Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Face à la droite la plus extrême et la gauche la plus violente, Juan Branco jette l’éponge

C’est le scoop du jour : Juan Branco annule toutes ses rencontres ! La raison invoquée ? Les menaces de la droite la plus extrême et de la gauche la plus violente. Que vont devenir les fans du général Branco, général d’opérette de la gauche antilibérale-qui-ne-va-pas-trop-loin-non-plus-dans-la-dénonciation-du-Système ?

 

 

Nous sommes tous des orphelins du branquisme

Les réactions des fans de base, des gauchistes manichéens de niveau bac, sont dérangeantes pour le héraut de la nouvelle gauche anti-oligarchique sous contrôle du CRIF. On vous passe les émojis à la con, on balance les textes direct :

MaThiLdE AnSelMe  : Non, non et non, ils n’ont pas gagné sur l’homme, se mettre en retrait n’est pas une défaite ✊❤

- Hermine (@the_prune : Triste. J’ai mal à ma France. Merci d’avoir publié ce livre.

- matricule777666 : Affligeant. courage à vous et encore merci d avoir pris la plume pour éveiller nos consciences. Vous êtes un être éminemment estimable vous aurez toujours mon soutien le plus total et ma plus grande gratitude. Respect à vous ✊

- Myjo  : Retenir la fable
Le chêne et le roseau
J attendrai votre prochain livre avec impatience.
Merci d être. Et restez ce que vous êtes.

- annie hierro : Juan Branco
Quand, en face, l’intégrité pointe le bout de son nez, tels des prédateurs, ils vont l’attaquer. Pour l’annihiler.
Air pur, bienveillance, lucidité, gentillesse et prévenance serviront de baumes cicatrisants.
A quand vous voulez, vous pourrez.
Difficile d’aligner des mots. Sauf..Mensonges, insultes, menaces viennent chez ceux qui les profèrent de leurs zones les plus noires.Ils sont ce qu’ils prononcent et où écrivent.Vous ecrivez dans Crépuscule au sujet des oligarques, financiers, ils sont la corruption.

 

Heureusement, il y en a qui, même au cœur du drame, gardent leur humour, c’est-à-dire qu’ils ramènent un peu à terre la prétention boursouflée du général Branco :

 

 

 

 

Retour au sérieux

Quelles que soient les raisons de l’abandon (provisoire) du général Branco, il faut surtout remettre dans le contexte les deux « menaces » ou « violences » qui lui ont fait lâcher l’affaire.

D’abord celle d’E&R, mouvement assimilé à l’extrême droite, ce que nous ne sommes pas, alors que l’extrême droite existe bien. Nous sommes autre chose, de plus fin, de plus précis. Inutile donc d’être grossier, dans le vrai sens du terme.

Branco a été critiqué par les antifas, qui voient un morceau du butin politique, enfin du prestige politique leur échapper à gauche. C’est de bonne guerre que de le critiquer, et il n’a pas été violenté.

De notre côté, on a juste débunké le parcours et la « com » de ce trublion qui arrive à point nommé pour contrôler le mouvement des Gilets jaunes. Et alors ? Là aussi c’est de bonne guerre ! En politique, tout est manip, calcul, travail et aussi concept. Les concepts du général Branco sont flous, et ils trouvent leur source dans les montagnes sacrées de Descoings & d’Attali, deux inspirateurs du mondialisme.

Après cette tirade du génie blessé (dans son orgueil, pas dans sa chair, n’exagérons rien), voici deux extraits de l’article de rebellyon.info qui a déprimé le petit général du génie.

« Branco a un égo monstrueux qui, lorsqu’il se mélange avec son imaginaire totalement mortifère, donne des choses franchement flippantes. Dans une vidéo mise en ligne le 28 avril (on vous déconseille de la regarder, ça donne la nausée), il imagine la chute du gouvernement Macron et se rêve en procureur du tribunal révolutionnaire à venir, tel un Fouquier-Tinville contemporain. »

Et les gauchos de Rebellyon (à ne pas confondre avec la revue Rébellion de bonne facture) de relever les propos délirants du général Branco dans son ego trip d’avant le 1er mai :

 

 

Quand on y regarde de plus près, le fils de bourgeois de gauche y va fort dans le genre révolutionnaire :

« Mon intérêt dans tout ça, ce serait d’un jour devenir un de vos procureurs. C’est-à-dire, en votre nom... d’être un de ceux qui permettraient de mettre ces personnes-là en prison (Note des auteu-rice-s : c’est-à-dire le gouvernement et plus généralement l’oligarchie qu’il dénonce — c’est diablement trumpien !). Il faut penser à la création d’un tribunal populaire, un tribunal révolutionnaire, un tribunal républicain. Il faudrait revenir à une forme de démocratie avec des jurys citoyens, tirés au sort, avec un procureur qui soit élu, avec un juge qui n’ait pas le droit de prendre des décisions mais qui soit là pour aider, accompagner les citoyens qui seraient jury. Ce tribunal aurait deux fonctions. D’un côté juger les responsables des malversations et des corruptions dont on parle, des prédations de nos biens, des biens communs. De l’autre les responsables des violences, des mutilations, des éborgnages, des arrestations arbitraires. »

Dénoncer l’oligarchie serait « diablement trumpien »... Décidément, ces gauchistes nous feront toujours rire ! Ce qui est encore plus drôle, c’est que Branco se fait gronder par ces archéo-gauchistes – lui est un post-gauchiste – parce qu’il verrait bien Chouard présider le Conseil constitutionnel :

« Il faudra ensuite remplacer le Conseil constitutionnel, s’assurer que ce ne soit plus ces hommes politiques politiques... il faudra le remplacer par quelque chose d’assez simple avec des citoyens tirés au sort et on pourrait proposer à quelqu’un comme Étienne Chouard de prendre la présidence de cette institution, mais sans droit de vote. Pour qu’il fasse ce qu’il fait depuis des années à cette fin, qu’il propose des ateliers constituants, pour aider les citoyens tirés au sort à comprendre la fabrique de la loi, et leur donne la méthode pour le faire. »

Bref, on est en pleine VIe République et en plein délire, si madame Zeugma nous permet l’expression, délire des antifas et délire du révolutionnaire de Sciences Po et Normale Sup. C’est un peu la fac contre les grandes écoles...
Le texte entier est en écriture inclusive, la marque des grands (de la fac de socio ou de psycho). En flinguant gentiment et avec des arguments faiblards le général Branco, ce qui reste de la gauche universitaire qui pèse 1,5% dans les élections se tire une rafale de cacahuètes dans les pieds. Tout cet argumentaire pubertaire nous rappelle la folle de Tolbiac (une des pires facs de France), qu’on vous repasse pour le plaisir :

 

 

En vérité les gauchistes l’ont mauvaise parce que le général Branco, aidé de ses supplétifs marocains (une image, n’est-ce pas, en rapport avec la guerre d’Espagne) que sont ses conseillers Attali et Descoings, même si ce dernier est au paradis latex, a lancé une OPA sur une gauche en train de crever dans ses contradictions et qui a en outre rien compris au mouvement des Gilets jaunes.

Normal, les intellos parasites subventionnés par l’Éducation nationale pour ne pas gonfler les stats du chômage ne peuvent comprendre la souffrance des Français qui bossent sous le joug du libéralisme. Branco a pigé non pas ce que sont les Gilets jaunes, mais comment les embrigader.

Quant aux « menaces » de la prétendue « extrême droite » – apparemment il faut qu’on se sente visés –, on invite le général Branco à relire nos textes d’analyse sur son positionnement politique objectif pour voir qu’il n’y a ni injure ni menace (on n’en voit pas non plus chez les rebelles parasites). Chez nous tout est sourcé, politiquement clair, on ne craint pas le CRIF donc on ne craint personne, et toutes les opinions sont respectables. Et critiquables. Quand on veut jouer dans la cour des grands, quand on veut faire de la politique, on accepte les critiques, bonnes ou mauvaises, et on continue le combat.
Nous c’est chaque jour qu’il nous tombe menaces et violences sur la gueule...
Mets un casque, Juanito !

Le révolutionnaire autorisé, sur E&R :

 






Alerter

137 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je vous trouve bien intransigeants avec Branco. Il a fait un sans faute jusqu’à présent. Pourquoi ne pas attendre et voir ? Jeune, beau et intelligent. De plus, il arrive à drainer une grosse partie des GJ. Ne serait-on pas un peu jaloux chez E&R ?

     

    Répondre à ce message


  • Juan Branco : Confirmation d’opposition contrôlée et même bOostée
    https://www.youtube.com/watch?v=WUz...


     

    Répondre à ce message

  • Chacun remarquera par ailleurs que lorsque certains arborent avec fierté le statut d’Ennemis jurés de Soral, Branco, lui, même depuis sa chère Gauche ne s’aventure pas explicitement sur ce terrain...

     

    Répondre à ce message

  • Dans les heures les plus sombres, ton ombre branquiniolesque ne nous fait pas peur, bien au contraire, elle nous avertit des mecs de ta trempe car comme disait Pier Paolo Pasolini en 1968 « J’ai plus de respect pour un CRS fils de paysan que pour un étudiant protestataire fils de notaire.  » cité par Alain Soral dans une conférence.

    Que tous les CRS se rappellent de leurs pères, grand-pères et arrières-grand père des gars du pays, des pays, des France, des provinces !

    Si tu ne sais pas où tu vas CRS & tous les Branco du XVIe, qu’est-ce que tu fous dans les manifs ?, comment tu te comportes ? comment tu récupères ? te shootant avec des médocs ? et comment ton estime de toi-même va en prendre un sacré coup de massue, regarde d’où tu viens et qui t’a fait ?

    Parce que le mensonge te ronge, te dévore ! Tu devient le mensonge, il s’identifie à toi comme une pieuvre qui t’étreint de ses tentacules et ne te lâche plus 24h/24 ! Eh, oui !

    Commence par l’estime de toi, ensuite viendra le respect de toi-même puis des autres !

    Quitte ton faux-boulot de CRS et celui de CRS de la pensée politique ! et tu redécouvriras la vraie vie, quitte à finir clodo ou au rsa car tu seras respecté, digne, confiant, et finalement plus heureux car la Providence viendra. Aide-toi, aime-toi et le Ciel t’aimeras !

    Il va falloir les gars CRS aux matraques et CRS de la pensée politique dévoyée et mensongère, choisir la vraie vie ou une descente aux enfers, par un gouffre qui s’ouvre déjà,en vous dont vous avez encore peine à vous imaginer où ils vont vous conduire, les sataniques aux Pouvoirs sans âmes, et sans états d’âme, évidemment ! préfets, ministres, vos chefs et petits chefs ....votre hiérarchie ah ah ah ! Elle se marre en réalité ...

    Idem pour Branco ! Redeviens le petit garçon probablement honnête et franc que tu as été avant de te laisser pourrir par ton milieu de notaires=ENA ! Mets tes compétences intellectuelles, ta faconde au service du Peuple c’est lui qui est en train de triompher malgré les apparences .... encore mensongères de la pieuvre !

    La chance que nous avons, nous du côté du Peuple, c’est que nous savons que nous sommes des mortels et non des immortels .... :) :) :)

     

    Répondre à ce message

  • Évoquer des"menaces" venant des prétendus extrêmes,c’est juste pour se donner de l’importance et cela est un jeu classique.Avant de se lancer dans le combat titanesque de libérer une nation des crocs des prédateurs,il faut d’abord passer toute une vie à étudier l’histoire du pays,laquelle histoire est émaillée de luttes,couronnées par de glorieuses victoires,mais,aussi,aboutissant à de tragiques défaites face à d’implacables ennemis,visant,non à récupérer des droits perdus,mais de détruire la vieille nation française,en sapant durablement ses fondements moraux et spirituels. Les révélations du procès du Comte d’Armin,ancien ambassadeur de l’Allemagne de Bismarck,fourmillent d’enseignements des plus poignants à ce sujet. On ne se forge jamais comme héros d’un grand pays,juste comme ça,par des"best-sellers",ou des actions genre feu de paille,ou par des intrigues et des combinaisons conçues dans les luxueux restaurants de ville...
    L’histoire recrute ses héros dans,le monde des visionnaires qui,de plus,se forgent une cuirasse d’hommes historiques,en s’instruisant par les souffrances,le martyre,les trahisons et les larmes qui s’abattaient et s’abattent,encore,sur le peuple.

     

    Répondre à ce message

  • Le simple fait que l’intégralité des médias lui crachent à la gueule devrait vous faire réagir même si il est gauchiste ce type s’est mouillé pour les gilets contrairement à tout ceux qui lui crachent dessus dans les commentaires. Désolé plutôt du côté d E R d’habitude mais là je ne peux pas suivre, objectivement ER et les grands médias ont tiré dans le même sens dans cette affaire.

     

    Répondre à ce message

  • Pour avoir l’impression de la vivre à mon petit niveau, tout le monde n’est pas capable et encore moins prêt à vivre la réalité Soralienne. Il serait tout de même un peu plus honorifique pour ceux qui se savent incapables de supporter cette réalité de combat pour notre âme de résistants d’avoir l’humilité de l’avouer, si c’est pas en publique au minimum en aparté avec ses supporters qu’on emmène dans le mur du mensonge personnel.

    Assumez et faites face à votre faiblesse, au lieu de gueuler avec les branquignols anti-Soral à l’image du Branco. Si Soral te met une claque prend le comme un honneur et non dans ton orgueil de gamin qui cherche à se racheter auprès du système après l’avoir finalement, comme tant d’autres, faussement combatu.

    Honneur aux humbles.

     

    Répondre à ce message

  • Il se bat contre des personnes aux pouvoirs de corruptions énormes, et aux bras longs, et master Branco dit "je suis obligé d’annuler toutes mes rencontres" car reçoit des menaces alors qu’il sait pertinemment comment marche leurs délires. Il renforce son jeu d’acteur en entrant dans la phase "je suis menacé regardé mon livre gène" alors qu’il est placardé dans le métro parisien, libération et autres en font la promotion tous azimut. Dire "je vis du rsa" mais se déplace un peu partout, des apparitions sur plateaux télés, dédicaces, éditions, etc... . Même avec des économies, éditer plus ou moins 70 000 exemplaires puis dire "je vis du rsa", c’est se foutre du monde. Rien qu’en facture de Mr tout le monde, son rsa disparais.

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    chez ER, vous faites à un grand cas de Juanito, alors que somme toute, il n’est qu’un des pantalons dans la farce `Attalienne` ; même pas tout le stock !

     

    Répondre à ce message

  • Il s’enfonce toujours plus et toujours en live

    https://m.facebook.com/story.php?st...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents