Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France 3 et l’incendie de l’église Saint-Jacques de Grenoble : la bien-pensance contre l’information

À chacun sa croix. Tandis que l’AFP, Le Monde et Le Parisien faisaient leur « média culpa » dans l’affaire Ligonnès, France 3 ramait pour sa grosse « coquille » Saint-Jacques.

 

L’information est tombée il y a quelques jours : l’incendie de l’église Saint-Jacques de Grenoble – dont il ne reste plus qu’un tas de gravats – dans la nuit du 16 au 17 janvier était finalement… criminel. Le clergé et les fidèles en sont très meurtris. La piste accidentelle avait été largement privilégiée au début de l’enquête, les premières expertises concluant à « un court-circuit électrique à l’intérieur de la charpente » (France 3). Et puis de « nouveaux résultats d’analyse ont changé la donne » : « Des traces de supercarburant ont été retrouvées dans les décombres de l’église. » Dès le 22 janvier, pourtant, « une revendication avait été publiée sur un site de la mouvance “anarcho-libertaire” » (France Bleu). Un groupe nommé « les courts-circuits » déclarait avoir « débridé [ses] rages en incendiant l’église St Jacques à Grenoble », ce qui aurait pu, en toute logique, mettre la puce à l’oreille. Or, le « procureur de Grenoble Éric Vaillant avait déclaré à l’époque prendre en compte cette déclaration “mais avec un certain étonnement” ».

Imaginons une demi-seconde que l’incendie d’une mosquée ait été revendiqué par une mouvance d’extrême droite, et demandons-nous, encore une demi-seconde, si la piste criminelle aurait mis dix mois à être considérée comme crédible, si la Justice, dans sa grande prudence, aurait exprimé la même stupéfaction incrédule, si les politiques se seraient tenus cois, relayant sagement la thèse de l’accident, et si la presse s’en serait tenue mordicus, sans émettre le moindre doute, durant dix mois, à cette explication… jusqu’à se sentir aujourd’hui passablement bébête.

Car si, localement, cette découverte chagrine le diocèse, elle enquiquine surtout France 3, prise dans un bad buzz dont elle se se serait bien passée, relayé par CheckNews : « Est-ce que France 3 a supprimé un article comportant une "fake news" à propos d’une église incendiée ? »

En effet, voyant, au moment du drame de Notre-Dame, son article du mois de janvier traitant de l’incendie de Grenoble faire « des scores incroyables », « une audience énorme », (« L’article était énormément partagé par des pages qui soupçonnaient un incendie volontaire à Notre-Dame. On se servait de notre article pour étayer d’autres propos »), le site de France 3, au lieu de se réjouir de ce succès soudain, décide d’y mettre un terme. Dans un article intitulé « Non, l’église Saint-Jacques de Grenoble n’a pas été incendiée volontairement en janvier », il frappe un grand coup : « Des centaines d’internautes évoquent le nombre de lieux de culte chrétiens incendiés depuis le début de l’année en France, laissant entendre qu’il ne peut pas s’agir d’une coïncidence. Pour appuyer leur argumentation, certains relayent notre article sur l’incendie de l’église Saint-Jacques de Grenoble » or « l’enquête est toujours en cours, mais rien n’indique qu’il s’agisse d’un acte criminel ». Les médias, qui sont aussi des commerçants, aiment en général vendre. Il est assez rare qu’un journal déplore le trop grand succès de l’un de ses numéros, redoutant la mauvaise moralité de ses lecteurs. France 3 est comme un marchand de parapluies qui, inquiet de son trop gros chiffre d’affaires, irait crier urbi et orbi que ceux qui annoncent la pluie ne sont rien que des charlatans conspirationnistes, et qu’il ne faut surtout pas les écouter.

Sa « mise au point » était si affirmative que lorsque le parquet s’est tourné in fine vers la piste criminelle, France 3 n’a eu d’autre issue que de la dépublier – préférant encore cette solution à celle de France Inter, qui après les attentats du Bataclan avait subrepticement changé son titre – croisant les doigts et serrant les fesses pour que personne ne l’ait remarqué. C’était sans compter le site fdesouche.com, et la question dérangeante d’un internaute à CheckNews qui a suivi. Le week-end dernier, comme le fait remarquer avec humour le journaliste Clément Weill-Raynal, la presse a inventé une expression : « dupontdeligonnesque », comme l’affaire du même nom. France 3 en a fait naître une autre : La « Jake News », comme l’église grenobloise éponyme. Et pas mineure. Majeure !

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Tiens donc. Je ne m’étais pas intéressé à cette affaire à l’époque, mais soudain je lis : "un court-circuit électrique à l’intérieur de la charpente". Pas possible !
    Mon esprit complotiste se met à faire des rapprochements avec.... Non, je délire... Et si.... ?
    Ensuite : "la mouvance “anarcho-libertaire”. Des Anti-Fas Black Blocks, quoi... Les ambianceurs de Gilets Jaunes, toujours là pour détrourner l’attention.

    Non, non, c’est impossible, enfin !

     

    Répondre à ce message

    • Et qui sait si FR3 n’est pas complice.
      A tant vouloir mettre la Justice sur une fausse piste, on peut se poser des questions.

      Il y a plusieurs façons d’être complice : factuellement (pénalement), bien sûr !
      Mais aussi idéologiquement, en soutenant (volens nolens) les coupables.

      FR3 s’est durablement mise en péril.

      Thémistoclès

       
  • quand c’est une église c’est toujours annoncé comme accidentel. quand c’est une autre confession c’est la haine !

    et les serviles français anonnent comme pour faire sociétée...

     

    Répondre à ce message

  • #2299489

    Le pire n’est pas les auteurs de cet incendie, la bien-pensance de France 3, mais le silence assourdissant des Grenoblois et des Français en général. Atteints d’une maladie auto-immune qui les détruit, leur égocentrisme individualiste, les Français n’ont plus les ressources vitales pour rebondir.

     

    Répondre à ce message

  • Ce n’est pas la peine de se raconter d’histoire, on voit bien ce qui se passe on n’est pas tout à fait demeuré .
    La presse c’est silence radio, on sait très bien de qui cela vient, et dans quel projet .Pas plus au gouvernement, personne ne s’émeut, tout est normal .Mais par exemple , pour n’en citer qu’un concernant la presse sur l’affaire Julien Odoul , lorsque Madame Ferrari demande à Julien Odoul s’il n’était pas ému vis-à-vis du gamin qui pleurait à chaudes larmes sur le giron de sa mère voilée, alors que madame Ferrari ne s’émeut pas beaucoup par contre par une église qui flambe et qui disparaît dans les flammes .
    Lorsqu’on assiste à ça, on sait pertinemment qui veut quoi et qui sont les ennemis de ce pays, qui n’ont plus rien à y foutre .Et pour ce qui est de la Licra , SOS racismes et toutes ces associations bidons,(il est vrai qu’ils ont d’autres choses à faire,courir après un humoriste et après un essayiste) pour se remplir les poches , nos élus, les spécialistes d’occasions sur les plateaux télé, et toute cette bande de nases c’est la même chose .
    Il y a un sacré nettoyage à sec à faire dans ce pays, et ça ne sera pas un luxe .

     

    Répondre à ce message

  • #2299540

    L’article dit de B. Voltaire dit :
    "Imaginons une demi-seconde que l’incendie d’une mosquée ait été revendiqué par une mouvance d’extrême droite, et demandons-nous, encore une demi-seconde, si la piste criminelle aurait mis dix mois à être considérée comme crédible, si la Justice, dans sa grande prudence, aurait exprimé la même stupéfaction incrédule, si les politiques se seraient tenus cois, relayant sagement la thèse de l’accident, et si la presse s’en serait tenue mordicus, sans émettre le moindre doute, durant dix mois, à cette explication… jusqu’à se sentir aujourd’hui passablement bébête."

    ******

    J’ai remarqué que lorsqu’il y a une transposition on prend toujours comme exemple une mosquée mais jamais une synagogue.......étrange non. ?

     

    Répondre à ce message

  • #2299719

    ...mouvance “anarcho-libertaire”...
    Comme quoi, il y a des continuités dans la logique judéo-bolchevique qui s’est illustrée en Russie en 1917....

     

    Répondre à ce message

  • #2299939

    Comment se fait il que ce groupuscule n’a toujour pas été RÉTAMÉ ? Ceux qui veulent de l’action, vous attendez quoi, la permission ?

    Pareil outrage mérite réparation.

     

    Répondre à ce message

  • la lacheté Morale se répand en France , ne cherchez pas midi à quatorze heure.

    cette lacheté fruit de la farandole des abdications est devenue synonyme de relativisme et d’ouverture d’esprit pour parader son capital sympathie.
    le probléme avec ce capital sympathie, issue lui méme de la bulle des intellos spéculatifs déconstructivistes et autres clubs salariés par les banques, est qu’il ne repose que sur l’attrait de la pente descendente de l’humain. à l’arrivée c’est la loose pour tout ceux qui ont suivis ce mouvement , car pour remonter la pente ( Morale, Physique,Psychique et la liste est longue à propos des domaines ou l’humain est Responsable) il n’y aura pas les droidelomistes et les kouchner rizzibles , les fourests sauveuses de peuples autres et les multiples bienfaiteurs marchandistes en placements boursiers.

    la nouvelle bulle zemmourienne est la pour faire accroire à de la badasserie aux hanouniens déçus .ce sera soit macron , soit macron grace au 2éme tour anti nazis .

    le résultat est ces sois disants anarchos libertaires qui chérissent leurs violences mais bigotent sur celle qui n’existe plus...

    des bigots sans Morale et dans l’incapacitée cognitive à élargir leurs conscience , tout juste bons à réciter ce que leurs autoritées ont lus et traduits pour eux, en en retirant ce qui les arrangent dans leur démarche d’eternels adulescents .
    experts en opportunismes .
    grandiloquent pour l’esthétique mais larbins éternels enfermé dans les fantasmes que leurs autorisent le vernis du rebel hollywoodien , avide de reconnaissance.

    des francs macs fanatiques qui se donnent bonne conscience en singeant les anars du 19éme siécle.
    un siécle de retard et en plus à l’envers. méme pas foutus de s’émanciper d’hollywood et pétris de prétentions révolutionnaires. quelle triste farce. quelle loose.

     

    Répondre à ce message

  • #2300163

    bonne nouvelle dont le Duc Valefor se réjouit beaucoup.
    Selon lui ce n’est pas suffisant il en demande d’autres.

     

    Répondre à ce message

  • Les églises sont des lieux très privilégiés de la rencontre des hommes et de Dieu.
    Pour Jésus Christ, la maison de Dieu, le Temple, avait une importance certaine. C’est là que se produisirent beaucoup d’événements bibliques du Nouveau Testament :
    la Présentation de Jésus au Temple par ses parents,
    l’enseignement que Jésus donnait (et non-pas recevait) au Temple, dès l’âge de 12 ans.
    Jésus a chassé du Temple les gens qui ne lui plaisaient pas, à coups de fouet (Jn 2- 13-22).
    Peu avant sa crucifixion-résurrection, Il a expliqué que si l’on détruit le Temple (bâti sur 46 ans), il le reconstruirait en 3 jours.
    Tout ceci est valable pour les églises, qui sont le nouveau Temple.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents