Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Guillaume Canet exécuté par GQ et les LGBT pour une caricature de "l’homme" moderne

Le magazine GQ est un magazine pour hommes. Théoriquement. Car dans le petit conflit hautement symbolique qui oppose le comédien et réalisateur Guillaume Canet aux dingos haineux du lobby LGBT, le mensuel a pris courageusement position pour... le lobby gay.

 

Voici l’objet du litige pour ce procès du mal-pensant du jour (la photo d’origine sur Instagram a été retirée par l’acteur) :

 

 

On y voit deux photos accolées, celles du symbole viril des années 60, l’acteur US Steve McQueen (il y avait aussi Marlon Brando dans le genre) et une tapette de défilé actuelle. Rien de bien méchant, une simple juxtaposition qui donne une idée de l’évolution non pas des hommes, mais de ce que la socioculture veut en faire.

Car il y a toujours de vrais hommes, il y a toujours des homos, qui ne sont pas forcément de faux hommes, il y a des folles, mais il y a des métrosexuels ou des hommes genrés. Ces derniers sont une fabrication de la dominance culturelle, qui aimerait que les traits virils des hommes soient effacés.

 

JPEG - 247.8 ko
La tribu des Romains a d’abord volé (puis violé) les femmes de la tribu des Sabins

 

Pourquoi ? C’est tout bête : quand un envahisseur – par exemple les tribus barbares il y a 3 000 ans en Asie mineure – débarquait quelque part, il butait en général les hommes en état de combattre ( de 15 à 45 ans), laissait les vieux mourir de faim, gardait les jeunes filles et les enfants.

Ces survivants étaient ensuite élevés pour devenir les futures pondeuses des envahisseurs (qui ne se trimballaient pas toujours avec bobonne, qui restait dans la yourte avec les chiards plus loin à l’est) et les futurs guerriers de leurs nouveaux maîtres. Mais, partout et toujours, la résistance potentielle à un nouveau pouvoir jette son dévolu sur les hommes.

 

JPEG - 44.2 ko
Trudeau montre l’exemple aux hommes

 

C’est ce qui se passe avec le nouveau pouvoir socialo-sioniste, qui se sert du bélier LGBT (respect des femmes, des gays, des minorités sexuelles même les plus rares, les plus insolites ou les plus sordides) pour réduire la virilité synonyme de résistance.

C’est pour cela que les Américains tiennent tant à leurs armes, même si ça cause plus de 10 000 morts par an dans les rues et les écoles. Certains peuples ne veulent pas que leurs prérogatives viriles soient éradiquées.

Et ce n’est pas de l’homophobie : il s’agit avant tout d’une prise de conscience politique. Quand les Allemands sont arrivés en Biélorussie et en Ukraine en 1941, ils ont rapidement éliminé les hommes qui auraient pu devenir des partisans dans les forêts environnantes. Juifs, communistes et autres résistants potentiels à la Wehrmacht ou la SS ont été décimés.

 

JPEG - 63.3 ko
Kiev, Ukraine, 1941 : l’armée allemande élimine les juifs, les communistes et les partisans

 

En se faisant fusiller virtuellement par les activistes des réseaux sociaux, activistes qui travaillent objectivement pour le pouvoir, celui qui impose le modèle dominant, le pauvre Guillaume Canet prouve à son corps défendant qu’il y a une stratégie de dévirilisation en cours.

Cela n’empêche aucun homme en France aujourd’hui de s’affirmer « homme », mais il sera plus difficile d’être viril dans les années qui viennent.

La virilité, aujourd’hui incarnée par Trump et Poutine, est devenue un axe de résistance au mondialisme de la marchandise et de la féminisation (qui vont ensemble). Macron et Trudeau sont déjà les incarnations de ce changement de régime culturel, et peut-être civilisationnel.

Regardez les chaussettes aux motifs de sextoy – clin d’œil clitoridien lourdingue aux homosexuelles – que portait Trudeau au dernier sommet de Davos :

 

Chaque homme en 2018 pourra choisir entre Justin Trudeau et Vladimir Poutine, ou le mannequin de la photo et Steve McQueen.

La Star de Bullit était à Paris en 1964 pour la promo de son film La Grande évasion (The Great Escape) de John Sturges. Il avait auparavant crevé l’écran dans Les 7 Mercenaires (The Magnificient Seven) – qui a d’ailleurs connu un remake en 2016 – toujours de Sturges. Il tournera encore, dans sa filmo très concentrée, Le Kid de Cincinatti, LE film sur le poker avec l’immense Edward G. Robinson, puis L’Affaire Thomas Crown et enfin Guet-Apens.

À Paris, Steve se balade avec sa Winchester au canon scié – tout un symbole – qui l’a rendu célèbre dans la série Au nom de la loi :

 

 

Dans sa filmographie, Guillaume Canet essaye de défendre une certaine image de l’homme. Cependant, dans son avant-dernier film Rock’n roll, où figurent malheureusement Kev Adams et Gilles Lellouche, il en montre surtout la faiblesse car le héros a peur des femmes et de son image :

 

 

Si Guillaume Canet veut sortir des affres dans lesquels l’homme d’aujourd’hui se débat et dans lequels il a été plongé volontairement (pour le noyer), il doit tout simplement assumer sa virilité, malgré la pression socio-culturelle. Après, que les chiens et les chiennes aboient, c’est de la petite bière...

Comprendre les évolutions sournoises pour les combattre,
avec Kontre Kulture :

 

La dévirilisation programmée du cinéma français, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ne serait-il pas le fils du grand rabin (ou directeur) de la synagogue de Paris ? Si c’est le cas, on va avoir un affrontement de hobbys.

     

  • Le danger d’identifier tel personnage (comédien ou autre) à un idéal masculin, c’est que sous la pression des réseaux infects que nous savons, il œuvre secrètement pour leur compte, quand il n’est pas déjà acquis à leur cause.

    Exemple : Coluche qui usait de propos racistes, non pour dénoncer l’immigration galopante, mais bien pour ridiculiser les nationalistes. De tous temps, le showbiz (comme l’ Église, d’ailleurs) auront plutôt servi les causes maléfiques, qu’autre chose. Méfiance !

     

    • Remarque judicieuse !

      Culeche a grandement contribué a instiller l’image du français beauf, forcément grotesque.

      Vivants de nos jours, ce gros débile serait des rangs d’en face, aucun doute la dessus. Les comparaisons avec Dieudonné me font d’ailleurs toujours tiquer : c’est insultant pour dieudo..


    • @GERARD R. @Le malicieux

      Pas trop d’accord avec vous, parce que vu d’ici on a un recul de trente ans !
      Ce qui change pas mal de chose par rapport à ce qu’on pouvait voir et comprendre à l’époque...

      Dans 3o ans, Dieudonné aussi aura sans doute dit pas mal de conneries, non ?


    • Vous êtes bien trop affirmatif @Le malicieux. Quand il a « disparu », Coluche, ce « gros débile » comme vous l’appelez, opérait plus que probablement un tournant dans son discours et son travail pour des raisons de réflexion personnelle, de rencontres et autres. Les gens peuvent évoluer. J’ajoute que les bandes audios du spectacle qu’il préparait au moment de sa mort ont disparu. Ceci pour votre information :
      https://youtu.be/W8oHGPnR9q4


  • De toute façon, on en est au point où être un homme ou une femme n’a plus vraiment de sens, et c’est bien le but recherché, assumer sa virilité ou sa féminité qui devrait aller de soi sans se poser de question, devient insupportable, parce que réactionnaire, en ce qui concerne ces nouveaux films, je les trouve vulgaires, pas drôles, mal interprétés, et tellement décalés par rapport au pays réel, les hommes et les femmes sont en permanence humiliés, ces personnages sont déprimant,leur histoire laisse indifférent, bref payer pour aller voir ça ?


  • Vous connaissez UN SEUL journaliste, bobo, politique ou membre de la graaaaannde famille du show-biz venir au boulot en robe, collant, botte ?
    Aucun ne s’applique ce qu’il prône pour les autres. Donc arrêtons ce cirque, ou plutôt ce bordel.

     

  • Steve MC Queen c’était autre chose... quand même !

     

  • Il faut arrêter dêtre choqué pour si peu. Désolée mais tous les jours les hommes portes des slims qui leur font des jambes de femmes d’ailleurs de dos parfois on ne sait pas si c’est une femme ou un homme.
    Il y beaucoup de transgenres partout au cinéma dans la musique des hommes sont devenus des femmes et personne ne le souligne ni ne s’y intéresse réellement.
    Donc un défile de mode homme en tenu de femme c’est finalement tout à fait normal rien de choquant.

     

    • Allez dire ça sur « Têtu », ici, on tiens à nos burnes...


    • Pas besoin de parler de choquant ou pas choquant, c’est surtout d’un ridicule achevé. Point barre.


    • Je fais un constat du quotidien de la société francaise je ne parle pas des lecteurs d’ER qui représentent pas la société française désolée de vous le faire savoir vous êtes juste une poignée de resistants.
      Ce que je voulais dire c’est qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil et ça ira de mal en pis quand les transgenres vont faire leur coming-out.


    • « Je fais un constat du quotidien de la société francaise je ne parle pas des lecteurs d’ER qui représentent pas la société française désolée de vous le faire savoir vous êtes juste une poignée de resistants. »
      Un peu d’humilité svp ! Ce sont plutôt des choses qu’une poignée d’idéologues paumés essaient d’imposer à une société globalement réticente (comme pour l’immigration et bien d’autres choses encore) plutôt qu’un constat du « quotidien de la société » (sic). Quant au fait d’être un résistant, même si évidemment on se plairait à le croire, laissez les gens en juger pour eux-mêmes. Résistant est en ce qui me concerne un peu excessif. Et puis les choses bougent et ne sont donc pas figées, les opinions comme le reste. En terme de conflits, on n’a encore rien vu. Pour le moment, s’agissant du type d’agression évoquée ci-dessus, on n’en est qu’au stade visuel ! :-) Enfin, je note tout de même que la conclusion de votre second commentaire, pertinente, contredit celle du premier. Et tant mieux donc.


  • Avec les hommes occidentaux d’aujourd’hui, mon epouse me dit on risque rien
    Oui !! ils vont nous défendre, en offrant leurs culs à Daesh !
    On risque rien
    Elle a raison mon épouse comme Soral


  • Probablement une opération sous faux drapeau, le type semblant plutôt côté femelle, quant à son élevage de bouses, pitié.
    Steve c’est un acteur comme la France n’en a jamais eu et n’en aura jamais, bien que comme le faisait remarquer N. Roeg, il ne joua jamais les lâches ou les poltrons, donc pas un comédien véritable. Sans doute touchons nous là aux limites de cette industrie visuelle, on attend d’après un physique une action prévisible et une narration chronologique, suivre la vérité ou l’anti-réalité fictionnelle.

     

  • J’aime bien Guillaume Canet ! Il dégage une simplicité toute virile.
    "L’histoire est un perpétuel recommencement", "L’avenir est un présent que nous fait le passé".
    Le passage sur les invasions est très intéressant pour comprendre les dynamiques civilisationnelles, rien n’a changé, en réalité, depuis cette époque.
    Le confort civilisationnel amène à la libération des femmes et à la société marchande (qui vont de pairs), or ces sociétés se font balayer par d’autres plus patriarcales et austères.


  • Steeve Mc Queen ressemble étrangement à Alain...
    Il a joué dans une série que mon défunt Père aimait : "au nom de la loi"

    Sa virilité, sa beauté, sa blondeur, la couleur de ses yeux (bleus), sa carrure, mais surtout, ses succès auprès des femmes... :) Tout comme Alain, ahhhh...

    Il me fait juste penser à Alain et c’est tout ce que je voulais dire.


  • La photo 1960-2018 aurait pu également être illustrée avec par exemple Pierre de Brague à gauche et Conchita Wurst à droite, ou encore Soral versus Conversano se trémoussant le cul à l’air. Ceci dit pour signifier que tout espoir n’est pas perdu ! :-)


  • La tafiole est très tendance de nos jours .C’est vrai que Steve McQueen ,ça avait plutôt de la gueule à cette époque ,maintenant faut que les femmes tâtent la marchandise avant pour savoir si tout le monde est la ,et si c’est un vrai poulet de Bresse .

     

    • Comme on dit au Vatican":Duas habet et bene pendentes "....Pas besoin de traduire ?


    • Je ne vois vraiment pas quel homme, dans les rues de mon village, pourrait accepter de porter des vêtements comme sur la photo à droite : même si le ridicule ne tue pas, aucun ne voudrait subir les quolibets des autres hommes, comme ceux des femmes, d’ailleurs.
      ... Ou alors, ce serait pour une soirée déguisée où tout le monde en ferait autant. Le rire étant une excellente façon de se divertir. Chez nous, les hommes sont encore des hommes. Même s’ils n’ont pas les muscles de Steve.

      Pas certain du tout que les dépravés parviendront à "enrôler" un maximum de vrais hommes.


  • Je ne dis pas que le pays d’ici n’a pas eu des bons acteurs, mais hélas je suis obligé d’admettre que beaucoup de ceux des E.U. sont "autres". C’est un peu compliqué à expliquer, les exemples de John Wayne ou Gary Cooper me viennent immédiatement à l’esprit, ils vous transportent ailleurs, dans une autre dimension.
    Attention j’aime beaucoup Bébel ou Delon aussi hein mais ils sont unidimensionnels.


  • Parmi les réactions qu’on aperçoit à droit, photo-montage, il y en a quand même un (ou une) qui vient nous dire que c’est "une preuve que les mentalités évoluent"...

    Peut-on parler d’évolution quand un homme s’habille avec une robe et des bottes de femme ?

     

  • Entre les métrosexuels, la mode rappeur, les percés -tatoués- coupe de cheveux bizarroides je dis non merci..
    Les femmes les vraies sont naturellement attirées par ce qu’ elles ne sont pas physiquement et mentalement c’ est pour ça que l’ homme et la femme se complètent .. Comment une femme digne de ce nom peut- elle être attirée par le spécimen de droite.. ?? Rien de viril c’ est juste repoussant ! Quel est le projet si l’ homme ressemble de plus en plus à une femme ( physiquement et mentalement) et inversement pour la femme . On gomme les différences donc tout ce qui attractif entre les deux sexes.. fatalement la femme sera attirée par la femme et l’ homme par l’ homme...d’ où toute cette propagande du sexe indifférencié...ces suppôts de satan veulent nous rendre homosexuels...de cela découle la destruction de la famille traditionnelle( couple hétéro avec enfants) , qui amène le couple homosexuel à la gpa à la banque de sperme ... etc etc !
    Je comprends encore plus aujourd ’hui l’ avertissement divin qui interdit formellement que l’ homme imite les femmes et inversement , dans les habits les manières : cela mène à l’ homosexualité et à tout ce qui en découle ..C est pour ça que le fêminisme est ultra dangereux.. C’ est la destruction progressive de l’ harmonie naturelle entre l’ homme et la femme et la destruction inéluctable de la famille traditionnelle donc de la société donc de la civilisation...

    Quel vrai mâle ce Steve McQueen ! Il est à croquer :) !


  • Et les nobles de la cour de Louis XIV qui portaient des collants, des perruques et du maquillage, ils n’étaient pas virils ? Pourtant lorsqu’il fallait se battre à la guerre ou en duels ils étaient très valeureux.

     

    • Ces attirails n’étaient pas des marques de féminité mais plutôt de finesse et de bon goût, de distinction et de modernité, comme étant des atouts de superiorité de l’esprit, par opposition aux formes primaires des vetements des tribus indigènes et sauvages des colonies de l’époque. Il y a eu un mouvement inouï en France sur la noblesse, qui a délaissé les armes pour manier la phrase. Cette feminisation (non controlee) du guerrier s’est avérée destructrice pour la noblesse. La suite on la connait. Effectivement il s’agit d’un bel exemple qu’il faut retenir.


    • Féminisation due à Louis XIV, qui voulait mater la noblesse (traumatisme de la fronde des Princes).
      Ce bon roi Catholique a été le fossoyeur de son régime pour la suite ; Devenus pour beaucoup des pédales, les nobles devaient forcément se faire niquer cent ans plus tard.
      En revanche, même s’ils étaient "franc-maçons", la noblesse d’empire, avait des couilles comme des melons : les types se sont fait sur les champs de bataille, comme jadis les ancêtres des nobles du royaume. Avant que leurs valeurs ne se galvaudent parmi leurs descendants.


  • « Dans sa filmographie, Guillaume Canet essaye de défendre une certaine image de l’homme. Cependant, dans son avant-dernier film Rock’n roll, où figurent malheureusement Kev Adams et Gilles Lellouche, il en montre surtout la faiblesse car le héros a peur des femmes et de son image :... »

    Certes, mais dans Mon garçon de Christian Carion (2017) Guillaume Canet tient un rôle des plus virils puisqu’il recherche les kidnappeurs de son fils en usant de méthodes illégales. Steve McQueen aurait pu tenir ce rôle de père prêt à tout pour parvenir à ses fins.


  • Je dois vivre dans un Magic Kingdom : pas une seule des poulettes alentour, de 15 à 79 piges ne votent pour le short de droite, pourtant de gauche...
    Toutes celles qui gravitent par ici ont en horreur les fiotes, ce qui ne fait pas d’elles des homophobes, pour autant : mais tant qu’à faire d’être protégées (puis « secouées »), elles préfèrent une certaine force de persuasion, comme une emprise.
    En tout cas, si vous avez des photos de gazelles aimant le calendrier 2018 ci-dessus proposé, il faut me les balancer dans les photos de la semaine, parce que franchement, je ne vois pas.
    Bon, vous me direz que le Duc de Guise n’était pas réputé pour être une tapette, bien au contraire, et, cependant, portait-il la fraise à godrons : mais c’était une autre époque...

     

  • La dégénérescence permet de ne plus penser normalement, aussi non vous avez aussi l’opium du peuple pour détourner le regard, le football !
    PS : en France déjà qu’on ne peut plus poser des questions, des lois empêchent celà, alors être affirmatif, quel outrage !


  • Vous appelez Canet à avoir des couilles, mais lui veut garder son taf et son blé. Il y a là un dilemme sémantique, anthropologique, voire ontologique...

    De là vient peut être l’expression : "avoir ou se faire des couilles en or" !


  • De mémoire, la dévirilisation des hommes a été théorisée par (entre autres) Machiavel dans Le Prince (un opus dans lequel il donne des conseils de gouvernement au Prince)... ça date de 1532.

     

  • Les Allemands pendant la WW2, est-ce qu’ils exécutaient certaines populations civiles de façon systématique à l’Est ? Ou bien en représailles - fusillades d’otages - à des exactions et attentats commis contre leur armée par "les partisans" donc des civils ? C’est important de le savoir...

     

    • Ils faisaient à l’Est come à l’Ouest, ils fusillaient les partisans, c’est-à-dire les civils qui prenaient les armes sans porter d’uniforme, ce qui est interdit par les lois de la guerre et ne permet pas de bénéficier du statut de prisonnier de guerre.


    • Exécutions systématiques et préventives, c’est ce que dit la doxa, comme en témoignent les interrogatoires d’Otto Ohlendorf dont furent tiré un livre (lu, mais que je ne retrouve pas...), mais lorsqu’on a pris conscience du mensonge global de notre société sous contrôle oligarchique bancaire et sioniste, il est permis, pour ne pas dire impératif, de tout remettre en cause.
      Non pas nécessairement de tout mettre à la poubelle, mais de tout mettre en doute... et de reprendre quelques études, ce qui nécessite un peu de courage et aide à s’affranchir de l’aliénation audiovisuelle...

      La lutte anti-partisans fut bien réelle et tout à fait légitime : ce sont les Allemands qui ont inventé les commandos de chasse, on pourra lire le récit autobiographique de Walter Hartfeld "Les guerriers solitaires" (Editions France-Empire) pour mieux connaitre le sujet. L’armée française déclinera avec succès ce concept d’emploi d’unité spéciale dans les guerres contre-insurrectionnelles d’Indochine et d’Algérie.


    • Merci beaucoup pour ce conseil de lecture Capitaine !
      Il me semble que Guy Sajer traite aussi du sujet dans Le Soldat Oublié, faut que je relise les passages...


  • raz le bol de cette société de dégénérés où ils pervertissent tout ce qu’ils touchent et censurent ceux qui ne pensent pas comme eux.
    Merci à E&R de parler de ces articles et autres, de nous ouvrir les yeux, mais perso c’est démoralisant.


  • Il faut retweeter cette image massivement


  • Eh les mecs !
    Voyons le positif, plus il y aura de travestis, et plus les hommes auront de femmes à leurs pieds !

     

  • J’espère ne pas être le seul à ne pas être barré dans leurs trucs et n’avoir vu sur les chaussettes de Trudeau que des...canards !
    Du coup , je vais quand même demander à ma femme pourquoi elle m’appelle , de temps en temps , "mon canard".


  • Le propre de la décadence, c’est d’être perçue comme moderne.


  • Moi les films français, ça ne passe plus, quels qu’ils soient. En fait, les américains pas plus non plus. Et c’est vraiment une grosse perte de temps en bout de ligne.


  • ça n’est pas de savoir sa nature sexuelle qui dérange, mais ce sont des abrutis de pseudo-couturiers qui nous ressortent des serpillères en faisant croire que ce sont des vêtements !!! Et le pire, ce sont ceux qui regardent ces défilés !


  • Référence à Brando en tant qu’homme viril ! Même s’il présentait cette image, il n’en était pas moins l’amant sado maso de james dean et si je me souviens bien, sa fille Cheyenne qui s’est suicidée a été sa victime sexuelle.
    Le diable se cache derrière de bien belles apparences. Et le diable n’est ni mâle ni femelle ...
    ça laisse à réfléchir


Commentaires suivants