Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

Radio Brigandes III – Novembre 2015

Entretien avec Marianne, chanteuse leader des Brigandes, et Antoine, représentant du Comité de Salut public, sur le thème de la franc-maçonnerie et du christianisme. Interview et révélations d’un franc-maçon chrétien.

 

 

À ne pas manquer, la conférence sur les origines de la franc-maçonnerie
le 19 décembre 2015 à Lille :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

97 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1340407
    le 08/12/2015 par Vive le Roi !
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Les Catholiques, les Patriotes et les Royalistes Français doivent savoir que, sur Facebook, depuis quelques jours, des policiers de la pensée déguisés en Catholiques ou Patriotes ou Royalistes ou Survivalistes ou Dissidents, répondent "Ta gueule !" a des messages légaux et courtois postés par des Dissidents et, au même moment, Facebook clôture leur compte.

    Depuis quelques jours, certaines vidéos YouTube ne fonctionnent pas quand on clique dessus : on voit seulement le sablier qui tourne dans le vide.

    Voilà ce que les personnes qui se présentent comme nos "Représentants", nos "Mandataires" ont mis en place quand ils se sont rendus chez Google, Facebook.

    Faites tourner ce message.

    Merci.

     

    • #1340471

      Absolument, quand je poste le lien d’une vidéo youtube en commentaire, ça marche mais quand je clique dessus j’ai droit a un message qui me dit "opération impossible" alors que si je copie-colle la même adresse dans la barre de recherche ça marche.
      En plus j’ai aussi l’impression qu’ils bloquent le compteur de vues.


    • #1342711

      Intéressant ! On peut s’en apercevoir déjà ici : plus loin ci-dessous, j’ai voulu cliquer sur le lien d’un commentaire qui me paraissait pertinent (8 déc. à 22:09 par cftc) c’était l’encyclique ’’Humanum Genus’’ d’avril 1884 sur la franc-maçonnerie du Pape Léon XIII
      Impossible de l’ouvrir !!! Il faut rechercher sous pape, parce que les seules encycliques mises en avant sont les deux seules du pape François...

      À ce propos, une petite parenthèse : impossible de trouver sur le site du Vatican des explications précises sur La Miséricorde Divine, son histoire ou des références à des saints etc...


  • #1340427

    Original, intéressant, courageux.

    Sur le fond, à signaler un manque concernant les Druides Celtes et la Tradition "Atlante " / "Polaire" signalée par René Guénon.

    La chronologie : 1314 ne marque-t-elle pas le vrai début, avec le Procès des Templiers du Royaume de France, plutôt que 1717, 1773-76 ou 1813 ?

    Sans la connexion à l’Histoire simultanée des Royaumes de France, d’Angleterre et d’Ecosse, on ne comprend pas comment les "Britanniques" seraient devenus nos "ennemis héréditaires" (guerre de cent ans, guerres de religion,...).

    L’Histoire de la Monnaie dans ces royaumes est à ce titre CAPITALE si je peux poser une boutade...qui n’en n’est pas une ( Temple, Sanhédrin, Jésus).

    Il y a des raisons de penser qu’il y a eu à cette occasion (1314) une première dégénérescence déjà marquée de la Tradition, sur laquelle le "Frère" interrogé semble peu disert.

    La conférence annoncée sur les origines ne semble pas pallier cet oubli, si l’on en croit la bande-annonce. On espère que ce sera corrigé à tant.


  • #1340429

    Un franc-mac chrétiens ?
    Pourquoi pas Jesus homo tant qu’il y est ?

     

    • #1340449

      Joseph de Maistre était franc-maçon, et pourtant, qui songerait à lui contester le titre de chrétien ?

      La Franc-maçonnerie ce n’est pas seulement une petite assemblée d’hommes de pouvoir qui gèrent leurs petites affaires dans l’intimité, c’est beaucoup plus complexe que cela.


    • #1340454

      Quand même, les bâtisseurs des Cathédrales, dont les ordres maçonniques actuels se définissent comme les successeurs, ils n’étaient pas agnostiques ou déistes que je sache. Mais je reconnais que dans les Chrétiens il y a des Templiers.


    • #1340462

      toutes les façons de diviser la seule et unique religion ont été condamné par l’église du Christ : pélagianisme, semi-pélagianisme, schisme d’Orient, protestantisme, calvinisme, témoins de Jéhovah, etc...et en éffet, la franc-maçonnerie est une de ses tentatives de diviser encore et encore la seule et unique vérité.


    • #1341189

      @Jean : De Maistre était franc-maçon AVANT de devenir ce qu’il est par la suite devenu, à savoir un penseur, disons, légitimiste (au sens premier), et catholique. Il s’en est éloigné.
      Car, sans rejeter puérilement sa période "franc-maçonne", il avoue s’être égaré. Il y a des façon à priori "honnêtes" de s’égarer (la curiosité, l’amour de la connaissance et de l’esprit de club peuvent sembler honnêtes à un jeune aristocrate de province amateur de lettres et de politique), mais c’est objectivement prendre un détour et s’éloigner du Christ que de suivre cette voie-là, dans laquelle toute progression implique nécessairement une trahison des bonnes intentions prétextées à l’origine pour y entrer.
      La Curiosité qui est la source du désir occulte est une abîme qui peut se révéler bien plus profonde qu’elle n’en a l’air, et est la souche de beaucoup de penchants futurs (avidité, cupidité, orgueil, mépris des non-initiés...). Ce n’est pas exactement le projet de Dieu...


    • #1343470

      De Maistre a tenté de réunir les courants opposés que sont l’ésotérisme franc-maçonnique et le catholicisme traditionnel, bien soumis au Pape et surtout au jésuitisme du Vatican. Dans sa vision des choses, de nos jours et ce depuis le début de l’ère moderne, il n’y a plus de miséricorde divine, il n’y a plus que le jugement du Père.


  • #1340435
    le 08/12/2015 par Vive le Roi !
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Erreur !

    Les loges maçonniques se sont vidées avant la Révolution Française au fur et à mesure que les clubs Jacobins se remplissaient.

    Source : "Comment vous aurez tous la tête ou la parole coupée", éditions OEIL, 1991, Arnaud Aaron Upinsky.

    Donc il est vrai que "on a les chiffres" mais il ne faut pas oublier ceux relatifs aux clubs Jacobins.

     

    • #1340457

      Pour aller plus loin sur le sujet :
      Vincent Lombard de Langres - Histoire des jacobins depuis 1789

      Trouvable en PDF (ça date de 1820 je crois).

      Et le Upinsky, c’est un des livres qui m’a le plus cloué. Ce type est énorme. Hélas, il est très très dur à trouver. J’en ai un exemplaire, j’ai mis 3 ans pour l’obtenir. L’éditeur m’avais carrément envoyé chier quand j’avais, désespéré, appelé.


  • #1340447

    C’est fou ce que les Français de souche commencent à prendre de l’assurance et à nommer les choses par leur nom...
    Mais n’est il pas déjà trop tard ? Les jeunes ont une farouche volonté, de sauver ce qui reste à sauver, mais tout en désignant le mal et en appelant un chat un chat, ils oublient d’incriminer les générations précédentes qui ont permis la situation présente...ceux qui ont eu 20 ans en 68 ont accepté tacitement de valider la fin de la France...car tout progrès sociétal- l’ivg remboursé par la sécu, l’autonomie de la femme etc- porte en germe son contraire ! La liberté , c’est l’esclavage et inversement.

     

    • #1340526

      J’avais 19 ans en 68 et je n’ai jamais crédité cette mise à mort de la France...
      C’est vrai que j’étais sans doute une exception car à l’écoute d’un père qui lisait Henry Coston...


    • #1340535

      Vous êtes vieux ? Vous parlez de la jeunesse avec un certain recul ....peut être que les nouvelles générations estiment avoir plus d’arme pour comprendre le monde actuel que les précédentes d’où ce non jugement.


    • #1341245

      je veux bien admettre que 68 n’a pas créé que des bonnes choses, mais de là à remettre en cause l’autonomie de la femme ! Comment faites-vous quand vous êtes une femme veuve ou célibataire pour vivre sans travailler pas et avoir accès à une vie normale ? donc le choix, c’est obligatoirement de se marier ou d’être rentière, ou alors sinon on finit chez les soeurs ??? N’importe quoi. Sauf si la société la prend à sa charge jusqu’à la tombe, pourquoi pas !!


  • #1340468

    Si vraiment ils existent (un peu contradictoire et jamais évoqué), ils doivent être très peu influents...car le devil tient les rênes de ce monde c’est clair !


  • #1340481

    Intéressant ... Cela dit, ceux qui ont besoin de l’ombre pour prospérer ,ont ,a mes yeux, toujours quelque chose de louche ...
    Sinon je me suis fait mon petit cadeau de noël en m’offrant leur album :)
    Vu que l’argent c’est le nerf de la guerre et vu le travail fournit,ça mérite un petit quelque chose ... Je n’achète déjà plus que sur Kontre Kulture,permettez moi cette incartade :)

     

    • #1340785

      Et pourquoi... le travail dans l’ombre fait partie de la Vie... Regarde la terre et toute la vie souterraine tellement nécessaire...
      La vie spirituelle qui au bout du compte est profondément intime... se fait de soi à soi, dans le secret...
      Moi, ce n’est pas ce qui me gêne dans les maçonneries.


  • #1340506
    le 08/12/2015 par Hieronymus
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    elle est charmante cette .. comment .. Marianne ?


  • #1340509

    Juste pour dire, je n’ai regardé que 6 minutes de la vidéo.
    Quelqu’un qui fait parti d’une "société secrète" ce n’est jamais bon. Le but premier c’est de se placer au dessus des autres socialement, faire de l’argent.
    Ensuite vient peut être l’idéologie.
    A la limite au moyen age je veux bien, mais là on est quand même au 21ème siècle.

    Ils se sont faits retourner comme des crêpes par le premier gars venu qui les a baratinés.

     

    • #1340658

      C’est aussi mon impression. L’Eglise a condamné toutes les franc-maçonneries, pour moi le débat s’arrête là !


    • #1340661
      le 08/12/2015 par Matrix_Breaker
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      Bonsoir Rom1,

      Au début, j’ai fait comme toi, et puis la curiosité m’a poussée à voir le reste.
      Il y a beaucoup à apprendre de la suite de l’émission, et même si tu as le bon réflexe de te méfier de ce qui se cache dans l’obscurité, il faut différencier ce qui se cache pour se protéger ( de la divulgation de secrets de fabrication, par exemple ) de ce qui se cache pour détruire sans se montrer.
      on ne connait jamais assez ses ennemis...


    • #1340764

      En effet, Matrix_Breaker a raison. Et j’ajoute que confesser n’avoir regardé que six minutes d’une très intéressante vidéo de plus d’une heure, qui vous aurait appris quelque chose, devrait incliner à s’abstenir de commentaires, au lieu tout au contraire d’être catégorique, ce qui est un comble.
      Bravo à ces jeunes gens militants cultivés et éminemment sympathiques.


    • #1346484

      Je répond super longtemps après, je ne sais pas si mon com sera lu.

      Non mais ça ne m’intéresse pas leurs histoires de société secrètes tout ça. Enfin peut être un jour si j’ai du temps.
      N’importe qui qui a été dans le commerce le dira. Les mecs font des affaires entre eux, entre frères.
      C’est ça le principe qui décide les gens à devenir franc-maçons. J’ai un pote qui voulait le devenir pendant un moment. Il y a aussi la volonté de se mettre au dessus du "commun des mortels". En être, etc... Faire partie d’une sois disant élite.

      Je trouve ça dingue qu’au 21 ème siècle, ces trucs là existent encore. C’est dangereux pour un pays ce genre d’organisations. Ce n’est pas transparent. Les gens du bas y sont pour magouiller, et ceux du haut, on ne sait pas...

      En tout cas dans les ministres une bonne partie est souvent franc maçonne. Rien que ça ça montre que ça devrait être interdit.


  • #1340516

    Il me semble que les Papes ont été très clairs à ce sujet... On ne peut en aucun cas, pour quelque raison que ce soit, être franc-maçon et catholique ! S’il ne respecte pas le commandement papal, il n’est pas catholique. C’est comme aller communier et cracher sur le crucifix en sortant de l’église...

     

  • #1340519

    Je suis fière de cette nouvelle génération qui montre une telle maturité !
    J’ai appris beaucoup de choses sur la F.M. ou plutôt les F.M. 
    Passionnant !
    j’aurai désormais un regard plus averti.
    MERCI au Comité de Salut Public, aux Brigandes et à E.R.


  • #1340559
    le 08/12/2015 par Anti-sceptique
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Cela rejoins entiérement les analyses de Douglas Reed sur l’utilisation et le détournement de la franc-maçonerie au projet sioniste internationale


  • #1340574

    Intéressant pour l’histoire et la diversité, quasi oppositionnelle, des “F.M.”, plus que pour leurs origines - car si des loges ont été en relation avec les monastères, alors il faudrait en fouiller l’imaginaire et celui de l’alchimie (comme le tentent certains médiévistes officiels, et bien sûr les jungiens depuis près d’un siècle... et comme d’ailleurs sans doute, depuis “toujours”, les “maçons de leur propre temple intérieur”).

    Sinon, ça sent un peu l’anti-intellectualisme (surtout la chanson...) ; une fois de plus sont toujours négligées les révolutions techno-scientifiques et symboliques, dès lors sotériologiques, successives et intriquées, dont la Chrétienté, Très Bonne Mère féconde (serait-ce la grâce de l’Immaculée Conception et de l’Incarnation ?), aura, ces derniers siècles, très durement accouché :
    • d’avant la révolution française - et la suscitant même en grande partie (... Colomb-Magellan, Copernic, Galilée, Newton, Buffon, Watt, Montgolfier, Lavoisier...)
    • comme d’après elle, pour en susciter d’autres (... Geoffroy Saint-Hilaire, Niepce, Carnot, Darwin, Haeckel, Einstein, Planck, Turing, von Foerster, Prigogine, Higgs...).

    Peut-être serait-il souhaitable d’articuler ces deux grandes tendances, ou tropismes :
    • le cours civilisationnel, qui nous entraîne “naturellement-et-artificiellement” vers le mondialisme, le trans-humain, voire l’exil géofuge...
    • au moins la retenue morale - certes non seulement noachique mais aussi via le souci des plus démunis “ici comme là-bas” -, voire le Retour, “néo-chrétien & néo-néo-platonicien (etc.)” - en ce qu’il tenterait d’intégrer ces nouvelles sciences aux fruits de la quête intérieure trans-traditionnelle.

    C’est vrai, ce n’est pas évident. Mais ce projet, intime et collectif, éviterait la seule alternative mondialisme/souverainisme et ses très dangereux effets pervers...

     

    • #1340814
      le 09/12/2015 par SilenceRadio
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      Malgre mon incomprehension generale de votre paragraphe, pourriez-vous s’il vous plait definir



      exil géofuge




      Est-ce votre invention pour demontrer l’anti-intellectualisme dont vous parliez plus haut ?


    • #1341370

      @SilenceRadio
      Merci pour votre interrogation concernant la notion d’“exil géofuge”.

      Je me souviens, au début des années 90, d’un article dans un ancien numéro de la revue Actuel qui, dénonçant-analysant déjà le mondialisme et ses tendances, évoquait cet aspect, en particulier dans son schéma récapitulatif, très détaillé et significatif, sur toute une page et en couleurs, de la dynamique terrestre globale.
      L’exil géofuge (étymologiquement “fuir la Terre”) - qui poursuit les tendances au “nomadisme”, au “trans-frontières”, au “trans-national-mondialisme”, voire au “hors sol”, bien connues et dénoncées sur E&R - n’est en somme rien d’autre que l’ultime “fructification” techno-scientifique, aussi très symbolique, qui vise à quitter notre “Terre-Berceau” (cf. le “scientomythe” “Gaïa”) pour aller coloniser les planètes “voisines”, plus ou moins viables au naturel ou du moins “terra-formables” (cf. “Biosphères N”) : déjà au sein de notre système solaire (cf. Mars...), puis d’autres systèmes toujours plus lointains (cf. la découverte et l’analyse des “exoplanètes habitables”).

      C’est un fantasme plutôt d’essence vétéro-testamentaire : de peuples nomades, déracinés-déracinants, et projetant déjà le Grand Déracinement de quitter la Terre pour les “étoiles” - vues, depuis un demi-siècle seulement, comme nos racines astro-physiques plutôt inattendues (cf. H. Reeves...).

      Depuis Newton (loi de la gravitation) puis Einstein (relativité), l’invention de la fusée, du moteur ionique, etc., ce mixte de tropisme-tentation devient toujours plus fort et, sinon crédible, du moins un peu moins “impossible” - car pour le réaliser, il faudrait parvenir à modifier très profondément la nature humaine ; ce qui renvoie au trans-humain, étape préalable, dans laquelle nous sommes entrés... déjà avec l’invention-maîtrise du feu, il y a quelque 500.000 ans, et d’autant plus depuis la fabrication de prothèses, et surtout l’essor de la génétique et des neurosciences, etc., désormais en une dynamique quasi exponentielle (cf. NBIC).

      Dans un récent article aussi pertinent que virulent : “Le Musée de l’Homme ou la mise à mort du passé”,
      http://partage-le.com/2015/10/le-mu...
      l’ethnologue humaniste Thierry Sallantin dénonce, en partie, ce processus :

      [suite cf. \]


    • #1341379

      [suite de /]

      << L’excellente et longue succession de tableaux représentants la naissance de singes de plus en plus bipèdes puis l’apparition du genre « homo » et ses diverses espèces dont il finira par n’en rester qu’une : « homo sapiens », cette fresque héroïque, cette saga, cette « success story », n’est en réalité qu’une rampe de lancement à la courbe d’abord imperceptible, puis de plus en plus ascendante, et qui finit même par la verticalisation lors de la « Grande Accélération » située à la sortie de la Deuxième Guerre Mondiale. Rampe de lancement destinée au décollage de la fusée triomphale : la Mondialisation. >>

      Et de citer le trop fameux préhistorien Yves Coppens, co-découvreur de « Lucy » (Australopithécus afarensis), rappelant ce qu’il écrivait, “halluciné”, dans Le Monde du 3 septembre 1996 :
      << Qu’on cesse de peindre l’avenir en noir ! L’avenir est superbe. La génération qui arrivera va : [...] maîtriser la tectonique des plaques [sic - de la part d’un ex-professeur au Collège de France...], programmer les climats [...], se promener dans les étoiles et coloniser les planètes qui lui plairont [re-sic]. Elle va apprendre à bouger la Terre pour la mettre en orbite autour d’un plus jeune Soleil [re-resic]. Le progrès est une réalité bien vivante, il faut seulement quelque fois aller le chercher un petit peu plus loin que le bout de son nez. >>
      Vraiment, là, c’est bien peu dire...

      Cela rejoint-il la critique de Teilhard et de son “point Oméga” ? S’il est aisé de critiquer ce jésuite s’étant inspiré des idées de Darwin, Vernadski, etc., il l’est déjà moins, mais plus responsable, de se reconnaître partie prenante dans ce processus global et impétueux qui nous emporte et nous change (cf. ces commentateurs de l’actualité, même sur E&R, qui aiment à se filmer dans leur bagnole... ce fruit du “progrès” qui impose, chez leur propriétaire, au moins la sourde caution dans la poursuite néo-prédatrice des Occidentalisés [pétrole... et “donc” gouvernance aux ordres] sur des peuples et leurs territoires moins bien différenciés et résistants, de par le monde).

      Comme l’écrivait l’auteur de l’article d’Actuel : “la complexité de la réflexion globale ramène à la perplexité du choix intime...”


    • #1341677
      le 09/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Bug2410

      Là, vous vous êtes surpassé ! Une version sous-titrée serait la bienvenue car “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement”, non ?
      Les personnes qui, comme moi, ne sont pas de cette modernité avec sa "réalité augmentée" ont fatalement des facultés intellectuelles limitées ne leur permettant pas de se hisser à votre niveau, un geste de charité de votre part et à leur endroit serait donc de bon aloi.


    • #1342243

      @HqcU

      Y a pas plus clair, et inutile de sous-titrer : c’est en français !

      Seule difficulté ; la complexité de l’histoire, dès lors qu’on ne la réduit pas aux gentils sujets de sa majesté très catholique affrontés aux méchants francs-macs et aux vétéro-testamentaires perfides.

      En Europe, une révolution, comme jamais dans la (pré-)histoire humaine, a eu lieu en quelques siècles, de type techno-scientifique et “physiocratique”, s’opposant - du moins a priori - à l’ancienne conception, d’ailleurs plus monothéiste que chrétienne, et s’imposant pour une maîtrise plus efficace de la nature et du monde - d’ailleurs, non seulement elle se poursuit mais elle s’emballe...

      Or, sur E&R, on tend à la passer sous silence ou à la sous-estimer, ou alors à n’en voir que les aspects actuels et futurs (“fétichisme de la marchandise”, trans-humanisme...). Dans le cas de Voltaire, quel temps il aura fallu pour commencer à reconnaître (Claire Colombi, au contraire de Marion Sigaut) son rôle et celui de Mme du Châtelet dans la diffusion des travaux de Newton en français.

      Alors imaginez les coups de boutoir successifs et convergents (à vous de faire le boulot de les comprendre chacune à travers son auteur-clé puis de les articuler pour en saisir la “tendance lourde”) contre la forteresse “monothéiste-chrétienne d’Occident”, portés - au contraire de la pression islamique d’alors, qui se réduisait - par des “engins de guerre” d’un nouveau genre, a priori anodin, mais toujours plus redoutables : depuis les plans inclinés de Galilée jusqu’à la théorie de la gravitation, de l’alchimie à la chimie, du mythe (quel qu’il soit) à la tentation de sa réalisation technique...

      L’imaginaire chrétien - ou même mystique trans-culturel - est très loin de s’avérer disqualifié pour autant, surtout s’il retrouve le sens des chapiteaux romans, des images des enluminures et des miséricordes monastiques, en somme retrouvant la source symbolique commune aux companions, moines et aux loges primitives. Simplement, il s’agit “seulement” d’“aller au Ciel” (intérieur) et non plus de savoir “comment va le Ciel” (externe). Quant à la politique, à part ce “moindre mal” du principe de la “guerre juste”, le christianisme “n’a jamais que” l’Agneau à offrir - excusez du peu...


    • #1342326

      Merci aux modérateurs d’avoir, cette fois, laissé passer le commentaire précédent (àHqcU - désorlé, au passage, pour mon altération du mot “compagnon”...).

      Dommage, cependant, que vous n’ayez pas accepté, et par trois fois, le début de ma réponse à SilenceRadio, car sans début il est bien difficile de comprendre la fin...


    • #1342344
      le 10/12/2015 par Claire Colombi
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Bug2410

      Il faut d’abord creuser des fondations, aplanir le terrain, maçonner les murs, croiser les voûtes en berceau pour en faire des croisées d’ogives, les maintenir grâce à des arcs-boutants, construire une charpente bien avant de poser le faîte ( et surtout pas le pyramidion)...

      Le niveau personnel de compréhension d’un individu n’a aucune importance… Le niveau global de compréhension du plus grand nombre, est le seul but qui vaille la peine.

      Même si le temps nous est compté en plus de nous être conté ; nous avons l’obligation et le devoir de mettre un pas après l’autre. Après tout, même le verbe incarné s’exprimait en paraboles, car il ne pouvait tout dire d’un coup, à des pêcheurs qui n’auraient rien compris. Et ce dieu crucifié qui procède de toute chose, s’abaissant à chercher des images de notre quotidien pour se faire comprendre est lui même une parabole.

      Je ne suis qu’une naine sur les épaules d’une géante. Qui pourrait comprendre l’importance du fait que les Principia furent traduits par la volonté de Voltaire, s’il l’on ignore la crapule qu’il était, le parti pour lequel il roulait.


    • #1342458

      @SilenceRadio

      Merci pour votre interrogation concernant la notion d’“exil géofuge”.

      Je me souviens, au début des années 90, d’un article dans un ancien numéro de la revue Actuel qui, dénonçant-analysant déjà le mondialisme et ses tendances, évoquait cet aspect, en particulier dans son schéma récapitulatif, très détaillé et significatif, sur toute une page et en couleurs, de la dynamique terrestre globale.
      L’exil géofuge (étymologiquement “fuir la Terre”) - qui poursuit les tendances au “nomadisme”, au “trans-frontières”, au “trans-national-mondialisme”, voire au “hors sol”, bien connues et dénoncées sur E&R - n’est en somme rien d’autre que l’ultime “fructification” techno-scientifique, aussi très symbolique, qui vise à quitter notre “Terre-Berceau” (cf. le “scientomythe” “Gaïa”) pour aller coloniser les planètes “voisines”, plus ou moins viables au naturel ou du moins “terra-formables” (cf. “Biosphères N”) : déjà au sein de notre système solaire (cf. Mars...), puis d’autres systèmes toujours plus lointains (cf. la découverte et l’analyse des “exoplanètes habitables”).

      C’est un fantasme plutôt d’essence vétéro-testamentaire : de peuples nomades, déracinés-déracinants, et projetant déjà le Grand Déracinement de quitter la Terre pour les “étoiles” - vues, depuis un demi-siècle seulement, comme nos racines astro-physiques plutôt inattendues (cf. H. Reeves...).

      Depuis Newton (loi de la gravitation) puis Einstein (relativité), l’invention de la fusée, du moteur ionique, etc., ce mixte de tropisme-tentation devient toujours plus fort et, sinon crédible, du moins un peu moins “impossible” - car pour le réaliser, il faudrait parvenir à modifier très profondément la nature humaine ; ce qui renvoie au trans-humain, étape préalable, dans laquelle nous sommes entrés... déjà avec l’invention-maîtrise du feu, il y a quelque 500.000 ans, et d’autant plus depuis la fabrication de prothèses, et surtout l’essor de la génétique et des neurosciences, etc., désormais en une dynamique quasi exponentielle (cf. NBIC).

      Dans un récent article aussi pertinent que virulent : “Le Musée de l’Homme ou la mise à mort du passé”, l’ethnologue humaniste Thierry Sallantin dénonce, en partie, ce processus :

      [suite cf. \]


    • #1342472
      le 10/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Bug2410

      Je vous rassure (ou pas, mais c’est sans intérêt de toute manière), j’entends bien ce que vous ne vouliez pas vous résoudre à exprimer plus clairement dans votre premier commentaire.

      Rien de linéaire dans le cours de l’histoire et cette "révolution technologique" que vous louez n’est en fait que le pendant de la misère scientifique actuelle (celle "autorisée" bien sûr).
      La science pure, qui est aussi l’économie du peu, ne peut produire le véritable progrès que par une pénurie de moyens. L’humanité a connu son apogée scientifique il y a fort longtemps, à une période où justement un accident l’a confinée sur son réduit terrestre lui faisant perdre la technologie dont elle bénéficiait jusqu’alors. "L’accident génétique" devenu nécessaire pour maintenir l’espèce donnera raison aux "créationnistes", ne vous en déplaise. Après, il est bien entendu que c’est l’interprétation qui est erronée, pas le fait fondateur de ce qui est considéré aujourd’hui comme un mythe par les scientistes.
      D’ailleurs, voulez-vous que je vous livre un scoop, celui de l’origine du rire chez l’Homme ?
      Très simple et scientifique donc, quand le singe est descendu de l’arbre pour devenir humain, il s’est redressé pour voir au loin par-dessus les herbes hautes, et c’est là que lesdites herbes l’ont chatouillé sous les bras et qu’il s’est mis à rire !
      Caricatural ? Pas tant que cela... au regard de cette "vérité" qui veut que l’homme fut un singe par le passé !


    • #1342559

      @HqcU

      Euh, votre “argumentation” me laisse toujours encore un tantinet pantois ; mais au final, et pour vous singer, vous êtes vraiment poilant... - dans votre beau “voyage”, Heureux-qui-comme-Ulysse, n’auriez-vous pas fumé quelque “herbe” neuro-chatouilleuse ?!


    • #1342619

      @Claire Colombi

      Tout ce que j’essaie de suggérer, c’est que les coups de boutoir assénés par l’approche techno-scientifique auprès de chrétiens alors majoritairement authentiques, ont - paradoxe - conduit à disloquer les fondations - pour reprendre votre image-cathédrale - du monothéisme ; par exemple :
      - puisque la Terre semble bien, par démonstration (d’ailleurs largement reprise de l’Antiquité grecque et des sciences arabo-musulmanes), tourner sur elle-même et autour de son astre, alors Josué [10, 12] et son dieu guerrier n’ont pu arrêter dans sa course le soleil, ni la lune ;
      - si pomme et lune partagent la même et “grave” loi, alors l’aristotélisme, même relooké Thomas d’Aquin, se retrouve sur la paille - comme sa théologie -, et tout le ciel itou...
      - si même les éléments comme l’air et l’eau - sans parler de la terre et du feu -, s’avèrent soudain décomposables en éléments encore plus simples, et comme déjà “atomisés”, alors quid de l’oratoire et même du laboratoire alchimiques ? Dès lors, voilà jusqu’aux imaginaires "archaïques”, ces “non-dits” des monothéismes, eux-même semblant disqualifiés...
      - quant aux mystiques, même “officiels”, de centraux-fondamentaux dans les sociétés traditionnelles (prophètes, etc.), les voilà tragiquement relativisés, marginalisés et passibles de “Grand Enfermement”, pour seule raison de déraison, de simples troubles mentaux...
      - etc.

      N’y aurait-il pas là de quoi en “déboussoler” plus d’un, à commencer par ceux qui, au naturel, auraient tendance à la subversion (comme ce roué d’Arouet, etc.) ? D’où l’éloge et la pratique de la “physio-cratie”, de Francis Bacon à Descartes, de Spinoza à Lamarck, etc., déjà au détriment de l’aristo-cratie, tenant son pouvoir d’une royauté sacrée perçue comme désuète, et pour une démo-cratie, qui risque toutefois, soumise à ce Grand Rabattement progressif sur les processus naturels, d’être emportée bien vite en régime socio-darwiniste...

      Et je n’aborde pas les révolutions les XIXè et XXè siècles, plus connues, relativement plus assimilées, et surtout secondaires une fois les fondations ébranlées par les primes à-coups.

      Une “rétro-subversion” réhabilitant le monde intérieur semble pourtant possible, comme je le suggérais à la fin. Mais ce ne paraît être que dans la foulée des jungiens, de certains historiens médiévistes (EPHE-EHESS-INHA), et via une synthèse avec les sciences de notre temps (physique, neurosciences, anthropologie des “peuples premiers”...).


    • #1342831
      le 11/12/2015 par Claire Colombi
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @Bug

      Contrairement au joyeux roi d’Ithaque vos propos me paraissent limpides. Et l’endroit ou voulez nous emmener également.

      Dans une pensée donc très newtonienne vous présenter les concepts comme automoteurs.
      Il a fallu mettre à bas l’Eglise par la Réforme d’un coté, et le règne de l’argent, du libre-échange de l’autre, avant de bouleverser la sphère des fixes.
      Et non pas l’inverse. Relativiser le bien et le mal avant l’espace et le temps.

      La seule chose que je vois avancer de manière inexorable, c’est une volonté de destruction et de chaos, par des acteurs qui le font en toute conscience.
      Puisqu’il a fallu mentir pour en arriver là, peut être que tout n’est pas si inexorable que vous le présentez.

      Après tout, l’alchimie fut disqualifiée pour cause de transmutation, alors que nos réacteurs nucléaires brisent bien "les chaînes" des l’esclavage atomique… Ce qui est un peut être trine...

      En fait tout est à l’envers, le projet du Christ est politique, toute la gnose, la symbolique, l’alchimie la kabbale et autres rites initiatiques essaient de le cacher mais ils n’y changeront rien.


    • #1344022

      @ Claire Colombi

      [...] les concepts comme automoteur
      Bg : Euh... non ; simplement, la découverte et l’aménagement progressifs du Monde - du pistage de chasse, sur des millions d’années, à, par exemple, l’expérience de pensée dans laquelle on dépasse l’horizon d’un trou noir pour s’y enfoncer à jamais, etc. -, amènent à découvrir des processus, des lois, et même cet extraordinaire méta-niveau, proprement “méta-physique” : la “mathématicité” du Réel, qui, au moins, vient doubler, voire défier, le simple “théo-constat” biblique : “Il vit que cela était bon”.

      
Il a fallu mettre à bas l’Eglise par la Réforme d’un coté,
      Bg : Ça me paraît excessif : au départ, c’étaient plutôt des personnes de libre examen, souvent d’une grande exigence morale (Cathares, Jean Huss, Michel Servet...) qui ont rué dans les brancards au cours des siècles, et souvent l’auront payé cher. Encore un Jung, pourtant admiratif de l’expression symbolique propre à l’Eglise catholique (la proclamation du dogme de l’Assomption, après celui de l’Immaculée Conception) est sagement resté fidèle à sa lignée d’ancêtres pasteurs... Pas fou, ce psychiatre et théoricien des profondeurs ! En ce sens, il rejoint la philosophe Simone Weil, qui bien que devenue chrétienne, et même christique - ou peut-être parce que telle - a tenu à rester au seuil de l’Eglise, sans aller jusqu’à la Communion.

      et le règne de l’argent, du libre-échange de l’autre, avant de bouleverser la sphère des fixes.
      Bg : Cette causalité - ou même aussi cette intentionnalité - me semble(nt) erronée(s), ou alors, c’est plutôt, là encore, un état d’esprit de plus libre examen, de réveil (anti-)dogmatique, qui aura, après la petite Renaissance du XIIè siècle (aussi bien de type ”Bernard” que de type “Abélard”), provoqué la grande et terrible “Renaissance”, tant louée des modernes en ce qu’elle libérait “enfin” les “forces de progrès”, aux effets certes vertueux mais aussi largement pervers, et toujours plus énormes...

      
Et non pas l’inverse. Relativiser le bien et le mal avant l’espace et le temps.
      Bg : A condition, auparavant, d’avoir pu les distinguer ; or, déjà, dès l’un des deux récits de la Genèse, ce “bien” qui a consisté à châtier par l’exil et le tripalium genré le premier couple à grands coups d’Archange, pour une faute plutôt obscure, peut être lu, et l’a été, comme dissimulant un Bien “pire encore”, mais qu’en régime monothéiste il valait mieux taire, désormais.

      [suite cf. \]


    • #1344026

      [suite de /]

      La seule chose que je vois avancer de manière inexorable, c’est une volonté de destruction et de chaos, par des acteurs qui le font en toute conscience.
      Bg : Cela me paraît être une perception, une généralisation excessive, assez typique de la dissidence, et qui risque de la disqualifier aux yeux des intellectuels modérés.
      Quand même, la découverte de tant de mondes, divers mais unifiés et intriqués : cellulaire, bactérien, viral, macromoléculaire, atomique, particulaire, ou stellaire et galactique, neuronal, éthologiques, ethnologiques, technologiques, etc. : quelle(s) aventure(s) étonnante(s) !
      Prenons quelques exemples : la structure spatiale de l’ADN ou le déploiement en 3D ou 4D d’une chaîne protéique, est quelque chose d’admirable, de (quasi ?) divin - et il est même des créationnistes pour y voir, à tort ou à raison, bien autre chose que le seul jeu des hasard & nécessité (par exemple dans le “montage” et la fonction d’un simple flagelle. Et cette dernière découverte avérée en physique : le boson de Higgs, amenant à cette idée que la masse ne serait rien d’autre que la viscosité de la particule en question au sein du vide quantique (cf. Etienne Klein)... !
      N’y a-t-il pas de quoi s’émerveiller - tout autant que de l’esprit de synthèse d’un Soral, du génie comique d’un Dieudo ou du parcours de bonté lucide d’une Marion Sigaut - de cette ingéniosité dialogale entre l’Anthrope et le Monde ?!... même si des pans entiers du Réel achoppent encore à cette enquête : les masse et énergie noires en astrophysique, la “charnière” psychosomatique, les “conditions à l’Origine” d’“avant le temps de Planck”, le défi des NDE comme des événements psi en neurosciences, etc.

      
Puisqu’il a fallu mentir pour en arriver là, peut être que tout n’est pas si inexorable que vous le présentez.
      Bg : Mais quel mensonge y a-t-il, par exemple, dans une trajectoire nominale de fusée, qu’auront permis la loi de Newton et les progrès techniques, ou dans la précision ‘relativiste” des horloges atomiques embarquées sur les satellites que vous utilisez en toute “incon-science” avec votre portable ?!

      [suite cf. \]


    • #1344030

      [suite de /]

      La dissidence s’alimente d’un anti-intellectualisme... sauf, chacun, dans son propre domaine : qui l’histoire, qui l’informatique, qui encore l’économie... Peut-être serait-il temps que l’accolade trans-disciplinaire vienne couvrir, comme d’un nouveau Manteau de Marie ou d’Abraham, les divers acteurs pour les aider à dialoguer sans trop de heurts ; et c’est d’ailleurs le dur génie de la judéité (entre transcendance et immanence, théisme et athéisme, dieu et nature, et bien sûr aidé en cela par son fameux “cosmopolitisme”), d’en être un des pionniers principaux...

      Après tout, l’alchimie fut disqualifiée pour cause de transmutation, alors que nos réacteurs nucléaires brisent bien "les chaînes" des l’esclavage atomique… Ce qui est un peut être trine...
      Bg : La disqualification de l’alchimie est surtout le fruit des autorités ecclésiales, frileuses quant au feu, qui toujours couve, d’un retour de pratiques païennes conservées alors, aussi bien par les villageois que par les princes, les rois et même les papes, et jusqu’à être retrouvées tout en guerroyant en terre d’islam ; une “prévention” que les “pouvoirs de substitution” : laïcistes, voire psychiatriques, maintiennent, comme un prudent couvercle sur une marmite humaine au bouillonnement peu sûr.

      En fait tout est à l’envers,
      Bg : Alors, si tout est à l’envers, tout l’est aussi à l’endroit (question de référentiel, tout étant dans tout et réciproquement) ! Ou alors, voilà que vous tourneriez au gnosticisme - horresco referens ! : tout ce Monde, cul par dessus tête, carnavalesque jusqu’au cauchemardesque, ne serait plus guère qu’à fuir, et au plus vite ! Ou bien à “sub-vertir” - et alors, bonjour les dégâts, de ces fameuses “idées chrétiennes devenues folles” (cf. Chesterton, Bernanos...) !

      le projet du Christ est politique,
      Bg : ... : On croirait entendre un zélote, ou ses équivalents contemporains : ces chrétiens américains pro-sionistes et interventionnistes, qui mettent le feu au Globe pour qu’enfin il soit, à jamais, pacifié !


    • #1344040

      [suite de /]

      Il m’avait pourtant semblé que “le Fils de l’Homme” pointait surtout un “Royaume-qui-n’est-pas-de-ce-Monde”, et en suggérait, à l’occasion, certaines et dures conditions d’accès ?! Le “feu”, certes souhaité par ce personnage parfois un peu emporté, n’arrivant qu’en second pour enflammer le Monde - du moins m’a-t-il semblé, comme chez ces “expérienceurs” encore tout imprégnés du numineux-&-lumineux de leur “EMI” (ou “NDE”) et qui n’auront de cesse de propager, leur vie durant, jusqu’au “Retour chez soi”, ce qu’ils ont rencontré d’Agapè... sur la Terre aux âmes de bonne volonté (cf. Marie de Solemne, Nicole Dron, Nicolas...).

      toute la gnose, la symbolique, l’alchimie la kabbale et autres rites initiatiques essaient de le cacher
      Bg : Ne vont-ils pas, bien au contraire, et en convergence au sein du “continent intérieur”, dans le sens de certains passages des évangiles et de leurs obscurs “comprenne qui pourra” ? Et surtout des apocryphes (notamment de l’Evangile de Thomas...) ou des protévangiles, jugés non “canoniques” ( ce terme abominable) ?

      mais ils n’y changeront rien.
      Bg : En tout cas, il ont déjà beaucoup changé, du moins tendanciellement, et selon ces deux tropismes opposés que je suggérais :
      - dans l’intime, chez tel ou tel, touché par ce domaine des tréfonds et confins (dans la profonde lignée des imaginaires paléo-, néolithiques et antiques)
      - en externe, par l’opératoire, qui dans la fatigue des essais/erreurs, via Kepler, Newton, ou même encore Bohr ou Pauli, ont ainsi découvert-inventé jusqu’à ces nouveaux Mondes qui nous invitent à y entrer...
      La nostalgie - très justifiée - pour la “Noble Epoque” dite “médiévale”, “françoise” en tout particulier, ne devrait-elle pas - reprenant votre image-cathédrale - servir de racinaire fondation pour affronter la “Nostre Epoque”, passionnante et terrible, articulant ce qu’il nous reste du passé du Monde (ce fameux “musée imaginaire” malrucien, avec ce bouquet de techno-sciences, si délicat à maîtriser, dans un nouvel “art de l’ikebana”... ?


  • #1340594

    Ils n’ont visiblement pas du tout compris que la maçonnerie actuelle ( spéculative ... )
    n’ est rien d’autre qu’une voie de garage ... !!!
    Je rappelle que la fin de la maçonnerie opérative c’est le 14 ème siècle ... !!

     

    • #1340665
      le 08/12/2015 par Alcofrybas Nasier
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      Pourriez-vous développer un tantinet ? Parce qu’il m’a toujours semblé avéré que la Franc-maçonnerie n’est apparue qu’au courant du XVe / XVIe siècle, en même temps que les réformes et les humanismes.


    • #1340690

      Je voulais dire : " Au début de la vidéo , les deux jeunes gens, n’ont visiblement pas du tout compris que la maçonnerie actuelle ( spéculative ... ) n’ est rien d’autre qu’une voie de garage ... !!!
      Je rappelle que la fin de la maçonnerie opérative c’est le 14 ème siècle ... !!


  • #1340682

    Ces reportages/documentaires/discussions sur la franc maçonnerie, son histoire, sa mystique, sont une pure perte de temps, cela a été fait 500 fois.

