Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gonesse : un "porte-voix des minorités silencieuses" voulait organiser un rassemblement en soutien à Mickaël Harpon

Le « candidat des banlieues » Hadama Traoré avait appelé à un rassemblement jeudi à Gonesse, affirmant que Mickaël Harpon était avant tout « brimé » dans son travail.

 

« C’était une crème », affirme Hadama Traoré. Le « candidat des banlieues » aux dernières élections européennes a appelé à manifester jeudi en soutien à Mickaël Harpon, expliquant que, pour lui, l’homme n’est pas un « terroriste ». Dans une vidéo diffusée sur Facebook, il invite « toutes les communautés persécutées » à « faire la guerre ensemble aux politiques et aux médias ». Celui qui se présente comme « le porte-voix des minorités silencieuses » explique vouloir « communiquer différemment sur Mickaël » et souhaite, pour cela, rassembler les foules devant la mairie de Gonesse, où résidait l’homme qui a tué quatre personnes le 3 octobre dernier à la préfecture de police de Paris. Une initiative qui suscite l’indignation et qui a été interdite par Christophe Castaner ce mercredi.

Convaincu que Mickaël Harpon était avant tout quelqu’un de « discriminé », car malentendant, il attribue son geste non à une radicalisation mais au fait qu’il était « brimé dans son travail ». Hadama Traoré appuie ses propos de témoignages. La sœur de l’auteur de la tuerie lui aurait ainsi confié qu’il était « tout sauf un terroriste » tandis qu’une ancienne collègue aurait détaillé les brimades dont il était victime. Virulent, Hadama Traoré invective les troupes : « La personne qui ose dire que Mickaël Harpon était un terroriste animé par des revendications religieuses, je lui traite sa mère et je lui crache à la gueule. » Dans sa vidéo, traduite en langage des signes, il appelle les sourds et malentendants à se joindre à la manifestation, qu’il entend honorer, peu importe les autorisations. « Qu’ils nous l’autorisent ou pas, on y va ! » assène-t-il ainsi.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Les faits, sur E&R :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2294890

    apparemment la racaille a officiellement prie le pouvoir

    en France !

    et le fait savoir Haut et Fort en se faisant entendre et voire !

     

    Répondre à ce message

  • #2294915

    minoritées silencieuses qui ne créent rien ,n’apportent rien à la sociétée qui les subventionnent.
    minoritées de pleurnicheurs qui n’ont personne d’autre à trouver comme porte étandard qu’un assassin.
    trés bon comme plaidoirie pour les tueurs ... "j’ai subit des brimades".
    la plaidoirie imparable et communautaire, si t’es de mon derme alors viens comme tu es avec tes fariboles, du momment que tu es de ma race nous sommes avec toi !
    pitoyable.

     

    Répondre à ce message

  • #2294949
    Le 10 octobre à 12:16 par Je suis Mélodie Massé
    Gonesse : un "porte-voix des minorités silencieuses" voulait organiser un (...)

    Le pire c’est qu’ils ont mis du temps à réagir comme si ça leur plaisait.
    Ce pays est foutu !

     

    Répondre à ce message

  • Tout le monde a compris que cet attentat terroriste n’en était pas un, comme à chaque fois. Et lorsque quelqu’un veut manifester pour justement dénoncer la manipulation vous faites tous vos choqués. C’est grandiose.

     

    Répondre à ce message

    • MUSE,

      "quelqu’un de « discriminé », car malentendant, il attribue son geste non à une radicalisation mais au fait qu’il était « brimé dans son travail »" = "lorsque quelqu’un veut manifester pour justement dénoncer la manipulation " ?

      en effet grandiose !

       
  • Faut pas se moquer du monde, Harpon était au grand minimum un meurtrier... Le type se sent obligé de soutenir cette raclure intégrale juste parce qu’il est basané, c’est comme si moi je disais "justice pour Michel Fourniret", dans quel monde on vit...

     

    Répondre à ce message

  • Cet appel à manifester pour un type très religieux qui vient de tuer 4 personnes au couteau (dont une égorgée) après avoir crié Allah Akbar une partie de la nuit est vraiment de la provocation pure qui devrait être sévèrement sanctionnée (entre autres avec une longue interdiction de se présenter à toute élection dans le cas de ce monsieur irresponsable). Pour le reste c’est bien évident me semble t il que les auteurs d’actes de terreur sont mal dans leur peau ! Ah la belle découverte !! On atteint là un abysse de conn... !!!

     

    Répondre à ce message

  • Décidément les Adama Traoré sont de sacrés pourritures.

     

    Répondre à ce message

  • #2295389

    Il est peut-être temps d’envisager les banlieues pour ce qu’elle sont, c’est à dire des enclaves autonomes sous emprise de la voyoucratie, du caïdat et de l’Islam radical. Des zones de non-droit qui ont fait sécession depuis longtemps et qui constituent désormais autant de métastases en passe de s’étendre à l’ensemble du territoire.

    Il faut donc appliquer à ces zones, et à ceux qui en ont pris le contrôle, un traitement approprié si on veut éviter un embrasement généralisé du pays et garantir l’intégrité de la nation.

    La population locale quant à elle, attend de voir comment évolue la situation avant de franchir le Rubicon et de venir grossir le rangs des moudjahidines. En attendant, elle offre soutien logistique et financier aux entreprises terroristes, aux grand banditisme et à la petite et moyenne délinquance, la frontière entre les trois étant poreuses.

    Dans ces quartiers la guerre civile n’est pas un horizon potentiel c’est déjà devenue une réalité factuelle. Les attaques contre la France et les Français sont trop fréquentes et trop nombreuses depuis trop longtemps pour relever de la simple anecdote ou même du fait divers. Il s’agit bien d’un djihad low cost, d’un affrontement ethno-confessionnel de faible intensité qui attend le moment propice pour passer à la vitesse supérieur. L’ignorer, le nier ou même croire que l’État de droit et la démocratie pourront venir à bout de cette menace est illusoire, irresponsable et criminel.

    La solution ? Traiter ces zones comme des zones de guerre en s’affranchissant des contraintes administratives, bureaucratique et démocratiques qui prévalent actuellement.

    =>Une main tendue (la dernière) pour ceux qui veulent rejoindre le corps civique. En exigeant en contrepartie des droits et libertés afférentes à la citoyenneté, des actes forts, des preuves d’attachement réel et un positionnement clair en faveur de la patrie (collaboration et renseignements).

    =>Pour tous les autres, le glaive et une justice expéditive (enlèvement, assassinats ciblés, déportation, internement, blocus économique).

    L’heure n’est plus aux discours, aux analyses et aux atermoiements. Il faut frapper vite et fort et se montrer impitoyables avec nos ennemis.Quand cette menace sera traitée, nous aurons tout le loisir de nous occuper de ceux qui ont orchestré ce chaos pour leur plus grand profit.

     

    Répondre à ce message

  • #2296086

    Traoré le porte-parole de Panamza ?

    Hamada la voix de son Maitre : H.Hamza ?

     

    Répondre à ce message

  • Minorité silencieuse ? On se fout de qui ? Ils ne sont plus minoritaires et surement pas silencieux. Soutenir un assassin sous prétexte que ce pauvre chou était malmené par ses collègues, est de la provocation. La France devient de plus en plus une république bananière et dès lors où on touche à un noir, arabe, juif, même s’il est le plus grand assassin de la planète, on mettra ça sur le dos du racisme et se faire traiter de facho, si quelqu’un ose le critiquer. Discriminé ? Un type qui avait le statut " secret défense" ? On se fout encore de qui là ? "Autorisé ou pas, on y va " dit-il, donc ça prouve bien qu’ils testent, et ça n’est que l’arbre qui cache la forêt, et le gouvernement laisse faire. Par contre, interdire des manifestations pacifiques pour défendre la France et ses valeurs, là, on envoie les rambos gazer des enfants et des personnes âgées. Ce qui se passe actuellement est vraiment des feux allumés un peu partout, et d’un seul coup, ça va s’embraser, et il sera trop tard. ils sont prêts pour le massacre. Pourvu que j’aie tort.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents