Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

Emmanuel Ratier reçoit Jean-Claude Lozac’hmeur

 

Emmanuel Ratier reçoit Jean-Claude Lozac’hmeur pour évoquer son livre Les origines occultistes de la franc-maçonnerie, paru aux éditions Cimes :

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1231635

    Très lucide ce Monsieur , d’autant qu’ en s’intéressant au Saint Graal il ne s’attendait pas à découvrir des choses aussi surprenantes. Voici une autre conférence où ce Monsieur fait le pont avec les écrits d’Aldous Huxley, càd le projet maçonnique du monde qu’ils nous préparent nos fameux franc-maçons tant épris de la religion du laïcisme ! Cette conférence peut être renforcée par l’écoute de Pierre Dortiguier sur la maçonnerie et je ne peux m’empêcher de sourire en pensant que les origines de Monsieur Lozac’Hmeur sont les mêmes que celles de ce Monsieur qui a écrit JFK, Laurent Guyenot comme quoi, médiévistes tous les deux, pas pour rien peut-être qu’on ait tenté de nous dégoûter du Moyen-Âge !Merci à eux car ils sont épris tous les trois de l’esprit de liberté, comme quoi, il ne faut désespérer de rien, des gens de bien existent, la preuve !
    https://www.youtube.com/watch?v=_xl...

     

    • #1231690

      Bien d’accord, encore que Pierre Dortiguier accrédite trop les thèses récentistes qui sont précisément des mensonges maçonniques.


    • #1231752
      le 19/07/2015 par Marion Sigaut
      Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

      C’est quoi un médiéviste ?


    • #1231774

      Si vous posez la question Marion, cela doit être ironique venant de vous, une historienne. Alors je peux vous dire que je ne suis nullement historienne, je n’ai aucune qualification hormis celle d’être curieuse, mais que pour moi, les gens qui s’intéressent au Moyen-Âge, s’appellent des médiévistes, corrigez-moi svp si je fais erreur, ceci dit sans ironie aucune. Merci.


    • #1231780

      @ M. Sigault

      D’après wikimerdia, un médiéviste c’est ceci : "Un médiéviste est un historien spécialiste du Moyen Âge. Il s’occupe d’histoire politique, sociale, culturelle, religieuse, littéraire, etc. Il est souvent enseignant dans l’enseignement supérieur.

      La Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public3 est créée, en 1969, par Édouard Perroy et Charles Higounet, professeurs à la Sorbonne et à Bordeaux. La société a été successivement présidée par les professeurs Edouard Perroy, Bernard Guillemain, Michel Balard, Claude Gauvard et Régine Le Jan. En 2009, elle compte 475 adhérents, dont 65 personnes morales. Elle est membre de la Fédération internationale des instituts d’études médiévales4."


    • #1231781

      Un médiéviste c’est un spécialiste du moyen-âgiste...


    • #1231790

      C’est cela : médiéviste est un CLUB de quelques copains dont la MOYENNE D’AGE dépasse les limites de la retraite et qui se retrouvent pour en parler...
      Faites de l’histoire de manière sérieuse, messieurs, vous pourrez trouver des perles et parfois inverser le sens de l’histoire... racontée.


    • Un médiéviste s’intéresse à la période du Moyen-Age (haut + bas) soit autour des années 480 à 1500. Durant cette période naissent de nombreuses légendes dont celle du Roi Arthur et la tableau ronde (légende venant de Cornouailles du côté de St Yves à l’ouest de UK).


    • #1231861
      le 19/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

      @ Marion Sigaut

      “C’est quoi un médiéviste ?”

      N’étant pas "spécialiste", je dirais un grand historien, mais ce n’est qu’un point de vue qui serait presque ennuyeux de par l’objectivité qu’il revêt...


    • #1232079
      le 19/07/2015 par Martinus Œnophemus Allobrogissimus
      Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

      Les médiévistes récentistes sont des historiens spécialistes du Moyen-Âge (476-1453) qui ne croient pas au Moyen-Âge, qu’ils passent leur vie à étudier ! Il me semble que moins d’une page suffit à prouver qu’ils ont tort, mais je n’ai pas étudié leurs thèses...

      Je n’ai toujours pas compris pourquoi M. Laurent Guyénot avait, dans ses jeunes années, accepté de cautionner les thèses sur le "false memory syndrome", notion inventée pour blanchir des violeurs ! Il est excusable, n’étant nullement un spécialiste de ces questions, mais c’est justement pourquoi il aurait dû refuser de jouer le rôle d’un expert !

      La franc-maçonnerie selon Serge de Beketch, en 1h15min30s : http://m.youtube.com/#/watch?v=u2Ii...


    • #1232088

      C’est quoi un médiéviste ? J’aurai dit : Jacques Le Goff.


    • #1232113

      "Médiévaliste."


  • Je ne me lasse pas d’écouter les émissions d’E. Ratier : s’y trouvent de fortes belles pépites du style "aujourd’hui quand je vois la composition de notre gouvernement je suis convaincu que nous sommes (nous = le peuple) des géants sur des épaules de nains". Un petit joyau mai qui parle de nos jours comme cela ? Certainement pas nos crétins de politiques.

    Un petit regret, cependant, M. Ratier passe que trop rarement à Radio Courtoisie (1 fois/mois) mais c’est toujours un puits de culture, une richesse dans les thèmes choisis dont les invités relatent les récits comme de véritables conteurs : émission juste sublime.


  • #1231817

    On ne peut analyser les mythes antiques fondateurs sans avoir un oeil sur certaines choses pré-antiques que l’on veut nous faire oublier et que l’on comprend en s’intéressant au récentisme.

     

  • #1231826
    le 19/07/2015 par Pépé le Moko
    Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

    Très bon travail rigoureux ...

    Par contre , les " Sectes occultes " commencent à nous les pomper !!!


  • Il conviendrait mieux de parler des origines mythologiques de la FM.

    Par contre, concernant les origines sociales, idéologiques, voire religieuses de la FM, on reste encore sur notre faim... Car le brouillard reste très épais autour de ce sujet (quand on préfère relayer bêtement les mythes maçonniques, on avance pas).

     

    • #1231982

      Même constat, j’avais entendu cette intervention pas tout à fait récente il y a quelques temps, j’étais resté sur ma faim. Je l’ai donc réécouté pour voir si ça passerait mieux. Et non.

      C’est probablement un ouvrage intéressante, mais l’intervention ici présente ne m’intéresse absolument pas. Il y a des questions intéressante des auditeurs mais visiblement le trio des intervenants est plus préoccupé à faire dans l’élitisme intellectuel. Si on n’a pas le background sur ces sujets, c’est profondément ennuyeux et presque incompréhensible.

      Je dirais même que par moment je me demande même si on parlait de FM. C’est bien d’intellectualiser le sujet avec beaucoup d’érudition, mais les profanes comme moi veulent du concret du palpable, pas de la légende parce que la loi sur l’avortement par exemple, ça n’a rien à voir avec une légende désolé.

      Limite on pourrait dire que la mystification démystifie la FM en dédouanant les loges de leurs actions politiques pures.


    • #1233568

      quand on préfère relayer bêtement les mythes maçonniques, on avance pas



      Vous préférez peut être que cet universitaire invente une histoire fantasmagorique extraordinaire avec des dragons et des ovnis pour laquelle il n’a aucun texte sur lequel développer une analyse sérieuse ?
      C’est un choix, mais ne vous étonnez pas si le système vous traite de « théoricien du complot ».


  • #1231903

    Sans doute l’idée de vengeance peut se défendre mais je préfère de loin le point de vue jungien sur la légende du Graal, exactement comme pour l’interprétation des contes de Grimm.

    Dans cette perspective, Perceval orphelin de son père signifie que "l’esprit du temps", le principe intellectuel dominant le royaume (après l’an mille) est stérile ou mort. Dès cette époque l’Église ne répond plus à toutes les questions.
    Cette idée est reprise avec l’image du "Roi Pêcheur" dont le royaume est malade et qui ne prend plus de poissons. La pêche est une représentation imagée de la relation entre la conscience et l’inconscient. Cette relation est coupée, en particulier parce que l’Église a interdit l’interprétation des rêves, en dépit de leur rôle évident dans la Bible. L’inconscient et les rêves ne peuvent plus enrichir ou compenser la conscience, comme c’est toujours le cas aujourd’hui.

    La cérémonie du Graal représente sous une forme symbolique les différentes étapes qui conduisent au renouvèlement de "l’esprit du temps". C’est une transformation alchimique, une mort, une illumination et une renaissance. La lance qui saigne évoque la mort de l’esprit de famille du héros lui-même (Perceval). Cette mort conduit à l’irruption d’une nouvelle lumière, comme Descartes et ses rêves de la nuit de la Saint Martin. Ce processus conduit enfin au Graal... Bien sûr le Graal, plat ou calice, est un "récipient spirituel", c’est à dire une fonction nouvelle de nature spirituelle qui donnerait à Perceval une relation privilégiée avec la divinité.

    La Quête du Graal est encore d’actualité, tant que la connexion vivifiante entre la conscience et l’inconscient n’est pas rétablie... Nouvelle mission pour les Perceval des temps modernes...
    Sitemed.fr

     

    • #1232023

      Attention, cette vision "ouroboresque", "cosmique" emprunte de Gnose, semble en effet ce qui est derrière la légende du Graal. Il s’agit d’un rite sacrificiel "païen" malgré un vernis chrétien souvent utilisé :

      - dans les cultes dianiques de la Gaule.
      - dans la maçonnerie, par le double visage de Janus, pour faire coïncider double saint Jean (Baptiste, Evangéliste) avec portes solsticiales activées 2 fois par an.
      - Guénon en parle à travers Jana Coeli (Oeil qui voit tout, trou de l’aiguille) et Jana Inferni (Hecate) dont il fait le rapprochement avec Diane (Janus, Juana, Diane, J et D ’équivalent dans certaines langues)

      Au fond il s’agit de vénérer au fond la même chose, le même Dieu Civilisateur, esquissé par des noms comme GADLU, Prométhée, Lucifer.

      Donc vous avez raison sur le fait que c’est de l’Hermétisme Chrétien en quelque sorte.

      Pour autant, Charité et Gnose sont deux choses différentes, la Gnose consiste à séduire deux tournés vers le Bien au nom du Mieux, se voyant Elus, Initiés parce croyant alors disposés de vérités supplémentaires.

      Bien à vous


    • #1232226

      Cette relation [entre la conscience et l’inconscient] est coupée, en particulier parce que l’Église a interdit l’interprétation des rêves, en dépit de leur rôle évident dans la Bible. L’inconscient et les rêves ne peuvent plus enrichir ou compenser la conscience, comme c’est toujours le cas aujourd’hui.



      Bravo, en cela vous rejoignez effectivement Jung et les jungiens (Michel Cazenave, etc.).

      L’Eglise - d’empire romain, ne l’oublions pas - n’est pas aussi “Bonne mère” que ça : elle nous a peu à peu détournés de l’accès traditionnel au monde intérieur (initiation) - du moins pour le peuple, non pour certains clercs, ou bien sûr pour les moines ; encore qu’à ce petit jeu, aggravé par le vœu d’obéissance, même la plupart des moines semblent avoir fini par oublier le sens profond des chapiteaux et des enluminures... (cf. les influences d’Augustin d’Hippone, de Bernard de Clairvaux...)

      Voilà pourquoi l’opposition Eglise - Bonne Mère / hérésies, sectes occultistes est largement simpliste, voire trompeuse : depuis l’avènement du monothéisme, au moins, c’est toute une “éco-systémique” civilisationnelle, ecclésiale, laïciste, désormais techniciste, qui nous détourne des abysses du Monde intime : pour notre bien, la rencontre avec Gorgone - ou “équivalent” monstrueux - n’étant pas sans risques... ; mais aussi pour notre aliénation progressive à ce - seul - Monde.


    • #1232333
      le 20/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

      @ Bug2410

      Je relève avec intérêt vos progrès dans la lisibilité de votre prose, attention tout de même, la fréquentation des gens d’ici risque de vous conduire à l’humilité !
      Cependant, ne vous réjouissez pas trop vite, il y a requête en suspicion légitime permanente (purgatoire ?) auprès de la seule autorité qui vaille vous concernant, et je m’attribue pour mandat de veiller au grain... quelle prétention, n’est-ce pas !
      L’homme honnête que vous êtes trouvera sûrement cela injuste mais n’ayant rien à vendre et ne tirant aucun profit de cet état supérieur de la conscience que vous revendiquez, j’ai toute légitimité pour prétendre à mon intégrité et continuerai à juger sur pièces.
      Pour nous éviter de stériles bavardages, sachez que j’assume pleinement mon propos qui revêt pourtant l’apparence d’un manque total... d’humilité.

      Bien à vous.


    • #1232431

      Cette relation est coupée, en particulier parce que l’Église a interdit l’interprétation des rêves, en dépit de leur rôle évident dans la Bible. L’inconscient et les rêves ne peuvent plus enrichir ou compenser la conscience, comme c’est toujours le cas aujourd’hui.

      La secte pythagoricienne interdisait de consommer des fèves, parce que les gaz qu’elles produisent dans l’organisme durant la nuit avaient un impact sur la qualité du sommeil et donc des rêves.

      En tant qu’informaticien il m’est souvent arrivé d’aller me coucher en laissant un problème de code impossible à dénouer en apparence, et que je corrigeais en quelques minutes juste après mon réveil. Simple problème de fatigue, sommeil réparateur ou système de question/réponse inconscient avec ce que certains appellent l’autre moi, le double. En tout cas, c’est éprouvé avec d’autres collègues programmeurs.

      La question des rêves a quelque chose de réellement fantastique dans le domaine de la temporalité. Rêve d’une durée "imaginaire" de six mois ou plus qui s’effectue parfois entre le moment où le tout premier mouvement d’air de la première sonnerie du réveil atteint le tympan, et le réveil (effectif ou pas) - soit quelques milliardièmes de secondes de battement de paupière.

      De quoi générer de longues réflexions sur la notion de temps et de sa perception.


    • #1232466

      @HqcU

      [Votre première phrase]
      ... A moins que ce ne soit plutôt votre accoutumance à mes idées ! Bienvenue au (mini)club !

      Mais, à vous lire, ce qui n’est pas toujours facile, à vous suivre... me suivant, me talonnant même, sauf dans votre allégation d’un “état supérieur de la conscience” en somme déjà atteint par vous-même - et pourquoi pas... -, ne seriez-vous pas un esprit encore plus “contourné” que votre serviteur ? Noël ! j’ai enfin déniché mon maître !

      Dommage, quand même, que vous ne commentiez pas le fond, car avec le sujet de cette émission on l’approchait, voisinant même le tréfonds, à la fois historique et anthropologique...


    • #1232602
      le 20/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

      @ Bug2410

      "A moins que ce ne soit plutôt votre accoutumance à mes idées !"

      Pas même en rêve, et il faudra vous y faire, aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années, pas de risque de me voir m’accoutumer à ce qui constituerait "vos" idées ! Bakélite (là, c’est pour appuyer que je n’oublie jamais un propos, je ne vous raconte pas combien nos politichiens évitent de débattre avec moi, imaginez mon désarroi... non, en fait je plaisante, je ne peux les voir, même en peinture) ou vinyle, vous risquez d’attendre fort longtemps avant de me voir restituer "la voix de son maître", voyez comme j’ai ri quand vous me soupçonniez de soralite aigüe ! Rugueux le contact avec la "plèbe", non ? Quand j’affirme que le taulier a raison, c’est simplement parce que je le pense !
      J’entends bien votre incitation voire votre provocation, mais mon esprit encore plus "contourné" que le vôtre (il faut me rendre à l’évidence, même mes proches ont renoncé, c’est dire...) m’invite à la prudence tant les bas-fonds de l’espèce constituent un rivage plutôt hostile pour ceux qui ne sont pas encore assez préparés, et vous le savez pertinemment...
      Mais comme je suis sérieux, je continuerai à laisser croire que je me prends au sérieux, histoire d’écarter les vaniteux pour mieux me consacrer aux véritables pénitents, que voulez-vous, "l’élection" n’est pas chose facile !
      Sinon, et si je vous confirme ne pas être un cadeau, vous ne pensez pas si bien dire en évoquant mon lien avec Noël, car il me faut vous avouer que j’ai pris perpète très tôt ! Vive le Christ-Roi donc !


  • #1231906
    le 19/07/2015 par Mathieu Lottin
    Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

    Mon avis sur les maçons et clair, peut être dans l’erreur mais le voici . Ce sont des homme qui se revendique héritier d’un ordre qui a subi une extermination ( Les Templiers ) pour des cause flou. Pour leur enlever un pouvoir politique et BANQUIER richesse. C’est ordre qui à vraiment émerger durant le siècle dit des lumières ( la guerre d’indépendance, la révolution française etc... et soupçonner d’idolâtrer le porteur de lumières autrement dit Lucifer, ou et le vrai la dedans ? me dirons certains. Il suffit de regarder l’état de l’occident .

     

    • Les Templiers forment un ensemble de sectes sataniques, d’adorateurs de Satan (le rite initiatique premier consiste à cracher sur l’image du Christ, donc je ne vois pas ce qu’il vous faut de plus pour vous rendre compte de la véritable nature de ces sectes ; vous pouvez tout de même ajouter à cela, tout comme les actuelles sectes qu’on appelle des mafias, le culte de Mammon, l’escroquerie, la domination et l’oppression de régions entièrement soumises à leur pouvoir).

      De nos jours, l’ordre établi tente de réhabiliter toutes sortes de sectes sataniques (passées ou présentes). Voilà pourquoi on forge aux templiers une image de victime de l’horrible eglise catholique romaine... (toute l’histoire de l’Inquisition est ainsi retournée)

      Quant aux origines de la FM, il suffit de savoir qu’il s’agit d’un synchrétisme pour se rendre compte du fait que l’histoire et les mythes de la FM sont une monumental escroquerie (la FM opérative n’existe pas, par contre les compagnonnages de bâtisseurs de cathédrale sont usurpés par la FM spéculative, qui existe bel et bien, hélas pour notre monde).


  • En fait tout bouge autour de nous, et les gens se laissent happés par le tourbillon consumériste, pendant que les franc-maçons "avancent à petit pas", et se rapprochent de plus en plus de nos coeurs, en prenant nos âmes, petit à petit...

    Ce n’est pas un projet humain civilisationnel qu’ils ont pour nous, c’est le contraire.

    Donc il ne tient qu’à nous d’être moins orgueilleux et de cesser de fuir cette évidence : tout a évoluer en deux mille ans, mais Sa Parole est la seule véritable depuis le premier jour qui est restée la même.
    La seule voie à suivre pour nous sauver (d’où son nom de Sauveur), et refuser cette marche forcée vers le néant (qu’on appelle progrès, science, sens de l’histoire, nouveauté, idéologie, etc.).

    En dernière instance c’est du salut de nos âmes dont il s’agit, pas de la satisfaction matérielle, et c’est en faisant ce choix radical qu’on combat efficacement l’occultisme et qu’on sort du piège qu’ils nous tendent, pour demain, ou après demain.
    Si ce choix n’est pas fait, alors ils continuent de gagner sur tous les plans.

     

    • #1232150

      Oui, c’est tout à fait vrai. C’est la politique des petits pas qui assure leur avancée à ces gens-là, qui pour la plupart ne savent même pas à quoi ils obéissent, ils sont dans les loges par"petits " intérêts le plus souvent, ou professionnel ou tout simplement pour y trouver un noyau de camaraderie, je devrais dire confrérie, ce serait plus juste.. Ils sont patients et méthodiques, c’est leur force. Face à ce rouleau compresseur du nombre qui ne cesse de s’enfler comme la grenouille de Monsieur De La Fontaine, que nous reste-t-il ?Il nous reste le message du Christ. Nous devrions nous rappeler l’épisode de Daniel dans la fosse aux lions. Lorsque nous sommes en difficulté comme aujourd’hui, nous sommes Daniel. Daniel, c’est l’histoire de l’expérience humaine en général et elle s’applique à toutes les difficultés dont nous devons triompher. Quand une grave difficulté survient, c’est comme si nous nous retrouvions dans la fosse aux lions de Daniel.Daniel était un homme qui avait acquis l’habitude de prier et qui pratiquait donc la présence de Dieu , constamment et régulièrement. Quand on prie, on sait toujours ce qu’il faut que l’on sache. Daniel savait que des dangers le menaçaient et il pria, tourna ses pensées vers Dieu, en les élevant aussi haut qu’il le pouvait. Et tout compte fait, les seuls ennemis que nous ayons à vaincre sont nos propres craintes, nos doutes, nos égoïsmes"Chacun aura pour ennemis les gens de sa maison, cela veut dire que les conditions extérieures n’ont aucun pouvoir en elles-mêmes et que les lois extérieures ne peuvent pas nous entraver quand nous faisons appel à la Loi Suprême de la liberté et de l’harmonie. Mais nous ignorons ou nous oublions cette vérité et continuons à croire et à nous soumettre à toutes sortes de lois qui limitent et atrophient notre être, notre âme.Nous avons cependant le devoir d’être NOBLES, c’est le sens de notre vie !


  • #1232132

    Je n’adhère pas du tout aux conclusions du professeur Lozac’hmeur, bien qu’il faille lui reconnaitre une grande érudition. Il tire la ficelle du mythe vers ce qui l’intéresse en tant que catho, comme il le déclare lui-même.
    Je crois que sa construction savante et complexe passera largement au-dessus de la comprenette du socio club d’affairistes de pouvoir qu’ont toujours été et sont devenu plus encore aujourd’hui « les loges ».

    La FM a toujours été depuis sa création en Angleterre au 18ème siècle une contre église et par la suite une machine de guerre anticatholique.
    La franc-maçonnerie est née dans les tavernes de Londres en Angleterre en 1717 en même temps, à quelques rues de là, dans d’autres estaminets, naissait également le mouvement druidique moderne avec John Toland qui aboutira à une sacralisation de la terre, du peuple et au bout à l’exaltation de la tradition nationale Galloise et Irlandaise ; donc quelque chose d’exactement opposé à la doctrine hors sol, mondialiste, cosmopolite de la FM !

    Faisons attention à ne pas tordre le mythe dans le sens qui nous intéresse et faire ce que l’on dénonce.
    Comme le dit si bien Alain de Benoist, « l’histoire des idées est complexe et protéiforme
    et n’est pas soluble dans les certitudes définitives ».

    Le conte du Graal plonge ses racines dans l’imaginaire profond européen, c’est le premier roman Français, prototype du mouvement de l’amour courtois, exaltation du féminin et du gentilhomme.

    Rappel :
    Tous les érudits s’entendent sur le fait que le Graal est une version médiévale tardive du chaudron magique de Keridwen, un avatar Celtique de la Déesse Blanche. Le chaudron de Keridwen fut la source d’inspiration de bardes shamans tels que Taliesin qui devint divinement inspiré en en prenant trois gouttes sur la langue. Ce fut la possession magique la plus convoitée par les anciens rois qui pouvaient se sustenter indéfiniment à partir de sa nourriture. C’était ainsi une source de régénération physique et de créativité poétique.

    -Un païen, déiste et polythéiste-

     

    • #1232237

      Sans pour autant vous contredire, je note que vous semblez vous déterminer en vertu du fait que -comme vous le déclarez fort à propos- vous êtes païen, déiste et polythéiste.
      A ce sujet, je serais curieux de connaître la forme que peut prendre la pratique religieuse associée à une telle croyance. Pouvez-vous m’éclairer de quelques éléments ?

      Amicalement.


    • #1232322

      Réponse à @ Jean-Pierre

      La terre culturelle européenne que foulent nos pas de vivant, se compose de plusieurs couches historiques et mythologiques.
      La plus récente, la strate visible romano chrétienne, repose elle-même sur une formation plus profonde et ancienne, un sédiment enfouit, socle solide largement méconnu : La civilisation Celto-Gauloise. La toponymie en fait foi, le nom de la plupart de nos lieux-dits de campagne ont des origines gauloises.
      Une terre millénaire façonnée par des générations de paysans* ( voir Giono ou Henri Vincenot)

      Pour répondre précisément à votre question : C’est la terre que je bénie chaque jour.
      La terre qui a engendrée nos lignées, où repose mes pères et mes grandes-Mères.
      Pour qui si intéresse, les lieux de nature de notre pays portent pratiquement tous des légendes celtes christianisées.
      Vous me demandez « que peut prendre la pratique religieuse associée à une telle croyance. »

      - J’aime me recueillir auprès des sources et des fontaines sacrées, des arbres remarquables, des rochers légendaires antédiluviens, invoquer demander secours à la Vierge grande Mère Déesse blanche, oui mais aussi, priez « le cœur de jésus » dans la fraicheur des petites églises romanes.
      Comme l’indique son nom le polythéisme n’est pas excluant, s’il le désire, il inclut dans son panthéon d’autres divinités, ce n’est pas le cas des religions du livre monomaniaques et de ses contre-églises scatologique anti-spirituelles.

      Sources :
      Sources sérieuses voir revue « Elément » d’Alain de Benoist et toutes les études savantes de mythologies comparées.
      Sources grand public du net.
      Deux jeunes historiens 2.0 à suivre : Thomas Ferrier à propos des origines païennes de l’Europe
      et Frédéric Mariez pour commencer à comprendre une autre interprétation possible, que le « fils de la veuve », n’est que la raison de la blessure sexuelle de l’humanité par le père - la pathologie toxique du patriarcat et la mise à l’écart de la mère qui n’a de puissance de renaissance que par le fils ? –Mythe celtique –

      Note* : Un pays de paysans enracinés qui a vu les « orientaux » toujours leurs « pourrir la vie » : Conquête romaine, conquête chrétienne (Tous les premiers Saints et Evêques chrétiens en gaules romaine sont des orientaux) conquête arabe stoppée à Poitiers et cerise sur le gâteau, conquête talmudique en cours…...


    • #1232459

      @ Ogma : Il faut avoir lu son livre. Dedans, il parle des différentes composantes qui ont irrigué la FM.


    • #1232652

      @ Ogma

      Je vous remercie du soin que vous avez apporté à votre réponse, complète et de qualité, j’en suis honoré ;)


  • #1232164
    le 19/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

    Comme quoi les Bretons en ont sous le chapeau rond ! Nous allons finir par y arriver, le discours est par trop érudit pour être pleinement compris mais tout est pourtant juste et y figure en bonne place.
    La réalité étant plus triviale, il conviendra cependant de s’affranchir de la symbolique sensée permettre aux seuls "initiés" de saisir de quoi il retourne et n’entrevoir la quête du Graal que par le prisme des grandeurs physiques, et là, le porteur de lumière aura du souci à se faire !
    Mais il faudra du temps à chacun, beaucoup même, mais surtout une foi inébranlable (véritable connaissance) avant de comprendre pourquoi l’Eglise embryonnaire était nécessairement gnostique et constituerait le meilleur rempart au gnosticisme des imposteurs au compas !
    Ah si seulement l’Eglise n’avait pas failli et était restée fidèle au message du Christ au lieu de (re)bâtir son dogme à grand renfort d’illusions et de paillettes au soutien des intérêts exclusifs de son pouvoir temporel...

     

    • Si l’Église a failli, alors le Christ s’est trompé ("les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle").


    • #1232282
      le 20/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Les origines occultistes de la franc-maçonnerie

      @ ole

      Ce n’est pas l’Eglise qui est en cause mais ceux qui en ont revêtu les oripeaux alors que justement ils étaient incapables de faire le voyage intérieur utile à l’élévation qu’elle proposait initialement.
      On ne décrète de pas sa propre "élection", on la subit puis on l’assume ! Et à votre avis, les FM sont à ranger dans quelle catégorie ? Peut-être verrez-vous alors où se situe l’origine de leur capacité de nuisance. Leur vanité les perdra, il y a toujours de bonnes raisons pour interdire aux enfants de jouer avec le feu...


  • #1239058

    J’ai vu la vidéo, acheté et lu le livre. Maintenant je commente. Tout d’abord quelques considérations sur la gnose transhistorique (satanique) à l’origine de la franc-maçonnerie.

    - Pour M. Lozac’hmeur, elle se fonde sur des mythes absolument universels. Ainsi le fils de la veuve affronte le "Dieu mauvais" de la création, qui n’est pas son véritable père, et le tue. On trouve le schéma dans les mythes grecs, le mythe du Graal, et un bon paquet d’autres. Comment peut-on croire que le monde entier sur des milliers d’années ait produit des milliers d’oeuvres littéraires sataniques alors que la tradition chrétienne majoritaire n’avait que la Bible ? Il y a des dizaines d’évangiles apocryphes gnostiques, et seulement quatre évangiles bibliques.

    - on lit page 42 : "la mort [...] du héros puis sa résurrection, qui fait de lui un fils du Dieu civilisateur, symbolisent la mort et la résurrection initiatiques. Mais où ai-je bien pu lire l’histoire d’un héros mort et ressuscité qui serait le fils de Dieu ?

    - page 43 : Alexandre à Aristote : "Maintenant que vous avez mis à la portée de tout le monde les enseignements que vous m’avez donnés, en quoi serais-je supérieur aux autres ?"
    Aristote : "Sachez que mes leçons acroamatiques publiées peuvent se considérer comme n’étant pas publiées ; car ceux-là seuls les comprendront qui les auront entendues expliquer."
    Evidemment, il ne peut pas parler de la Bible...

    - Sauf que beaucoup d’auteurs ont donné une lecture gnostique très éclairante sur la Bible. Timothy Freke et Peter Gandy en ont donné des explications à la portée de tous. Je ne sais pas s’ils sont FM, mais en ce cas ils n’en auraient pas eu le droit.

    - le culte de Mithra est également omniprésent dans une autre organisation que la franc-maçonnerie : l’Eglise catholique. Démontré chez Francesco Carotta, Safari Grey, etc.

    Alors qu’il fournit lui-même la plupart des éléments, M. Lozac’hmeur ne voit pas que les Evangiles eux-mêmes sont un mythe que ne peuvent décrypter que les initiés. Ou les chercheurs qui font les efforts nécessaires. Ce qu’il a trouvé dans le mythe du Graal, il aurait pu le trouver dans les Evangiles sans guère plus de travail.

    Les franc-maçons modernes ont une interprétation "humaniste" (l’homme est Dieu) et gauchisante de la gnose, mais la gnose elle-même n’est pas une incitation au gourbi progressiste. Les maçons ne connaissent rien à la gnose. Tout ce qu’ils en retiennent, c’est qu’ils sont Dieu et que le savoir leur donne des privilèges.


Afficher les commentaires suivants