Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Européens commencent à grogner devant les sanctions américaines

Si Trump et Netanyahou sont d’accord pour relancer une crise internationale en attaquant l’Iran, pour l’instant de manière verbale et économique (on ne compte pas les déstabilisations par la CIA des minorités ethniques en Iran et l’élimination de savants iraniens par les services du Mossad), les États-Unis et Israël n’ont pas les mêmes intérêts dans l’affaire.

 

Les Américains, à travers la dénonciation de l’accord sur le nucléaire iranien – que les Iraniens ont jusque-là respecté, ce que les Européens soulignent –, cherchent surtout à atteindre la puissance économique européenne. Le fait que de grands groupes européens soient en bonne place pour remporter des contrats géants en Iran est une bonne raison pour leur imposer des sanctions en cas de poursuite de leurs activités extérieures dans un pays prétendument dangereux pour la paix.

Les Israéliens, eux, cherchent à limiter l’accroissement de la puissance régionale iranienne, qui est justement le fait des erreurs de calcul israéliennes. Car on ne peut pas toujours tout contrôler : en faisant détruire l’Irak par les États-Unis en 2003, puis la Syrie par les « proxies » djihadistes en 2011, les Israéliens ont ouvert la porte à l’armée iranienne chez ses deux grands voisins. Les Iraniens sont maintenant aux portes d’Israël.

Le déclenchement du conflit yéménite, entre autres pour fixer et affaiblir une partie du soutien militaire iranien, n’a pas suffi à freiner le pan-iranisme. L’Arabie saoudite est exsangue, le pays n’a plus de tête, son armée est défaite par les Houthis. Dernier point noir pour Israël, le changement d’alliance de la Turquie a mis un terme (provisoire) à la création d’un Kurdistan au nord de la Syrie et de l’Irak. Le Grand Israël attendra.

Du côté européen, on commence à en avoir marre des sanctions permanentes imposées par le grand frère américain. Même le président Juncker s’est fendu d’une petite sortie à la limite de la rébellion. Il a pour cela exhumé un texte datant de 1996 qui permet à l’UE de dire « merde » aux Américains. Pas touche au grisbi en Iran ! Jean-Claude réussit d’ailleurs un joli lapsus en parlant de « sanctions européennes » en lieu et place de « sanctions américaines ». L’Europe serait-elle en train de se construire contre l’Amérique ?

 

 

Jeudi 17 mai 2018, c’est le ministre des Finances Bruno Le Maire qui donnait un grand entretien au Figaro, expliquant qu’il fera tout pour maintenir l’accord sur le nucléaire iranien avec ses partenaires européens. Hélas, c’est ce pauvre Le Drian qui a été envoyé négocier la petite fronde anti-américaine avec les dits partenaires européens... Peut-on attendre quelque chose de bon de ce larbin de l’axe américano-israélien, lui qui nous a refait le coup de la « ligne rouge » en février dernier ?

On vous passe une partie de la première réponse du ministre, un langage étonnant de la part de politiques qu’on aurait cru soumis à tout jamais...

« Depuis la signature de l’accord en 2015, le montant des exportations engagées par la France vers l’Iran est passé de 500 millions d’euros à 1,5 milliard. Cela touche divers domaines, qui vont de l’aéronautique à l’automobile, avec Renault et Peugeot, en passant par la santé avec Sanofi et d’autres secteurs comme l’agroalimentaire. De nombreuses grandes entreprises mais aussi beaucoup de PME sont désormais engagées en Iran. Nous souhaitons la préservation de l’accord, la sauvegarde des contrats qui ont été conclus entre les entreprises françaises et l’Iran et la possibilité pour la France et les pays européens de continuer à faire du commerce légitime avec l’Iran dans les conditions prévues par le JCPOA [Accord de Vienne sur le nucléaire iranien, NDLR]. Les sanctions économiques extraterritoriales ne sont pas acceptables. Les États-Unis n’ont pas à être le gendarme économique de la planète. Nous avons engagé deux séries d’actions. Des démarches des Européens vis-à-vis de l’Administration américaine pour demander des exemptions, des délais supplémentaires et le respect des contrats déjà conclus avant la décision américaine. Et une deuxième série de démarches en lien avec l’Allemagne et la Grande-Bretagne auprès de la Commission européenne pour nous donner les moyens de défendre nos intérêts économiques face aux États-Unis. »

On se frotte les yeux : le petit Européen tient tête au géant Américain ! « Les sanctions économiques extraterritoriales ne sont pas acceptables. Les États-Unis n’ont pas à être le gendarme économique de la planète. » On croirait entendre Poutine ! L’Union européenne, qui est une création américaine, serait-elle en train de s’émanciper de sa génitrice ? On en est loin en vérité, la plupart des pays européens ayant renoncé à leur défense au profit du « bouclier » américain, qui fonctionne plutôt comme une protection à la mafieuse...

Cependant, cette tentative de politique indépendante a ses limites : les intérêts de ces mêmes grandes compagnies françaises aux États-Unis. Tout le monde se souvient du chantage à l’antisémitisme (bien pratique) exercé sur la SNCF pour l’ouverture de lignes TGV en Californie, ou bien les énormes sanctions financières infligées aux grandes banques françaises...

La conséquence de l’agression américaine contre l’UE est simple, et déjà visible : Russes et Chinois se ruent dans la brèche, eux qui n’obéissent pas au diktat de l’Oncle Sam. Leur puissance économique – pour la Chine – ou militaire – pour la Russie – les dispensent de la génuflexion à laquelle l’Europe nous a habitués.

 

 

Dans ce petit débat entre amis animé par une journaliste venue de la planète Brushing 434, on notera la présence de l’agent américano-sioniste Ivan Rioufol... qui finira par parler de l’islam conquérant. Et la première question choisie par l’envoyée de la planète Brushing 434, celle de l’internaute « Benjamin Bensaïd » (à 8’03) dont le numéro IP se situe probablement du côté de Tel Aviv...

La droite bourgeoise française n’est pas prête au grand élan de résistance nationale et européenne. Ce n’est plus dans ses gènes.

La guerre économico-militaire entre les quatre grands,
à lire sur Kontre Kulture

 

L’accord et le désaccord autour du nucléaire iranien, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1968258

    Schizophrénie politique et économique : d"un coté les usa cherchent à imposer la suprématie de l’intérêt financier des entreprises devant même les institutions politiques des états, à travers les clauses du pacte transatlantique (momentanément mis en veilleuse), de l" autre elles n’hésitent pas à ruiner de grandes entreprises (européennes bien sur) pour assouvir une décision purement politique (en apparence du moins). Bien sur l"UE (et pas que) sera sans remède pour ses intérêts

     

    Répondre à ce message

  • #1968267

    Une belle nouveauté ou juste ? La révélation d’une Amérique qui bat de l’aile et ce depuis longtemps dans le fond ? Et si ? La France ? Autrefois du moins et maintenant beaucoup moins grâce à l’UE était une sorte de complice un peu en arrière de ces Etats Unis car ...
    Un soutien mou maintenant du moins aussi à ? L’UE qui en a marre d’avoir en face d’elle même une sorte de puissance versatile et pas cohérente voire de moins en moins ?! Crédible car ? Trump et avant les autres comme Obama empêtrés dans des espèces de scandales assez glauques avec de moins en moins de trucs autour pour en échapper car ? Des situations plus visibles en première devanture médiatique et donc une sorte d’occupation première du cahier des charges de la Maison Blanche que ces espèces de déballages divers de dessous de bureau ovale américain avec stagiaire inepte malgré hautes exigences. Internationales enfin bref !!
    Néanmoins un ras le bol européen ou plutôt carrément une évidence !! La fin d’un hégémonisme américain aussi grâce à une France de plus en plus en difficultés en présidence et donc Banque de France mais aussi ? Une France qui est obligée de plus en plus de se calquer sur l’UE ! Ce qui est mieux pour elle car sinon ? Cette sorte de distance mais pas vraiment de la force américaine qui donne complexes justement pour un profit élyséen peut être qui peut ainsi avoir une sorte de label protecteur et intelligent ! Mais ? Aussi ? L’intégration non pas de la France dans l’UE mais de son économie ou mieux ? De ses entreprises au travers de leur puissance nationale française d’abord car si ? En France ces entreprises en proies à des difficultés et bien ailleurs du faible mais d’abord à cause de qui ? En France ?
    L’Amérique en tout ça a t elle un sens ou mieux un poids ?

     

    Répondre à ce message

  • On ose imaginer le nombre de victimes d’attentats organisés par la CIA en Europe si cette insoumission continue, pour convaincre qu’on doit se laisser protéger des musulmans et ponctionner à la fois par notre maître, tel un aristocrate qui abuse de ses sujets... Ça commence fort avec ces fichés S qui s’échappent, qui sont remis en liberté après avoir tué à l’étranger, qui sont enregistrés partout mais surveillés sans l’être ...

    Francis Cousin a produit une analyse intéressante sur le sujet :
    https://www.youtube.com/watch?v=ZU4...

     

    Répondre à ce message

  • Ne pas oublier le gel des avoirs iraniens sous Carter et toujours d’actualité qui a l origine portait sur 120 milliards de dollars et qui en vertu des accords signé entre Obama et l’Iran devaient etre restituer à ce dernier cette année....

     

    Répondre à ce message

    • #1968445

      Ouais j’ai vu ça aussi, dans une emission russe, ils parlaient d’une clause prévoyant la restitution de 150 milliard $ d’avoir à l’Iran ...

      Bon, là tu comprends qu’au final les US n’auraient jamais respectés cet accord..

      Franchement ; l’Iran a vraiment cru que les US étaient disposé à rendre leur buttin ??

       
  • #1968393

    Dans le jeu de cartes des Ricains, il y a "guerre sur le sol européen pour l’Ukraine avec la Russie" si jamais y a plus moyens de se faire de vrais billets pour compenser les faux ...

     

    Répondre à ce message

  • #1968586

    Qu’elle résistance en carton pâte, pourquoi n’ont-ils pas fait de même avec la Russie en contournant les sanctions, qui elles plombent considérablement notre économie alors ? Trump a déchiré cette accord farfelu pour une bonne raison, les États-Unis se sont fait soulager de 1 milliards de dollars afin de couvrir une affaire de corruption mêlant la CIA, le FBI et un oligarque russe, cette accord nucléaire n’est qu’un trompe l’œil pour un autre accord secret ou l’Iran
    avait menacé de révéler cette magouille, ils ont du payer pour acheter leur silence. Mais sa les journalopes prennent bien soin d’occulter se détail.

     

    Répondre à ce message

  • #1968588

    Qu’elle résistance en carton pâte, pourquoi n’ont-ils pas fait de même avec la Russie en contournant les sanctions, qui elles plombent considérablement notre économie alors ? Trump a déchiré cette accord farfelu pour une bonne raison, les États-Unis se sont fait soulager de 1 milliards de dollars afin de couvrir une affaire de corruption mêlant la CIA, le FBI et un oligarque russe, cette accord nucléaire n’est qu’un trompe l’œil pour un autre accord secret ou l’Iran
    avait menacé de révél er cette magouille, ils ont du payer pour acheter leur silence. Mais sa les journalopes prennent bien soin d’occulter se détail.

     

    Répondre à ce message

  • #1968612

    Dire qu’il y en a qui croient encore que les ricains sont nos amis...

     

    Répondre à ce message

  • Bon, on me lira ou non chez E&R maison Mère.
    Il y a en fin d’interview, sur la vidéo présentée, une petite partie sur la venue en France de « prêcheurs » musulmans à l’occasion du Ramadan.
    Compte tenu du contexte actuel dans mon Pays, il me semble qu’E&R qui prône la « Réconciliation » à le devoir d’ouvrir ce « débat » sur le Site.
    On peut en parler non ?

     

    Répondre à ce message

  • Faut croire que La Croix est un organe de la gauche talmudo-reptilienne.

    https://www.la-croix.com/Journal/La...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents