Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fillon et le retour du courant libéral-conservateur

La victoire de François Fillon aux primaires de la Droite fait revenir sur les devant de la scène le courant libéral-conservateur qui avait totalement été éclipsé par le sarkozysme triomphant. On croyait cette droite moribonde. Mais comme la mauvaise herbe, elle prospère avec l’égoïsme et la bêtise de la bourgeoisie.

 

Si les gens de gauche veulent toujours être dans le camp du Bien, les gens de droite, eux, veulent se trouver dans celui des gagnants. Pendant longtemps, leurs aspirations conservatrices ont surtout été liées au maintien de leurs positions sociales dans le cadre de la domination capitaliste. Leur souci de l’Ordre en faisait les zélateurs de la « lutte contre la subversion » et on pouvait toujours compter sur eux pour « sauver la civilisation à la dernière minute ». L’anticommunisme style guerre froide ménageait une place et un rôle aux « droitards ». Leur aveuglement était total sur la nature même du système dont ils n’étaient que les valets. Pour un « droitard », toute référence au socialisme est synonyme d’éloge de la Corée du Nord. Cette droite qui qui préfère Margaret Thatcher à Bobby Sands suit le chemin de cette gauche qui préfère Stéphane Hessel à Hugo Chàvez pour reprendre la fine analyse de Robert de Herte. Elle trahit les valeurs traditionnelles qu’elle dit vouloir préserver au nom de son ralliement au libéralisme. Elle a pour elle sa bonne conscience car elle pense sincèrement que le capitalisme est la seule alternative.

C’est justement le paradoxe de la droite : affirmer de hautes convictions morales et patriotiques et participer en même temps à leurs destruction. Le libéralisme l’a complètement gangrénée intellectuellement, elle ne comprend pas que ce système a détruit les fondements de notre société.

En associant la Bible aux pages saumon du Figaro, elle croit avoir une dimension spirituelle. Mais sa pratique religieuse n’est qu’un marqueur social au final très éloigné des principes de simplicité, de sobriété et de pauvreté de la foi catholique. Elle n’est religieuse que par snobisme et puritanisme sociétal. Cette droite bourgeoise est un repoussoir qu’il faut sans cesse dénoncer pour libérer la foi de son emprise.

 

La revanche de l’égoïsme des classes supérieures

Longtemps, la droite conservatrice n’avait pas compris que le turbo-capitalisme n’avait plus besoin d’elle et que l’illusion sarkozyste l’avait roulée dans la farine. La faillite des années Hollande l’a radicalisée. La mobilisation de la Manif pour Tous fut l’occasion pour ses rejetons de « combattre dans la rue la dictature socialiste ». Elle a fait du combat pour les valeurs morales sa bannière, mais a surtout compris où était son intérêt économique.

La hausse des impôts et les incertitudes économiques ont regroupé sous sa bannière les hauts revenus et les retraités à fortes rentes qui veulent assurer un avenir à leurs investissements. La droite libérale-conservatrice caresse les classes supérieures dans le sens du poil au niveau fiscal et patrimonial. Elle leurs promet de saigner la fonction publique et de faire fuir les « partageux ». Elle veut revenir aux affaires avec un programme clair. Son modèle étant la politique économique de Margaret Thatcher, elle veut remplacer la « société » par « les bénéfices » avec les conséquences que les classes populaires britanniques paient encore aujourd’hui.

Nous laissons à ceux qui veulent défendre le « Vieux Monde » contre ce qui le menace se réjouir de la victoire idéologique du courant libéral-conservateur. Nous ne serons pas les idiots utiles de l’« union des droites ». Nous savons que ce qui pousse cette droite libérale-conservatrice est de la même nature que ce qui fait se mouvoir la gauche libérale-sécuritaire de Valls/Macron. Nous ne voulons pas participer à cette mascarade électorale, nous préférons renverser la table de jeu et appeler ceux qui ne veulent pas être dupes à s’organiser dans une contre-campagne électorale.

 

 

Soutenez le bimestriel dissident Rébellion,
abonnez-vous sur Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Retrouvez la revue Rébellion sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1636569
    le 04/01/2017 par Patriote syndiqué
    Fillon et le retour du courant libéral-conservateur

    Article au poil !


  • #1636601

    FN mis à part, la sagesse et la lucidité veulent qu’entre deux maux on choisisse le moindre. Le cas échéant, entre une droite "libérale-conservatrice-saumon" et une gauche "libérale-"progressiste"-pluganal-brun-vert", il ne devrait pas y avoir à tergiverser.

     

  • #1636627

    Le quinquennat Fillon va être une véritable purge pour la classe moyenne mais au moins, Fillon n’avance pas masqué et annonce clairement ses intention d’en finir avec les pauvres (en les massacrant).


  • #1636660

    "La Manif Pour Tous fut l’occasion pour ses rejetons..."

    Où avez vous vu les classes sociales supérieures
    à la "Manif pour Tous" ?
    Disons que quelques uns ont fait semblant ,pour récupérer
    hués par l’immense majorité des participants...
    Et vous où étiez vous ?


  • #1636684

    Fillon se dit gaulliste et chrétien, mais n’est visiblement ni l’un ni l’autre. Ce qui le distingue de Juppé ou de Hollande, autre genre d’hypocrites ? Lui, c’est un vrai Tartuffe.


  • #1636705
    le 04/01/2017 par libéral de passage
    Fillon et le retour du courant libéral-conservateur

    Je vous aime beaucoup, E&R, et je vous suis avec assiduité, mais il y a une chose qui est un peu agaçant : vous ne comprenez rien au libéralisme. Ou du moins, vous faites mine de ne pas comprendre, car dans une vidéo d’il y a quelques années, Soral lui-même vantait le libéralisme conservateur de l’Amérique profonde défendu par un Ron Paul, qui s’oppose à la FED et au gros capitalisme de connivence. Un libéralisme de petits entrepreneurs, un libéralisme patriote comme théorisé par un Burke. Alors vous avez le droit sacrosaint de vous y opposer, et de vous inscrire davantage dans une posture "national-socialiste" au sens chavezien (ce n’est pas mon cas car je pense que la solidarité forcée s’oppose à la solidarité réelle), mais par pitié, au moins ne dites pas n’importe quoi et ne crachez pas à la gueule des libéraux conservateurs comme moi. Non, je ne trahis pas les valeurs traditionnelles ni le message du Christ (encore une fois, la charité chrétienne n’est pas la solidarité forcée des socialistes). Non, je ne veux pas d’un monde dans frontières dominé par le culte du profit. Oui, je suis patriote, souverainiste, opposé à la déification de l’Homme et aux néo-libéraux mondialistes. Lisez Tocqueville, lisez Burke.

    PS : à force d’accuser le libéralisme de détruire les traditions, vous oubliez de dire que les premiers à avoir théorisé la déconstruction des structures, des identités et des normes traditionnelles viennent de l’extrême-gauche (école de Francfort puis philosophes post-modernes). L’athéisme d’Etat, c’est communiste ou c’est libéral à la base ? Encore aujourd’hui, c’est qui qui est obsédé par la théorie du genre et autres dégénérescences ? C’est qui qui développe de grandes théories sur l’hétéronormativité, la domination blanche et le patriarcat ? Les "libéraux" ?

     

    • #1636777

      Oufff... ca rassure de voir de temps en temps un qui pense...


    • #1636826

      C’est très bien d’y réfléchir mais quand on a une pensée limité à la droite et la gauche c’est mieux de se taire. La politique n’est pas unidimensionnelle. Le libéralisme est mauvais. L’extrême-gauche dit-tu ? Oui, tout à fait. Le libéralisme est une tare qui vient bien de la gauche. Cette gauche génocidaire, maçonne et tueuse de rois. Oui tout ceci est bien de gauche, comme Voltaire. Ne donne pas des leçons d’histoire quand tu as moins de 200 ans de recule. Il existait un système qui fonctionnait très bien et qui n’était pas libéralisée et qui aurait fonctionné encore 1000ans si les avares bourgeois ne l’avait pas expurgé.
      Le corporatisme est la seule solution possible en France.


    • #1636846
      le 04/01/2017 par Patriote syndiqué
      Fillon et le retour du courant libéral-conservateur

      @libéral de passage

      Le libéralisme c’est l’esprit des Lumières. Comprenez-vous qu’à ce titre il doit être combattu et éliminé.


    • #1636849

      En 1776, dans La Richesse des nations, Adam Smith, l’inventeur du libéralisme économique, expliquait déjà que le premier obstacle à la division du travail était la taille du marché. Il se fait le théoricien du libre-échange et du commerce international. Ces belles idées couraient dans les loges, de sorte que Turgot put convaincre Louis XVI de supprimer la taxation du prix du grain, avec les conséquences que l’on sait...
      Plus récemment, il faut relever que Fillon et ses séides étaient absents lors du vote de la loi pénalisant les sites internet qui "osent" tenter de dissuader les jeunes femmes enceintes de pratiquer une IVG. Il a d’ailleurs tenu des propos très clairs sur cette question. Ultra-libéralisme économique mais lutte contre la liberté de l’information, inertie sociétale et internationale , c’est ce qu’on peut attendre de "moins pire" de ce personnage qui n’a ni plus ni moins d’envergure qu’un Sarkozy. Plutôt moins de personnalité, à mon avis. Gaulliste, tu parles...