Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il retrouve les agresseurs de son fils et finit en garde à vue pour "enlèvement et séquestration"

Une semaine plus tôt, deux jeunes de 17 et 18 ans s’en prenaient à son fils. En plein centre de Lyon, dans le 2e arrondissement, ce dernier était forcé de se déshabiller pour se faire voler l’intégralité de ses effets personnels. Rentré habillé des vêtements de l’un des agresseurs, il raconte la scène à son paternel, qui se met en tête de retrouver les coupables.

 

Cinq jours plus tard, il parvient à retrouver l’un des voleurs et se rend avec deux de ses amis sur la place Gabriel Péri dans le 7e arrondissement. Selon Le Progrès, le père de famille a alors embarqué dans une voiture ce mineur de 17 ans.

[...]

Il sera emmené dans un deuxième véhicule et selon Le Progrès, il recevra lui aussi des coups. Mais au commissariat de Villeurbanne, la situation s’inverse. Les trois adultes pensent conduire face à la police les deux jeunes hommes et se retrouvent finalement en garde à vue.

Le mineur de 17 ans et son complice de 18 ans sont relâchés et les presque quarantenaires déférés devant le parquet ce vendredi pour enlèvement, séquestration et violences.

Lire l’article entier sur lyoncapitale.fr

La justice française ? Laxisme en faveur des « droit commun »,
répression à l’encontre des opposants politiques,
lire sur Kontre Kulture

 

Une police handicapée et une justice aux ordres du pouvoir profond, sur E&R :

 






Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents