Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Francis Cousin : le mondialisme terroriste de la marchandise

« Le chaos contemporain était contenu dans l’effondrement des tours et effectivement, c’est la stratégie globale de la cybernétique capitaliste dans le mouvement automate du fétichisme de la marchandise »

Francis Cousin explique le lien entre l’effondrement des tours (du World Trade Center) et l’explosion du Moyen-Orient. Le son n’est pas très bon mais le sens est là.

 

Retrouvez Francis Cousin
sur Kontre Kulture

 

Francis Cousin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand on est habitué à la dialectique de F Cousin on comprend, sinon faite comme moi, envoyez à vos proches juste la phrase d’accroche :
    « Le chaos contemporain était contenu dans l’effondrement des tours et effectivement, c’est la stratégie globale de la cybernétique capitaliste dans le mouvement automate du fétichisme de la marchandise »
    Et attendez les réactions...

     

    • @francky
      D’abord ,faut déjà la comprendre et l’apprendre par cœur .Et pour ce qui est de la compréhension ,un très grand moment de silence ,et de solitude .Personnellement ,je ne tenterais pas le coup .


    • #1886685

      Effectivement.
      Je cite : "la stratégie globale de la cybernétique capitaliste dans le mouvement automate du fétichisme de la marchandise" !

      Je vois une opposition, plutôt une séparation ente 1) "la stratégie globale de la cybernétique capitaliste" et 2 " le mouvement automate du fétichisme de la marchandise". Je ne vois pas comment il peut y avoir à la fois mouvement automate et stratégie globale. Peut-être que c’est le mot "dans" qui me pose problème. "Au sein de" ou "dans le cadre de" conviendrait peut-être mieux.
      Mais à part cela, j’adore écouter Cousin.


    • J’ai lu son livre. Son style est absolument insupportable et nuit au message.


    • #1886710

      M@dixit , avec tout le respect que je vous doit ou non , le forum et remplis de gents comme vous qui ne servent a rien , vous appréhender M@frankiz sur sont commentaire ou il laisse clairement entendre votre réponse et une multitude d’autre aussi il suffi juste de se projeté un peut


    • En clair, le serpent se mord la queue et retour au chaos des origines !

      Les mouvements lents et sinueux du serpent évoquent la cybernétique du capitalisme à savoir son désir d’absorber et d’avaler tous les domaines y compris les humains dont leurs désirs dont reflet palpable de la marchandie matérielle au point que l’Homme lui-même est devenu sa propre marchandise, n’existant plus en temps que sujet ou difficilement : il faudra la mériter donc la gagner notre humanité. D’un point de vue de l’initiation, il s’agit du passage étroit par la Porte des Hommes prélude à celle des dieux.

      car « l’enfer c’est de ne plus aimer » (Bernanos).

      Jésus nous l’aura rappelé. Aimer la marchandise (Mammon) ou la Vie et son Interrogation permanente du JESUIS QUI SUIS donc l’ÊTRE contre l’AVOIR. (ouvrage de Francis Cousin)


    • Pourquoi se faire chier avec lui ?

      [...] Ce qui grâce à l’argent est pour moi, ce que je peux payer, c’est-à­-dire ce que l’argent peut acheter, je le suis moi-même, moi le posses­seur de l’argent. Ma force est tout aussi grande qu’est la force de l’argent. Les qualités de l’argent sont mes qualités et mes forces essen­tielles - à moi son possesseur. Ce que je suis et ce que je peux n’est donc nullement déterminé par mon individualité. Je suis laid, mais je peux m’acheter la plus belle femme. Donc je ne suis pas laid, car l’effet de la laideur, sa force repoussante, est anéanti par l’argent. De par mon individualité, je suis perclus, mais l’argent me procure vingt-quatre pattes ; je ne suis donc pas perclus ; je suis un homme mau­vais, malhonnête, sans conscience, sans esprit, mais l’argent est vénéré, donc aussi son possesseur, l’argent est le bien suprême, donc son possesseur est bon, l’argent m’évite en outre la peine d’être malhonnête ; on me présume donc honnête ; je suis sans esprit, mais l’argent est l’esprit réel de toutes choses, comment son possesseur pourrait-il ne pas avoir d’esprit ? De plus, il peut acheter les gens spi­rituels et celui qui possède la puissance sur les gens d’esprit n’est-il pas plus spirituel que l’homme d’esprit ? Moi qui par l’argent peux tout ce à quoi aspire un coeur humain, est-ce que je ne possède pas tous les pouvoirs humains ? Donc mon argent ne transforme-t-il pas toutes mes impuissances en leur contraire ?

      Manuscrits 1844

      La limpidité est la première marque de l’honnêteté intellectuelle.


  • #1886639

    La baisse tendantielle du taux de profit elle est très discutable ! Francis Cousin sous estime l’impact que le progrès technique peut avoir sur la productivité . Ca fait 150 ans que les marxistes nous disent que le capitalisme va disparaître et pourtant il est toujours là . Il faut se demander s’il n’y a pas un profond vice de conception dans la théorie marxiste. A mon avis le problème c’est que.Marx est trop influencé par la philosophie de l’histore de Hegel (même s’il prétend la remettre à l’endroit) c’est à dire par une philosophie tellement ambitieuse et asbtraite qu’elle ne peut être qu’inopérante Maintenant que l’humanité a la capacité de s’auto détruire complètement on ne peut pas adhérer à l’idée hégélienne selon laquelle l’homme fait inconsciemment progresser la raison . Le "progrès "aura une putain de sale gueule quand la terre sera devenu inhabitable à cause d’une guerre nucléaire.

     

    • Je ne crois pas à une 3ème guerre mondiale, le monde est trop "relié", çà ferait effet domino et l’élite sauterait avec. Or çà n’est pas le projet du Diable (oui nommons-le) qui est de régner sur Terre. À moins qu’il se débarrasse de ses commis au dernier moment ?
      Je crois plutôt aux printemps (mais sans les fleurs) et autres attentats de la Terreur organisée, par à-coups, selon les besoins de la démocratie...
      La raison de l’élite marche effectivement en s’appuyant sur l’inconscience des peuples, mais ceux-là j’espère se ré-informent à toute vitesse - en tout cas l’infrastructure se charge encore de faire passer les flux...
      Donc on est bien dans un rapport de force inégal mais où tout est une question de timing : une guerre contre la montre entre la raison démoniaque et l’éveil des consciences.


    • C’est justement l’augmentation de la productivité du à l’augmentation relatif du capital constant , notement des machines, par rapport au capital variable salarial qui fait baisser le taux de profit.
      C’est ce que l’on peut voir actuellement.
      Marx parle enormement de l’effet du progres des moyens de production dans le livre 1 et 3 du capital.


    • #1887084
      le 25/01/2018 par du Nil à l’Antarctique
      Francis Cousin : le mondialisme terroriste de la marchandise

      @Gustav Bordhals Non justement... la baisse du taux de profit est d’abord une dynamique de mort incoercible, propre à tous les modes de production adossés à la loi de la valeur.

      ’’Il y a un krach bancaire dans nos cœurs’’.

      Que ce soit dans 5 ou 150 ans, le capitalisme est condamné.

      Cousin fait une analyse déjà très complète - même s’il dira le contraire - des modes de productions, dans une entretien intitulé ’’modes de production et démocratie’’.

      Bien à vous.


    • @Gautier et à tous bonjour,

      Oui, et cette baisse tendancielle du taux de profit nous amènera inexorablement à un procès de caducité de la profitabilité, suivi alors de celui du travail aliéné inhérent au mode de production marchand, jusqu’à en arriver au constat d’ineptitude de l’ensemble du système capitaliste.

      L’oeuvre de Marx n’est finalement qu’une nécrologie anticipatoire à l’annihilation unanime imminente du capitalisme. Capitalisme, qui n’est rien d’autre qu’un processus aliénatoire à dessein universel que nous percevons instinctivement pour la plupart ou envisageons consciemment pour une minorité... pour l’instant.

      Cordialement.


  • Des F. Cousin, "on en rencontre pas des bottes".
    Je kiffe Francis qui ne parle jamais pour ne rien dire et nourrit notre réflexion.
    Salut à tous les E&R..


  • #1886743

    Bonjour Monsieur Cousin,

    Il y a une solution au capitalisme très simple que les anciens ont compris.

    L’Ethos est la clé, si une Loi interdit pénalement l’incitation à la décadence et à la débauche, demain sera un autre jour.

    Le capitalisme tend à détruire l’ethos méthodiquement en passant par les médias, cinéma, publicité, émission, téléréalité, radio, affiches, reportages, etc ...

    La publicité de ma décadence et de la débauche est l’arme ultime du capitalisme.

    Il suffit de légiférer dessus et ils perdent tout moyen d’action.

    C’est pourtant très simple comme équation.

    Une Loi qui punit pénalement l’incitation à la décadence et à la débauche et le tour est joué.

     

    • Je préfère encore une rue avec des gourdes qui se baladent en mini jupe qu’un cloître moralisateur avec les mêmes cons qu’aujourd’hui.
      C’est pas par la loi des hommes qu’on sauvera l’humanité.


    • @Ieioouyztui0127 Tout est clair et pourtant tu ne comprends rien... C’est triste.


    • #1887080

      Free et Kris

      C’est par la Loi que l’on protège le peuple et si on légifère correctement, ce sera facile de stopper les médias et donc d’arrêter leur pouvoir.

      Prenons exemple de Skyrock, ils ont été condamné pour incitation à la débauche sur mineur, ça a changé beaucoup de choses.

      Vous deux arrêtez d’être des fatalistes, nous pouvons changer les choses et la solution est d’interdire la décadence et la débauche et je préfère voir des Lois moralisateurs que des prostituées à la tv.

      Leur force est une faiblesse, c’est ça que la plupart des gens ne comprennent pas ! Leur force de mener tout à la dérision et de semer la débauche et la décadence sont leur faiblesse.

      C’est une solution efficace ! Et non, je ne suis pas comme Cousin à croire qu’il faut attendre la fin des temps pour recommencer l’espèce humaine ... Le capitalisme est dans les mains de quelques hommes qui ont créé un casino géant qui s’appelle la Bourse et qui achete les politiques et les LOIS, il suffit donc de se réapproprier le pouvoir politique et en attendant, il faut une loi qui interdise la décadence et l’incitation à la débauche.

      Le monde entier verra ensuite que s’ils ne sont pas d’accord de légiférer dans ce sens c’est qu’il y a réellement un complot.

      L’ennemi est coincé avec cette stratégie.


  • #1887086
    le 25/01/2018 par du Nil à l’Antarctique
    Francis Cousin : le mondialisme terroriste de la marchandise

    @Gustav Bordhals Non justement... la baisse du taux de profit est d’abord une dynamique de mort incoercible, propre à tous les modes de production adossés à la loi de la valeur.

    ’’Il y a un krach bancaire dans nos cœurs’’.

    Que ce soit dans 5 ou 150 ans, le capitalisme est condamné.

    Cousin fait une analyse déjà très complète - même s’il dira le contraire - des modes de productions, dans une entretien intitulé ’’modes de production et démocratie’’.

    Bien à vous.


  • n’oublions pas que "le chien est une radicalité stellaire qui indique le monde nouveau"

     

    • Ta dérision montre que tu es certainement aliéné par le spectacle cybernétique narcissique du crétinisme cosmique de la marchandise en mouvement stellaire terminal dans le temps long de la jouissance de l’être face à l’avoir, ça me parait évident. Quand la crise finale du capital signera l’avènement de la fédération mondiale des communes émancipée tu feras moins le malin.


    • Mais oui c’est clair
      Eddy Malou


    • #1887490

      @Ugly Bob
      Heureusement que tu es là pour éclaircir ce gloubiboulga
      Francis il fait mal à la tête , pour rien dire !


    • A Rukkt,et Cosanguin,

      "Radicalité stellaire et gloubiboulga ".
      On ne saurait mieux dire !
      .


    • @ Con Sanguin

      Effectivement et c’est même pire que ça. Quand on fait l’effort de décoder son jargonnage insupportable, on constate que ce monsieur prône l’avènement d’un monde dont Jacque Attali et consorts n’auraient pas grand chose a redire. Tout ça en déresponsabilisant les élites aux commandes car, à l’écouter, le Kapital est une entité autonome quasi vivante qui fait son affaire toute seule. De temps en temps, il balance deux ou trois constats évidents afin de raccrocher les wagons avec la ligne E&R, par exemple sur le terrorisme, tout çà agrémenté de "spectacle marchant", "en mouvement", "aliénatoire" ,"Rosa Luxembourg" mais, a mon humble avis, son discours est de la pure escroquerie intellectuelle, en plus d’être imbuvable dans sa forme.


    • A Con Sanguin,

      Je crois que vous avez parfaitement décodé
      la démarche .
      En ce qui concerne votre conclusion,
      je crois surtout qu’il y a chez l’auteur
      de ce "gloubi-boulga",la satisfaction
      de voir le "Kapital",réaliser un communisme
      consumériste ,et l’aliénation technologique
      "stellaire" de masse,
      Comme Attali,il admire Saint Kapital !


    • #1888050

      @Ugly Bob
      Je suis bien d’accord , c’est non seulement une escroquerie , mais ce monsieur en vie bien grassement, ce qui est un peu contradictoire il me semble , mais psychanalyse oblige Euh, pardon philo-analyste !
      Mais comme relayer ici, je pensais que l’on était obligé d’encenser le personnage
      Donc Francis Attali Cousin ton gloubiboulga protéiforme en mouvement ,de l’aliénation de la radicalité néolithique ça gonfle un peu beaucoup


    • @ Con Sanguin

      On n’est visiblement pas obligé d’encenser ce personnage. Je salue d’ailleurs les modérateurs qui permettent cette pluralité d’opinion. Par contre, a critiquer Cousin dans les commentaires sous ses vidéo, tu t’exposes a des contre-attaques de zélotes cousinistes qui, la plupart du temps, n’ont d’autres arguments que de te traiter de narcissique en s’exprimant a base d’ersatz de cousinades. Mais bon on s’en fou.


    • #1888444

      @Ugly Bob
      Je vais essayer de survivre aux attaques des cousinistes
      Leur radicalité néolithique en mouvement, risque tout de même (merde quand même) d’affaiblir ma force de production , dans l’aliénation contemporaine , du chaos effectif dans le mouvement automate du fétichisme de la marchandise de la cybernétique capitaliste
      Mais je te tiens au jus, si je ne résiste pas et qu’il me prenne tout à coups l’envie de lire les mémoires de sir Attali
      Merci de ton soutien dans ces moments de turpitudes (je dirais même mieux dans ces méandres lugubres & abattues turlututu chapeau pointu)
      Signé : un Très Très Con Sanguin


  • A quand un débat entre Alain et Francis ? Ce serait tellement intéressant de développer concrètement le débat. Ils ont déjà dû débattre en privé, étant donné leur bien veillance mutuelle. Dommage qu’on en ai pas eu la teneur.


  • Francis Cousin se trompe lourdement sur les capacités technologiques de la Russie et de la Chine. Ces deux pays n’ont pas besoin des ingénieurs européens. Par exemples, les avions de chasse russes surpassent les avions de chasse étasuniens. En Chine ont été mises en place des procédures informatiques qui ne sont pas encore en vigueur en Europe ! La Russie et la Chine sont donc bel et bien les principaux ennemis des Etats-Unis, n’en déplaise à Monsieur-je-sais-tout. De plus, l’Europe est inféodée aux Etats-Unis.

     

  • #1887530

    Très rafraichissant. Une fois qu’on a compris le point de vue de Francis Cousin, c’est un vrai bonheur de le suivre dans les méandres de sa pensée et d’en découvrir la subtilité.
    Certains peuvent le trouver surfait et alambiquer, ce n’est pas faux mais il faut savoir regarder au-delà. Intéressant en tout cas parmi toutes les références qui orbitent autour (Baudrillard, Debord, Clouscard, Michéa, Gorz, Marx pour ceux qui en ont le courage et la capacité, je n’en fais pas partie).

     

    • En effet quand je lis Clouscard, je trouve Francis Cousin plus accessible ; aussi toute moquerie sur la forme pour disqualifier le fond est un peu facile non ? Tout particulièrement de la part d’immodestes qui n’ont sûrement pas fait grand-chose… Peut-être que Francis Cousin pourrait parfois faire des phrases plus courtes maintenant critiquer Clouscard c’est critiquer le patron et là : « Malheur à vous, pharisiens, parce que vous aimez les premiers sièges dans les synagogues et que vous aimez être salués sur les places de marché ! ». Francis Cousin par sa dialectique aide des gens perdus, c’est bien ça non ? Ce besoin de diviser sans cesse comme dirait Dieudonné : donnez un sac de bonbons dans une cours de récréation avec une bat de baseball et vous verrez le résultat.
      Ah ces petits malins très critiques car à la pensée fainéante avec leur inversion au prétexte d’une soi-disant logorrhée… comme c’est réducteur et surtout très mesquin.