Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Francis Cousin – Introduction au Communisme

 






Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2356003
    Le 4 janvier à 00:31 par R. Drevet
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Enième logorrhée poético mystique aux accents totalitaire ? Avec toutes ces blagues de début d’année, on ne sait pas où ranger cette vidéo.

     

    Répondre à ce message

    • #2356126
      Le 4 janvier à 08:39 par adile11
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      je vous conseille la poubelle !
      Les dérangés qui rêvent du paradis terrestre ( ou de le faire croire, pour les plus intelligents ) en mettant autour de leurs doctrines matérialistes tout plein de guirlandes littéraires pour séduire les plus naïfs des hommes de cette fin des temps m’ont toujours donné à sentir le souffre dès qu’ils ouvraient la bouche ...VA DE RETRO COUSINAS !!!

      "Libéralisme, puis démocratie, puis socialisme, puis radicalisme, enfin communisme et bolchevisme ne sont apparus dans l’histoire que comme des degrés d’un même mal, des stades dont chacun prépare le suivant dans l’ensemble d’un processus de chute. Et le commencement de ce processus fut le moment où l’homme occidental brisa les liens avec la tradition, méconnut tout symbole supérieur d’autorité et de souveraineté, revendiqua pour lui-même en tant qu’individu une liberté vaine et illusoire, devint atome au lieu de rester partie consciente dans l’unité organique et hiérarchique d’un tout. Et l’atome, à la fin, devait trouver contre lui la masse des autres atomes, des autres individus, et devait être impliqué dans l’émergence du règne de la quantité, du pur nombre, des masses matérialistes et n’ayant d’autre Dieu que l’économie souveraine. "
      Julius Evola, dans "Orientations"

       
    • #2356176
      Le 4 janvier à 10:31 par Pamfli
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      Le système c’est cette masse humaine qui vote selon son propre intérêt matériel, c’est aggravé par le fait que la population des plus de 65 ans est majoritaire, ils sont le pouvoir d’achat, ils sont l’esprit bourgeois, aussi nous faisons le constat de ce passage d’Evola :
      "Et l’atome, à la fin, devait trouver contre lui la masse des autres atomes, des autres individus, et devait être impliqué dans l’émergence du règne de la quantité, du pur nombre, des masses matérialistes et n’ayant d’autre Dieu que l’économie souveraine. "

      Tout est dit par le mème « OK boomer », il est l’expression exacte de ce hiatus entre cette génération des boomers et ceux qui suivent et qui vont suivre, qui payent les intérêts de cette dette et qui vont trimer pour des clopinettes et tout casquer.

      NB : hier soir dans les transports en commun, j’ai entendu un de ces bobo boomers dire avec enthousiasme que cette grève, tout compte fait, était une formidable aubaine car elle permettait aux parisiens de découvrir que les lignes 1 et 14 n’étaient pas si dangereuses que ça, et que cette grève les avait incités à découvrir ces lignes. Tous les gens qui bossent étaient entassés dans le wagon, et notamment des dames âgées, et lui, qui venait de prendre le métro manifestement pour la première fois, trouvait cela « formidaaaable ». D’ailleurs j’ai trouvé très étonnant qu’il ne finisse pas son voyage “découverte”, accroché sur les deux tampons de la locomotive, un truc à la Mad Max afin qu’il en profite un max puisque le profit est son seul leitmotiv.

       
    • #2356216
      Le 4 janvier à 11:47 par Eric
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      On sait au moins où ranger votre comm. J’aime bien les « accents totalitaires », c’est léger et précis comme terminologie, aérien à gros sabots. Vous au moins vous commencez bien l’année.

       
  • #2356206
    Le 4 janvier à 11:14 par Heraclite
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Mon pauvre adile11, le règne de la quantité, du pur nombre a une essence historique, c’est celle de l’équivalent-général abstrait de la marchandise qui n’est pas arrivé par hasard mais dans le long temps du travail de la valeur d’échange... Tu n’a jamais lu Marx, tu n’as même pas essayé d’écouter cette video... Tu viens là sécuriser ta pauvre angoisse ignare et ton Evola n’est rien d’autre que le monde actuel inversé mais sur le même terrain... Tu parles de poubelle, c’est un bel aveu personnel...
    Asinus asinum fricat...

     

    Répondre à ce message

  • #2356260
    Le 4 janvier à 12:48 par Guillaume
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Cette video est fantastique non seulement parce qu’elle dit mais peut-être plus encore par l’effet qu’elle produit sur tout un tas de clôturés mentaux... ER qui n’est pas un lieu sclérosé ouvre ses lignes à des pensées plurielles et différentes et certains se trompent d’adresse pour y venir se purger en schizophrénie acide sans avoir la plus petite parcelle de capacité d’écoute... Je ne suis pas d’accord avec tout ce ce que dit Francis Cousin mais j’essaye d’ouvrir mes fermetures... Une telle video est un appel au dialogue d’universalité... Il n’est pas étonnant que les amers, les insuffisants, les hargeux tout entiers accrochés à leurs fétiches de petitesse analytiques ne répondent à rien, n’écoutent rien mais répètent simplement et stupidement les œillères de leurs incapacités à sortir du conformisme ambiant de leur ménagerie particulière...
    A l’heure ou Evola, Maurras et tant d’autres ne connaissaient même pas le nom du capitaliste d’Etat Lénine et alors même que le putch bolchévique n’avait pas eu lieu, il existait pourtant déjà des groupes ouvriers maximalistes qui dénonçaient l’anti-communisme radical de l’imposture léniniste... Qui parmi nos doctes sectaires si vides, les connait ? Personne... Et qui a envie de les découvrir ? Sans doute pas beaucoup plus...On comprend ainsi pourquoi cette vidéo gène les ineptes et les médiocres... Elle vient mette en relief leur superbe inaptitude à sortir de leur herbage d’in-connaissance...Finalement, elle a réussi, elle signale bien la vraie frontière entre l’esprit rieur et la matière morte...

     

    Répondre à ce message

    • #2356312
      Le 4 janvier à 14:05 par Cicero
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      Parfait !
      Le grand mérite d’ER est d’ouvrir la perspective.
      Que ceux qui en sont incapables finissent de mourir en leurs cimetières et ne viennent pas nous pomper l’air avec leurs scléroses.

       
  • #2356325
    Le 4 janvier à 14:19 par Patricia
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Merci. Je ne connais pas du tout le communisme... et j’ai beaucoup appris ce soir en vous écoutant attentivement. Je me doutais bien qu’il y avait tromperie, en ce qui concerne aussi, toutes les informations que le système nous assène sur Lénine, Staline et Trotsky, etc. J’ai toujours su depuis petite fille que le monde dans lequel nous sommes plongés du berceau jusqu’à la tombe est un monde d’impostures gouverné par des faussaires... et que la vraie vie, ce n’est pas ce qu’on nous oblige à croire et à vivre avec divers conditionnements ; E.N., Médias, idéologies diverses, etc.Vous dites que le capital chosifie les relations humaines ; c’est aussi ce que j’ai constaté depuis très longtemps. Je vous ai entendu parler, Monsieur Francis Cousin, du "Christ radical" sur une autre vidéo récente postée sur E&R ; c’est aussi de cette façon que je vis le Christ en mon tréfonds. Ce sont les mystiques et les contemplatifs qui vivent de manière radicale cette réalité christique. Il a fallut que ce soit vous, un communiste, qui me dise ce qu’est "le Christ-radical." Je dois dire que je suis étonnée. Je vous souhaite ainsi qu’aux autres intervenants et à tous, une bonne année 2020 et une bonne santé. Cordialement.

     

    Répondre à ce message

  • #2356593
    Le 4 janvier à 20:55 par anonymous19
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Le communisme est le mode de gouvernement rêvé par et pour les maîtres de l’argent.
    Une caste de prêtre régnant sur une multitude de goy.

     

    Répondre à ce message

    • #2356669
      Le 4 janvier à 22:53 par anti-anonymous
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      Le capitalisme est le mode de gouvernement rêvé par et pour les maîtres de l’argent.
      Une caste de prêtres régnant sur une multitude de goy.

      Le communisme est l’abolition de tous les maîtrises de l’argent...

      Crétinus anonymus, lis un peu plus avant de parler ignare !

       
    • #2356683
      Le 4 janvier à 23:11 par Francis Banche
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      Si toi avoir rien compris à la vidéo que toi peut-être même pas avoir écouté.
      Pas bien grave, toi pas être important pour l’histoire à venir.
      Bonne nuit éternelle.

       
    • #2356960
      Le 5 janvier à 13:32 par anonymous19
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      Pour les personnes intelligentes, la disparition de l’argent n’est pas équivalent à la disparition des maîtres de l’argent. C’est la sublimation de leur pouvoir par le passage du matériel au spirituel, de propriétaire à prêtre.

       
    • #2357550
      Le 6 janvier à 07:37 par Eric
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      « Pour les personnes intelligentes (sic !), la disparition de l’argent n’est pas équivalent à la disparition des maîtres de l’argent. C’est la sublimation de leur pouvoir par le passage du matériel au spirituel, de propriétaire à prêtre. »
      Et pour la clarté, faudra clairement repasser. Ça arrive même aux intelligents qui parfois s’oublient sérieusement (par contre pour se palucher pas de problème).

       
  • #2356677
    Le 4 janvier à 23:01 par Roland
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    A tous ceux qui parlent du Christ sans en connaître la parole primordiale écrite en grec et qui se font berner par les traductions des églises de soumission et de compromission à l’argent et à l’Etat, allez à la source :

    https://www.youtube.com/watch?v=Ury...

     

    Répondre à ce message

  • #2357227
    Le 5 janvier à 19:11 par Malatesta
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    L’humanité ne se pose jamais que des problèmes qu’elle peut résoudre, car, à y regarder de plus près, il se trouvera toujours, que le problème lui-même ne surgit que là où les conditions de la matérialité historique pour le résoudre existent déjà ou du moins sont en voie de devenir.

    Critique de l’économie politique
    Karl MARX, 1859

     

    Répondre à ce message

  • #2357376
    Le 5 janvier à 22:04 par Paternel
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Partie 1/2 :
    Ce que les communistes,et tous les gens droits et honnêtes,n’ont pas compris et il semble qu’ils ne sont pas prêts à comprendre,non par manque d’intelligence mais simplement parce qu’ils sont trop naïfs et trop théoriques,c’est d’aller aussi loin, toujours très loin dans la"compréhension"de la pensée de Marx,d’Engels,etc...
    La pensée de Marx n’est pas une science dure. Ce n’est pas l’équivalent de la géométrie algébrique,de la relativité générale,ou de la mécanique quantique,...
    Marx,Ghandi,Luther King,et avant ces grands penseurs des centaines de siècles avant eux cherchent à inculquer aux gens,peut se résumer en une seule phrase,qui tente de faire comprendre aux humains ceci : vivre pour les autres est la seule vie qui mérite d’être vécue. Marx a tenté d’expliquer aux humains que sa pensée constitue une approche pour faciliter l’accès à cet univers,fondé sur des valeurs morales et non pour accéder à ce hideux concept,dit"pouvoir d’achat",qui n’est qu’une bouffonnerie,c’est-à-dire la porte de la dégringolade vers l’enfer et,au delà vers le néant.
    Les prédateurs,eux,ne perdent leur temps dans des théories,encore moins dans des explications inutiles. Ils savent qu’il n’y a rien à expliquer,sinon que le monde est
    scindé en une minuscule communauté de prédateurs,soutenus par des nervis,servis par des esclaves qui croient à cette misérable tromperie de"pouvoir d’achat"et c’est tout. Le vrai et respectable concept,père ou mère qui doit guider notre existence serait : le pouvoir de la sagesse. ( À suivre )

     

    Répondre à ce message

  • #2357378
    Le 5 janvier à 22:06 par Paternel
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Partie 2/2 ( suite et fin ) :
    Les gens honnêtes,communistes ou pas,ont l’obligation de simplifier les
    principes de fonctionnement d’un monde habitable,comme tente de le faire Bernard Friot : les salaires doivent être à vie,et compris entre 2.300 et 2.500€ quel que soit le profil du citoyen. Si la constitution ne doit contenir qu’un seul article,ça doit être celui lié au concept de l’ascétisme et de la sagesse.Et si il devrait y avoir un ensemble de mots qui doit disparaître du dictionnaire,parce qu’ils constituent des outils de tromperie,le premier mot à bannir des esprits,c’est le sinistre mot : réforme et ce qui en découle.
    Restons dans la simplification des concepts et parlons de Mao Tsé Toung. La révolution culturelle a été bâti sur trois piliers :
    - effacer la différence entre la ville et la campagne,
    - abolir les privilèges du travail intellectuel par rapport au travail manuel,
    - le progrès industriel doit être exclusivement au service de l’agriculture.
    Sinon,tousles labyrinthes des"lois"et leurs sinistres corollaires,tels les vocables :
    liberté,libéral,réforme,démocratie,....ne sont que des pièges pour nous faire avaler la pilule de l’esclavage. ( Fin )

     

    Répondre à ce message

    • #2357453
      Le 5 janvier à 23:33 par Diogène
      Francis Cousin – Introduction au Communisme

      Au lieu du mot d’ordre conservateur : “un salaire équitable pour une journée de travail équitable”, il faut inscrire… le mot d’ordre révolutionnaire : “Abolition du salariat”.
      Charles Marx, 1865

       
  • #2357723
    Le 6 janvier à 12:10 par frédéric
    Francis Cousin – Introduction au Communisme

    Comment M. Cousin envisage-t-il ce concept avec des éléments extérieurs qui sont encore sur le concept de la valeur d’échange si nous n’avons pas d’autonomie énergétique.

    Nous serions obligé de nous plier au principe puisqu’il nous faudrait échanger notre production interne contre une production externe.

    A moins de revenir au niveau de développement technique du moyen âge, la France n’a aucune autonomie. Nous avons besoin de production extérieur et par conséquent de la valeur d’échange.

    Sinon je suis tout a fait d’accord sur le principe. Même si faire le deuil de la propriété c’est un concept difficile à avaler.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents