Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Faut-il créer un ministère de la solitude en France ?

Le capitalisme est pervers : il défait les liens entre les hommes pour créer plus de pôles de consommation (car une famille ou un clan consomment moins que la somme des individus qui les compose) et ensuite, il vend du lien social aux hommes ainsi désunis.

Il gagne deux fois : une fois en brisant tous les collectifs possibles qui lui font obstacle, une seconde en comblant par la marchandise le manque affectif qu’il a produit. Le capitalisme crée indéniablement de la richesse, mais au prix d’une augmentation de la misère affective.

L’individu capitaliste – ou capitalistisé – perd spirituellement ce qu’il gagne matériellement. C’est un pacte avec le Diable. À chacun de trouver sa limite.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

La Grande-Bretagne vient de créer un secrétariat d’État destiné à lutter contre la solitude. En Angleterre, 200 000 personnes passent souvent un mois sans parler à personne. Chez nous, ce n’est pas mieux : 300 000 personnes de plus de 60 ans sont en situation de « mort sociale ».

 

La « mort sociale », c’est une expression très violente, pour une situation qui l’est tout autant : pas d’amis, pas de famille, pas même de voisin à qui parler. Selon une étude de l’association Les Petits frères des pauvres, publiée fin septembre, 300 000 personnes de plus de 60 ans sont dans cette situation en France.

[...]

« Ce sujet n’a pas l’air d’intéresser le gouvernement »

« Au moment même où la Grande-Bretagne annonçait la nomination sur la lutte contre l’isolement, le ministère d’Agnès Buzyn annulait pour la quatrième fois son rendez-vous avec nous », déplore Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits Frères des pauvres. « Ça se passe de commentaires, ça veut dire que ce sujet n’a pas l’air d’intéresser le gouvernement actuel. »

Lire l’article entier sur franceinter.fr

 

L’étude des Petits frères des pauvres :

 

L’émission de Flavie Flament sur RTL sur la solitude :

 

Un documentaire de 2006 sur la solitude, voulue ou pas :

Sur ce Système qui brise les collectifs, du couple à la famille,
lire chez Kontre Kulture

 

La solitude, une maladie moderne, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "... le ministère d’Agnès Buzyn annulait pour la quatrième fois son rendez-vous avec nous", déplore Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits Frères des pauvres."

    Armelle de Guibert ce n’est pas un nom de gauchiste, d’où les réticences d’Agnès Buzyn.


  • #1886605

    Y a moyen de faire un sondage chez ces 300.000 concernés en France ?

    Et ce afin de savoir combien ont voté Sarkozy, Hollande puis Macron...
    (D’ailleurs peut-être même sans le savoir ....mais là c’est pas un sondage qu’il faudrait mais une enquête.... on s’est compris ?)
    Je serais vraiment curieux de connaitre le chiffre.

     

  • En France on est interdit de travail dés l’âge de cinquante-cinq ans. De jeunes incompétents d’origine étrangère volent les postes sédentaires modestes qui conviendraient aux plus âgés.
    Tant que les vieux valides et en pleine santé mentale se verront volés de travail par des intrus, la solitude s’aggravera.
    Les vieux sont très utiles, ils ont acquis une vaste expérience. Ils ont souvent été très bien formés sur le plan intellectuel et/ou professionnel. ils ont beaucoup à apporter. Ils sont des citoyens à part entière. Qu’on se le dise !
    Quant aux invalides et malades de tout type, on ne leur demande évidemment rien. Mais eux sont malgré tout soignés et protégés, souvent en structure collective. Qu’on laisse vivre, communiquer et produire les autres !

     

    • @ cloc

      300 ans de république franc-maçonne en France et vous trouvez que nos vieux sont exemplaires ? Quelque soit leur mentalité, les jeunes sont notre avenir, ou alors, il ne fallait pas faire de gosse.


    • @jalon
      Ce ne sont évidemment pas les "jeunes" qui piquent les emplois d’une classe d’âge réduite à l’inactivité (les 3/4 des plus de 55 ans en France, quand même ! Qui voudrait et pourrait bosser de façon ultra-satisfaisante, du moment que l’emploi n’est pas physiquement exigeant. Mais de complets étrangers, à la fois au pays et à la compétence requise, et ce pour des raisons idéologiques et électorales.
      Promenez-vous dans les administrations parisiennes (par exemple).


  • #1886638
    le 25/01/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Faut-il créer un ministère de la solitude en France ?

    La solitude, certains la fuient, d’autres se la préservent.

    La lecture, par exemple, est une activité solitaire.

    Mais il y a des gens que le calme, le silence angoissent.
    Ils ont besoin d’avoir du bruit et de l’agitation autour d’eux.
    Ils témoignent souvent d’une très faible activité intellectuelle.
    Heureusement, y’a Hanouna...

     

    • #1886682

      C’est vrai, il y aussi la peur de se retrouver seul à soi-même - inconsciente, ou subconsciente plutôt.
      Tout est une question de sensibilité... humaine. Mais faut insister pour dire que la solitude n’est pas un fatalisme, seulement un état d’esprit à un certain moment, qui dure plus ou moins longtemps, et qui est volontaire, ou subi.
      S’il est subi, c’est qu’il ne relève pas de notre volonté, mais du contexte idéologique. Faut faire la différence.


    • "faible activité intellectuelle"

      Je dirais plutôt trop forte agitation mentale et trop peu spirituelle. C’est particulièrement vrai chez les jeunes.


  • #1886660

    Faut pas compter sur RTL, Flament et ses psychanalystes pour nous expliquer que la solitude est un but idéologique favorisant le capitalisme !
    Comme en a parlé Clouscard dans "La Bête sauvage" : "La psychanalyse est la science de cette volonté de ne pas savoir".
    Avec la psychanalyse vous êtes la victime mais aussi le coupable - en non-dit !
    L’émission est titrée "Doit-on avoir peur de la solitude" ? Le bon titre serait "Doit-on avoir peur de l’Autre", et là la question fatale surgirait d’un coup "mais pourquoi devrait-on avoir peur de l’autre, çà n’est pas naturel ?!"... on commencerait alors à s’intéresser aux conditions de vie de cette société, qu’on intègre malgré nous, mais on remonterait peu à peu aux causes (que Clouscard explique on ne peut plus sérieusement).
    La psychanalyse elle, ne fait que remonter aux causes de VOTRE vécu, sans jamais évoquer le vécu, l’évolution de la structure du monde extérieur, laquelle mène à cette aberration moderne : du confort, de la sécurité, du bien-être, mais seulement pour vous !
    J’ai lu ailleurs que "Dieu se trouve dans le lien entre deux personnes".

     

    • #1887278

      Ah bon ?
      Si Dieu ne peut se trouver que dans le lien entre deux personnes.
      Il ne serait donc pas pressé de faire le lien de 99% de ce globe ?
      Autrement oui,il est bel et bien nécessaire de s’intéresser à l’autre,
      Dans un rapport sain,humble et simple.


  • #1886664

    On est seul dès l’enfance dans ce système, parents divorcés, ma mère m’a délaissé pour son travail (féminisme) et mon père arrogant et avide de richesse a fini franc-maçon (avec une tendance alcoolique), du coup néant coté éducation aussi.

     

    • #1886823

      Que veux tu camarade ? nous sommes malheureusent les progénitures et les cobayes de la pire génération que la France ait connu, celle des babyboomers et des soixante-huitards. Pour la plupart, une génération de fiottes et de pigeons qui se sont bien goinfrés et bien défoulés pendants les 30 glorieuses, laissant à leurs enfants que des miettes, des emmerdes, peu d’education et un pays dans une situation digne d’un roman distopique voir apocalyptique.
      Comme dirait Perret : Merci maman, merci papa !!


    • Je dirais que chaque generation accuse la precedente de ne plus l avoir elevee dans des valeurs qui lui permettraient de reussir a avoir un niveau convenable. Absurdité. C est meconnaitre le pouvoir oligarchique bien personnalisé qui a etabli les conditions et la mise en place de cette evolution .


    • #1887372

      @jules
      oui c’est pour ça que je me suis réconcilié avec la religion.
      Pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.


    • #1887458

      @Pirlouit Tu règles Tes comptes en généralisant et en rabâchant constamment ta haine des
      vieux Mais je pense que tu n’as guère eu à en côtoyer dans ta vie
      .La plupart des vieux sont dans la misère , et meurent dans des hospices mouroirs après avoir travaillé dès l’age de 16 ans dans des usines 48 h par semaine (ce que je doute tu fasses)
      ou 12 heures /jour à la campagne dans l’inconfort le plus total ,sans chauffage ,ni sanitaires .
      En 2003 ? plus de 15000 personnes agées sont mortes , seules ,dans des chambres de bonne ,au 7eme étages sans ascenseur je doute qu’ils aient vécu là pour le plaisir et dans l’abondance à 80 ans .
      Tu devrais te documenter et cesser de répéter ce que tu as intégré comme réél dans je ne sais quel article idiot .
      Tes parents ont du te jouer un sale tour pour que tu leur en veuilles autant Kamaraden (ouaf ouaf !)


    • #1887837

      @Abdelslam
      Merci pour ta sagesse biloute mais je ne te parle pas des vieux malheureux des classes populaires qui crèvent seul dans leurs HLM, harcelés quotidiennement par nos chances pour la France. Eux n’ont jamais eu leur mot à dire. Je fais allusion aux personnes issus des classes aisées et bourgeoises qui pour pour beaucoup ont encouragé le néolibéralisme, le regroupement familiale etc... et l’autre moitié qui se sont goinfrés et chantés tout l’été sans se soucier des politiques mis en place à partir de 1981(trop préoccupés à entretenir leur patrimoine) et qui maintenant passent leur temps à raler et se plaindre des conséquences de ces politiques qu’ils ont ignorer. Comme les vieux cons soit disant “catho” de boulevard voltaire qui au lieu de se remettre en question et demander des comptes au gouvernement , préfèrent bravement ratonner les bamboula et les Bogdan.


  • Une solution simple mais qui nécessite une initiative personnelle : rejoindre une association (sportive, caritative, club de lecture/peinture/musique...). Passionné ou novice c’est une occasion idéale pour tisser des liens qui ont un sens.

     

    • #1887786

      Rémy

      les gens qui vont dans les salles de sport c’est pour y faire du sport pas pour bavarder devant une tasse de thé....
      et quand on sait que la France va mal, qu’il n’y a plus d’espoir, on ne peut pas avoir envie de se distraire, et faire comme si tout allait bien, tant mieux si vous çà ne vous pose pas de problème


  • "Le capitalisme est pervers", on s’en branle, la racine du problème, c’est que L’HOMME EST FAINÉANT.

    La solitude viens du fait que l’Homme a abandonné Dieu. C’est Dieu uni les Hommes et/avec les Femmes mais ça c’était avant qu’on laisse les franc-maçons instaurer leur république. Un "ministère de la solitude" ne changera rien du tout et tout le monde le sait.


  • #1886675

    Agnès Buzyn , ministre de la solidarité et de la santé, n’est pas là pour faire ce que le peuple peut , légitimement , attendre d’elle , mais pour répondre aux attentes de ceux qui travaillent à notre descente aux enfers ( les vaccins , les vagins qui causent tout seuls...ah non , les vagins c’est l’autre etc)
    Après , on peut toujours commenter son attitude et ses décisions...’Suffit de garder ça en tête !


  • Premierement on cree un ministere de la solitude ,deuxiement on cree un impot ou une taxe contre la solitude. Parce que la solitude c’est interessant que si ca rapporte.

    Plus serieusement si les vieux sont seuls, on a qu’a les employer comme profs. Amha dans toutes les societes,ce sont les vieux ,plus capable de grand chose physiquement mais riche d’une vie d’experience, qui etaient charges de transmettre les connaissances. Y a que dans nos societes qu’on charge des jeunes de ce travail alors qu’au contraire ils devraient aller innover ou defricher des nouvelles voies...

    Les vieux pourraient pas tenir les jeunes ? boaf, faut juste serrer la vis question discipline exigee dans les ecoles.

     

    • #1887375

      Après le ministère de la culbute(euh,pardon)de la culture
      Et de celui des finances...(occultes)
      Cela va de soi.

      Autrement,je rejoins complètement votre discours très lucide
      Sur ce qui devrait être pour le bien de la socièté
      Amicalement,


  • C´est quand on vit dans un pays pauvre qu´on se rend compte de la solitude généralisée des pays riches, au-delà de ces cas extrêmes. Dans un pays pauvre les structures traditionnelles existent encore, on ne peut pas s´en passer, le type qui cri pour vendre son pain, celui qui vend des balais, les services qui ne fonctionnent jamais parfaitement, etc. C´est fatiguant, mais ca évite la solitude.

    La solitude est France est un fait généralisé, et ne se limite pas à l´extrême solitude décrite dans cet article. Pas besoin d´être vieux et pauvre ; la vie d´un pauvre sans travail est dramatique ; et on l´incite implicitement à dépenser ses aides sociales dans de l´alcool de mauvaises qualités ; augmentant encore sa solitude, spirale d´une société dégénérée sombrant dans le chaos.

    Le rêve ultime de la société est le pavillon de banlieue, voir le grand appartement à Paris pour les milliardaires, où toutes les activités importantes se font de facons virtuelles. Reste la sortie au restau, au centre commercial, et le week-end à la con à New-York. Solitude.
    Sans parler de Facebook...


  • #1886810

    Ces 300,000 malheureux qui ont plus de soixante ans ne sont pas, pour la plupart, de très bons ultra-libéraux ni des bons consommateurs. Surtout quand on leur “chourave” leur retraite.
    Alors pourquoi donc s’en soucier ?


  • Autrefois, il n’y a pas si longtemps, il y avait des solidarités naturelles qui reliaient le peuple, notamment par des échanges économiques. Les gens étaient plus autonome, plus autarcique : Débrouillardise, jardinage, élevage de poules... artisanat, en plus d’un vrai lien avec la nature, etc. Aujourd’hui, le lien, le centre, c’est le plus souvent les multinationales tentaculaires, les réseaux asociaux totalitaires, etc.


  • #1886829

    La solitude est un LUXE ! Tout le monde ne peut pas se le permettre .

     

  • #1886849

    Tous les commentaires sont très clairvoyants. Je suis seul depuis 13 ans à seulement 35 ans avec en tout et pour tout 11 mois de concubinage partagé dans un 30m2 dans ces 13 années.
    La française caucasienne est d’une classe sociale bien trop supérieure et bien trop dégénérée et révoltée par 50 ans de révolution pour construire quoi que ce soit.
    Puisque comme dit l’abbé, on vend une union en plaisir permament alors que c’est une croix comme une autre, ( certes avec le remède de la concupiscence de la chair ), mais une croix quand même.
    Ou l’on doit oublier son égoïsme pour se dévouer à l’autre et sanctifier la vie de l’autre et ça c’est fini.
    Leur 6ème sens doit fonctionner là-dessus et étant catholique depuis 2016 j’aggrave mon cas.
    Des beaux cas d’aliénées dans le reportage...


  • Vous allez voir, ils vont proposer aux gens seuls d’héberger gratis du "migrant"...on y arrivera, c’est évident...

     

  • Deux choses :
    + La solitude concerne tout le monde.
    C’est un piège pervers de ne parler que de la solitude des "senior".
    Les jeunes, ados, les actifs, chômeurs et célibataires, les femmes, les allogènes, ... tout le monde en prend dans la gueule. Donc le monopole de la solitude par les anciens, je ne suis pas très d’accord.
    + Une façon de répondre au problème stigmatisant de la solitude, c’est : que fait-on pour les autres ?
    C’est ce qu’un psychanalyste faisait remarquer : tout le monde pleure d’être seul mais combien de personnes se mettent au service de leur semblables ? (assos, sport) combien libèrent leur week-end pour autrui et pas pour leur propres plans ? (service à qqn).
    Bien souvent, nous ne sommes pas disponibles pour l’autre (on a forcément mieux à faire : Son programme, individualisme pur).
    Les sages (Jésus, Lao-Tseu) le disaient : ayez peu d’intérêts privés. Restez disponibles pour les autres.
    Et s’il ne viennent pas, allez les chercher ! allez à leur rencontre !


  • #1886977

    Ce qui est bien dans la solitude c’est que l’on peut réfléchir et parfois comprendre .

     

  • #1886978

    Il vaut mieux vivre seul que mal accompagné .

     

  • A partir de 65 ans la solitude peut devenir dangereuse : un copain ayant eu un AVC resta 2 jours allongé sur le plancher avant d’être secouru, s’il n’avait pas été seul il ne serait pas en fauteuil roulant (hémiplégie) .

     

  • Le gouvernement de Hollande et l’intégriste Belkacem ayant criminalisé les clients des prostituées en France, peut-être que le ministère de la solitude organisera des voyages en bus Macron depuis les mouroirs à solitude des campagnes et banlieues françaises pour aller visiter les bordels belges, allemands ou espagnols ...


  • Un ministère français qui voudrait combattre la solitude infligera des amendes aux personnes isolées pour les inciter à ne plus l’être.


  • Paradoxalement c’est quand je suis au milieu des autres que je me sent seul . Mais même au cœur de ma solitude le bruit des autres me dérange encore . La solitude n’est pas un problème c’est la solution , du moins pour les vraies humains qui ont Dieu au centre de leur vie et l’aptitude a le connaître et a l’approcher , par contre mieux vaut ne pas avoir de désir matériel ou en d’autres mots être détaché du plaisir des sens . Mais la vie humaine a-t-elle une autre fonction que celle de s’unir a Dieu ? Pour le reste les animaux y parviennent tout autant .

     

    • #1887200

      Je suis absolument bien dans ma solitude sans avoir besoin de Dieu ... D’ailleurs je me sent même mieux que quand je croyais encore en Dieu. La vie humaine n’a aucun sens et l’accepter m’a complétement libéré.

      Peace !


    • @ Benoît

      "Savoir" que la vie humaine n’aurait aucun sens vous a libéré de quoi ? Si elle n’a aucun sens, quel "intéret" de la vivre ? Je ne comprend pas l’utilité de votre "Peace", si la vie n’a aucun sens, on a le "droit" d’être en "War", non ?


  • « l’enfer c’est les autres »

     

  • #1887185
    le 25/01/2018 par The Médiavengers
    Faut-il créer un ministère de la solitude en France ?

    Au milieu de cette société bruyante et surpeuplée, j’évite autant que possible les contacts avec mes congénères. Entre leur récit de vie familiale passionnante, sujets de conversations débilitants, problèmes personnels, arrogance, prétention, ignorance, vice, médisance, on a vite fait de mourir cinglé et étouffé.
    Vive les arbres et les oiseaux qui vivent en symbiose.


  • #1887201

    "La solitude conserve neuf" Paul Léautaud.
    "Souffrir de la solitude, mauvais signe : je n’ai toujours souffert que de la multitude" Nietzsche

    Si on a un tempérament d’animal social, comme la majorité des gens, ça peut être une souffrance en effet, mais... si ce n’est pas le cas... j’avoue qu’on s’y complait sans problèmes. Au vu des emmerdes que procurent, par exemple, une vie de couple avec une grognasse (et tout ce qui va avec : supporter sa famille, ses amis crétins...), non , la solitude n’est pas une tare, loin s’en faut.
    Il reste évident cependant que le modèle familial traditionnel est ce qui doit être, mais dans une époque pourrie comme la nôtre, atteinte d’une telle gangrène, j’ai l’impression que ça n’existe plus que quand il y a argent.

     

  • #1887216

    On naît seul, et on meurt seul.

     

  • #1887268

    Malheureusement,la limite est souvent atteinte quand il est trop tard,
    c’est à dire après avoir aveuglément ou par amour des siens mener un combat quotidien pour ramener la pitance,s’apercevoir paradoxalement que le fruit de nos efforts est parti avec le vent,puisqu’au final on se retrouve seul,sans reconnaissance
    avec le sentiment que sa vie durant,on s’est tué à la tâche pour rien !!!

     

  • #1887269

    J’ai peur qu’il n’y ait pas de rustine miracle qu’on puisse mettre sur ce ( et beaucoup d’autres ) problème de société ... matérialiste ...

    C’est tout une refonte existentielle dont le système aurait besoin ...


  • Certaines personnes, sombrant dans leur égoïsme, n’ont pas encore fait le tour d’elle même. On est beaucoup dans l’ego, l’auto-satisfaction de soi et dans le refus maladif d’aimer. Après, une fois le voile levé, on aborde le néant et la souffrance extrême de ne pas avoir vécu.

    On remarquera que les intervenants s’écoutent parler et n’ont rien à dire hormis s’analyser soit même. De plus, l’inversion typiquement satanique des valeurs positives (aider, c’est asservir ; être libre, c’est être seul ; ne pas être aimer, c’est être couragueux...)

     

    • Il y a du vrai, de mon avis ,dans ce que tu dis mais c’est un peu excessif , il faut bien comprendre , justement , qu’avec le caractère éprouvant voir désespérant de l’atmosphère du monde , aujourd’hui , chacun , du moins les plus sensibles , se replie et recherche en lui même . Le mode de vie ne se prête plus a la chaleur des relations et il y a tant de divergences , tant de poison dans les pensées, bref , il faut se protéger , surtout l’esprit , un peu comme si on est a deux doigts de la mort, là ou toute l’inutilité de la vie , tout le frivole , les relations illusoires , etc ne sont d’aucun secours . Pas de place pour les regrets non plus , c’est juste du poids mort . L’essentiel est d’être conscient de sa nature éternelle pure et transcendante et de se souvenir de Dieu .


    • #1887450

      @ toto
      Ne pas avoir vécu ? J’ai énormément vécu, merci ,et je vis encore très bien sans souffrance particulière ,ni peur du néant que nous abordons tous un jour ou l’autre .
      La misère du couple et son néant quotidien , j’ai connu plusieurs fois , et merci, c’est pas ma tasse de thé . C’est ce qui m’a empéché de vivre justement et je ne regrette en aucune façon le fait d’y avoir totalement et définitivement échappé ,pour enfin exister
      .Je n’ai nul besoin d’une béquille pour mes vieux jours ,ni d’une prostitué gratuite à domicile ,ni d’une associée économique .Je tiens debout tout seul et les romans d’Amour ne me font pas envie ,car la plupart du temps on
      aime son compagnon,ou sa compagne comme on aime la tarte aux pommes ,on confond L’Amour et le plaisir ,les images de la famille baignant dans le bonheur grace à Moulinex c’est pas mon truc
      .L’Amour ne se rencontre pas à tous les coins de rue sauf dans les fantasmes consuméristes ou Romantiques .L’amitié est un sentiment beaucoup plus naturel et humain et de plus grande valeur à mes yeux
      Voilà ce que je vois moi dans ces assoces délétères : suicides ,meurtres , maltraitance ,asservissement , alcoolisme , et misère .Mais bon chacun son chemin de vie ,ceux qui trouvent leur bonheur dans "l’amour" tant mieux pour eux et ceux qui trouvent leur bonheur en collectionnant les Playmobils c’est tant mieux pour eux aussi !
      Les intervenants disent ce qu’ils ont envie de dire et s’ils s’analysent c’est parfait .
      Ils ne sont en tout cas pas dans le Jugement hatif et autoritaire Je plains ta moitié(si tu en as une ) qui doit supporter tes injonctions à Aimer à tout prix ,Qui et Quoi et pourquoi ? tu devrais faire ta propre analyse ...
      Les donneurs de leçons moralistes sont souvent des échaudés et des "Faites ce que je dis et faites pas ce que je fais " .


  • #1887352
    le 26/01/2018 par Jean Le Chevalier
    Faut-il créer un ministère de la solitude en France ?

    Notre société ne respecte plus l’humain, la culture, la famille, les traditions...tout est broyé sur l’autel du Nouvel ordre Mondial, ce vampire, ce monstre matérialiste et luciférien...


  • #1887792

    En France il y aurait un problème avec le vent, on penserait à créer un Ministère du Vent... il n’y a qu’un pas pour penser que tout ça c’est du vent.

    Maintenant que la société moderne (hypermarchande, jouissive et courtermiste) est allée s’immiscer dans les moindres interstices du social et de l’individuel pour détruire ce qui était traditionnellement stable et durable, on se pose des questions sur des remèdes aux symptômes de cette désagrégation.


  • soyons très clair, l’oligarchie au pouvoir se fout complètement de nos petits vieux. on les laisse crever dans l’anonymat. où est le pognon pour aider les vieux ? pour la santé ? pour le maintient du lien social ? rien que dal. ah ça rapporte plus politiquement d’aller déverser des millions dans des projets à la con dans les ZEP où pire aller faire des guerres pitoyables et illégitimes. on ne respecte pas notre histoire, on ne respecte pas nos anciens... on ne mérite finalement pas grand chose de bon pour la suite. je ne souhaiterais donc pas de bonne année, car nous ne l’aurons pas et nous ne la méritons pas.


  • #1888048

    Ça me fait penser à tous les moralisateurs qui me tombent dessus : « ouaaaais tu veux pas faire d’enfants ? Tu n’as pas peur de finir tout seul ? C’est triste ! ».... eh ben, allez le dire à tous ces gens parents à qui les enfants ne viennent jamais rendre visite ...
    En plus de tuer les gens, le capitalisme enlève toute âme... « il y a pire que de mourir seul : mourir entouré et se sentir seul » (Robin Williams)


  • #1888217
    le 27/01/2018 par Grindsel Tirédunevi
    Faut-il créer un ministère de la solitude en France ?

    - La solitude n’est pas forcément un mal, si c’est pour la consacrer à la méditation et la prière par exemple.

    - Les vieux qui souffrent de solitude, pour certains, récoltent ce qu’ils ont eux-même semé : génération "ni Dieu ni maître" vieillissante, consommateurs individualistes (une vie "boulot-bagnole-supermarché-télé" ne laissant guère de place pour l’échange social), anti-famille, anti-enfants (ayant eu eux-même peu d’enfants, s’en étant peu occupés, dans une optique peu familiale ; parfois ne supportant même pas les enfants)...

    - Une anecdote cruelle au sujet de la solitude : un couple anglais (dont la femme est d’origine française) bien inséré dans leur pays (ils sont entrepreneurs et propriétaires de leur maison), se fait voler ses affaires lors d’un voyage en France, et n’ayant pas de famille ni d’amis digne de ce nom pour les tirer rapidement d’affaire, ni, il faut le dire, la débrouillardise qu’aurait nécessité une situation à laquelle ils ne s’attendaient pas, se retrouve à mendier dans la foule anonyme et plus ou moins indifférente, pendant plus deux mois, pour refaire faire un passeport et se payer le billet retour. Cela se passe dans une gare d’une grande ville du Sud de la France, ils mendient et dorment sur place, au lieu même où ils sont fait voler leurs effets (croisant peut-être chaque jours leurs malfaiteurs). J’ai croisé la femme il y a qlq jours, ils devraient bientôt rentrer chez eux. Cette histoire parait incroyable, mais elle illustre bien le sujet de la solitude inhérente à ce modèle de société de consommateurs individualistes.


Commentaires suivants