial mac-luhan, que les facedeboucs assument leurs conneries ! Dans un village, tout se sait ! Bien avant que la police n’ait effectué son enquête.

    On se retrouve-là dans une situation analogue mais avec démultiplication par mille voire cent mille par effets boule de neige

    Qui nous dit que la police aurait retenu la vidéo ? elle peut douter ? d’autant qu’il s’agit d’une vidéo privée ?

    Les arguments de l’avocat se tiennent - d’ailleurs, il est obséquieux avec Bourdin, tu parles, ça lui fait de la pub à l’avocat ! Et l’expression le juge dans sa grande sagesse ça m’a fait marrer !

    Je sens que c’est encore le dentiste qui va l’avoir dans l’baba, qu’il devra prouver les 1000 € en espèces. Aura-t-il conservé le récépissé du retrait en banque ou au DAB pour comparer les dates ?

    Si en plus mamie est une menteuse !

    Ce qui me console est qu’il y a une justice divine dont ils ne se doutent guère dans quel sas au purgatoire l’âme est passé au filtre de tous ces mensonges.

    Il aurait mieux valu que la mamie retourne voir le dentiste. Fasse son méa culpa, lui demande de retirer penaude la vidéo et puis ils en seraient rester là !

    Verdict du juge dans son immense sagesse : eu égard au préjudice de notoriété subi par cette Mme des sans-dents, je condamne la prévenue à une peine de 1000 heures de ménage à effectuer au cabinet du dentiste.

    Je crois dans cette affaire que ça va être aussi la faute de la caméra :) qu’est-ce qu’elle avait ce jour à fonctionner aussi celle-là : elle pouvait pas faire une pause comme le jour des attentats à Nice, merde quand même ?

    Allo, Orwell c’est où la sortie ! :)


  • Balance ton porc ---> bien.
    Avec toutes les dérives que ça implique (faux témoignages, sms décontextualisés, etc).

    Vidéo d’un vol ---> pas bien.

    Que les franc-maçons aillent se faire foutre.
    Ça fait 2000 ans que Satan a perdu, s’ils croient que faire du mal changera quelque chose...


  • A l’avenir, grace au deep learning de l’IA, tous les visages apparaissants sur les images de video surveillance seront floutés automatiquement.


  • Pas assez de répression ! La prévention ne marche pas. Il faut arrêter cette bien bienpensance mesurée que l’on nous impose depuis tant d’années avec les individus malhonnêtes, et en l’occurrence c’est pire, arrêter de cautionner leurs actes. Les châtiments doivent être exemplaires, même pour un vol. Voleurs, escrocs, trafiquants, violeurs, pédophiles, assassins, il n’est plus possible de vivre dans un monde sans une vraie justice, un monde de valeurs inversées, où le Mal est devenu l’égal du Bien, et tend à le supplanter. Aucun avenir pour une société bâtie de la sorte.
    Entre ne rien faire, ou mieux, encourager encore et encore la délinquance et les méfaits de toutes sortes comme dans l’exemple présent, et trancher la main des larcineurs comme moyen de dissuasion sans doute disproportionné, il y a forcément un juste milieu, décisions qu’un État responsable se doit d’exercer. Or ce n’est plus le cas de la France...


  • Eh bien, on se droitardise chez E&R ?
    Quid des analyses sur la société de surveillance et les dérives du big data ? Aurait-on l’idéologie sélective ?

    Le vol n’est pas plus toléré aujourd’hui qu’hier. Il y a ceux qui ont les burnes de passer à l’acte, et les autres, les moutons. L’éternel problème, c’est que c’est toujours le petit qui raque, tandis que les réseaux organisés, eux, ont les moyens de corrompre les autorités, voire de légaliser, ou même de légitimer leurs pratiques. L’Histoire est faite de guerres, qui sont en quelque sorte des vols à grande échelle.
    Taper gratuitement sur le petit délinquant, c’est comme taper sur le petit dealer de banlieue sans voir leurs patrons bien plus riches, bien plus organisés et bien moins français.
    Par ailleurs, vous mettez sur le même plan vol à l’étalage / cambriolage / vol avec agression sans mise en contexte, comme si l’acte abstrait "vol" était universellement répréhensible de manière égale.
    Ce n’est pas une société sécuritaire qu’il faut réclamer, ni une dictature, mais une société de la "common decency", ce qui est bien plus subtil que le gloubi-boulga sarko-lepeno-ménardiste...

    Mais merci quand même de nous avoir rappelé que voler c’est pas bien, des fois qu’on oublierait.
    Suggestion pour la prochaine : la guerre, c’est pas bien.


Commentaires suivants