Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

Taddeï a réussi à harponner Manset pour Europe 1, ce qui n’est pas une mince affaire. Manset est l’animal le plus sauvage de la chanson française.

 

Le lecteur d’Europe 1 étant un peu foireux, cliquez ici pour écouter l’émission.

 

Gérard Manset n’est pas très show-biz, vous ne le verrez pas chez Drucker. Il sort ses disques quand il veut, et se produit tout seul depuis 50 ans exactement. Mais Manset est un dessinateur au départ, qui reprend le crayon quand la musique et son milieu lui pèsent. Il écrit, aussi. On dit que c’est un musicien pour musiciens comme il y a des écrivains pour écrivains, pas pour le grand public.

Mais Manset n’est pas coupé du monde pour autant, une oreille clouée à un arbre du côté de Bangalore : il compose discrètement pour les autres (Raphaël, Pagny, Indochine), car il faut bien manger. Les people l’adorent car il faut aimer Manset, signe de distinction (du populo), du coup l’artiste total bénéficie d’une aura un peu artificielle chez les stars. Un présentateur télé ne loupe aucun de ses concerts, mais Gérard n’a jamais donné de concert.

Heureusement, il y a ses disques (19 au total dans sa méga compile) et ses clips... à l’ancienne. Merci en passant à l’INA d’avoir lâché ses clips en ligne sans les avoir fait payer une blinde, ce qui est d’habitude la politique maison... peut-être pour rembourser les trous dans la caisse laissés par l’ancienne présidente Agnès Saal, la reine du taxi.

 

 

On retrouve Manset avec l’indiscutable Revivre dans le dernier Carax, Holy Motors (2012), qui a mis une grosse claque à tout le cinéma mondial. Dans la scène finale – rassurez-vous, le film est inspoilable –, le héros retrouve Sheeta tombée de 2001 L’odyssée de l’espace tout droit dans l’univers dépressionniste houellebecquien de Carax. Et l’humour n’empêche pas l’admiration.

 

 

Pendant qu’on y est – on n’est pas là pour se limiter –, un autre extrait musical d’Holy avec un joueur d’harmonica sous faux drapeau qui s’est foutu les féministes à dos en deux coups de cuillère à peau :

 

 

Un deux trois merde, ça c’est d’la musique ! On pourrait mettre d’autres titres assez fulgurants de Manset, mais ça va pas plaire à tout le monde. On a des adeptes de Johnny chez nous. C’est aussi de la musique populaire, mais c’est pas le même genre. Quoique... Johnny aurait pu chanter Comme un guerrier (1982) :

 

 

Le dernier clip sur la dernière chanson de Gérard, On nous ment :

 

 

Bonus pour faire rester les lecteurs anti-Manset jusqu’au bout

Le clip de Chambre d’Asie avec une très jolie femme qui ensorcelle un peintre... Ça sent l’expérience personnelle, Gérard !

 

Envoyez la musique française... sur Kontre Kulture Musique

 

La résistance culturelle française en textes, sur E&R :

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2076571

    Le top c’était Gérard Palaprat :

    "Pour la fin du monde prends ta valise et va là-haut sur la montagne on t’attends......"

    Indémodable .....et d’actualité !

     

    Répondre à ce message

  • #2076624
    Le 6 novembre à 22:35 par The Médiavengers Zionist War
    Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

    Pas trop mon truc. Lourd, daté, arrangements d’un autre âge. Aussi subtil qu’une enclume sur la tête.
    Le dernier clip fait très conspi, sans qu’on comprenne véritablement le sens. A part çà...
    Si vous voulez du double sens caché, regardez plutôt les clips de Katy Perry. Il n’y a rien à dénoncer : tout est en pleine lumière.

     

    Répondre à ce message

  • #2076654
    Le 7 novembre à 00:07 par Gloria Lasso
    Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

    Paraphrasant De Palma (je crois) qui parlait d’Eric Rohmer (né Schérer), je dirai qu’en écoutant Manset ou qu’en visionnant Carax (né Dupont), j’ai l’impression de regarder de la peinture qui sèche...

     

    Répondre à ce message

  • #2076660
    Le 7 novembre à 00:30 par Un ploemeurois
    Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

    En 1996, j’avais presque 20 ans. Lecteur à l’époque des Inrocks où l’on découvrait Miossec, Dominique A, ... Et cet album de reprise de Gerard Manset avec ce magnifique entrez dans le rêve du très sous-estimé Jean Louis Murat.

    C’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=UJ_...

     

    Répondre à ce message

    • #2076788

      L’album auquel vous faites référence est "Route Manset". Il comporte en effet quelques très bonnes reprises comme "Solitudes des Latitudes" par Françoise Hardy, ou encore "Animal on est mal" par Alain Bashung, mais pour moi, la meilleure reprise, dans cet album, est "La Route de terre" par Nilda Fernandez...

       
    • #2077207

      Complètement d’accord avec toi pour Jean Louis Murat. Malgré un talent indispensable indiscutable, trop grande gueule pour les grands médias. Paris et ses mondanités pas pour lui. Je me souviens d’une interview radio où il faisait part de son dégoût de voir des présentateurs tv à la mode s’envoyer des gamines. Tout laissé penser qu’il parlait de l’ homme en noir... avec un gros coup...

       
    • #2077239
      Le 7 novembre à 23:31 par Un ploemeurois
      Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

      Oui effectivement, avec une couverture d’Enki Bilal. A l’époque Jean-Louis Murat se lâchait et faisait pas mal de sorties soraliennes (ils sont de la même génération) chez Ardisson :

      Jean-Louis Murat et les médias : https://www.youtube.com/watch?v=jDd...

      Jean Louis MURAT à propos de la chanson française : https://www.youtube.com/watch?v=e0i...

       
  • #2076703

    Il est ... improbable ce Gérard Manset. Textes improbables, posés sur des mélodies ancillaires sans interêt, voix chevrotée d’auteur à message venu d’un passé glorieux de la chanson française mais un autre, qu’on ne connaîtrait pas...

     

    Répondre à ce message

  • #2076765

    Merci à E&R pour cette (trop) courte mais nécessaire rétrospective sur l’immense (et complet) artiste qu’est Gérard Manset. Si je devais avoir une idole, ce qu’à Dieu ne plaise, cela pourrait sans doute être lui. Personnage très intéressant au demeurant, que j’ai eu la chance de rencontrer, il y de cela fort longtemps, dans un bar, du côté de Chiang Mai, en Thailande, pays où je vivais à l’époque.

     

    Répondre à ce message

  • #2076856
    Le 7 novembre à 12:30 par Olivia Banana
    Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

    Après avoir cliqué sur tous les liens vidéos, me disant faut pas mourrir bête. La béotienne que je suis, avoue s’être passablement emmerder jusqu’à la scène avec les accordéons... Mais voilà ce n’est pas du Manset, c’est du RL Burnside !!! Tout s’explique... je retourne à mon blues, il y a des subtilités qui m’échapperont toujours dans le cinéma et la musique française modernes. Désolée, ça me fait le même effet que Glen Gould qui massacre Bach.

     

    Répondre à ce message

  • #2077213

    Merci ER, pour votre article sur le Grand, l’immense Gerard Manset ..... la 50 aine passé, je l’ai decouvert,il y a pas longtemps , grace aU NET... et franchement , j’adore sa musique envoutante, hypnotisante ..j’ai quelques uns de ces cd , je les ecoutes regulierement avec passion..Il remet mon cerveau en ordre ..Merci Gerard , pour ton oeuvre .."La vie n’est pas la vie ni ce qu’on nous fait croire
    La vie n’est pas la vie" ..Entrez dans le reve 1985.

     

    Répondre à ce message

  • #2077218
    Le 7 novembre à 22:24 par jeancarlito
    Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

    super soirée en perspective avec Gérard... Grosse teuf.

    Dsl mais là on est plus proche du génie :

    https://www.youtube.com/watch?v=N5k...

     

    Répondre à ce message

    • #2077951
      Le 9 novembre à 01:22 par karimbaud
      Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

      @jeancarlito ( brigante ).......comme si l’un était exclusif de l’autre !...Rimbaud / Ferré, évidemment...mais Manset a créé d’authentiques petits bijoux...allez, on retourne se taper l’cul par terre .

       
  • #2077782
    Le 8 novembre à 20:52 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

    La chanson française, les mecs, ils croient qu’ils peuvent réciter un texte, et parce que c’est en français, hop ! c’est bien...
    Comme une tour eiffel en porte-clés, un maillot "souvenir de Paris"
    Mais déjà, par rapport aux écrivains français, à Céline, à Villon, ta chanson, c’est un truc de baltringue.
    Ouin-ouin, tu vas la couiner de surcroît, et tu auras emprunté ton interprétation à une musique importée d’un autre pays.

    Moi, je veux pas ça, je veux que tu me retournes le bide, que tu me montres des paysages inconnus
    - Je préfère le silence
    regarder le ciel, quand il pleut pas

    Ou m’étourdir avec de la violence, Slayer, Cannibal Corpse
    Tu vas me parler de quoi, dans ta chanson ?
    Ou à travers de ta chanson ?
    Ton brushing ?

    ,

     

    Répondre à ce message

    • #2078014

      ...On peut aussi aimer - horreur ! décloisonnement ! - le thrash ou death-metal ET Manset, ça n’est pas incompatible.

       
    • #2078565
      Le 10 novembre à 02:01 par JeanValjean
      Frédéric Taddeï a rencontré l’animal rare Gérard Manset

      Quel idiot message, la chanson n’a pas les mêmes prétentions littéraires que l’écrit et rechercher cela en elle est d’une débilité sans nom.

      En ce qui concerne l’interprétation, si on parle bien là de rock, il puise une partie de ses influences dans la musique européenne donc aucune honte pour un européen de l’ouest de s’inspirer de musiques faites par d’autres de ses congénères.

      Au lieu d’être dans la pose ringarde de l’esthète subversif merci de réfléchir un peu plus avant de poster des messages aussi pitoyables.

       
Afficher les commentaires précédents