Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Gilets jaunes : le début du retour radical des luttes de classe – Conférence de Francis Cousin à Lille

L’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais a reçu Francis Cousin le 22 juin 2019 à Lille pour une conférence intitulée « Crise généralisée du fétichisme de la marchandise… Effondrement terroriste du mensonge étatique mondial… Gilets jaunes : le début du retour radical des luttes de classe… Sur le chemin maximaliste de Marx ; saisir la vaste explosion sociale qui se prépare… »

 

 

Prolongez la conférence avec la dernière sortie Kontre Kulture !

Retrouvez les analyses de Francis Cousin, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Susan George a dit "j’apprécie ceux qui se radicalisent en vieillissant"
    Je pense qu’elle a raison.

    Certains ont dit "ceux qui ne sont pas communistes à 20 ans n’ont pas de coeur, ceux qui sont encore communistes à 40 ans n’ont pas de cerveau" NON ! je pense que c’est l’inverse !

     

    • C’est exact mais à une seule condition : se réapproprier la substance vraie et originelle du mot « communisme », donc éradiquer toutes les impostures linguistiques de la police de la pensée du système capitalisme comme la sociale-démocratie ou le bolchévisme.

      Que par exemple le mot "communisme" déclenche dans la vraie extrême-droite patriote un sentiment proche de celui que produit l’expression "bien-commun" et non pas une crise anaphylactique ou une éruption d’urticaire ^^.


    • Marx, Orwell, Debord et Cousin, non seulement, n’ont pas trahi leur jeunesse radicale mais ils l’ont accomplie dans le refus de tous les États et de tous les mensonges capitalistes... Sans oublier Pierre Guillaume...Vive la Commune !


    • @Claire

      Quel a été la jeunesse radicale de Marx ?

      Manifestement, plus enclin à faire la bringue et plus assidu aux messes noires, au grand dam de sa mère, qu’à suivre les cours au point de devoir quitter son université pour une autre, moins regardante quant à la distribution de ses diplômes.

      Il a séduit une jeune héritière dont la dote et les aides familiales ne suffiront jamais à contenter les besoins de notre "philosophe", expert en copier/coller, qui adorait le faste et faire bonne chair.


    • @Bakloe

      C’est quoi "une jeunesse radicale" pour vous ? par quoi ça se traduit ?


    • @Bakloe
      @Bakloe
      Radicalité ne veut pas dire austérité, stoïcisme ni même humilité. La radicalité dont parle Cousin n’est pas pour les spartiates ou les stoïciens, au contraire, elle consiste dans l’acceptation, la défense de la pleine humanité par la conscience de sa vraie nature et d’un devenir loin du mercantilisme, cela ne signifie pas renoncer aux plaisirs de la vie ! Au contraire ! En ce sens, on ne saurait condamner le jeune Marx pour ses excès ou son parcours universitaire chaotique. Ayant fréquenté l’université, que j’abandonnais bien vite, je me rendis compte a quel point elle était l’outil de formatage qu’utilise la classe dominante pour écraser le prolétariat. Appréciant, bonne chair et bon vin, je me réjouis qu’un jeune Marx, comme moi trouva dans de saines agapes, un peu du bonheur que ce monde devrait nous donner. Quant au choix de sa femme, ou son gout pour le faste, mon Dieu ce ne sont la que peccadilles qui n’enlèvent rien à un travail colossal.
      Quant à nous camarade, qui sommes nous pour jeter la première pierre ? Quelle est notre contribution effective à la pensée et au savoir ? Devant, Marx, et l’immensité de son œuvre, que j’avais la prétention d’avoir comprise, je me sens bien humble. Apres, tout, on peut reprocher à Voltaire son affairisme et sa malhonnêteté, cela n’enlève rien à la maitrise de notre langue qu’il a démontré. Alors, puisque Voltaire était un salaud, je ne devrais pas m’extasier de sa prose et puisque Marx fit preuve d’excès dans sa jeunesse, je devrais le condamner ? A l’un comme a l’autre je pardonne, car au-delà de leurs défauts, je ne peux avoir qu’admiration pour leurs œuvres.


  • La lutte anti mafia n’est pas en soi une lutte des classes...mais bon, on ne vas pas tortiller pour si peu !

     

    • toutes les mafias prospèrent sur l’exploitation de la misère,
      de toutes les formes de misère

      on le voit bien dans
      Paradise Lost (Escobar : Paradise Lost), thriller et biopic franco-hispano-belge écrit et réalisé par Andrea Di Stefano, sorti en 2014
      ou Gomorra, film italien réalisé par Matteo Garrone sorti en 2008, tiré de l’œuvre de Roberto Saviano, Gomorra. Dans l’empire de la Camorra (Gomorra. Viaggio nell’impero economico e nel sogno di dominio della camorra)

      c’est absolument atroce, infernal
      dans Paradise Lost, on voit que c’est tout un pays qui est corrompu, complètement pourri


    • Palm Beach : le film Paradise Lost c’est avec Benicio del Toro, mais t’as aussi la version avec Javier Bardem et Penelope Cruz, celui-ci s’appelle Escobar (tout court) - c’est davantage centré sur la vie du truand et ses derniers jours, la manipulation de son entourage (Cameron Diaz) et le deal qu’il passe avec le gouvernement...

      Concernant Gomorra, dans le même genre mais mieux peut-être (d’un point de vue politique je sais pas), tu as le film Suburra, je regarde pas les séries, mais la version long-métrage est bien.


