Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Honteux ! La Hongrie se retire de l’Eurovision car elle juge le concours "trop gay"

La télé publique hongroise (MTVA) vient d’annoncer qu’elle n’enverrait pas de candidat au concours Eurovision de la chanson 2020. Le journal de gauche progressiste britannique The Guardian a mené son enquête et déterminé la cause de ce retrait antimondialiste, ou antieuropéiste : l’homophobie ! Pire, une homophobie d’État !

« Beaucoup de jeunes pensent que c’est une émission tout public mais durant ce show, le goût du public est détruit à coups de travestis hurlants et de femmes à barbe »

Pour les proches d’Orbán, l’Eurovision est un repaire de pédés, et le gouvernement préfère mettre en avant la culture locale plutôt que d’assomer la jeunesse avec des Conhita Wurst et des Bilal Hassani qui se multiplient comme des lapins (ou des lapines).

Le vrai drame n’est pas d’assister à l’invasion d’une nuée de travestis malchantants dans le monde du spectacle, qui en connaissait déjà un paquet (Claude F., Patrick S., Patrick B., etc.) mais de devoir rabaisser les différentes cultures européennes à un indéfinissable tas de merde anglo-saxon.

L’offensive trans internationale est lancée, mais ce ne sont pas 45 individus qui ont changé de sexe qui vont perturber la natalité mondiale. Ceci étant dit, la mise en avant de sexualités stériles au moment où l’avortement et l’immigration massifs deviennent une quasi-obligation, c’est moralement dangereux pour les esprits pas encore consolidés qu’on appelle les enfants

Le mondialisme éradicateur de toute différence, de toute culture, de toute beauté, utilise tous les canaux possibles pour sa propagande nauséabonde. Heureusement, la jeunesse délaisse de plus en plus la télévision pour l’Internet, et si elle regarde le concours Eurovision de la chanson, c’est pour se foutre de la gueule des artistes pitoyables qui s’y prêtent.

CNews, qui a traduit l’article du Guardian, nous montre que les dirigeants hongrois ont encore du chemin à faire pour devenir de bons progressistes :

« Dans une laconique déclaration, la MTVA a indiqué au Guardian “qu’en lieu et place du concours Eurovision de la chanson en 2020, [elle] soutiendra directement les précieuses productions créées par les talents de la musique pop hongroise”.
L’été dernier, Viktor Orbán et ses troupes avaient par ailleurs appelé au boycott de Coca-Cola, après que la marque a diffusé une publicité mettant en scène un couple homosexuel.
Un porte-parole du gouvernement hongrois a également comparé les adoptions d’enfants par des couples du même sexe à de la pédophilie. »

À propos de pédophilie et de chanson, puisqu’on en parle, connaissant la longue tradition de pédophilie à la télé d’État britannique (BBC), qui a pendant des décennies abrité sans le déranger d’aucune manière le violeur massif d’enfants Jimmy Savile, le grand copain de Gary Glitter et du prince Charles, et sachant que c’est la pop anglaise qui inspire tous les candidats de l’Eurovision, n’y a-t-il pas un risque que les gays ou les trans servent – à leur corps défendant bien entendu – de passerelle à des chanteurs beaucoup plus dangereux pour la jeunesse ?

 

Petit historique de la pénétration LGBT dans le concours Eurovision

L’Eurovision LGBT passe mal dans le grand public européen :

 






Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents