Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Guerre commerciale USA/Chine : Pékin réplique

Moins de 24 heures après l’annonce par la Maison Blanche de taxes sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires, Pékin, qui a jugé « incertaine » une reprise des négociations, a imposé des droits de douane pour 60 milliards de dollars de biens américains importés.

 

Trump accuse Pékin de le fragiliser politiquement

« Cela aurait dû être fait depuis 20 ans (...) Nous nous sommes fait avoir par la Chine », a martelé le président américain lors d’une conférence de presse, répétant sa priorité : « Protéger les travailleurs américains, protéger les fermiers américains ».

Mais au-delà de cette surenchère de chiffres, Donald Trump, qui redoute une sévère défaite des républicains au Congrès lors des élections de mi-mandat dans moins de 50 jours, a aussi de nouveau accusé Pékin de tenter de le fragiliser politiquement.

[...]

Les nouveaux tarifs douaniers américains prendront effet le 24 septembre et s’élèveront à hauteur de 10% jusqu’à la fin de l’année. Le 1er janvier, ils seront portés à 25%. Des droits punitifs adoptés en juillet et août ciblaient déjà des biens chinois représentant 50 milliards de dollars d’importations annuelles.

 

« Aucune bonne foi »

Furieuse, la Chine a indiqué qu’elle pourrait ne pas revenir à la table des négociations destinées à trouver un compromis : cette nouvelle salve américaine « ajoute de l’incertitude » aux pourparlers, a insisté Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

« De telles discussions doivent se tenir sur la base de l’équité, de l’égalité et de la bonne foi. Or, ce que les États-Unis viennent d’annoncer ne témoigne d’aucune sincérité, d’absolument aucune bonne foi », s’est-il indigné, fustigeant des droits de douane « inacceptables » pour Pékin. D’autant que Donald Trump a souligné que si la Chine ne changeait pas de ton, il pourrait mettre en oeuvre la « phase 3 », à savoir des tarifs douaniers sur la totalité des importations chinoises.

[...]

Donald Trump exige de Pékin qu’il réduise de 200 milliards de dollars l’abyssal déficit commercial américain, en ouvrant davantage son marché aux produits des États-Unis, déplorant aussi des transferts technologiques forcés. Le président américain, qui souligne inlassablement qu’il a du « respect » et de « l’affection » pour son homologue chinois Xi Jinping, martèle que les tarifs douaniers placent les États-Unis dans une posture de négociation « très forte ».

Lire l’article entier sur capital.fr

Voir aussi, sur E&R :

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2045266

    Les chinetoques n’ont pu réaliser leurs énorme excédents commerciaux qu’en exploitant leur population d’esclaves d’Etat . Trump a parfaitement raison de dire "nous nous sommes fait avoir par la Chine", et par son dumping, et par les dirigeants chinois, les pires exploiteurs de la planète .

     

    • #2045315

      Les chinetoques n’ont pu réaliser leurs énorme excédents commerciaux qu’en exploitant leur population d’esclaves d’Etat
      Peut être vaut il mieux être esclave de banques qu’Esclave d’Etat ? Vous préférez vivre totalement soumis à des ’’elus’’ antinationaux et comme projet l’ascendance d’une petite communauté sur le reste qu’être esclave d’élite avec plus ou moins une vision patriotique et de grandeur nationale.
      Avec votre vision binaire des relations occident(empire)-Chine, je doute que vous arrivez à comprendre ce qui cause le déficit d’une économie américaine de surconsommation vis à vis d’un mode de vie chinois jusque là encore sain.


    • #2045450

      Ouais enfin à l’époque contemporaine, l’état et la banque tendent à se confondre.

      Les européens sont les pires esclaves, bien plus que les chinois ! car ils ont des revendications et des prétentions à la liberté.

      La conscience insurrectionnelle est une spécificité européenne. A quoi sert l’immigration à votre avis ? à la briser tout simplement.