    • - @ nonyme

      oui, la version avec Penelope Cruz, c’est d’abord un film à propos de la journaliste qu’elle incarne
      on te le vend comme "Escobar", mais c’est à travers elle, au début, que tu le vois
      et de toutes façons, le personnage d’Escobar n’existe que par la corruption
      Escobar, qui n’est d’ailleurs qu’un instrument, poupée gigogne
      c’est abyssal

      et bordel, qu’est-ce qu’elle est belle, la Penelope, dans ce rôle accepté de Cinéma,
      où elle est enlaidit de corruption, où la plupart des valeurs du personnage interprété vont s’effondrer une à une

      - le film Suburra, je l’ai vu, j’avais bien aimé, là encore, de la corruption
      des personnages tragiques, débiles, bien mis en scène dans une perspective plus vaste
      le personnage du politicien installé qui perd tout d’un coup, bien vu
      je ne savais pas qu’il y avait une série (ou j’avais oublié, lol)
      merci de me le dire, je vais jeter un oeil

      sinon, y’a ce qui s’appelle les "feel good movies"
      grosse dose de moraline
      j’aime bien en voir pour en décrypter le mécanisme :
      dans les "meilleurs", on arrive à un tel niveau d’écoeurement,
      que finalement, ça rejoint les films les plus sombres, c’est l’autre face de la médaille qui n’en fait plus qu’une
      c’est tellement abject, tous ces bons sentiments de mensonge injecté


  • Il ya en France une fracture territoriale derrière cette lutte des classes. N’oublions jamais qu’à l’origine les gilets Jaunes sont un grondement né dans les campagnes et les zones rurales sinistrées. La précarité des campagnes est telle que ce mouvement a pris une ampleur inédite. Ceux qui ont récupéré cette colère jaune ont oublié ce facteur territorial . La plus grande erreur des gilets Jaunes fut daller à Paris car ce n’était pas chez eux . Les vrais gilets Jaunes sont issus de ces zones rurales sans service, sans gare, où on paye des taxes sans fin ! La question du début était : où va notre pognon ? Et aujourd’hui leur cri de guerre c’est : je veux du pognon et des petits fours au homard . C’était pas du tout ça au début.

    C’est là aussi qu’on voit que ce pays devrait aller vers plus de décentralisation pour une autonomie des régions.

     

    • Absolument !
      Et les "repreneurs" sont justement là pour empêcher une radicalisation (ce qu’explique bien Cousin quant au rôle des syndicats ), car je rappelle que les "grandes métropoles" ne sont en rien autonomes, et en particulier au niveau de la bouffe !
      Donc un mouvement contestataire dans les provinces, pourrait par exemple priver rapidement "les grandes métropoles" chères à Macron, de leur bouffe !
      Idem pour l’énergie !
      Idem pour l’eau ( ne croyez pas que l’eau potable de Paris vienne de sa région.....elle vient de bien plus loin, et Paris n’est pas la seule dans cette optique).

      a moins que les "ultras-connectés" alors privés de bouffe ne se rabattent sur leurs smartphones et leurs écrans plats, ça risque quand même de le faire moyen !

      Quel est en moyenne la durée des stocks alimentairres des supermarchés urbains, depuis qu’est entrée en vigueur il y a bien longtemps, la politique des flux tendus ?
      Je vous laisse chercher.
      Certes, les stocks stratégiques de carburants sont de plus ou moins 3 mois, mais ça ne veut pas dire "qu’il y en aura pour tout le monde" !

      Voila pourquoi les syndicats traîtres ont été mandatés part le pouvoir, pour récupérer le mouvement, ais comme le dit Cousin, c’est "le temps 1" !

      Et effectivement, les provinces doivent se concentrer sur elles, et bien comprendre qu’elles sont déjà en guerre contre les métropoles, qui veulent exporter leur technologie de contrôle partout, et qu’elles doivent donc mettre à genoux ces métropoles, pour qu’elles reviennent à de "meilleurs sentiments" !
      Si elles veulent se transformer en camps de concentration technologique, et si leurs habitants ’acceptent, pas de problèmes !

      Mais si les autres (nous ) n’en voulons pas, alors dégagez, restez entre vous et préparez-vous soit à cultiver le moindre de vos espaces verts, soit à payer votre bouffe plus cher !

      Sécession !


    • #2384673

      @Identité effacée Pourquoi ne pas faire comme Charles Gaves ? Vivre à Londres semble être parfait pour vous . Comme vous le dites nous sommes en " Fronce " ici .


    • @ Socialiste,

      Les gilets Jaunes originels viennent des zones rurales fronçaises . Aujourd’hui ce mouvement a été avalé et digéré par les cosmopolites de Paris


    • @ Socialiste,

      les zones rurales fronçaises se portent tellement bien qu’elles ont donné naissance aux gilets Jaunes. En outre, je ne sais pas pourquoi vous vous évertuez à appeler ce pays "France" , car ceci n’est plus la France . C’est autre chose


    • A Identité effecée,
      Exactement !
      Ce n’est plus "La France", dorénavant c’est " La fronce" ( sans F Majuscule, ce territoire en déshérence n’ayant plus d’identité propre, ne le mérite pas )

      J’aime bien aussi utiliser l’expression "L’Afrance", avec cet alpha privatif ( comme dans "anarchie " par exemple), car ça matérialise bien que ce qu’on a appelé "La France" n’existe plus, et qu’on en a été privé au fil du temps, des agissements des "pseudos-élites" mais vraie bourgeoisie comprador, de l’infection cancéreuse généralisée des esprits, installée à grands renforts d’importations de "civilisations" allogènes, destructrices et vindicatives !

      Donc pour moi aussi, je vis dorénavant en Afrance, ou en fronce !

      La vraie France, j’ai eu la chance de la connaître, ce qu’on a aujourd’hui, n’a plus rien à voir avec l’identité réelle de cet ex-pays !

      J’aime bien aussi la version de Félix, "Ex-France", mais bon comme il faut citer du copyright.....

       ;-)


  • Le communisme est la seule économie politique qui pourrait rendre possible le partage des richesses terrestres et donc la paix et la fin de la faim ... Mais il faut pour cela, malheureusement, l’imposer. Car on ne peut amener en un jour l’homme à partager ! A ma connaissance, outre l’animisme, le christianisme et l’islam sont les deux seules religions monothéistes qui tolèrent l’usufruit du sol mais refusent sa possession. Nous savons tous que les inégalités et le capitalisme sont issus de la propriété foncière !

     

    • Le communisme est la seule critique radicale de l’économie politique de la servitude... Contre le cosmopolitisme du mondialisme de la marchandise, il est la perspective - contre toutes les droites et toutes les gauches du Capital - d’un monde communier sans argent ni État ...


    • @Awrasi

      " A ma connaissance, outre l’animisme, le christianisme et l’islam sont les deux seules religions monothéistes qui tolèrent l’usufruit du sol mais refusent sa possession. "

      Vous plaisantez, la propriété est sacrée en terre chrétienne ! Ce que vous ne dites pas c’est que la charité est une vertu théologale ( la seule qui rentre au ciel d’ailleurs ).
      Cessez vos fantasmes, le communisme est antinomique avec le Christianisme, et a été condamné par l’Eglise.

      PS : Jean Marie BIGARD qui donne 50 000 euros à un agriculteur au bout du rouleau, c’est ça la charité...Et ça vaut tout les discours !!!



    • Nous savons tous que les inégalités et le capitalisme sont issus de la propriété foncière !




      Le capitalisme est issu de la propriété mobilière plus que de la propriété immobilière, parce que c’est avec les actions qu’il commence à exister.


    • Ah désolée mais moi ce que j’ai , je l’ai gagné à la sueur de mon front . Je me suis battue pour avoir assez d’argent pour m’acheter une maison et j’ai pas du tout envie de partager ce que j’ai gagné avec le buveur de RMI ou le CAFre bon à rien qui vit à côté. Il n’y a pas d’égalité dans la nature et nous ne serons jamais égaux. En plus, l’égalitarisme à tout prix reviendrait à couper les doigts de Mozart . Et puis si on va par là, on peut aussi partager notre pays et donner notre terre aux autres ! Nos ancêtres doivent se retourner dans leurs tombeaux...
      La propriété privée est sacrée et nos aieux ont versé leur sang pour que nous puissions posséder des terres et des biens.

      Quand je lis ton commentaire je me dis que bolchevisme a de beaux jours en Fronce. Comme me dit mon amie écossaise
      " Vous en France vous avez 6 partis communistes qui se présentent à chaque élection, c’est hallucinant, chez nous ça n’existe pas le communisme ". Et elle a pas tort, on a le PC, le PS, le NPA, lutte ouvrière et j’en passe. Ce pays de gauchistes .... et en plus on a l’impression ici que chacun envie son voisin, l’ambiance en devient délétère et insupportable. Bientôt on va vous mettre contre un mur parceque vous êtes propriétaire ? Mais la propriété ce nest pas du vol ! Tout travail mérite salaire. Et tout salaire permet d’acquérir des terres et des biens.


    • @ MF

      Propriété privée :

      Votre vision de la propriété privée est juste mais elle relève de l’Ancien Testament donc de la bible juive. Dans le Livre de la Genèse (1-28) on trouve effectivement cette logique : « Dieu les bénit en disant : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, rendez-vous en maîtres, et dominez les poissons des mers, les oiseaux du ciel et tous les reptiles et les insectes. ». Dieu dit donc de soumettre et de dominer la terre, la notion de propriété en étant un des aspects. La domination de la nature me rappelle furieusement une des sorties cultes d’Attali.

      Mais la parole de notre Seigneur Jésus Christ rapportée dans l’Évangile de Matthieu (19) est tout autre et en opposition : « Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. ».

      Communisme :

      Là encore, oui, vous avez raison de souligner l’opposition ontologique entre christianisme et communisme. Mais le sens que vous donnez à « communisme », sens usuellement admis aujourd’hui, n’est qu’une dégénérescence linguistique volontaire, imposture léniniste et sociale-démocrate, et ne corresponds pas à son sens initial décrit par Marx et correspondant à des jacqueries paysannes pagano-christiques antiques et médiévales de type « communeuses », « communardes » ou « communaires » indiquant une volonté de vivre à nouveau en commun pour la jouissance du bien commun.

      Et pour en revenir à la propriété, dans notre monde euro-atlantiste l’outil de production appartient au capital industrialo-financier, pas au prolétariat, dans l’ex-URSS faussement communiste, il appartient au capitalisme d’état. Dans le communisme du groupe organique et naturel humain, tous jouissent de l’outil de production et n’en sont ni propriétaires, ni non-propriétaires. On s’approche de la citation de Lucrèce (De rerum natura) : « la terre, comme la vie, n’est donnée en propriété à personne, mais en usage à tous ».


    • Identité effacée...
      Justement : la prochaine étape est l’abolition programmée de la propriété privée ! Ben oui, avec la raréfaction du travail ( bien rémunéré), plus personne n’aura les moyens d’acquitter les impôts fonciers ...


    • @SPQG

      C’est le grand Pape Pie XI qui a condamné le communisme dans l’encyclique Divini Redemptoris du 19 Mars 1937, l’avez vous lu ?
      Il n’y a aucun rapport avec l’ancien testament !

      @Titus

      Vous avez raison, c’est par la société anonyme ( titres au porteur ) que le capitalisme explose sous la seconde république, à partir DONC de 1848.


    • @ MF

      Vous me posez une question et si l’on me le permet j’y réponds simplement.

      Oui j’ai lu l’encyclique.
      Vous mélangez mes deux rubriques « Propriété privée » et « Communisme : je cite l’Ancien Testament dans le cadre du droit de propriété et vous, en l’écrivant en gras, vous le rejetez MAIS dans le cadre du « communisme ». Vous avez donc lu mon post un peu rapidement ou êtes quelque peu fatigué.
      D’ailleurs ce que dit cette encyclique confirme la distinction que je fais (qu’il convient de faire) entre le vrai communisme défini par Marx et le faux communisme du marxisme-léninisme. J’en veux pour preuve ce simple extrait : « Ce péril si menaçant. Vous l’avez déjà compris, Vénérables Frères, c’est le communisme bolchevique et athée, qui prétend renverser l’ordre social et saper jusque dans ses fondements la civilisation chrétienne. ».
      Le communisme bolchevique est en fait un capitalisme d’état, effectivement athée, alors que le vrai communisme est anticapitalisme et compatible avec la parole du Christ (Marx s’attaque à l’Église, à l’ecclesia, pas à Jésus Christ).


    • @ Le King,

      J’ai déjà entendu parler de ça, ils vont nous exproprier totalement et ils parlent déjà de supprimer l’héritage. Nous nous dirigeons donc vers un super-communisme mondial !

      MERCI ROTHSCHILD !!!!


    • Sauf que le capitaliste moderne repose en grande partie sur la spéculation boursière et non sur la propriété (voir l’article sur les "Repos" de Ian Purdom)...
      Le capitalisme mobilier (la propriété terrienne, des biens, des usines...) que l’on pourrait appelé "capitalisme économique" est sous le contrôle du capitalisme immobilier (la Bourse, la Banque...) que l’on pourrait appelé le "capitalisme spéculatif"...
      Depuis des décennies, on se sert de l’un (capitalisme spéculatif transnational) pour détruire l’autre (capitalisme productif national)...

      Je te cite : "Mais il faut pour cela, malheureusement, l’imposer. Car on ne peut amener en un jour l’homme à partager"...
      Ta vision est tellement manichéenne et marquée par la nécessité "d’éduquer" l’humanité...
      La vision de "La révolution mondiale judéo-bolchévique" décrite dans "La controverse de Sion" est totalement raccord avec ton analyse...


    • @SPQG

      Vous cuisinez selon vos goûts SPQG, comme si on pouvait être contre l’Eglise ( en ordre à l’époque ) MAIS pour le Christ...J’ai lu votre commentaire et je répete : la propriété ( le patrimoine ) est un attribut sacré et inaliénable de la personnalité juridique, défini comme tel par Saint Thomas d’Aquin ( XIII °) et qui n’ a donc rien à voir avec l’ancien testament .

      Même si la doctrine de l’Eglise estime qu’au dela de 30 % d’impôts, il s’agit d’une spoliation, le gauchisme n’est pas miscible dans le Christianisme...Fut ce par le biais de " société primordiale" fantasmatique !


  • Excellente conférence, très éclairante. Merci à Monsieur Cousin et à E&R de nous apporter leurs lumières, afin d’encore mieux analyser les choses, et les comprendre.


  • Au risque de dénoter, tout Cousin ça reste du verbe de gauchosphère (idéalement acceptable, par la pensée). J’ai vu dans les médias et même dans le Peuple soumis qu’on allumait à l’aise du Benedetti, du Ryssen et surtout du Soral. Cousin ? Jamais. Donc, à notre époque d’information galopante, je me dis que son avis ne dérange pas trop. Mais encore une fois, folkloriquement, c’est pas mal. Et puis, relayé par ER, ça donne un peu de surface.

     

    • Être de gauche n’est pas plus être anti-capitaliste qu’être de droite serait être capitaliste.
      Et la gauche du capital (la gauchosphère en l’espèce), et la droite anticapitaliste ?
      Ne savez-vous pas que AS que vous citez s’est nourri du marxisme, enfin de l’œuvre de Marx.
      Ce que l’on croit être le maxisme aujourd’hui n’est que le marxisme-léninisme, même Marx se défendait d’être de ce marxisme.
      Le clivage droite-gauche n’a pas lieu d’être, encore moins ce que l’on met dans ses deux catégories.
      Vive le Roy !

      https://www.youtube.com/watch?v=N7n...


    • En effet @SPQG. Malheureusement, il semble que dans mille ans encore il faudra le répéter car il y aura toujours les mêmes ânonnements et réactions pavloviennes. Sous toutes les vidéos de F. Cousin relayées par E&R, ça ne rate jamais ! C’en est drôle en un sens, du moins il vaut mieux en rire. Personnellement, je n’associerais pas l’étude de Marx, Engels, Hegel et Cie à du folklore (on fait plus léger dans le genre folklorique il me semble) mais s’il suffit de le dire !


    • J’ai à peu près tout vu sur le « Marxiste » Soral, mon propos n’est pas là. Cousin : Combattant, résistant, ou verbeux prenant soin de ne pas déraper ?


    • Tonton quand tu auras lu autant et que tu maîtriseras le logos comme lui, tu pourras critiquer, en attendant le gauchiste c’est plutôt toi !
      Si son avis ne dérange pas trop, ça ne saurait tarder, c’est parce que vu le niveau, les journalistes n’y comprennent que dalle.


    • A SPQG et Casscouilles, OK, on peut échanger, après... Merci pour vos points de vue. Sachez que « je vous ai lu » avec attention. Cordialement


    • https://youtu.be/Jwu9md-U8oQ

      Dans de nombreuses interventions F.Cousin parle de l’imposture du judaisme, vous devriez écouter plus en profondeur.



    • Tonton quand tu auras lu autant et que tu maîtriseras le logos comme lui, tu pourras critiquer, en attendant le gauchiste c’est plutôt toi !



      Faux. Ce n’est pas "la lecture qui élève" mais la pratique du Combat.

      Mais voilà... Encore et encore cette ultime illusion dédiée à la petite bourgeoisie et ce qui reste du prolétariat en re-composition...
      Les faire admirer et se soumettre aux complications d’un discours ultra-formaté, lisse, et naturellement dénué de toute forme poétique. L’essence d’une tradition, aux opposés des vôtres...

      Voyez tous ces "Je ne suis pas Charlie !", plus convaincus les uns que autres qu’ils aurraient trouvé la "raison", ces mêmes qui, il n’y a pas 2 jours, 2 minutes, (2 secondes !) dénnoncaient les attaques gratuites et "injustes" des “cons d’en face”, lorsque ils se font traiter de facho à défault d’argumentation...

      Cette gauche elle-même élevée par "la droite bien comprise" (la vraie, celle qui dérange...)

      Tonton, bienvenu dans ce jardin polaire. Un lieu d’une certaine solitude, aride, mais Ô combien ensoleillé et limpide !


    • Bonjour, je ne suis pas sur toutes les positions de Monsieur Cousin. Je suis royaliste, catholique et surtout très natio. Mais j’apprécie ce que dit monsieur Cousin. Ecoutez le mieux, il ne reprend absolument pas le discours de la gauchosphère (ou je ne comprends rien à rien) : il est anti-immigrationiste, très jesuschristophile (même s’il n’est pas catholique) et il a une profondeur d’analyse historique remarquable, en particulier lorsqu’il dit dans une vidéo que la France n’existe plus depuis 1815, ce qui n’est pas faux.



    • Je suis royaliste, catholique et surtout très natio.



      - Royaliste sans Roi
      - Catholique sans Pape
      - Natio(?..) sans Race

      Bref, Vive la Fronce...


  • Proudhon a écrit un système de rééquilibrage mutuelliste des contradictions de l’oppression capitaliste... Marx, à l’opposé de tous les capitalistes de la gauche marchande qui firent d’ailleurs du Proudhon sans le savoir, exprime le mouvement réel de l’émancipation humaine contre tous les réformateurs de la tyrannie marchande...


  • Je suis content de voir que monsieur Cousin et moi partageons les mêmes analyses sur la Russie et la Chine, deux monstres de foire gonflés aux stéroïdes par la propagande américaine...
    Idem sur l’Iran et le proche orient : tout cette tension est organisée par les Ricains pour empêcher les Européens d’investir la bas : encore une fois Francis Cousin et moi voyons les choses de la même façon,,,

     

  • Merci à E&R et Francis Cousin pour cette vidéo, j’avais beaucoup d’appréhension à écouter ce dernier, je trouvais cela compliqué. Après visionnage, cela fait un peu plus sens pour moi.


  • merci pour cette conference
    je vais peut etre apparaitre très réducteur dans mon commentaire, mais maintenant , on fait quoi ?

    je commence a envier ceux qui ne savent toujours pas de quoi il crève, car le savoir associé a l’impuissance représente une situation encore plus pénible a supporter


  • La lutte des classes ...

    Le couple lénino-Trotskiste qui a massacré 20 millions
    de Russes ordinaires,avec la bénédiction des banquiers
    de Wall Street qui récupérerons en 1920 la gestion des
    richesses Russes ,voilà le grand résultat historique ,d’une
    doctrine pour simples d’esprit ou pour criminels exploiteurs .
    N’est-ce pas un certain Staline qui a liquidé ce beau système
    très communautaire pour l’Elite et esclavagiste égalitaire
    pour le Peuple Russe .

     

  • Toujours intéressé pour écouter M. Cousin, ça remet les pendules à l’heure, en face de notre condition réelle : on a vite faite de se déconcentrer et de perdre le fil en vivant dans cette merde oppressante à base d’injonctions, de suggestions de toute part, de sur-information...

    Donc son conseil qui est de creuser toujours plus pour comprendre et atteindre l’essence des choses n’est pas un vain conseil : remplacer ses 3h d’écran par jour par 3h de lecture !
    ER a raison de sélectionner l’essentiel, car à part Cousin, Soral et quelques autres, "le reste c’est de la littérature", c’est-à-dire du temps qu’on perd, lequel nous remet dans le mensonge planétaire pour s’enliser à nouveau...

    Le point positif c’est que toute connaissance acquise a priori, ne sort pas du cerveau, ce qui est lu est su. Même si on n’a pas tout lu ce qu’il faut lire, ça ne peut que nous élever. Paradoxalement, creuser nous élève...
    Bonne lecture à tous !

     

  • Magnifique conférence qui recadre ,réenchante parmis cette miasme mensongère et ignorante qu’ai devenu cette société de vendus atomisés.
    La commune refleurira sur les ruines des sociétés lobotomisés .


  • Bonjour,
    Dès qu’un homme a pris la tête sur les autres hommes. Là, l’humanité entière était vouée à sa perte. L’enfer du capitalisme, le pouvoir et l’argent sont liés. De nos jours on fait, des êtres humains, des marchandises et voire de vrais machines à sous.
    Le gilet jaune a compris cela, il ne se radicalise pas, il défend son droit d’exister en tant qu’être humain.
    Merci M. Cousin pour vos explications.

     

  • Le discours de Cousin n’est pas abordable pour l’homme de la rue que je suis. C’est dommage.

     

    • Monsieur, Si la langue précieuse de Francis Cousin ne vous est pas accessible, laissez-moi vous dire que vous êtes un bienheureux dont une partie de la conscience est préservée des mécanismes de l’imposture capitaliste qu’il décrit. Cette limite à comprendre la métalangue, et que vous avouez avec humilité, constitue votre protection. Moi, j’ai tout compris, donc très mal dormi car le discours de Francis Cousin a déclenché en moi un état d’hyperesthésie et de cogitation intense. Réjouissez-vous d’être ainsi fait que Dieu ait voulu vous épargner. La sérénité vous appartient. Tout est bien ainsi.


  • Cousin n’est pas sur la ligne ER et ER n’est pas sur le terrain de Cousin... Quelle découverte ! Et pourtant il existe des moments de dialogue et d’intelligence où l’esprit ouvert peut rencontrer l’autre... Cette vidéo est passionnante et les commentaires acides et bornés qui viennent là pour murer l’avancement critique sont d’abord des lieux de misère qui signalent toute l’étroitesse de leur pauvre lieu de naissance...
    Merci à Soral, à Cousin et à tous ceux qui savent parler avec l’autre sans rien renier d’eux-mêmes et pour ne point reproduire la machine à abrutir du mondialisme de la marchandise.

     

  • Mon pauvre yul !
    Quel intérêt a venir sans cesse réalimenter son désintérêt ?


  • Quel brillante intelligence ce Mr Cousin Et seul Jésus par son Esprit Saint peut nous guider et tout "englober" .


  • Le sujet c’est : « Crise généralisée du fétichisme de la marchandise… Effondrement terroriste du mensonge étatique mondial… Gilets jaunes : le début du retour radical des luttes de classe… Sur le chemin maximaliste de Marx ; saisir la vaste explosion sociale qui se prépare… »...

    Presque tout le monde a compris mais on a toujours les quatre ou cinq aigris habituels qui dans un hors sujet total viennent nous narrer leur ignardise et leur frustration...

    On s’en fout et nous on réfléchit en le sujet

    ...

     

  • Quel régal d’écouter Francis Cousin, son analyse érudite des impasses du capitalisme et sa signature rhétorique inégalée. L’abstraction conceptuelle le dispute à la préciosité du style pour donner lieu à des intermèdes de haute densité qualitative, où la conflagration du sens est portée par la jubilation du verbe. Ce funambulisme intellectuel de précision, hérité de la scholastique française, vit encore grâce à un Francis Cousin. J’espère donc qu’il ne sera jamais tenté de faire de la vulgarisation à destination du vulgum pecus.

    Les mécanismes en déliquescence du capitalisme mis en exergue par Marx et Engels, procèdent, nous dit Cousin, d’une lecture empirique des phénomènes tels que la diachronie ("le temps historique profond") les soumet à notre observation ; il en découle une connaissance non dogmatique, non doctrinaire, capable d’embrasser les contours du réel plutôt que de projeter sur lui un prisme de lecture idéologique, qui informe davantage sur les attentes de son concepteur que sur la quiddité des choses ou sur la vérité d’un monde en mouvement, impossibles à appréhender au travers d’une grille déchiffrement sclérosée, car préexistante à son sujet d’étude.

    Ce savoir de l’immanence qui prétend embrasser la totalité du réel est problématique. J’aimerais que Francis Cousin me dise comment Marx et Engels concilient cet empirisme radical qui fonde la cognition, avec l’idée de transcendance, d’une part et, d’autre part, avec cette réalité ontologique qui rend notre entendement et notre champ perceptif tributaires d’une finitude qui, par essence, n’autorise pas l’accès à la totalité. En somme, n’y a t-il pas, dans le matérialisme athée de Marx, une insupportable arrogance de la raison qui ne conçoit pas que les écueils du capitalisme, puissent s’expliquer par autre chose que la récurrence des concaténations événementielles qui en garantissent la prévisibilité ?

    Je considère le marxisme comme un sectarisme factuel qui nie le pouvoir de la projection fantasmagorique sur le réel, qui ignore le rôle du désir sur le fait, bref comme un monolithisme utopique qui méconnaît la dimension mythologique de l’être. Le marxisme nous expliquera, par exemple, que sa condition sociale de départ, combinée à son environnement intellectuel et à l’époque victorienne ont fait d’Oscar Wilde un dandy et que cette matrice permet d’anticiper tous les dandysmes, dont celui de Karim Achoui. Et si Oscar Wilde était aussi devenu dandy par le jeu du désir et de l’agir ?


  • Comme le souligne Francis Cousin, lorsque l’on fait l’effort et que l’on creuse au plus profond de sois même, ce qui constitue l’organisation de notre propre aliénation à l’échelle individuelle, on saisit de manière radicale l’organisation historique de l’aliénation collective à travers le capital.
    Arrêtez moi si je me trompe, mais abstraction faite des expérimentations matérielles foireuses du communisme en tant que système institutionnel et politique, ce que décrit Francis Cousin est bien plus spirituel que matériel ou en d’autres termes est une recherche d’articulation ayant pour vocation de reconnecter l’esprit et le corps ?


  • J’adore l’écouter et le lire. Il fait mouche à chaque fois. Cependant, parce qu’il ne fait pas de politique mais de la métapolitique, pas de l’histoire mais de la métahistoire, en bref : parce qu’il a une approche systémique de l’histoire et donc du capitalisme donc une pensée complexe ; on peut lui reprocher l’hermétisme de son discours. Mais,....je ne crois pas que l’on puisse le blâmer d’une quelconque imprécision ou d’un à-peu-près. Il faut dire, à charge ,comme à décharge, pour justifier ses alambiquages linguistiques, que la culture de l’homme est immense, une culture qu’il partage et qui fait monter le niveau. De cela, je lui saurai bon gré, et ne comprends pas, au regard de cette contribution, qu’on lui reproche une éloquence, certes, parfois un peu pompeuse.


  • Cousin ne jargonne pas et n’est pas complexe. Il a abordé aux rivages de la Réalité et doit mobiliser, pour la décrire, des mots différents de ceux spécifiques et d’usage généralisé de la ruée dans le fictionnel qui servent à décrire ce qui est étranger à la réalité. Il parle étrange et étranger aux oreilles de ceux qui vivent en apparence depuis l’endroit où il vit en réalité. Formatés, conditionnés, aliénés, ont le vocabulaire spécifique et son mode d’emploi, qui leur a été inculqué afin de les empêcher d’envisager/décrypter le réel. Commencez par jeter par dessus bord tout ce dont on vous a emplit, n’accueillez plus, en conscience, que ce qui vous convient réellement et travaillez sur vous.


  • Finallement, Fancis COUSIN, c’est comme le K2 ; il faut d’abord avoir fait le PILAT, les Aiguilles d’ARGENTIÈRES et, le Mont-BLANC (. !.)


  • D’un revers de main ou plutôt d’un revers de sa rhétorique, M. Cousin relègue Russie et Chine au niveau des nations "archaïques" ! Aussi, je me pose la question de savoir quand M. Cousin a effectué son dernier voyage en Chine ou en Russie !? M. Cousin demeure campé sur la connaissance qu’il a des écrits de Hegel, Marx ou encore Rosa Luxembourg... Certes, si par beaucoup d’aspects, les ouvrages de ces auteurs n’ont guère vieilli, depuis leur rédaction, le monde a tourné malgré tout et voir ces pays en 2020 à travers la grille de lecture de Marx ou Hegel relève de la pure et simple ignorance.

     

    • Russie et Chine ne sont certes plus les capitalismes d’État archaïque du temps jadis mais dans la guerre commerciale actuelle des hautes technologies marchandes, elles demeurent loin derrière le niveau des développements européens et américains...C’est pourquoi toutes les menées impérialistes US ont d’abord pour objet d’empêcher les transferts de l’Europe vers ces deux espaces encore retardataires ( la France otanisée a ainsi dû bloquer la livraison du Mistral à la Russie ...) ...


  • Et les questions du public ?


  • Vous vous voyez dans une communauté d’homme des cavernes, anarchistes radicaux ? Je vous laisse à vos délires, j’ai la réalité qui m’appelle.


  • "Alors bien évidemment,les banquiers sont des gros cons qui complotent !"
    C’est qu’à moi que ça fait beaucoup de bien d’entendre cette magnifique déclaration ?


  • J’engage tous les cousinoïds a se souvenir de la parole de Soral quand il juge Cousin et à mesurer la distance de fond cosmologique entre le poids que donne Cousin à son propos -la radicalité absolue d’un retour au pré-néolithique blah blahh blahhh- et le poids que le jugement toujours aussi impeccablement profond que Soral lui donne : au mieux celle d’une poésie verbale hégélomarxiste LOL. Putain j’adore tout ce que dit Soral :) Et pour aller sur la causalité de fond de cet ultra-totalitarisme ultime vous avez les commentaires du SAPTR12.

     

    • Mon pauvre So crade, si tu avais lu Marx et Cousin et si seulement tu écoutais, tu saurais qu’il ne s’agit pas de repartir au pré-néolithique blah blahh blahhh puisque c’est justement lui qui a produit ce qui nous conduit aujourd’hui.Pour le reste, tu as en effet le choix ; réaménager réformistement l’argent et l’État ou lutter communardement pour leur éradication... A toi de voir en fonction de tes capacités historiques...Pour le reste, à part tes poncifs, tu n’as pas dit grand chose sur la vidéo elle-même.


    • Laurence a écrit



      .. tu n’as pas dit grand chose sur la vidéo elle-même.



      Le problème c’est qu’on ne peut pas arguer sur des hallucinations, au mieux on peut retrouver certains éléments de réalité à partir desquels démarre le foisonnement hallucinatoire. Exemples :

      - le capital, le système capitalisme ça n’existe pas : la chose qui existe c’est la monnaie, qui a la propriété de s’accumuler et les règles qui gèrent ou pas cette accumulation.

      - la baisse tendantielle du taux de profit n’existe pas : la chose qui existe c’est la baisse des coûts de production par le progrès technique et d’organisation, que Cousin va te réhalluciner en un tel truc qu’il lui faudrait 10h pour l’expliquer :D

      - les classes n’existent pas : avant que Marx n’en parle, les gens se définissaient comme bon ou mauvais chrétiens par ex. C’est une suggestion normative auto-réalisatrice, c’est comme le "complexe d’oedipe freudien : les seuls professionnels capables de travailler avec le psychisme inconscient, les hypnotistes, n’ont jamais retrouvé le complexe d’oedipe comme source d’une souffrance chez l’adulte, ça n’existe pas. Mais si tu va au psychanalyste tu aura un complexe d’oedipe parce que le zombie freudique derrière toi ne pense qu’à ça. Il n’y a rien de réel dans la tête des gens, que des suggestions faites par d’autres et celles de Cousin ressortent à l’hyper-violence de Hegel et du Christ qui je le rappelle a explicitement déclaré qu’il était le glaive venu détruire les familles, t’as oublié ?

      - la marchandise : critiquer l’avoir en soi comme il le fait c’est n’importe quoi, c’est comme dire que le tout le vivant a un gros problème, c’est l’oxygène :D

      Ca ne veut pas dire qu’il n’y a pas de problèmes, mais tu les analyses un milliard de fois mieux et plus simplement avec le simple concept de prédation et là, tu vois tout de suite que la prédation n’est pas où Cousin dit qu’elle est, la prédation liée aux accumulations de monnaie n’est qu’un petite partie du problème de la prédation de l’ensemble des prestations publique par les nullités à statuts.


  • On en revient toujours au même point : le marxisme est une religion d’extrémistes qui n’ont rien prouvé (ni Marx ni Cousin n’ont mis en pratique leurs idées) à part parler et insulter ceux qui n’ont pas lu Marx ou mal lu ou pas assez lu, ou lu autre chose qui ne vaut pas la vérité marxienne. Franchement, il faut arrêter les c. 5 minutes. Comme si on avait pas assez de propagande faut en plus en sponsoriser ? Voilà l’état de décadence.

     

    • Bien d’accord avec quand même une grosse nuance : les confrères de Cousin, marxistes fervents* comme lui, à savoir Lénine, Trotsky, Staline, Mao, Pol Pot ont dûment mis en oeuvre le marxisme et prouvé que c’était la pire dictature qu’ait connu cette planète avec 200 millions de morts au compteur. Il faut comprendre aussi que le nazisme et les fascismes sont juste des réactions à la menace marxiste, qui en est la cause première : c’est le marxisme qui a dévasté le 20ème siècle.

      Cousin a l’air tout gentil mais c’est un ange exterminateur hégélien comme les autres marxistes : comme le rappelle de temps en temps Soral, le réel est ce qui résiste et comme le projet de Cousin est halluciné il n’aurait que de la résistance en face de lui et se lancerait dans l’extermination comme tous les marxistes ayant eu accès au pourvoir.

      *bien sûr les cousinoïds vont nous expliquer que Mao, Lénine etc. sont les "marxistes du capital". Putain... et donc lui Cousin c’est le "maxiste capital", le vrai marxiste, c’est ça ? MDR En fait cette folie rhétorique auto-contradictoire est exactement celle qu’employait le messie pour détruire la réalité des gens et les mettre en esclavage de sa morale contradictoire d’inversion des valeurs des premiers qui sont derniers et contradictoirement. Hegel/Marx en est juste la version logico-métaphysique pour un monde moderne techno-scientifique dépourvu de dieu à barbe.


  • Je pense à un truc car Cousin attrape les gens avec l’hallu d’une société organique sans propriété, sans possession, mais alors qu’est-ce qu’on fait avec ce qui donne l’envie de possession la plus intense, les très jolies filles ? On les vitriole, on les... voile ?

    Cette logique immanente à son discours pointe vers ce fondamental de l’humain : l’intelligence est fondamentalement intelligence sexuelle inter-individuelle et la non-intelligence c’est le troupeau, le Bien -religieux ou idéologique- qui fait troupeau et qui s’exprime par la violence et par le puritanisme c’est à dire par le crétinisme sexuel.

    Et c’est tellement évident que Cousin n’est qu’un prêtre de l’hegelomarxisme, la pire idéologie de Bien troupal qu’ait connue cette planète, celle qui a tué le plus. Le fait que ce type puisse simplement exister est une des innombrables preuves qu’on est dans la défaite de la pensée, l’enfoncement dans le crétinisme, qu’on appelle aussi post-modernité, mais on pourrait tout aussi bien l’appeler fin de l’Histoire, fin de l’Humain, apocalypse.

    (l’intelligence est en-soi sexuelle parce que l’espèce est fabriquée par la sélection naturelle sexuelle : la sexualité pose le challenge métaphysique le plus puissant à la Pensée et je parie que Hegel est inexistant sur ce sujet parce qu’il est dans la violence totale, la destruction de toute chose, c’est lui-même qui le déclare)


Commentaires suivants