    Si vous voulez réellement combattre la maçonnerie, si vous avez vraiment du courage, intéressez vous aux réseaux de province, ceux de 2015, qui dirigent, contrôlent et gouvernent a peu près tout en mode mafiosi (cf. l’affaire ginioux, parfaitement représentative de cet état de fait). Faites des listes.

    Ne rentrez pas dans leur jeu en utilisant leur vocabulaire mystique, ce n’est qu’une bande de petits mafieux.

     

    • #1340890

      Ne prenez pas votre cas pour une généralité. Ce qui est peut-être une perte de temps pour vous, si vous êtes plus instruit que la moyenne sur ce sujet, ne l’est pas pour tout le monde.


  • #1340694

    Le Pape Léon XIII dans son encyclique ’’Humanum Genus’’ d’avril 1884 sur la franc-maçonnerie résume parfaitement la présentation proposée ci-dessus :
    ’’Que si tous les membres de la secte ne sont pas obligés d’adjurer explicitement le catholicisme, cette exception, loin de nuire au plan général de la franc-maçonnerie, sert plutôt ses intérêts. Elle lui permet d’abord de tromper plus facilement les personnes simples et sans défiance, et elle rend accessible à un plus grand nombre l’admission dans la secte.’’
    ENCYCLIQUE que j’encourage à lire dans son intégralité depuis le lien ci-dessous car bouleversante d’actualité :
    http://w2.vatican.va/content/leoxii...

     

  • #1340719

    Dommage que ce frère ne nous dise pas de quelle chrétienté il se revendique. Car comme Canada Dry n’est pas du whisky, la gnose chrétienne n’a rien à voir avec le catholicisme. Je dirais même qu’elle en est une perversion totale.
    Lozach’meur montre bien la filiation gnostique et l’origine compagnonne de la franc-maçonnerie d’où certainement le grand intérêt de sa conférence qui permettra à ceux qui se font balader par les manipulations hermétiques et pseudo-chrétiennes des frérots, de s’y retrouver.
    Bravo aux brigandes qui savent toujours mordre férocement mais avec charme.


  • #1340749
    le 08/12/2015 par Claire Colombi
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Pour ce qui concerne la première partie de l’entretien avec le franc-mac catholique romain ( fusion super sayain !)… c’est de l’embrouille.

    La tradition franc-mac médiéval c’est du pipeau !
    Ce qui existait au moyen-âge c’était le compagnonnage et les corporations. Evidemment les corporations de métiers avaient un certain folklore avec des mots de passe, des signes ralliement ( ambiance chiche-capon "Salut Martin") des rites d’initiations ( qui consistaient souvent en une cuite monumentale ou du bizutage "soft") des langages spécifiques comme les bouchers de Paris du XIX eme siècle qui avaient "leur argot" le louchebem

    Le sceau du secret des compagnons ouvriers maçons, verriers, boulangers, charcutiers, savetiers etc concernaient leurs métiers. De la même manière qu’aujourd’hui les entreprises gardent leurs procédés de fabrication confidentiels ou leurs recettes secrètes…

    L’inspiration structurelle de la franc-maçonnerie ( au delà de son contenu spirituel ou intellectuel qui n’est absolument pas ici mon propos) avec ses initiations, ses rites secrets est plutôt à chercher du coté de ce qu’on appelait dans l’antiquité " les sociétés des mystères".

    Dès le début, la franc-maçonnerie et sa grande soeur les roses-croix sont animées par des "intellectuels" qui lisent des livres d’alchimie, des traductions de la Kabbale, qui s’amusent a pratiquer des rituels magiques. Aucun rapport avec les compagnons et corporations médiévales de travailleurs manuels. Ils ont récupérés le vocabulaire mais il n’y a aucune filiation.

     

    • #1340790

      Je pense que vous avez raison de nuancer ces propose, cependant, il y a des formes géométriques de cathédrales qui ne laissent aucun doute à certaines connaissances occultes, kabbalistiques...


    • #1340792
      le 09/12/2015 par Amadis de Gaule
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      Merci Mademoiselle de remettre les pendules à l’heure, certains ici se sont laissés berner par ce bonimenteur, et il est bon de leur rappeler la vérité.

      Je vous regracie également pour votre travail.
      C’est pourquoi je me découvre et vous salue bien bas !

      Serviteur Mademoiselle.

      Amadis de Gaule


    • #1340990
      le 09/12/2015 par Ben quoi ?
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      Merci d’exister, Claire Colombi.

      Les francs-maçons sont aussi francs et maçons que les usa lorsqu’ils disent qu’ils vont bombarder un pays pour y installer la démocratie.
      Inversion des valeurs, inversions accusatoire, inversion de sens...
      francs : comprendre "manipulateur menteur et perfide". "faux-culs’, c’est bien aussi.
      maçons : "destructeurs de toutes les civilisations" ( à ne pas confondre avec guerre des civilisations)

      Voici une vidéo qui montrent parfaitement la manipulation de "gamins" sincères par des bien plus malins qu’eux (comprendre fourbes).
      Vous ne trouverez pas la sagesse et la connaissance chez des "enfants".


    • #1341022
      le 09/12/2015 par Claire Colombi
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Janus

      Bonjour est ce que vous pourriez donner un exemple précis s’il vous plait parce que je ne vois pas à quoi vous faîte allusion et ce genre d’information m’intéresse.

      Je vous remercie


    • #1341146
      le 09/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Claire Colombi

      Je trouve votre façon de démasquer les impostures rafraîchissante et suis ravi que les générations en devenir ne s’en laissent plus compter.

      Cependant, et comme vous le relevez si justement, il n’y a pas de réelle filiation entre les acteurs que vous citez, il y a bien une "connaissance interdite" que les compagnons appliquaient sans le savoir et que la franc-maçonnerie a détourné dans l’unique intérêt de "l’élite planétaire" qui l’utilise maintenant pour l’accomplissement de son projet mortifère.

      Rappelons toutefois que l’art gothique est comme "sorti du chapeau" du plus haut-lieu de spiritualité catholique, à savoir Cluny.
      Ne pas voir alors de lien entre l’Eglise (une partie en fait) et la franc-maçonnerie consisterait à rester à la surface des choses...
      Ne serait-ce pas plutôt notre appréhension de l’Eglise (dans sa forme primitive) qui est faussée ?
      Votre travail de restitution fidèle de cette période si essentielle finira même par en convaincre beaucoup, continuez donc !


    • #1341187

      @Ben quoi ?

      Il manque le lien vers votre vidéo.


    • #1341324

      @jola

      Il ne manque rien. Il s’agit de la vidéo que vous venez de regarder.


    • #1341343
      le 09/12/2015 par Claire Colombi
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @Heureux qui comme Ulysse

      Tout à fait d’accord pour le fond, c’est à dire la conservation, la transmission et même les recherches sur un certain savoir, traversent toute les civilisations, à toutes les époques.

      Ce que j’essaie d’exprimer, en excluant le problème sur le fond, la gnose, la kabbale, la géométrie sacrée et tout et tout, c’est le mensonge du Franc-maçon catholique romain de rite écossais modifié sans obédience ( Yolooooo !!!!) en début de vidéo.

      Les francs-maçons récupèrent des trucs de diverses religions, traditions, cultures. Il ne sont pas les héritiers de la structure "corporations-jurandes" médiévale. Leurs structures de loges et leurs bouillabaises de symboles incubent durant la période moderne.

      Ils sont un syncrétisme ultra-bordélique de petit bout de plein de trucs, auquels ils essaient de donner un sens….. mais ce n’est qu’une vitrine. La seule chose qui semble, depuis le XVII eme siècle, très claire, c’est leurs ennemis et le projet de destruction/reconstruction de la société dans un but de domination. Et à mon avis, au dessus du 33 eme degrés, les mecs qui pilotent le truc se foutent des gri-gri, des mots de passe, des signature à 3 points… ce ne sont que des instruments symboliques de leur pouvoir.


    • #1341648
      le 09/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Claire Colombi

      Rien à ajouter ! Ah si, quand même, votre "bouillabaise", pouvez-vous développer le concept ?


    • #1341712
      le 09/12/2015 par Claire Colombi
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ heureux qui comme Ulysse

      C’est un mélange peu ragoûtant dont la seule fonction est d’en….. les mouches.


    • #1341892
      le 10/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Claire Colombi

      Encore cette science de la tribologie entomologique appliquée donc, merci pour vos... lumières.


    • #1342990

      @Claire Colombi

      C’est du pipeau, en effet, comme le savent bien tous les franc-maçons qui ont lu "L’invention de la Franc-maçonnerie" de Roger Dachez. Ou le livre de l’historien écossais David Stevenson.

      On a pu y croire, comme chacun croit à l’histoire qu’il apprend en premier. Pauvre de celui qui ne change pas d’avis au long de son existence. Et il est vrai que beaucoup de Frères ne lisent pas, ou peu.

      Par contre, les mystères d’Eleusis ou d’Orphée, comme origine de la FM, c’est du pipeau également. Je vous laisse découvrir les livres cités.

      Et vous adresse mes félicitations pour votre travail ; j’ai eu du plaisir à le découvrir sur ce site.


  • #1340774

    Selon la légende, la franc-maçonnerie Memphis-Misraïm remonte à une école initiatique fondée par Ormuz, un grand initié hermétiste égyptien qui aurait été converti au Christ par l’apôtre Marc. Peu importe l’historicité de ces personnalités légendaires : l’important est que ces noms (Hermès, Ormuz, Arthur, etc.) sont des titres désignant une caste de prêtres dépositaire d’une certaine tradition initiatique.

    La franc-maçonnerie a volé les secrets des rosicruciens, en particulier leur Légende du Temple, qui refondait dans un vocabulaire biblique (avec les noms et références bibliques liées au Temple de Salomon) les connaissances intiatiques propres aux anciens cultes à mystères païens. C’est Christian Rose-Croix qui a reformulé dans un langage biblique l’enseignement occulte de l’ancienne Atlantide, de l’ancienne Égypte, et même des templiers et des manichéens (Mani dépassa l’opposition stérile entre paganisme et judaïsme en fondant une sorte de religion mondiale christianisant le bouddhisme, le zoroastrisme, etc.) Le courant des guildes de bâtisseurs, appelés dionysiaques, relié au courant pythagoricien (disciple de Zaratas, c’est-à-dire Zoroastre), et relié de manière mystérieuse aux templiers et aux manichéens, a comme successeur moderne la Rose-Croix. Or les francs-maçons leur ont tout repris et s’en sont attribués la paternité, via une connexion écossaise remontant supposément aux Templiers.

     

    • #1340932
      le 09/12/2015 par totote "la vraie"
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Druide

      "La franc-maçonnerie a volé les secrets des rosicruciens, en particulier leur Légende du Temple, qui refondait dans un vocabulaire biblique (avec les noms et références bibliques liées au Temple de Salomon)".

      Il n’est pas possible de "voler les secrets" d’une confrérie initiatique.

      Il est possible de copier les rites, les connaissances (celles qu’ils peuvent comprendre sans les déformer ou les subvertir), le cérémonial, mais pas les secrets, à moins d’être un adepte authentique de la confrérie et avoir atteint un degré spirituel élevé, c’est-à-dire, supracosmique (inatteignable par Satan), des lieux qu’on nomme aussi mondes angéliques. Du reste, étant "au-delà de la forme", ils sont i-nex-pri-mables.

      Lisez Guénon, vous comprendrez.


  • #1340776
    le 09/12/2015 par NouvelleFrance
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    L’insidieux Vatican 2......


  • #1340794
    le 09/12/2015 par delafresnaye
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Je ne sais plus qui disait que “la jeunesse c’est se révolter contre tout.” Là vous faites preuve d’un conformisme atterrant et d’une banalité crasse, l’unique marqueur à assimiler est le principe de la "partie d’échec" - Dominant vs dominé en toutes choses, simple miroir de la loi naturelle, tout le reste n’est que verbiage et fariboles…


  • #1340799

    Juste pour saluer la merveilleuse prestation des Brigandes à la fin de la vidéo. Je suis tombé totalement sous le charme de la chanteuse principale. Je crois que je suis amoureux.
    Messieurs de la vidéo, vous avez aussi réalisé une très bon travail journalistique. Pour ceux qui commencent à s’intéresser à l’histoire des FM, cette vidéo constitue une excellente base de travail.
    Je suis rassuré de voir des gens de mon âge non ravagé.
    Vive la France et que l’on combatte tous pour la sauver de ces ordures politicards charognards ...

     

  • #1340824

    débat intéressant ! et live très sympa ! :)
    on peut également noter que lorsque les anges descendent nous voir, ils jouent du piano.


  • #1340837

    Video très intéressante qui nous éclaire sur les guerres intestines de la F.M et leur évolution à travers les ages jusqu’au coup d’état en 1789, cela complète les conférences et travaux de Marion Sigaut. J’adhère à leur mouvement citoyen Chretien afin de se rapproprier l’art et la culture face au raz de marée de l’industrie décadente américano mammonnique,et de réinstaurer les valeurs Chretiennes qui nous ont bercés depuis des siècles.

    Néanmoins le "frère" invité ne précise pas que Chrétienté et Franc maçonnerie sont incompatibles par décret du pape.( Interdit levé par le pape Jean Paul II, le même qui était pour distribuer des capotes et qui a gravement affaiblit l’Eglise etc).

    La franc maçonnerie étant par essence hors du système clérical par opposition car établi en parallèle de la papauté.


  • #1340919

    Bof.

    Ca embrouille plus que ça débrouille.

    Et ces jeunes apprentis journalistes bien propres sur eux, ces brigandes bon teint, ils me font l’impression de dénoncer d’un côté, et de bien sagement bosser les cours de prépa grandes écoles de l’autre.

    Je serais pas étonné que le franc-mac qui témoigne soit l’oncle, ou le parrain de l’un ou de l’autre ; )

    Enfin, c’est un peu un procès d’intention, d’accord, mais en visitant leur site, l’impression est renforcée : les brigandes à la campagne, les brigandes à la montagne ...


  • #1340947
    le 09/12/2015 par totote "la vraie"
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Questions :

    . Le Compagnonnage est-il toujours lié à l’Eglise catholique et est-il reconnu par elle ?.

    . Existe-il encore de nos jours une Franc-maçonnerie liée à l’Eglise catholique (et/ou orthodoxe) et reconnue par elle(s).

     

    • #1341200

      Non, ce n’est pas reconnu.

      C’est antérieur au Christianisme.

      Et la "discipline de parti" n’est pas compatible avec des pratiques différentes et une métaphysique Celte.

      Néanmoins, beaucoup de "convertis" au christianisme ont maintenu l’ancienne religion.


  • #1341031

    C’est une vidéo pour rendre le franc-mac sympa et catholique belle propagande non ? Ils ont copiés les codes des compagnons mais ne sont pas chrétien pour un sou, la réalité ; un réseau de gens voulant le pouvoir, le savoir ( d’où l alchimie et la kabal très présente) et surtout manipuler les autres (le gueux de base )et que la plupart sont des bourgeois et que le siècle de la franc-mac est après la révolution et pas avant. Rien de très chrétien pour moi. Pour information j’ai un ami qui est franc-mac depuis quelques années mais il l est devenu depuis qu’il est devenu maire, quand il était agriculteur il n’avait jamais été approché. Le pouvoir de dieu peut être.....


  • #1341129
    le 09/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Ils sont forts, merde, quand même !
    Encore un peu et on donnerait à celui-là le bon Dieu sans confession...
    Même s’il était (presque) honnête, ce "maître" serait à classer dans la catégorie des naïfs. Non, il n’est pas du sommet du sommet -Sanctum Sanctorum- et ne sait par conséquent quelle est sa contribution et à quel projet.
    Mieux vaut ne pas l’écouter donc... sauf à savoir lire entre les lignes, mais il faut au moins avoir une vision du 33ème pour être en mesure d’apprécier son discours à sa juste valeur, nulle donc !

     

    • #1341431

      Franc-maçonnerie Chrétienne ??! Non impossible ! Si un fm dit qu’il est chrétien c’est un mensonge, on ne peut servir Dieu d’une main et de l’autre satan. Faut choisir : "Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse" Mathieu 12 : 30.


    • #1341603
      le 09/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Leïla

      Je serais heureux d’échanger avec vous mais ne comprends pas votre commentaire. Je n’ai jamais dit que la FM est chrétienne et ne saisis pas le rapport avec mon commentaire.


    • #1341659

      Je serais heureux de voir une vidéo de votre part témoignant de votre expérience " au sommet du sommet " puisqu’apparemment il faut l’avoir côtoyé pour en juger. Ceci dit avec ou sans ironie.


    • #1341742

      @ Eric

      A mon humble avis vous devriez lire quelques livres indispensables pour comprendre ce qu’a dit Heureux qui, comme Ulysse... dont...si vous me permettez une suggestion : LA CONJURATION ANTICHRETIENNE de Mgr H. Delassus - par ailleurs ce livre est INDISPENSABLE pour comprendre ce qui se passe dans nos sociétés


    • #1341754
      le 09/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      @ Eric

      Tout n’est qu’une question de point de vue, nul besoin de côtoyer qui que cela soit (c’est même tout le contraire) pour comprendre.
      Seulement voilà, il faut d’abord gagner le combat contre soi-même pour espérer un jour posséder une bonne vision globale de la scène, rompre définitivement avec l’orgueil et les certitudes qui lui sont corollaires est déjà un bon début...


  • #1341525
    le 09/12/2015 par coyoterevolte
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Vidéo intéressante.
    Obédience, loge ou structure : en dernière instance, dans "maçonnerie" il y a "maçon" : que construisent les franc maçons opératifs aujourd’hui ?
    Est ce que la structure maçonnique à laquelle ce monsieur appartient est totalement indépendante de la franc poissonnerie ? (après écoutes de ces propos, ce n’est pas clair pour moi)

    J’essaie de suivre comme fil conducteur, les bâtisseurs pour éventuellement croiser avec la religion, les corporations et les loges franc maçonniques. Et là, à partir de 1800, c’est la catastrophe : arc de triomphe par rapport à Versailles et les cathédrales mais aussi pour les habitations ordinaires (villages français versus cube de béton en banlieue). Mettons de coté la tour Eiffel que j’aime bien mais il y a quand même une méga antenne (anachronique ?) plantée dans Paris et ça n’a pas l’air de gêner les puissants.

    Au XIIIe siècle, il y a des compagnons et des "architectes" qui construisent des cathédrales. Il y a des templiers qui font des croisades.
    Saut dans le temps.
    1660 : Construction de Versailles (comme bâtiment référence du XVIIe siècle). Au niveau de la structure, c’est déjà moins ardu (oui, il y a l’hydraulique des jardins).
    Saut dans le temps.
    1800-Révolution de1789 : il y a des franc maçons réunis en loges qui ne construisent plus rien et éliminent toutes les autres loges (il en reste 70 sur 1000, selon la vidéo après la révolution). Ils sont appelés franc maçonnerie spéculative en opposition à la franc maçonnerie opérative. Où sont les bâtisseurs ? Dans les corporations qui disparaissent ?
    année 2000 : fin de la pierre et tout béton ou métal, quelques ouvrages d’art réalisés par des constructeurs. Dans la révélation des pyramides, certains d’entre eux parlent du problème de l’évolution technique dans la construction.

    Pour les savoirs des moines bénédictins, l’origine écossaise, l’alchimie des évêques et on peut rajouter les sources égyptiennes et grecques : il y a peu ou pas de documents valables parmi la myriades de vidéos sur les illuminati, templiers et franc maçons.

    Le principal problème : l’histoire du savoir et du savoir-faire est discontinue dans le temps (ou présentée comme telle) et n’épouse pas l’histoire continue des générations d’hommes : modernisme hors-jeu. Ceux qui cherchent à comprendre qui a fait quoi avec ce savoir et pourquoi personne ne le met plus en pratique se retrouvent confrontés aux grecs, égyptiens, chinois, sumériens et indous, il y a 6000ans.

     

    • #1342596

      @Heureux qui, comme Ulysse...

      Désolée, en faite c’est juste un concours de circonstance, bien souvent, mes posts ne passant pas, je les remet quelques temps après et du coup j’essaie à un autre endroit et ça marche, mon post et mon message n’était pas contre vous, mais contre ce que j’ai entendu dans la vidéo. Veuillez m’en excuser, bien à vous cher ami. Leïla


  • #1341719

    Allez hop, sur la lune ! Excellente la chanson, la meilleure, je trouve, de ce que j’ai entendu des Brigandes. Bises à toutes et à tous.


  • #1341773
    le 10/12/2015 par ripoublicain
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Je me demande si ils ont lu le livre " La force Mystérieuse " par Awaad Khoury ?


  • #1341833

    Sur la lune, comme ça ils y mettront les pieds pour la première fois sinon aux chiottes c’est bien aussi et moi coûteux et la lune n’a rien fait de particulier. Bravo pour les Brigandes, chouette ce titre, vraiment.


  • #1342158

    Fantastique ! Décidément, je suis totalement sur cette ligne. La compréhension monte d’un cran, inspirez vous ... et réveillez les Bigots tout autour de vous pour que le grand retour de la spiritualité "à la Française" nous remette dans le droit chemin.
    Quant aux Musulmans ... ils nous suivront, j’ai confiance.


  • #1342394

    La plus grande ruse de satan est de faire croire qu’il n’existe pas


  • #1342546
    le 10/12/2015 par Thémistocle
    Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

    Bonsoir, après avoir auditionné l’interview du frangin travaillant au rite écossais rectifié, et avoir moi-même été FM plusieurs lustres, je vous rassure pas au GO, qui ne m’aurait pas voulu, et que je n’aime pas, je trouve que beaucoup de commentaires d’intervenants relèvent quasiment de la sottise. Je dis quasiment car ils sont surtout victime de leur ignorance.

    Je puis dire que cette homme est sincère et très franc dans ses déclarations, qui m’ont même à moi appris beaucoup de choses que j’ignorais, ne possédant pas la science infuse. Je m’emploi bien entendu chaque jour à combler mes lacunes, et vous invite à faire de même. Ecoutez le père Soral, lisez foutre Dieu !

    Le plus important dans sa déclaration est la phrase finale, lorsque qu’il dit que "l’on" se sert de la Franc Maçonnerie. C’est l’analyse que j’en ai fait moi-même au bout d’un certain temps, lorsque j’ai compris que la "boutique" était sous contrôle, et que "l’on" nous manipulait. Et plus spécialement lors des élections de 2002, où le grand patron de Paris, qui lui, doit être aux ordres du système, s’est fendu d’un courrier ampoulé, pour dire en des termes choisis , pour qui les frères devaient voter ou non. Ce qui est tout a fait contraire aux statuts maçonniques officiellement.
    Pour moi et pour d’autres, car cela a beaucoup secoué sur les colonnes et même en salle humide, ce fait a été révélateur que la FM est sous contrôle, et comme le dit honnêtement le frère de l’interview, "on" utilise la FM, et par voie de conséquence les Francs Maçons pour la plupart honnêtes, sincères et j’ajouterais pour la majorité naïfs.

    J’espère Mesdames et Messieurs, que cet éclairage vous aidera à réfléchir et vous renseigner avant d’écrire, sachant que si l’on en a pas mangé soit même on à le droit de se tromper, et d’écrire des billevesées. Sans rancune aucune, puisque adepte de E&R à laquelle je vais adhérer, et ferme partisan de la dissidence face à ce système qui utilise et perverti absolument tout.

     

    • #1342891
      le 11/12/2015 par Ben quoi ?
      Franc-maçonnerie, christianisme et noachisme

      " Vos paroles sont comme du poison ! " (Eowyn s’adressant Grima langue de serpent dans le Seigneur des anneaux-Les deux tours)


    • #1345122

      VOS PAROLES NE SONT PAS DU POISON !
      vous êtes un des meilleurs commentaire !!! N’en déplaise à la cohorte de commentaires imbéciles que je viens de lire à propos de cette vidéo et qui prouve que la plupart des gens parlent sans rien connaitre.....
      Comme disait Confucius : "Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine ; réfléchir sans livre ni maître est dangereux"
      Et pour commencer le Meilleur Maître qui puisse apprendre quelque chose de sensé à un occidental¨c’est René Guénon.....
      Bien à vous


  • #1344779

    Très heureux que E&R ouvre le débat sur la maçonnerie. En effet, il existe plusieurs maçonneries. Les loges traditionnelles sont exclusivement initiatiques et spirituelles, Elles interdisent les débats politiciens (comme tout ce qui divise, une des aspirations philosophiques est de rassembler ce qui est épars et le retour a l’unite divine) et prônent tous les livres de loi sacres comme égaux. Le grand orient de france n’est, et n’a jamais été, reconnu par la Franc-maconnerie traditionnelle. Ces gens sont le vers de la pomme et ne comprennent en rien le message original ! le grand orient est une vaste mascarade ou les membres viennent faire polir leur ego et leur soif de pouvoir.

    iovis

     

    • #1345285

      Tout à fait @iovis,
      C’est bel et bien une secte qui a pour "épitaphe" si je peux définir cela comme ça : ordo ab chaos ! ça veut bien dire ce que ça veut dire non ?.
      Ce n’est pas la première fois que le dossier fm est abordée sur E&R, les années passées il y en a eu quelques unes.


  • Commentaires suivants