  • #2045294

    Il est clair que l’idéal pour le fabricant et le mercanti, c’est de continuer à engranger le plus de marge possible sur une clientèle(qui sont également les employés à la rue d’entreprises mises en faillitte par les ’’délocalisations) qui se fournit d’objets produits au plus bas coût possible. Dès que le fabricant pressuré s’organise pour toucher la clientèle en difficulté, en se débarrassant de ses exploiteurs ; les vampires évincés s’agitent, qui ont pour habitude, pour prospérer, d’exercer leur prédation sur les deux extrémités du processus. La Chine renvoie le boomerang via le commerce internet et la vente directe à des prix défiant toute concurrence, au détriment des escrocs qui sévissaient, ils devaient y penser avant d’agir avec leur avidité comme unique moteur...


  • #2045328
    le 19/09/2018 par jean d’Artois
    Guerre commerciale USA/Chine : Pékin réplique

    "Eux " , fabriquent désormais TOUT ce dont les européens et les américains ont besoin . Leur train de vie est complètement différents . "ils" sont en passe de tenir les "rênes" de la consommation des pays dépendants . D’autant que la quasi majorité des moyens de production, et les entreprises de consommation sont éradiquées des territoires concernés ; "ils" sont donc en marche pour une ascension sans précédent .
    ( quand la chine s’éveillera / A. peyrefitte / années 70 )

     

    • #2045642

      @D’Artois

      Le "Eux", désormais et pour l’avenir ce sont les robots, la main-d’œuvre la plus rentable qui soit, TOUT ce dont nous avons besoin Européens et Américains pourra à nouveau être fabriqué chez nous.


    • #2046643
      le 21/09/2018 par Jean d’Artois
      Guerre commerciale USA/Chine : Pékin réplique

      @Musk : ouahouh ! Je n’y avais pas songé ... mais que deviennent les agents de productions et tous ceux qui gravitent autour ? ... la masse salariale devient obsolète , puisqu’inutilisable , donc qu’elles sont ses ressources ? Comment consomme t’elle ? Si elle ne vit que sur l’aide sociale , qui va la payer ? ...dans cette société , actuellement , je reste dubitatif quant à la finalité .


  • #2045351

    Ce sont les anglo-saxons qui ont commencé à délocaliser il y a un demi-siècle vers les pays à bas salaires et à baisser les droits de douane afin de maximiser leurs profits.
    Donc...
    Maintenant il y a des usines-tournevis qui pourraient être implantées prioritairement dans les pays occidentaux où les infrastructures sont meilleures.


  • #2045415

    Trump accuse Pékin de le fragiliser politiquement

    L’article n’en parle pas, mais en choisissant les produits qui seront taxés, les Chinois ont visé, autant que possible, les biens que produisent les Etats américains et/ou les catégories de la population qui votaient pour Trump. Et elles commencent à se plaindre...

    Le calcul des Chinois est assez rusé. Dans cette situation, il y a trois sorties possibles, dont les deux dernières sont gagnantes pour eux :
    - soit Trump maintient le tit-for-tat, ne cède pas et remporte l’élection néanmoins (ou à cause de cela)
    - soit Trump va rapidement reculer pour éviter une défaite en Novembre.
    - soit un Congrès au main des Démocrates sera moins protectionniste. Au vu du passé, ce serait une prévision plutôt réaliste.

     

    • #2045465
      le 19/09/2018 par Francois Desvignes
      Guerre commerciale USA/Chine : Pékin réplique

      Les élections auront eu lieu que les effets de douane ne se feront pas encore sentir.

      Même si les effets des droits de douane chinois se faisaient sentir, par réaction nationaliste, ils profiteraient à Trump pas aux démocrates.

      Ce qu’a voulu dire Trump aux Chinois, c’est qu’il n’appréciait pas qu’une politique nationale soit transformée en Chine par une attaque ad hominem : c’est inutile et pas fairplay.

      Donc, la phase 3 se mettra en place si la Chine persiste dans son attitude mesquine et vexatoire.

      En fait, la Chine va sans doute se dégonfler et Trump va sans doute passer en phase 3 : le déficit doit être résorbé.


    • #2045482

      Mais non, Trump va gagner les élections. Le plan du système est de le faire gagner d’une infime majorité...suffisamment pour que cela le crédibilise et assouvisse la soif de localisme des Américains, mais pas trop pour ne pas hypothéquer la progression du mondialisme.

      C’est la stratégie des élites américaines : confier le job de déconstruire l’Etat yankee à un « patriote », qui peut ainsi s’atteler à sa tâche sans se cacher, en pleine lumière ! Ce qui aurait été impossible à la « mondialiste » Hillary...


    • #2045623

      @Francois Desvignes

      Mais dans quel univers vivez-vous ? Celui des syllogismes hors-sol ?
      Vous croyez que les chefs d’entreprise, les agriculteurs attendent de "sentir les effets", comme vous dites (c’est à dire, dans le monde réel : être ruiné) pour réagir ?
      Vous croyez que les salariés se moquent du lendemain, et attendront d’être licenciés pour commencer à s’inquiéter ?

      Dans le monde réel, les exploitants agricoles sont déjà en train de réagir :
      https://www.fb.org/news/farm-bureau...
      Ils ont d’ailleurs déjà rencontré Trump et Pence il y a deux semaines, le discours était plus modéré à l’époque...

      Les secteurs pro-trump sont spécifiquement touchés par les rétorsions chinoises. Cet article de USA Today donne un bon résumé :
      https://eu.usatoday.com/story/money...

      Et là vous avez la chambre de commerce : https://www.uschamber.com/tariffs
      Bien sur, ils ne sont pas neutres ; Mais regardez les cartes et les témoignages : ceux qui sont concernés dans leur moyens d’existence, ils ne sont pas en train d’attendre de subir les effets. Qui sont déjà là, d’ailleurs, lorsque des commandes qui étaient prévues sont annulées.

      Voir également dans le WaPo de fin Aout "Republicans struggle to run with Trump but against his trade wars". Les candidats républicains ont du mal à s’aligner sur Trump, devant leurs futurs électeurs.

      Les Chinois savent ce qu’ils font. Ils connaissent par cœur leur Friedrich List. Ca fait vingt ans que je les observe : à chaque fois ils prennent la décision intelligente.
      Ils ont parfaitement compris que l’Occident s’est auto-intoxiqué avec sa propre propagande libre-échangiste, et ils ont su en profiter. Et maintenant que les US s’essaient au protectionnisme, c’est avec une certaine idiotie due au manque d’expérience, que les Chinois n’hésitent pas à exploiter.
      Idiotie, oui, car sachant que ce n’est qu’à plus ou moins long terme que les tariffs deviennent bénéfiques, et qu’ils sont a priori douloureux dans un premier temps, il fallait être très bête pour lancer ça juste avant des élections.


    • #2045740
      le 20/09/2018 par Francois Desvignes
      Guerre commerciale USA/Chine : Pékin réplique

      @JP

      Arrêtez de crier hystériquement au feu et de croire :

      - que l’administration Trump est conne : son QI est exactement égal à celui de la Chine et les mesures qu’ils prennent sont exactement les mesures à prendre au moment où elles ont été prises, avec les effets constatés et plus que prévus : voulus.

      - que les Chinois sont d’une intelligence démoniaque : leur Qi est égal à celui d el’administration Trump et leur réaction dénote une naïveté touchante sur le niveau de jeu de son partenaire : la Chine croit jouer aux dames avec les USA alors que les USA jouent aux échecs.

      - L’ erreur de la Chine est d’avoir répondu non pas au président des USA (ce qu’elle ne pouvait pas faire) mais par vengeance au chef de parti (ce qui ne se fait pas, est inutile et VAIN) . Et Trump Président va venger Trump chef de ligue parce que cela est conforme aux intérêts de son pays.

      - Vous devriez méditer plutôt que d’agiter les peurs pour vous égayer la vie, la formule célèbre "le Roi de France ne venge pas le Duc d’Orléans" : jamais Trump ne sacrifiera les intérêts nationaux du pays à des intérêts catégoriels, régionaux ou électoraux voire personnels.

      - La Chine a donc compris que Trump n’était pas démocrate.

      - Ne regardez pas l’écume des vagues , regardez la mer : bien sûr que l’ére libérale du chaos , celle initiée avec Christophe Colomb est une ère en fin de cycle, qui, pour avoir atteint ses limites a aussi atteint ses sommets d’absurdité : nous rentrons dans une ère de protectionnismes continentaux, une division du globe en 5/10 parties libres à l’intérieur de leurs territoires et protégées à l’extérieur par la frontière.

      - C’est vrai en matière économique, culturelle, identitaire, ethnique démographique, religieuse. Ce n’est donc pas la politique de "Trump due à sa bêtise proverbiale " .

      - C’est due (je vais vous choquer) à la Volonté des Cieux que Trump applique : toute action finissant par être excessive suscite sa réaction inverse.

      Et cela ce n’est pas un syllogisme hors sol. quoiqu’en disent votre basse cour des chambres de commerce et les rivaux impatients, aveugles et malheureux de Trump.

      Lequel est tout sauf con.
      Et très bien conseillé.


    • #2045837

      Si Trump gagne, cela prouvera que le système est faillible et qu’il s’est coincé tout seul dans une bête stratégie de trump-bashing.


    • #2045970

      @Francois Desvignes

      C’est bien ce que je disais : vous êtes hors-sol. Et afin d’éviter le retour à la réalité, vous faites plusieurs erreurs de compréhension, qui sont en réalité quasi-intentionnelles :

      - Vous répondez comme si j’avais parlé de QI. Mais non. Ca c’est votre questionnement personnel, ce n’est pas le mien. Je me cite : "Les Chinois savent ce qu’ils font. Ils connaissent par cœur", " l’Occident s’est auto-intoxiqué avec sa propre propagande ", " une certaine idiotie due au manque d’expérience".
      - Car voyez-vous Mr. Desvignes, le QI ne fait pas tout, il faut aussi posséder la connaissance de la réalité. Et, en passant : un fort QI peut être un piège, pour celui qui a envie de rester hors-sol, car il trouvera toujours moyen de construire l’argumentation qui consolidera ses illusions...
      - De plus, les capacités individuelles ne sont pas en soi absolument déterminantes de l’intelligence des décision politiques. La décision qui est prise, elle fait une sorte de synthèse de différents avis, différentes compétences. Il faut donc regarder le processus d’élaboration de cette synthèse. Or aux US, qu’avons-nous ? Des lobbies qui tentent chacun d’imposer une décision au profit d’intérêts particuliers. Et si une autorité supérieure parvient à s’imposer, est-elle au service de l’intérêt général ou de sa réélection ? C’est un vieux problème aux US. cf. "Dereliction of Duty" de Macmaster.
      - L’ erreur de la Chine est d’avoir répondu [...]par vengeance au chef de parti (ce qui ne se fait pas, est inutile et VAIN) Alors là ! Stratosphérique hors-sol ! Ca ne se fait pas, dites vous ? Mais, encore une fois : Dans quel univers vivez-vous ? C’est une guerre, donc tout ce qui peut être efficace est mis en œuvre. En l’occurrence, cette période électorale créée une vulnérabilité que les Chinois exploitent. Si vous étiez certain que ce serait vain, vous n’auriez pas écrit le mot en capitales.
      - Au fait, est ce bien moi qui crie hystériquement ? Pourquoi tant de lignes mises en gras ? Ces lignes n’ont pourtant pas d’importance particulière. La vraie raison est qu’à ce moment là vous ne pouvez plus argumenter, alors vous chantez haut et fort votre credo afin de le fortifier.
      - A propos de croyance, vous m’en prêtez. Mais relisez moi. Je ne crois rien, je prétends juste savoir quelque peu, car ça fait vingt ans que je les observe et que j’ai compris qu’ils suivent les idées de Fridrich List. Quant à vous, au delà de de vos credos, que savez vous du réel ?


    • #2045985

      @Bayinnaung

      Personnellement, que Trump gagne ou perde, je n’en tirerai aucune conclusion systémique.
      1) en fait, ce sont les Républicains qui se présentent devant les électeurs, donc c’est un peu différent de Trump
      2) On est en Septembre. Il y a encore tout le temps pour une de ces fameuses "Surprise d’Octobre"
      3) De toutes les façons, ça manipule, ça mitraille et ça enfume dans toutes les directions. Il y a bien plus que juste deux camps. Dans ces circonstances, les manipulateurs les plus habiles feront l’élection, théoriquement. En pratique, dans la pétaudière généralisée, le résultat est imprévisible.
      4) Disons néanmoins que la CIA/NSA est un peu privilégiée quant aux moyens d’influencer l’élection, et qu’elle devrait a priori préférer maintenir le système actuel (donc : Trump + Républicains) jusqu’aux élections de 2020, pour lesquelles ils ont déjà programmé le prochain Président. Mais bon, il n’y a pas qu’eux qui essaient de contrôler les élections.


  • #2045454

    Après la libéralisation -encadrée- de l’économie chinoise par Deng, ce sont les amerloques,
    taïwanais, allemands, coréens, japonais, français et perfides albionais qui ont investi massivement et délocalisé en Chine (et en Asie du Sud-Est de manière générale) pour bénéficier d’une main-d’œuvre à bas coût et ainsi, maximiser leurs profits.
    Ces libéraux mondialistes ont ainsi créé des friches industrielles immenses dont Detroit est un des exemples marquants (et un chômage massif).
    Les chinois, peuple intelligent (QI>110) et travailleur, ont réinvesti une partie non négligeable de leurs excédents commerciaux et créé des universités très performantes et des centres de recherches de pointe, utilisant à bon escient les transferts technologiques qui leur étaient gracieusement fournis.
    En moins de 30 ans, de 1978 à 2005, ils ont ainsi créé et géré leur propre force industrielle et des usines au top, qualitativement et technologiquement.
    Depuis les années 2008 jusqu’à aujourd’hui, ils ont même dû gérer une pénurie de main-d’œuvre dans certaines zones très industrialisées où pour empêcher la volatilité des ouvriers et cadres (ingénieurs) pour quelques milliers de Yuans, ils ont accordé des hausses substantielles de salaire, une protection sociale très correcte et des conditions de retraites acceptables.

    Certes, cela a eu un impact sur leurs prix de revient mais le Yuan étant sensiblement sous-évalué vs. US$ et les importateurs serrant leurs coûts et leurs marges, cet impact a été marginal et largement compensé par l’émergence d’une classe moyenne aisée, qui consomme beaucoup et donc un essor rapide d’un marché intérieur d’environ 500 millions de personnes, majoritairement dans les grandes métropoles de l’est du pays.
    Cette nouvelle aisance s’étend maintenant vers l’ouest rural du pays, par capillarité et nécessité où de nouvelles industries sont créées.
    Les sanctions de Trump ne gèneront en rien l’empire du Milieu même si pour la forme, Xi proteste et inflige des sanctions réciproques qui, elles, vont impacterAl bien plus sérieusement Wall Street, le dollar et les consommateurs américains.


  • #2045719

    Depuis que Trump a imposé de lourdes taxes sur l’acier chinois des usines sidérurgiques US, qui avaient fermé, ont réouvert . 3,9% de chômage actuellement aux USA et 4,2% de croissance . On est loin des chiffres français : 9% de chômeurs et 1,6% de croissance .

     

    • #2045893

      Et où Américains et Chinois vont-ils déverser leur surplus ? Je vous laisse deviner...


    • #2047730

      @u roitelet

      Dans une UE qui se complaît dans la soumission à un système qu’elle pense (comme toi) tout-puissant. Cela prouve bien qu’il faut savoir remettre en cause la vision que l’on a des choses quant à la "toute-puissance" du système, roitelet.


  • #2046085

    Lorsque la bande des fossoyeurs du socialisme en Chine,conduite par
    deng xiaoping,s’extasiaient de leur lugubre aventure dans l’enfer
    du"libéralisme",elle s’imagniait que cet univers se muerait en paradis pour les chinois pour l’éternité.Il est vrai que les bornés alignent des"bénéfices"qui n’existent que dans des mondes où le diable inverse les perspectives...
    Nous nous souvenons de la lugubre mascarade de"jugement",de 1977,de ce que le pouvoir de xiaoping appelait"la bande des quatre",et à laquelle appartenait l’épouse de Mao,pas moins. Cette"bande",opposait une dernière résistance au désastre qui avançait à grands pas.
    Aujourd’hui,la Chine est en plein"paradis"promis par le libéralisme". La guerre fait rage dans ce"bel"univers. On y fait pas de cadeaux,on y respecte aucune règle,même celles décrétées par les maîtres de cet univers au sein de l’oms,et dont foisonnent les théories du"libéralisme"...
    Un proverbe chinois dit : celui qui a noué le nœud doit savoir le dénouer.