Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Francis Cousin discute avec une Gilet jaune : "Cela va péter"

« Gilets jaunes, ce n’était qu’un début ! » : discussion entre Francis Cousin et une Gilet jaune Constituante.

 

 

Retrouvez Francis Cousin sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2267725
    le 30/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Francis Cousin discute avec une Gilet jaune : "Cela va péter"

    Les Gilets Jaunes, y’a trop de souffrance, dans le peuple

    il est trop débile, le système actuel
    ça ne peut tout simplement pas continuer comme ça

    c’est même pas une question de Gilets Jaunes,
    tu dois apprendre à respecter ton prochain

    On est pire que dans une prison, actuellement

     

    • Il existe deux souffrances, la réformiste qui pleurniche et la radicale qui s’insurge... La seconde est en train de surgir...


    • #2268263

      Tout est relatif,disons que nous sommes dans une espèce de prison qui refuse de nous dire son nom...
      D’ailleurs les privilégiés qui nous gouvernent et leurs larbins médiatiques appellent cette prison "Club Med" ou "état progressite" pour ne pas réveiller trop vite les veaux.
      Oui ils veulent nous manipuler et nous mystifier,oui ils veulent nous crétiniser et nous lobotomiser,oui nous les dissidents aujourd’hui le savons tous ou presque,par contre il faudra un jour accepter de monter au "charbon",le jour où vous n’avez plus peur de la mort vous devenez alors un surhomme nitzchéen !!!


    • Aucune référence dans ce long échange à la dictature qu’est UE et son rôle particulier dans les politiques de récession menées par les état ce qui vide de sa substance la démocratie même. Ainsi pour revenir à cet aspect particulier évoqué en fin de discussion, les politiques migratoires ne sont même plus du ressort des gouvernements, cf les traités européens auxquels nous sommes soumis. Alors les exercices intellectuels philosophiques sont certes des plus passionnant mais revenons quand même un peu au réel !


  • #2267748

    On dira ce que l’on voudra mais même si l’on n’est pas obligé d’être d’accord avec tout ce qu’il dit lorsque Francis Cousin parle, c’est toujours riche et puissant. Ce dialogue ouvert avec une femme fort sympathique et intelligente, ouvre bien des portes d’intelligence et de dépassement...

    Oui, Cela va péter et c’est génial puisque tous les camps du Capital ont commencé de périr. Vive la COMMUNE !


  • Etonnant, Revigorant et essentiel...
    On aurait aimé être là...
    Vive la lutte des classes contre le mondialisme de la marchandise !

     

    • Ce matin, près de chez moi, CARREFOUR bondé, idem INTERMARCHE, LIEDL, ALDI —> supermarchés de campagne, dans un bourg de 16OO habitants entouré de villages, + vacanciers férus de campagne dans une région ni très riche, ni très touristique.


  • Le prolétariat international de Francis Cousin ne fait-il pas les affaires du grand capital en tant qu’il impliquerait une pensée internationale commune qui selon lui réclamerait l’abattement de l’argent et de l’état ? Cette idéologie à suivre tant que l’argent ne serait pas supprimé fait bien les affaires des Mondialistes prédateurs privilégiés. Comment se feraientt les échanges indispensables sans argent ? Tout ceci n’est-il pas une belle vue de l’esprit, une idéologie séduisante et au final un messianisme ?

     

    • De quel indispensable parlez vous ? La nourriture est le seul bien materiel indispensable, et pas besoin de le faire venir du Canada. Le lien social, l’Amour, c’est gratuit et ca se trouve à notre porte au bout de la rue. Tout le reste est superflu mais des siècles de dressage nous ont convaincu du contraire.


    • @Veritas
      Seule la nourriture est indispensable, c’est vrai. Hélas, il sera difficile d’imposer cette idée à des milliards de gens, pour qui la chasse et la cueillette c’est de la science fiction. Nous avons besoin d’un rapport marchand entre les peuples, les nations et aussi entre nous mêmes. Un équilibre entre le politique et le marchand devient nécessaire comme jamais. Un retour en arrière est impossible, par contre une prise du pouvoir par les gens dictant leur règles de marchander entre eux et avec les autres est tout à fait possible, ça suppose une radicalité(comme dit Mr Cousin) dans la conscience du bien commun et surtout comment le gérer.


    • @ pitchou

      Vous n’avez pas dû suivre Francis Cousin depuis longtemps car vous supposez qu’il prône un retour à la forêt... Francis Cousin n’a pas cessé de répéter que nous ne connaîtrons plus jamais la communauté de chasseurs cueilleurs (communisme primitif) mais que nous allions vers le communisme supérieur (retour de l’être après l’errance de l’avoir).


    • @gauthier
      Je visionne depuis un bail M. Cousin, très intéressant et instructif. Je schématisais au sujet de la chasse et la cueillette.
      Par contre cet être humain suprême de l’être après l’avoir comme vous dites, est d’un flou dont je ne saisi pas très bien tout le contour. Après l’homme maître suprême fait dieu par les marxistes ou autres penseurs de ce type du genre nos lumières ou considérés comme tel car Dieu n’est qu’un refuge pour demeurés à leurs yeux, on n’en viendrait à cet être suprême guidé par l’amour d’autrui et non sa prédation radicale envers ses semblables.
      Dieu. Celui des monothéistes de nos jours et ceci depuis des siècles nous envoie ce message à nous les humains, différents prophètes l’ont payé de leurs vies parfois, ou alors je n’ai absolument rien compris, ce n’est pas grave je continuerai à écouter radicalement M. Cousin avec un très grand plaisir et un intérêt toujours vivace.


    • une "prise de pouvoir" ou une "récupération" est impossible, car ce que nous vivons là n’est pas un détournement, un abaissement ou un effondrement, le Système fonctionnent parfaitement bien et même mieux que jamais (70% de la population mondiale urbanisée sous tutelle) c’est là qu’on vous ment depuis très longtemps.

      Si vous n’êtes déjà pas conscient de ça, c’est mal barré... sans parler de votre consentement quotidien à bruler la terre en voiture et votre cerveau avec smartphone, internet, bouffe, polymère, impôts etc


    • d’accord avec vous. Je relis ayn rand (bien de droite) et elle parle d’argent comme intermediaire d’echange entre "egaux" et non comme moyen de domination car echange d’un cote contre du temps de vie et du travail et de l’autre cree a partir de rien (credit cree a l’infini et taux d’interet negatifs toussa).
      apres on peut discuter sur combien d’argent en plus faut creer par rapport a la "production reelle" pour la fluidite du systeme mais enfin le *40 actuel,c’est du footage de gueule de "sans dents" par nos dominants.


  • Tout cela est clair, juste et ne fait d’ailleurs que confirmer toute la puissance d’analyse de Marx et de Engels dans la Première Internationale contre tous les courants de défense de la prison salariale qui ont fait naître ensuite tous les flics sociaux-démocrates puis bolchéviques de la gauche de la marchandise : les pires ennemis de l’auto-abolition prolétarienne.
    Lire, relire et toujours relire Le Capital

    , tout le XXI° siècle y est décrit par anticipation subversive.


  • On ne peut pas mieux dire :

    Nous reconnaissons notre brave ami…la vieille taupe qui sait si bien travailler sous terre pour apparaître brusquement : la Révolution. (Karl Marx, "Les révolutions de 1848 et le prolétariat")

    Le monothéisme du marché va se prendre une claque gigantesque... Le spectre de la grande récession prépare son gigantesque retour.


  • Le hennissement de Cousin en vignette est de bon aloi.

    Comme il le dit fort justement après le Christ ("le Royaume de Dieu est en vous") :
    "C"est au bout de soi-même qu’il y a la solution de soi-même" !

    Et non à l’extérieur... cette société dans ses multiples suggestions nous attirent toujours en dehors de nous... d’où la confusion générale et notre soumission à une culture qui n’est pas la nôtre, importée, contre-nature...

     

  • #2267806
    le 30/08/2019 par quipeutstoppercequenousdevenonsmaintenant
    Francis Cousin discute avec une Gilet jaune : "Cela va péter"

    Comment dire, j’ai mis le son et, j’ai tenté de vaquer à d’autres occupations, et soudain j’ai pris conscience que mon environnement était devenu comme un jardin fleuri, alors, j’ai tout laissé et regarder pour écouter... un vrai bon moment, merci à vous tous, surtout aux deux esprits connectés sur cette vidéo.


  • Cela fait un bien fou de rencontrer des hommes et des femmes qui, au lieu de se mettre en scène de pouvoir et de représentation - cherchent simplement à trouver le chemin authentique de l’auto-émancipation humaine. Cela me fait penser à Hommage à la Catalogne de Orwell à l’encontre de toutes les pourritures étatiques du Capital, larbins anars de la Cnt compris ...


  • Merci madame car grâce à votre intervention, je crois que je comprends mieux ce qu’il dit que ce que vous racontez.

     

    • Cette femme dit l’émotion sincère... Comme dit Cousin, c’est là aussi une porte importante vers le cheminement des radicalités profondes... Cela nous change de tous ces narcisses de clavier dont les commentaires ne sortent jamais de l’impuissance à vibrer.


    • Il y a là comme une pointe d’ironie des plus fines. C’est votre commentaire qu’on aimerait ne pas comprendre mais que malheureusement on comprend. Mais peut-être devriez-vous vous interroger sur votre propre incompréhension, c’est une piste.


  • J’ai la nostalgie triste de ces émissions où Ratier invitait Cousin sur l’ancienne Radio Courtoisie... c’était vivant, bon et joyeux... Cette vidéo fait du bien. elle nous montre que l’essentiel ne peut se perdre et qu’il revient toujours au moment opportun de la joie qui décide de revenir...


  • M. Cousin, je vous aime bien et vous respecte. Relisez le Coran, la vie de Mohamed, la tradition musulmane en général vous y trouverez une remise en question radicale de la société marchande, René Guénon en est un parfait rapporteur. Qu’ensuite il n’ y est pas eu de continuité dans les pays musulmans c’est un fait. Quant au Christ qui n’a rien écrit, je vous laisse à la responsabilité de vos paroles...

     

    • Oui, que le Coran devienne sa Bible !...


    • Le Christ n’avait pas besoin d’écrire, car il est le verbe incarné. C’est la parole de Dieu fait homme.

      En outre le Christ ne pinaille pas sur des questions de prêt à intérêts ou d’usure : il jette les marchands du temple dehors, ainsi que les faiseurs d’argent.

      Moralité : Le Christ meurt (provisoirement) en croix. Certains prophètes, dans leurs lits... L’amour du risque sans doute ?

      Ce que remarque Marx, c’est que la rédaction du manifeste communiste a eut lieu en terre chrétienne et plus spécialement catholique... Et pas ailleurs ! Quant à la Commune ou la révolution Spartakiste inutile de préciser où et quant elles ont surgies...


    • spiritof76
      Oui, la décadence aussi est à mettre sur le compte de l’occident, cette modernité bonne sur certains points a mis à mal beaucoup l’humanité dans son ensemble, particulièrement dans le rapport entre les nations et les moeurs individuelles. Je ne comprendrai jamais cette tournure du christianisme vers une tendance marxiste, un oxymore de première. On peut se rejoindre sur beaucoup de choses dans un sens comme dans un autre, faire avaler sans aucune preuve car le Christ a chassé les marchands du temps aurait pour signification le rejet de toute transaction commerciale, honnêtement ça n’a aucun sens. Ce n’est pas le Christ que je remets en cause, mais ses interpréteurs voulant amalgamer l’injustice avec le fait de commercer, sa crucifixion a un sens comme son retour, aucun marxiste n’ y croit, aucun. Le commerce est une chose louable, à condition d’être dans une éthique comme la tradition nous l’a démontrée. Apparemment vous ignorez beaucoup de l’islam, il n ’ y a pas que l’usure mentionnée comme un mal absolu, d’autres prédictions sont à votre dispositions pour comparer les textes du Coran et la réalité dans laquelle nous sommes. Il y a plus d’amour dans le coran que dans la bible, ce n’est pas un défi, juste une remarque car souvent l’islam n’est pas connu pour cette valeur dont certains chrétiens se croient détenteurs exclusifs.


    • Le Coran, simple thora de servitude simplifiée qui n’a jamais fait peur à la moindre banque...
      Le Christ radical, crucifié pour être le lieu cosmique du refus de tous les temples de la Marchandise...
      La commune radicale s’inscrit dans l’arc historique du troisième pour balayer les deux précédents...


    • Vous nous bassinez avec votre Mahomet
      Merci de publier mon message car nous sommes nombreux à adorer Soral et à avoir ce point de vue


    • Et nous sommes aussi beaucoup à grandement apprécier Soral et adorer Dieu !


    • Mohammed non plus n’a rien écrit. Il était illetré (et on me l’a souvent sorti celle là pour souligner le miracle du Coran). Il rapportait aux scribes ses révélations si je ne me trompe pas...donc bon, apôtres, scribes...ni l’un ni l’autre n’ont écrit le texte...les paroles de Jésus sont rapportées par les apôtres, celles de Mohammed par les scribes. ( désolé si je me trompe )


    • @berla
      Nous sommes tous ici grâce à M. Soral dont nous reconnaissons tous le bien fondé de sa pensée..., vous dites l’adorer, honnêtement ce n’est qu’un humain malgré tout ce qu’on peut lui prêter comme qualités.
      Je ne vous bassine pas, avec humilité j’essaye de participer à la baisse des tensions dans laquelle vous vous trouvez mises en place par des oligarques. Celles qui transforment d’une manière fulgurante des honnêtes gens de toutes couleurs, confessions, races, opinions etc... en assassins, s’assassinant entre eux, toujours manipulés par des intérêts qui les dépassent. C’est ce que j’ai compris du message de M. Soral que vous dites adorer sans le comprendre. Vous savez, j’ai l’impression que vous êtes la partie politisée Rn (aucune importance), celle qui a merdé notre mouvement Gj avec des slogans du type, "chassons Macron pour mettre Marine" or qu’il aurait fallu prendre l’assemblée nationale et remettre les français au centre du pouvoir en réécrivant nos lois.


    • #2268321
      le 31/08/2019 par Catholique Semper Idem
      Francis Cousin discute avec une Gilet jaune : "Cela va péter"

      @Pitchou



      Francis Cousin discute avec une Gilet jaune : "Cela va péter"
      spiritof76
      Oui, la décadence aussi est à mettre sur le compte de l’occident, cette modernité bonne sur certains points a mis à mal beaucoup l’humanité dans son ensemble, particulièrement dans le rapport entre les nations




      Salut camarade, on peut dire pareil de l’Afrique et de l’Orient et Moyen-Orient, mais a contrario, le manque d’éducation et d’avancer sur certains points , ont permis la barbarie de groupes comme Boko Haram, l’EI, Daech ou Al quaïda, ainsi que d’un islam violent (wahhabite) même si on sait tous qu’il y a une manipulation qui vient aussi en partie de ce même occident (oligarchie, ONU, groupes d’intérêt, lobbys, services secrets, etc...)
      Mais je suis bien d’accord avec toi , l’Occident et son confort extrême, sa bourgeoisie et son évolution trop moderne , ont fait de cette terre (Europe et tous ses ersatz ) un marché aux cochons (LGBT, Marche de la fierté, Drogue, Solde, Féminisme, IVG, PMA/GPA, mariage pour tous, musiques décadentes, mode, individualisme, théorie du genre, acculturation, américanisation, illettrisme, crime, délinquance, loges, etc, etc...), le problème je pense, est mondial
      L’oligarchie n’a pas de nation et elle a et détruit encore l’Europe , mais depuis déjà des décennies , s’empresse de détruire l’Afrique et le Moyen-Orient de la même manière
      Leur problème étant, que le modèle de familles traditionnelles, de société de valeurs & de principes, de spiritualité , ne sont pas de leurs goûts, ils veulent des peuples consuméristes (des bouches reliées a des colons avec CB , plug-anal, poires de lavements, vaseline et i-phone, assistés et dociles)
      Que ce soit le Dollar ou l’Euro , ils n’ont ni couleurs, ni ethnies, ni religions (c’est pourquoi un saoudiens , un américain, un israélien et un européen de la caste des nuisibles les 0.1 % peuvent aisément se fréquenter et commercer ensemble contre leur peuple)
      C’est la modernité qui est le problème
      Le modernisme, l’égout collecteur de toutes les hérésies
      Saint Pie X (Motu proprio Praestantia, 18 novembre 1907)
      Salutation


    • @Munzer
      je vous ai lu, et relu, et encore lu, je ne vous ai pas compris, vous pourriez être plus explicite ?


  • Ignorer les révoltes engendre la Révolution !


  • - Il y a 2 mouvances Gilets Jaunes, celle de la quête et celle du ménage (radicalité), c’est vrai.
    - Dans la partie « Alexandre à Polytechnique » (autre article ER), et sauf si j’ai mal compris, les intervenants évoquent le « temps » et Cousin rigole sur la maxime « dans 100 ans encore ». La révolution c’est pas demain la veille...
    - Tiens, le PDG d’Airbus a suggéré de donner un emploi aux migrants en soulignant « même à bas prix », mais bien sûr pour leur dignité et leur intégration. On est bien au dessus du néo-tribalisme du bas (qui intéresse au final tout immigré »). Le tribalisme « du haut », controlé, aurait un lien avec le sionisme dit la Dame. Cousin répond en repartant sur le grand Capital (prudence est mère de sûreté).
    Et, pourquoi cette Dame parle-t-elle de jeunesse « franco-française » (j’ai renversé ma bière). La jeunesse Française est Française, Merde ! La double qualification c’est pour les autres, les double-nationaux, les apatrides, etc.
    Bref, très intéressante vidéo, bien sympathique (humilité appréciée) mais en attendant que la grande colère ne renaisse, jusqu’à l’abolition de l’argent, je vais relire Germinal. [Au final, la Maheude est redescendue à la mine, son briquet dans le dos...].
    Quel dommage qu’ils n’aient pas parlé du quarteron de pseudos leaders marchandisés et du constituant rampant (il était bien question des constituants, hein).


  • Après des années d’errance dans l’inessentiel, j’ai trouvé le vrai Marx contre toutes les mystifications capitalistes étatiques du gauchisme marchand et du cosmopolitisme dictatorial... L’histoire bouge enfin dans un sens d’élévation. Merci Francis Cousin et Merci madame, Camarade si je puis oser....


  • #2267936

    Autant il y a quelques années je trouvais le "jargon" de Francis Cousin assez inaudible mais à force d’écoute et de bonne volonté sa pensée me devient claire.
    Ce type est un aigle, un brave homme (un humble) et un homme brave.

    Il y a peu de choses à lui opposer parce que son analyse "marxienne" de la société, de la marchandise et des grands mouvements actuels est fondée sur LA réalité.

    La dame "avé l’assent" tient la route et j’avoue que dans ma montagne profonde j’aimerais bien en rencontrer des comme cela...

    Elle a cependant commis une petite erreur que je lui fais remarquer en toute humilité. Ce n’est pas George Orwell qui a appartenu à la Fabian Society mais Herbert George WELLS, le créateur du terme "Nouvel Ordre Mondial" et très actif dans les mouvements qui tentent de le mettre en place.

    Oui, je pense que le mouvement GJ n’est pas mort mais qu’il est en train de se reconscientiser pour passer à la phase "j’exige" plutôt que "je quémande".
    Nous avons bien vu que la république reprend d’une autre main les miettes qu’elle accorde. Tout ne fait qu’augmenter et avec un cynisme consommé.
    L’état semble nous dire : "Ah ! vieux c... de retraité tu veux récupérer tes 1,7% mais tiens, prend dans ta face les 6 ou 7% que je t’envoie." Cette attitude a des effets désastreux sur notre façon de ressentir les choses ! Cela rend fous les gens quand le pouvoir leur dit "Cause toujours et parle à mes fesses !"

    Il ne faudra donc pas s’étonner de la violence. "Qui sème le vent récolte la tempête."...

     

    • #2268262

      Deux choses à lui opposer et de tailles !!
      Sa récusation totale et quasi-atavique du nationalisme et de Dieu !!!
      Hors la nation est le système politique le mieux adapté à la démocratie,en-dessous tu as la tribu (plus ou moins améliorée et civilisée et au-dessus l’Empire où 10 à 15% prospèrent pendant que les autres sont censurés,humiliés,massacrés par l’état et en plus crèvent plus ou moins la dalle...


  • La piqure mensuel du Cousin soulage toujours l’esprit.


  • L ouvrier est un bourgeois qui n a pas réussi...LF Céline
    Le reste, c’est vaine littérature..

     

    • L’ ouvrier (le prolétaire) est un être humain qui, de manière consciente ou non, aspire à vivre une vie d’homme debout, émancipée des falaciosités capitalistes. Tout le reste est branlette de cynique...


    • Comme les prêtres-ouvriers, par exemple.


    • #2268261

      Raccourci facile...
      L’ouvrier n’était pas encore inculte il y a 20 ans,aujourd’hui il l’est majoritairement et souvent plus khon qu’un petit bourgeois...
      Merci qui ??
      Merci la propagande médiatique de nos pseudos élites politiques,médiatiques,juridiques et académiques,cosmopolites et mondialistes qui ont trahi leur peuple historique et leur propre pays !!!
      Réveillez-vous les veaux,c’est minuit moins cinq avant d’avoir leur couteau sous la gorge !!!


    • Le Bourgeois est plus intelligent que l’ouvrier pour tout ce qui concerne la destruction, mais il est incapable de construire, a l’inverse de l’ouvrier.

      Le Bourgeois t’expliquera comment détruire un concurrent en jouant sur la monnaie, comment licencier tout en gardant ton bénéfice. L’ouvrier t’apprendra a réparer une machine ou a cultiver fruits et légumes.


  • Même si les nécessités objectives du mode de production sont à l’origine du faux, (46.50) il y a bien des gens qui mettent en œuvre les mécanismes psychopathiques.

    Francis dépersonnalise trop les faits sociaux, comme Guenon d’ailleurs. Tous les deux occultent l’anthropologie. Ca peut entrainer une forme d’inaction en attendant la fin du KALI YUGA.

     

    • Et les gens qui mettent en œuvre les mécanismes psychopathiques...Cela vient-il d’ailleurs que de la pratique sociale de leur histoire concrète ?


    • Les gens sont d’abord forgés par leur experience subjective de la réalité.


    • #2268269
      le 31/08/2019 par TSM (Tout Sauf Macron)
      Francis Cousin discute avec une Gilet jaune : "Cela va péter"

      Ou par leur inexpérience, n’est-ce pas JP ?


    • Lise,

      Tu n’as pas tort mais la réalité du monde est malheureusement plus complexe. Les tireurs de ficelles de ces grandes manipulations sont dépourvus de toute empathie pour des raisons non historiques mais biologiques. Ça me rappelle cette belle phrase de JJ ROUSSEAU dans le contrat social :

      Tout ce que l’homme a fait, l’homme peut le défaire, il n’y a de caractère ineffaçable que la nature. Et la nature ne fait ni prince ni riche ni grand seigneur.


    • #2268366

      Non, il me semble seulement que Francis parle en philosophe et en historien de la longue durée. Il n’est pas dirigeant syndical confronté aux réalités. S’il l’était, il ne parlerait pas du Christ comme "seul à avoir aboli l’argent" comme si cette "abolition" devait être suivie par les hommes d’aujourd’hui. On sait bien que ça ne se passera pas comme ça à notre petite échelle. Il y aura des étapes. Elles seront longues. Entre temps, l "argent", "l’équivalent général de toutes les marchandises" sera toujours le moyen pour le plombier d’acheter des pommes et pour le paysan de les vendre.
      Il est une façon déjà d’abolir l’argent : proposer à notre prochain des services gratuits. Et il y en plus que ce qu’on pense, des services gratuits offerts par ceux qui ont compris que les choses qui ont de la valeur sont invendables et inachetables. Par exemple un cours de philosophie ou de mathématiques, ou d’informatique, donné à un enfant (ou un adulte).
      La notion de gratuité est profondément christique, cela Francis le souligne bien qu’il ne soit sans doute pas chrétien au sens où je le suis... L’amour se donne dans l’abolition consciente de soi. Encore faut-il avoir une notion parménidienne ou christique du soi. Bon j’arrête. Ça pourrait aller loin.


  • Une superbe esquive de la question sur le sionisme. Whou on a eu chaud. ^^

     

    • #2268328

      C’est vrai, il ne fallait pas mettre cette dame dans l’embarras , elle pourrait être virée de son boulot.

      Cependant, Cousin a souvent parlé de "La Question Juive" de Marx :
      https://www.youtube.com/watch?v=Jwu...


    • La question sur le sionisme est réglée depuis le sublime texte indépassable de Marx, la Question Juive

      de 1843...
      Depuis, la Vieille Taupe de l’histoire réelle des luttes de classes a tout indiqué...Et il me semble que Cousin comme Debord est très clair sur le sujet comme d’ailleurs tous les groupes radicaux qui ont toujours dénoncé le gauchisme de la marchandise, bras armé du Ministère de la Vérité du faux omni-présent......


  • Il est difficile d’imaginer que "cela va péter". Dans les années 70 et 80, il n’y avait que quelques centaines de militants de la belle droite pour dénoncer l’impérialisme soviétique, quelques milliers de gauchistes pour dénoncer l’impérialisme américain. Tous les gauchistes ont abandonné leurs idées pour se soumettre aux objectifs israélo-américains. Yves Montand est devenu pro-Reagan. (Reagan n’était pas le plus mauvais), Cohen-Bendit est devenu pro-Sarkozy, puis pro-Macron. Gérard Miller est resté ce qu’il était, médiocre, esbroufeur de niais, psychanalyste de Foire du Trône, Romain Charpentier (Goupil) crétin oublié, réactivé dans les pro-Macron Madelin et beaucoup d’autres sont devenus sionistes et de moins en moins anti-sémites.

    Pour que cela lète, il faut au minimum risquer de perdre son confort, même ,s’il est insignifient. Risquer de perdre sa vie, même si elle est insignifiante. Une revendication dont l’élément principal est une amélioration matérielle sans prendre le risue de perdre les "acquis" n’a aucune chance. Soral, par exemple, met tous les jours dans la balance, le peu qu’il a acquis et tout ce qu’il peut perdre.


  • Quand on prend l’argent comme maître ...on devient son esclave !...


  • Courage et dignité sont deux mots à élancer, à étendre, à pratiquer, à exprimer, à vivre. Merci de cet échange riche de sens qui permet de comprendre la richesse de l’homme et de la femme à partager ses opinions complémentaires sur la réalité de la société et ses enjeux. Je crois que c’est un peu comme le vélo on oublie pas de pédaler surtout pour avancer, merci encore de défraîchir le chemin de la vie avec un grand V tout comme celles et ceux qui y travaillent comme vous le faites avec humilité par souci de vérité.


  • Ce que prévoit Francis Cousin,le système aussi y songe...D’où sa frénésie de rapines avant fermeture.... !!

    ADP et maintenant FDJ qui est plus que rentable..une rente que monsieur Lemaire veut brader pour 1 petit milliard..et à qui ?

    Alstom vendu à GE... qui est en faillite comme autrefois Daewoo avec Thomson... !!!
    La capitaliste est plus réactif que les GJ....hélas.. !!

     

  • Une synthèse simplifié de la pensée de Cousin qui vulgarise celle de Marx et Engels.
    Une puissante logique historique qui ne pourra aller autrement que dans le sens de l’histoire.
    Epatant si cette discussion permet d’enclencher le fameux saut qualitatif tant attendu au niveau du mouvement des gilets jaunes.
    Oui arrêtons la pleunirche et passons à la radicalité.
    Oui ça va péter et il ne peut en être autrement.


  • #2268259

    "Ave Ceasar Morituri te Salutant"...
    Nous nous battrons,nous perdrons peut-être mais à un moment donné nous nous battrons !!
    Nous ne serons jamais esclaves car nous sommes des Franc(ai)s c’est à dire étymologiquement des "hommes libres" !!
    Et à la fin nous vaincrons "quand même" par le glaive de Gabriel et l’esprit du Christ !!!

     

    • C’est la raison pour laquelle le "Système" a déployé les vagues migratoires, pour que nous perdions notre identité rebelle gauloise et celtique. Cela dit je suis d’accord pour le projet dont vous parlez. Il le faut. Vini Vidi Vinci aux hommes de bonne volonté. Gloire à toi Seigneur Jésus.


  • Francis voudrait voir une France black blanc beur. Mais agrégée autour de la haine de la marchandise...

     

    • À quels propos précis vous référez-vous pour affirmer cela, et qu’entendez-vous par là ?


    • à 56.00 de la vidéo : Pardon c’était de l’humour, en référence à une tirade célèbre.
      Mais en plus c’est vrai.


    • zeze, avant de parler... Lire et réfléchir un peu...

      A la suite de Marx et après la grève sauvage de 68 que l’extrême gauche et la gauche du Capital ont eu tant de mal à étouffer, seuls les groupes maximimaliste radicaux ont su comprendre le pourquoi et le comment de l’armée de réserve immigrée...


    • Quand on parle d’armée de réserve du capital dans le sens où elle est évoquée, il est clair que ce n’est pas vraiment une ode aux migrations de population. Et d’autre part, quand on parle comme le fait F. Cousin de prise de conscience par le prolétariat de sa condition de prolétaire précisément, cela induit de fait que les considérations black blanc beurs sont nulles et non avenues. Je ne sais pas de qui est cette tirade « célèbre » à vocation humoristique, simplement à mon avis pour qu’un truc soit drôle il faut aussi qu’il soit un minimum pertinent. On ne peut pas vraiment dire qu’il y ait le compte.


  • Extraits du « Hagakure », de Jōchō Yamamoto, samouraï, 1709.

    * * * * * * * *

    Exécrer le mal et conduire sa vie avec rectitude se révèle extrêmement difficile. C’est assez surprenant mais maintes erreurs ont pour origine la croyance qu’il est essentiel d’être strictement logique et de placer la droiture au dessus de toute autre chose. Il existe une voie plus élevée que la droiture mais sa découverte n’est pas chose facile et impose une profonde sagesse. Comparés à cette voie, les principes logiques sont en effet insignifiants. Bien que celui qui n’en a pas l’expérience ne le connaisse pas, il existe un moyen de découvrir la VÉRITÉ même si on n’a pas su la discerner seul. Cette voie consiste à s’entretenir avec autrui. Il arrive souvent qu’une personne, bien qu’imparfaite, puisse donner de judicieux conseils à une autre car elle peut dominer la situation de l’extérieur tout comme celui qui, dans le jeu de Go a « l’avantage d’être spectateur ». On dit qu’il est également possible de discerner ses fautes par le « regard en soi-même » et par la méditation mais, dans ce cas également, le résultat est meilleur quand on s’en entretient avec d’autres. La raison en est que l’on peut dépasser sa propre faculté de discernement si on apprend à écouter avec profit les autres et à lire des ouvrages.

    On s’enrichit toujours de l’expérience des Anciens.

    * * * * * * * *

    Les temps ont bien changé au cours de ces trente dernières années. De nos jours, quand de jeunes Samouraïs se réunissent, ils parlent d’argent, de profit, de perte, de la manière de gouverner sa maison, des critères pour juger de la valeur de l’habillement et échangent des propos grivois. Si un autre sujet est évoqué, l’ambiance se gâte et chacun se sent vaguement mal à l’aise. Quel état affligeant que celui où en sont arrivées les choses !
    Jadis, jusqu’à l’âge de vingt ou trente ans, un jeune homme n’avait aucune pensée pour les choses matérielles ou indélicates, aussi n’en parlait-il jamais. Si, par accident, en sa présence, les hommes d’âge mur laissaient échapper de leurs lèvres quelque réflexion déplacée, il se sentait aussi affecté que s’il avait reçu une blessure physique.

    La tendance nouvelle a apparemment pénétré par le biais de ce que les temps modernes apprécient au maximum : le luxe et l’ostentation. Seul l’argent a pris de l’importance. Il est manifeste que si les jeunes hommes n’avaient pas des goûts de luxe, incompatibles avec leur situation, cette attitude erronée disparaîtrait.

     

    • C’est vrai que la culture samouraï du servilisme oriental fut un très bon moyen de s’opposer à la dictature de la marchandise.Le Japon est tellement domesticatoire

      à la moelle que le patronat n’a même pas besoin de recruter une armée de réserve immigrée... Il a tout sur place dans la culture soumisse des ancêtres de la soumission infinie...


  • Extraits du « Hagakure », de Jōchō Yamamoto, samouraï, 1709.

    *******

    Certains sont nés capables d’agir avec sagesse quand l’occasion le requiert. D’autres se voient contraints de rester éveillés de longues heures, en proie à l’angoisse, avant de découvrir la solution correcte du problème posé. Toutefois, même si ces différences innées sont dans une certaine mesure inévitables, tout un chacun peut développer des dons de sagesse insoupçonnés en adoptant les quatre vœux. Il semblerait que, quels que soient les dons personnels, quelle que soit la difficulté du problème, tout le monde puisse y apporter une solution grâce à une réflexion suffisamment longue et sérieuse. Tant que l’on fonde son raisonnement sur son « Moi », on est à la rigueur prudent et astucieux mais on n’est pas sage. Les êtres humains sont insensés et il leur est difficile de se départir de leur « Moi ». Malgré tout, un individu confronté à une situation ardue a de grandes chances de trouver une solution, s’il parvient à s’abstraire momentanément du problème, à se concentrer sur les « quatre vœux » et à abandonner son « Moi ».

    *******

    J’ai découvert que la voie du Samouraï réside dans la mort. Lors d’une crise, quand il existe autant de chances de vie que de mort, il faut choisir immédiatement la mort. Il n’y a là rien de difficile ; il faut simplement s’armer de courage et agir. Certains disent que mourir sans avoir achevé sa mission, c’est mourir en vain. Ce raisonnement que tiennent les marchands gonflés d’orgueil qui sévissent à Osaka n’est qu’un calcul fallacieux, qu’une imitation caricaturale, de l’éthique des Samouraïs. Faire un choix judicieux dans une situation où les chances de vivre ou de mourir s’équilibrent est quasiment impossible. Nous préférons tous vivre et il est tout à fait naturel que l’être humain se trouve toujours de bonnes raisons pour continuer à vivre.

    Celui qui choisit de vivre tout en ayant failli à sa mission encourra le mépris et sera à la fois un lâche et un raté.

    Celui qui meurt après avoir échoué, meurt d’une mort fanatique, qui peut sembler inutile. Mais il ne sera, par contre, pas déshonoré. Telle est en fait la voie du Samouraï. Pour être un parfait Samouraï, il faut se préparer à la mort matin et soir et même toute la journée. Quand un Samouraï est constamment prêt à mourir, il a acquis la maîtrise de la Voie et il peut sans relâche consacrer sa vie entière a son Seigneur.

     

  • Extraits du « Hakagure », de Jōchō Yamamoto, samouraï, 1709.
    * * * * * * * *
    Le langage militaire emploie les termes de "Samouraï éclairé" et de "Samouraï ignorant". Un Samouraï qui a attendu d’être aux prises avec des situations difficiles pour apprendre à s’en sortir n’est pas éclairé. Un Samouraï qui se préoccupe à l’avance de toutes les situations et solutions possibles est sage. II sera dès lors capable d’y faire face brillamment lorsque l’occasion se présentera. Quoiqu’il en soit, un Samouraï éclairé est celui qui se préoccupe des détails de l’action, avant l’heure. Un Samouraï imprévoyant laisse, au contraire, la pénible impression de patauger dans un imbroglio désordonné et sa réussite ne ressortit que d’une chance anormale. Seul un Samouraï négligent n’envisage pas toutes les éventualités avant le moment de l’action.
    * * * * * * * *
    Il y avait un homme en Chine, qui aimait les images représentant des dragons. Tous ses vêtements et ses meubles étaient décorés de ce motif. Le dieu des dragons s’avisa de cet amour profond, aussi un jour, un vrai dragon se présenta-t-il à sa fenêtre. On dit que l’homme en mourut de frayeur...

    C’était assurément un beau parleur qui se révélait tout autre, le moment de l’action venu.
    * * * * * * * *
    Lorsque l’on rend visite à un Samouraï éprouvé par le malheur, ce qu’on lui dit pour l’encourager est toujours d’une extrême importance. Il est, en effet, capable de discerner au travers des paroles, les mobiles véritables qui animent son interlocuteur.

    Pour encourager un ami en difficulté, le secret à lui dévoiler est le suivant : un vrai Samouraï ne doit ni pavoiser ni perdre confiance. Il doit être celui qui va de l’avant, sinon il ne réussira pas et sera totalement inutile.
    * * * * * *
    Il existe ce que l’on appelle « l’attitude pendant l’orage ». Quand on est pris sous une averse soudaine, on peut, soit courir le plus vite possible, soit s’élancer pour s’abriter sous les avancées des toits des maisons qui bordent le chemin. De toutes façons, on sera mouillé.

    Si on se préparait auparavant mentalement, à l’idée d’être trempé, on serait en fin de compte fort peut contrarié à l’arrivée de la pluie. On peut appliquer ce principe avec profit dans toutes les situations.
    ********
    Quand survient le malheur, le Samouraï doit s’en réjouir et saisir la chance qui lui est ainsi offerte de mettre à profit son énergie et son courage...
    Quand les flots montent, le bateau s’élève.

     

    • #2268774

      @ La Boétie

      - Je juge la valeur d’une théorie à l’efficacité de sa mise en pratique.

      Vous pouvez citer tous les plus beaux poèmes et textes philosophiques Japonais, il n’empêche qu’ils se sont bouffé 2 bombes atomiques sur la gueule, et aujourd’hui encore, le Japon est sous domination militaire et commerciale Étasunienne... Une société malade et dégénérée.

      De l’exubérance théorique à l’inaptitude pratique :

      Cousin est enseveli dans l’Histoire "selon Marx".

      - Il répète en boucle une mélodie bien rodée ayant engendré une fournée de musiciens chevronnés, qui, en dehors du Théâtre, n’ont jamais fait leurs preuves.

      Il est techniquement un “entertainer”. Il est ce qu’il dénonce !

      Marx, de son vrai nom, Moses Mordecai Marx Levy, n’est rien d’autre qu’un grand intellectuel juif parmi d’autre intellectuels d’origines juives.

      - Ils savent précisément ce qu’ils veulent dire (et ce qui ne doit pas être dit)

      Il est inutile de débattre avec des intellectuels professionnels, puisque justement, leurs "Grand" art réside dans le sport, la performance publique.

      Une vie vouée au débat (une cause idéologique !), ne peut qu’engendrer des champions en dialectique, avec toutes les entourloupes du langage que cela contient.

      Il n’y a qu’un seul arbitre dans ce genre de compétition, un arbitre discret, qui lui, n’aime pas le sport, et ne pratique jamais son art en publique... (et de l’Argent, Dieu sait qu’ils en ont, ces arbitres de l’ombre)

      Vu que vous aimez les belles lettres et l’esprit du Combat,



      Il ne doit y avoir qu’une école d’escrime, celle qui prépare l’épéiste aussi bien pour l’assaut public que pour le terrain. En un mot, j’estime que l’escrime doit rester un art, mais il ne faut pas qu’elle demeure sans utilité pratique.(Anthime Spinnewyn, L’Escrime à l’épée, 1898)



  • Mon Cult aussi...
    Marx, de son vrai nom, Moses Mordecai Marx Levy, n’est rien d’autre qu’un grand intellectuel juif parmi d’autre intellectuels d’origines juives.

    Et bien NON !

    Marx est un homme qui a justement écrit la Question Juive pour défendre - contre toutes les provenances de l’aliénation - la destination de l’émancipation contre l’argent et tous les Etats...

     

  • La tête ne sert-elle qu’à poser sa casquette dessus ?
    Alors il y aurait, soyons honnête dit-il, des penseurs et des pensées révolutionnaires et en face, d’autres pensées soumises (ennemies mais qu’on écoute jusqu’à les ramener dans le droit chemin ou les exécuter, avec le sourire ?) qui ne seraient là que pour réaménager la servitude.

    Cousin a toujours été anti traditionnaliste et destructeur du divin. Son interlocutrice manipulable, ne semble pas l’avoir écouté ou compris. Mais de qui parle Cousin ? De ce peuple algérien, bougnoules intégristes en attente de visa pour vider nos poubelles, qui par dizaines de millions ont abattu leurs tortionnaires corrompus ? ou parle t’il de tous ces peuples asiatiques et orientaux soumis qui ont su garder leur culture, leur religion et leur stabilité pendant des milliers d’années ? Qui ont inventé l’écriture, le papier, les villes, la métallurgie, la navigation, la stratégie, l’astronomie, les mathématiques, la logique, la médecine, etc. ? Pendant qu’au même moment les européens s’épouillaient le croupion et se réchauffaient sur des rochers ou se battaient pour une histoire de guenon. Peut-être est—ce là ce qu’il appelle la jouissance tripale première ? L’Occident est une construction géo politique, le marxisme une escroquerie et une supercherie avec ses concepts des lendemains qui chantent qui n’arrivent jamais et de la jouissance terrestre finale sans transcendance ni migration.

     

    • Ekadanta n’a rien lu de Marx et ainsi, il ne sait pas qu’au nom de la critique radicale de l’Etat et de l’argent, Marx fut justement le premier anti-marxiste, le premier anti-social démocrate et le premier anti-bolchévique...

      Ekadanta ne gène nullement le cosmopolitisme de la marchandise, il lui fait plaisir car il indique la mauvaise direction...

      Cousin a toujours été, au nom de la tradition primordiale vraie de l’anti-argent et de l’anti-Etat,
      un défenseur du vrai divin radical contre tous les clowns de la tradition falsifiée guénonisto-évoliste du rampant infini...

      Sans vrai creuser de lecture radicale, on ne va nulle part...


    • "Ils" n’ont ni inventé l’écriture, ni le papier, et encore moins le livre sans lequel leur fonction est, très logiquement, quasi nulle. Quant à la métallurgie, ou plus exactement la sidérurgie, elle fût développée sous la domination de l’empire grec durant l’antiquité européenne, pas par les chinois, ni par les indiens ou les syriens.


  • @ La Boétie  :

    Faut arrêter d’essayer de nous vendre le Japon et sa culture samouraïs comme si c’était la panacée !

    C’est la nouvelle mode chez la "dissidence" ça j’ai remarqué. Comme si le rêve de l’homogénéité japonaise devait nous faire se pâmer devant tout et n’importe quoi tant que ça vient de la-bas...

    Si la culture samouraïs à complètent foiré sur ses propre terre d’origine c’est pas pour nous donner des leçons à nous autres qui vivons ici avec nos problèmes bien à nous qui ne sont pas les leurs. Mis à part se débarrasser du consumérisme qui ma foie n’a pas trop l’air de déranger les japonais.


  • Le communisme n’a jamais vu le jour dans aucune société. C’est une idéologie au service de la destruction des sociétés traditionnelles ce qui sert le capitalisme. Les marxistes disent que le communisme a existé sous la forme des peuples du néolithique ou des indiens d’Amérique. Mais c’est faux, c’étaient des petits groupes gouvernés par un régime tribal et religieux sans prolétariat ni égalitarisme ni abondance.

    Je vois mal monsieur Cousin se vétir de peau de bête, aller cueillir des fruits dans la forêt pour se nourrir et s’essuyer les fesses avec des cailloux.

    Le communisme qui était la mise en oeuvre du marxisme ou par des marxistes a fait des millions de morts (URSS, Chine). Le peuple a été dépossédé du pouvoir et des prises de décisions par une élite et une structure fasciste. Il y a eu du travail forcé et des camps de concentrations. On ne construit rien en criant destruction et subversion radicale. On ne construit rien sans continuité anthropologique. toi comprendre ?


Commentaires suivants