Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Harcèlement sexuel par les "racisés" : le gros bug féminisme-antiracisme

 

 

Quand les féministes du verbe et les tenants de l’identitarisme anti Blancs se rejoignent, tout est possible. La preuve : des représentants de cette engeance, emmenés par l’ineffable Éric Fassin, se sont coalisés pour dénoncer la pénalisation du harcèlement de rue annoncée par Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes au prétexte qu’elle viserait… les hommes « racisés », comme on dit chez ces gens-là, autrement dit des non Blancs.

 

La joyeuse bande a signé dans Libération une tribune intitulée « Contre la pénalisation du harcèlement de rue ». Première surprise. Comme l’écrivent les signataires : « On pourrait se réjouir que le droit des femmes à la ville fasse l’objet de l’attention publique ». On pourrait, en effet, même si les insultes et le harcèlement sexuel sont déjà considérés comme des infractions. Dans ces conditions, on peut se demander s’il est nécessaire d’en rajouter une couche, d’autant que l’agression en question ne sera guère facile à prouver. Passons.

Pour nos signataires, ce n’est pas le problème. Non, ce qui les inquiète au plus haut point, c’est qu’ « en insérant la catégorie "harcèlement de rue" dans le domaine pénal, la rue devient précisément la cible renouvelée des politiques publiques. Du même coup, elle vise les populations qui l’occupent, lesquelles appartiennent souvent aux fractions paupérisées et racisées ». Lumineux.

Voilà comment on réussit une double performance de haut vol : 1) Considérer que les « racisés » constituent l’essentiel du bataillon des harceleurs de rue. 2) Décréter que ces derniers doivent être blanchis d’une telle accusation (si j’ose dire) sous prétexte que leur statut de « victimes » les absout de toute condamnation. On croirait lire Houria Bouteldja, l’égérie des « Indigènes de la République » lorsqu’elle écrit que le viol d’une femme noire par un homme noir est une affaire intracommunautaire alors que le viol d’une femme noire par un homme blanc est un crime.

Lire l’article entier marianne.net

Une expérience de drague massive pour Sélim :

 

Différentes façons d’aborder une femme :

 

Plus sérieusement, pour les racisés qui draguent trop lourdement, voici une petite démonstration efficace (mais effectuée par un non-racisé) :

Amour, drague et bestialité,
tout est sur Kontre Kulture

 

La difficile distinction entre drague et harcèlement, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Derrière ce phénomène, il y a la perte de l’éducation et de l’élégance à la française (grâce à Mai 68, la pornographie et une immigration massive aux mœurs différentes). Adieu la ’Carte du Tendre’ d’il y a quelques siècles... On peut toujours rêver de métamorphoser ces mâles frustres (souvent étrangers mais pas que) en Cyrano de Bergerac. Mais pour ça, il faudrait que la République renonce à avoir des citoyens abrutis grâce à l’Endoctrinement National.

     

    • On voudrait que Nazi soit l’acronyme de NAtional SoZIalismus.
      C’est très bien mais les règles exigent que les premières lettres, les deux premières lettres, voire syllabes, composent un acronyme.
      En gros, National Sozialismus aurait dû donner "NASO".
      Pour la faire courte, l’acronyme NAZI correspondrait davantage à... NAtional ZIonismus.


    • Oui mais le mot nazi est tout sauf un acronyme en réalité.
      Historiquement il existe trois versions :
      - la première veut que cela soit une simple abréviation(la complexité et la longueur de certains termes pousse les allemands à abréger). Ainsi cette version veut que le mot NationalSozialist fut trouvé trop long par les opposants allemands eux-mêmes et qu’ils trouvèrent que l’abréviation du mot, donc "nazi", était nettement plus facile d’usage. N’oubliez pas que celà se prononce « natsionalsotsialismus »,qui devient « natsi », une forme de syncope en définitive.

      - la seconde version veut que ce mot soit apparu en 1930 dans la presse britannique, puis là, les différentes légendes abondent quant aux origines. Certains pensent que cela vient du mot nasi qui fait référence au nez, nasal, et par extension aux crottes de nez, permettant alors de salir l’image du Reich dans l’opinion publique.

      - enfin en français, certains pensent que cela évoque la blennorragie, plutôt l’état lié à la maladie, et que ce mot deviendra le mot « naze » en français. Je pense qu’il est possible de trouver plus de détails sur ce point en fouillant un peu le net.

      Voilà les trois explications les plus communément avancées


    • La carte de Tendre :). Brassens se gourre...


    • Nazi : NAZIonalist . Sobriquet qui aurait été inventé par les communistes .


    • C’est plutôt le diminutif de ashkeNAZI...


    • Nazi signifie ’ Les Seigneurs ’ en linguistique Indo - Européenne.
      Des villes se nomment ainsi dans la vallée de l’Indus, berceau de l’Aryanisme .Les Aryens étant des Nordiques venus, entre autre, de l’actuel Ukraine, ayant occupé la haute vallée de l’Indus et considérés par les Dravidiens (peuple autochtone) comme des seigneurs.
      Le National Socialisme et le mouvement Nazi n’ont rien à voir .


  • On voudrait développer le racisme on ne s’y prendrait pas autrement qu’en encourageant les migrants dans leurs comportements les plus détestable.

     

  • un migrant ne peut pas etre un harceleur,il est en France pour remplacer le brave gaulois typique avec baguette bouteille de rouge et berèt basque à la tète.
    on l’a aussi invité pour offrir au patronat une main d’oeuvre taillable et corvéable à merci mais surtout non syndiquée.

     

  • Magnifique ! Le boomerang a été lancé fort, on l’avait presque perdu de vue, mais non, il revient de loin. Ça va faire mal et je me réjouis du spectacle.


  • Moi je drague dans la rue.

    Enfin par rue j’entends la ville excepté les bars et les boîtes de nuit : rue, parcs, gares (oui oui), magasins...
    Et bien j’ai eu bien peu de retours « négatifs », c’est-à-dire de femmes qui me répondent « Nan mais j’ai pas envie de discuter » ou « please go ».

     

  • Il est juste que chacun ressente les conséquences de ses actes et de ses opinions. Pédagogie du réel. En Suède par exemple, les femmes en roue libre (grâce à la lâcheté complice des hommes qu’elles élèvent) en sont arrivées à créer l’exacte société qu’elle dénonçait avant que leurs idées ne la fasse naître ! Il est officiellement conseillé aux femmes suédoises de ne pas sortir à la nuit tombée, par le truchement du féminisme.

    Pour les albionophones :
    https://heartiste.wordpress.com/201...


  • Les bras m’en tombent.


  • On peut plus draguer une seule fille maintenant sans se faire traiter d’harceleur, sauf si t’as une grosse teub que tu mesures 1m90 là par contre ça change la donne, les nanas tombent comme des mouches et disent rien comme par hasard.

     

  • "Et si vous ajoutez à ça le bruit et l’odeur, le travailleur français sur le palier, il devient fou."
    Ha ha ha ha ha, sacré Chirac !!!!!


  • @Reportage édifiant sur le harcèlement des femmes par des migrants à Paris. Quand le gvt va-t-il ouvrir les yeux ?

    C’est pas au gouvernement d’ouvrir les yeux. Le gouvernement sait très bien ce qu’il se passe, il l’a provoqué volontairement. Ce qui se déroule est conforme au plan mondialiste, Macron a été "élu" par ses maitres dans ce but. C’est au peuple français d’ouvrir les yeux et de se sortir les doigts du cul pour reprendre le contrôle de son existence, sinon il va bientôt disparaitre. Ouvrir sa gueule pour dénoncer quelque chose publiquement est inutile et suicidaire : on s’expose juste à une violente répression (judiciaire, sociale, fiscale) qui nous neutralisera avant de pouvoir faire quoi que ce soit.


  • Quelle époque de dégénérescence où il faut même du coaching pour la drague alors c’est un comportement inné vieux comme le monde ! L’humain est la seule créature terrestre qui a besoin que des "experts" viennent lui expliquer les rudiments de la survie : comment séduire, comment copuler, comment manger, comment marcher, comment prendre soin de ses enfants, comment dormir, comment respirer...infantilisation totale d’homo sapiens !
    Il n’y a pas encore si longtemps tout ceci faisait partie de la sagesse populaire, soit de l’ordre de l’instinct, soit de l’ordre de la transmission inter-générationnelle de savoirs-faire ancestraux. Il n’y avait pas des "experts" stipendiés par le Capital pour t’expliquer comment fourrer ta quéquette...

     

    • pas d’accord avec vous. les secrets des pickups artists sont amha a democratiser le plus possible et c’est une bonne introduction a la psychologie,psychanalyse toussa. plus agreable que lucien cerise ;) ( que j’apprecie enormement par ailleurs) /

      tous les mecs devraient avoir lu mystery ou du moins tous les mecs ayant des difficultes avec les nanas devraient le lire amha.


  • On dit bien : "Ma femme me harcèle pour que je lui achète une petite culotte, etc. sans qu’il y ai alors une victime mâle, d’ intention malvaillante et de préjudice.. Raz le bol de toutes ces lois sexistes contre les hommes ! Qui n’ont pas l’air de vous choquer ici ! Ainsi l’Etat s’arroge le droit d’ériger "en politique publique" le racisme contre l’homme, dans l’indifference des hommes ! Pauvres mecs que vous êtes tous !

     

    • Pour la dernière phrase dite, le "tous" m’incluant... pour toi mon vieux Jo, se serait un coup de boule direct et je te finis à coups de lattes en sifflotant.
      Je demande donc à la modération d’èpargner aux lecteurs des humiliations auxquelles nous ne pouvons répondre.
      Lorsque Soral a fait danser Conversano, parmi des explications politiques, il a eu une phrase qui m’a intéressée : "Je viens du monde de la violence..." et je vois très bien de quoi il parle. C’est pour cette raison que nous nous en tenons à l’écart et faisons un cheminement vers l’esprit. MAIS l’humiliation n"est pas soutenable, aux gens de cette origine. Et de ma vie entière, à mes frais, je n’ai laissé passé ce genre de phrase. Aucune autorité n’a pu me faire courber sur ce point, ni professeur , ni employeur, ni athlète, ni psychologue, ni maître à penser. Et le mec peut faire 1 mêtre 90, j’y vais. Question d’hygiène mentale.
      Aussi vieux Jo, je t’aurais sous la main, je te ferais danser. Gauche du travail, droite dans gueule, droite des valeurs, gauche dans ta face.

      En toute amitié, kamerade Joe.


  • Pour qu’il y ait égalité, il doit avoir ressemblance ? Ces migrants parlent le français mais n’ont rien d’un habitant de la France...qu’ils adoptent nos us et coutumes et ils seront les bienvenus.

     

  • La première drague c’est la gueule, basta.

    En étant beau ça passe, tout passe, même dans un tribunal.

    Les coachs, la tchatche & Co : inutiles si le physique ne suit pas.

     

  • C’est quoi le concept ? Racisées ? Pourquoi pas racialisées ? C’est aussi con mais plus correct .
    Y a plus qu’a créer un mouvement d’ anti racisation de la société et punir les sales blanches qui refuse d’accueillir les bittes racisées .


  • Marrant l’exemple de drague "efficace" : une fille divorcée avec des enfants et en couple, qui hésite pas à se balader avec le premier inconnu qui se présente et qui l’embrasse au bout de quelques minutes. Je sais pas si c’était le meilleur exemple à montrer. Sinon ça donne quoi avec une fille qui n’est pas une nympho ?


  • Au début, tout se passe dans le regard, quand vous les croisez. On voit facilement lorsqu’une fille est potentiellement intéressée. Ce qui ne veut pas dire que c’est gagné d’avance, hein.

    Elles se passent la main dans les cheveux, en détournant le regard, puis vous en lance un nouveau juste après, généralement. C’est un signe qui trompe rarement. C’est un réflexe. C’est inconscient. C’est plus fort qu’elles. Elles sont très mauvaises feinteuses.

    Il ne faut pas hésiter à y aller. Même si ça ne mène à rien. La clef, c’est de ne pas insister lorsque vous voyez que l’alchimie ne se fait pas.

    Une de perdue, dix de retrouvées ! Comme dirait l’autre...

    Après, ça dépend des gens. Je me fais souvent "mater". Ça aide, je pense. Et généralement, ce sont les filles qui viennent toutes seules.

    C’est sûrement les origines italiennes. Elles sentent que j’adore les femmes. Ha ha ha !

     

  • La drague dans la rue c’est vraiment lourdingue ,c’est encore vivre dans le monde factice de l’apparence .Ce n’est pas parce qu’une fille a un beau ..visage.. disons,qu’elle ne ruinera pas ta vie et ton compte en banque .
    Quand au harcèlement de rue, c’est typique de certains pays.
    La main au cul fait partie des pratiques de mépris des femmes étrangères dans tous les pays non Occidentaux(en revanche il serait très mal vu de faire de méme aux femmes de ces pays) tout le monde le sait .
    Après, il y a des limites au comportement de certaines filles qui se baladent le ventre ou les seins à l’air. Pour étre respectée,il est bon de se respecter soi méme et de garder un minimum de décense en public .Les flics des séries TV US qui enquêtent les miches à l’air au milieu de males indifférents,c’est du fantasme,qu’on se le dise.Les femmes flics US ressemblent surtout à Silvester Stallone .


  • Il s’agit simplement de détourner l’attention des gens des vrais problèmes qu’ils connaissent et ne peuvent plus voir.


  • Le plus pénible dans toute cette hystérie féministe, ce sont les contradictions des femmes elles mêmes. Plus le temps avance, plus les femmes sont provocantes et cherche à attirer l’attention du sexe opposé mais paradoxalement plus elles refoulent la gente masculine au nom du sacro saint féminisme. Evidemment, si les hommes ne prêtaient plus attention à toutes ces princesses de pacotille, nul doute qu’elles seraient les premières affectées.


  • Personne pour leur balancer dans la tronche qu’elles font du racisme, ces femmes, en laissant entendre que la majorité des chieurs sont issus de l’immigration... ?


  • Dans l’exemple 1, la drague manque de piquant, le dragueur d’intérêt, la draguée de répondant féminin. On pense juste qu’elle vient de se disputer avec son compagnon qui la délaisse, et a besoin de se venger. Sinon, pourquoi tant de docilité sans charme ? Le dragueur n’est pas particulièrement attirant.
    Observez les parades nuptiales, que diable. Il faut y mettre les formes, le temps, il faut que le mâle accomplisse un exploit, il faut que la dame n’ait pas l’air trop consentante.
    Il faut être plus beau ou plus brave que les autres. La ruse n’est pas de mise du côté masculin.


  • C’est quoi la suite ? Revenir aux écoles non-mixtes ? Une police des mœurs pour veiller à ce que nul homme n’adresse la parole à une femme dans la rue ?
    Paris deviendra Kaboul-sur-Seine si j’ai bien compris.

    On cantonnera ensuite les rencontres aux espaces virtuel du type Adopte-un-mec ou l’homme n’est qu’une marchandise que l’on met dans son caddie (bizarrement ça les dérange moins les féministes connectées pour le coup). Bah oui : avec ces féministes 2.0, pour pouvoir parler à une femme, il faut attendre qu’elle te parle... Charmant programme.

    Pourtant les dispositions légales actuelles suffisent pour punir le harcèlement sexuel et les insultes.

    Quand à Libé qui racialise la "rue" ça me fait doucement rire. La rue n’a pas de race, c’est le lieu de rencontre de tous les possibles depuis que la vie citadine existe. Rien de mieux que la rue pour faire des rencontres (que certaines femmes ne refuseraient pas d’ailleurs, mais ce sont les plus bruyantes et les plus mal embouchées qui décideront pour elles).


Commentaires suivants