Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Florian Philippot : "L’esprit gaulois réfractaire qui déplaît tant à Macron va se réveiller"

Le couvre-feu à 18h « ne freine pas suffisamment » l’épidémie de Covid-19 selon le gouvernement, qui prépare le terrain pour des mesures sanitaires plus strictes. Florian Philippot, président des Patriotes, fustige la stratégie de l’exécutif au micro de Sputnik et appelle les Français à crier leur colère.

 

Des décisions seront prises « en fin de semaine ». Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, l’a confirmé ce 28 janvier sur France Inter. Les mauvais chiffres de l’épidémie de Covid-19, avec 26.916 nouveaux cas et 350 morts, selon le dernier bilan de Santé Publique France publié le 27 janvier, poussent l’exécutif à revoir sa stratégie.

« Il suffit que les Français allument leur télévision pour qu’on leur injecte en intraveineuse de la peur, que ce soit le gouvernement, le Conseil scientifique, les grands médias », dénonce pour sa part au micro de Sputnik Florian Philippot, le président des Patriotes.

Parmi les pistes évoquées, le « maintien du cadre actuel » est jugé « peu probable » selon une source gouvernementale citée par l’AFP.

 

 

« Un confinement très serré » est également sur la table. Entre ces deux extrémités, un couvre-feu couplé à un confinement seulement le week-end ainsi que l’allongement des vacances de février avec l’interdiction des déplacements interrégionaux sont également envisagés.

 

Une opposition « d’une nullité et d’une soumission confondantes »

D’après un sondage de Harris interactive pour LCI, 64 % des Français interrogés se disent favorables à la mise en place d’un troisième confinement afin de freiner l’épidémie. Dans le détail, « 27 % d’entre eux y sont “très favorables” et 37 % “plutôt favorables” », selon LCI qui explique qu’« à l’inverse, seuls 14 % des habitants tricolores se disent “très opposés” à cette mesure ». Florian Philippot note pour sa part que l’adhésion des Français aux mesures sanitaires est en baisse par rapport au printemps dernier lors du premier confinement :

« Évidemment dans un tel contexte, les Français ont un peu plus de mal à se réveiller, mais malgré tout, cela s’améliore. Je crois qu’ils se disent : “On va arrêter cette folie, on en a marre et on peut faire autre chose”. »

Le président des Patriotes s’en prend également à l’opposition, qu’il juge « contrôlée » et « d’une nullité et d’une soumission confondantes ». Il prend pour exemple la prolongation de l’état d’urgence sanitaire au 1er juin, récemment voté par l’Assemblée nationale. Seuls 156 députés ont donné leur voix (113 pour et 43 contre) et Florian Philippot souligne la très faible participation des partis d’opposition au scrutin.

D’après l’ex-vice-président du Front national, qui appelle les Français à se révolter contre « la dictature sanitaire », l’espoir vient de l’étranger. Des pays comme le Danemark ou l’Espagne ont récemment vu se multiplier les manifestations contre la « dictature du semi-confinement » comme à Copenhague.

Aux Pays-Bas, la situation est montée d’un cran dans la violence avec des heurts dans de nombreuses villes. « Amsterdam, Rotterdam, La Haye, Amersfoort, Geleen, Den Bosch, Haarlem… la liste des villes néerlandaises frappées par les émeutes s’allonge depuis près de cinq jours après la mise en place d’un couvre-feu samedi 23 janvier– le premier dans le pays depuis la Seconde Guerre mondiale– entre 21 heures et 4h30 du matin », détaille La Dépêche.

« Cela bouge beaucoup également en Écosse, au Liban, en Allemagne. C’est bien. Je sais qu’on essaie de diaboliser notamment ce qui se passe aux Pays-Bas en qualifiant cela d’émeutes et de violences, alors qu’il s’agit d’abord de grands rassemblements populaires », analyse Florian Philippot.

« Au bout d’un moment, qui est responsable de tout cela ? Ce sont les gouvernements, de par leurs positions intransigeantes, leur mépris et par le fait que l’on ne peut pas enfermer des peuples comme cela pendant un an. Cela n’a jamais existé dans l’Histoire de l’humanité », ajoute le président des Patriotes. Il ne manque pas d’envoyer une pique au locataire de l’Élysée :

« L’esprit gaulois réfractaire qui déplaît tant à Macron va se réveiller. La France, ce n’est pas le pays des évolutions, mais le pays des révolutions. À un moment, la cocotte-minute explose et tout le monde se réveille. On est à la limite de cela en France. »

Afin d’apporter leur pierre à l’édifice du « réveil populaire », Les Patriotes lancent une opération nommée « Casserole-19 » visant à demander aux Français de se mettre à leur fenêtre à 18h tous les jours, équipés d’une casserole afin de « faire un boucan, un tintamarre du feu de Dieu pour réveiller les Français ». « Il faut que les Français se fassent entendre et se disent qu’il y a d’autres solutions que la dictature sanitaire », clame Florian Philippot.

 

 

​Les actes de désobéissance civile se multiplient ces derniers jours dans l’Hexagone. Le coup d’éclat de Christophe Wilson, restaurateur niçois qui a décidé d’ouvrir son établissement en servant une centaine de repas le 27 janvier, a fait la Une des médias. Ce dernier a été placé en garde à vue pour avoir bravé l’interdiction. Un coup de semonce ?

 

Des Français « gérés comme du bétail » ?

L’inquiétude gagne jusque dans les hautes sphères du gouvernement. « Le danger, ce sont des gens qui se rebiffent et qui refusent tout simplement de se soumettre aux nouvelles restrictions, car ils considèrent qu’ils n’ont plus rien à perdre. Il faut faire gaffe. Si des coiffeurs décident de rester ouverts par exemple, on fait quoi ? On envoie plein de petits Gérald Darmanin pour leur dire de rester fermés ? », déclare au Parisien « un intime du chef de l’État ».

​De quoi réjouir Florian Philippot : « J’appelle à ce que les citoyens se souviennent qu’ils sont citoyens ». Le président des Patriotes prend l’exemple des étudiants dont certains souffrent actuellement d’une grande précarité.

« Beaucoup sont dans un mal-être épouvantable, il y a même des suicides. On leur offre comme réponse d’aller voir un psy. Non. Je rappelle aux étudiants qu’ils sont des citoyens français. S’ils ne sont pas d’accord avec des mesures, ils ont aussi le droit de se faire entendre et de le faire savoir. Pareil pour les restaurateurs, les gérants de salle de sport, de cinéma, les secteurs de l’événementiel ou de la culture, etc. Faites-vous entendre ! », lance-t-il.

 

​À l’image de ce qui se fait en Italie, certains restaurateurs français ont d’ores et déjà prévenu qu’ils rouvriraient leurs portes au 1er février. Une initiative saluée par Florian Philippot : « Si certains prennent la décision courageuse de rouvrir le 1er février, nous avons dit aux Patriotes qu’on leur fournirait énormément de clients pour venir commander des rumsteaks-frites, des entrecôtes, des cassoulets, des choucroutes et tout ce qu’ils veulent. »

« Il ne faut pas que les Français acceptent d’endosser le rôle que le pouvoir et l’oligarchie leur réserve, c’est-à-dire d’être soit des enfants ou d’être gérés comme du bétail », s’insurge-t-il.

L’homme politique assure que les Français sont poussés vers « le duo infernal “confinement-passeport sanitaire” », c’est-à-dire les restrictions, « alors que cela n’a jamais fait la preuve de son efficacité ».

« Au contraire, on connaît les dégâts collatéraux gigantesques de toutes ces mesures de restrictions : dégâts économiques, sociaux, psychologiques, […] culturels, éducatifs et même sanitaires, car des maladies, des cancers ne sont plus traités correctement ou diagnostiqués », conclut-il.

Philippot prend les armes de l’opposition

 






Alerter

130 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il fait le boulot, il y a rien à dire... Je suis royaliste, et je dis bravo. Franchement, ceux qui croient encore en la république devraient voter pour Philippot.

     

    Répondre à ce message

    • @Cadillac : entièrement d’accord ! Sur la façade de la cathédrale de Reims, le jeune Daviid, berger, sa fronde et ses 5 cailloux affrontant le géant Goliath entièrement cuirassé : la force brutale et la bêtise à front de taureau... Je crois aux imprévus et inattendus de l’Histoire ( la faiblesse de micron, imbu de chiffres, de bilans , de statistiques et de sondages est de mépriser ou d’ignorer l’histoire de France la douce). Il finira comme Louis Philippe ou Napoléon III, j’en suis certain : la France a une vitalité et une force de ressurection qui lui viennent du baptême de Reims, de ses martyrs et des forces de l’ Esprit !

       
    • @Lardenoy
      Salut, j’espère que tu as raison pour Macron, haha :)

      Un jour dans une émission d’E&R, mr Korias (je crois), expliquait qu’on avait tord de s’identifier à David. Notre société, la grande majorité du peuple est dominée par une ou plusieurs minorités (Crif, LGBT, etc.).
      En réalité dans cette histoire, on devrait plutôt s’identifier à Goliath. Le géant un peu neuneu qui va combattre à la loyale, sans imaginer un seul instant que son adversaire aurait une arme… Et si Goliath avait lui aussi apporté des frondes, qui aurait gagné ? C’est un peu comme si un éléphant se faisait abattre au fusil par un chasseur, et qu’ensuite, on acclamait ce dernier. En plus, d’un point de vue anthropologique, il a peut-être même tué le dernier géant sur Terre (s’ils ont existé), lol. À la fin du combat, il lui tranche la tête pour la montrer à tout le monde…

      Je pense qu’il faut se méfier des histoires où le héros est un berger. Son métier, c’est quand même de diriger un troupeau de moutons. On se demande si ce n’est pas une métaphore pour dire que le lecteur suit le héros, comme le mouton suit son berger.



      La faiblesse de micron est de mépriser ou d’ignorer l’histoire de France.



      Tu sais, je ne pense pas que ce soit du mépris, ni de l’ignorance. En fait, je pense qu’il s’agit surtout d’une vengeance.
      À un moment donné de notre Histoire, la royauté s’est mise la "Franc-Maçonnerie" à dos ; elle en a fait son pire ennemi et c’est à partir de là grosso-modo, que tout commence à partir en vrille. J’écris FM entre guillemets, car je ne parle pas de la version officielle créée au XVIIIème siècle. On trouve des symboles maçonniques (alchimiques) dans toutes les plus vieilles cathédrales françaises, comme celle de Reims dont tu parles, ou même de Notre Dâme ; parce qu’à une époque, elle n’était pas encore son ennemi.

      Tout ça pour dire qu’à mon avis, ils connaissent bien l’histoire de France. Peut-être même qu’ils la connaissent mieux que nous, et la plupart des gens. Pour Macron, je n’en sais rien mais en tout cas, ceux qui sont au sommet de la pyramide, j’en suis sûr. Leur vengeance ne sera accomplie que lorsque la France n’existera plus. De toutes façons, Attali nous a prévenu, le N.O.M nous sera imposé après ou à la place de la 3ème G.M. Pour que tous les pays s’unissent, il faudra forcément une tragédie à l’échelle planétaire (Pandémies, Bombes A, etc... les solutions ne manquent pas).

      Ce fut un plaisir, à bientôt. ;)

       
  • Puisse Dieu l’entendre.

     

    Répondre à ce message

  • #2654623

    j’ai voté Marine Le Pen au premier tour des présidentielles,
    pour Florian Philippot, à l’époque
    juste pour lui, parce que j’ai senti ce mec sincère, habité

    le deuxième tour, la finale, je ne me suis pas rendu aux urnes :
    j’avais vu un Relais H, en gare, en quai RER B de Denfert-Rochereau,
    avec des couvertures de magazines comme quoi Emmanuel Macron
    était déjà président, avant même la sanction du vote :
    c’était plié

    je ne pense pas aller voter, c’est inutile, dérisoire
    système pourri, faussé
    mais j’aime beaucoup Florian Philippot

    il faut inventer et mettre en place de nouvelles formes
    en dehors de la Raie publique

     

    Répondre à ce message

    • Bon bah ... C’est mort
      si même un gars comme toi qui réfléchit et parle juste ne va pas voter parceque " Cest mort "
      alors là micron attali a vraiment gagné car on sait que l élection de leurs poulains passe par un grand nombre d abstentionnistes comme toi , ce qui revient à dire que tu votes pour eux car seuls comme en 2017 20 à 25 pour cent de blaireaux suffisent pour passer le deuxième tour

       
  • Comme dirait Dieudo , Philippot est en train de faire une échappée.

     

    Répondre à ce message

  • EM sait qu’il ne sera pas candidat la prochaine fois. Il semble y avoir fait allusion, assortissant son discours de "choses terribles".
    Il n’y aura peut-être pas d’élections ?
    Quand on voit celles qui ont eu lieu aux US, modèle politique de la RF.
    A moins qu’il ne reste en place, comme Biden, MLP jouant le rôle de Trump (pauvre Trump, et même pauvre Biden - atteint par l’âge certes, mais d’un niveau d’instruction correct).
    MLP gagnerait à 51 pour cent avec 20 pour cent des électeurs se rendant aux urnes, mais le candidat lrem (ou autre sigle) resterait grâce à des algorithmes, dans une ville retranchée, gardé par une armée hétéroclite ?
    Quelles sont ces "choses terribles" ?
    EM doit nous le dire, et les prévenir autant qu’il le peut.
    Beaucoup lui serait pardonné.
    Je ne pense pas de toutes façons qu’il pense s’accrocher ; ce n’est pas drôle de vivre retranché et aux ordres en permanence.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis F.P depuis la formation des patriotes et plus particulièrement depuis le début de cette "crise" qui est devenue un prétexte pour la macronique pour installer un régime totalitaire...C’est le seul qui l’ouvre,qui bouge(contestation de la coronafolie, manifestations) et qui est dans la cohérence...Il Suffit de lire son livre,C19 l’oligarchie démasquée sorti en milieu d’année 2020,pour s’en rendre compte... !!Je le soutiens totalement !!

     

    Répondre à ce message

  • L’esprit gaulois, un mariage avec nos racines... Très très bien. C’est une voie, mais il y en a d’autres, assez bizarre...
    L’exemple d’un esprit légèrement plus spontané du sud, à prendre en compte, est celui de Rio de Janeiro, tellement spontané qu’il est difficile de ne pas être pris littéralement dans un tourbillon qui n’a rien à voir avec la Covid 19 :-))))
    Nos dirigeants pourrait finir en hôpital psychiatrique.
    Voyez les photos : sans masque, sans distance, ou plutôt sans rien du tout.
    https://br.sputniknews.com/fotos/20...

     

    Répondre à ce message

  • Fermeture des galeries marchandes ! L’occasion est belle de mettre en pénitence le fétichisme de la marchandise, propagé comme la Covid-19 par les déambulateurs aliénés dans les dites galeries... Clap de fin pour le spectacle consumériste saturé et opportunité historique pour les gaulois réfractaires ?

     

    Répondre à ce message

  • "L’esprit gaulois réfractaire va se réveiller" : Ça ne suffira pas ! La France est manifestement victime d’une politique mondialiste imposée par l’étranger. Leur objectif vise à la détruire en tant que Nation indépendance et souveraine, avec la complicité évidente "d’élites" archi corrompues... Et pourquoi pas : Gesta Dei Per Francos ?

     

    Répondre à ce message

  • A ceux qui parlent d’opposition contrôlée, toute opposition est forcément contrôlée, mais philippot et actuellement le seul homme politique qui défende réellement le bon sens sur les plateaux de l’enfume, maintenant ils lâchent les chiennes sur lui pour bien montrer que la défense du bon sens c’est se faire agresser par des chiennes enragées payées pour détruire la France. Donc Merci à Florient Philippot de faire ses meeting sans masque pour bien montrer qu’il n’a pas peur de cette entube, et que les gens qui vont à ses meeting n’ont pas peur non plus du covid ni des covidés. Il mériterait que tout les non covidés prennent leur carte, juste histoire de bien montrer au monde ce qu’on fera de notre bon sens et de notre amour de la France ensuite.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents