Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

Une vidéo réalisée par Fais Passer l’Info :

Fais Passer l’Info, sur E&R :

Une autre vision de l’histoire avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

119 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1935512
    le 03/04/2018 par L’esclavage n’a pas de race.
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    L’esclavage n’a pas de race.

     

  • #1935535

    A Venise le splendide Quai des Esclavons, bordé, entre autres merveilles, par le palais des Doges, rappelle que les esclaves-slaves y étaient débarqués .


  • #1935540

    On sait que les marchands d’esclaves noirs, présentés toujours comme des Arabes mais qui étaient en fait juifs, châtraient les esclaves mâles . En faisaient-ils autant des Blancs ? C’est probable mais on ne doit pas oser l’écrire .

     

    • #1935580

      Tout-à-fait ami et pour ceux qui étaient destinés au marché d’Orient ils étaient rassemblés entre autre à Verdun pour être castrés....merci qui ?


    • #1935635
      le 03/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @Foulque

      Ibn Khaldon qui n’était pas juif, mais bien arabe et musulman et pas des moindre, a théorisé sur l’infériorité racial des noirs afin de rendre la traite d’esclaves conforme au coran, les noirs étant selon khaldoun à mi-chemin entre l’homme et l’animal, ils peuvent être traité comme tel. Pas un seul penseur du monde musulman ne s’est opposé a cette ineptie ni du temps de Khaldoun ni après.

      Les musulmans ont tendance a ne pas regarder leur réalité en face et trouve toujours un juif comme responsable de leurs crimes. Le traite arabo-musulmane fut un véritable génocide dans le monde arabe et musulman.

      Je vous conseille les travaux de Tydiane N’Diane sur le sujet.
      En voici un aperçu, mais qui sait peut-être que cette historien n’est qu’un agent du mossad.

      https://youtu.be/WLDIhbZ-MK4


    • #1935676

      Ibn Khaldoun a rédigé une seule et unique phrase critiquant et les noirs ET LES ARABES (mais cela vous omettez de le dire) et cela a donné pour vous, une théorie sur la fameuse traite "arabo-musulmane", sans compter qu’il est accusé d’avoir facilité cette même traite (!).

      Sidérant de voir tant de bêtise sur un tel forum.


    • #1935701
      le 03/04/2018 par Aymard de Chartres
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @ larochejaquelin

      Ibn Khaldoun était un éminent intellectuel arabe du XIII siècle qui n’a jamais théorisé sur l’infériorité supposée des noirs par rapport aux cafés au lait ou au visage-pâle. La référence sur laquelle vous appuyez vos foutaises est le produit d’une rare désolation. Le type que vous citez est un économètre (il a bossé à l’INSEE) qui s’est essayé à l’écriture en publiant en l’occurrence un essai où il invente un supposé génocide noir - faisant le pendant à la Shoah - commis par les arabes et qui aurait perduré plus de 14 siècles.

      Tidiane N’diaye, tourmenté par la folie des grandeurs, produit des écrits perturbés peu lus et qui pourtant sont publiés par Gallimard, la maison d’édition de BHL.


    • #1935714

      Rochemachin
      je sais pas quel bouquin vous avez lu sur Ibn Khaldoun mais cela s’apparente à de la haine et de la jalousie car ce grand penseur médiéval était un vrai visionnaire honnête et incroyablement intelligent d’ailleurs il n’est pas dit père de la sociologie pour rien il a tout fait pour réhabiliter scientifiquement et sociologiquement cette population meconnue parlant en expliquant aux gens de l’époque qui avaient beaucoup d’appriori sur ce peuple que par exemple dun point de vue climatique ces gens n’avaient pas besoin de cultiver vu kils n’avaient qu’à se baisser ou lever un bras pour manger et qu’au vu de la chaleur excessive ils n’avaient aucun souci pour se vêtir et même se loger puisqu’ils ne connaissaient que 2 saisons annuelles.. Bref Ibn Khaldoun est non seulement un homme intègre et critique envers toute la race humaine en général mais en plus c’est un homme pieux un vrai musulman qui craint Dieu et qui ne va pas s’amuser à hiérarchiser sa création en se donnant des airs supérieurs car il sait parfaitement que Dieu déteste les gens qui foulent le sol avec orgueil et vous Rochemachin vous êtes un hargneux jaloux vous arriverez jamais à la cheville de ce Grand Homme


    • #1935821
      le 03/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @ Emeraude

      vous semblez prise d’un délire de persécution.
      est-ce votre religion qui crée chez vous cette agressivité ou sagit-il d’un état patologique antérieur ?


    • #1935834
      le 03/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @ une petite dédicace à Emeraude

      « Il est vrai que la plupart des nègres s’habituent facilement à la servitude , mais cette disposition résulte, ainsi que nous l’avons dit ailleurs, d’une infériorité d’organisation qui les rapproche des animaux » Ibn Khaldoun - Les prolégomènes


    • #1935844

      Les esclavagistes blancs n’ont jamais castré leurs esclaves noirs, au contraire sur les plantations les noirs se reproduisaient et leurs enfants devenaient la propriété des planteurs . La traite arabe était certainement beaucoup plus importante puisque les noirs esclaves ne pouvant plus se reproduire il fallait sans cesse renouveler le cheptel . Les négriers blancs ou juifs achetaient des esclaves noirs dans le golfe de Guinée, vendus par leurs frères de race, alors qu’il est notoire que les arabes ou les juifs pratiquaient des razzias d’africains en Afrique orientale .


    • #1935848

      Foulque remercie La Rochejacquelein pour cette vidéo édifiante . Mais il m’étonne que N’Diane ne parle pas du rôle des négriers juifs - dans les collèges et lycées français on n’en parle JAMAIS !


    • #1936685
      le 05/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @ Foulque

      N’Diane parle ailleurs des Fallachas et de la façon dont israël a traité ce problème en pleine crise internationale des territoires occupés. Une manière pour Israël de ce racheter une conscience. Je pense pour ma part que trouver des négriers juifs ici où là est un faux débat, Il l’évoque toutefois dans une autre vidéo. Dans le même esprit en France, beaucoup de tenanciers de bordel était juifs ; un peuple de commerçant qui va qui vient et qui développe une notion de l’humanisme singulière et qui n’est pas la nôtre. Ils auraient pu être chinois cela ne change pas grand chose au problème de fond. Jean-Marie dirait que c’est un point de détail.


    • #1936735

      @rochjaquelin,
      J’ai déjà adressé la question mais votre mémoire doit être défaillante ? D’un point de vue Quoranique impossible d’être racialiste... nous sommes tous fils d’Adam... Il est évident qu’il s’agit d’organisation sociétale... et pas besoin de politiquement correct pour s’interdire de dire que les comportements humains peuvent être bestiaux.. La civilisation nous différenciant des animaux...

      Nous croyons en la nature originelle bienveillante (fitrah) et nos familles (éducation) ou organisation sociale étant plus ou moins en élément corrupteur en facilitant les caprices des âmes (nafs)... chacunes ayant différentes faiblesses ou qualités (les potentielles de sa destiné), la société (ideal) étant
      un véhicule facilitant le bien et entravant le mal.

      Ça a du vous échapper qu’Ibn Kahldoun est le père de la sociologie est de facto c’est un anti-racialistes viscéral ?? Vous réfléchissez parfois ?...

      Réfléchissez à mon conseil de méditer pourquoi les protestants ont adhérés au mensonge du Penateuque comme quoi Noé aurait maudit la descendance de Cham (la race noire) !! Les prophètes selon le Quran sont des exemples de vertus... Tout ceux qui mentent au sujet de la bienveillance des prophètes abrahamiques une seule insulte : PHARISIENS !


    • #1937212
      le 05/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      # Peter

      Je ne sais pas si je réfléchis contrairement à vous, mais je lis parfois.
      Et Ibn Khaldoun a bien écrit ce que je cite plus haut, et bien d’autres passages très clairs sur l’infériorité des noirs que vous trouverez dans ces prolégomènes, que cela vous plaise ou pas c’est un fait. Votre déni parle pour vous. Il est impossible de discuter avec vous comme souvent avec les musulmans qui ne supportent pas que l’on porte une critique de leurs penseurs. Peu nombreux ces derniers temps mis à part les sempiternels Ibn Khaldoun, Omar Khayam (que j’aime beaucoup) ou Averroès ce grand commentateur de l’oeuvre d’Aristote, qu’il appelait le premier maitre et a partir duquel il developpa une pensée originale.

      Le Coran je l’ai lu aussi et en effet je n’y ai pas vu de suprémacisme racial, sauf au sens d’une race de l’esprit pour parler à la manière de Julius Evola. Mais je n’ai pas évoqué le Coran seulement le monde musulman et Ibn Khaldoun, votre esprit est confu.

      Non seulement Ibn Khaldoun a exprimé une pensé raciste et racialiste mais il l’a fait dans un monde intégralement musulman et aucun penseur de son temps n’y a trouvé à redire. Pas un seul pour s’opposer, au nom du Coran si égalitaire. Vous pouvez continuer à vivre un fantasme, je préfère m’interreser à l’histoire des hommes et de leurs dieux dont je tire parfois des enseignements ; votre agressivité et votre confusion en sont parmi d’autres.


    • #1937413

      @larochejasuelin,
      dès qu’on vous réponds vous vous sentez agressé ? Je vous ai déjà dit que de nombreux imminent savants musulmans étaient des noirs !!!!!! Ibn Khaldoun est le père de la sociologie.. Vous aimez surtout extrapoler sans prendre en considération des évidences !!!! Le Quran est contre le racisme... Le dernier sermon du prophète est une affirmation qu’il n’y a pas de différence entre un noir et un blanc !!! Le dernier sermon est le plus connus du prophète !!! Vous prétendez qu’Ibn Khaldoun serait un raciste et que les savants musulmans de son époque l’étaient tout autant car ils ne l’auraient pas dénoncés... Ça n’a aucun sens et vous semblez être aveugle au fait qu’il explique la nature des peuples par rapport à leur organisation sociétale, pourquoi croyez vous qu’on l’appel le père de la sociologie ?! Ça serait un comble que le père de la sociologie soit un théoricien racialiste vous réalisez au moins ?
      Iblis (diablos/satan/sheitan) a refusé de se courber devant (signe de respect) la créature Adam car il estimait avoir été conçu d’un feu sans fumée, une nature supérieur à adam fait d’argile... L’orgueil racial est en Islam comparée à l’arrogance de Iblis/satan !!! Ibn Khaldoun, le berbère... est connus pour n’avoir pas été tendre avec les arabes, pour ceux qui l’on lu vos affirmations sur le sociologue arabe méchants avec les noirs pendant que les arabes sont tous d’accord provoque des barres de rires !! Ibn Khaldoun précurseur de la sociologie moderne typiquement pensait qu’un enfant noir élevé parmis les arabes avait les caractéristique des arabes... Il a théorisé la supériorité civilisationelle PAS RACIALE !!! Pour vous donner un exemple il disait que c’était aux abords des empires que naissaient les peuples destinés à servir un renouveau civilisationnel.


    • #1937433

      En d’autres termes si Ibn Khaldoun considère une supériorité de peuplades, les arabes n’en font pas parti.. lisez-le et vous verrez à quel point votre islamophobie est hilarante...

      La vérité c’est que vous ne l’avez pas lus.. comme d’habitude avec les critique de l’Islam vos lectures d’articles sur internet vous rend preneur de tout ce qui pourrait accabler les musulmans : les assertions les plus ridicules...

      Dire qu’Ibn Kahldoun est un « arabe » raciste envers les noirs tout comme les arabes savants de son époque est une bonne illustration de votre ignorance et de la plupart des critiques de l’Islam.

      Lorsque vous aurez finis de nous prendre pour des cons à gloser sur la négativité de l’Islam prenez le temps de nous instruire sur la prétendue malédiction de Noé des enfants de Cham... sa descendance soit disant maudite par Dieu lui-même...

      C’est en comble que vous prétendez apprecier vous instruire sur les religions tout en ignorant ce que le continent chrétien à cru pendant longtemps ?!! Est-ce que l’ancien testament est remplis de mensonges honteux comme le crois les musulmans ou une parole de Dieu nécessairement vrai ?

      Croyez vous en la malecdiction de Cham ? Montrez moi quel auteur chrétien l’a dénoncé comme mensonge ? Mensonge causant un tord à l’humanité tout entière ? La vérité est distinct de l’erreur.


    • #1937635


      « Il est vrai que la plupart des nègres s’habituent facilement à la servitude , mais cette disposition résulte, ainsi que nous l’avons dit ailleurs, d’une infériorité d’organisation (l’infériorité n’est PAS RACIALE !!) qui les rapproche des animaux » Ibn Khaldoun -




      Il ne suffit pas de lire... il faut avoir développé son sens analytique et critique... Pourtant tout est dit... la faute n’est pas raciale mais le manque d’organisation chronique qui les empêche un certains niveau de civilisation..

      Pas besoin d’être très cultivivé pour savoir que l’Afrique noire avait des grands centres d’études islamiques réputés et que les savants musulmans étaient tous des itinérants allant chercher des enseignements à travers l’empire islamique... Ibn khaldoun n’était pas comme laRocheJaquelin européo-ethno-centré englobant tous les noirs d’Afrique sous une seule et unique ethnie/race !!! Si il utilise le terme la plupart c’est que bon nombre d’ethnies africaines échappent à cette constatation.

      Il est évident de la même façon qu’Ibn Ihaldun n’a jamais utilisé le mot « nègres » qui est péjoratif et nous renseigne plus sur les projections du traducteur préférant un terme dégradant au lieu de peuples noires qui aurait démontré une neutralité...


    • #1939667
      le 09/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @ Peter

      Rien de raciste là dedant évidement puisque cela vient d’un grand penseur, mais lisons Khaldoun ensemble sans psychologiser le débat.

      « Au sud de ce Nil existe UN PEUPLE NOIR que l’on désigne par le nom de Lemlem. Ce sont des païens qui portent des stigmates sur leurs visages et sur leurs tempes. Les habitants de Ghana et de Tekrour font des incursions dans le territoire de ce peuple pour faire des prisonniers. Les marchands auxquels ils vendent leurs captifs les conduisent DANS LE MAGHREB, PAYS DONT LA PLUPART DES ESCLAVES APPARTIENNENT A CETTE RACE NEGRE. Au delà du pays des Lemlem, dans la direction du sud, on rencontre une population peu considérable ; LES HOMMES QUI LA COMPOSENT RESSEMBLENT PLUTOT A DES ANIMAUX SAUVAGES qu’à des êtres raisonnables. Ils habitent les marécages boisés et les cavernes ; leur nourriture consiste en herbes et en graines qui n’ont subi aucune préparation ; QUELQUEFOIS MEME ILS SE DEVORENT LES UNS LES AUTRES : AUSSI NE MERITENT-ILS PAS D’ETRE COMPTES PARMI LES HOMMES ». pages 170-171 de « Prolégomènes »

      Une sociologie de bien faible niveau.

      Les propos de Khaldoun précedement cité relèvent du suprémacisme musulman en distinguant ceux qui auraient reçu la révélation de ceux qui ne l’auraient pas reçu et s’organiseraient donc mal. D’autres de ces propos suintent le mépris d’une race envers une autre, d’une religion envers une autre, d’une civilisation envers une autre, d’une organisation sociale contre une autre. La civilisation musulmane se pense supérieure de part la révélation de la vérité qui lui aurait été faite, c’est son droit, mais n’a pas décolé depuis cinq ou six siècles c’est un fait. Je juge l’arbre a ses fruits.


  • #1935543

    Bref, le fort opprime le faible... rien de neuf sous le soleil. Attention toutefois à ne pas verser dans l’anachronisme : l’esclavage fut le mode de production de toute l’antiquité et celui des régions demeurées à l’écart du monde moderne et de la production intensive. Badigeonner tout cela de moraline 100 ans, 200 ans après et 5 siècles après ne rime à rien...

     

    • #1935601

      L’abomination que constituait l’esclavage avait déjà été dénoncée en son temps par l’épouse de Clovis II, la reine Bathilde (une sainte de l’Église Catholique), qui avait elle-même connu la condition d’esclave.

      Cette histoire remonte au 7ème siècle.

      Et en remontant encore plus loin, on peut aussi rappeler l’épisode de la révolte de Spartacus... Les esclavagistes ont TOUJOURS été des enculés détestés par le petit peuple. Il est inutile de chercher des excuses pour tenter de relativiser leur niveau d’abjection.


    • #1935610

      l’esclavage existe depuis l’invention de la guerre, c’est, à l’origine, le statut de l’ennemi vaincu quand on ne le tue pas immédiatement. on l’exploite ou on l’adopte, les deux solutions ont coexisté. l’esclave est’à l’origine, lié par la dette du sang.
      on passera plus tard à l’esclavage pour dette d’argent, l’esclavage devient alors purement économique puisque la nature de la dette change. et cela empire encore avec l’apparition de l’état, où la guerre ne devient qu’un moyen de se procurer des esclaves (un véritable mode de production esclavagiste qui ne peut exister sans structure étatique)


  • #1935551

    Finalement on est en droit de se poser cette question à savoir.
    Et si on nous a pas fait culpabiliser pendant des dizaines d’années avec la traite négrière pour justifier l’immigration ?


  • #1935553

    Oui d’ailleurs chez les anglophones le mot Slave désigne l’esclave et fait références aux Slaves..c’était tellement dans l’ inconscient collectif que certaines population Slave étaient directement assimilées à la servitude dans le language courant.

    La traite transatlantique des Noirs et l’ignorance crasse des "lumières" a changé ca dans les mentalités pour faire de l’essentialisme pour complexés : a savoir les blancs sont au dessus de tout, les noirs sont d’eternels esclaves d’où la justification des massacres et esclavage aux Amériques. .
    Bien sur chez les supers intellectuels d’Europe du 18e 19e Voltaire et autres ignards il ne pouvait pas avoir eu de traite blanche seuls les negres méritaient ce sort

     

    • #1935581

      Non. C’est juste l’inverse. Si on peut reconnaitre une chose aux lumières c’est d’avoir fait cesser l’esclavage. Esclavage qui n’a pas été inventé par les européens, et qui a été pratiqué partout et de tout les temps. Et depuis que les blancs sont partis de certaines contrées (haiti notamment), l’esclavage est revenu.

      C’est une fierté européenne d’avoir rendu inacceptable de pratiquer l’esclavage...si tu étais réellement antiesclavagiste tu rendrais hommage aux européens pour cela...la soupe de pleurniche antiblanche est trop bonne sans doute pour le faire.

      Quant aux massacres des indiens, toujours les mêmes absurdités culpabilisantes de la part de peuples qui ont eux même massacré allègrement mais qui pensent avoir la l arme anti blanc. ..

      Il y a autant de peaux rouges aujourd’hui que du temps de Christophe colombe. La densité de populations de ces peuples chasseurs cueilleurs était par la force des choses très faible (seule une maîtrise de l’agriculture permet d’avoir des densités de population importantes).

      Il n’y a jamais eu de plan de les massacrer. L’histoire des couvertures infectées de variole volontairement données aux indiens, du temps où la théorie des microbes était inconnue et ou les chirurgiens ne se lavaient pas les mains avant d’opérer est à dormir debout. Que les nord américains n’aient pas été tendres ça par contre oui. Comme de coutume dans l’histoire humaine.


    • #1935627

      alors déjà très cher, tu part dans tout les sens !

      " Si on peut reconnaitre une chose aux lumières c’est d’avoir fait cesser l’esclavage."

      Faux ! jamais les lumières ont fait cessé quoi que ce soit..c’était de la littérature bien pensante et condescendante pour bobo de l’époque.
      Les prémices des révolutions industrielles sont la principal cause de l’arrêt de la Traite généralisée, l’impératif économique a toujours primé sur je ne sais quelle morale.

      Ensuite qui t’a parlé de peaux rouges et de blancs qu’on culpabilise ?? n’importe quoi tu te défend sur une chose que je n’ai pas dites (révélateur !).

      Mon propos était juste de dire que les blancs d’Europe de l’est ont été esclave au sens européens et arabes du terme tout comme les Noirs plus tard..(pour qui le mot n’existait pas, on parlait de servitude en Afrique comme parfois dans certaines familles à l’heure actuelle, pas d’esclavage)..

      Et faut arreter avec les lumières, qui ne sont juste qu’une réécriture de l’Histoire par ceux là même qui refusaient la vérité ou les vérités....d’ou la naissance à l’époque de la théorie Aryenne qui reposait sur du vent, devant l’abondance des preuves concernant la Grèce antique, les arabes et leur conservation des écrits d’Aristote transmis aux Européens en plein "dark age", les similitudes évidentes et la transmission du savoir entre l’Egypte antique et la Grèce etc..

      Moi aussi je peux aller dans tout les sens..mais tout ca c’est factuel pas du pathos déculpabilisant..à bon entendeur


    • #1935671
      le 03/04/2018 par Aymard de Chartres
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      Je partage l’opinion émise par Archimède qui ne souffre d’aucune anomalie casuistique, logique et historique.


    • #1935704

      archimedes et Aymard :
      Les lumières ont donné les droits de l’homme. Que l’on aime pas nécessairement dans les milieux traditionnels européens mais que l’on adule dans le tiers monde. L’interdiction de l’esclavage et l’égalité des races (c’est à dire l’inverse de dire que les "africains sont les éternels esclaves" ou qu’il faut "massacrer les indiens") vient des droits de lhomme : " les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit".
      On ne peut pas historiquement être plus dans le faux et le hors sujet que vous deux...
      L’une des choses sur lesquels les africains devraient être pro européens est bien les droits de l’homme.


    • #1935767

      Zuleya tu te trompes, les lumières étaient esclavagistes, seule l’église catholique refusait l’esclavage. quant aux abolitionistes ce sont des ultra libéraux qui préféraient le salariat à l’esclavage car plus rentable.
      quant aux indiens, interesse toi juste au cas sherman pour comprendre que tu délires complètement sur cette question.



      Nous devons agir avec une sérieuse détermination contre les Sioux, même jusqu’à leur extermination, hommes, femmes et enfants. [Les Sioux doivent] ressentir la toute-puissance du gouvernement. [Je fais le vœu de rester dans l’Ouest] jusqu’à ce que tous les Indiens aient été tués ou emmenés dans un pays où ils peuvent être surveillés.



      le cas de Buffalo bill en est encore un autre exemple


    • #1935793

      Paramesh les lumières sont un prolongement du catholicisme. Elles prolongent le message du christ. Les droits de l’homme auraient pu être énoncés par jésus. C’est pour cela que la sauce a pris en france.

      Que des gens comme jules ferry n’y croyaient d’évidence pas et s’en sont servi comme cheval de bataille contre l’establishment est autre chose.

      Je pense que les patriotes francais seraient inspirés de se reapproprier les droits de l’homme en toute sincérité car c’est précisément l’arme atomique contre le communautarisme de lumière qui ne croit pas à l’égalité des droits . Pas plus que jules ferry n’y croyait.


    • #1935798

      Paramesh tu sors une citation d’une personne lors de conflits sanglants...Quelle trouvaille... Tu trouveras des citations du côté indien avec des promesses d’extermination... Et en plus grande quantité. Ce que les gens oublient aujourd’hui c’est la sauvagerie des attaques indiennes. Et je ne me place pas dans une idée de justification des uns ou des autres. Que les européens et les indiens se soient fait la guerre est une chose. Il n’empêche que les indiens n’ont pas été exterminés,et il n’y a evidemment pas eu de plans gouvernementaux de les exterminer... et il en reste aujourd’hui autant qu avant l’arrivée des européens.


    • #1935806
      le 03/04/2018 par Aymard de Chartres
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      J’invite Zuleya à regarder Kueimada qui explicite l’abandon de l’esclavage par les chaines et le fouet par celui du salariat. Un film sorti en 1969 où le tueur économique envoyé par la perfide Albion est admirablement campé par Marlon Brando.


    • #1935857

      Je suis d’accord Avec toi Aymard : le salariat est une forme détestable d’exploitation et le système à vu un intérêt à mettre en place le salariat. N’allons pas jusqu’à prétendre que c’est de l’esclavage car l’esclavage est quelque-chose qui horrifie à juste titre toute personne contemporaine et en particulier les francais.
      C’est parceque l’esclavage est détestable que les francais et les occidentaux doivent être fiers de l’avoir aboli (contrairement à toutes les autres cultures).


    • #1935985

      Archimède...L’industrialisation n’est pas sortie toute armée de la tête de marchands capitalistes. Cette industrialisation est dû en partie aussi aux difficultés rencontrées par les esclavagistes : l’esclavage devenait de plus en plus cher et l’esclave toujours rétif parce que sans illusions sur sa condition alors que l’homme libre devenait de plus en plus rentable abusé par les idéaux des lumières et le protestantisme. Ces deux aspects de l’évolution sont concomitants.
      La fin de l’esclavage proprement dit est un long processus entreprit, ou plutôt pensé, par le christianisme ; mais ce sont surtout les conquêtes dites barbares, véritables révolutions sociales qui inventèrent la noblesse et la monarchie en remplacement de l’horrible empire romain esclavagiste. Cette noblesse et cette monarchie inventèrent le servage comme solution à l’impasse esclavagiste. Avec le servage l’homme n’est plus une chose mais possède une personnalité juridique appuyée sur la puissance de l’Eglise et c’est le début de l’exploitation du travail d’autrui....Nul n(est parfait.


    • #1936022

      les lumières sont un prolongement du catholicisme



      désolé, je ne peux rien faire pour toi, tu es dans un autre monde


    • #1936095

      Hehe paramesh. Je te parle des idées défendues.
      Dans les droits de l’homme, y a-t-il un article qui aurait fait rougir jésus ?
      Par contre dans l’organisation du clergé sous l’ancien régime, avec les postes importants qui revenaient systématiquement aux cadets des bonnes familles, je vois un écartement de l’enseignement de jésus. Et il n’aurait pas aimé cela.

      Que des petits malins se soient caché derrière ces belles idées revolutionaires (comme ils lont fait avec le communisme) pour prendre le pouvoir c’est autre chose. Et que durant l’ancien régime une partie du clergé était du côté du peuple est évident. Mais les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches.
      l’idéologie des droits de l’homme plaît aux français car cela colle à notre culture. Par contre cela est incompatible avec le Talmud, pour citer un exemple au hasard.


    • #1936788

      @Paramesh bien dit !!
      Il faut regarder l’art chrétien avant la renaissance et après la renaissance et voir que les Lumière fut la conclusion d’un processus.. se tournant de Dieu et mettant l’Homme au centre de la création...

      Quant à ceux parlant d’un accomplissement chrétien dans l’abolition de l’esclavage leur démonstration gagnerait en clarté si ils prenaient en compte que les chrétiens européens (les protestants ? Quid des autres ?) avaient hiérarchisés les races en considérant que Dieu avait maudit les descendants de la race noire car prétendument Noé avait maudit les enfants de Cham !!

      Pendant l’antiquité l’asservissement était basé sur l’infériorité CIVILISATIONELLE de peuplades barbares pas l’infériorité raciale... Ça c’est une inspiration satanique : ANTI-raceADAMique !!!!


    • #1936983

      #@kabouli

      Évidemment mes propos manquent de nuances sur ce post initial, le processus a eu lieu comme tu le décris et je suis d’accord sur l essentiel.
      Cdt


    • #1937712

      Donc les non esclavagistes était de droite , parce que la gauche socialos-communiste est pour un esclavage d’état .


  • #1935554

    Pour les peuples slaves, par exemple les Bulgares, le mot "slave" veut dire "Glorieux" ou "gloire".


  • #1935595

    Vue l’ambiance actuelle, je préfère sauvegarder cette vidéo pour la postérité...

    Les productions de qualité comme celle-là ont en effet tendance à se faire striker en même temps que les chaines qui les diffusent.

    En tout cas, j’y ai appris un terme que je vais m’amuser à ressortir. Celui de "radhanite". ^^

     

  • #1935598

    Et que dire des ’’mogols’’ et de leur épouvantable domination sur l’Inde (les Anglais étaient des boy-scouts à côté...) La traite des blancs par millions est un fait, et si en 1830 la France a conquis Alger ça n’est pas sans raison...La mémoire sélective omet ce qui l’arrange à commencer par celle pour qui réduire les gens en esclavage s’appelle ’’dynamiser le commerce...’’. Penchez vous un peu ne serait-ce que sur la conquête de l’Angleterre et sur qui Guillaume emmenait dans ses bagages...comme d’hab...

     

    • #1935700

      Pourquoi la France est parti alors en Kabylie qui n’avait rien avoir avec la traite, pourquoi le Rif au Maroc, pour le Vietnam, pourquoi le Sahara des Touaregs etc...
      Il faut arrêter de trouver des justification à tous les crimes !


    • #1935757

      @Kabyle



      Il faut arrêter de trouver des justification à tous les crimes !




      Il faut arrêter de considérer la colonisation comme un crime, car tu en es un des produits.


    • #1935856
      le 04/04/2018 par Atos, Portos, et Aramis
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      La colonisation n’est pas un crime alors qu’est ce que c’est ?


    • #1935870

      @ Kabyle
      Si la colonisation est un crime, alors que sont les 15 à 20 millions d’Africains, et autres populations extra-européennes, qui colonisent depuis près de 70 ans ans le sol des Français ? Des criminels ?


    • #1935994

      Atos, la colonisation algerienne est une mesure qui a été prise pour mettre fin au crime de l’esclavage.
      Pourquoi vouloir arrêter de combattre les crimes ?
      Nous aussi on a envie de donner des leçons de morale historique. C’est tellement confortable.

      Les kabyles n’avaient qu a faire cesser l’esclavage de leur côté. Les européens ont considéré qu’ils étaient complices du système esclavagiste.


    • #1936187

      @atos



      La colonisation n’est pas un crime alors qu’est ce que c’est ?




      C’est du métissage.


    • #1936274

      Zuleika@ Je sais pas de quoi tu parles puisque y’a jamais eu d’esclave celtes ou slave en Kabylie et la Kabylie était indépendante par rapport à la régence d’Alger qui était sous domination ottomane.


    • #1936280

      Titulaire@ je suis Berbère depuis des millénaires en revanche vous êtes des produit de la colonisation puisque vous etiez sous influence du christianisme de Palestine et de la culture Grecque maintenant sous l’influence de la world culture.


    • #1936291

      Abdel@ colonisation et immigration n’ont pas le même sens et sans colonisation il n’y aurait pas d’immigration aujourd’hui. Oui l’expropriation des terres, les massacres des Kabyles entre 1830 à 1962, la déportation de 100 000 Kabyles vers la nouvelle Calédonie sont des crimes. Les Kabyles blancs ne sont pas concernés par la présence de noirs et de marrons en France. C’est les Français qui sont les plus fervent défenseurs des concepts de culture au détriment des concept raciaux. Même les français nationalistes ne sont pas raciste mais anti-islam, et vote fn pour des considérations économiques. Chaque peuple voit le monde sous un prisme différent d’où les guerres entre Germaniques et Celtes ou Germaniques contre Slaves ou Arabes contres juifs pendant des siècles.


    • #1936300

      @Kabyle



      je suis Berbère depuis des millénaires en revanche vous êtes des produit de la colonisation puisque vous etiez sous influence du christianisme de Palestine et de la culture Grecque maintenant sous l’influence de la world culture.




      Moi je n’ai aucun problème à dire que je suis un produit de la colonisation de la Gaule par les Romains qui nous ont donné le droit, la langue, les arts, que j’ai hérité de la philosophie et de la science grecque, que ma religion vient originellement de Palestine, etc. La France actuelle est le produit de deux millénaires d’histoire et de brassage culturel. Il faut être fier de son héritage, de tout son héritage, y compris de ce dont on a hérité par la colonisation ! Moi j’en suis fier.

      Tu devrais aussi accepter ton histoire telle qu’elle est. Si tu es berbère, tu n’en parles et penses pas moins dans la langue de l’ancien colonisateur... Plutôt que de te laisser bouffer par l’orgueil et la haine du passé colonial, tu devrais en être fier, ne serait-ce que parce qu’il t’a fabriqué tel que tu es.


    • #1936404

      Kabyle. Ce que je disais est que les kabyles auraient du faire ce que les francais ont fait et faire cesser l’esclavage. D’où le mot complicité.


    • #1936690
      le 05/04/2018 par La rochejaquelein
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @ Kabyle

      Si la colonisation est un crime alors il faut demander aux arabes et à l’Islam de partir de Kabbylie.

      Si la colonisation est un crime alors la décolonisation est une lutte contre ce crime et nous devons, nous chrétiens, prendrent Istambul et la rebaptiser Constantinople, mais avant il faudra reprendre Marseille.


    • #1938451

      Présence romaine est préférable à colonisation romaine... Les romains furent intégrés à la population... Époque où les tribus barbares germanique furent elle-mêmes intègrés aux populations gauloises et celtiques. La présence française en Algérie c’est déjà une autre période... et dans son ensemble malheureusement il y avait un apartheid plus ou moins marqué. La présence aurait pu être bien plus profitable à toutes les communautés présentes mais les profiteurs ne l’entendaient pas ainsi...

      Si il pouvait y avoir un intérêt à l’arabisation de l’Algérie, c’était une folie que cela se fasse au dépends des avancées par rapport à l’aquisition de la langue française qui avait été en réalité peut envouragée. Un pays peut facilement parler plusieurs langues...

      Quoi qu’il en soit l’Algerie en particulier était déjà latine... la mission de la France aurait pu être de faire perdurer cette héritage... d’un point de vue islamique la diversité est un enrichissement. Tout le monde peut s’accorder sur le bien. Si les algériens sont fiers de leur indépendance, il me semble qu’ils auraient souhaité que la décolonisation se fasse autrement... et les rares français qui sont restés ne les dérangeaient pas.

      Nos élites pouvaient elles avoir de l’autre côté de la Méditerranée un pays francophone avec une communauté française dynamique... des retraités en grand nombres... en concurrence direct avec l’oligarchie française exagonale qui n’aurait plus ses marques dans un pays grand comme cinq fois la France ? Pas besoin de polémiquer sur les « bienfaits » de la colonisation lorsque les méfaits des conditions de la décolonisation semble mettre les deux camps d’accord ?


  • #1935618
    le 03/04/2018 par Aymard de Chartres
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    J’adore voir et comprendre comment ce type de construction intellectuelle repris et remanié dans une version imagée et référencée à partir d’amoncellement de bouts de rien se propage et s’insinue dans la mémoire collective publique européenne.

    La traite s’apparente à un système organisé très développé opérant sur un circuit économique international et qui s’appuie sur des groupes humains puissamment organisés partageant des intérêts mutuellement profitables.

    Si l’esclavage domestique était une pratique courante dans les milieux prospères et bien portants, le marché économique de l’esclavage érigé en système était peu répandu, mais tenu par des marchands dont la religion les liait au veau d’or et à la thésaurisation du capital financier grâce auquel la classe bourgeoise fit son entrée dans la cour des grands.

    Ce récit sorti tout droit de l’imagination de quelques esprits roublards et mal intentionnés et qui semble plaire aux grands esprits désignant comme principal bénéficiaire, commanditaire et client final de l’esclavagisme européen la civilisation arabo-musulmane est une aubaine pour ceux qui ont prospéré et tiré un patrimoine insolent de la pratique de la traite négrière.

    Le diviser pour mieux régner que constitue cette idée selon laquelle la civilisation arabo-musulmane avait conçu puis institué un immense marché d’esclaves européens aux profits de bédouins et de tribus mauresques semble faire son petit bonhomme de chemin en rassurant l’occidental dominé qui s’identifie aux monstruosités ordonnées par les élites républicaines dominantes.

    A qui profite cette séquence scénarisée qui tend à donner du grain à moudre aux officines du camp d’en haut et à encore jeter l’opprobre et l’infamie sur la civilisation arabo-musulmane qui conduit actuellement comme on le sait les affaires du monde depuis l’Irak, la Lybie, la Syrie et le puissant Maghreb-uni ?

    D’aucuns affirment que la civilisation arabo-musulmane s’est effondrée au moment où la pratique de l’islam s’est développée partout pour s’imposer dans les mœurs, les us et coutumes de l’homme dans la quasi totalité des tribus arabo-berbères.

    Si la traite négrière avait pour finalité le développement de la culture des plantations et le service domestique, quelle était alors la finalité de la traite blanche européenne pour la "horde barbaresque" ?

    Enfin, l’empire Ottoman a dominé le Maghreb à partir du 16ième siècle et la France s’en est ensuite emparé en colonisant partie de ses terres.

     

    • #1935838

      Et moi j’adore voir la réaction des sémites lorsque l’on inverse les termes du débat et que l’on vient leurs rappeler quelques détails historiques qu’ils auraient bien aimés oublier... Par le plus grand des hasard on passe à chaque fois de l’hystérie accusatoire à la pleurnicherie impuissante dès lors que l’on voit son argumentaire exploser en plein vol.

      Ce récit imaginaire comme tu dis est pourtant assez bien documenté pour quinconce ne cherche pas à occulter le passé pour mieux le faire coller à ses fables tiers-mondistes et communautaires...
      https://www.babelio.com/livres/Skir...
      Et encore on pourrait embrayer sur le sujet des razzias maghrébines à destination de toute l’Europe du Sud (ce n’est pas par hasard que le drapeau de la Corse représente la tête coupé d’un pirate maure...), sur le système des janissaire ottoman, ou bien la traite des blanches très prisées dans les harem notamment les circassiennes...

      Mais le plus drôle dans tout ce fatras dont vous nous avez honoré reste votre incapacité à produire le début du commencement d’une antithèse, en dehors d’une forme de verbiage inepte associé d’une rhétorique marxisante comme si vous croyiez que la reprise de l’immonde soupe gauchisante avait valeur d’argument...

      Les arabes ne dirigent bien évidement pas le monde, mais le fait que de nos jours ils soient devenus des serpillières sur lesquels tout le monde s’essuie les pieds allègrement ne veut pas dire que cela a toujours été le cas.... Au cas où vous l’auriez oublié je vous rappellerais que l’Espagne, le Portugal, les Pays des Balkans, le Caucause et la Russie voir même l’Autriche ont bien gardé en mémoire certains événements.


    • #1935841

      La victimisation est de cours, et la culpabilisation va de paires. Cette manie de toujours vouloir mettre l’islam comme l’axe du mal est très bien entretenue. Le fantasme européen sur la cruauté du musulman n’est pas un hasard, ce narrateur en est une parfaite illustration. Ceci dit, personne ne vous dira l’utilité d’un esclavage de masse chez les musulmans, hors mis l’empire ottoman bien tardif qui s’en servait pour former des soldats à sa solde. Tout ça en reconnaissant l’existence d’un esclavagisme bien connue de l’église pendant toute cette époque et très juteux pour sa trésorerie, du vite dit afin de paraître neutre et surtout ne pas endosser de critiques tout en revenant illico au musulman né pour dominer. On globalise les responsabilités - les arabos musulmans - C’est comme si je mettais dans le même panier les chouans et les blancs américains en les rendant coupables tous de la traite négrière en atlantique. Et pour finir on vous dira qu’il est quasi normal que certains des organisateurs de ce grand commerce lucratif étaient juifs, mais c’est juste pour ne pas avoir l’air de se perdre.


  • #1935620

    D’ailleurs on devrait mentionner Jan Janszoon, un corsaire néerlandais converti à l’Islam et basé à Salé qui a fait des razzias en Islande et même à Baltimore ! Une petite série Netflix sur lui ?

     

    • #1937722

      LOL.... Le pirate des Caraïbes, Jack Sparrow est basé sur un musulman mais les scénaristes tout comme les réalisateurs ont cachés sa musulmanité... Pourtant il y a des nombreux éléments comme un pendentif marqué d’une étoile et d’un croissant.. Pourquoi ont ils fait ainsi... pourquoi son islamosité est passée sous silence, pourquoi au contraire vous pensez que Netflix aurait un intérêt à faire une série sur un pirate renegat converti à l’Islam ? Avouer qu’entre les attentes et la réalité, il y a matière à réflexion ?

      Du côté des scénaristes, comme d’habitude en mal d’imagination, ils ont exploités un personnage historique à l’origine de nombreux récits.. Mais pourquoi pensez vous qu’ils auraient intérêt à camper un héros ou un anti-héros devenu musulman ? En voilà un truc intéressant ?

      Ps : personnellement la fiction pour apprendre l’Histoire est un très bon outil... Jack Sparrow (le VRAI !) est le parfait protagoniste pour comprendre ce que fut la piraterie, les corsaires et l’extension des guerres et conflits sur les mers. Je parlerais même de mimétisme mais là on touche un débat philosophique qui demande un peu plus d’explication... que je ne m’aventurais pas à argumenter...


    • #1937746

      LOL.... Le pirate des Caraïbes, Jack Sparrow est basé sur un musulman mais les scénaristes tout comme les réalisateurs ont cachés sa musulmanité... Pourtant il y a des nombreux éléments comme un pendentif marqué d’une étoile et d’un croissant.. Pourquoi ont ils fait ainsi... pourquoi son islamosité est passée sous silence, pourquoi au contraire vous pensez que Netflix aurait un intérêt à faire une série sur un pirate renegat converti à l’Islam ? Avouer qu’entre les attentes et la réalité, il y a matière à réflexion ?

      Du côté des scénaristes, comme d’habitude en mal d’imagination, ils ont exploités un personnage historique à l’origine de nombreux récits.. Mais pourquoi pensez vous qu’ils auraient intérêt à camper un héros ou un anti-héros devenu musulman ? En voilà un truc intéressant ?

      Ps : personnellement la fiction pour apprendre l’Histoire est un très bon outil... Jack Sparrow (le VRAI !) est le parfait protagoniste pour comprendre ce que fut la piraterie, les corsaires et l’extension des guerres et conflits sur les mers. Je parlerais même de mimétisme mais là on touche un débat philosophique qui demande un peu plus d’explication... que je ne m’aventurais pas à argumenter...


  • #1935633
    le 03/04/2018 par Radada la méchante sorcière
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Cette implication des marchands juifs dans les différentes traites (Europe de l’est, Europe centrale et occidentale) ne pourrait-elle pas expliquer (en partie au moins) l’antisémitisme et les pogroms au long de l’histoire ?
    De plus, si on considère la manière de traiter les esclaves mentionnée plus haut dans les commentaires, on s’imagine que cela a dû laisser des souvenirs et des traces...


  • #1935639
    le 03/04/2018 par La rochejaquelein
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Un aperçu de la traite négrière arabo-musulmane. Celle du commerce atlantique est une promenade de santé en comparaison.

    https://youtu.be/WLDIhbZ-MK4

     

    • #1935710
      le 03/04/2018 par Ça devient Chaud
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      l’une des plaques tournantes était Marrakech et les principaux ’’propriétaires/acheteurs’’ étaient de grandes familles juives séfarades.


    • #1935809
      le 03/04/2018 par Aymard de Chartres
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      Les préceptes islamiques condamnant l’esclavage ont mis fin à la pratique de l’esclavage dans le pourtour méditerranéen à domination musulmane. Quant à la traite transatlantique, cette dernière était telle qu’elle n’a eu aucun équivalent dans l’histoire de l’humanité. Il y a un hiatus entre la traite domestique et la traite transatlantique blanche au départ puis négrière durant plusieurs siècles d’affilés


    • #1936520

      Non Aymard. L’esclavage des non musulmans ne posait aucun problème aux musulmans et ils n’ont absolument pas mis fin à cela par eux memes. Et le traitement de leurs esclaves est au contraire bien pire que le traitement pourtant peu enviable des esclaves du nouveau monde. Mais bien essayé.

      Cet exercice de vous renvoyer votre soupe de juger l’histoire des autres à des fins politiques est très drole. Et cela ne vous plaît pas beaucoup...


    • #1937302

      Il y a nombre d’expiation de péché et d’acte surérogatoires en Islam qui étaient basés sur le fait de libérer des esclaves. Les esclaves (personnes captives) pouvaient se marier avec des non-captifs (musulmans, chrétiens et juifs) et automatiquement leurs enfants naissaient libres...

      Il y avait l’idée qu’un esclave pouvait racheter sa « dette »... Un esclave érudit pouvait enseigner à lire et écrire ou d’autres sciences utiles. Les « captifs » devaient être nourris et habillés de la même façon que les autres membres du foyer... en tout cas c’était un idéal islamique bien connus.

      C’est là où l’ont vois que les islamophobes toujours promptent à dénoncer l’Isiam comme étant plus qu’une religion... puisque légiférant toute la vie sociale ne réalise pas qu’il y a de nombreuses indication quant à la vertue d’être exemplaire avec ses domestiques.. Puisque l’Islam est si englobant... on sait justement ce que c’est et ce que ça n’est pas... Le prophète sws (et les autres prophètes) est notre exemple..

      Les maghrébins sont du très blanc au très black, résultat très grand brassage avec les domestiques subsahariens. Je crois que les tests ADN révèle cette héritage même si c’est un très faible pourcentage. La thèse tout à fait stupide de N’Diane relayé par les islamophobes et les sionistes prétendant que les noirs ont disparus car c’étaient des ennuques est à mourrir de rire...

      Mais ça reste intéressant de voir qui relaye ce professeur qui ne parlera jamais de marchands juifs... un historien parmi une multitude d’historiens cherchant la vérité... vous pensez bien qu’il y a quelques intrus ?...


  • Ni la souffrance ni l’esclavage n’a de couleur. Chacun y est passé a des époques différentes.

    Parallèle a faire entre le début de l’esclavage des Européens par les musulmans et l’invention de l’Islam au 8e siècle. Une nouvelle religion a besoin d’être supportée économiquement, d’ou le concept du Jihad qui n’est que l’euphémisme du capitalisme musulman, le tout encadré par les êtres de Lumière.

     

    • #1935762
      le 03/04/2018 par Emilien Chaussure
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      La notion de jihad est de nature spirituelle avant tout : c’est un effort à mener aux dépends de ses intérêts immédiatement matériels (le "grand jihad" qui est une lutte interne contre ses passions mais aussi le "petit jihad" qui est un combat physique contre ceux qui oppriment les musulmans).
      Y voir un quelconque rapport avec le capitalisme et, qui plus est, manipulé par les Juifs est la marque d’une incompréhension regrettable.


    • #1937788

      le "petit jihad" qui est un combat physique contre ceux qui oppriment les musulmans




      Dans une perspective Quranique, il y a une petite erreur... Car on peut le constater il s’agit en Islam de combattre les oppresseurs d’où qu’ils viennent et pour garantir la protection des enfants d’Adam... Le Prophète Dhul Qurnaine est le parfait exemple de la défense des opprimés quelques soit leurs croyances....


    • #1938179

      Le personnage de Zorro basé sur une légende au Mexique, semble être inspiré du gouverneur AbuBaker, premier Khalif et compagnon du Prophète sws.

      Celui-ci connus pour sa cape noir avait pour habitude de dissimuler son identité le soir et s’introduire au niveau du peuple pour pouvoir appliquer une justice en phase avec les réalités.

      La légende du notable justicier se serait diffusée à travers l’importante présence de morisques venu d’Espagne lors de la découverte du nouveau monde.

      C’est les bandes dessinés et autres comic-books aux USA qui donnera l’idée de redonner vie à ce personnage de légende n’ayant aucun dons « magiques » (!) juste le fait d’être d’extraction noble !!! On reconnaît la « Tradition » lorsqu’on la voit....

      Ps : les super-héros sont typiquement une narrative anti-modèle prophètiques... Les prophètes sont des hommes rien de surnaturel... uniquement une confiance totale en Dieu. Le super-héros anesthésie la volonté en présentant les méchants comme imbattables par le commun des mortels... Méfiez vous des bobards...


    • #1938377

      Autre leçon de taille... le meilleur compagnon de Zorro est son domestique qui en plus d’être son bon ami est un informateur de premier ordre...

      L’ironie c’est que son aide précieuse est un muet !! Même l’handicap de privation de la parole s’avère être transcendé et finalement incarné une parole de confiance...

      Pour notre triste « gouverne », nous avons aujourd’hui nos « super-héros ».. et on a toujours les héros que l’on mérite...


  • #1935685
    le 03/04/2018 par Victor Arnould
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Intéressant à l’heure où se diffuse insidieusement dans toutes les couches de la société “ il y a trop d’hommes blancs “ Nouveau leitmotiv international inoculé pernicieusement et répercuté souvent par des “ hommes et femmes blancs “ que l’on a convaincus de se sentir coupables de fautes ... qu’ils n’ont pas commises.


  • #1935692

    Radhanites=radins.

    Esclavager est un verbe qui n’existe pas, on dit asservir.


  • #1935707

    C’est n’importe quoi cette vidéo, les esclaves n’étaient pas envoyés vers le sud parce qu’il étaient blancs mais parce qu’il étaient des butins de guerre, rien à voir avec l’esclavage des noirs qui étaient vendus parce que noir et des arabes parce que colonisés et donc soumis.
    Les seuls blancs vendus en Europe de l’ouest étaient des prisonnier ou des hérétiques. On peut comparer (et encore ils n’ont pas la même renommée) les pirates d Afrique du nord avec ceux des caraïbes mais je vois pas quelle gloire il y a à en tirer, ils pratiquaient la piraterie parce qu’incapable de développer leurs sociétés, si on compare avec la flamboyance des civilisations européennes, francaise surtout, on joue pas dans la même catégorie.

     

    • #1935940

      Tu confonds allègrement esclavage et colonisation...
      Hors, concernant l’Afrique, l’esclavage fut un échange entre commerçants blancs et chefs de royaumes locaux (ex royaume d’Abomey au Bénin)..les esclaves furent donc bien des prisonniers de guerres internes (de royaume)...Par logique économique, et non pas au nom des grands principes, les familles locales qui finançaient le commerce de la traite lui ont finalement substitué les produits issus du palmier à huile...L’esclavage a donc d’abord pris fin parce qu’il n’était plus rentable...
      Tous les africains (sauf pt-être ceux nés en occident) connaissent cette réalité et ne viennent jamais ’titiller’ un blanc sur l’esclavage....
      La colonisation lui fut largement postérieure...


    • #1936040

      Non ca n’a rien à voir, tu compares ce qui n’a rien à voir, l’esclavagisme s’est basé sur la puissance militaire, économique, intellectuelle, et artistique des nations pour justifier la colonisation et l esclavage, or à mon sens et historiquement les peuples arabes ou africains n’ont jamais été supérieurs à l’occident donc n’ont jamais eu la puissance militaire nécessaire pour pratiquer l esclavage, après oui ya pu avoir des ventes de prisonniers blancs mais ca n’était pas le meme esclavage que celui pratiqué sur les noirs et autres, tu penses sérieusement que n importe qui pouvait venir en Europe et acheter des blancs ? Faut pas inverser les rôles et raconter n’importe quoi.
      Il y a pu avoir des épiphénomènes comme la piraterie ou la vente de prisonniers mais cela ne constitue en aucun cas une traite organisée, sinon tu expliques comment qu’à la même période l’occident ait été premier dans tous les domaines si il avait eu à subir l’esclavage ? Faut pas raconter n’importe quoi non plus.
      Et puis 1 500 000 "esclaves" blancs sur 300 ans comme dit dans la vidéo ca fait même pas 10 pars jours vendus ce qui est ridicule comparativement à l’esclavage des noirs et des arabes, c’était juste de la vente de prisonniers aux plus offrant rien de plus.


    • L’auteur veut faire péter le compteur de vues... Tout est faux.

      Henri Pirenne est un historien belge, pas français comme c’est indiqué.


    • #1936960

      lisez, instruisez vous.
      l’esclavage en europe a été éradiqué dès le haut moyen âge par l’Eglise catholique.
      les seuls esclaves européens étaient des slaves païens ou hérétiques qui étaient achetés par des marchands juifs (les seuls aptes religieusement à le faire) et revendus exclusivement à des musulmans (entre autres à Marseille). ce commerce était toléré et règlementé (car rapportant des taxes). on connait toutes les routes, les communautés impliquées et les ports d’embarquement. l’esclavage est universel puisque c’est la forme la plus archaïque de la domination de l’homme par l’homme. Et curieusement, de toutes les religions l’eglise catholique est la seule religion qui l’ait réfuté et combattu universellement et avec efficacité (tout du moins en Europe)


    • Nord du Maroc :

      La peur des corsaires européens dont Abdel-Haqq el Badisi parla au XIVème siècle (n° 145) en décrivant les enlèvements réalisés par les chrétiens à la recherche d’esclaves, explique que la côte soit peu peuplée et que les montagnes soient particulièrement occupées, ce que constata dès le XVIIème siècle Roland Fréjus (n° 151). Le cabotage entre le Rif oriental, Tétouan et Tanger existait encore au début du XXème siècle, A. Moulieras (n° 155) et G.S. Colin (n° 145) en témoignent, tandis que le marquis de Segonzac (n°123) décrit les barques gréées sans quille ni gouvernail des Bni-Saïd. Vers 1920, les Bni-Bou-Gafer possèdent encore 15 barques de pêche mais leur nombre a bien diminué depuis. Thèse pour le doctorat de 3° cycle, Préparée sous la direction de Madame A.M. FAIDUTTI et de Monsieur J. LE COZ - 1978, UNIVERSITÉ PAUL VALÉRY

      De quoi se poser encore des questions. Si le but de cette vidéo est, aussi, de calmer les ressentiments - affect illégitime, faut-il le rappeler - , ben... elle s’y prend mal, très mal ! Ce sujet doit être laissé à des spécialistes.


    • #1938012


      l’esclavage en europe a été éradiqué dès le haut moyen âge par l’Eglise catholique.




      @Paramesh,
      L’organisation socio-économique du Moyen Âge a effectivement évolué vers le servage.. Qui est juste un stade plus évolué de servitude... Comme vous le savez l’obstacle réel fut la difficulté dans une Europe christianisée dans son ensemble de trouver de la matière première... Il n’y avait pas d’esclaves non-chrétiens facilement disponible... et un Vatican censé diriger tous les royaumes chrétiens (assurer protection des populations)... Vous remarquerez que la conquête du nouveau monde et la large disponibilité de "sauvages" pas encore évangélisés a permis de remettre des pièces dans la machine... Pareil pour la colonisation... c’est l’indigène non-chrétien qui permettait de prétendre à un asservissement/domination se présentant comme une mission civilisatrice.


  • #1935717
    le 03/04/2018 par Emilien Chaussure
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Il est bien ce p’tit jeune !
    Comme quoi, même pour le problème de l’esclavage, la question n’est jamais raciale elle est toujours sociale.
    Cela dit, il ne faut pas juger avec nos mentalités modernes. L’esclavage avait un rôle non négligeable dans les relations interculturelles (ce qui ne revient pas à dire que c’était "bien"...).


  • #1935721

    Je veux pouvoir chialer, donnez moi un monument !! Je veux aussi un pti billet !!!
    En tous cas c est toujours les mêmes à la logistique !!


  • #1935722

    je lis les commentaires et c’est marrant comme chacun tire la couverture vers soi...
    on savait que les europeens mettaient en esclavage d’autre europeens depuis les grecs et les romains... les chinois et les aztecs pratiquaient l’esclavage, les arabes avant meme qu’il n’envahissent l’afrique on le sait par le coran, les berberes on le sait depuis l’epoque romaines par l’intermediaires des touaregues qui importaient le sel l’or et les esclaves africains vers la mediterranee et les vilains juifs ont profite du business juteux...

    surprise ! on a tous pratique l’esclavage, la prostitution, la torture, la guerre et tutti quanti

     

    • #1935864

      Exactement : donc sortir de la logique victimaire. Je remarque aussi le tirage de couverture à soi.

      Sortir de la logique victimaire : rester solidaire de son frère en tant qu’être humain et se battre pour la dignité de l’Homme, contre la guerre et la barbarie qui justifie de vendre un être humain contre de l’argent.

      Se battre contre la logique de l’Argent roi, donc se battre contre ceux qui veulent maintenir le pouvoir de l’Argent roi. Ce ne sont pas les arabes, ce ne sont pas les européens, ils n’ont pas de patrie, ils sont cosmopolites, car leur patrie c’est l’Argent.

      Fraternellement.


    • #1936416

      Sauf qu’a l’école , et dans les manuels scolaires , on enseigne aux enfants que seul le blanc est esclavagiste et le noir la victime . On enseigne aussi la colonisation du méchant blanc , qui en réalité est allé pacifier ces territoires pour mettre fin aux razzia , a la piraterie et au rapt des européens perpétré par les maghrébins (arabisés par leurs véritables colons qui sont les arabes) , l’histoire enseignée est falsifiée et clairement orientée .c’est ce que les gamins retiennent dans leur cerveaux lavés . Ce qui génère une haine viscérale palpable de non-victimes immigrées (noirs ou maghrébins) envers des non-coupables autochtones blancs .tout en dédouanant les véritables coupables et leur réseaux internationaux . C’est la que réside le vrai problème .
      Et c’est la pierre angulaire de la Réconciliation . Le rétablissement de la Vérité dans toute sa complexité et sa nuance . Que la soif de vérité soit plus forte que la haine et la culpabilité indues . Chapeau bas à ce jeune homme en tout cas.


  • #1935737

    ER continue sa mission de réinformation.
    Bravo,vive la liberté et la vérité .


  • #1935746

    Grâce à E&R j’ai découvert Serge de Beketch et j’écoutais justement une de ses intervention "la vérité sur l’esclavage".
    Je l’ai fait écouter à mon fils qui est au collège et je lui ai demandé d’en toucher un mot à sa prof d’histoire...Il m’a dit"mais comment savoir si c’est vrai ?!"
    Je lui ai dit,faute d’arguments,"et pourquoi ce serait moins vrai que ce qu’on t’apprend à l’école ?"
    Et devant le scandaleux mensonge j’étais effectivement à faute d’argument.
    Je pensais à tous ces films qui ont traversé mon enfance,tous ces films "mythiques",(mythe:construction imaginaire) et j’écoute Monsieur de Beketch et je me dis que je vis dans un mensonge,je le perçois depuis que je lis E&R mais chaque fois j’en apprends davantage ! Merci

     

    • #1936394

      Pour aider à la dissolution du mythe Hollywoodien s’accaparant la mémoire du monde : en ce qui concerne les westerns, ils ont également oubliés de dire que 25% des cowboys étaient des afro-américains....

      Cela va mettre tout le monde content, il y a donc une partie des indiens génocidés qui furent massacrés par des non-blancs ?... Tout est une question d’être du bon coté du manche... et n’oublions pas qu’en toutes circonstances et de tout temps des individus décident de s’extraire des saloperies que commentent leurs congénères..


    • #1936884
      le 05/04/2018 par Jean Vaquier ✟
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @lameute
      Tu veux un argument de poids pour ton fils ?
      Je ne te connais pas mais je me permet
      Dis lui :
      Il y a ce que je te dis fiston, et si je te le dis, tu n’as pas besoin de preuve, parce-que je suis ton père, et que chaque matin, chaque jour, chaque pièces, chaque billets que je gagne, chaque repas, chaque cotisations , chaque facture, c’est pour toi que je le fais
      Il n’y a pas un combat que je mène ici bas dont tu ne fais parti
      Et il y a ceux qui te disent , t’apprennent des choses dont tu n’as pour preuve que leur dire l’éducation nationale, la télé,les politiques et toutes ces assos
      Ce sont eux contre nous, ce sont eux qui m’assassinent de leurs taxes , impôts, cotisations, TVA
      Ce sont eux qui te vendent une liberté dont tu ne verras jamais la couleur, qui te donnent des likes, des followers, et des amis virtuels
      Ce sont eux qui te disent que ton histoire, ton pays et ton peuple ne sont que maux et souffrance
      C’est même qui nous volent notre argent
      Fiston il y a eux et nous
      Et nous on est une famille eux ils ne sont rien pour nous si ce n’est des larmes, du sang et des cris




      Eux
      1789/93,18 mars 1871,9 décembre 1905, 14/18, 39/45, 19 mars 62, mai 68, 2 janvier 1973, 17 janvier 1975, Mars 1983, 13 juillet 1990, 7 février 1992, 21 mai 2001, 22 décembre 2011 et le 23 janvier 2012, 17 mai 2013
      Et nous
      25 décembre 496, 1226, 21 juin 1429




      Fais moi confiance fiston
      C’est mon conseil prend le ou pas
      D’un papa de plusieurs enfants (4)
      Bien à toi


    • #1937259

      @Jean Vaquier,en l’occurrence je suis sa mère mais je lui lirai votre message. Merci.


    • #1937287
      le 05/04/2018 par Jean Vaquier ✟
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      @La meute
      Pardon et de rien madame
      Que Dieu (NSJC) vous guide


  • Conclusion, plusieurs formes d’esclavage ont existé et la traite négrière n’en est qu’une parmi tant d’autres.
    Ici comme en Afrique c’est tout un continent qui en a exploité un autre, comme pour les africains les européens ont été considérés comme des sous-hommes presque des animaux que Dieu lui même autorisait à exploiter.
    Comme pour les Africains des mentalité et toute une culture de racisme ont été développés et entretenue jusqu’à aujourd’hui.
    Comme les hommes de couleurs les Européens subissent aujourd’hui encore le contre-coup de cette période et ils sont méprisés partout dans le monde, discriminé dans les pays qui hier les exploitaient et qui aujourd’hui prétendent les reconnaître comme des citoyens à part entière.
    Tout ceci est une vaste hypocrisie, aucun esclavage n’a eu l’ampleur et les conséquences de la traite négrière, je désapprouve la victimisation mais l’histoire et ses conséquences encore vivante et vivace aujourd’hui ne doivent pas être niées.
    La réconciliation ne sera possible que dans la reconnaissance de l’histoire, dans une véritable égalité, il n’y aura jamais réconciliation alors que l’on baigne dans la discrimination le mépris et l’injustice.
    Je ne suis pas d’origine Africaine.

     

    • #1935797
      le 03/04/2018 par Ça devient Chaud
      Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

      ’’comme pour les africains les européens ont été considérés comme des sous-hommes presque des animaux que Dieu lui même autorisait à exploiter.’’

      L’esclavage de ces européens a été organisé avec le feu vert des puissances européennes/chrétiennes elles-mêmes.
      À ce que je sache Verdun et Venise n’étaient pas des villes occupés par des militaires musulmans ou juifs mais bien des villes sous contrôle européens et chrétiens donc les marchés d’esclaves qui s’y trouvaient avaient le feu vert des autorités européennes chrétiennes et ils touchaient leur part du gâteau.
      À coté, la traite négrière à été purement faite par la force militaire et le ’’vol’’ d’individus dans des villages africains.
      Il n’y avait pas d’autorités africaines consentantes qui autorisaient ou touchaient leurs parts....
      Je voulais juste nuancer ce point !


    • #1935825

      Ça devient chaud : et ben pas de bol. Les marchands d esclaves ne s’aventuraient pas au delà de la côte. Ce sont exclusivement des noirs qui venaient leur vendre leurs prises. Des africains étaient donc évidemment complices de ce traffic. Ils étaient à la source de l’offre. Et il y avait aussi des esclaves noirs qui restaient esclaves d’autres tribus africaines.

      De même qu’il y avait des propriétaires d esclaves noirs ou mulâtres dans les Antilles ou en Amérique.


    • A ceux qui relativisent la traite négrière sous prétexte que des Africains y auraient participé, relativisent-ils aussi l’occupation de la France par les nazis du fait de la collaboration massive des Français ?


    • #1936405

      Il y a effectivement une différence entre un esclavage qui aurait pour but d’utiliser des domestiques qui furent plus ou moins integré à la fabrique social voir a la cellule familial et l’escalvge à grande echelle pour l’exploitation miniere ou des champs par exemple.

      La traite transatlantique à cette chose de particulièrement abominable : c’est le pragmatisme marchand de prendre en compte dès la réception de la marchandise, les pertes importantes lors de la traversée.. .

      Après, moi je suis musulman alors je sais que personne ne devra lors du jugement dernier endosser les péchés des autres, même si mes ancêtres ont pu tirer profit de transactions honteuses (seul Dieu le sait)...

      Il doit bien y avoir quelques actes d’une bravoure honorifique pour redorer le blason familial ? N’étant pas moi-même une enflure je ne vois pas pourquoi je devrais culpabiliser....

      Aux Us il est parfois délicat de parler de l’histoire familiale (de la fortune de ses ancêtres) LOL.. (classes moyennes et upper-class, au vu des bizness illégaux : dirty money)... Bref, quand on a un peu d’éducation on sait ne pas poser trop de question... prudence qui n’existe pas en Angleterre par exemple.


    • #1937685

      Il e semble que des AFRICAINS ONT BIEN PARTICIPE AUX DIFFÉRENTES TRAITE arabo -musulmane , transatlantique , la connerie ,la barbarie n’a pas de couleur .


  • Il est connu que l’esclavage fût particulièrement inhumain quand il s’est agi de Noirs aux XVIe XVIIe XVIIIe siècles.

    A t’-on jamais nié la pleine humanité des esclaves Blancs ? Sous quelles contrées et à quelles époques ?

    Les conséquences culturelles et sociologiques comparées entre les peuples d’Europe et ceux d’Afrique qui l’ont subi ne serait pas inintéressant.


  • Très intéressant, mais pour ne pas tomber dans le relativisme ambiant du "tout le monde a pratiqué et subi l’esclavage", j’aimerais que quelqu’un m’éclaire sur des questions qui me taraudent :

    - quelles sont les proportions en nombre d’esclaves entre traite européenne, traite africaine ou autres systèmes d’esclavage
    - mais surtout, quelles étaient les conditions de vie, de travail, d’évolution, de mort de ces esclaves ? Quelqu’un a-t-il des sources ? N’y a-t-il qu’un seul historien russe (il s’appelle ?) + Pétré Grenouilleau (de mémoire, sur la traite musulmane) qui ont écrit sur le sujet ?

    Parce qu’il me semble que l’erreur qui est souvent faite est de considérer de la même manière car sous la même étiquette d’esclaves un esclave sous la Grèce ou la Rome antique, qui certes était sous citoyen, mais était en général simplement l’employé de maison où l’enseignant des enfants de la famille, puis recouvrait parfois sa liberté, = Un jeune africain capturé, regroupé par centaines dans une cale de bateau, parfois noyé et obligé à rester à jamais sur une terre étrangère à couper de la canne à sucre 16h par jour les pieds dans l’eau.

    J’exagère en citant 2 extrêmes, juste pour résumer mon impression, sans être spécialiste du tout, dans l’unique but de chercher, quelqu’un qui m’éclaire, le juste et la vérité.

    Un grand MERCI pour le travail D’ER

     

    • #1936212

      Un esclave a la condition qu’on lui donne. Issu d’un trafic avec violence suivi d’un déracinement. C’est un captif non rémunéré dont le maitre à droit de vie et de mort. Peu importe qu’il ait ou non de beaux habits et que son statut le rapproche du serviteur. Maintenant pour ses enfants cela peut se présenter différemment. Là s’engagent des problématiques sociales, territoriales et raciales. Quant au nombre d’esclaves d’Europe, il était multiforme et s’étendit sur une longue période. Il n’y avait pas la tenue de registres comme ce fut le cas dans la traitre négrière Europe Afrique Amériques au XVIIIe siècle.


    • #1936694

      Mais qu’est ce que tu racontes ?
      Il y avait a Rome des esclaves dans les mines, et des esclaves domestiques (ou sexuels).
      petit exemple : dans certaines cérémonie religieuses, il fallait massacrer un esclave...

      A mon avis, il vaut mieux travailler au soleil dans un champs que dans une mine (soleil, position debout, hygiène, air frais...)
      après, l’esclavage c’est l’esclavage, j’ai entendu que l’esclavage viking était un peu plus nuancé, mais je n’ai jamais trouvé de confirmations (par faute le temps, d’autres sujets m’intéressent un peu plus) .


    • #1936768

      Non et non... tout ne s’équivaut pas !! Pendant longtemps il n’était pas possible de résoudre des conflits autrement que par le massacre des hommes combattant ou leur asservissement (incluant nécessairement femmes et enfants). En effet, pendant l’antiquité l’esclavage était une réalité économique de l’époque. Impossible d’avoir des prisonniers de guerre nourris aux frais de la princesse.

      Il fallait financer l’effort de guerre (parabellum/prépare la guerre afin d’installer la paix : l’éternel paradoxe) par la prise de captif, obtenir des traités de paix ou le payement de rançons ou l’échange de prisonnier...

      Le tournant pour ainsi dire.... c’est la transformation de l’homme en marchandise... l’Homme en objet... l’idée que c’était du périssable si les conditions de transport étaient particulièrement difficile par exemple.

      Aquerir des esclaves en considérant que 50% vont périr et que les meilleurs (le plus résistants) survivront devient un argument marketing particulièrement inhumain... Darwinisme ?...

      C’est l’idéologie des lumières anti-Dieu dont la renaissance fut un catalyseur...


  • #1935878

    Excellente vidéo où est traité de manière équilibrée ce phénomène. Ce qui m’agace au plus haut point car injuste c’est quand certains pour des raisons politiques ou par passion se focalisent uniquement sur un des acteurs de ce trafic en occultant les responsabilités des uns et des autres, sans tenir compte de la complexité du phénomène et des différentes périodes. Certes les commerçants musulmans ont joué un rôle, certes les israélites ont été un rouage majeur...mais ce sont bien des Européens qui vendaient des Blancs à ces commerçants. Ces marchés aux esclaves étaient ouverts en plein cœur de l’Europe chrétienne au vu et su de tous sans que les autorités politiques et religieuses locales n’agissent vraiment contre cela même si l’Eglise catholique finit par être la première entité à exprimer son opposition à l’esclavage des hommes quel qu’il soit...ce dernier point mériterait par ailleurs une petite vidéo car là aussi beaucoup de gens manque discernement sur le sujet en accablant systématiquement l’Eglise catholique et l’Ancien Régime sur le sujet...


  • #1936060

    l’esclavage anti-raciste n’est là que pour masquer l’esclavage bancaire qui est plus efficace.


  • #1936075

    DE nombreuses sociétés humaines ont "hérité" de l’esclavage, qu’elles ont à leur tour pratiqué...ce qui est intéressant, c’est de voir ce qu’elles en ont fait (et en font encore...). La contestation de l’esclavage, la lutte pour la dignité humaine n’ont pas surgi partout, loin s’en faut...


  • #1936158
    le 04/04/2018 par Roland Dormans
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Documentaire très intéressant sur un sujet très peu connu !
    Petite remarque : Henri Pirenne (1882-1935) n’est pas un historien français, mais un historien belge né à Verviers (Province de Liège) et ayant enseigné aux universités de Liège et de Gand.

     

    • #1936629

      Effectivement.
      Il a été l’inspirateur de l’ecole des Annales et le maître à penser de Fernand Braudel. Son livre "Mahomet et Charlemagne" écrit dans les années 30 (qui est plus connu aux Etats-unis qu’en France) mérite d’être relu.


  • #1936523
    le 04/04/2018 par Un ploemeurois
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Je croyais que l’esclavage n’était que l’exploitation d’un gentil noir par un méchant blanc raciste ...

    En tant que breton, je ne supporte pas les "neo-vikings". Les vikings n’ont fait que des razzia sur les îles britanniques et toute la côte ouest altlantique. Ils ont détruit, pillé, et volé toute la côte bretonne pendant les 10è et 11è siècles.

     

  • #1937672
    le 06/04/2018 par Laisse Clavage tranquille
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    Il me semble qu’à la Fistiniere l’esclavage est encore pratiqué
    Puisqu’il y en a qui aiment ça qu’on les traite comme des animaux, pourquoi nous emmerder encore avec cela ?


  • #1940370
    le 10/04/2018 par La rochejaquelein
    Histoire de l’esclavage : la traite des Européens

    @ Peter

    Je constate souvent chez vous et vos correligionnaires que le débat fini par des problèmes de traduction. Celle de Khaldoun lu dans la pléiade, ou du Coran. Ainsi notre ethno-centrisme nous interdit de comprendre la révélation. Apprenons donc l’arabe, langue de la vérité et au passage de la colonisation.

    Ibn Khaldoun n’a jamais dit ce qu’il a dit et l’expension guerrière de l’islam n’a jamais eu besoin d’esclaves. Les conversions était spontanés du magreb au machrek de l’indonésie au nord de l’inde. Si le sang était versé c’est seulement parce que des La Rochejaquelein afreusement enracinés dans leurs traditions refusaient la nouvelle loi.

    Les millions d’africains esclaves des arabo-musulmans n’étaient que des travailleurs déplacés, j’avais seulement mal lu de mauvaises traductions, mal interprété. LEs historiens qui étudient la question sous un angle peu flateur pour ces arabo-musulmans sont des agents de Bernard-Henri Levy.


  • #1941170

    De nos jours c’est pas la peine, on te chope un rein et ça coute moins cher à transporter, une glacière un peu d’essence et le tour est joué.


Commentaires suivants