Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

General Electric : un proche de Macron soupçonné de prise illégale d’intérêt

Le patron de General Electric France est sous le coup d’une enquête. Hugh Bailey appartenait au cabinet d’Emmanuel Macron entre 2014 et 2016.

 

General Electric se retrouve une nouvelle fois dans la tourmente. Selon une information de L’Obs que confirme BFM TV, le patron de General Electric France, Hugh Bailey, est visé par une enquête pour « prise illégale d’intérêt ». L’enquête aurait été déclenchée par Delphine Batho, députée Génération Écologie Les Verts, indique BFM TV. Les enquêteurs de l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales s’intéresseraient au parcours d’Hugh Bailey dans l’administration française, et ce depuis avril dernier.

Hugh Bailey a travaillé au sein du cabinet d’Emmanuel Macron à Bercy entre août 2014 et septembre 2016. Il était alors un des conseils du ministre de l’Économie sur les garanties financières apportées par la France sur les contrats internationaux, précise BFM TV. Ces garanties auraient pu profiter à de nombreuses reprises à General Electric. À l’époque, GE avait été autorisé à racheter Alstom par le ministre de l’Économie, un rachat qui avait fait l’objet d’une enquête par le Parquet national financier.

Lire la suite de l’article sur valeursactuelles.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants