Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Francis Cousin – Réveil de la vieille taupe des luttes de classe radicales

2019, bilan et perspectives

Retrouvez les analyses de Francis Cousin, sur E&R :

 






Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2353114

    La question fondamentale qui est posée : Est-ce que syndicats, partis et défenseurs de l’ordre de l’argent et du salariat auront le dernier mot pour tuer les luttes qui se développent ou est-ce que ces dernières vont devenir vraiment incontrôlables ? Pour y répondre, il faut bosser un peu ... un tout petit peu...la question des rapports de production de la marchandise mondiale en lisant sérieusement un certain nombre de textes fondamentaux... Visiblement, ce n’est pas le cas de certains com-menteurs qui viennent toujours avec arrogance nombriliste et infertile nous délivrer des jugements péremptoires dénués de tout effort réel de creusement...

     

    Répondre à ce message

    • #2353344

      Bref, comme vous le faites, sans en avoir l’air ?
      Les énergies mises dans la lutte des classes aurait été fort utiles a la cause nationaliste, vous ne pensez pas ?

      Voilà le travail de sape des communistes, qui on le rappelle, n’est pas issu de cervelles chrétiennes, hein ? Quelle est leurs but, déjà, a ces fameuses cervelles ?
      Diviser les nations, saper le nationalisme de par l’internationalisme...

      Comme quoi, l’idéologie rend aveugle...

       
  • #2353187

    yul...

    Tu lis ceci : https://www.marxists.org/francais/m...
    et puis après tu parles...

     

    Répondre à ce message

    • @varlin
      Je ne t’ai pas attendu pour m’intéresser à la question...
      Je me suis d’ailleurs plus intéressé à ce que les commentateurs juifs ont émis comme avis sur la question.
      Deux "écoles" apparaissent (pour faire simple) :
      - celle qui prétend que Marx serait presque antisémite,
      - celle qui prétend que l’avis de Marx sur la question juive n’est pas incompatible avec sa judaïté...
      Mon avis, maintenant : Marx ne dit pas autre chose que ce que la plupart des peuples et des élites de l’époque pensent sur les juifs... alors ?
      Une petite remarque : Marx ne parle jamais de l’essence du judaïsme mais des juifs. La seule religion qu’il met à l’index est le christianisme

      En ce qui concerne la possibilité aux juifs et aux chrétiens de vivre libre (quid des musulmans ?) : libre de quoi, de qui ?
      Nous on veut bien...
      Plus sérieusement, la notion même de peuple élu amené, au nom de Dieu, à dominer la Terre, résume l’incompatibilité de cette religion avec les autres...

       
    • @varlin eugène ?
      Tu m’envoies sur un site marxisant... tu serais pas un peu de parti pris ?
      Le Capital, le Capital, le Capital... J’aurai envie de répondre "Des noms, des noms, des noms..." !

       
  • #2353207

    Radical : racine

     

    Répondre à ce message

  • #2353273

    La question que je me suis toujours posée c’est que pour pouvoir apporter une réponse adaptée à la conscience de classe, l’oligarchie maitrise parfaitement les ressorts de ces oppositions dialectiques. A partir de là, deux réflexions :

    1/ les penseurs subversifs sont contre révolutionnaires puisqu’ils fournissent des analyses « clef en main » qui permettront de désamorcer les conflits.

    2/ il existe des têtes pensantes au sein du système ?
    On imagine mal MACRON écouter FC ou lire du DEBORD le dimanche matin.

     

    Répondre à ce message

    • #2353292

      In fine, l’oligarchie ne maitrise nullement les ressorts de ces oppositions dialectiques car il existe la loi historique de la baisse du taux de profit qui va tout briser... Ecoutez mieux la vidéo et vive 2020 en radicalité extrémiste !

       
    • #2353343

      Le matérialisme historique est une philosophie et non une religion dogmatique. Par conséquent c’est une pensée spéculative. Il y a donc lieu dans une démarche intelligente de se questionner sans affirmer. La baisse tendancielle entrainant la crise « terminale » était déjà l’espoir de Engels de la voir de son vivant. Jusqu’à présent le capital est toujours là alors restons humble sur ces questions là.

      En plus c’était pas le sens de ma question mais bon c’est pas grave.

       
  • #2353376
    Le 31 décembre 2019 à 16:56 par La tondeuse ET la corde
    Francis Cousin – Réveil de la vieille taupe des luttes de classe (...)

    Les incantations "marxistiennes" de ce pauvre Cousin virent toutes les 2 minutes à la récitation de mantras masturbatoires... Ce type s’écoute parler de façon assez alarmante, il tente de rendre grandiose par un vocabulaire ampoulé ("ontologie/ontologique" toutes les phrases ou presque) dignes d’une conférence du politburo en 1972 des salades à base d’opression des classes laborieuses par les diaboliques castes bourgeoises... Il en faut des fossiles, il faut les maintenir dans un zoo politique (il aurait dit "ontologiquement issu du surgissement politologique induit/installé par la lutte opprimé/opresseur des groupes dans un espace de ségrégation spéciste/spécifiste" ontologiquement violent par le grillage sociologique) ce genre de perroquet savant. Oui, masturbatoire est celui qui se donne du plaisir solitaire en n’ayant que ce seul but. Francis, s’il te plait, lève le pied, ce n’est pas aux mains mais à la langue et à la cervelle que tu vas te faire des ampoules de frottement, parce que Marx, hein, c’est pas pour dire, mais nous le ressortir comme le passé, le présent et le futur de toute idéologie et de toute organisation de la société, c’est carrément... pornographique/ontologique :-)

     

    Répondre à ce message

    • #2353436

      La tondeuse ET la corde... C’est tout dire... Bref le pauvre atome narcissique inculte se purge en son néant existentiel du 31 décembre... C’est sûr que lorsque la lutte de classe radicale qui s’annonce va s’accélérer, elle passera très vite à côté de ce dernier rejeton de l’inculture mondialisée...

       
  • #2353398

    Le communisme qui a été appliqué en Russie, Chine, Cuba, Corée du Nord ou Cambodge a autant à voir avec Marx que le catholicisme* avec Jésus.
    Mais aucune réponse à ma question, je m’y attendais.

    * = (qu’on peut étendre à l’ensemble du christianisme pour ne pas faire de jaloux)

    Allez, Joyeux Noël

     

    Répondre à ce message

    • #2353480

      Le communisme c’est l’abolition de l’Etat de l’argent et du salariat, là ou il subsiste une de ces catégorie, c’est de la social démocratie, mais certainement pas le communisme.
      La nuit du 4 août 1789 fut la nuit de l’abolition des privilèges.
      Où avez vu une abolition des privilèges ?
      C’est du même tonneau on proclame une chose et dans les faits on fait le contraire.
      Un détournement du sens qu’use et abuse la contre-révolution.

       
  • #2353449

    Comme toujours en pareil cas, il y a ceux qui apportent un commentaire réfléchi à la vidéo et il y a ceux qui, totalement hors sujet de cette vidéo - viennent exposer leur ego inculte et frustré sur Marx, l’histoire, la crise et tout le reste... - à partir d’une crasse ignorance qui même narcissiquement hissée à la hauteur fictive du savoir demeure copieusement grotesque... Mais bref, cela valide l’essentiel ; à l’époque de la crise généralisée de la marchandise, l’homme angoissé du marché nombriliste est très très malade...

     

    Répondre à ce message

    • #2353491
      Le Décembre 2019 à 19:27 par Louise Michel
      Francis Cousin – Réveil de la vieille taupe des luttes de classe (...)

      Marx et Debord n’auraient pas dit mieux sans oublier Orwell...
      L’ignorance, c’est la force...et c’est souvent la force dominante de tous ces commentaires you tubiques où chacun vient se donner l’illusion d’exister par la gesticulation langagière la plus vide...
      Entre parenthèses, ceux qui s’essayent à ce genre de dépression laxative, ne se rendent même pas compte que leur blocage sur la radicalité de Cousin ne fait que confirmer en fait ce qu’ils voudraient récuser mais que leur purgation corrobore très justement...
      Allez un petit effort, achetez pour 2020 la Question Juive de Marx chez Kontre Kulture, vous deviendrez ainsi assurément moins rétréci et ennuyeux...

       
  • #2353483

    Pour 2020, ce serait bien que les commentaires apportent quelque chose au débat.

     

    Répondre à ce message

    • @Jacques
      Bon, ben je vais m’y coller...
      Prenons le postulat : plus d’argent et plus de salariat, plus d’Etat, plus de frontières...
      1) Plus d’argent et plus de salariat : notre oligarchie mondiale n’a plus "réellement" besoin d’argent ni de travailleurs car la robotisation de l’économie est en marche. Nous vivons sur un forme de consensus qui permet de calmer le jeu jusqu’à l’avènement du tout robotisé façon intelligence artificielle (travail, défense, production alimentaire... pour les élites et leurs serviteurs).
      2) Plus d’Etat : pour faire court, il me semble que les grandes entreprises multinationales occidentales sont déjà entrées dans ce monde.
      3) Plus de frontières : ah bon, parce qu’il y a des frontières conséquentes de nos jours ?

      Pour résumer le monde marxisant de Cousin :
      - Une élite de quelques dizaines de millions de personnes qui se sont déjà affranchis de l’Etat, des frontières (manque plus que le salariat et l’argent, voir plus haut) et dont la protection, l’alimentation, bref TOUS les moyens de subsistances seront assuré par des robots (beaucoup plus facile à contrôler que les humains).
      - Quelques milliards de personnes, effectivement sans nations, sans Etat, sans frontières, sans argent, sans salariat, promis à un avenir paradisiaque...
      Ces quelques milliards se réduiront à quelques centaines de millions par le travail de la sélection résultant des conditions de vie ou plutôt de survie...
      Bon, ce n’est qu’un scénario mais il en vaut un autre notamment celui dans lequel l’aboutissement du marxisme donnerait la félicité à tout le monde...

       
  • Cousin amalgame tous les capitalistes ensemble au lieu de séparer et nommer les capitalistes entrepreneurs (ex : Niel de Free) et les capitalistes de la finance ( ex : Rothschild) , alors qu il y a un rapport de 1à 1000 entre les deux au niveau des milliards possédés, de l’ influence planétaire , militaire, de coercition ciblée sur tout un chacun. Le pseudo prolétariat n existe plus depuis que chaque individu est tracé par la technologie et peut être déclassé et annihilé socialement voire physiquement par ces quelques maîtres du monde. Ce ne sont pas les capitalistes entrepreneurs qui prennent notre argent, ce sont ces capitalistes financiers qui siphonnent à travers l’état et la dette , les 60% et plus de notre coût de travail de l’ entreprise.
    Ces financiers sont peut être une dizaine de personnes dissimulées médiatiquement , principalement anglo-saxons et france

     

    Répondre à ce message

    • #2353811

      Les Zuckerberg, les Bezos, les Mac Donald etc étaient tous aussi des « capitalistes entrepreneurs » quand ils ont débuté. Vous avez une grosse lacune concernant le déterminisme dans l‘histoire. Ça n’a aucun sens de fragmenter les différents « capitalismes », c’est la même souche, la même tache de fond, c’est tout autant ridicule de fragmenter des classes sociales en fonction du niveau de revenu.

       
  • Bon j’y retourne !
    Dans le domaine de la dissidence, le patron prenait (avec raison) comme étalon les nombre d’agressions et de condamnations ou, à minima, la pression du système), pour juger du niveau du candidat : alors, M. Cousin, combien d’agressions et de condamnations ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents