Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Propaganda : la fabrique du consentement : un documentaire sur Edward Bernays

Propaganda : la fabrique du consentement : un documentaire réalisé pour Arte par Jimmy Leipold en 2017.

 

Présenté comme un spécialiste du marketing et de la publicité, Edward Bernays (1891-1995) est en réalité l’inventeur de la propagande à destination des masses occidentales. En 2001, le magazine Life classait ce neveu de Sigmund Freud parmi les cent personnalités américaines les plus influentes du XXe siècle.

Ce documentaire riche en archives retrace le parcours de celui qui, entre autres, fit fumer les femmes, inspira le régime nazi, accompagna le New Deal et fut l’artisan du renversement du gouvernement du Guatemala en 1954.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2275583

    Je me demande toujours, sachant que ce qui risque de nuire au système ne sera jamais diffusé sur une chaine publique, quel est le but de ARTE quand elle diffuse des "documentaires" assimilés à de la réinformation ?

     

    Répondre à ce message

    • Arte a le souci de l’audience . Certains reportages sont excellents, comme "l’action des ONG en Haïti" où est démontré que lesdites ONG ont volé les 4,5 milliards de dollars donnés par la communauté internationale pour reconstruire Haïti .

       
    • Puis c’est assez lointain, c’est sans danger.

      C’est comme ça que de temps en temps, on peut voir passer un reportage sur Kennedy. Tout le monde admet aujourd’hui que la version officielle est partielle, ou a minima, qu’elle est truffée de faiblesses.

      Le révisionnisme light est autorisé lorsque les protagonistes qu’il engage son morts et enterrés.

       
    • Judicieuse question ! Toutefois, me concernant, je ne prends pas systématiquement les différents documentaires qu’elle diffuse comme étant pour rendre service à la société et la pousser à renforcer son sens critique. Outre faire de l’audience, il est possible qu’elle sert d’autres buts plus particuliers, qui sait ?! Tout comme l’hypothèse qu’elle n’a pas autant la main sur ce qu’elle transmet peut-être également vraie et qu’à cause de cela, n’importe qui (compris des propagandistes) peuvent s’immiscer et proposer leur travail (reportages) qui éventuellement est aussi de la propagande déguisée. Visiblement, quand il s’agit de se sortir de cette gadoue collante qu’est l’état déplorable physique et psychologique de notre monde, il faut aller loin, très loin dans la réflexion.

       
    • #2275731

      Je pense que tu poses la question en ayant déjà la réponse.
      C’est une version édulcorée, comme souvent sur ARTE.
      A charge du téléspectateur de creuser par la suite avec des livres, ici, Gustave Le Bon & Bernays (qu’on trouve facilement en passant par un moteur de recherche).
      Mais rien qu’avec la généalogie de ces auteurs on a une idée de ce qui est en jeu, entre un Bonaparte et un Freud, des familles que l’on sait autant éloignées du pouvoir que des notions de domination du monde et des esprits.

       
    • ARTE a également diffusé une très bonne série de reportage sur la guerre du Vietnam récemment.
      Je la recommande à tous.

       
    • #2275995

      Foutre le bordel dans nos têtes, comme le dit le monsieur lors de sa dernière intervention. Arte n est ni plus ni moins qu un outil de propagande, adoucir la propagande vicelarde du pouvoir en général.

       
    • #2276014

      Il y a ceux qui réfléchisse trop comme vous.
      Il à ceux qui ne réfléchissent pas assez, comme la masse.
      Et il y a ceux qui réfléchissent juste ce qu’il faut, ce sont ceux réussissent. Les deux autres catégories les jalouses...
      Je vous laisse juge de définir qui sont les imbéciles.

       
    • #2276030

      A qui appartient Arté. ?
      La. Réponse est sans doute là. D’ailleurs cette vidéo est entrain d’être relayé par plusieurs sites, je viens de la voir sur un forum de spiritualité.
      De la propagande dans la propagande. ???

       
    • @ Thierry,

      Figurez-vous que je me suis posé également cette question en regardant ce documentaire qui a été diffusé sur Arte pour la seconde fois, il y a plus de six mois environ (si mes souvenirs sont bons). Plus récemment, il y a eu deux reportages sur Arte, l’un portait sur " la vérité sur le mensonge " et l’autre, sur " l’art de fabriquer des mensonges ".

       
    • #2276933

      Un des dogmes "bizarres" de la démocratie, c’est que le pouvoir doit être contesté en permanence par un contre-pouvoir. Cette dinguerie est, à ce que je crois comprendre, le "marqueur" de ce que serait un Etat sain, moderne, humaniste. C’est en tout cas ce qu’on a fait comprendre au peuple, qui y voit à son tour un signe de progrès.

      Il faut donc de la polémique, de l’opposition, montrer que les sociétés avancent à coup de révélations, intellectuels "engagés", etc. Macron s’est fait élire avec l’ensemble des médias à sa botte, et 24h après son élection, ces mêmes médias ont changé de costume pour reprendre celui du "poil à gratter" quotidien, animateur politique. A priori on ne voit pas comment quelqu’un de bien portant et de non schizophrène pourrait supporter ce genre d’absurdité.

      En réalité il y a une raison, qui est le compartimentage de l’intelligence moderne, bombardée d’informations. Le fait qu’on puisse se déclarer anti-conspirationniste et pourtant admettre les complots autorisés (Irak..). Le fait que l’on puisse débattre tranquillement dans une émission de la stratégie des acteurs politiques (électoralisme, alliances de circonstance..), puis de défendre le système démocratique presque religieusement, comme garant de vérité politique. Les liens ne se font pas, les raisonnements sont cloisonnés.
      Ainsi, "révéler" que la publicité est mensongère ou que la propagande est partout n’aura aucune incidence réelle. Il ne s’agit que de nourrir une curiosité de faits, qui ne déclenche pas de conséquence dans les actes ou aspirations des personnes. Tout le monde sait que la pub ment, qu’elle se borne à promouvoir, donc à ne dire, au mieux, qu’une partie de la vérité. Cela n’empêche pas d’admettre l’espace (grandissant) qui lui est réservé, ni de se laisser influencer, plus ou moins consciemment. Idem avec le marketing, le packaging. Il n’y a pas de connexion franche entre l’information et la réaction (instinctive, pavlovienne) derrière les actes du quotidien.

      Quant aux faits politiques, la connexion est encore plus inexistante, puisque le pouvoir n’est pas entre nos mains. Ces documentaires ne susciteront jamais de réactions, et ne représentent donc pas une menace pour qui que ce soit, surtout à posteriori sur des faits anciens et "classés", comme c’est le cas ici j’imagine (pas visionné).

       
  • En France, nous n’avons pas de ministre de l’Industrie. Mais nous avons un ministre des Sports et une secrétaire d’État à l’Égalité hommes-femmes qui se montre beaucoup.
    Illustration de la mentalité : le peuple est un conglomérat de microbes, les escrocs pensent à sa place et les schiappas causent dans le poste.

     

    Répondre à ce message

  • Il faudrait aux Gilets Jaunes un New deal avec un Neo-Roosevelt . Finalement, nous sommes avec E&R dans du consentement informé, alors nous devrions aussi réussir à détourner la logique des génies Industriels.

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est pas Roosevelt et son New Deal qui ont sorti l’Amérique de la crise de 29, causée par la spéculation, c’est la guerre . En 1939 il y a encore 9 millions de chômeurs aux USA, en 1944 il n’y aura plus de chômeurs, mais 9 millions de soldats .

       
  • #2275618

    La fabrique du consentement n’est que le nom trivial du fétichisme de la marchandise qui s’incarne en démocratie réalisée du spectacle totalitaire du capitalisme pleinement réalisé...

     

    Répondre à ce message

    • #2276038

      dire dans le reportage que la différence entre la démocratie et une dictature c’est le consentement par la propagande et l’autre par la force, cela me fait marrer car combien de mort dans nos sois disant démocratie, physique et moral, les gilet jaunes en sont la preuve tangible, et monsieur faurrisson en témoignerais aussi, et ne parlons pas de la dictature de la pensée qui elle est aussi implacable

       
  • #2275651

    Bernays quel immonde personnage sans la moindre moralité, ni empathie ou compassion, au fond plutôt cruel et d’un matérialisme borné . Doué pour faire le travail de Satan .

     

    Répondre à ce message

  • Avec le recul et quantité d’événements plus ou moins catastrophiques (dont le réchauffement climatique ainsi que les crises sociales et économiques) on sait que la propagande, quoiqu’elle a été et est toujours efficace, en aucun cas ne contribue à l’amélioration ni de l’individu, ni de la société. Désormais on a la preuve qu’elle détruit plus qu’elle ne construit ; l’environnement compris. Donc toute la question est de se demander si : ’’ Oui ou non ces ingénieurs de la propagande croient eux-mêmes que cette dernière est utile au monde et constitue un élément clé de l’évolution positive du monde ?’’. Selon moi oui, eux-mêmes (ces ingénieurs) croient que la propagande est utile sans se douter qu’en réalité, ils sont tous aussi ignorants que les gens qu’ils manipulent puisqu’ils découvrent à présent la manière dont l’Écosystème-Terre fonctionne et que la préoccupation des préoccupations, l’unique réel intérêt est sa protection. Aussi, sauf pour ceux qui n’ont pas l’habitude de s’interroger ou d’interroger leur environnement, il n’y a pas lieu d’après moi d’accorder plus d’importance à ces manipulateurs qui sont clairement des imbéciles qui n’avaient rien compris et qui continuent de ne rien comprendre. Que s’ils ont désigné les masses à leur merci tels des animaux. Qu’eux aussi apparemment sont des animaux que toute leur intelligence et tout leur savoir ne placent nulle part plus haut que le plus idiot des idiots d’entre nous.

     

    Répondre à ce message

  • #2275817

    C’est par Soral que j’ai entendu parler pour la première fois de Bernays et des Torches de la Liberté. Arte n’a, en ce qui me concerne, qu’une dizaine d’années de retard.

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi Arte diffuse ce reportage dites vous ?
    « Les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé ». Winston Churchill

     

    Répondre à ce message